L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Bakura est une planète agréable au climat tempéré. Son économie repose sur l'exportation de générateurs de champs anti-gravitationnel et de fruits exotiques. Autrefois, la planète abritait une prison orbitale de l'Empire, mais celle-ci se crasha sur la surface lorsque la Nouvelle République reconquit la planète.
Gouvernement : Neutre - Grandes affinités avec Nouvelle République
Avatar de l’utilisateur
By Volthaïr Sovv
#3769
Que faire dans un cas pareille je vous le demande? Le Capitaine du Croiseur Libérators n'avait rien d'un Indiana Jones des temps moderne tandis que ses hommes...et bien s'ils étaient ici s'est qu'ils n'avaient surement pas pris "archéologie extraterrestre" lors de leur formation académique, si tant elle que leur CV fasse mention d'un tel mot. En clair on venait d'assister en direct live à une expérience légèrement....étrange? Oui allons y manions l’euphémisme.

Que faire alors? Et bien le Capitaine fit la seule chose rationnel qu'un militaire digne de ses galons pouvait faire. Évacuer ses hommes, les placer en isolement à l'infirmerie, sceller les documents enregistrés recueillis...et faire donner du canon.

Paragraphe 7 alinéa 24.12 du code de conduite du militaire en zone étrangère:


Si la chose vous dépasse, essaie de vous manger, est incontrôlable, sort du ventre d'un humain [...], parle alors que c'est mort [...] : tirez dessus .


Ce que les canons turbolasers du Libérators firent à merveille en déchaînant un holocauste laser sur la cible sans défenses.
Bim bam boum


Avatar de l’utilisateur
By Démence
#3785
Le manuel du forum disait qu'un Mj avait toujours raison. Et sur ce coup, deux caprices unilatéraux feraient force de loi :

D'une, le manuel ne disait pas :

Si la chose vous dépasse, essaie de vous manger, est incontrôlable, sort du ventre d'un humain [...], parle alors que c'est mort [...] : tirez dessus .


Mais bien :

Si la chose vous dépasse, essaie de vous dévorer, est incontrôlable, sort du ventre d'un humain [...], parle alors que c'est mort [...] : tirez dessus .


Et la deuxième chose, on ne piquait pas les répliques du MJ. Bim bam boum c'est à moi. C'y est pas à toi.

Après cet interlude aussi intéressant utile, la corvette partit en fumée. Il fallait avouer qu'il n'y avait plus grand chose d'exploitable. Sauf peut-être ce mystère... Personne ne s'inquiétait donc du commanditaire de cette... marchandise ? Il fallait croire que non. Mais les images étaient là, elles. Il serait temps de l'étudier plus tard...

Bakura était satisfaite de l'essai, même si cela avait coûté la vie à plusieurs pilotes. Mais en équilibrant chasseurs et croiseurs des deux camps, les pertes seraient normalement bien partagées. A cette heure, seule Bakura avait perdu quelque chose. Mais la rapidité et l'efficacité de l'opération rassura tout le monde.

Bakura proposa donc cet accord à la partie Sullustéenne :

Je, sous-signé Kan'Daghar, premier ministre de Bakura et chef des forces de défenses du secteur Bakurien,

Propose un arrangement longue durée avec le système Sullust, représenté lors de la signature du-dit accord par Volthaïr Sovv, premier ministre Sullustéen de son état lors de la signature de ce présent accord.

Cet arrangement prévoit la création d'un organisme para-militaire dirigé conjointement par nos deux secteurs, assurant une protection de tout vaisseaux civils pénétrant dans nos secteurs respectifs et sur les voirs commerciales empruntées par nos deux secteurs, par le moyen de plusieurs vaisseaux et croiseurs de patrouille, de même force et de même nombre pour chaque partie.

Le budget sera voté conjointement et pourra être ré-ajusté selon les besoins des deux secteurs.

Aucune décision ne se fera sans l'accord de l'autre partie.

Tout gain généré par les moyens contre-offensifs contre des éléments hostiles seront partagés équitablement en argent comme en nature.

Tout vaisseau d'une partie sera remplacé à partir du budget de cet organisme. Aucune exception.

Tout acte de trahison, de non-assistance ou de vol caractérisé envers l'autre partie rendra cet accord caduque et non-avenu.

Signature des intéressés :

[font=Comic Sans Ms]Lu et approuvé,

Kan'Daghar
[/font]
Avatar de l’utilisateur
By Volthaïr Sovv
#3863
Volthaïr Sovv venait d'obtenir ce pourquoi il était venue. Non pas une alliance militaire au sens stricte du terme, mais un accord de coopération armée à l'encontre des pirates et autres flibustiers des temps modernes.
Le Premier Ministre sullustéen
signa donc le document qui allait engager Sullust pour, il l’espérait, de nombreuses années. Du moins si les pirates ce maintenaient dans leur activités. Car à présent, les patrouilles conjointes de Sullust et Bakura allaient progressivement les repousser au delà de leur secteur respectif ainsi que de leur routes commerciales.

En définitive, il espérait voir un regain du commerce entre Bakura et Sullust, et ce en passant par la région autrement importante de Greater Javin.

Pour le financement, Sovv proposa un financement mensuel de 10 millions de crédits avec un plafond à 20 millions. Soit une seule cotisation des deux partie pour constituer une caisse commune.
Si des réparations étaient à faire, on puiserait dans cette caisse. S'il n'y en avait pas à faire et que le plafond de 20 millions était atteint, on ne versait plus rien.

Enfin il proposa une composition de deux patrouilles. Deux était relativement faible, mais il s'agissait d'un début:


Patrouille 1:
-1 Croiseur Libérator (Sullust)
-1 Croiseur léger Namana (Bakura)
-12 chasseur N-1

Patrouille 2:
-1 Destroyer de classe Bakura (Bakura)
-1 Corvette Star Racer (Sullust)
-12 chasseur planétaires (Sullust)

http://starwars.wikia.com/wiki/Bakura


Restait à voir si de ce partenariat allaient découler un bénéfice quelconque pour les deux Mondes...
Avatar de l’utilisateur
By Démence
#3975
L'accord était signé, Bakura versa les 10 millions de pot commun. Le partenariat entre Bakura et Sullust était officiellement né. Deux patrouilles, en effet, c'était peu. Mais la SoroSuub pouvait toujours négocier plus de vaisseaux plus tard.

Bref, ça donnait ça au final :

- Gain de 1.150.000 sur les douanes par mois.

- Perte de 175.000 crédits par mois sur les douanes à destination de Bakura.
- Perte de 125.000 crédits par mois pour réparation/construction de vaisseaux de chasse.


Bakura était officiellement ami ( pas allié, attention à l'amalgame facile, coquin ) avec Sullust, comme en témoignait cette chaleureuse poignée de main partagée avec Sovv. Les patrouilles étaient promises à un brillant avenir, sachat qu'en augmentant leur nombre, on augmentait les sous-sous dans la popoche.

(Ce RP pourra resservir à d'autres négociations ultérieurement, mais pour le moment, je pense avoir terminé ici :--) même si je termine sur un petit épilogue )




Kan'Daghar s'avança dans sa chambre. La nuit tombait et il était fatigué. Sovv était parti maintenant, cette affaire était entendue. C'était une bonne idée. Mais il aurait aimé en être le vrai architecte. Un frisson glacé remonta son échine et un vent frais balaya la pièce, entrant par la fenêtre encore ouverte.

[font=Comic Sans Ms]« Vous êtes là ? Maître... »[/font]


Il attendit. Une bonne minute, ce qui parut une éternité. Il soupira et alla se coucher.

[font=Comic Sans Ms]« Tout... est en plasssse ? »[/font]


Kan'Daghar sursauta. Il aurait du s'y attendre.

[font=Comic Sans Ms]« Oui, tout se passe comme prévu Maître... Le Sullustéen à agit comme vous l'aviez prédit. Mais la décision de s'allier avec des sullustéen me cause de graves problèmes au sein du gouvernement ! Ils pensent que si l'opération prend de l'ampleur, je ne sois amené à... »[/font]

[font=Comic Sans Ms]« Ssssssss...ssilence ! »[/font]


Kan'Daghar ferma aussitôt la bouche. Le ton restait neutre, mais on sentait le froid, la haine et l'autorité transparaître. L'ombre se matérialisa un peu devant lui. Une capuche noire et une armure scintillante.

[font=Comic Sans Ms]« Je vous laisssse à votre politique. Je vais tisssser d'autres fils du dessstin. »[/font]

[font=Comic Sans Ms]« Et pour mon gouvernement ? »[/font]

[font=Comic Sans Ms]« Ssssse n'est pas mon problème. »[/font]


L'ombre disparut, réchauffant presque immédiatement la pièce. Kan'Daghar laissa échapper un soupir d'exaspération.

[font=Comic Sans Ms]« Bah voyons. »[/font]
#12954
L'accord entre Sullust et Bakura s'était transformé, de facto, en un accord entre le Secteur sullustéen et Bakura. Rien n'avait en réalité changé, juste une histoire de nom.
Mais après de nombreux mois de travaux communs, force était de constater que les patrouilles communes avaient réussis leur "épreuve du feu". Sans guère d'incidents, elles éloignaient les opportuns mais n'étaient tous simplement pas assez nombreuses pour réellement bannir la piraterie des couloirs commerciaux.
Au contraire, on pouvait ce demander si face à une augmentation du trafic marchand découlant d'une meilleur protection des couloirs commerciaux, on allait pas assister à une recrudescence de la piraterie. Après tout davantage de cibles signifiaient davantage de sous, hors les deux patrouilles ne pouvaient ce trouver qu'en deux points à la fois!

L'Etat Major de l'Espace sullustéen réfléchissait à la chose lorsque la réponse s'imposa d'elle même. Augmenter les patrouilles. Mais une simple augmentation verrait les pirates s'équiper de même, aussi fallait il impérativement aller plus loin.

Après avoir préparé une proposition des plus intéressantes, le Conseiller aux Affaires Etrangères épaulé par le Vice Amiral Kain invita des délégations de l'Espace Figgs, de Bakura ainsi que de Riflor et Dolla à une Conférence à bord de la station de défense orbitale de la planète Sullust. Celle ci devait avoir lieux sous deux semaines à compter de l'envoie des invitations par Holonet privé.
#14155
- Bakura envoie un émissaire gouvernemental et un membre de l'Etat-Major, un Contre-Amiral.
- L'Espace Figg envoie juste un émissaire du gouvernement.
- Dolla prévient qu'il y aura du retard, la sieste du gouverneur n'est pas terminée, et personne n'est présent pour le réveiller.
- Riflor accepte l'entrevue à condition qu'elle se passe sur leur sol, et que d'éventuels traités qui peuvent en découler portent le nom de la planète

[Bakura]
Surperpuissance neutre, avec de forts moyens. Propose de dispatcher 6 Destroyers Bakuran et quelques 300 chasseurs/bombardiers.

[Figg]
Attend la proposition de Sullust

[Dolla]
Rappel : pas de force militaire ni d'attrait du tout pour des pirates.

[Riflor]
Affirme posséder de gros moyens, sans les dévoiler.
#14219
La rencontre eu finalement lieu sur le sol de Riflor, afin de contenter les locaux. Hors nul n'avait envie de les froisser étant donné l'importance qu'on espérait de cette rencontre. Mais il était également hors de question de les voir ce comporter en petits chef.
La rencontre avait donc lieu sur Riflor, au sein d'une salle de réunion fournie par l'autorité planétaire. Relativement sobre, la sécurité était assuré par un détachement local ainsi que par des Fusiliers sullustéens.

Image


Personne n'occupait un bout de table quelconque, chacun des participants ce trouvant d'un côté ou de l'autre, mais le délégué sullustéen pris bien soin de ce trouver en face des bakuriens et de placer le Figg à ses côtés. N'en déplaise il s'agissait des trois partis les plus influents de la région.
Le délégué sullustéen débuta:


"-Au nom du Secteur sullustéen, je remercie la planète Riflor pour son hospitalité ainsi que chacune des délégations présentes.
Depuis quelque temps, le Secteur sullustéen et Bakura concourt tout deux à la sécurisation de nos voie commerciales respectives par le biais de patrouilles anti-pirates communes. Ce dispositif à amélioré grandement la sécurité dans nos zones d'influences respectives et permis une augmentation substantielle du commerce intergalactique, et pas seulement entre nous.

Nous pourrions sur une base relativement simple augmenter les effectifs de nos patrouilles communes et proposer d'étendre le dispositif aux Secteur Figg's ainsi qu'à Dolla et Riflor.
Mais les bénéfices commerciaux ont tous une limite avec de simples patrouilles tandis que certaine spécificités doivent être prises en comptes.
Nos amis Figg's ne désirent pas, à ce jour, voir de vaisseaux de guerre dans leur secteur tandis que la planète Dolla n'a que peu d’intérêts pour les pirates.

Nous proposons d'aller plus loin que cela. Bakura et le Secteur sullustéen ont expérimentés leur collaboration avec succès ces derniers mois.
Sur cette base, nous souhaiterions négocier un traité d'Alliance et d'Assistance mutuelle solide, auquel vous autres pourrez, si vous le souhaitez, adhérer progressivement.

Concrètement voici ce que nous envisageons et surtout comment:

-La signature du Traité de Riflor entre Bakura et Sullust, traité basé sur une Alliance militaire et économique. Cette alliance englobera, entre autre, l'organisme chargée de gérer nos activités anti-piraterie.
-L'adhésion du Secteur Figg's au volet économique avec la création d'une Banque d'Investissement Commune gérée par un Directoire issue de nos trois entités.
-La potentielle adhésion future du secteur Figg's à l'ensemble du traité.
-Enfin une intégration progressive de Dolla et Riflor via le statut de partenaire de l'organisation. Partenaires sur le plan militaire par l'installations de bases alliées dans leur espace, ces bases servant de points de relais pour nos forces dans leur missions anti-pirates mais aussi et surtout de points d'encrages.
Mais également économiques étant donné les retombés que des installations permanentes ne manqueront pas de générer.
Sans parler des facilités et autres avantages que nous pourrons leur concéder en échange de leur collaboration active.

Au vu de la situation galactique, et du désintérêt criant de la Nouvelle République pour ce qui sort du Noyau ou des Colonies du Nord, nous saurions trouver là, tout en chacun, une sécurité renforcée ainsi qu'un gage d'avenir. Notre poids politique et militaire ne saurait s'en trouver que augmenter, sans entraver nos indépendances respectives, ou nos allégeances envers la Nouvelle République comme c'est le cas du Secteur Figg's.

Nous avons tout à gagner à oeuvre de concert, dans notre intérêts comme dans celui du sud-ouest galactique."
Main dans la main

Mya glissait des mots venimeux, des phrases acide[…]

Et il n’y a eu de demandes particulières, de pa[…]

Bonjour, Ce n'est pas vraiment un bug, plutôt un[…]

A la mention sur la cicatrice sur son bras, la ma[…]

La quiétude de la soirée n’était troublée que par[…]

Quelques heures plus tard... Maintenant assise en[…]

Le Tome Flamboyant Recueil des textes rel[…]

Face au monde

https://zupimages.net/up/20/04/la1w.[…]