L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Sous contrôle Hutt depuis des millénaires, Klatooine est une planète désertique où s'élèvent d'immenses chaines de montagnes. La Guilde du commerce Klatooinienne est le principal acteur économique de la planète, grâce à son exportation du fruit Pak'Pah et des grenouilles locales, considérées comme un met délicat par les Hutts.
Gouvernement : Hutts
Avatar de l’utilisateur
By Jessa
#39141
Tandis que le vaisseau du duo excentrique naviguait dans l’espace infini, reconnaissable de loin par ses réparations et sa décoration extérieure colorée, avec de nombreux dessins et de mots tagués dans des couleurs criardes, Jessa était assise sur le bord de son lit, comptant sur son compte tout l’argent qu’elle avait en possession suites aux différentes missions accomplies.

“- Pan ! Piou piou ! Ennemi à terre, continuez !!!”

En levant sa tête, elle vit Kate courir dans le petit couloir du vaisseau, s’amusant à simuler une bataille telle une enfant, avec l’arme de la mandalorienne à la main. Jessa sourit devant ce spectacle. Elle avait beau connaître l’humaine depuis plusieurs mois, elle arrivait toujours à être surprise par le côté imprévisible de l’humaine. Cette dernière pointa l’arme sur la zeltronne, et fit mine de tirer.

“- Pan.”

Jessa simula une mort sur son lit, avant de se relever.

“- Joli tir !
- Tu aurais une arme tu aurais pu riposter, mais pas de bol c’est moi qui l’avait ahaha !!!”

C’est vrai, il n’y avait qu’un seul blaster dans ce vaisseau, et en comptant le lance-roquette de sa coéquipière et sa vibrolame offerte par le mandalorien Sareth, il n’y avait trois armes pour deux personnes dans ce vaisseau. Mais maintenant qu’elle avait de l’argent, il était temps pour la mandalorienne d’y remédier.

“- Bon, quand nous arriverons sur Klatooine, juste avant la mission nous irons acheter de l’équipement. Qu’est ce que tu en dis ?”

Kate ouvrit grand la bouche en prenant une grande et bruyante inspiration, avant de crier:

“- OH JE VEUX UNE MITRAILLEUSE LOURDE !!!! Pour déchiqueter les méchants qu’on affrontera en tirant dans le tas !
- Tu as déjà un lance-roquette, comment veux-tu pouvoir transporter deux armes très lourdes en permanence tout en sautant partout ?
- Pffff la physique ce n’est pas drôle.
- Mais ne t’inquiète pas, tu auras droit à quelques achats !
- C’EST VRAI ? T’ES LA MEILLEURE ROSIE !!”

Elle sauta dans les bras de la zeltronne, puis courut vers le poste de pilotage quand la planète fut visible. Une sphère couleur terre, un paysage désertique les attendait.

Image

Tandis que le vaisseau entrait dans l’atmosphère, Jessa pu observer le paysage. Des montagnes et des déserts de pierre et de sable à perte de vue. Des villes fortifiées, et de nombreux vaisseaux armés venant de différents horizons.

Image

Voilà des années qu’elle n’avait plus fait affaire avec les hutts, mais il était temps de se refaire un nom auprès d’eux. Ils payent bien, et peuvent être de bon clients.
Kate fit atterrir le vaisseau, tandis qu’un droïde escorté les attendait. Jessa mit son casque sur la tête.

“- Chasseuse de prime Jessa, c’est cela ?
- Yep, c’est bien moi.
- Veuillez nous suivre à l’intérieur.”

Le propriétaire des quais, un humain robuste et armé, possédant un fusil blaster sur le buste et une armure de bonne facture, s’approcha de la mandalorienne. Il semblait fort, et Jessa lui donna 500 crédits sans se retourner, espérant que ce fut suffisant pour qu’il ne vienne pas leur apporter des problèmes. Pour être certaine de sa coopération, elle fit un signe de tête à Kate pour qu’elle reste surveiller le vaisseau, puis pénétra dans un immense bâtiment dans une montagne.

À l’intérieur se trouvaient des gardes gamorréens et d’autres mercenaires qui surveillaient des passants et des commerçants. La majorité des personnes étaient armées, et n’importe qui pourrait tenter de la tuer pour n’importe quelle raison. Chez les Hutts, il fallait se méfier du moindre fait et geste, que ce soit ceux des autres comme les siens. Le lieu ressemblait à une gigantesque grotte avec une structure d’acier couleur bronze, ou de multiples couloirs moins large se croisaient pour attendre d’autres lieux du complexe. C’est l’un d’eux qu'emprunta la jeune zeltronne, accompagnée du droïde et des deux gardes, qui ressemblaient au final plus à des mercenaires.
Ils franchissèrent plusieurs dédales avant d’arriver dans une salle ou se trouvaient deux gardes gamorréens, et une silhouette vêtue d’une longue robe noire, les deux manches dépassant des mains, ne dévoilant qu’une tête rosâtre d’où partait une tentacule, s’enroulant autour du coup, tandis qu’une autre tombait derrière. Un Twi’lek, mais pas très agréable à regarder. Il était vieux, ridé, et un sourire mesquin digne de son milieu dévoilait des dents rouges sang.

“- Mes salutation chasseuse de prime Jessa. je suis le conseiller Nih'cani, c’est moi qui vous ai demandé de venir.”

La zeltronne ne bougea pas, et cacha du mieux qu’elle pouvait sa surprise. Elle sentait le piège, un sentiment qu’elle avait depuis son arrivée. Son interlocuteur dégageait le vice. Elle commençait à regretter d’être venu.

“- Enchantée, conseiller Nih'cani. Je suis venue pour la prime, j’aimerai plus d'informations.
- Mais bien évidemment. Je vais vous expliquer le contexte.”

Il s’assis sur un siège et fit signe à la zeltronne de s'asseoir, toujours son sourire carnassier au visage. Jessa s’assit, mais ne souriait pas. Son casque lui permettait de ne pas montrer l’expression de son visage, et c’était le but, elle n’avait aucune envie de se forcer de sourire. Elle regardait le siège. Il était évident que ne pas s'asseoir serait mauvais pour sa relation avec ce conseiller, et pourrait lui porter préjudice, mais une cible assise est plus vulnérable. Mais elle devait accepter. Prenant sur elle, la mandalorienne s'assit sur le siège, et se mit à l’aise. Rester stoïque pourrait trahir son malaise, mieux vaut rester confiante dans cette situation. Le conseiller reprit.

“- Depuis quelques semaines, des convois de ravitaillement envoyés depuis notre base vers nos postes avancés n’arrivent jamais à destination, ils disparaissent sur le chemin. Nous n’avons aucune idée de ce qui leur arrive. J’ai déjà envoyé un groupe de mercenaires, aucun n’est revenu. J’ai donc décidé de faire appel à des chasseurs de prime, et c’est vous qui avez répondu à l’appel…”

Jessa écoutait attentivement ce que disait le Twi’lek, mais son ressentiment augmentait. Il surjouait, les émotions qu’il montrait différaient des émotions qu’il dégageait.

“- … et j’aimerai donc que vous meniez votre enquête. Trouvez la cause, et revenez avec une preuve. Si c’est quelqu’un ou quelque chose qui en est la cause, je le veux vivant si possible. Le droïde va vous montrer l'itinéraire, et nous allons vous confier un speeder. 20 000 crédits vous seront donnés en récompense.”

20 000 crédits ce n’est pas une petite somme, même si les hutts sont reconnus pour bien payer ça reste étrange. Cette prime sentait mauvais, et Jessa s’apprêtait à refuser quand elle sentit les regards insistants des gardes et mercenaires dans la pièce. Elle comprit alors: En mettant le pied ici il était trop tard pour revenir en arrière.

“- Ça marche, je vais régler votre problème.
- Ravis de l’entendre.”

La zeltronne se leva tandis que le conseiller fit signe au droïde de l'accompagner à l’extérieur. La mandalorienne s’adressa aux mercenaires.

“- Permettez que je fasse quelques achats pour m’équiper ?”

Les deux mercenaires se regardèrent, et se retournèrent vers la zeltronne en hochant la tête, avant de se coller à un mur avec le droïde, sans quitter la quitter des yeux. Les marchands étaient à côté d’elle, aller jusqu’au vaisseau chercher Kate n’était pas une option pour les mercenaires, elle allait devoir faire les achats seule…

L’avantage quand on est chez les Hutts, c’est qu’on trouve de tout. L'inconvénient, c’est qu’il est difficile de différencier le vrai de la contrefaçon, et l’arnaque est très présente. Mais la zeltronne était douée en négociations. Elle retira son casque, abordant son plus séduisant sourire, et se dirigea vers un Besalik assis derrière une échoppe, entouré de gardes. Il était bien vêtu, avec des vêtements de qualité, et un monocle sur l'œil droit. Derrière lui était visible de nombreuses armes et accessoires. Tout ceci montrait qu’il était riche. Il y avait de grande chance qu’il vendait de la qualité, mais avec des prix largement au-dessus du marché. Quand elle s’approcha, les gardes la regardèrent, mais la zeltronne ne fut pas intimidée.

“- Une cliente ! Bienvenue bienvenue, que puis-je pour toi ma belle ?
- Tu possèdes beaucoup marchand à ce que je vois.
- Je possède des armes et objets des quatre coins de la galaxie ! De la contrebande pour beaucoup, mais ici tout le monde s’en fiche !”

Il était très enjoué quand il parlait, un marchand qui cherchait à vendre, à mettre à l’aise les clients. Jessa savait déjà ce qu’elle comptait acheter, il était hors de question de laisser un potentiel escroc lui faire dépenser tout son argent avec son éloquence.

“- Parfait. On va commencer simple, il me faudrait un SoroSuub C1 Comlink Personnel, un Crozo 3-Mal Comlink Personnel, un pistolet Blaster Lourd S-5 et un pistolet blaster Westar-34. Certains de ces articles ne sont pas facilement trouvables, mais je suis persuadée qu’un marchand aussi doué que vous avez réussi à vous en dégoter quelques exemplaires…
- Hmm…. mademoiselle sait ce qu’elle veut ! Effectivement, j’ai ces articles en réserve, mais la question est: seriez-vous prêtes à y mettre le prix ?”

L’alien se retourna, disparaissant dans l’obscurité de son arrière-boutique, et revint quelques instants plus tard avec les différents articles.

“- Pour les comlinks, vu la facilité de s’en procurer, je vous fais les deux à… 1 000 crédits !”

Évidemment, pensa la zeltronne. Elle s’était renseignée sur les prix du marché de l’holonet, et normalement l’un coûte environ 250 et l’autre 200 , ce marchand essayait de l’escroquer de 550 crédits. Mais avant de négocier pour avoir un prix normal, mieux valait voir pour les deux armes. Plus difficiles à se procurer, ils pourraient être bien plus chers.

“- Combien pour les flingues ?
- Le blaster impérial peut se trouver dans n’importe quel secteur impérial. Je vous le fais à 700 crédits. Mais pour le blaster lourd… Voyez-vous, il n’est trouvable que sur Naboo, et malheureusement peu de mes fournisseurs s’y aventurent… 1 500 crédits.”

L’arnaque était à son paroxysme, en réponse Jessa augmenta ses phéromones et rapprocha sa tête du comptoir. Elle prit son regard le plus envoûteur en se mordant la lèvre inférieure.
“- Tu es certain d’avoir bien lu ?”

Les phéromones semblaient marcher, mais l’escroc était résistant. Mais après quelques secondes, les centaines d’heures passées à méditer ont porté leurs fruits. Le Besalik essayait de détourner le regard, mais ne pouvait s'empêcher de jeter des coups d'œil à la jeune femme.

“- Je peux vous faire un prix d’ami… pour vos beaux yeux, une remise de 20% sur le total !”

Jessa dévoila plus sa poitrine

“- … 30%...
- …
- ...
- Bon allez pour 40% ! Mais c’est bien parce que je suis gentleman.”


Avec 40% de remise, le total passerait de 3 200 à 1920 crédits, sur les 1 850 prévus. C’est toujours plus, mais négocier plus pourrait tout faire rater.

“- Bonne journée !”

Les achats en main, la zeltronne retourna voir les mercenaires, qui semblaient agacés par le temps perdu. A l’extérieur, ils lui montrèrent sur une carte l’itinéraire avant de lui donner, et de s’en aller.

“- Pas très bavards ceux-là.
- Alors Rosie !”

Kate était derrière elle, les mains derrière le dos, le regard obnubilé par ce que portait son amie.

“- EH tu as acheté sans moi !
- Désolée ma puce, les grincheux étaient pressés. Mais tiens, cadeau.”

Elle lui donna le pistolet blaster lourd ainsi que le Comlink Crozo. L’humaine mit l’appareil sur son poignet, et fit des tours avec le blaster avant de le ranger à sa ceinture.

“- Merci !!!!!!!!!!!!!!!”

En guise de réponse, la zeltronne tapota la tête de Kate avant d’enfourcher le speeder fournit.

“- Le vaisseau est en sécurité ?
- Aucun problème chef ! J’ai bricolé des pièges avec ce que j’ai trouvé pour les voleurs, et le gérant m’a à la bonne ! On a beaucoup parlé mécanique.
- Tant mieux, en route !”

Image
Avatar de l’utilisateur
By Jessa
#39153
Le speeder filait à toute allure à travers le désert, entre les ruines d’une ancienne civilisation et les montagnes couleur sable et roche. Kate était assise en tailleur, les jambes autour de la taille de Jessa, et laissait ses bras voler au vent en poussant des cris de joie. Cela faisait plusieurs minutes qu’elles traversaient le désert, et pour le moment aucun signe de combat. Si le vent pouvait enlever des traces laissées dans le sable, s’il y avait eu pillage des carcasses devraient se trouver aux alentours.
Vers la moitié du trajet, elle stoppa le véhicule proche d’un rocher, pour examiner les alentours. Casque sur la tête, la mandalorienne était protégée en cas d’embuscade.

“- Bon, faisons le point. Nous sommes à au moins 30 minutes de la base, il nous reste le même temps environ pour arriver à destination, et pour le moment aucun signe de lutte, de pillage, d’embuscade ou quoi que ce soit. Et avec le vent, impossible de suivre des traces.
- Il nous faut une bonne grosse embuscade ! J’ai mes obus qui me démangent.
- Lesquels ? Les tout petits ?
- EH ! T’es méchante tu sais très bien que c’est un complexe…”

L’humaine fit une moue contrariée en gonflant les joues, Jessa lui sourit

“- Mais tu sais que je les aime comme ils sont.”

Soudain, Kate fit un geste dont elle avait l’habitude, quelque chose auquel était habitué Jessa avec le temps. En plus d’être hyperactive et puérile, la jeune femme était aussi totallement imprévisible. Il lui arrivait souvent de faire des mouvements inattendus, comme sauter par terre, faire une roue, etc. Là, elle baissa brusquement la tête en arrière, et ce qui suivit coupa le souffle de la zeltronne. Un bruit, de la fumée, et sur le rocher à l’emplacement où était la tête de Kate une seconde avant, un trou béant. On avait tenté de tuer Kate, et ce mouvement imprévisible venait de lui sauver la vie. Les yeux de Jessa rétrécirent, et immédiatement elle sauta sur son amie, et les deux finirent à couvert. On leur tirait dessus.

“- Pfiou c’est pas passé loin !
- Ce salopard a failli t’avoir, si tu n’étais pas aussi imprévisible dans tes mouvements tu serais morte !”

Elle jeta un rapide coup d'œil derrière l'abri, avant d'immédiatement se remettre à couvert. Sa tête n’était pas encore complètement cachée qu’un morceau du rocher explosa. Un deuxième tir a raté de peu.

“- Pas de doutes, un sniper. Cette zone est remplie de points de tir, mais aussi d’abris. On est mal.
- Tu penses que c’est lui qui détruit les convois ?
- Je ne pense pas, si c’était un sniper il y aurait des débris des véhicules détruits. Et s’il avait des alliés, ils seraient déjà là à nous forcer de nous mettre à découvert.
- Si on connaissait sa position, un tir de poiscaille et hop problème réglé !”

Sa position. On pouvait la connaître, la majorité des fusils de précision qu’avait vu Jessa laissait un tir coloré. Vert pour ceux utilisés par les impériaux.

“- Il faut le faire tirer, voir d’où part le tir, ensuite on fonce. Tu as combien de munitions ?
- Trois !
- J’espère que ça sera suffisant. Voilà le plan, avec ton agilité, tu vas te faufiler discrètement entre les rochers, et te trouver un poste de tir. Lorsque tu seras prête, je donnerai à notre cible l’opportunité de me tirer dessus, et tu pourras voir d’où vient le tir. Tu as carte blanche, éclate-toi !”

Le plan était simple, et devait être efficace. La seule faille était si le sniper voyait Kate se déplacer. Pour y remédier, Jessa envoya un cailloux dans la direction opposée, faisant dégringoler quelques autres, pour attirer l’attention ne serait-ce qu’une seconde de leur chasseur. Le comlick de Jessa fit un bruit.

“- Un deux un deux, Houston est-ce que vous m’entendez ? L’oiseau est dans le nid ! Over.
- Entendu.”

Ce n’était pas le moment de jouer, ni celui de perdre du temps à lui faire la remarque. Kate était en place, autour de la zeltronne. La sueur au front, elle se concentra pour ne pas paniquer. La situation était critique, à la moindre erreur, sa tête se serait plus qu’un morceau de chaire au sol. Elle se mit à découvert, regardant partout le pistolet en main, prête à tirer. Tout se déroula très vite. Elle se remit tout de suite à couvert au bout d’une seconde, et le tir lui frôla le bras droit, lui arrachant un morceau de chair. Le sang coulait sur sa peau rose tandis qu’elle se tenait le bras, les dents serrés de douleur. Un tir, une explosion, un cri. Kate avait réussi à toucher sa cible.
Immédiatement la zeltronne courut en direction du cratère, suivie par Kate qui sautillait de partout, heureuse d’avoir touché la cible. Arrivées au cratère, elles se mirent à chercher des traces, mais rien. Normalement elles devraient trouver des morceaux, mais que le sable et des cailloux.

“- Trouvé !”

Jessa bougea la tête et vit Kate, l’arme dégainée, devant un corps au sol. La silhouette ne bougeait pas, mais en s’approchant la zeltronne ne vit pas de blessure grave. Le sniper avait réussi à éviter l’explosion, mais le souffle l’avait assommé sur le coup.

“- Je l’achève ?
- Attends, j’ai des questions à lui poser.”

Jessa retourna le corps, et fut surprise par ce qu’elle vit. Une femme, la peau pâle, sûrement une humaine. La moitié gauche du visage brûlé, un masque étrange sur la bouche avec ce qui ressemble à des dents d’acier. La femme portait une cape verte sombre avec capuche et des plaques d’acier en tant qu’armure sur les jambes. Elle respirait encore, mais n’allait pas se réveiller avant plusieurs heures.

“- Attachons-là pour qu’elle ne puisse pas s’échapper. Quand elle se réveillera, n’hésite pas à tirer si elle arrive à s’échapper.”

Les deux femmes attachèrent la tireuse avec ce qu’elles avaient, et se mirent à l’ombre en attendant. Elles avaient prix de l’eau, mais la chaleur restait étouffante. Kate était allongée sur le dos, les membres écartés comme une étoile, la langue pendante. Elle avait passé son temps à bouger dans tous les sens, et le temps et la chaleur ont eu raison d’elle. Jessa avait retiré son casque, les cheveux trempés, les gouttes coulant le long de son ventre musclé. Elle regardait le corps ligoté et posé à côté d’elle, quand elle vit les yeux de la tireuse bouger.

“- Elle se réveille.”

Kate se releva d’un coup, sortit son blaster et s’approcha de la prisonnière. Quand cette dernière ouvrit les yeux, elle vit deux personnes la pointant avec leurs armes, mais ne dit rien. Ses yeux rouges étaient calmes, vides, des yeux de tueuse. Elle ne dit pas un mot, et n’essayait pas de se débattre. La zeltronne voulut connaître ses émotions, mais fut bloquée par un mur assez solide. La cible savait maintenir ses émotions, et restait parfaitement calme. Une vrai soldat, l’interroger devrait être aussi compliquée.

Image

“- Bon, nous allons commencer simplement, même si je doute que tu parleras… Qui es-tu ? Pourquoi avoir tenté de nous tuer ?”

La prisonnière se contenta de regarder dans les yeux la zeltronne, sans aucune colère ni aucune peur, un regard calme, ce qui la rendait effrayante. La violenter n’allait aboutir à rien. Même si Jessa n’avait aucune envie de la draguer, pas après ce qui s’est passé, qu’elle a failli les tuer toutes les deux, elle allait devoir user de cette méthode. Prenant sur elle, elle lui fit son sourire charmeur, lui caressa érotiquement la joue en mettant sa poitrine en évidence. Au début, la prisonnière continua son silence, et son regard ne lâcha pas celui de Jessa. Mais au bout d’un certain temps, elle détourna le regard vers la gauche, regardant le sol. Elle n’avait toujours aucune envie de répondre, mais il y avait de l’évolution; Si elle détournait le regard, c’est qu’elle pouvait craquer. Et Jessa peut-être très patiente et endurante pour faire craquer son adversaire.

“- Pourquoi s'obstiner à résister ? Ca serait bien plus simple de tout me dire… Tu pourrais même obtenir une… Récompense…”

Jessa lui chuchotait presque les mots dans l’oreille, faisant balader sa main. Sous la cape Jessa sentit un plastron en acier, seuls les bras étaient nus. Mais pas de toute, à la forme du plastron c’est bien une femme. La main descendit vers le ventre, et continua sa descente vers la ceinture.
Toujours aucune réaction
La main passa sous la ceinture, les doigts descendirent lentement, mais elle ne broncha pas. Alors la zeltronne arrêta, elle sentit quelque chose. Une émotion, très faible mais existante. Elle venait de percer le mur de la prisonnière, et sentait une petite forme de satisfaction. Est-ce que… Est-ce qu’elle aimait quand Jessa la tripote ? Le sourire de Jessa devint plus franc, un sourire victorieux, tandis qu’elle bougea la tête pour de nouveau regarder dans les yeux sa proie. Quand les regards se croisèrent, l’humaine rougit très légèrement et détourna le regard de l’autre côté.

“-... Erza…”

Un mot, venant d’une voix bien féminine. On sentait dans le ton qu’elle n’était pas bavarde de nature, pas uniquement pour la mission.

“- Erza ?”

Le silence revint, comme si la prisonnière avait compris son erreur, qu’elle en avait trop dit. Elle remit son regard dans celui de sa tortionnaire, puis au bout de quelques secondes d'hésitation reprit.

“- C’est mon nom. Erza Quietshooter.”

Un nouveau silence, rapidement interrompu par Kate qui pouffait de rire.

“- Pfffpffpffpffpf QUIETSHOOTER AHAHAHAH !!!!!!!!!!!!!!!”

Elle s’arrêta brusquement quand elle sentit le regard noir de Jessa, et recula avec un sourire intimidé.”

Jessa reprit son interrogatoire. Elle ne continua pas la descente de sa main droite, avec la gauche mit le cou de cette Erza en évidence, et souffla sensuellement avant de rapprocher ses lèvres. La victime de Jessa se laissait faire, mais ne montrait aucun signe, du moins en apparence. Jessa sentait qu’elle craquait, qu’elle appréciait malgré ce qu’elle montrait.

“- Il n’y a jamais eu de convois. La cible, c’était toi, chasseuse Jessa.”

Cette dernière s’arrêta, recula sa tête. Elle pensait avoir compris, mais pour être certaine voulu des informations.

“- Je suis une mercenaire, engagée par le conseiller Nih'cani pour descendre la chasseuse de prime, accompagnée d’une humaine, qui passerait par cette route.”

Jessa détourna le regard, prise de colère. Alors voilà la cause de ses mauvais pressentiments, de son malaise sur place. Elle était en colère après elle pour ne pas avoir compris plus tôt.

“- Pourquoi ?”

Elle fut surprise de voir le regard d’Erza vers le sol, comme prise de honte.

“- Quand je fais une mission, je ne pose pas de questions. J’agis, j’encaisse la prime. C’est plus simple.”

Son regard retourna vers celui de Jessa. Cette dernière sentit de la honte et du regret.

“- Mais j’ignorais que ma cible... serait toi…”

Intriguée, Jessa se rapprocha d’elle.

“- Tu me connais ?
- … En effet.”

Cette fois-ci, pas besoin de ses sens de zeltronne pour sentir la gêne. Erza rougissait, regardant ses genoux.

“- Je suis tombée par hasard sur des images et vidéos de toi sur l’Holonet… Et je… Je suis une grande fan…”

Des images et vidéos ? L’Holonet ? Jessa ne comprenait pas du tout ce qui se passait. Mais Kate, très contrariée, se mit devant Erza et la disputa en chuchotant

“- Il fallait pas lui dire ! Si elle apprenait que je prenais des photos et vidéos érotiques d’elle sans qu’elle ne le sache et que je les postais sur le Net pour arrondir nos fins de moi…

L’humaine mit ses mains devant sa bouche, mais trop tard. Elle venait de se trahir elle-même. Lentement, le regard effrayé, elle se tourna en direction de la zeltronne. Même si elle n’était qu’humaine, Kate pouvait sentir une aura sombre, colérique, mais ce qui l’effrayait le plus c’était le regard encore plus sombre.

“- Rosie Je… Je peux t’expliquer…”
“- Tu prends des photos et vidéos de moi dans mon dos pour les poster sans que je ne le sache SUR L’HOLONET ?????!!!!!!!!!”

Kate se mit à courir, la peur la faisant pleurer, la mandalorienne à ses trousses, le regard noir et les mains en avant, prête à l’étrangler.

“- Attends Rosie ça peut rapporter grooooooooos !!!!!!!!!!!!!!”

La zeltronne stoppa.

“- Gros comment ?
- Tu as déjà plusieurs fans à travers la galaxie, si tu vends des images et des vidéos, même peu chères, avec la quantité de demande on pourrait gagner encore plus ! Et ce n’est pas tout, tu pourrais gagner en popularité !”

Elle se mit à réfléchir. Ce ne sont que des images et vidéos d’elle, et la pudeur lui est étrangère. En si en plus de faire marcher ses charmes sur de plus en plus de personnes, elle pourrait y gagner de l’argent…

“- C’est rentable ?
- Il y a de plus en plus d’adeptes chaque jour !
- Bon, nous en reparlerons plus tard. Jeune fille, tu auras ta punition.
- Oh non pas de punition s’il te plaît....”

Elle se mordit la lèvre, s’attendant à une “punition”.

“- Pas ce genre de punition, une vrai. Bon... “

Et elle se retourna vers la tireuse, toujours ligotée. Cette dernière n’avait pas quitté une seule fois des yeux la zeltronne.

“- Tu es donc une grande fan ?
- … Affirmatif.
- Alors pourquoi tu nous a quand même tiré dessus ?”

Erza regarda le sol, légèrement sur le côté, le regard fuyant. Comment allait-elle réussir à sortir de ce pétrin…
Modifié en dernier par Jessa le dim. 7 mars 2021 15:04, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
By Jessa
#39157
La tireuse ferma les yeux quelques instants, avant de les ouvrir.

“- Un job reste un job. On m’a confié la mission de t’éliminer, quand j’ai vu que c’était toi j’ai hésité longtemps. Je vous avais déjà vu depuis un petit moment, j’aurai pu vous descendre en tirant sur le speeder directement.”

Le regard d’Erza était de nouveau calme, froid, celui de la tueuse.

“- Quand vous vous êtes arrêtés, j’ai voulu vous faire fuir, vous convaincre d’abandonner. Je ne voulais pas vous tuer.
- Tu as quand même tiré sur la tête de Kate, elle n'aurait jamais survécu si elle ne s’était pas baissée au même moment !
- J’ai chargé mon fusil de balles non létales. Le choc l’aurait gravement blessée, elle aurait été inconsciente des heures, mais vivante. Pour te convaincre de fuir. Si je vous avez touché, je vous aurai pris avec moi, fait croire à votre mort pour ma récompense et je me serai occupée de vous deux jusqu’à votre réveil. Si ce n’était pas moi, un autre mercenaire aurait été envoyé vous tuer.”

Les paroles d’Erza étaient sincères. Elle n’avait aucune peur, que des regrets qu’elle dissimulait. Et une honte, la honte d’avoir déçu sa célébrité.
Quant à Jessa, elle plongea dans ses pensées. Cette Erza était honnête dans ces paroles, et n’avait aucune raison de mentir. Les émotions qu’elle cachait, son regard fuyant et ses rougissements par moment… Elle racontait la vérité. Maintenant, quoi faire d’elle. Une excellente tireuse, fan de Jessa…

“- Tu regrettes profondément ton acte ?
- Je regrette de t’avoir déçu Jessa, pas d’avoir essayé de vous sauver des autres mercenaires. Même si cela peut vous sembler étrange, je suis prête à tout pour toi, et par conséquent pour ton amie également.
- Voilà ce que je te propose… Non, voilà ce que je te demande, si tu comptes vouloir te racheter. Rejoins-moi, travaille pour moi. Voilà comment te pardonner. Tu es libre de partir si tu refuses.”

Erza ouvrit grand les yeux, déstabilisée. Elle ne s’attendait pas à ça, et ne savait comment réagir sur le moment. Kate avait le même regard, mais sa réaction différait.

“- QUOI ???!!!”

Elle se jeta sur Jessa, le regard plein d’incompréhension.
“- Eh dis tu ne vas pas l’inviter ???!! Elle a tenté de nous tuer, en plus tu ne la connais à peine !
- Quand je t’ai rencontrée et t’ai acceptée, je ne te connais pas non plus.
- Mais… Mais c’est pas pareil !!”’

Elle était totalement jalouse, les joues rouges et gonflées. Jamais Jessa ne l’avait vue dans cet état, elle devait beaucoup tenir à elle. La mandalorienne lui tapota le haut du crâne, avant de l’emmener hors d’écoute de la prisonnière.

“- Tu me fais confiance là-dessus ?
- Oui mais…
- Ne t’inquiète pas, je sens qu’elle n’est pas mauvaise au fond. Elle pourrait être une alliée utile, et il est temps d’augmenter notre groupe tu crois pas ? Une nouvelle amie !”

Kate leva la tête, les yeux remplis de larmes.

“- Tu seras toujours ma Kate à moi, quoi qu’il arrive.”

L’humaine sécha ses larmes et laissa sa tête posée contre le ventre rose de son amie, et tourna son regard vers Erza, les yeux remplis de jalousie. La zeltronne retourna voir cette dernière.

“- Alors, tu t’es décidée ?
- J’ai réfléchi, et je serai honorée de rejoindre ton groupe. Je serai ton arme, fait de moi ce que tu voudras.
- EH c’est moi ça !
- Kate…
- Pardon…”

Jessa jeta son regard en direction de la base.

“- On va devoir rentrer, le vaisseau s’y trouve.
- Tu comptes faire quoi pour le conseiller ?”

Jessa sourit.

“- Je vais réclamer ma prime, après tout j’ai réglé le problème, les “convois” peuvent passer sans problème.
- Je ne peux pas revenir, si le conseiller me voit il me fera exécuter.
- Dans ce cas-là, attends-nous ici, on vient te chercher avec le vaisseau.
- Entendu.”

Le speeder repartit jusqu’à la base, la conductrice déterminée. Arrivée à la base, Jessa s’adressa à Kate.

“- Attends-moi au vaisseau, je n’en aurai pas pour longtemps.”

La zeltronne entra dans le bâtiment, se déplaçant à travers les passants et marchands. Certains mercenaires la regardaient étonnés. Étaient-ils au courant ? Si oui, sa porte de sortie serait compromise. Elle pénétra dans le bureau, le sourire aux lèvres. Le conseiller Nih'cani se tourna, l’air surpris, avant de reprendre le même sourire qu’à leur première rencontre.

“- Chasseuse de prime, quelle heureuse surprise ! Alors cette mission ?”

Jessa jeta un morceau de cape couleur verte, dont un côté a été brûlé.

“- Un sniper tirait sur les convois, nous avons été obligés de l’exterminer au lance-roquette pour ne pas finir comme les autres. Mais vous pouvez envoyer d’autres convois. C’était 20 000 crédits ?”

Le sourire du Twi’lek se crispa.

“- Malheureusement, je crois que les termes du contrat stipulaient “vivant”. Je ne vais pas pouvoir vous donner l’intégralité de la somme…”

Bien évidemment, comme Jessa ne devait pas revenir, il ne comptait pas la payer. Elle s’en doutait.

“- Mais comme je n’ai aucune envie de salir la réputation de mon maître, j’accepte de céder la moitié de la somme promise. 10 000 crédits.
- Très bien, je vais faire avec.”

La mandalorienne prit l’argent sur son compte, et se dirigea vers la sortie.

“- Ce fut un plaisir, conseiller.”

Ce dernier ne répondit pas, et Jessa pressa le pas. Chaque seconde passée ici pourrait être fatale. Les mercenaires la regardaient, et certains écoutaient leur comlink. Un groupe de trois se mirent devant-elle, la barrant.

“- Oui ?”

En guise de réponse, ils sortirent des vibro lames.

“- Je vois, vous voulez jouer à ça, tant pis pour vous.”

La zeltronne ne s’était pas encore battue aujourd’hui, l’occasion de se défouler un peu. Elle se mit en position défensive, les bras écartés, les muscles gonflés. Un premier fonça, elle se baissa et dévia sa main avec son avant bras, avant de donner un violent coup de pied au genoux. Un bruit d’os qui se brise se fit entendre, suivit par un cri de douleur. Pour le deuxième, elle colla un violent uppercut qui brisa la mâchoire, avant de se mettre à courir sur le troisième. Ce dernier avant son arme devant-lui, tenue par les deux mains. Jessa se mit au sol pour continuer en tacle, et de ce fait l’homme baissa l’arme vers le sol. Mais au dernier moment la jeune femme se releva et mit sa main sur le visage de son adversaire et le propulsa sur le sol, lui brisant les côtes. Sans s'arrêter, elle continua sa course vers l’extérieur, en direction du vaisseau.
Kate l’attendait, les moteurs en marche. Des mercenaires pourchassaient son amie, alors elle commença à décoller. Cette dernière sauta pour s'agripper, et pu entrer avant le début des tirs de blaster.

“- Pfiou, bien joué ma grande !
- Je savais qu’ils n’allaient pas te laisser tranquille les connards ! Alors, le fric ?
- Seulement la moitié de ce qui était prévu. C’est uniquement pour garder une bonne réputation du Hutt qui gère qu’il m’a payer. 10 000 crédits.
- C’est déjà pas mal !
- Pas faux. Allons chercher Erza !
- Tu sais, on n’est plus obligées de…
- Kate…
- C’est bon j’ai compris…”

Le vaisseau put rapidement ramasser la tireuse, qui entra dans le vaisseau.

“- Voilà ton nouveau chez toi, Erza ! Mets toi à l’aise.
- C’est donc ici que vit Jessa.
- Et moi aussi !
- Et maintenant toi aussi. On ira t’acheter de quoi dormir.”

Erza regarda dans les yeux la zeltronne.

“- Un problème ?
- Aucun. Merci encore.”

Désormais l’équipage de Jessa se trouvait à trois membres, chacune ayant ses spécialités. Ils ressemblaient de plus en plus à un vrai groupe, et peuvent désormais s’attaquer à de grosses proies.
Avatar de l’utilisateur
By Malice
#39171
Modération Flash !


Jessa était venue à bout d'une courte aventure réglée en deux temps trois mouvements pourtant pleine de mystère et remplie de rebondissements ainsi que de double jeux... Bien sûr dans ces conditions, difficile de parlementer auprès de la guilde pour que la mission soit validée, pour ça il faudrait que le client exprime son accord... Mais les crédits, eux, étaient arrivés au bon endroit malgré tout, et les armes aussi d'ailleurs ! Et en parlant d'armes, la mystérieuse snipeuse Erza rejoignait le groupe pour des raisons étranges qui ne regardaient qu'elle, du moins pour l'instant. Une affaire qui rapportait peu, une affaire à suivre, mais une affaire pour l'instant conclue !

Vers les étoiles. [PV Vrad]

- C’est gentil de la part de Drake de penser à m[…]

09:00, heure locale Dans la Cité Mobile Spati[…]

Un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Son[…]

PAYDAY

Rien n’est éternel. Ni la vie, ni les munitions,[…]

L’atmosphère dans la salle avait pris une tournure[…]

A la recherche de slicer par ici !

Cela faisait maintenant plusieurs semaines que Va[…]

Pion passé

Le militaire outil sacrifiable au service […]

Au bon endroit, au bon moment

« Mranigir, Paranr bal Joha » ( T[…]