L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

La planète Bothawui est au coeur de l'Espace Bothan sur la Bordure Médiane et est la troisième planète du système Both. Le terrain de la planète est caractérisé par de longues chaînes de montagnes couvertes de forêts sur les deux principaux continents .Plusieurs espèces cohabitent sur la planète, mais la principale est l'espèce Bothan.
Gouvernement : Nouvelle République
Avatar de l’utilisateur
By Borsk Fey ' lya
#38046
Savoir sauver sa mise en tout lieu est une compétence fondamentale pour celui qui aspire à être un homme d’État.

Un pari est toujours un risque, constellé de paramètres et de variables toujours accompagnés d’un faible taux du hasard. Craignez ce hasard plus que tout, faites en sorte de le dominer. Ainsi si tu pari, avec quelqu’un sur le succès d’une entreprise, parie avec un autre sur son échec : tu seras ainsi sûr de ne rien perdre.

Si, dans un engagement par écrit, tu décèles un risque d’être lésé, rajoute quelques clauses vagues pour pouvoir l’interpréter différemment.

Lors d’une reddition d’une planète, la promesse de respecter les biens des habitants à la seule condition qu’aucun désordre ni aucune rébellion ne se produise – sans préciser bien sûr s’il est question de désordres dus à la population dans son ensemble ou seulement provoquée par une poignée d’individus (qui peuvent d’ailleurs être tes propres affidés). Par la suite, si cela t’arrange, ou si la justice l’exige, tu pourras déclarer ton engagement nul et non avenu.

Quelque promesse que tu fasses, agis toujours comme je viens de l’indiquer : il te sera aisé ensuite de trouver des raisons d’y manquer.


- Extrait de, ‘‘Bréviaires d’homme d’État’’, Borsk Feylya (pas encore paru)
Image

Dans la froideur du vide flottait pesamment une constellation d’infrastructures métalliques. Une petite navette cubique s’était posée à l’intérieur du ventre d’un des géants d’acier, ses pattes de mouches dépliées, la rampe déployée. Deux poilus se tenaient là, proche de l’appareil, en plein face à face, accompagnés de quelques gens en armes derrière eux. Un Bothan plutôt grand pour un membre de sa race, aux poils bruns tirés et à la barbe épaisse, son corps fourré dans un grand costume noir fendu d’une sorte de fraise striée autour du cou. Il faisait face à un être de petite taille au regard violet braqué sur son interlocuteur.

??? : Je ne m’attendais pas à vous voir ici excellence. Je suis plus habitué aux communes visites annuelles d’un agent d’inspection du conseil, pas à celle d’un vieil ami.

Borsk Fey’lya : Nous ne sommes pas un jour habituel directeur Groy’r.

Directeur Groy’r : Oh, je vois.

Borsk Fey’lya : Effectivement.

Le ton entre les deux bothans étaient soudainement devenu froid, plein de méfiance, chaque mot, expressions des poils étaient pesés, réfléchis, calculés. Les deux regards emplis de malice et de sournoiserie brillaient mollement dans ce dôme en trasparacier qui servait de baie d’amarrage, quelque chose ne semblait décidément pas aller.

Directeur Groy’r : Suivez-moi excellence nous serons mieux installés dans le petit salon, de mon bureau.

Entamant le geste à la parole, ce chien de directeur se mit à trottiner en direction de son bureau. Une fois arrivé, soupirant doucement le directeur du domaine adressa un bref regard aux gardes d’honneur qui les escortaient au détour de chaque couloir à cinq pas en arrière d’eux, Groy’r abaissa mollement une patte griffue faisant signe aux troupes de veiller à l’entrée. Pénétrant dans un vestibule Fey’lya et Groy’r s’échangèrent spontanément quelques banalités. Adossés à un siège mêlant la matière du velours et du métal dans une forme elliptique, les deux chiens humanoïdes trônaient au beau milieu d’une pièce emplie d’écrans, de bibliothèques rustiques, de quelques éparses plantes exotiques en pots posés sur différents meubles luxueux.

Borsk Fey’lya : …

Directeur Groy’r : Nous allons devoir obtenir un délai supplémentaire Fey’lya. Malgré l’arrangement en cours nous ne sommes parvenus qu’à accroître légèrement nos revenus par rapport à l’objectif visé de cette année et nous sommes toujours très loin de pouvoir égaler nos principaux concurrents républicains. Il nous faudrait bien 5 années de plus pour pouvoir représenter une quelconque menace à leur marché et encore …

Borsk Fey’lya : La défiscalisation totale des chantiers Bothans impliquait que vous vous montriez capable de réaliser le travail demandé dans les délais imposés annuellement... une norme fixé par le conseil autant que par vous.

Fey’lya regardait se tortillait le petit ver dans sa chaise avec une profonde absence de rictus, Groy’r, il fut un de ses principaux concurrents au poste de grand administrateur du conseil Bothan à l’époque ou lui-même concourait à ce titre. Vieil ami ? C'était ce qu'il avait fini par croire alors. Borsk avait remporté la bataille … Certains rivaux étaient encore trop influant, trop populaire pour que s’en prendre à eux directement représenté toujours un risque, devenir la cible de nouvelles machinations n’était jamais bon pour ses affaires. Il était ainsi bien plus aisé de se débarrasser d’un concurrent en le promouvant à un poste renommé et démontrer sa totale incompétence aux yeux de tous. L’affaire s’était révélée coriace, mais finalement la vipère avait mordu sa propre queue.

Directeur Groy’r : Cette année nous sommes parvenus avec nos gammes civiles et nos commandes plus spécifiques à obtenir une base d’une nouvelle clientèle fidèle. Vous m’avez vous-même aidé pour cela. Si on me fournissait…

Borsk Fey’lya : Nous vous avions déjà fourni tout ce qui était nécessaire pour la réalisation de ce grand projet.

Directeur Groy’r : Vous vous rendez bien compte que souhaitez concurrencer les chantiers navals de Sluisvan et de Dacc en 20 années à peine et pour unique base les quelques chantiers nationaux que nous disposions étai…

Borsk Fey’lya : était une tâche à laquelle vous vous étiez porté garant de sa bonne exécution en accédant au titre de directeur de l’une de nos plus grandes corporations nationales. Les résultats exigés pour cette année auprès du conseil n’ont été revalorisés que par vous. Nous avons permis aux chantiers une pleine défiscalisation de toutes ces charges auprès de notre secteur à la seule condition que vous respectiez chacun de vos engagements. Une chance inestimable pour mener à un essor exceptionnel n’importe quelle entreprise.

Directeur Groy’r : Donnez-moi encore une année et je pour…

Borsk Fey’lya : Le conseil et moi-même nous vous avions donné un premier objectif, vous avez surenchéri sur vos propres objectifs annuels, vous pensiez apporter un apport plus conséquent pour notre peuple cela montre le défaut de votre vision, c'est problématique. Notre accord allait toujours dans les deux sens, il est désormais caduc par votre faute. Les chantiers payeront désormais leurs impôts et contribueront autrement à l’essor de notre peuple, vous devrez faire en sorte de faire avec.

Directeur Groy’r : Mais si je m’étais engagé auprès du conseil à doubler la production de cette année des chantiers, c’était parce que le climat de tensi…. Enfin avec cette charge en plus il me sera totalement impossible de réaliser ce pour quoi on m’a nommé.

Borsk Fey’lya : Je vois, c'est vraiment fâcheux surtout si vous l'avouez à vive voix, mais tout cela ne tient qu'à vous directeur. Vous subirez de fait les conséquences de vos promesses non avenu, ainsi que l'aveu de votre totale incapacité dans le rapport.

Directeur Groy’r : Non attendez je peux encor- , mais enfin c’était même vous qui m’avez ai… ... Et puis vous ne pouvez pas, pas avec tout ce que je s-.

Fey’lya se leva doucement de sa chaise en remuant la tête. Feignant n’avoir pas avoir ouï la dernière phrase de son interlocuteur.

Borsk Fey’lya : Vous devez faire erreur directeur je ne vous ai jamais rien dit de faire ou de dire quoi que cela puisse être auprès du conseil. Vous êtes bien seul maître de vos actes. Cependant je puis comprendre votre désarroi, je suis sincèrement de votre côté dans cette délicate situation, mais je ne puis rien faire de plus qui ne va à l’encontre de l’intérêt du peuple Bothan.

Frisant sa barbe de ses fins doigts crochus Borsk passa un pied au-delà du seuil de la porte. Bien que l’instant jubilatoire était arrivé, il fallait rien n’en montrer.

Borsk Fey’lya : Je vous salue directeur, je ferais par de notre conversation au conseil.

Adieu plutôt. La porte se referma sur un grand Bothan au pelage brun enfoncé dans un siège le regard dans le vague.



Retour sur la disparition de Groy'r, Flash Spécial, C-Bothan-News [][][] Image




Journaliste Bothan : La disparition de l’ex-président de la corporation de nos chantiers navals nationaux continus de faire grand bruit. Les recherches sont toujours en cours pour retrouver l’un de nos concitoyens disparus depuis plus d’un mois désormais. D’après les dernières informations à notre disposition ce dernier aurait été aperçu la dernière fois quittant son lieu de travail après avoir remis sa démission auprès du conseil restreint de l’entreprise. Les raisons de sa démission sont dues aux récents résultats de la compagnie qu'il dirigeait et qui ont largement dégringolé. Cet instant de flottement pour la compagnie de Bothawui va-t-il être marqué par une énième manœuvre de pression brutale orchestrée par les lobbyistes du noyau cherchant à déstabiliser l’économie de la bordure pour maintenir à tout prix le privilège de leur monopole tentaculaire ? Nous sommes en tout cas de tout cœur avec les proches du disparu en ce moment difficile et souhaitons bonne chance à nos fières forces de l’ordre pour qu’elles puissent retrouver au plus vite notre bon citoyen pour qu’il puisse être ramené auprès des siens.


1 mois plus tôt Bothawui appartement de Groy’r

Dans une chambre un Bothan s’agitait, sa couche était défaite, ses meubles éventrés au sol, ses affaires pliées à la va-vite dans des mallettes. Une main griffue tapotait nerveusement sur un flismsi comme pour éditer un message. Bougonnant, l’humanoïde canidé se mit à marmonner.

Groy’r : Fichue connexion holonet … Hum hum, ma douce si tu trouves cet…

Le Bothan détourna son regard vers la porte close de sa chambre. Rien. Sa concentration rapidement braquée sur l’enregistrement de son message vox.

Groy’r : Ma douce si tu entends ce message, c’est qu’il m’est très certainement arrivé malheur, j’ai travaillé des années auprès du conseil... je… je me suis rendu coupable d’avoir altéré plusieurs térabits de données à propos des chantiers nationaux auprès des différentes instances fédérales. Ce Borsk m’a bien montré qu’il n’avait jamais tendu sa main autrement que pour mieux poignarder mon dos j'ai été vraiment stupide de pouvoir croire qu... Bref, combien même il m’a à sa portée je souhaite que tu diffuses ces…

Tournant vivement son cou, Groy’r sentait son cœur palpitait sous sa poitrine poilue. Il y avait quelqu’un ? Rien …. Juste ses quatre murs, son lit défait, ses meubles saccagés, sa porte ouverte, ses vêtements à peine pliés et… sa porte ouverte ? Deux globes oculaires tressaillirent, un râle fut imaginé, mais nul son ne s’émit. Il ne raisonna dans la pièce baignait dans un doux crépuscule qu’un léger crépitement, un corps avait disparu comme incinéré, mais pourtant il ne restait aucune trace. Dans un déluge de pixels une seconde figure masquée s’abaissa, ses mains gantées saisirent le petit flimsi tombait au sol avant de glisser l’appareil électronique dans une poche. Bientôt la seconde figure s’effaça du spectre du visible. La pièce était laissée en pâture à un silence pesant.

Pour se débarrasser d’un vieux rival, il fallait parfois se rapprocher, devenir un simulacre de relation amicale. Mimez le pardon et fier de cette nouvelle chance acquise, la patience des années émoussera suffisamment même une carapace trop dure à percer en une désuète coquille qui se brisera à la levée d’une simple cuillerée implacable, un coup d’estoc bien placé au moment bien choisit et tout était fini.



Groy’r laissa un siège vide derrière lui, il fut rapidement remplacé, un proche de Fey’lya prit la tête de la grande compagnie et qui déversait comme elle aurait toujours dû ses impôts auprès de son secteur.



En Résumé :

Les chantiers navals bothan, troisième corde à l'arc du peuple éponyme qui a bénéficié d’un traitement spécial, depuis 5 ans ces derniers n’ont pas déboursé le moindre crédit en taxe. Une manœuvre particulièrement frauduleuse rendue possible à l'aide de l'appui des principaux efforts des grands acteurs de l’espace Bothan. Le désir moteur naquit de la volonté d'arriver à terme à concurrencer les plus grands chantiers navals de la galaxie tenue par les autres races. Mais le premier accord frauduleux était risqué et coûteux et ne tenait en soi qu’à l’apport annuel que fournissait la corporation auprès de la population Bothane qui bénéficierait d’un essor économique en sacrifice d’un peu des moyens de son pouvoir public. En soit tout ne tenait qu'à la confiance entre le président de l'entreprise et le conseil, oui tout ne tenait qu'à un fil...

Après que Fey’lya devenu prétendument proche avec Groy’r et ait conseillé son ''ami'' de prétendre à atteindre des revenus hors du commun pour cette année en raison d’un futur climat sois disant propice à l’épanouissement de son domaine, une ''information tenue de source sûre''. Le directeur se montra trop imprudent dans les prévisions de ses résultats bilans et finit par briser l’accord fragile, poussant le conseil Bothan à réagir et à tout freiner, le gage n’en valant plus la chandelle. Face à l’incapacité de tenir sa promesse d’amener les chantiers à un autre seuil, des aveux obtenus au cours d’une dernière enquête, il fut forcé de démissionner. Un ennemi potentiel écarté, des moyens publics retrouvés, il ne restait plus qu’un ancien directeur un peu trop gênant pour les intérêts de la société Bothan.


  • Mise en place d’un (+) proche à la tête du chantier naval bothan.
  • Remise en place des (+) taxes auprès du chantier.
  • Création de la fiche économique du chantier naval Bothan.


Il était une fois... Dans une galaxie lointaine[…]

A bord du Hermes - Dashel Nelievar [4/5]

https://i.pinimg.com/564x/62/06/83/[…]

Ella Tulan

FICHE FORCE https://i.pinimg.[…]

Prison Break [PV]

https://jolstatic.fr/www/captures/850/1/[…]

MandalMotors le Retour

Salutations, Je suis Vrad Kist, Ver’alor de Co[…]

A la recherche de boulot.

Fiche de scénario Nom du lanceur du scén[…]

[Uyter] Scénario Pirate.

Le Capitaine Rock n’en croyait pas ses yeux. Le[…]

A insi, cette aventure de Dashel Nelievar s'ach[…]