L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Bien qu'assez excentrée dans la Galaxie, Tatooine occupe une position stratégique au croisement de plusieurs routes hyperspatiales. De ce fait, la planète s'est trouvée au centre de nombreux conflits. Sa surface est jonchée d'épaves d'anciens vaisseaux, la plupart ayant depuis été pillées par les Jawas.
Gouvernement : Neutre - Affinité avec les Hutts
Avatar de l’utilisateur
By Darth Krayt
#26314
Une chaleur étouffante régnait sur le nouveau domaine de Darth Krayt, les soleils jumeaux de Tatooine dardaient leurs redoutables rayons, rendant l’air ambiant oppressant. Mais cela n’était pas plus gênant que ça au final, les Tusken comme leur “Dieu” avaient l’habitude du climat planétaire, aussi ils continuaient de vaquer à leurs occupations.

Et l’occupation du jour était l’entraînement que Darth Krayt imposait à sa Garde Noire, les six Tusken choisis pour leurs talents de combattants, il fallait juste les endurcir un peu et en attendant l’arrivée des renforts et celles des autres clans d’Hommes des Sables, il les faisait travailler dur, faisant d’eux d’excellents manieurs du bâton gaderfffii ou du fusil blaster mais il manquait un petit plus, il leur manquait une obéissance aveugle et sans faille au Seigneur Noir. Et il y avait un moyen d’y remédier.

Il donna l’ordre qu’une grande tente soit dressé à l’ombre, ce que les Tusken firent immédiatement et une demi heure plus tard tout était prêt. Il intima aux six Tusken de s’installer à l’intérieur, en cercle autour de lui même qui était en tailleur sur le sol. Sans poser de questions, les Gardes Noirs patientaient tandis que Krayt s’immergeait profondément dans la Force et le Côté Obscur, s’ouvrant pleinement à Elle afin d’accomplir ce qu’il avait en tête.

il se mit à psalmodier dans la langue des Sith et durant des heures il parla et les cris de souffrance des six Tusken se faisaient entendre tout autour, ils sentaient comme une force extérieure agir sur leur anatomie, sans la moindre once de douceur. Leurs corps semblaient brûler de l’intérieur, ils se contorsionnaient sur le sol, en proie à d’atroces souffrances, difficilement supportables mais c’était le prix à payer. La mutation en cours, Darth krayt pouvait la ressentir car il en était à l’origine, accroissant la force et la rapidité de ses Gardes, les transformant en monstres en puissance. Le gain de force et de vitesse qu’ils recevaient par les incantations Sith de jadis les rendraient plus forts que n’importe quel Tusken vivant mais ils perdraient toute humanité, ils deviendront des bêtes du Côté obscur, abomination vivante au même titre que les Terentatek, les Leviathans et autres monstruosités crées par l’alchimie Sith. Mais ils seraient d’une loyauté sans faille envers leur créateur et tant qu’ils vivraient, nul ne pourrait les arrêter.

Les heures avaient passées, les soleils jumeaux en étaient sur leur descente avant de laisser place à une courte nuit quand Darth Krayt se releva avec difficulté, il se sentait vide de toute énergie mais il parvint à se maintenir sur ses jambes et il regarda les fruits de son éprouvant travail. Autour de lui, les six Tusken étaient pour le moment inconscient mais il avait réussi. Ils étaient transformés, leurs corps étaient striées d’horribles cicatrices rougeâtres, des morceaux de peaux avaient disparus, leurs turbans étaient maculés de sangs et leurs yeux étaient devenus jaunes. Il avait réussi à créer une nouvelle abomination du Côté Obscur. Restait désormais à voir ce que valait ses créations l’arme à la main. Sachant que les clans arriveraient demain, Krayt se laissa tomber sur le sol et s’accorda quelques heures de sommeil, la journée de demain risquait d’être longue, autant l’attaquer en étant frais et dispo.

Il se leva en même temps que les soleils de Tatooine, trouvant ses Gardes Noirs debouts près de lui. Ils étaient désormais, incapables de s’exprimer autrement qu’en hurlant leur rage mais dans leurs yeux, Krayt pouvait désormais voir une loyauté sans faille, ils risqueraient leurs vies pour la sienne. Ils le suivaient comme son ombre dès qu’il quitta la tente, découvrant que les clans étaient tous réunis depuis quelques heures. Un sourire se dessina sur le visage du Sith qui avança, suivi par ses créations. Tous le laissèrent passer tandis que des murmures se faisaient entendre devant la monstrueuse apparence de la garde rapprochée de leur “Dieu”. Les clans déjà féodés à Krayt ne firent que croire davantage dans la divine puissance de leur déité tandis que les autres le regardaient avec suspicion. Il s’arrêta autour du feu désormais éteint et dévisagea avec attention les chefs de clans qui avaient fait la route pour écouter ce qu’il avait à leur dire. Tous les clans de Tatooine réunis au même endroit, même son père n’avait pas réussi ce tour de force. Son sourire s’accentua sous son capuchon et il prit la parole, suivi de près par les monstres qu’il avait conçu.


[Darth Krayt, Seigneur Noir des Sith et Seigneur de Tatooine] << Merci à tous d’être venus, voir tous les clans réunis ici, au même endroit, est une grande première dans l’histoire de votre peuple.

Vous avez souffert, vous avez étés opprimés, traqués tels des bêtes sauvages se prétendant supérieur à vous, cela suffit ! Le peuple Tusken doit récupérer ce qui lui revient de droit, je ne veux plus voir mon peuple souffrir, que ce soit à cause des colons, des Hutts ou d’autres forces s’étant disputé le contrôle de VOTRE planète. Ce monde est à vous et je suis venu vous offrir la chance d’en reprendre définitivement le contrôle.

Vous tous qui êtes venus, ralliez vous aux clans qui me suivent déjà, rejoignez la Tribu Unifiée et combattons ensemble ceux qui voudraient vous voir morts. Libérons ensemble ce monde et je vous offrirai Tatooine et bien plus encore. >>


Le silence tomba, les chefs discutant à voix basse entre eux et après de longues minutes d’attentes, tous s’inclinèrent en silence sauf un, qui resta debout et défia le Sith du regard.

[Chef de clan Tusken] << Je ne respecte que la force, si tu veux que mon clan te suive, tu devras me vaincre en combat singulier. Toi ou l’un de ces monstres qui reste près de toi en permanence. >>

[Darth Krayt, Seigneur Noir des Sith et Seigneur de Tatooine] << Qu’il en soit ainsi. Affronte moi et nous verrons bien qui sera encore debout à la fin. >>


Le chef de clan leva son bâton Gaderfffii et défia le Sith, qui fit venir un bâton dans ses mains et il sauta par dessus son adversaire, lui assénant un violent coup sur le crâne lors de sa descente, ouvrant la tête du chef de clan sans forcer. Quelques proches du défunt s’énervèrent et voulurent s’en prendre à Krayt, qui réagit trop tard, ses six gardes avaient sautés dans la mêlée, fauchant à grands coups de Gaderfffii ceux qui avaient tentés de tuer leur Maître. Regardant l’effrayante efficacité avec laquelle les Gardes Noirs tuèrent les Tusken, qui étaient dépassé devant autant de brutalité et de sauvagerie. Sept cadavres jonchaient le sol, le sang coulait encore des diverses plaies ou des corps démembrés. D’un seul mouvement, tous les Tusken, absolument tous, s’inclinèrent devant celui qui se disait leur Dieu, l’ensemble des clans Tusken unis par une seule personne, il avait de quoi être fier, de nombreux mois d’effort enfin récompensé. Il retira son capuchon, dévoilant son visage tatoué et à moitié brûlé dû à l’explosion causé par Drake quelques semaines plus tôt. Il savourait pleinement son moment de triomphe, il était le seul, à sa connaissance, à avoir unifié les Hommes des Sables.

Passant entre les rangs de son peuple, le Seigneur Noir, suivi de ses gardes, préparait déjà la suite. Les renforts seraient bientôt arrivés et ensuite, il déchaînerait les affres de la guerre sur sa planète natale.



Avatar de l’utilisateur
By Drake Stark
#26417
Les soleils se couchaient sur la planète désertique, proie à bien plus de chaos que le système ait connue. Tatooine était un monde dur, même pour une planète de la bordure extérieure, peu de personnes aimaient venir ici, fouler son sable, ceux qui l'avaient déjà foulé ne revenaient pas pour le plus grand plaisir, mais lui, si. Il l'avait assez d'abandonner toutes ces années, il n'allait pas la laisser sombrer par l'individu qui était derrière tous ses massacres de villages isolés et dont le nom raisonnait déjà dans les Plaines du Jundland que formait le territoire des hommes des sables. Il sentait venir ce qui serait l'une de ses plus grandes batailles, son corps frémissait alors qu'il se tenait là devant un monastère reconvertit il y a des centaines d'années en forteresse. Là devant cet ancien lieu de culte plusieurs corps et feux laissaient deviner une récente altercation armée. Il venait de faire ce qu'il aurait dû faire il y longtemps, le reconquérir, mais ces criminels n'étaient rien à ce qu'il allait affronter.

Krayt. Lui aussi portait les marques de leur affrontement, mais on savait en un coup d’œil qui l'avait remporté. Mais quelque part, cela avait servi au pirate, rendu plus fort physiquement, mais aussi mentalement. Assez pour le combat qui l'attendait, il restait à le découvrir. Le couchant luisait sur ses ajouts de métal, ses yeux artificiels réglèrent l'intensité pour y voir sans être éblouis, mais il ferma les yeux tout de même, laissant glisser le vent sur ses rares parties encore pourvues de peau naturelle, un vent se à peine lever, mais qui promettait de souffler fort, un vent de guerre.
Il savait que ces diffèrent raides sur les colons isolés recensés dans la région était du fait du sith, qui d'autre pourrait organiser les natifs des sables à ce point, c'était logique. Il se servirait d'eux pour s'emparer de la planète... Mais quand lancera-t-il l'assaut sur les grandes villes ? Rien n'était sûr, dans les prochains jours, surement.

Drake allait repartir pour Mos Eisley, là il devait rejoindre le plus gros de son armée, organiser la défense de ces raides barbares. Il avait déjà envoyé ses éclaireurs à la recherche d'indices ou d'une quelconque force, et si possible aider des survivants et des villages isolé à évacuer vers les villes.

***


Plus Tard
Cantina de Chalmun




« ...Connerie, qui attaquerai la ville et pourquoi ? Ce serai du suicide on à tous interêt qu'il n'y est pas trop le chaos ici, viens pas foutre la m&?!e avec tes histoires à la con vieux !
L'un des hommes de Drake se leva

- Tu sais à qui tu t'adresse ? C'est le légitime Seigneur de Tatooine, Drake Stark !

- Hé ? Il pourrait bien être Organa, ou sénatrice présidente de mes fesses, voir même l'un de ces taré de "gris" j'en est rien à foutre j'ai pas peur de ton Krayt !
- Tu devrais. Drake assit au bar se retourna.
Tu devrais. Vous devriez tous.
Car si tu ne te défends pas tu mourras, si tu te défends, tu mourras peut-être aussi, mais pas à genoux. Tu peux fuir, vous le pouvez tous. Mais si on survit, vous retoucherez plus jamais le sol de cette planète.
Faites passer le message, si vous voulez défendre Tatooine, la femme qui vous prend entre ses reins sans rien demandé, sans restrictions... Rassemblez-vous, luttons ensemble.
»


Le message s'envolera oui, tombera-t-il sur des bonnes personnes, là il n'en savait rien, la plupart fuiront surement au début des combats, mais certains, ceux qui auront compris l'enjeu, resteront. Drake regarda l'assemblée de la cantina, tous le regardaient étrangement. Il leva son verre.
« La tournée est pour moi. »

Dans une clameur, s'envola la légère inquiétude qu'il avait posée. Insouciant est le pauvre pécheur de Tatooine.
Là tu regardas le tonnerre tombé devant ta porte et tu ne pourras qu’admirer ta maison brûlée.
Avatar de l’utilisateur
By Darth Krayt
#26703
Quelques jours avaient passés depuis la transformation de six Tusken en monstres du Côté Obscur. Et les Hommes des Sables patientaient, continuant de piller quelques fermes ou villages isolées, massacrant à chaque fois les habitants sans une once de pitié. Et ils avançaient sous la direction de leur “divinité” vers Mos Esley, prêt à livrer leur première bataille d’envergure depuis l’arrivée du Seigneur Noir sur la planète.

A quelques heures de la ville, Krayt vit la Flotte “Black Sky” de la M.A.N.T.I.S et un Galion Stellaire de la Flotte “Avnger” du Nouvel Ordre Sith dans l’orbite basse de la planète, les navettes de la M.A.N.T.I.S acheminant les trois cent huit hommes déployés par Jon ainsi que les soixante douze motojets qui serviraient pour les missions de reconnaissance et de traques des fuyards. Il nota également que le “King Adas”, le Galion Stellaire de sa flotte, amorçait une descente lente vers la position du Seigneur Noir, qui ordonna que les Tusken laissent un grand espace pour accueillir les renforts, seuls les six abomination qu’il avait conçu restèrent près de lui. Il aperçut également les forces déployées par son nouvel allié, le Cerbère, qui répondait présent, espérant forcément y gagner quelque chose, on a rien sans rien après tout.

S’avançant vers les troupes qu’il avait faite déployés, il remarqua que les soldats du Nouvel Ordre Sith portaient tous une armure noire et rouge et Bane et Wyyrlok lui avait même amené la sienne, plus avancé technologiquement que celle de ses hommes, s’empressa de l’enfiler. Il ne rajouta pas son manteau, préférant se déplacer dans son armure, ses sabres fièrement accrochés à sa ceinture. Faisant face à l’armée qu’il avait sous les yeux, Darth Krayt garda ses hommes de confiance près de lui, tout comme ses Gardes Noirs. Il fut cependant obligé de tenir deux discours, un pour son Peuple et un pour le reste de son armée.


[Darth Krayt, Seigneur Noir des Sith] << Fier peuple Tuske, Tatooine a toujours été votre planète, que des parasites ont colonisés, cherchant à vous exterminer pour régner sans partage sur cette belle planète. Mais c’est terminé !

Aujourd’hui l’heure de la vengeance a sonnée, dans quelques minutes, nous marcherons sur l’une des villes érigées par les envahisseurs et nous tuerons tout ceux qui veulent vous empêcher de reprendre ce qui vous revient de droit. Ceux qui ne se battront pas contre vous et qui déposeront les armes seront des prisonniers, qui devront être traités comme tels. Ceu qui résisteront seront massacrés sans la moindre pitié. Je vous mènerai personnellement pour remporter la bataille qui nous attend. >>


Les Tusken poussèrent des cris de guerre qui résonnèrent aux alentours, prêt à en découdre. Puis Krayt fit face aux six cent huit hommes qu’il possédait et aux renforts du Cerbère, qui s’était même déplacé pour s’assurer une victoire sur la planète.

[Darth Krayt, Seigneur Noir des Sith] << Soldats, bienvenue sur Tatooine. Je suis pour la plupart d’entre vous votre Seigneur et Général en Chef et vous me devrez une obéissance totale et entière, vos Commandants en Second seront Darth Wyyrlok ici présent, Bane, Jon et Crossbones, vous leur obéirez autant qu’à moi. Pour d’autres, vous êtes toujours sous les ordres du Cerbère, je n’ai nul autorité sur vous, j’espère juste que le plan vous conviendra mon cher.

Les Tusken attaqueront en premier, je serai en première ligne avec le Seigneur Wyyrlok et Crossbones, nous mènerons l’offensive principal avec quatre mille d’entre eux. Les trois cent soldats de la Flotte Avenger se joindront aux Tusken. Nous tuerons ceux qui prendront les armes, ceux qui se rendent ou les fuyards seront nos prisonniers et devront être traité comme tels. Sur le flanc gauche, sous le commandement de Bane seront déployés cinq cent Tusken, cent mercenaires du Marteau de Fer et cinquante quatre mercenaire Kalagua. Sous le commandement de Jon, le même nombre d’hommes sera déployée sur le flanc droit. nous aurons la couverture aérienne de cinq de nos Spitfires , qui tireront quelques missiles avant que nous lancions l’assaut.

Cerbère, déployez vos hommes comme vous l’entendez, les prisonniers serviront nos activités désormais communes. >>
Avatar de l’utilisateur
By Youki Hini
#26743
Les fils du désert




Tout comme le puissant Darth Krayt Dieu des Hommes de Sables, les éclaireurs jawa voyaient descendre en orbite basse sa flotte à quelques heures de marche Mos Eisley. Situé sur leur éperon rocheux à des kilomètres de là, les guerriers encapuchonnés étaient pris de panique. Cela faisait prés de quinze années qu'ils avaient établis leur réseau de sentinelles sur toutes la zone civilisée et ils n'en croyaient pas leurs yeux. Enfin aujourd'hui, il servait a quelques choses. L'un d'eux enfourcha sa moto et parti prévenir le char le plus proche.

Alors que des heures de trajet attendaient les armées du seigneur sith pour gagner ce repaire de malandrins qu'était Mos Eisley, il ne fallut pas 30 minutes pour que la flotte de la Rose des Sables sorte d'hyperespace proche de la planète. Lorsque Drake Arnor disparu, il laissa un vide sur la planète. Youki et les Jawa avaient vu chez Drake un élu, un être dont le destin serait de protéger Tatooine contre ses menaces. Le Consul Aries avait alors demandé à son vassal, Youki Hini, de devenir le protecteur de Tatooine. Conscient qu'il faudrait réagir vite en cas d'agression spatiale , il avait placé à vingt minute de saut hyperspatial la flotte de la Rose des sables, son organisation. Une bataille se préparait, une bataille où trois natifs de Tatooine, trois fils du désert qui avaient grandi avec les dunes pour horizon. Le Bon Drake Stark, la Brute A'Sharad Hett, et le Truand Youki Hini. Parmi les trois le jawa était sans conteste le moins puissant, mais il était bien préparé. Youki se rendait dans son airspeeder de sport à la cantina de Mos Eisley pour prévenir Drake du danger imminent.



_________________________________



Une Corvette Raiden sortait d'hyperespace, puis activait ses brouilleurs en se rapprochant du satellite holonet planétaire. Un Destroyer Recuscant suivait, entouré de deux croiseurs Liberator. Sur la passerelle du destroyer de plus d'un kilomètre de long, le commandant Kimi Hini supervisait les opérations. Face à une baie vitrée il regardait les liberator s'ouvrir pour déverser les chasseurs et bombardiers. Chacun s’affairait a effacer les historiques de navigation et a situer sur le radar les menaces ennemies décrites par les éclaireurs.

L'ancien commandant du Septième Bureau avait trouvés dans l'organisation de son frère moyen de se reconvertir, après qu'il ai refusé de continuer son boulot dans la Nouvelle République. De toute façon, ses méthodes étaient trop extrêmes pour la Nouvelle République, il n'y aurait jamais trouvé sa place. Il était très grand pour un jawa, et le fait qu'on ai du lui monter des nouvelles jambes après son affrontement avec les extrémistes de Tion le grandissait encore plus. A un mètre soixante il n'était plus trop loin de son équipage désormais, et n'avait pas besoin comme les autres jawa d'un escabeau pour pianoter sur le moindre bouton d'un vaisseau. Il saisissait le micro comlink dans sa main métallique et demandait à l'officier des communications de le mettre en relation avec le Galion Stellaire qui déversait ses troupes. Son basic était sans accent, mais son vocaliseur artificiel déconnait quelques peu, lui donnait une voix tantôt aiguë, tantôt grave.


Image

"Ohé moussaillon, voilà un beau galion!

Avant d'aller plus loin laissez moi d'abord vous remercier pour tout ce que vous avez fait. Vous avez si bien réuni les clans Tusken tous au même endroit, c'est inespéré. L'ennuyeux avec eux d'habitude c'est de les dénicher mais là...quand nos bombardiers seront passés il y aura du soufflet de Bantha protonisé au menu.

Trêve d'amabilités entrons dans le vif du sujet. C'est une bien jolie flotte de transport que je vois là mais il n'y a pas beaucoup de canons et de chasseurs pour la couvrir. Alors je vous laisse deux solutions.

Solution une: Vous continuez ce que vous faites , et là on va pas être amis;

Je bombarde en priorité vos touristes, mon recuscant et mes libérator découpent votre munifex, je concussione vos navettes, et les types qui sont pas morts sous les bombes protoniques et les attaques au sol pendant des heures crèveront de soif, ou viendront mendier nus à Mos Eisley le droit d'entrer boire dans l'auge d'un Eopie.

Solution Deux: Et vous verrez qu'elle est plus propice à susciter le bonheur chez vos hommes;

Vous rembarquez tous vos nouveaux arrivants dans votre beau galion. Vous retournez d'où vous venez, et nous laissez régler le problème de surpopulation chez les hommes des sables en leur passant le gout de tenter quelques choses pour des siècles. Faut dire qu'ils se sentent plus depuis quelques mois.

Voilà la Balle de Grav' est dans votre camp. Dis comme cela çà peu sembler un mauvais deal pour vous mais prenez bien le temps de le considérer. Enfin prenez le temps...vous avez cinq minutes pour amorcer un demi tour où on ouvre le feu. Terminé.


Le frère de Youki raccrochait ensuite le micro, et supervisait avec les libérator les acquisitions de cibles.




Flotte de la rose des sables

Avatar de l’utilisateur
By Darth Kalam
#26830
Suite à sa rencontre avec son Maitre, Kalam ne cessait de repenser en boucle à ce qu'il lui avait dit au sujet de sa potentielle vantardise et le fait qu'il attendrait d'en voir plus pour croire en ses compétences et sa détermination sans faille.
Il se trouvait dans sa navette qu'il avait récupéré après en avoir tué le propriétaire sur Korriban. Celle-ci était relativement petite et délabrée mais elle lui permettait ainsi de passer inaperçu en cas de soucis.

Arrivé proche de la planète Tatooine, Kalam voyait tout un tas de vaisseaux de guerre en formation, plus ou moins massifs, pouvant, d'une seconde à l'autre, faire démonstration d'une formidable et terrible puissance de feu. Il resta à l'écart et comme il l'avait prédit, personne ne faisait attention à une petite navette civile délabrée qui se rendait sur la planète.

hmmm... on dirait qu'une guerre est sur le point de commencer. Intéressant!


Il n'était pas au fait de la situation, il ne savait ni avec qui il devrait sans doute se battre, ni contre qui. Mais peu importait pour lui de qui devait vivre ou mourir du moment que cela serait difficile et lui octroierait un bon entrainement comme il le voulait.

Il rentra sans difficulté dans l'atmosphère de la planète où il semblait faire nuit. Il pensait passer par le spatioport de Mos Esley, mais en survolant la ville, il ne sentait pas la présence de Darth Krayt. En allant plus loin de là, il se mit à chercher et finalement à ressentir la même sensation que lors de son arrivée sur Korriban. Il sentait la force familière de l'homme qu'il avait combattu et qui lui avait offert une chance de faire ses preuves. En suivant les villages ici et là détruits, en feux par des hommes des sables déchainés, il comprit qu'il était sur la bonne voie pour le retrouver.

Au fil des heures, il ressentait comme une sorte de "connexion" avec son Maitre, mais celui-ci semblait entouré d'autres forces obscures différentes qui lui paraissait parfaitement étrangères. Au terme de son voyage, il vit au loin un énorme rassemblement de silhouettes où Darth Krayt semblait se trouver. Il se décida à poser sa navette dans un coin assez loin pour ne pas se faire remarquer, ne sachant pas ce qu'il se passait, il préférait agir en toute discrétion.

La navette posée entre deux roches suffisamment grandes pour cacher un minimum le vaisseau, il prit une bure noire qui trainait avec les manches et le bas de la bure déchirée et se mit à marcher, capuche sur la tête, en direction du rassemblement qu'il n'avait qu'aperçu. En marchant plusieurs minutes dans le sable et la roche, il arriva tout près de sa destination et se mit à se cacher discrètement au sommet d'un semblant de hautes roches lui donnant ainsi un peu de hauteur et vit un grand camp composé de centaines et centaines d'hommes de sables, de soldats en armures et des sortes de... monstres étranges. Avec au loin une grande tente et à plusieurs mètres de là, celui que le Zabrak reconnut comme étant Darth Krayt en train de faire un discours dont il n'en entendant seulement que les haussements de tons de temps à autre en direction de la foule sans en entendre les paroles exactes.

C'est donc son armée, je vais participer à une guerre en guise d'entrainement ? Décidément, cela va être très intéressant!

Il descendit de son point d'observation, se remit en marche bien à découvert, la capuche retirée et son aura légèrement dégagée, afin que le Seigneur Sith le reconnaisse et le sente arriver. A peine se trouvait-il à quelques mètres du bord du camp, que quelques hommes des sables camouflés dans le sable surgirent brusquement du sol et pointèrent leurs armes en direction de l'apprenti en se mettant à hurler d'une façon que le Zabrak ne comprenait pas.

Bien, je vais éviter d'attaquer une armée et encore moins celle de mon Maitre.


Il resta très calme, comme toujours et écarta très légèrement les bras de son corps et d'une main ouvrit très délicatement sa bure, montrant son sabre-laser.

Aussitôt, un des hommes se mit à courir à toute vitesse en direction du camp pendant que les autres tenaient leurs positions prêt à faire feu en cas d'attaques.
Avatar de l’utilisateur
By Darth Krayt
#28364
Darth Krayt avait rapidement discuté avec le Cerbère et celui-ci avait préféré confié le commandement de leurs forces conjointes pour la bataille à venir, lui laissant toute autorité pour agir contre la menace que représentait cette soudaine flotte.

Il décida d’agir en quelques minutes et donna ses ordres, les troupes au sol devait s’espacer le plus possible afin d’éviter d’offrir de grosses cibles à la chasse adverse. Pour couvrir l’infanterie, les Galion redécollèrent et se positionna au dessus des troupes qu’ils avaient déversés pendant que la Quasar Fire rejoignait les deux transports de troupes avec en couverture l’Escadron Black, 24 Chasseur Defender, du Nouvel Ordre Sith ainsi que les 6 Spitfires modifiés offert par la Fédération à la M.A.N.T.I.S.. A cela venait se rajouter une partie de la chasse du Consortium. Et les ordres du Seigneur Noir était de neutraliser au plus vite la chasse ennemie pour minimiser les pertes au sol.

Dans l’espace, le Croiseur Léger Munifex de la M.A.N.T.I.S et les vaisseaux de la Flotte du Cerbère se préparait à engager la flotte adverse qui progressait vers le satellite Holonet. Krayt avait ordonné que le Récusant et la chasse soient détruits mais qu’au moins un des deux Liberator soit en état d’être abordé et ajouté à la Flotte Sith.



Avatar de l’utilisateur
By Drake Stark
#28429
Certains se demanderaient avec logique, pourquoi se battre pour cette planète, pourquoi défendre un désert, un repaire de racailles. Il n'en savait rien pour d'autres, mais pour lui, Drake, ce n'était pas moins logique que de défendre un quelconque foyer. Cette planète aride faisait partie de lui, elle avait fait ce qu'il était du fond de ses tripes il était venu de cette terre poussiéreuse pour s'en élever, il n'allait pas la laisser ainsi, aux mains d'un sith.

La population était peu nombreuse, bien moins au final que les "touristes" de passage pour ce que proposait la planète en matière "d'activités" mais les deux n’interviendront que très peu lors de cette guerre. Drake avait promis la sécurité aux habitants, pour ceux qu'il savait qu'ils allaient être confronter aux affrontements, ils les avaient évacués, pour les autres, ils observeraient surement à l’abri, en attendant que tempête se calme.

Dans le palais où les corps avaient été rapidement évacués, l'armée très modeste, y avait établi une base opérationnelle mobile, entre quelques autres avant-postes dans les villes. Ce fut dans ce palais que Drake reçut les nouvelles informations. Les Jawas s'étaient mis en marche pour la guerre. Youki. Pourquoi avait il voulut le mettre de côté, il avait dû se douter que lui non plus ne laisserait pas son foyer sans se battre.

Un message fut envoyé au Chef Hini.
Je regrette mon absence mon vieil ami. j'ai abandonné notre maison au chaos, mais j'espère qu'ensemble nous rebâtiront une bien meilleure, mais avant tout un terrible ennemi est là, c'est un Sith. Je l'ai déjà affronté, si je le dois, je recommencerai, mais avant tout concentrons-nous sur ses forces.


Le Commandant Hini, de la flotte de la rose des sables fut alors aussitôt informé, une flotte venait d'être détectée, au même moment d'anciens codes alliés étaient transmis.

« Ici Talia Stark. Capitaine et commandant de la flotte Nomade, Légion de l'ombre. Pardon pour le retard. »

L'une des anciennes flotte de la Guilde se mit alors en position pour engager la flotte qui attaquait celle de l'ancien rebelle.

Pendant ce temps Krayt ressentit une sensation à la fois, connue et non. Quelqu'un, quelque chose tentait de se dissimuler de la force, mais même quand un filet d'énergie arrivait à passer et se faire sentir par le Seigneur Sith, cela n'avait peu de chose à voir avec ce qu'il connaissait, ni jedi, ni sith, ni gris... c'était différent mais pourtant si proche. Une curiosité qui tentait de fuir. Une curiosité dont le Seigneur noir se laisserait tenter ?


Flotte Nomade :
Avatar de l’utilisateur
By Impartialité
#29148
Image


A l'ombre d'une Galaxie où les batailles sont devenues rares, une planète aride redevient une nouvelle fois le centre de tous les enjeux. Loin d'avoir un intérêt matériel, ce monde de sable est l'ultime refuge d'âmes damnées, le foyer de leurs rêves les plus intimes, et le paradis matériel de leur volonté de conquête. D'un côté, le fils prodigue d'un peuple reculé, futur maître de ce monde qu'il veut offrir au sien. Mué par la puissance du côté obscur, il n'a de barrière que celles de la Force. Face à lui, l'ancien maître des lieux, lui aussi fils des deux soleils, dont la planète représente le seul pied à terre réel pour cet esprit libre qui a fait carrière au milieu des étoiles. Aidés de puissants alliés, il n'y a bien que le crime qui peut se battre pour un tel monde. Mus par l'honneur sacré, chacun a pris position aux côté de son allié. Qui vaincra ? Pour qui le coût du sang sera trop cher ? Qui sera le véritable maître de la planète qui l'a enfanté ? Qui gagnera la Bataille de Tatooine ...

    Tatoo I et Tatoo II ne sont pas encore au zénith que la tension est déjà palpable autour de la planète. Le Seigneur Noir n'avait pas manqué de se faire remarquer, et les réactions n'avaient pas tardé. L'offensive s'amorce, que ce soit au sol ou dans l'espace. Les flottes sortent d'hyper-espace et les équipages sont sur les nerfs. Il faut préparer les manoeuvres, les armes, les boucliers, vérifier une ultime fois les systèmes de communication, et surtout croire en son capitaine parce qu'aujourd'hui il vous mènerait au combat. Qu'importe qu'on ait déjà vu la guerre, le sentiment reste toujours le même face à l'ennemi. Survivre, et seulement survivre, c'est tout ce qui importe à l'heure de tuer son ennemi. Vaincre ou mourir. Triompher au nom d'un seigneur lointain, que l'on n'a jamais vu, qui est soi-disant sur le champs de bataille, mais en réalité on ne se bat que pour soi. Pour son propre intérêt. Pour sa propre vie.

    Et aucun de ces hommes ne pourraient le contredire. Ils étaient des milliers à s'être mis en branle, que ce soit au sol, les armes à la main, ou dans le ciel, installés devant leurs écrans de commande pour user de leurs canons à faire pleuvoir la mort. Cette bataille serait d'une ampleur qui n'a pas été vu depuis un certain temps, et elle s'amorçait déjà, les moteurs poussés à plein régime. Trois fronts distincts se précisent, et bientôt les lames seront tirées :

    • A la surface de la planète. Deux prétendants s'affrontent, chacun réunissant son armée pour avancer sur l'autre. Dans les plaines arides Darth Krayt a réussi l'exploit d'assembler les tribus tusken dans l'optique de les utiliser pour prendre d'assaut les points de contrôle de la planète. De l'autre, Drake Stark, ancien maître de Tatooine, tente tant bien que mal d'assembler des troupes au coeur de Mos Eisley pour organiser les défenses de cette première cible de choix. Ce premier front sera celui qui verra le sabre boire le sang des vaincus.

    • Au-dessus de la surface. A quelques kilomètres au-dessus de la tête des deux généraux se joue un autre combat, entre chasseurs et autres vaisseaux. Tandis que Youki Hini a dépêché plusieurs escadrilles pour essayer de stopper la charge des tusken, et potentiellement le débarquement de renforts, le Sith tente de se protéger tant bien que mal de cette contre-offensive dangereuse, notamment aidé par la flotte du Cerbère. Le ciel bleu azur sera aujourd'hui rempli non pas de nuages, mais bien d'explosions ...

    • Au-dessus de la planète. En orbite de Tatooine les choses semblent s'activer là-aussi. La puissance des canons va jouer un rôle déterminant sur l'issue de cette Bataille. Ce front opposera 4 participants, tous les quatres issues des couches les moins reluisantes de cette Galaxie. D'un côté Talia Stark et sa Flotte Nomade, accompagné des éléments les plus lourds de la Flotte de la Rose des Sables menés par Youki Hini, face à l'Armada du Cerbère, complété par quelques éléments de la Flotte du Nouvel Ordre Sith de Darth Krayt. Il va pleuvoir des carcasses métalliques au-dessus de ce désert de sable ...


>> Plan d'ensemble dressé par un aide de camps bien intentionné mais pas forcément clair. <<



NOTE HRP : Pour ce tour, la Bataille semble s'orienter sur 3 fronts distincts. Je les dissocierai donc dans mon post, en tachant d'être le plus clair possible. J'espère que nous arriverons à nous y retrouver tous ensemble. N'hésitez pas à me contacter, j'éditerai au besoin.



Image
[Forces en présence.]


Point de situation. L'orbite de Tatooine, habituellement si paisible, se retrouve aujourd'hui parsemée de vaisseaux en tout genre. Tout semble parti pour se dérouler non loin satellite holonet de la planète. D'un côté, les forces Sith ont entamé un rassemblement des troupes au sol, dans l'optique d'y débarquer toutes leurs forces terrestres. Loin de se douter de ce qui allait se passer, la flotte du M.A.N.T.I.S était la première à débarquer, vidant ses cales sur les territoires tuskens selon les ordres du Maître. Au-dessus d'eux, la flotte du Cerbère, arrivée peu après, commençait ses manoeuvres elle-aussi, dans l'espoir de déposer ses hommes peu de temps après. Cela prendrait un de temps, c'était certain.

Et c'est pour cela que l'arrivée en une fraction de secondes de la flotte de la Rose des Sables, menée par Youki Hini, va amener le désordre dans la zone. Loin de charger tête baissée, un petit détachement est parti brouiller le satellite de communication. Le gros de la flotte, avec son navire amiral pour mener l'assaut, jauge son ennemi pris par surprise. Déjà les ordres sont passés pour intercepter l'ennemi qui est au sol, et qui tente tant bien que mal de continuer sa manoeuvre. Pire encore, une autre flotte aux ordres d'une Stark, aux identifiants connus par le Jawa débarqua non-loin, venant se mêler à ce ballet spatial en devenir. Qu'allait-il donc se passer ?


    Darth Krayt. Que se passe-t-il ? Un imprévu dans le plan est en train d'arriver, des flottes visiblement armées ont débarquées d'hyper-espace. Les systèmes sont clairs, ils ont activé leurs systèmes de visée, les choses vont se gâter. La tension est palpable chez les Cerbères, qui pensaient venir faire un coup facile avec le Sith. Mais ce ne serait pas pour cette fois. A vrai dire, ils arriveraient à leur tenir tête presque à eux seuls. Le combat sera rude. Il faudra faire un choix, d'autant plus qu'ici la prise reste encore floue ... Krayt est un allié, mais à quel point ? Faut-il se sacrifier pour lui ? Les premiers ordres ont été donnés, et concernent la protection de l'attaque au sol. Mais nous ? Qu'est ce qu'on fait ? On leur rentre dans le lard ? Sur le pont de la Frégate Munificient, le Capitaine s'impatiente, ordonnant déjà le déploiement de ses vaisseaux, pour se préparer aux premiers coups. De l'autre côté, il charge son second de s'adresser à Krayt pour voir si le plan est suivi.

      - Ici Poing du Cerbère, demande urgente d'ordres. Flottes ennemies déployées et face à nous, ils maintiennent leur interception. Demande ur *grésillement* ... contact visuel *grésillement* ... satellite ... *grésillement* .. 'tain de m&?!e. -

    Ca crache. Ca grésille. Ca fait des bruits extrêmement désagréables. Quelque chose cloche. Dans l'espace, cela parait nettement plus clair maintenant qu'on sait où sont les ennemis. Et le satellite Holonet qu'ils semblent être en train de brouiller avec les quelques vaisseaux sur place. Pourvu qu'ils aient eut les questions à temps, et qu'ils arrivent à répondre. En attendant, le Capitaine mit en branle sa troupe en formation défensive. Peut-être faudrait-il avoir à activer le relais intégré à la Frégate Munificient. Mais ça prendrait un certain temps pour retrouver une communication précise avec le camps des tuskens. Que faire ? Hors de question de se laisser allumer pour rien. Ni de prendre l'ascendant si on parle de s'enfuir. Pas de combats inutiles ici. Alors, en bas, on fait quoi ?

      Que fait-on Capitaine ? Ils bloquent nos communications. Nous devons agir. Nos RZ peuvent nous aider, si nous les utilisons comme il faut, et le relais prendra du temps à se lancer. Nous attendons vos ordres.

Darth Krayt > J'attends les ordres pour la flotte. Tu as le choix d'incarner le Capitaine ou non pour cela.

    Youki Hini. Nous les avons pris par surprise, c'est une certitude. Arriverons-nous à vaincre ? C'est autre chose. La flotte qui les assiste est de belle facture, très ... criminelle. Cela semble plutôt évident. Pourtant, même si le Commandant a montré les dents directement à l'envahisseur, ça n'a pas eut l'air de l'effrayer. Pire, il a arrangé sa défense dans l'espoir d'empêcher nos chasseurs d'intevenir. Etait-ce la bonne solution ? L'histoire en jugera. Nos bombardiers et chasseurs sont déjà en route, et nous avons pris position. Il es temps de jouer le prochain coup, surtout maintenant que notre vieil allié s'est montré. Tatooine ne va pas tomber aujourd'hui. Pas sans que l'on défende notre territoire ! Notre corvette est en place, et déjà les communications semblent avoir du mal. L'effet devrait être immédiat, nous avons déjà du mal à capter nos équipes vers le sol ... Ca risque de compliquer bien des choses. La Flotte Nomade a pris contact malgré tout, et s'est positionnée à notre niveau. Elle n'est pas bien grosse, mais elle devrait permettre d'équilibrer la balance pour la bataille potentielle.

      Commandant Hini, notre interception a réussie, et nos bombardiers ont engagés l'ennemi. Nous avons visiblement réussi à stopper le débarquement d'une partie des troupes ennemies, mais est-ce que cela suffira ? Leur flotte semble prendre position, nous devons agir vite. Que faisons nous ? Doit-on rappeler la Corvette ? Qui plus est, Talia Stark est à nos côtés, doit-on en profiter ? Nous pouvons tenter d'établir des communications à courte portée avec eux peut-être ... Quelle sera notre stratégie ? Quels sont vos ordres ?

    Autour du Destroyer les deux croiseurs se tenaient prêts. Les armes étaient prêtes à faire feu, les boucliers à encaisser les tirs, et les moteurs à surchauffer. Le combat s'annonçait intense, mais le Commandant Hini était un bon. Il avait l'expérience, les longues jambes, et la volonté de protéger sa planète, et sa famille. Avec un homme comme ça pour les mener, tout irait bien. Peut-être même qu'ils n'auraient pas à amener les deux autres vaisseaux en soutien, qui attendaient à quelques kilomètres de là en retrait.

      Vaisseaux lourds face à nous, Commandant. Au moins 6. Deux croiseurs. Surtout de la Frégate. Ce sera rude. Ils nous tiennent aussi en joue. La rupture de communication a du faire son effet. Ils vont déployer leurs chasseurs, nous devrons agir vite si nous voulons éviter le bain de sang.

    Attendez, vous n'allez quand même pas douter du fait que ce serait un jawa qui sauverait la mise à Tatooine ? Qui en virerait une bonne fois pour toute un envahisseur gênant, et qui en prendrait sûrement le contrôle ? Bon sang, un Hini en plus, c'est pas un Sith tusken qui l'arrêterait quand même ! Si ?

Youki Hini > Quels sont les ordres pour la flotte ?


    Drake Stark. Et bien sûr, c'est le premier sur place, mais le dernier arrivé. La rejeton de la famille Stark savait soigner ses entrées, mais ça ne suffirait pas à cet instant. Il fallait qu'elle prouve sa capacité, loin de son père, et qu'elle démontre au vieux Hini que les Stark restaient maîtres de ces maudits grains de sable. D'accord, c'était la flotte la moins impressionnante des 3 en présence (ou quatre, si on veut appeler l'amas de vaisseaux sith une flotte du guerre), et donc celle qui avait le plus à prouver. Heureusement pour elle qu'elle n'aurait pas à faire face au Cerbère de front, parce qu'elle n'aurait jamais tenue le coup. La Rose des Sables est donc venue à point nommé, il fallait juste arriver à se coordonner. Et à raviver une vieille amitié. Ce serait pas évident.

    Le pire dans tout ça c'est que Drake attend ce qu'on a en cale avec impatience, pour organiser ses défenses. Mais la flotte qui est entre lui et nous est ... problématique. Nous n'avons pas le plus gros calibre, surtout si on regarde ce qu'a ramené le Commandant Hini. Heureusement pour nous, il a déjà lancé son offensive pour épauler Drake et empêcher l'invasion au sol. A nous de lui sauver la mise.

      Capitaine Stark, la Flotte de la Rose des Sables est en train de brouiller les communications. Nous sommes restreints à la courte portée, impossible de joindre proprement le Commandant Stark. Que faisons-nous ? Le Commandant Hini est le plus expérimenté, et son Destroyer nous surclasse largement. Peut-être devrions-nous l'épauler ... Ha moins que votre père soit en danger. Que faisons-nous, Capitaine ?

    Après tout, c'était de ça qu'il était aussi question. D'éviter que son père se fasse massacrer à coup de sabres laser au coeur du palais d'un prince déchu. La mort était si omniprésente dans l'avenir qui se dessinait face à eux, comment ne pas s'inquiéter de la destinée des siens ? Honneur et bravoure, ou peur et danger ?

Drake Stark > Quels sont les ordres pour la flotte ?



Image
[Forces en présence.]


Point de situation. Ce front-là s'ouvre par une surprise désagréable pour les forces Sith. Installés autour de l'imposant campement tusken d'où devait partir la charge victorieuse menée par Darth Krayt, la flotte du Nouvel Ordre Sith ainsi que de la M.A.N.T.I.S s'appliquait à débarquer ses troupes dans l'optique de contribuer à l'offensive victorieuse du fils obscur de Tatooine. Installant troupes et munitions non-loin, la flotte menée par le Sith devait laisser sa place à la flotte du Cerbère, elle-même en train d'amorcer sa descente pour apporter sa part à l'effort de guerre.

Mais les choses ne se déroulèrent pas aussi simplement. L'arrivée de Youki Hini et de la Flotte de la Rose des Sables, prête à tout pour mettre fin aux ambitions de conquête de son ennemi, vint interrompre brutalement l'arrivée des renforts. La menace avait été orale, mais le Maître Sith avait fait le choix de quasiment l'ignorer. Ainsi donc la flopée de chasseurs et bombardiers qui apparurent sur les radars démontra toute la détermination du Jawa pour mettre ses menaces à exécution. Cette bataille semblait donc bel et bien s'amorcer, aussi rapidement que purent se mettre en branle les vaisseaux du Sith pour protéger les tuskens et leur charge vers la civilisation. C'est ici que le premier sang sera versé, juste au-dessus des plaines dorées de cet enfer désertique.

    Engagement. La guerre qui se profilait se mènerait autant dans le ciel qu'au sol. Malgré toute la bonne volonté des Sith, cela semblait désintéresser les tuskens à un degrés difficilement imaginable. Le Seigneur Noir avait vu la M.A.N.T.I.S déposer ce qu'elle avait à déposer avant d'être redéployée sous son ordre. Présente au-dessus de leur tête, elle devait servir de rempart à la marche en avant qu'avait ordonné le sith. Au-dessus d'eux le Cerbère entamait ses manoeuvres pour commencer à se déverser de ses troupes sur le sol brulant de la planète. Hélas, c'est à cet instant que l'ultimatum devint soudainement réalité. Les quelques points noirs dans le ciel, que très peu avaient vu, éblouis par les deux globes lumineux qui servaient de soleil à la planète, devenaient de plus en plus gros. Et très vite cette véritable nuée déboula sur l'étendue tusken avec fracas, appuyant son entrée de tirs nourris. Les hostilités étaient lancées, cela allait sans dire. Le nombre était impressionnant, et leur organisation tout autant. Eux aussi avaient des plans précis, cela se voyait à leurs formations et leur très rapide séparation. La troupe était confiante, certaine de sa maîtrise tant l'exercice était préparé. Ils y arriveraient, ils abattraient ces pauvres pirates qui ont cru un jour pouvoir conquérir Tatooine ... Ils seraient les ailes de la liberté ... et c'est ainsi que la première victime sith fut une des navettes qui était en train de partir vers la flotte du Cerbère, avec lequel le contact fut rompu. La navette perdit visiblement une part de ses moteurs et alla finir sa course avec beaucoup de difficultés sur une dune à l'horizon.

    Les chasseurs jawa fusèrent sur l'ennemi avec toute la vitesse d'un prédateur sur sa proie. Le ciel était désormais clairement zébré des multiples tirs des deux côtés. Les zones de combat semblaient peu à peu se délimiter clairement, ombrageant nettement l'atmosphère étouffante des troupes au sol. D'un côté, les galions étaient clairement des cibles prioritaires vue l'énergie mise à envoyer une bordée de missiles sur chacun. Heureusement pour eux, leur maigre défense et l'épaisseur de leur carapace promettait une résistance acharnée, évitant certainement le pire au prix de quelques retournements d'estomacs pour leurs pilotes. La situation n'en restait pas moins tendue, si on se contentait d'y voir l'acharnement jawa contre les deux baleines métalliques : à vrai dire, loin de venir là pour les abattre, le but était de les attirer loin des troupes pour avoir le champs libre sur le bombardement. Le dilemme devenait donc sérieux pour les Sith, qui se retrouvaient avec une véritable guerre de position dans le ciel. Heureusement pour eux, l'Escadron Black était là, appuyé des petits bijoux de la M.A.N.T.I.S, pour essayer de remettre un peu d'équilibre dans cette balance dangereuse. Clairement, la nuée de chasseurs et bombardiers envoyés par la Flotte de la Rose des Sables était une véritable vague d'assaut face à l'ennemi, il s'agissait de plus d'une centaine d'appareils avec pour unique but de réduire à néant leur ennemi. La bataille s'avérait donc véritablement dantesque, si on considère le véritable intérêt de la planète. Le Croiseur Quasar-Fire "Black Hammer" était resté jusque-là en pleine dérive non loin du camps sith, comme l'ensemble de la flotte de la M.A.N.T.I.S. Cela offrit donc une arrivée rapide des petits chasseurs sith, qui se lancèrent avec conviction face à la chasse ennemi. Les cibles ne manquaient pas, au moins, mais les Defender avaient l'avantage de la taille face à leur équivalent Porax, presque trois fois plus gros. Mais malgré la bonne volonté des pilotes, le nombre fait souvent la force, emportant avec lui quelques vies malgré tout.

    Comme si ça ne suffisait pas, les 6 Spitfires, bêtes d'un genre unique venues d'un espace pas si lointain de là tentèrent à leur tour de faire pencher une balance assez peu équilibrée. Ces chasseurs à la technologie sur-présente pouvaient s'avérer être un élément central de cette bataille rangée. Mais là encore Youki semblaient avoir amené avec lui une troupe préparée au combat, et capable de se focaliser sur des cibles au coeur même de l'action. Très rapidement, au milieu de la bataille et de l'imposante masse de vaisseaux en pleine voltige une dizaine de chasseurs du même acabit, aussi imposants par leurs tailles (ou presque), et tout aussi armés, se lancèrent dans un harcèlement volontaire des 6 Spitfires. Véritablement combat de titans, l'ensemble offrait un ballet aérien des plus fascinants. Pour autant, tout autour, la bataille qui venait de se lancer était intense. Un dernier élément vint s'jaouter à cette cacophonie, les moteurs poussés à fond et crachant tout ce qu'ils avaient. Loin de faire le poids dans une bataille, les cargos corelliens, toujours prêts à entrer dans les duels qu'ils soient dans un bistrot ou au coeur d'une bataille spatiale finirent par se mêler à l'ensemble pour essayer de défendre les troupes au sol, laissées pour compte au profit des bombardiers ennemis. Deux des YT, les "Poing de l'Ombre" et "Anarchy" fusèrent au coeur de stries aux couleurs différentes pour essayer d'éliminer, grace à leurs modifications, les bombardiers les plus courageux. C'est ainsi que vinrent s'ajouter ces 5 YT, essayant de faire une force de leur nombre et de leurs différences, au milieu des chasseurs et bombardiers qui ne manquèrent pas de leur faire goûter de leurs armes, abandonnant par instant les galions pour attraper au vol ces oiseaux de métal qui leur passaient devant le nez.

    Ainsi donc débuta la première escarmouche de la Bataille de Tatooine. Dans une masse informe de combat, ceux qui pensaient avoir l'ascendant se virent opposer étrangement quelques éléments de bonne facture, empêchant de prendre un ascendant certain dès les premières secondes. Il faudrait batailler sec pour faire tomber ces gros engins, d'autant plus maintenant qu'une demie-centaine d'ennemis surgis de l'obscurité de l'espace déboulait à la rescousse des Sith ... Serait-ce suffisant pour renverser la situation ?

BILAN DE LA SITUATION :

    > Plus de communications.
    > Une navette détruite à l'engagement, l'autre en fuite vers la flotte du Cerbère.
    > Un galion est en difficulté, l'autre supporte le combat.
    > Difficile de faire un bilan des pertes des chasseurs et bombardiers à ce stade. Il y a des carcasses fumantes déjà visibles cependant.
    > Le nombre semble avoir l'ascendant sur les navires sith, malgré une temporisation réussie de la part des chasseurs de la M.A.N.T.I.S.
    > Arrivée des chasseurs du Cerbère depuis l'espace dès le tour prochain.

J'attends votre stratégie et réactions pour le tour prochain.



Image
[Forces en présence.]


Point de situation. Oh douce planète, toi et tes grains de sable au nombre sans fin ... La bataille terrestre devait être l'élément central de cette campagne de conquêtes, véritable marche avant par les troupes de Darth Krayt sur tous les lieux civilisés de Tatooine. Mais loin d'en arriver à une telle guerre éclair, la réunion des clans tuskens a éveillé les consciences des colons, qui ne comptent pas se laisser faire. La première cible, Mos Eisley, est ainsi enflammée par les prêches guerrières de Drake Stark, qui entend bien défendre son ancien territoire. Plus qu'une guerre de territoires, il s'agit là d'une véritable bataille de coeurs entre deux tatooiniens, qui se font face de chaque côté des plaines ardentes. Ainsi Mos Eisley attend son ennemi qui s'est mis en marche à l'heure où les premières escarmouches ont débutées au-dessus de sa tête.


    Darth Krayt. Tous les hommes des sables l'avaient senti ... L'air en était gorgé. Cette électricité, ce goût métallique en bouche ... Oui, la guerre était là. Le sang coulerait. L'ambiance était lourde, présente dans chaque bouffée d'air chaud inspirée par les hommes et leurs bêtes. La guerre, la belle guerre, l'ultime guerre ! Celle qui libérerait une bonne fois pour toute notre monde ! Ces terres ils les exploitent, ils en abusent, ils nous en chassent en se croyant les maîtres d'un monde qui n'est pas le leur ! Il est temps de leur rappeler, tous ensemble, qui sont les vrais fils de Tatooine, les vrais enfants des deux soleils à qui revient de droit ce trône d'or ! Menés par le plus grand des nôtres, nous allons vers la victoire. Nous allons les massacrer ! Ahou ! Ahou ! Ahou ! Le camps devenait frénétique, échaudé par les propos du Sith, et par l'arrivée des énormes vaisseaux et de leurs soldats en armure. Ils étaient invincibles ! Comment en douter ! Les deux soleils les observaient avec attention, au zénith d'un ciel sans nuage, ils se livreraient au combat dans le plus beau des paysages.

    Malgré les drôles de zèbres qui servaient sa garde, sans qu'on sache trop ce qu'il leur a fait, notre Seigneur a un pouvoir sans limite. Il a prouvé aux clans qu'il pourrait les mener à la victoire, alors nous le suivrons jusqu'au bout ! Il a amené avec lui ses soldats, ils feront surement l'affaire à côté de nos guerriers ... S'ils arrivent à survivre à notre climat. Les pauvres gars ... Avec tout leur attirail c'est sûr qu'ils auraient de quoi créer un lac à la surface de la planète avec ce qu'ils doivent suer ! Quelle idée de s'habiller comme ça, avec leur technologie douteuse ... Et ces bêtes de somme qui ronronnent là, heureusement qu'elles partent vite, elles font peur aux banthas. Descendus de leurs monstres d'acier, qui sait d'où ils viennent ? Comment peut-on être sûrs qu'ils seront bons sur le champs de bataille ? Le Seigneur doit savoir ce qu'il fait, le Seigneur le sait toujours. Nous gagnerons. En avant, il a dit. Oui, mais comment ? Ceux-là, ces bêtes à moitié humaines qu'il a amené, comment ils vont venir avec nous ? Nos banthas ne sont pas faits pour ça, pas pour autant de monde ! On peut avancer, mais eux ? Traverser les dunes jusqu'à la cité, ils vont souffrir !

      - Ici ... *crépitements* ... devant la ville ... *grésillements* ... à signaler ... *grésillements* .. pas de ... *crépitements* ... continuons ... -

    Les rapports que transmettaient les éclaireurs étaient un vrai casse-tête à décrypter. Apprendre que les communications sont brouillées est une chose, l'expérimenter véritablement en est une autre. Le rapport tombait bien plus tard qu'il ne l'aurait du, retardant un peu plus la clarification de la situation, et l'établissement du plan. Les informations étaient confuses, difficiles à comprendre, et retardées ... Et voilà maintenant que des centaines de chasseurs déboulent au-dessus d'eux. C'était vraiment une situation pourrie, si on commence à faire le tri. Les tuskens n'étaient pas réputés pour leur amour de la technologie, alors se voir autant envahis soudainement d'un ciel metallique ... Il avait déjà fallu les détendre après l'arrivée des galions, les voir au-dessus de leur tête maintenant semblait les enflammer d'autant plus ... Et ne parlons pas de la bataille qui s'entamaient, avec eux pour cible au milieu de tout ça. Non, vraiment, il serait temps de reprendre les choses en main et de décider. Les quelques bombardements qui eurent lieu firent vibrer le sol, soulevant avec eux des amas de poussière et de sable très désagréables quand on en a pas l'habitude. Les choses devenaient désordonnées, c'était certain, et ralenties. Que faire maintenant ? Les endroits pour se cacher, au milieu d'un désert, restent vraiment peu nombreux ...



    Drake Stark L'ancien maître était de retour ... Lui qui avait gouverné Tatooine pendant tant de temps, et disparus alors ... Il est là, aujourd'hui, à l'heure où nous avons besoin de quelqu'un. Ce ne sont pas ces conseils municipaux bidons qui nous sauveront. Il faut quelqu'un qui a de l'expérience, de l'envie, et de la gueule. Le bruit s'est répandu qu'il était là, et qu'il comptait bien tenir tête aux tuskens. Les cantinas avaient murmuré son nom alors qu'on parlait de l'union des clans derrière les dunes. L'appel avait fonctionné, et le moment venu on avait fait la liste ... Cette ville est un repaire de canailles, oui, mais qui tiennent à leur petit paradis infernal. Et l'amour qu'ils portaient aux tuskens était aussi évident qu'un poisson dans l'espace. Ce serait sanglant, et barbare, ils passeraient pas les portes de la ville, pas tant que des vrais colons, des vrais de Tatooine, des civilisés, seraient là. C'était ça cet appel du Stark, une vraie ôde à la civilisation, et au renvoi des barbares dans leur trou paumé au milieu du sable. Ca leur prenait de temps à autre, une fois tous les siècles, et on les remettait à leur place, dans un beau bain de sang, pour leur rappeler qui étaient les maîtres ici. Et ouais les gars. La technologie gagne toujours sur les sauvages. Tout ça pour dire que malgré le fait que la ville soit pas bien grande, plus de deux milles volontaires s'étaient signalés, chacun trouvant un intérêt à sortir les armes pour sa vie. Et puis bon, dans un coin perdu comme Tatooine, le port d'arme est un droit très ... primaire. Ca facilite le rassemblement des milices.

    Drake serait par ailleurs assisté par la Police de Mos Eisley, oui, parce qu'il en existe une, même si on ne sait pas forcément qui elle sert vraiment. Aujourd'hui ce serait sa ville, dans un élan patriotique qu'il est très rare de concevoir dans le coin. Ils sont pas bien nombreux, mais ils savent se servir d'un blaster, et connaissent tous les coins de la cité. Qui plus est, ils ont un peu de matos, rien de formidable, mais les gars ont quelques défenses en réserve ... Des vieilles E-web, surtout. Elles ont pas servi depuis un moment, mais ça fera l'affaire. Et des landspeeders. A l'époque, les milices anti-tusken patrouillaient dans le désert, puis il y a quelques années elles ont fini par être incorporées à la Police ... Alors bon, maintenant il y a quelques armes montées sur certains. C'est à se demander si ça le speeder peut supporter un tir de ce machin, mais bon, on devrait vite le savoir. Et puis si on ajoute à ça ce qu'on a pu trouver au Palais et ce qui a été amené par les volontaires, ça fait pas mal de véhicules en tout genre. Et trois dewbacks ... Pourquoi pas. Ca faisait une petite troupe, comme pouvait le constater Drake. Enfin, aux dernières nouvelles, le Palais s'avérait doté de quelques canons fixes, héritage d'un temps ancien, uniquement destinés à la défense spatiale, tout comme le spatioport. Voilà tout ce dont il disposait. Et maintenant ?

    A vrai dire, la situation dans la ville n'était pas forcément la plus enviable. Mos Eisley n'est pas faite pour être défendue, ni même attaquée, il n'y a rien de préparée. Tous ces volontaires restent désorganisés, sans ordres de leur chef, et l'ensemble ère dans la confusion dans l'espoir de défendre ce qui lui tient à coeur. Certains ont organisés des défenses autour des cantinas, l'autre autour d'un hotel, et un dernier s'est enfermé dans son dock au spatioport. Peut-on appeler ça une défense ? On en est loin ... Peut-être faudrait-il s'en inquiéter ... Ou charger l'ennemi ? Les voix autour de Drake restaient discordantes, tout était une affaire d'intérêt. Et encore plus pour les quelques mercenaires et contrebandiers présents sur place, qui se préparaient à plier bagage vu que le coin allait devenir un nid à galères ... A moins que ... Mais bon. Tout ça serait peut-être finalement une bonne situation pour un ancien maître de retrouver son petit palais dans la ville ?


      - *grésillements prononcés* ... Stark ... *grésillements* .. -te ennemie ... *bruits stridents* ... Hini ...*crépitements*... -vez vous ? -

    Même ici ça ne marche pas mieux. Comment savoir ce qu'il se passait ? Difficile à dire. Les bruits de la bataille au-dessus des Sith restaient assez lointains. Les tirs scintillaient dans le ciel sans nuage de la planète ... Mais jusqu'à quand ?


EDIT : L'existence de senseurs et de réseaux sur Tatooine apporte tout de même une information importante pour quiconque est impliqué contre les Sith. En effet, l'arrivée en orbite de la Flotte du Cerbère, il y a très peu de temps, a été évidemment remarquée sur la planète. Une flotte de cette envergure n'est pas forcément monnaie courante en orbite de Tatooine, et c'est pour cela que le mot est passé dans chaque ville de la planète. Le reste est l'affaire des réseaux d'informations, et d'anciennes organisations qui ont fait passer le mot. Les cantinas aussi ont permis ces chuchotages et ces transmissions d'informations ... Tatooine semble donc au courant que des choses se passent. Et que ce ne sont pas forcément de bonnes choses.
Avatar de l’utilisateur
By Carnor Jax
#29502
Tatooine... Pourquoi Tatooine ? Quelle importance cette planète avait-elle donc pour accueillir l’attention d’un Sith immortel, le leader d’une organisation criminelle de première zone, et les yeux de l’Empire, à savoir le Renseignement Impérial ? Le kharma de cette planète devait être unique ou... ? Pourtant, elle est toujours aussi insignifiante, cette planète ; aucune ressource financière intéressante, une position régionale nulle, aucun intérêt politique. De plus, l’Empire avait perdu le contrôle de la région il y a de cela quelques années, donc à quoi bon s’y intéresser ?

Mais, le Renseignement Impérial avait son idée sur la question. Tatooine avait été le refuge d’un parrain criminel, Jabba le Hutt, qui avait voix au chapitre des cartels de l’Hégémonie. Une époque révolue. Plus quelques rapports vieux de dix ans sur la fuite des plans de l’Etoile Noire. Tatooine avait aussi abrité des luttes beaucoup trop épiques pour elle : la mort d’un Mandalo’re dans une bataille opposant mandaloriens à une sorte de Guilde secrète au nom apocalyptique.
Pour toutes ces raisons, les Renseignements voulurent garder une cellule par principe dans ce coin, sait-on jamais.

Et pour une fois, les bureaucrates avaient réussi à anticiper quelque chose.



Avi Cyrus était le chef d’une cellule d’agents de Mos Eisley. Chaque agent avait lui-même sous sa houlette quelques balances faisant le trottoir de l’information dans les bars, les souks, les repaires de contrebandiers et dans les astroports. L’organisation de Cyrus avait une vitrine officielle toute simple : il était le chef d’une bande vendant des informations. Des tas d’informations. Pour les créanciers concernant des débiteurs de mauvaise foi, pour des voleurs recherchant un entrepôt juteux, pour de gros caïds voulant massacrer une bande rivale. La couverture idéale : un service de renseignement se travestissait en organisation vendant… du renseignement. Après plusieurs années, le groupe Cyrus, comme on l’appelait, avait fait son petit beurre sur Mos Eisley sans taper de l’ombre à quiconque. Il restait un groupuscule discret.
Parfois, la bande jouait aussi les gros bras à la commande, de service de sécurité ou de braqueurs. Bien placé et au contact avec tout le monde, l’agent secret WT-2945 - connu comme Avi Cyrus - avait des informations locales, voire régionales, à faire remonter pour ses supérieurs.

Pour l’antenne régionale du renseignement impériale, Cyrus devait être préservé pour son utilité financière. Ainsi, le chef local RI disposait d’une caisse noire pour ses opérations. De l’argent frais et régulier n’entrant dans aucune comptabilité pouvant être utilisé pour des actions dans le secteur. Sans mentir, ça comblait aussi – et plutôt bien – le traitement annuel. Une sorte de prime de risque payée sur la bête.

Mais sur Tatooine, l’heure n’était plus au travail peinard et au financement de son compte épargne retraite à la banque Muun. Les bruits circulaient vite. La planète allait être submergée par les Tuskens menés par on ne sait trop qui. Une flotte hostile était déjà en orbite. Le meilleur ? Drake Stark, un ancien caïd de la planète avait refait surface pour défendre l’astroport de Mos Eisley qui n’attendait qu’une attaque imminente.
Plus tard, l’orbite accueillit deux nouvelles flottes, vraisemblablement « amies ». C’étaient les dernières informations que Cyrus avait pu avoir. Il ignorait ce qui se passait en orbite. Mais en surface, la bataille faisait rage au dessus des dunes.

Très vite, une vague s’était levée dans Mos Eisley en faveur de Drake. Son nom était chose brillante et reluisante. Un espèce de messie qui allait sauver la ville de ses ennemis. Sur le marché local, le Stark avait la côte élevée, et c’était pas plus mal. Il y avait besoin d’un chef dans ce bordel.

Mais l’Empire, qu’avait-il avoir là-dedans ? Rien, mais il y était mêlé malgré lui à travers une organisation-écran. Ce n’était pas le patriotisme, ni par appât du gain qui allait motiver la bande de Avi dans cette aventure, mais le désir de survie. Toutes les communications étaient coupées, aucune instruction ne fut donnée depuis l’antenne régionale, muette par la force des brouilleurs. On ne pouvait compter que sur soi-même.

Cyrus avait rassemblé sa garde rapprochée ainsi qu’une trentaine de mercenaires prendre de force une cantina, appelée « le Bantha bourré ». Outre la trivialité du nom, cette cantina était ancienne, et surtout elle avait l’avantage d’abriter pas mal de passages souterrains reliant astroports, entrepôts et cachettes. Un véritable labyrinthe utile en cas de bombardements. On débarrassa tout le mobilier inutile. Les tables et les chaises furent déplacés à l’entrée donnant sur la ville pour former des barricades. D’autres furent emmenés dans les souterrains pour retarder toute avancée ennemie en cas de repli. On ordonna au personnel du bar d’utiliser tout l’alcool disponible pour confectionner des cocktails explosifs. Ces engins improvisés furent stockés et donnés à des combattants en supplément de leurs détonateurs thermiques, bien rares maintenant.

Grâce à la relative discipline de l’organisation Cyrus, « le Bantha bourré » fut prêt à tenir un siège, faisait office de stocks d’armes et de munitions pour tout un quartier. Cyrus encouragea ses contacts à reproduire le schéma d’organisation dans tous les environs du quartier.
D’abord une place forte abritant vivres, munitions et armes. Puis, distribution des stocks dans chaque bâtiment du quartier. Positionnement dans les bâtisses avec le moins de personnes sur les avenues. Logistique par comlinks en cas de manque de munitions ou perte du bâtiment. Les meilleurs tireurs sur les toits. Distribution de grosses armes de poings pour les mercenaires positionnés à l'intérieur des bâtiments ; le combat au corps à corps allait être extrêmement difficile avec les hommes des sables... autant avoir un gros calibre à dégainer si on avait un Tusken à proximité. Les dernières lignes de défense restaient les places fortes (hôtels ou cantinas) si possible ayant des passages extérieurs secrets ou camouflés permettant de nouveau une fuite.

C’était loin d’être parfait et aussi bien coordonné qu’on l’aurait voulu, mais c’était un schéma facile à mettre en place selon le facteur temps.

Cyrus essaya également de contacter Drake par un coursier, il était prêt à lui faire allégeance et attendait des instructions tout en l’informant de la situation de son quartier.

Après toute cette agitation, et les combattants parés à leurs positions, un silence de cimetière s’installa, interrompus seulement par quelques salves sourdes au loin ; les chasseurs des deux camps étaient en avant-première, comme une annonce imminente du combat à mort qui allait s'ensuivre.

Avatar de l’utilisateur
By Darth Krayt
#29540
Dans l’Espace


Le Capitaine de la Flotte du Cerbère, un Humain prénommé Anvar Kardan, ne céda pas à la panique malgré la situation assez catastrophique, plus de communications avec celui qui dirigeait les opérations et aucun moyen de les rétablir dans l’immédiat, il devrait agir seul sur ce coup-là, ce qui lui mettait une pression supplémentaire sur les épaules, s’il échouait à sécuriser l’orbite de Tatooine, la flotte ennemie annihilerait les forces alliés au sol sans état d’âmes. Non, il ne devait pas échouer !

[Capitaine Kardan, Commandant de la Flotte] « Ouvrez les communications, je veux que mes ordres soient retransmis à l’ensemble de la Flotte.

Que les vaisseaux de gros tonnages adoptent une formation en triangle, le Munuficient sera en pointe de l’attaque, la Munifex et le Vengeance seront sur nos flancs, les Croiseurs Meres et les Fregates Interceptor se placeront en arrière de la formation. Les Crusaders et les RZ-52 restent en retrait pour le moment le temps que la chasse soit déployée.

Croiseur Munifex, faites feu avec vos canons à ions sur les Liberator, mettez leurs systèmes en panne et visez le pont du Recusant avec vos tourelles. Frégate Vengeance, concentrez votre puissance de feu sur le Recusant pendant que vous userez de vos canons à hyper vélocité sur le Kagutsuchi. Croiseurs Meres, activez vos Manteau Bouclier et concentrez votre puissance de feu sur les Interceptors ennemis en vous approchant d’eux le plus possible et enfin, que nos Interceptors IV envoient leurs missiles à concussion sur les moteurs des Liberator, faites feu avec vos tourelles sur le Kagutsuchi une fois que les canons à hyper vélocité auront fait leur office, en attendant, puissance de feu maximale sur le Quasar Fire et le Transport d’Action. Artilleurs de la Munuficient, faites feu avec les canons ioniques sur les Liberator, qu’un quart de notre artillerie engage la chasse adverse, le reste de notre puissance de feu sera concentré sur le Kagutsuchi et les Liberator.

Que les Crusaders s’avancent et face feu sur la chasse ennemie, les chasseurs Toscan vous couvriront et engageront les chasseurs ennemis qui vous échapperont. Que les Chasseurs VNI couvrent la progression des RZ-52 et des Bombardiers. Les RZ-52 ont pour mission d’aborder l’un des deux Liberator, déversez nos hommes à l’intérieur du vaisseau et prenez en le contrôle. Que les Bombardiers lâchent leurs colis sur le second Liberator.

Et mettez-moi ce fichu relais en route, il faut établir une communication avec les troupes au sol afin de pouvoir envisager la suite de l’invasion une fois que nous aurons éliminés la flotte adverse. »





Dans les airs


Un rapide coup d’œil lui fit comprendre que la partie était pour le moment mal engagée, la chasse déployée par les Jawas avait l’avantage du nombre et la chasse du Cerbère n’était pas encore arrivés, ce qui compliquait grandement la progression des forces du Nouvel Ordre Sith et du Consortium.

L’une des navettes explosa dans les airs, abattus par les pilotes ennemis, qui faisaient face désormais aux Galions du Nouvel Ordre Sith, qui tenait la distance en ce début d’affrontement. Mais rapidement, l’un des deux Galions fut obligé de se retirer, couvrant toujours de sa carcasse métallique les troupes au sol du mieux qu’il le pouvait pendant que les Cargos Corelliens venaient narguer les Jawas, attirant une partie de leur puissance de feu sur eux afin de faire gagner du temps, les vaisseaux Sith cherchaient à temporiser au maximum en attendant les renforts, qui pourraient certainement faire pencher la balance en leur faveur. Aussi, les cinq Cargos volaient entre les lignes ennemies, ouvrant le feu sur les bombardiers qui tentaient de larguer leurs bombes sur les troupes au sol.

Vint le moment pour la chasse Sith d’entrer dans la danse et l’Escadron Black lança les hostilités, attaquant sur le flanc la chasse Jawa, qui réagit rapidement en se recentrant en partie sur les nouveaux arrivants, qui furent rapidement épaulés par les Spitfires modifiés offerts par Jean Dagger et les six pilotes se firent un devoir d’emporter dans la tombe un maximum d’adversaires. Mais les Jawas avaient toujours l’avantage du nombre et la défaite Sith semblait inéluctable si bien que Krayt songea un moment à user de ses sombres pouvoirs pour inverser la tendance.

Mais il n’eut pas besoin de dépenser son énergie inutilement, la chasse du Cerbère fendit les cieux et les vaisseaux lancèrent une contre-offensive sur le flanc gauche et les Starvipers, en pointe de l’attaque, engagèrent les Chasseurs Porax, rapidement rejoint par les Chasseurs Affreux qui mirent un point d’honneur à détruire tout vaisseau ennemi se trouvant à proximité. Les Gungnir et les Vedettes Skypray se chargèrent des bombardiers adverses afin de permettre une avancée des troupes au sol, sans bombardiers, Krayt pourrait enfin marcher vers Mos Esley et commencer sa conquête. Les G-400 se mirent également en couverture et déployèrent leurs vibro-droïdes sur les vaisseaux ennemis afin de ralentir leur progression.





Au sol


Les troupes au sol, Tusken et soldats du Nouvel Ordre SIth, profitèrent d’être désormais couvert par l’arrivée des renforts aériens, se mirent en marche, les Hommes des Sables chevauchaient leurs Banthas tandis que les soldats en armure noire et rouge activèrent leurs systèmes de survie en milieu hostile et hasardeux avant d’avancer à leur tour, seul les mercenaires de la M.A.N.T.I.S auraient certainement du mal sous l’écrasante chaleur de la planète. La ville était à quelques heures de marche et il était temps d’en prendre le contrôle.

Les speeders, ne voyant que peu d’activités au sein de Mos Esley, continuèrent de tourner autour de la ville, tentant de repérer les mouvements ennemis avant d’agir, il ne servait à rien de foncer tête baissée sans savoir ce qui attendait les éclaireurs, mieux valait jouer la carte de la prudence et temporiser l’arrivée des troupes avant de lancer l’offensive qui éradiquerait la vermine qui osait se dresser contre eux.
Mandalore [1/2]

Le monde du coma était un monde de limbes plus ou[…]

Bonsoir, Merci tout d'abord de ta candidatur[…]

Sénateurs et Sénatrices incarnés

https://cdn.discordapp.com/attachmen[…]

PARTOUT

Bureau du renseignement impérial : Yaga Minor[…]

Alors que la Nostrom avait laissé sur place les f[…]

[Opération Zéphyr] Le Coup du Berger

Merci pour la modération ! https://i[…]

Il commençait à perdre patience. Bougeant sa jambe[…]

Le plan n'avait pas fonctionné comme prévu. Felom […]