L'Armée des Ombres

Saison XI Cliquez ici pour voir l'intro...

Hapes est la capitale du Consortium d'Hapes, un gouvernement humain indépendant auquel même l'Empire Galactique n'osait pas s'attaquer. Le secteur est protégé par de puissantes stations spatiales et des dizaines de vaisseaux, en plus d'être dissimulé dans une nébuleuse aux couleurs chatoyantes.
Avatar de l’utilisateur
By Darth Lyria
#24778
« Vous prendrez le contrôle de cette maison et vous m’aiderez à développer le commerce vers l’extérieur.
- Oh! Mais je ne compte que servir la Maison Royale, Votre Altesse! »

Échange lors de la première rencontre entre la Reine-Mère Nihalé et la duchesse Zannar-Maad.


Le bureau du duc était baigné de la douce lumière du soleil déclinant. Il était près de faire nuit et les principales conseillères prenaient place devant le massif meuble encombré d'objets de toutes sortes. Aleksander portait son usuel sarrau et avait déposé ses lunettes circulaires sur sa tête. Bras croisés derrière son dos, son regard était perdu par l'immense fenêtre qui donnait sur l'aile ouest du palais.

« Duc Maad, la réunion peut débuter. »

Lady Poole, principale alliée du duc avait délicatement posé sa main sur le bureau, prenant soin de ne rien y faire tomber. Aleksander haussa les sourcils – comme surpris de cette rencontre – puis pris place à son fauteuil. Ils étaient cinq : lui, Lady Poole, responsable des travaux des principaux laboratoires de recherche pharmacologiques à la solde du duché, Commandant Ermy, coordonnatrice des forces défensives du Consortium pour la région des Brumes transitoires, Lady Ta, responsable des finances du système Maad et Lady Jinn, responsable de la culture et de l'éducation.

« Mesdames, en l'absence de la duchesse Zannar-Maad, je présiderai cette rencontre extraordinaire. Le duc ici présent a un décret officiel de la duchesse concernant de nouvelles opérations commerciales et militaires impliquant l'extérieur... »

« Auxquelles je m'oppose immédiatement », rugit Ermy, posant son poing sur la table, secouant au passage une réplique miniaturisée d'un Dragon hapien. Alarmé, le duc se précipita pour s'assurer que son artéfact était demeuré intact.

« Opérations commandées par la Reine-Mère elle-même », continua la vieille Lady Poole sans même jeter un coup d'oeil vers la blonde et bouillonnante militaire. « Or, sachez que ces nouvelles exportations ne représenteront pour le moment qu'une mince part de nos opérations commerciales et servent principalement de test. Le tout sera encadré de sécurité renforcée afin de calmer les inquiétudes de certaines. »

Ce n'est qu'à ce moment que les yeux bleu-verts de la dame se posèrent sur la Commandant qui s'était recalé dans son siège. Une copie du décret signé à la va-vite par Darth Lyria fut présenté :




« Il va sans dire que le Haut commandement royal ne sera pas chaud à l'idée d'augmenter l'activité commerciale si près de nos frontières. »

« Et ce sera de votre devoir de les convaincre d'augmenter le nombre de patrouilles. Nous faisons notre part en assurant une certaine sécurité avec la construction de satellites défensifs. »

Maternaliste comme toujours, Lady Poole comptait sur des années d'expérience à la cour hapienne. Alemidna avait tout de suite sentie une sorte de froide sympathie, une crainte mutuelle s'était installé entre les deux femmes. Et la Sith soupçonnait Poole de posséder certaines affinités non développées avec la Force. Un simple « je ne sais quoi » lui permettant de tirer son épingle du noble jeu.

« Lady Ta, je vous invite à mandater vos meilleures expertes afin d'analyser les propositions de commerce extérieur. La duchesse veut un rapport le plus rapidement possible. Je présume également que le trésor autorise ces investissements? »

Le plan avait été communiqué précédemment aux fonctionnaires des finances, le tout avait été approuvé. Lady Ta hocha de la tête. Puisque personne n'avait d'autre chose à dire, les signatures furent apposées et les conseillères quittèrent une à une la salle sans même jeter un coup d'oeil au duc qui s'assurait toujours que tous ses objets étaient en bon état après l'excès de colère de la Commandant.


Modération économique (Leia) :
C'était déjà assez insupportable d'avoir la réunion présidé par un mâle les femmes, furent assez peu enthousiaste à l'idée d'une ouverture commerciale vers l'extérieur, mais l'idée que cette décision venait de la Reine-mère suffisait à calmé toute les réticences, tant la parole de cet être avait valeur de loi suprême pour tout les sujets d'Hapes.
Le Dock commercial fut construit rapidement, cependant dans la mesure où tout les marchands alentours, n'avaient pas du tout l'information de la présence d'un tel dock, et en plus étaient bien trop térrifié à l'idée de traversé la frontière et d'entrer en territoire Hapien, en général très dangereux pour les étrangers, l'activité commerciale resta très limité, seul certains avertis, et les plus brave tentait l'expérience pour venir acheter du "made in Hapes" si rare. Cependant il faudrait un vrai effort de communication et une autorisation pour les marchands à entrer en territoire hapien sans prendre le risque de se faire tirer à vue par la terrible armée royale du consortium. La Reine voulait insiter à exporter, en revanche on fit déjà remonter d'importante craintes sur la possibilité que plusieurs de ces marchands si on les autorisaient à venir à Hapes pourrait chercher à vendre et non uniquement à acheter. Et ainsi des produits étrangers pouvaient inonder les marchés très protégés hapiens, ce qui déplaisait à beaucoup.

Les missions économiques rapportèrent des informations précieuses. Sur Tanaab, la planète républicaine au régime corporatiste était voisine d'Hapes, les puissants conglomérat qui l'a contrôlaient rêvait depuis des années de pouvoir mettre leur mains sur les richesses d'Hapes, autant dire que la mission rapportant qu'il était plus enthousiastes que jamais à l'idée de commercer avec les hapiens. C'était l'industrie de pétrochimie, et notamment les pesticides et insecticides que le duché pouvait produire (grâce à son laboratoire flambant neuf) qui intéressait Tanaab, cet agrimonde.
Sur Zeltros, dirigé par une monarchie élective bienveillante, les choses étaient assez différentes, car Hapès avait évidement toujours fasciné, mais c'était une fascination "de loin", on osait beaucoup moins, car on savait que ce "petit" royaume avait largement les moyen de mettre à genou toute la région, et l'a faire plier économiquement. On était évidement réceptif à l'idée d'acheter à Hapès, notamment ses fournitures alimentaire de luxe.
Pour Ondéron...(voir avec le Joueur Modon inrp).


Résumé :
- Le dock ne foctionne pas bien, trop peu de communication, et trop peu de marchand osent s'aventurer dans le duché, et à Hapes en général.
Avatar de l’utilisateur
By Darth Lyria
#25013
[Centre du Commandement royal - Hapès]


Le bruit sec des bottes de combat sur le sol de métal accompagnait chacun de ses pas. Marchant dans un long corridor arrondi et crument éclairé au néon, la commodore Anastasia Ermy faisait défiler de son doigt sur son datapad les derniers rapports de patrouille à l'orée des Brumes transitoires depuis les derniers jours.

Rien. Rien. Toujours rien. Un cargo léger. Rien.

Toute cette panique – elle-même y avait succombé – lors de l'annonce du duché Maad d'ouvrir progressivement leurs frontières au commerce avec l'extérieur. Le Commandement royal avait exigé un rapport détaillé des activités et qu'un suivi soit effectué. C'est ce qu'elle venait présenter.

Les porte blindée s'ouvrirent dans un sifflement caractéristique et la blonde militaire s'engouffra dans l'immense centre de commandement. La passerelle principale sur laquelle elle se trouvait surplombait un immense cercle d'ordinateurs, d'écrans et de projections holographiques. Des statistiques, des données, des mouvements de flottes, tout était présenté à une armée d'enseignes chargées de garder un oeil et de prévenir leur supérieur de toute anomalie. Des droïdes les assistaient, transférant rapports et communiqués. Anastasia emprunta un petit élévateur qui lui fit gagner le rez-de-chaussée, puis elle se dirigea vers le fond du centre tout en saluant de la tête les militaires s'arrêtant pour lui souhaiter la bienvenue. Ce n'était pas tout les jours que la commodore en charge de la sécurité des Brumes transitoires faisait le trajet jusqu'à la capitale. Exercice qu'Ermy évitait volontairement, préférant le calme de son vaisseau de patrouille au tumulte de l'état-major hapien.

Deuxième porte blindée passée, elle se dirigea d'un pas décidé et sans quitter son datapad des yeux vers une antichambre vitrée où était assise une dame à l'uniforme gris pâle. Elle leva les yeux et sourit.

« Commodore Ermy, à l'heure, comme d'habitude. Elle vous attend. »

Elle lui désigna une dernière porte – vitrée aussi – derrière laquelle se trouvait une grande dame aux cheveux bruns remontés en un chignon proéminent. L'amiral Koo'mme était penchée au-dessus d'une représentation holographique de l'Amas de Hapès. À ses côtés, un droïde militaire et une autre militaire, la jeune capitaine Star'k, étoile montante de la marine hapienne.

« Les rapports de la Passe Lorelli viennent de rentrer, amiral. Tout semble sous contrôle. Toutefois, des communications en provenance du Nord galactique semblent plutôt troublants. Vous devriez... »

Star'k s'arrêta nette à l'arrivée de la commodore. Garde-à-vous. Ermy lui sourit puis effectua le même salut lorsque l'amiral s'approcha.

« Repos, toutes les deux. »

Anastasia aimait bien l'amiral qui avait son mentor dans ses jeunes années. Toutes deux avaient eu l'honneur de servir sur le Star Home, puis Koo'mme avait était envoyée dans la Passe Lorelli pour y mâter une série d'intrusions pirates. De fil en aiguille, la femme s'est hissée au sommet du commandement royal.

« Amiral, voici les derniers rapports d'activité dans les Brumes transitoires depuis une certaine overture au commerce extérieur. Des équipes commerciales ont été envoyées sur Tanaab et Zeltros. Nos analyses préliminaires suggèrent qu'une ouverture vers la première planète serait des plus profitable pour notre économie. Si je suis ici aujourd'hui c'est pour demander au Commandement royal l'autorisation d'accréditer des cargos en provenance de Tanaab pour leur favoriser l'accès aux marchés hapiens. Jusqu'à maintenant, la stratégie de la Reine-Mère semble porter fruits et la famille Maad semble être prudente et bien consciente de la gravité d'un tel geste. »

« Tous nos vaisseaux sont prêts à toutes éventualités, amiral. »


Anastasia Ermy était droite comme un pic. Ses yeux bleus acier droit dans ceux noisette de l'amiral, attendant une réponse.
Avatar de l’utilisateur
By Leia Organa
#25722
Modération économique :

La demande de commerce avec Tanaad était assurément bien motivée, et représentait un potentiel d'ouverture immense pour l'Hamas. L'important pour le Commandement Royal, que ce soit une ouverture ou une autarcie, il fallait que le tout soit mesuré et surtout étroitement contrôlé par lui. On autorisa une première phase de "test d'ouverture des relations économique extérieurs", sous certaine conditions. La première c'était qu'il s'agirait exclusivement d'exportation, il n'y aurai aucun importation, hors de question pour le moment de voir des produits étrangers, voir des marchands étrangers tenter d'inonder les marchés hapiens et troublés par leur libéralisme le parfait ordre économique qui régnait dans le système clôt d'Hapes.
Aucun laisser-passer, aucun sauf conduit ne serait donné à des marchands de Tanaab, il n'y aurai que des marchands hapiens qui iront vendre leur précieuse et rare marchandise à ces "arriérés" de l'extérieur. La mentalité Hapienne restait constante, l'extérieur avait besoin d'eux, mais ils n'avaient pas besoin de l'extérieur, ils faisaient grâces à ces étrangers de leur produits, et il n'était pas question de relations économique d'égal à égal, puisque après tout "qui était meilleur que les hapiens". Et force était de constater qu'en bien des domaines, ils n'avaient pas tord. Le libéralisme voir l'ultralibéralisme instaurer par le retour des lois républicaines, créer des situations de concurrence, de libre-échange systématique et de "loi du plus fort" économique qui provoquait régulièrement des crises financières, des crises d'emploi, des crises sociales que ne connaissait pas le système Hapien. Tout la galaxie fantasmait de pouvoir commercer avec eux, aucun accords, aucune condition ne serait trop lourde à supporter pour avoir le privilège d'acheter du "made in Hapes".

Le Commandant à ces conditions autorisa l'exportation de produits vers Tanaab.
Lorsque les autorités de Tanaab reçurent la demande d'autorisation de marchands hapiens, ils n'en revinrent tant ils pensaient avoir touché le jackpot. Des centaines gros acheteurs de la galaxie allait désormais venir sur Tanaab pour acheter Hapien, et les autorités s'en mettrait plein les poches.
Produit fertilisants, machines agricoles high-tech, pesticides nouvelles génération, droïde agricoles, bref tout ce dont la planète agricole de Tanaab avait besoin, et ce dont Hapes pouvait largement se passer tant elle excellait également dans ces domaines.
Cependant cette initiative pensée par le système Maad et approuvé par le Commandement Royal ne faisait pas l'unanimité et on complotait déjà contre le Duc et la Duchesse Maad, mais pour l'instant tout allait bien pour eux...pour l'instant.

De même de l'autre côté de la frontière, les autorités de Tanaab se frottait les mains de cette nouvelles manne financière qui venait gonfler leur revenus mais l'arrivée massive de ces nombreux produit, déclassait les produits locaux, et commençait tout juste à montrer des signes de perturbation dans l'économie planétaire. Mais pareil, pour le moment "tout allait bien l'argent arrivait".


Résumé :

- +4,5 millions de revenus de douanes pour le Sytème Maad
- Les revenus de Tanaab augmentent et les autorités s'en réjouissent
- A venir trouble économique et sociaux sur Tanaab
- A venir probablement obstacles politique liés aux rivalités et aux jalousies contre le Duc et la Duchesse de Maad.
Avatar de l’utilisateur
By Darth Lyria
#27052
[Station Roqoo – Consortium d'Hapès]
[Deux jours après l'attaque sur Lovola]


C'est sur la sous-exploitée Station Roqoo qu'Alemidna Zannar-Maad avait convoqué les représentantes du commandement régional de la Marine royale hapienne, la Commodore Anastasia Ermy, et des industries gérées par la Maison Maad, Lady Poole. Les trois femmes discutaient dans une salle vitrée offrant une vue incomparable sur les Brumes transitoires et l'aura unique que lui conférait l'étoile Roqoo. Cette station était l'une des portes d'entrée vers le Consortium et peu de marchands osaient s'y aventurer. Plus pour longtemps.

Avec elles se tenait également la coordonatrice générale de la station, une grande hapienne lointaine cousine du Duc Maad dont la planète était la plus proche et qui avait naturellement toujours veillé au bon fonctionnement de la station.

« Cette station nécessite un coup de pouce », débuta la Duchesse Maad. « 30 millions pour être plus précise. »

La coordonnatrice s'étouffa à cette annonce. Personne ne s'était jamais intéressé outre-mesure à Roqoo si ce n'était que pour mener des raids contre les pirates osant s'en approcher de trop près.

« La Maison Maad investira 30 millions de crédits pour l'aménagement de trois nouveaux docks commerciaux à la Station Roqoo », annonça simplement Alemidna en plantant son regard froid dans celui de la coordonnatrice qui inclina immédiatement la tête. « Je veux que Roqoo soit le lieu d'échange privilégié avec l'extérieur. Prévenez les missions économique de Tanaab et de Zeltros que les étrangers y seront la bienvenue. »

« Votre Altesse, nous venons à peine de nous ouvrir à Tanaab et la colère gronde. Ne croyez-vous pas... »

Alemidna leva la main pour interrompre la Commodore Ermy.

« Vous passerez une commande à la Marine royale pour la construction immédiate de trois Croiseurs Nova qui assureront des patrouilles dans le secteur de la Station. Cela devrait les rassurer. Je veux également un rapport détaillé des activités pirates dans ce coin-ci des Brumes transitoires: qui sont-ils, d'où viennent-ils? »

La Duchesse réclama également d'avoir un estimé pour la construction d'un hall spécial pour la Maison Maad. Officiellement, il s'agissait d'affirmer un certain contrôle de la Maison sur la Station. Officieusement, Alemidna rencontrerait personnellement la personne responsable du projet pour lui faire comprendre qu'une salle secrète devait y être aménager. La Sith se préparait une retraite et celle-ci se situerait en orbite de Roqoo.

Avatar de l’utilisateur
By Bail Organa
#27373
Dès que l'information circula que les Maad avait l'intention d'investir dans une station hapienne, afin de permettre d'avantage de commerce vers l'extérieure, et même de permettre à des étrangers de venir différents nobles des autres maison, mirent en oeuvre leur réplique.
Cette fois-ci les maad allaient trop loin et ils allaient le regretter amèrement. Premièrement par un réseau de pot de vin, de tractation et de pressions politique et économique, on réussis à ralentir et même à saboter l'agrandissement de la station. Alors que celui-ci ne devait prendre en principe que deux semaine, les retards accumulés, les "pièces perdu", les ouvriers et techniciens "en congés", bref tout cela doubla ni plus ni moins la date de livraisons des 3 nouveau docks.
A côté de cela, dès que les 30 millions furent débloquée, les adversaires politique des Maad, les hapiens les plus réticent à l'ouverture, lancèrent ni plus ni moins qu'une armée de hackeur et de slicers afin de détourner une partie de ces fond, via des comptes secrets opérant depuis les mondes voisins, et via la corruption de courtier en bourse et de grands banquier hapiens. Pas moins de 7 Millions furent perduent, ce qui obligea la Maison à débourser plus.

A côté de ça on menaça par pression politique et économique les Maad de renonçer à l'idée de permettre à des marchands étrangers de venir faire pénétrer des produits extérieur au sein de l'amas. La première menace fut celle d'isoler financièrement le duché Maad, de sorte qu'il verrait ses revenus de taxes et de douanes tout bonnement et drastiquement réduit, ceux-ci serait directement versé dans le trésor de la Reine Mère.
Les Maad avaient tout intérêt à renoncer à cette mesure d'ouverture, ou alors à trouver des alliés puissant au sommet de l'Etat Hapien, et ainsi se préserver des pressions de ses adversaires.


Résumé :
- Les Docks coûtent 37 millions de crédits (détournement de fond)
- Temps de construction 1 mois
- Risque de sanction financière importantes si une solution n'est pas trouvé face au pression des autres hapiens isolationniste (renoncer à la mesure d'ouverture, faire des contre-pression, ou encore se faire de bon alliés)
Avatar de l’utilisateur
By Darth Lyria
#27397


Les isolationnistes hapiennes ne le savaient pas, mais elles avaient affaire à une Dame Sith. Et les Sith règlent généralement leurs problèmes avec un bain de sang. Lorsqu'elle apprit les difficultés rencontrées par l'amélioration de la Statio Roqoo, Darth Lyria convoqua Lady Poole et le Duc Maad dans son bureau. On lui fit comprendre le vent de contestation qui soufflait au sein des maisons isolationnistes. Immédiatement, la Sith convoqua Dame Galney de Terephon et Lady AlGrey de Relephon en conférence holographique. Toutes deux feignirent ne pas savoir d'où venait la résistance au projet d'ouverture.

« Ne me prenez pas pour une idiote. »

Galney sentit une légère pression autour de sa gorge. À l'instar du Seigneur Vador, Darth Lyria était parfaitement capable de tuer à distance si elle avait un contact visuel avec sa proie.

« Vous savez mes liens avec la Reine-Mère et ne voudriez pas que je dévoile l'existence de votre petit club. Il est donc dans votre intérêt de soutenir mes projets pour que je soutienne les vôtres. »

« Je veux des noms. Rapidement. »







Avant même que la Ligue Héritage fournisse des noms de potentiels isolationnistes, Alemidna allait également user de moyens détournés pour répliquer rapidement et violemment face à ses adversaires. Pas moins de 15 000 000 crédits furent débloqués pour premièrement engager des slicers pour s'infiltrer dans les systèmes informatiques des industries de la Maison Requud (qu'Alemidna savait très bien hostile à la sienne pour avoir déjà organisé une tentative d'assassinat) sur Febrini. Le but était de ralentir au maximum la production, voir de la neutraliser le plus possible [- 500 000 crédits].

La deuxième phase de l'opération était conditionnelle aux informations fournies par la Ligue. Un premier investissement serait effectué pour recruter des mercenaires pirates qui devait se rendre sur les planètes capitales des maisons isolationnistes [- 4 500 000 crédits] et faire du repérage pour localiser et préparer l'assassinat de figures de proue de ces maisons. Pas les Duchesses et les Ducs, ce serait trop évident. Mais des Ladys devant assurer la relève, les chouchoutes. Dame Lyria frapperait le coeur battant. Le reste de l'importante somme servirait à finalement assassiner les cibles puis brouiller toutes les pistes pouvant mener à la Maison Maad [- 10 000 000 crédits].

Parallèlement, un plan de 30 000 000 crédits serait mis en branle pour revigorer le commerce et agir comme levier politique entre les Maisons Maad, Juun (dont la Duchesse est sous le contrôle mental de la Sith) et ses alliés économiques. Ce plan viserait principalement les échanges déjà notables de produits pharmaceutiques en plus d'un partenariat de recherche entre les laboratoires de Sheddu Maad et de Lovola: échanges d'étudiants, créations de projets de recherche communs, tarifs préférentiels pour les importations, etc. Finalement 20 000 000 crédits viserait à l'implantation de missions commerciales sur Relephon pour bâtir de nouvelles relations économiques entre les Maisons Maad et AlGrey. Des femmes d'affaires de haut calibre se déplaceraient vers les lunes avec une délégation politique Maad pour rencontrer des entrepreneures locales. Cadeaux, démonstrations de produits, mise en valeurs de l'expertise de la Maison Maad, on en mettrait plein la vue aux AlGrey pour tisser de nouvelles relations et partenariats stables.

Alemidna punissait sévèrement ses ennemies et tissait de nouveaux liens avec ses alliées.

Avatar de l’utilisateur
By Amertume
#34278
Carton rouge pour la Maison Requud qui avait assurément du souci à se faire. Par chance, son nom figurait parmi la liste fournie des maisons ayant agi contre la Maison Maad afin de la forcer à cesser de se commettre avec ces étrangers nauséabonds de l'extérieur. Ce qui voulait dire que la campagne de déstabilisation et de hacking massif dirigée contre elle allait servir un autre but qu'une quelconque vengeance puérile. La Maison Requud produisait des pièces d'armements vitales aux vaisseaux de la Marine hapienne, alors inutile de dire que s'attaquer à son affaire revenait à lui couper les ailes de manière particulièrement cruelle et efficace.

Une longue suite d'accidents malheureux dans les ateliers d'assemblement, des mouvements de grève prétendument spontanés (financés par l'argent de Maad et soutenus par quelques piratages bien placés) bloquant l'accès aux mines d'ou étaient extraites les ressources, des vagues d'employés souffrant soudainement de maladies long terme et autres événements malchanceux eurent pour conséquence de radicalement ralentir la cadence de travail et donc de livraison des produits à la Marine. Le contrat qui liait les 2 parties avait beau être vieux de plusieurs siècles, la Marine ne prenait jamais avec le sourire les annonces de retard alors qu'elle devait assurer son devoir sacré de protéger les citoyens du Consortium.

En conséquence de quoi elle posa un ultimatum très simple : se reprendre très vite ou elle irait se fournir ailleurs. Il existait de nombreuses autres Baronnies et Duchés qui fournissaient et chacun aurait grand plaisir à devenir fournisseur principal à la place de Requud. Le problème étant que les estimations des contremaîtres et autres employés sur place n'étaient guère enthousiastes. La mort dans l'âme, la Duchesse de la Maison ordonna secrètement d'acheter à perte des matériaux pour pouvoir continuer de satisfaire les commandes. Ceci additionné aux accords secrets avec les fournisseurs contactés ajoutèrent aux pertes importantes qui mirent considérablement en danger toute la Maison. On commença à murmurer que la position de la Duchesse à la cour de la Reine-Mère était plus fragile que jamais. Tout bas et en se taisant lorsqu'elle faisait son entrée bien sûr, nous ne sommes pas des barbares et savons rester polies mesdames.




Seconde phase de l'opération, repérer et tout savoir puis passer à l'action. La première phase se passa bien. Peut-être même trop bien avec le recul. La liste comportait une dizaine de Maisons, allant de Duchesses de premier ordre à la cour jusqu'à des Comtesses très mineures. Evidemment la sécurité était en béton pour la plupart, la noblesse hapienne ne reculant devant aucune dépense pour se protéger des affres du noble jeu. Mais les mercenaires en observation trouvèrent des failles à exploiter et purent échafauder des plans d'attaque avec une bonne coordination. Et lorsque l'argent fut versé sur le compte, ils passèrent à l'action.

Le rapport qui fut transmis à la Duchesse Maad était brouillon et quelque peu difficile à décortiquer mais il devint évident que le résultat était en demie-teinte. Sur les 10 Ladies cibles, seulement 4 trouvèrent la mort dans des circonstances troubles, une retrouvée étranglée dans son nid d'amour avec ce fils de la Comtesse Zarvan, lequel avait les mains serrées sur son cou lorsque les forces de l'ordre le trouvèrent, inconscient et avec une sacrée dose de drogues dans le sang, une autre dont le speeder connut un dysfonctionnement malheureux et qui mourut en même temps que son chauffeur dans le crash, celle-ci s'étouffa avec son repas, on découvrit que son cuisinier avait mélangé des produits toxiques en trop grande quantité par mégarde, celle-là succomba à une attaque cardiaque soudaine.

Hélas, les 6 autres sortirent vivantes des tentatives d'assassinats, bien que pas indemnes pour la plupart. Et malgré l'efficacité du processus de nettoyage de printemps, des traces subsistèrent. Pas assez pour directement relier les assassinats à la Maison Maad, mais suffisamment pour pointer dans une direction gênante. En prime, les matriarches des Maisons visées n'étaient pas stupides et savaient très bien quelles ennemies elles avaient. Ce n'était qu'une question de temps avant que leur enquête ne remonte jusqu'à Maad, une fois éliminées les autres suspectes.




Le monde de Lovola était surtout connu pour ses manufactures de production de droïdes, ce qui signifiait grosses usines et industries, ce qui signifiait à son tour lourde masse d'employés sur des travaux physiques exigeants et donc risques d'accidents, de blessures et autres maladies gênantes. Par voie de fait, c'était donc un marché intéressant pour les produits pharmaceutiques de Sheddu Maad. Sans compter que le programme de coopération entre les institutions de recherche des 2 mondes renforçait également les liens qui les unissaient de manière notable.

Il en résultait de meilleures relations entre les 2 mondes, ce qui pourrait s'avérer utile pour toute négociation ultérieure si on avait besoin d'arguments de vente. Les bénéfices dégagés par une augmentation des ventes de produits pharmaceutiques ne seraient toutefois pas mirobolants, tout au plus pourrait-on voir cela comme un bonus non négligeable mais guère plus. Mais bon, il n'y a pas de petit profit...

En résumé :
==> La campagne de sabotage et de déstabilisation des industries de la Maison Requud connaît un franc succès. La Maison Maad apprend que cette dernière, menacée de perdre ses contrats avec la Marine hapienne, est contrainte de considérablement augmenter ses dépenses pour obtenir les matières premières nécessaires à la fourniture de la Marine. Cet accord est gardé secret par crainte des éventuelles conséquences;
==> La campagne d'assassinat des Ladies les plus en vue des Maisons traditionalistes ralliées contre Maad a eu un succès mitigé, seulement 4 sur les 10 sont mortes sans qu'on puisse rattacher leur mort au commanditaire mais les autres ont survécu. Les Maisons sont scandalisées et cherchent activement le responsable, disposant de certains indices malgré le nettoyage;
==> Liens entre Maad et Lovola renforcés par le biais de projets commerciaux et scientifiques communs. Gain de + 1 875 000 Cr' en Douanes.
Avatar de l’utilisateur
By Darth Lyria
#34281
Les rapports de l'opération contre la Maison Requud sonnèrent comme de la musique aux oreilles d'Alemidna Zannar. Lorsque la noble apprit les déboires économiques entourant le contrat avec la Marine royale, la Sith convoqua immédiatement une audience avec la duchesse de la Maison Starfyre. Celle était une puissance économique relative et saurait apprécié à sa juste valeur la nouvelle selon laquelle les Requud avaient de la difficulté à tenir leurs engagements avec l'armée royale.

L'idée de la Maison Maad était simple: profiter de la faiblesse des Requud pour proposer une offre conjointe à la Marine royale de reprendre la production de manière plus stable. Pour ce faire, la Maison Maad promettait la construction de deux docks orbitaux. Le premier serait opérationnel le mois prochain. Le second, le mois suivant. Entre-temps, la Maison Starfyre assurerait une production stable et le contrat serait réparti 60% Starfyre, 40% Maad pour éviter les complications reliées à un fournisseur unique comme c'est le cas avec les Requud.





« Votre incompétence me consterne », lâcha simplement l'hologramme de la Sith avant de disparaître sous les yeux du responsable des mercenaires chargés d'assassiner les jeunes nobles.


La Sith s'occuperait en temps et lieux des Maisons récalcitrantes. Elle attendait pour cela les renforts de l'Ordre. Entre-temps, elle contacts à nouveau la duchesse Galney pour l'inciter fortement à retenir les maisons revanchardes sans quoi elle subirait des conséquences semblables à celles vécues par la Maison Requud. La Sith s'affaira également à dresser un portrait complet des six maisons restantes afin de déterminer quelle serait sa prochaine cible.







L'invitation fut envoyé directement à Lady AlGrey de la part d'Alemidna Zannar-Maad. Elle était convoquée sur Hapès, dans les secteurs réservés à la Maison Maad pour la représentation d'un ballet bien connu. Afin de faire connaissance et de voir sur quelles bases les deux maisons pouvaient tisser de nouveaux liens.

Bullshit diplomatique pour qu'Alemidna puisse effectuer un premier coup de sonde dans l'esprit de la jeune femme pressentie par la Ligue Héritage pour détrôner l'actuelle reine-mère. Vêtue d'une riche robe noire, la Sith drapa avec son habituelle aisance son lien avec le Côté Obscur, masqua avec finesses ses ravages sur son visage et se présenterait sous son jour le plus charmeur à la jeune Lady qui avait vu qu'un aperçu de toute sa puissance.
Avatar de l’utilisateur
By Amertume
#34368
Ainsi donc, vous souhaiteriez une alliance commerciale entre nos 2 Maisons, Dame Maad ?

La voix harmonieuse et douce de la Duchesse Starfyre résonnait impeccablement via sa représentation holo, laquelle rendait honneur à la silhouette somptueusement séduisante de la matriarche. Vêtue de robes du chic le plus ultra en vogue à la cour en ce moment avec un léger décolleté et le bout de ses bras non couverts par le tissu, elle offrait l'image même de la perfection hapienne tant renommée (et probablement jalousée) partout dans la galaxie. Mais qu'on ne s'y trompe pas, sous le masque de cette magnifique femme se cachait une politicienne née, acharnée et parfaitement capable d'évoluer dans les cercles de pouvoir de la cour.

La Duchesse semblait observer un point par delà l'épaule de la Sith, bien qu'il fut compliqué d'en être certain. Elle pouvait tout aussi bien regarder quelque chose visible d'elle seule dans ses quartiers sur Hapes. Quoi qu'il en soit, elle était songeuse et réfléchissait à l'offre de Maad.

Vous soutenez que nos Maisons pourraient largement en profiter chacune, sans oublier que vous proposez la majorité des gains potentiels pour la Maison Starfyre. Tout cela me semble être aussi beau que dans un rêve, je ne peux m'empêcher de me questionner toutefois sur la crédibilité de votre information. Comment pouvez-vous être sûre que Requud est en difficulté ?

On pouvait dire ce qu'on voulait de Starfyre, elle n'avait pas atteint sa position confortable en prenant des risques inconsidérés. Calculés par contre, ça oui et elle souhaitait simplement s'assurer que ça n'allait pas mal finir si elle s'associait à la Maison que beaucoup considéraient avec force hostilité ces derniers temps. L'image publique de qui se lierait aux "amoureux de la barbarie extérieure" comme il se disait à la cour et parmi le Consortium risquait d'en souffrir.

Si vous soutenez qu'ils sont en difficulté, peut-être serait-il mieux... D'attendre qu'ils quittent l'échiquier pour s'imposer en toute sécurité. Ainsi, nous ne risquerions pas d'attirer l'attention d'autres... Observateurs.

En langage clair, il était suggéré de finir le travail et prestement enfoncer le clou du cercueil de Requud pour pouvoir venir s'emparer du contrat avec la Marine sans aucune difficulté. Les apparences comptaient encore plus que les résultats pour qui pratiquait le Noble Jeu. Mais peut-être que la Dame Maad saurait soulager l'inquiétude de sa consœur sans être forcée de continuer les opérations clandestines. Opérations qui, rappelons-le, pouvaient échouer et donner du grain à moudre à ses ennemies.




Membres de la Ligue Héritage :

  • Maison Galney: la plus influente et dont la duchesse craint le pouvoir de la Sith;
  • Maison AlGrey: en possession de la flotte la plus importante;
  • Maison Requud: qui a d'importants troubles financiers;
  • Maison Maad;
  • Maison Vespasian, spécialisée dans la production agroalimentaire, nourrit un certain nombre de secteurs du Consortium;
  • Maison Calpernia, essentiellement tournée vers les marchés de divertissements et loisirs dans tout le Consortium;
  • Maison Zerbe, dont la lignée compte de nombreuses Reines-Mères et qui se repose beaucoup sur son passé prestigieux;
  • Maison Aximand, réputée pour créer et rendre populaires toutes les modes à la cour et dans tout le Consortium;
  • Maison Noctua, fournit de prestigieuses officiers et troupes à la Marine et fortement influente au sein de celle-ci;
  • Maison Toramino, possède un grand nombre de mines mais aussi présente dans le marché de l'immobilier dans tout le Consortium.

Les 4 Maisons mineures dont les Ladies ont été tuées comptent comme ne pesant pas dans la balance faute d'influence et de pouvoir suffisants, sans oublier les tragédies récentes.

- La Maison Zerbe n'acceptera jamais de négocier ni même parler avec Maad, considérant celle-ci comme une arriviste et une nouvelle arrivée au sein du Noble Jeu qui met en danger la supériorité hapienne. La force des traditions et du strict respect du passé l'obsède au plus haut point. En fait, si elle est si puissante c'est précisément parce qu'elle se raccroche à son prestige ancestral, sans compter qu'elle a forgé nombre d'alliances avec plusieurs Maisons (dont certaines de la Ligue Héritage) par les liens sacrés du mariage. Mais tout observateur attentif se rendra compte qu'elle est un colosse aux pieds d'argile.
- La Maison Noctua, bien qu'opposée au progressisme de Maad, pourrait être convaincue si on lui faisait miroiter un avantage notable à obtenir dans la Marine. Ce d'autant plus qu'elle entretient une rivalité féroce et sanglante avec la Maison Caidin, une autre Maison puissante et qui possède des ramifications dans la Marine. Sous couvert de vendetta, il y a peut-être un coup à jouer...
- La Maison Aximand est la plus "ouverte" des adversaires de Maad. De par sa nature même, il lui arrive (bien qu'elle ne voudra jamais l'admettre ouvertement) de s'inspirer des modes en vigueur chez les voisins du Consortium. De fait, c'est probablement la Maison qui doit le plus - mais dans le plus grand secret - avoir de contacts avec l'extérieur. Son influence ne doit pas être sous-estimée : dans une société portée sur les apparences, celui qui décide de comment se comporter et s'habiller dispose d'un sacré atout dans sa manche.
- La Maison Vespasian est probablement la plus secrète de toute la Ligue. On ne sait que peu de choses des plans de sa Duchesse et même les espions de Maad (voire des autres Maisons) ne savent pas qui est la Lady présomptive ou toute autre information juteuse. La raison même de sa participation à la Ligue est un vrai mystère car elle n'a clairement aucun problème de richesse ni d'influence, sa Duchesse étant parmi les favorites de la Reine-Mère. Elle peut être un opposant acharné et sensiblement dangereux ou un allié très utile. Dans les 2 cas, prudence quand on joue au même jeu que Vespasian.
- La Maison Calpernia est une nouvelle venue dans la Ligue, sa richesse étant basée sur les casinos, les théâtres et tout lieux de loisirs imaginables, qu'ils soient raffinés ou un peu plus terre à terre. Ses cabarets dissimulent des guildes de prostituées de luxe - dont un certain nombre reflètent "l'exotisme" des territoires au-delà de l'Amas - qui font d'excellentes dames de compagnie pour toute la noblesse hapienne. Elle est la moins "noble" pour les traditionalistes de ce fait mais se soucie peu de ce genre de détails. Le but reste de se tailler une place au soleil et attirer l'attention de la Reine-Mère, que ce soit l'actuelle... Ou la suivante.
- La Maison Toramino ne s'intéresse à la politique de la Ligue que parce qu'elle pense qu'en soutenant une nouvelle Reine-Mère à asseoir sur le trône, elle disposera de faveurs conséquentes pour augmenter ses revenus et sa puissance. En dehors de cet objectif de domination de ses possessions, la politique n'a aucun intérêt à ses yeux. Ses membres sont réputés être excentriques et passablement bizarres, mais ce genre de propos au sein de la société hapienne est monnaie courante lorsqu'on veut discréditer ses rivaux. La Duchesse Toramino est très jeune comparée à d'autres mais on la dit ambitieuse comme seules les plus vieilles peuvent l'être.
Avatar de l’utilisateur
By Darth Lyria
#34390
« À quels observateurs faites vous référence Duchesse Starfyre? »


Quelque chose n’allait pas dans la conversation qu’avait Alemidna avec la Duchesse. Ce regard fuyant, cette hésitation pour une femme pourtant reconnu pour sa soif d’influence et de pouvoir… Debout dans son vaste bureau sur Sheddu Maad, Alemidna fit quelques pas de côté et fronça les sourcils. Les mains serrées, la Duchesse Zannar-Maad ne voulait pas rater l’occasion de faire trébucher définitivement la Maison Requud, officialiser un pacte avec un clan beaucoup plus puissant, s’assurer de contrôler en partie les moyens de production de la Marine royale et sécuriser un levier d’influence pour la Maison Noctua. Cette entente avec les Starfyre était cruciale.

La Sith leva finalement les bras au ciel, soupirant.


« Ma Dame, les informations que je vous donne, très peu de gens sont au fait des déboires des Requud. Votre intervention dans ce dossier sera le coup de grâce qui assurera la sécurité de cette entreprise. »


L’hologramme de la Duchesse Starfyre était projeté au centre de la pièce, entre le massif bureau en chêne d’Alemidna, la double porte menant au reste de la propriété du duché, le bar et une large baie vitrée donnant sur le traffic aérien de la capitale. La Nagai, en quelques enjambées, gagna la collection de bouteilles et se servit un verre de gin hapien. Elle buvait occasionnellement, un plaisir que la dame avait développé depuis un bref séjour dans les Rifle Worlds.


« Je vous offre un contrat d’exclusivité avec la Marine royale. J’ignore quand une telle occasion se présentera sur un plateau d’argent… »


Brève gorgée. Le gin hapien était légèrement plus sucré que celui distillé dans le Noyau, variété qu’elle appréciait lors de ses années à la cour impériale sous Delaviel.


« … et si ce n’est pas avec vous, Duchesse Starfyre, l’offre de partenariat peut certainement se faire avec une autre maison moins… frileuse! »


La Maison Junn de Lovola, ou même les Galney de Terephon avaient toutes deux les reins assez solides pour soutenir les Maad dans cette entreprise et les Starfyre devaient se douter qu’elles étaient les plans de secours de la Duchesse Zannar-Maad. Alemidna appliquait un peu de pression en espérant convaincre son homologue.





Avec les informations obtenues par les informateurs du duché, la reine du Côté Obscur pouvait enfin avancer ses pions sur l’échiquier politique hapien. Exit d’abord la Maison Zerbe qui se montrerait ouvertement farouche à quoique ce soit.

La Maison Noctua pourrait éventuellement être utile, mais les Maad attendrait les négociations de l’entente entre les Starfyre et la Marine royale pour éventuellement faire pression sur cette dernière pour la promotion éclaire de quelques brillants officiers Noctua afin de bien entamer la relation entre les deux noblesses.

Pour le moment, deux visites officielles furent demandées.

D’abord, Lady Pool, femme âgée, habituée aux pirouettes diplomatiques hapiennes et tante du duc Maad se déplacerait en personne auprès de la Maison Vespasian. Les Maad ne savent que très peu de choses sur les Vespasian, mais les rapports semblent suggérer que leur appui peut s’avérer extrêmement utile lors d’un éventuel changement de gouvernement sur Hapès. Prudente de nature, Lady Pool avait donc suggéré à Alemidna de tenter leur chance.

Grande, mince, froide, Reska Ilovina Pool est la femme du regretté Comte Tyrus Maad, frère cadet du tout aussi regretté Duc Aleksander Maad père. Issue d’une maison vassale du duché Maad, Lady Pool est rapidement devenue une figure d’autorité dans les régions périphériques du Consortium. Son influence est également notable puisque les Pool sont à la tête d’un important conglomérat d’industries pharmaceutiques et pétrochimiques. Et les choses vont plutôt bien depuis l’ouverture commerciale vers Tanaab! Reska Pool a également toujours eu un certain talent pour faire entendre sa voix auprès de tous. Un charisme impressionnant, dirons certains, des affinités avec une force mystérieuse dirons d’autres, dont Darth Lyria.

L’autre visite diplomatique officielle serait celle de Lady Urula Jinn auprès de la Maison Calpernia. Urula Jinn est officiellement à la tête des finances de la Maison Maad. Jeune femme dans le début de la trentaine, elle a étudié l’administration et les finances sur Hapès. Célibataire, certaines lui prêtent une attirance pour les femmes, alors que d’autres estiment qu’elle ne serait attirée que par le prestige et la gloire… à tout prix!

Toutes deux tâcheraient de découvrir les véritables intentions des maisons rivales et de tisser des ententes profitables pour le maintien de la Ligue Héritage et d’un gain d’influence des Maad.

Première petite loi pour assurer une partie des i[…]

Se faire la belle ou Pas : Captive

Curtis dégaina son blaster et tira deux fois sur[…]

Explosio

Cambar Le lendemain, tout le monde fut […]

L'empereur de fer et la reine des neiges

L'angoisse l'habitait. Certes pas l'[…]