L'Armée des Ombres

Saison XI Cliquez ici pour voir l'intro...

Monde que la ville a complètement recouvert, Lianna est devenu le port d'attache de Siennar Fleet System, désormais l'un des principaux pourvoyeurs de vaisseaux spatiaux de la galaxie; aux côtés des Chantiers Naval de Kuat ou de Rendili Stardrive.
Avatar de l’utilisateur
By Prudence
#26509
Blue souriait, reconnaissant bien là quelqu'un de dur en affaire.

"Bien sur que vous pouvez essayer le vaisseau..."

Il claquait des doigts et un Arcona en costume semblant surgir de nulle part se présentait eux.

"Accompagne madame Kio au dock numéros 4"

"Bien Monsieur Blue."

Monsieur Blue recommença alors à s'occuper de ses plantes et L'arcona accompagna Haya Fuu dans les couloirs. Arrivé dans une zone intermédiaire non loin de l'ascenseur par lequel était arrivée l'Anzat, L' Arkona posa l'un de ses longs doigts sur ses lèvres, signifiant qu'il fallait être discret. Désignant de son autre main un cabinet de maintenance de droïdes il fit signe avec son autre main à Haya Fuu de le suivre.

Une fois dans le petit local, l'Arcona désactiva l'unité astromécano présente pour être sur qu'elle n'entendrait rien. Il semblait tendu et pressé par quelques choses.


"On a pas beaucoup de temps.

L'appareil dont vous parlez, je sais a qui nous l'avons vendu. C'est un modèle extrêmement rare.

Dites-moi la vérité, pourquoi vous voulez le retrouver?


"
Disant cela on sentait que l'Arcona jouait son vas-tout. S'il se trompait sur Haya cela pourrait lui coûter la vie...
Avatar de l’utilisateur
By Haya Fuu
#26593
Finalement les choses allaient beaucoup plus vite que ce à quoi l'Anzat s'attendait après son entrevue avec le blondinet de commercial. Et puis l'entrée de l'Arcona faisait son effet, même pour une arcaniste comme Haya. Ainsi donc un appareil était disponible ici même. Que fallait-il en conclure ? Que le centre de production était à proximité, que Siennar envisageait une commercialisation à grande échelle ? Peut importait pour le moment, ce qu'elle voulait, c'était s'assurer en premier lieu que l'appareil qui allait lui être présenté correspondait bien à celui qu'elle cherchait. Haya salua donc Monsieur Blue avant d'emboîter le pas à l'Arcona.

"- Je ne m'attendais pas vraiment à ce que vous disposiez d'un appareil ici. Tout le monde me le présente comme quelque chose d'exceptionnel qui vaut son million de crédits. Une aubaine pour moi je suppose." L'Anzat s'efforçait de faire un peu de conversation tandis qu'ils rebroussaient chemin.

L'attitude faussement décontractée et servile de l'Arcona laissa place à plus d'anxiété alors qu'ils venaient de pénétrer dans un petit atelier.

"- On a pas beaucoup de temps.
L'appareil dont vous parlez, je sais a qui nous l'avons vendu. C'est un modèle extrêmement rare.
Dites-moi la vérité, pourquoi vous voulez le retrouver?
"

L'Arcona avait pris soin de désactiver l'astromécano, la finalité du geste n'échappa pas à l'Anzat.

"- Les guerres ne se gagnent pas seulement avec des idéaux nobles. Elles se gagnent aussi avec du bon matériel, des troupes entraînées et de l'information. Nous cherchons de bonnes informations sur du bon matériel...qui ne se trouve pas en notre possession. Tout avantage est bon à prendre."

Si l'extraterrestre était sincère dans sa démarche, il avait raison de prendre ses précautions. Mais il en avait de toute façon trop dit et avait dévoilé assez fort maladroitement son jeu, ou plutôt, son double-jeu. Haya ne manqua pas de le lui faire remarquer.

"- Je n'aurais pas eu besoin de d'avantage pour me faire une opinion de vous si j'étais associée de près ou de loin avec votre acheteur mystère, vous en auriez déjà bien trop dit et votre avenir serait scellé. Mais ce n'est pas le cas, nous pouvons sûrement nous aider l'un l'autre." Peu désireuse d'attirer d'avantage encore l'attention sur elle, l'Arcaniste préféra se contenter de miser sur ses compétences naturelles, et éviter de faire appel à la Force pour s'assurer de l'état émotionnel de son interlocuteur. Qui plus est, peut-être que si l'Arcona y était sensible, il se sentirait d'avantage menacé de la voir tenter de l'utiliser.

L'Anzat sentait son l'Arcona sur la réserve. Si elle le brusquait, d'une façon ou d'une autre, il serait une cause perdue pour elle. Logiquement, elle lui laissait donc l'opportunité de dire ce qu'il avait à dire, de faire son choix, en tentant de lui faire comprendre qu'il y avait encore des opportunités pour lui comme pour elle, que le champ des possibilités était ouvert. Mais il ne fallait pas non plus perdre de vue qu'ils ne pourraient pas s'éterniser dans le petit atelier.

"- Si vous avez des informations, c'est maintenant."
Avatar de l’utilisateur
By Prudence
#26782
L'Arcona se décidait à se mettre à table.

"J'ai eu accès au libellé du compte qui a versé la somme. C'était Tassel Transport System. L'entreprise a été vendue depuis, et son patron est mort à ce que j'ai pu lire. Mais ils étaient plusieurs à venir ici, et je les ai écouté, ils vivent à la capitale de Talofan. L'un d'eux parlait d'un universitaire, Hasskil ou Hessekil j'ai pas bien entendu, qu'il faudrait faire taire... je n'en sais pas plus. Ils ont peut être tué ce type depuis, ou peut être pas encore..."

La créature se crispait.

"Ce genre de gens sont dangereux. Plus dangereux que ce que le commun des mortels ne saurait accepter"

HJ
[Nouane] Paradis perdu

Etait-elle sous le choc ou simplement songeuse ? I[…]

Le fait que le AA9 soit complètement vide de sens[…]

Les demandes de l’homme sont pour certaines presq[…]

Modération flash Attaque de TranXspace :[…]

Protéger sa cargaison ça faisait toujours plaisi[…]

Connivence

La nuit était tombée. L’appartement était vide […]

[Molavar] Portée par un souffle

Pilote de chasse ? Était-ce là de la nostalgie ?[…]

Pas un mot, les dents serrées, Isabo ne communiq[…]