L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Avatar de l’utilisateur
By Dag Han Chi
#40663
/// Le débriefing : ///


Croiseur Rédemption :
Image


Cela faisait désormais quelques semaines que le caporal Chiss avait rejoint son escadron dans le croiseur MC90 d’origine Mon Calamari hérité de la flotte républicaine.

Le Redemption venait de passer en hyperespace tandis que les pilotes des différents escadrons étaient convoqués en urgence pour un débriefing spécial.

Disciplinés, il ne fallut que quelques minutes pour que les différents pilotes et officiers soient présents et prêts pour écouter leurs supérieurs. Ainsi, un des officiers connus de tous commença à déballer les détails de leur prochaine mission.

Officier ‘X’ : “Pilotes de la FOA Epsilon, il y a quelques semaines, un transport civil des colonies intérieures en partance de la planète Telti et chargé avec une cargaison alléchante a été attaqué, arraisonné puis capturé par des vaisseaux de pirates en maraudes.

Dans les faits, ce transport était un appât de toute pièce, monté par une section des DarkCorps. Leur plan a fonctionné merveilleusement bien. Le chargement était marqué afin de pouvoir géolocaliser ses différents déplacements et sa destination. Grâce à eux, nous avons pu ainsi localiser un entrepôt de ces terroristes criminels et contrebandiers opportunistes sur la planète de Pavo Prime. Rapidement, des informateurs sur place en relation avec nos différents espions ont permis de consolider cette information.”


L’officier afficha un air plus grave avant de continuer.

“Pilotes de la FOA Epsilon, comme vous le savez, suite aux funestes attentats qui ont profondément bouleversé notre fédération, et aussi notre bien aimée Prima. La guerre a été déclaré à ces organisations de l’ombre avec l’intention affichée ouvertement, de l’éradiquer elles et leurs criminels installés dans notre confédération !”

Il continua cette fois avec un air plus fier.

“Ainsi en collaboration avec l'état-major, une opération a été planifié en ce sens. Nom de code “Voiles Blanches”.

Cette opération d'envergure inédite pour nos forces va consister en une attaque simultanée, des différents lieux et intérêts terroristes repérés au sein des CSU. Les services des renseignements de la confédération travaillent sans relâche sur le sujet depuis les évènements tragiques. Et aujourd'hui enfin leurs efforts vont payer car notre Prima et surtout notre cheftaine suprême de nos forces a confirmé le commencement de l'opération.”


Un air plus que sérieux.

“Pilotes de la FOA Epsilon, aujourd’hui l’objectif qui nous concerne se trouve à Pavo Prime. Le Rédemption s’y rend actuellement pendant que nous discutons.

Par surprise et dans une action éclair, nous allons détruire cet entrepôt regorgeant de néfaste ! Escadron GreyFall, vous serez en charge du bombardement sur cible. Pour cela, vous bénéficierez du soutien de l'escadron de chasse Reddragon .

De son côté, Le Rédemption et les autres escadrons resteront en orbite planétaire afin d'établir un blocus pour appréhender toutes menaces qui tenteraient de vous prendre à revers.

Pilotes, avez-vous des questions ?”


C'est la caporale Itanah Fairval qui demanda la parole.

"Avons-nous pu obtenir des informations sur leurs potentielles forces ?"

Toujours aussi sérieux, l’officier répond.

Lieutenant : "Aux dernières nouvelles le renseignement nous indiquait un demi escadron de chasseurs et peut-être éventuellement quelques transports. C'est aléatoire en fonction des livraisons. Nous en serons plus sur place Caporale Fairval. "

Le caporal Dag Han chiss demanda à son tour :

"Et pour les forces planétaires locales ? Pouvons-nous espérer un soutien supplémentaire de leur part ?”

Le même officier, le même air.

Lieutenant : "Probablement, mais nous ne comptons pas dessus. Ils seront prévenus de l’opération uniquement lorsque nous sortirons de l'hyperespace et imposerons notre blocus. Libre à eux, de nous aider."

Enfin un dernier pilote interrogea l’officier.

“Et pourquoi nous ? Il y a d’autres flottes à nous bien plus proche n’est-ce pas ?

L’officier encore et toujours avec le même air.

Lieutenant: “Ce n’est pas faux, mais certaines de nos flottes doivent rester disponibles en cas de besoin.“

Après cela, il n'y eue plus d'autres questions. Cependant, les officiers préciseront encore quelques détails d’importance dont celui-ci.

“Pilotes de la FOA Epsilon, prenez note que pour être en mesure de frapper aux différents endroits ciblés simultanément, et au vu de la grande distance que nous parcourons pour atteindre notre cible rapidement. Notre FOA a dû splitter et nous naviguerons en solo sur cette mission avant de nous rendre à Balmorra pour retrouver le reste de la flotte Epsilon, qui aura été engagée, elle aussi, ailleurs et obtenu un ravitaillement pour cela.

Ainsi lorsque nous serons en orbite de Pavo Prime, nous ne pourrons compter que sur le Rédemption et ses escadrons de chasseurs.

Avant que vous me posiez la question, je vous réponds que notre état-major a jugé que ce risque était acceptable. Et puis si des fois, il s’avère que les renseignements se soient lourdés, nous pourrons toujours évacuer et revenir en force ou demander un soutien aux flottes présentes dans le système.”


Ensuite, il encouragea ses troupes.

"Pilotes à vous de jouer ! A vos postes de pilotage !

Pour la Prima ! Pour la confédération ! "


Encouragements qui furent répétés en cœur par le reste de l’assemblée.

Dans la salle de debrief, Dag Han'chi regarda une dernière fois le portrait de la Prima qui était exposé avant d'aller rejoindre son vaisseau. Tous les pilotes ici connaissaient ce portrait et étaient touchés par la triste histoire qui l’accompagnait. Ainsi, c’est avec la foi de faire le bien et proposer un meilleur avenir pour les CSU qu’ils allaient intervenir prochainement. Évidemment leurs motivations s'en retrouvaient renforcées.

#40672
/// En attendant PAVO PRIME ///


Quelques instants plus tard, installé dans sa cabine de pilotage, Dag était prêt au départ. Tous les voyants étaient bien verts, le système Euronda initialisé, et les turbines préchauffées.Comme il y restait pas mal de temps, il regarda les informations qu'il pouvait glaner sur Pavo Prime avec son datapad histoire d’en apprendre un peu plus sur le lieu où ils allaient intervenir. Pavo Prime est une planète secondaire des colonies intérieures qui, il y a peu, est arrivée sur le devant de la scène médiatique suite à l’affrontement de deux flottes pirates en son orbite. L’enquête révèlera qu’ils se disputaient la région.
Cet événement de notoriété publique avait accouchée de la venue de la Prima sur ce monde oublié. Surement dans le but avouable et nécessaire de réaffirmer l’autorité de la Confédération. Notre Chiss, remarqua aussi que Pavo Prime faisait partie de ce type de planète, quelconque sans ressources ou industries particulières, comme il en existe de nombreuses au sein de la galaxie.
Il était commun que dans ce genre de planète qui n’attire pas grand monde, beaucoup de ceux qui s’y installaient, le faisaient pour y faire des affaires en douce plus que douteuses et franchement illégales. Ainsi intervenir sur cette planète lui apparaissait logique. Car pour lui, c’était typiquement le genre de planète tenue en sous mains par des individus mafieux, qui allaient justement, devoir se confronter à la toute nouvelle résolution du “Protection Act II” promulguée récemment par la jeune et ambitieuse nouvelle Prima.

Et ça, il en était ravi !
Un léger sourire était apparu sur son visage lorsque les haut-parleurs des hangars de chasseurs se firent entendre.

“Attention, Attention, à tout le personnel, nous atteindrons notre destination dans J moins trois minutes.
Chef d’escadrons, préparez-vous au déploiement de vos chasseurs,
Opération Confirmée !
Je répète, Opération Confirmée !“


Le Rédemption en sortant de l’hyperespace se présenta effectivement devant PAVO PRIME.
L'opération flash allait enfin pouvoir débuter.
#40692
/// l'Opération ///



A peine étaient-ils sortis de l’hyperespace que les chasseurs des différentes escouades quittaient le ventre métallique du croiseur pour se mettre en position selon le plan établi préalablement.

En parallèle, le Rédemption annonça sur la fréquence MESPA la mise en place d’une interruption des vols planétaires et spatiaux civils le temps d’une intervention spéciale de la FOA sur ordre de l’état-major.

“Aux Spatioports, et tour de contrôle de Pavo Prime, ainsi qu’aux spationautes naviguant dans ce secteur. Ceci est un message prioritaire des forces de sécurité confédérées. Ici l”Amiral Hellwer du Croiseur Redemtpion. Une opération antiterroriste est en cours actuellement. Aucun vol civil n’est autorisé durant l’opération jusqu’à nouvel ordre. Tout navire ne respectant pas l’interdiction de vol pourra être abattu sans sommation afin de protéger et assurer son bon déroulement. Pour les navires actuellement vol, vous devez retourner au sol ou vous annoncer pour présenter au quai du croiseur que l’on vous indiquera pour inspection. “

Après le rapide déploiement des chasseurs, ce fut au tour des transporteurs de troupes de quitter le Rédemption afin de se rendre dans les spatioports pour y effectuer un contrôle plus poussé des différents navires civiles bloqués au sol pour le bon déroulement de l’opération.

Ainsi Pavo Prime venait de passer sous blocus. Le merveilleux Protection Act allait pouvoir se mettre action. Et gare à ceux qui y trouveraient à redire.

Mais déjà les B104 - Bombardier StormFire de l’escadron GreyFall soutenu par les chasseurs X102 et X103 de l’escadron RedDragon fonçaient vers la planète.


Dans son vaisseau, Itanah pouvait entendre ceci.

“Euronda, cible prioritaire détectée”, “Euronda, cible confirmée”. “Calcul de la trajectoire optimale de bombardement. A portée de tir dans huit minutes.”

Par contre, Dag qui était en avance, avec les deux autres intercepteurs de l’escadron en formation serrée, entendit ceci.

“Euronda, alerte, “Système de défense sol-air détecté”. Hors de portée. Ciblage impossible”

Le Chiss communiqua l’info aux escadrons.

“A tous, soyez vigilants, Euronda détecte la présence de dispositif DCA.”


Une minute plus tard, deux tourelles DCA furent localisées et détruites à l’aide d’un missile à concussion pour chacune.
Ils pensaient alors être tranquille, mais malheureusement pour eux, ce ne fut pas le cas.

“Euronda, alerte, Chasseurs terroristes en approchent”.


Le chef d’escadrille, donna alors ses consignes.

“Dragon two, vous vous occupez du torpilleur en 1-6-8, Dragon tree avec moi sur les autres terros. Les autres toujours en couverture de GreyFall sur cible prioritaire.”


Dag confirma alors l’ordre.

“Ici Dragon two en interruption de cible en 1.6.8”.

Le Chiss pencha le manche et lança son intercepteur à fond pour éviter de laisser le temps au torpilleur hostile d’agir.

“Au torpilleur en approche, vous volez dans une zone interdite, vous avez ordre de décrocher avant que nous ouvrions le feu.”

Aucune réponse en retour et désormais, il allait bien plus vite que ses compagnons.
Ainsi, il apparaissait isolé ce qui donna l’idée à un des chasseurs hostile de bifurquer pour s’en prendre à lui.

“Dragon tree à Dragon two, un chasseur t’a pris pour cible, je n’arriverais pas à temps pour couper sa trajectoire.”

Le chiss se doutait qu’il cherchait à protéger le torpilleur qu'il tentait d’intercepter.
Le système Euronda lui indiqua qu’il s’agissait d’un chasseur de tête. Z-95. Et comme Dag n’avait pas le temps, il déclencha un tir de missile pour l’occuper. La stratégie fonctionna car le pilote terroriste changea radicalement de direction pour tenter d’éviter la destruction de son chasseur.

Grace à cela, Dag avait désormais le champ libre pour s’occuper du Torpilleur Belbullab-24. L’engin était lent mais Dag n’appréciait pas trop les deux missiles qui le prenaient pour cible alors que de son coté, il venait d’en lâcher un lui aussi.
Poussant le manche vers la gauche, il enclencha plusieurs contre-mesures tout en coupant les gaz pour varier les températures que dégagait son X103.

Quelques secondes plus tard, malgré aucun soulagement palpable ou visible de sa part, les missiles furent quand même dupés et continuèrent en direction d’une mauvaise trajectoire.

Mais le torpilleur terroriste était lui aussi, toujours en piste. Il l’avait contourné et Dag savait qu’il devenait urgent de le rendre inopérant avant que les bombardiers de la GreyFall ne soient à sa portée. Il lui restait quatre missiles dans son X103. Il prit alors la décision d’en envoyer deux à quelques secondes d’intervalles.

Quelques secondes plus tard le Chiss eu la satisfaction d’annoncer aux autres.

“ici Drag-two cible détruite”.

Dag reprenait sa trajectoire de couverture au moment où les pilotes reçurent une communication de leur amiral.

“Pilotes, ici Hellwer, l’interdiction de vol ne semble pas respectée car nous décelons plusieurs décollages. Restez prudents. Nous redéployons la flotte.
Que tous les intercepteurs disponibles se positionnent afin de protéger le croiseur.”


Le chef d’escadrille confirma ensuite.

“Que les intercepteurs remontent en formation autour de Dragon two.
Nouvelle priorité, restez en position d’interception entre le croiseur et le système.”


Le Chiss amorça la remontée pour quitter la zone atmosphérique de la planète. Arrivés dans l’espace, ils constatèrent quelques escarmouches qui se déroulaient avec des récalcitrants qui tentaient de passer le blocus. Bien mal leur en a pris car l’avantage tourna rapidement en faveur des forces confédérées.
Les intercepteurs apportèrent un soutien appréciable en tirant quelques salves de leur canon ionique.

Un petit moment de flottement eu lieu ou tous espéraient que la situation était sous contrôle lorsque les communications confédérales s’excitèrent.
Itinah, venait d’annoncer la destruction de plusieurs chasseurs confédérés. Son chef d’escadrille était lui même touché.

“Ici Grey-two, Information de la cible erronée, je répète, cible erronée. L’entrepôt cible, c’était une corvette ! Une Corvette marauder avec son escadrille de Chasseur IRD-A. May day, je suis prise en chasse. May day.”

Le chef de l’escadrille en réponse.

“Grey-two, on est là ! Dégagée ! On s'occupe des terros.”


Quelques instants plus tard la corvette terroriste et ses chasseurs se lancèrent à l’assaut du Croiseur.
Dans les rangs confédérés, personne ne comprenait cette tentative qui ressemblait à un suicide.

Pourtant, la bataille fut âpre. Et malgré la perte de quatre chasseurs confédérés, il ne restait rien des chasseurs ennemis. Tous étaient hors d'état de nuire.

Pour la corvette, ce fut une toute autre histoire. Ces nombreuses batteries turbolasers additionnées aux rayons tracteurs réussirent à décimer pas moins de huit chasseurs, avant que le croiseur Rédemption ajuste convenablement ses batteries ioniques pour le rendre inopérant sous les acclamations des chasseurs confédérés.

Itanah elle, s’en était finalement sortie. Mais il restait à l’escadrille GreyFall, la moitié de ses effectifs. Alors que son chef était toujours pour le moment, porté disparu.

Du coté Red Dragon ou l’escadrille avait dû se séparer pour défendre le croiseur, il restait sept chasseurs dont les trois d’intercepteurs X103 engagés au départ.

En orbite de PAVO Prime, pour le moment, une ceinture de chasseurs continuait d’assurer le blocus. Mais la situaiton était calme.
Mais pour les troupes au sol, c'était plus agité. Etat des lieux, contrôle assidu.
Ils avaient investi les locaux administratifs des autorités locales et épluchaient leurs bases de données sans réellement avoir le soutien du personnel sur place qui n'appréciaient pas spécialement qu'on leur impose un tour de force de la sorte.

Dans la corvette, après négociation, les terroristes avaient annoncé leur reddition. Le Croiseur avait donc activé ses rayons tracteurs pour l'amarrer à lui et laisser ensuite, à une troupe d’assaut, le soin dans prendre le contrôle.
Malheureusement, une dernière surprise les attendait. Lorsque le sas d'amarrage fut installé et que l'équipe d'assaut se tenait prêtre à intervenir. La Corvette explosa littéralement mettant à défaut l'intégrité structurelle du vaisseau Amiral en y ouvrant même plusieurs brèches. Automatiquement les portes se fermèrent alors qu'une alarme se fit entendre.
Le Redemption était gravement touché. Le signal d'alerte était lancé.
Pour les pilotes, la scène était spécialement amère et une fois encore les communications s'activèrent pour afin de trouver comment intervenir le plus rapidement. C'est l'Amiral qui intervint pour imposer le calme.


"A tous le Redemption est touché. mais le système auxiliaire a prit le relais. Les boucliers restent opérationnels. Mais nous pourrons pas rejoindre Balmorra avant d'engager des réparations. Le reste de le FOA est prévenue. Ils ont reçu l'ordre de nous rejoindre avec le matériel nécessaire."



Pendant, ce temps, au sol et bien plus tard, les enquêteurs comprirent alors en épluchant les registres qu’ils manquaient des navettes.
Que l’apparition de la corvette maraudeur avait coïncidé avec le départ d’un Challand Etti appartenant à un certain “Kregs”. A priori, ce nom n’était pas un inconnu et était déjà apparu dans d’autres dossiers.

Mais cela avait surtout révélé quelque chose de bien plus important et grave. Les terroristes les attendaient. ils s'étaient organisés. Et pour réussir à coordonner leurs actions, tromper le renseignement et mener ces actions subversives. Ils avaient forcément obtenu quelques informations classées secrètes. Autrement dit, il y avait une taupe... qu'il allait falloir trouver.



A suivre...
#40734
*Plusieurs journées s’étaient passées depuis l’intervention de la FOA Epsilon.

Des renforts dans des vaisseaux de ravitaillement et de réparation étaient arrivés avec l’objectif prioritaire de remettre en fonction l’hyperespace du Croiseur MC90 afin qu’il puisse rejoindre un chantier naval plus adapté.

De leurs côtés, le personnel des escadrilles, n’étaient pas en reste. En effet, ils enchainaient les tours de gardes pour compenser les pertes subies.

Aux dernières nouvelles, ils n’étaient pas les seuls à avoir été surpris par une résistance inattendue. Le personnel avait rapidement compris que les soutiens ne viendraient pas immédiatement et qu’ils allaient être sollicité plus qu’à l’accoutumée.
Évidemment, personne ici ne se plaignait de cette situation.
Les troupes avaient donc été réorganisées afin de tenter de limiter ces manques. A cette fin, une nouvelle escadrille temporaire et polyvalente avait été créée en fusionnant l'escadron de chasse RedDragon avec celui de l'escadron de bombardement GreyFall. “Red-Fall” était devenue sa nouvelle dénomination.
Il va sans dire, que Dag’ et Itanah étaient enchantés de se retrouver de nouveau ensemble, dans la même unité, comme au bon vieux temps.

Sur Pava Prime, les forces de la Navy avaient investies le Statioport et s’étaient lancées dans une véritable perquisition du lieu.
Bien sur au début, il y eu quelques mécontentements qui furent rapidement matés. Un état d’arrestation avec confiscation des biens des belligérants, ont le mérite de faire réfléchir. Tout cela, pour la bonne cause et la juste lutte contre le terrorisme et le crime organisé qui gangrènent Pavo Prime et les autres planètes de la Confédération des Systèmes Unis.

Une fois n’est pas coutume, l’escadron Red-Fall avait été envoyé au sol pour soutenir une autre unité.
Dans le cadre de la future arrestation d’un notable de la région. Ita et Dag avaient reçu des instructions spécifiques.

Ils n’avaient pas spécialement été briefés. Mais comme ils avaient fait leurs classes sur la nouvelle doctrine de formation sur les unités polyvalentes.
Ils étaient considérés comme étant qualifiés sur ce type d’intervention.
Bizarrement, ils se retrouvèrent au pied du palais du gouverneur de Pavo Prime.
Ils furent en proie à un ascenceur émotionnel lorsqu’ “Ewilya” elle-même, se présenta devant eux. *


Ewilya : “Caporaux, Fairval et Han Chi, comme je vous l’avais annoncée, les grandes manœuvres offensives ont commencé.
Et elles se déroulent un peu partout... . Aujourd’hui, vous allez y participer autrement.
Suivez-moi !”


*D’un signe de tête qui voulait dire ‘A vos ordres’. Les deux caporaux fermèrent la marche de l’agent spéciale Ewilya pour se rendre directement dans le bureau du gouverneur.
Elle ne laissa même pas le temps au droÏde BD-3000 d’indiquer leur arrivée. *

Au début le gouverneur s’offusqua de l’intrusion. Tandis que sans se présenter, Ewilya lacha simplement sur un ton qui ne prêtait aucune forme de contestation. *


Ewilya : “Gouverneur Silas, vous avez trahi et nous avons les preuves de la relation interdite que vous entreteniez avec Kregs et ses subordonnés.
J’ai le mandat d’arrêt promulguée de la Prima elle-même. Et dire qu’elle vous faisait confiance.
Je vous laisse une petite chance de vous racheter... Q-quoi?”


*A cet instant le BD-3000 dégaina, d’un mouvement brusque, une arme qu’il pointa sur Ewilya, tirant immédiatement plusieurs salves.
Cela aurait dû atteindre l’agent de la Prima.
Mais Ita’ et Dag’ en alerte avaient captés le mouvement brusque. Ita s’était jetée sur Ewilya pour la pousser à couvert, tandis que Dag, son Blaster DH17 déjà en main, faisait mouche sur le droïde à la silhouette féminine qui s’écroula sous les nombreux impacts de lasers.
Dag couru ensuite vers lui pour le désarmer tandis que ses circuits grillaient, et qu'une odeur de plastique brulés se faisait déjà sentir dans la pièce.
Ewilya bondit sur le gouverneur qui tentait lâchement de prendre la fuite, en profitant de la vaine intervention de son droïde. Une action vaine là encore. Elle s’empara aisément du gouverneur qui suppliait qu’on lui laisse la vie sauve, jurant de tout avouer et de donner toutes les informations qu’il connaissait.

Et à partir de là, ce fut effectivement un déballage d’informations.

Les équipes du dénommé Kregs blanchissent leurs méfaits sur “Uquine”.
Sur Pavo Prime, le gouverneur Silas donnera la localisation de leur principal entrepôt de contrebande souterrain, situé en périphérie de l’agglomération dans la zone d’activité, afin de rendre les déplacements des véhicules moins suspects.
Ewilya, considérant enfin les informations suffisantes, demandera à ses deux adjoints du moment d’escorter le gouverneur déchu et son droïde défectueux, jusqu’à son vaisseau personnel ou elle les rejoindra plus tard.
Dag se tapera la charge de porter le droïde désactivé, devenu incapable de se mouvoir de lui-même.

Quelques heures passèrent ainsi ou les deux caporaux montèrent la garde.
Ewilya apparue finalement.
Elle était visiblement satisfaite en s’adressant à Ita’ et Dag’.*


-Ewilya : “Ce traitre a dit juste. Nous venons de trouver des armes, des épices et des produits assurément volés. Je me rends désormais sur Uquine pour la suite. ”

Avant de les quitter, elle glissa : “Luna a bien raison à votre sujet...”

*Libérés de leurs obligations, les deux caporaux retournèrent alors sur le croiseur Amiral, tout en ne sachant pas trop comment interpréter la dernière phrase de l’agent Ewilya.

A suivre... *


#40735
C'était encore une longue journée qui s'achevait. L'arrestation du gouverneur Silas avait remué un beau merdier. L'homme, mis en détention avait directement était envoyé vers le Secteur 3. Le centre de réinsertion réservé aux prisonniers influents. Il allait alterner interrogatoire et travail forcé durant les semaines à venir. Peut-être les mois. Même les années. Tout dépendrait du temps qu'il tiendrait à ce rythme.

Ewilya avait ensuite passé son temps à gérer la suite. Ordonner les interventions, gérer les prisonniers, et communiquer les informations à l'Agence Confédéré. Et elle savait que tout cela était loin de se terminer. La journée serait encore longue et la nuit courte. Les jours suivants seraient certainement du même acabits. Elle retournerait sur Mrisst d'ici une dizaine de jour, auprès de sa maître et de son autre apprentie, Luna.

En attendant, elle continuait de travailler depuis sa cabine sur le Redemption. Elle resterait à bord une journée de plus, avant d'embarquer dans son croiseur personnel. La jeune femme avait encore une où deux chose à gérer avant de quitter le navire de la Navy. Alors qu'elle tapait un message à l'attention de sa maître, la jeune fille regarda l'heure affichait sur son comlink. Le temps filait. L'heure de dîner était bien avancé. Si elle ne voulait pas sauter un repas de plus, il était temps de rejoindre le mess. Elle se leva alors et sortit du placard une nouvelle tenue. Une robe noir, simple, sans la moindre fantaisie. Sur la poitrine, un petit insigne indiquait son statut de conseillère spéciale. Assez discret pour n'être visible que des connaisseurs mais assez visible pour imposer le respect à ceux qu'elle croisait de manière officielle.

Une fois recoiffée et apprêtée, elle sortit de sa cabine et se mit en marche vers le mess à travers les couleurs du croiseur MonCalamari. Ce MC90, malgré une mise en service ne datant que de quelques années, vivait ses derniers mois. Il serait bientôt remplacé par un modèle chandrillien. Son cas serait le même que celui du reste de la flotte. Il ne subsisterait alors plus rien de Républicain au sein de la Confédération.

Lorsque la jeune humaine arriva enfin à la cantine, elle prit un plateau et se servit divers mets. Elle scanna ensuite la salle afin de trouver où se poser. La grande cafétéria était plutôt vide à cette heure et elle avait l’embarras du choix. Elle croisa plusieurs regards interloqués ou impressionné se poser sur son insigne. Elle avait l'habitude, et n'en fit rien. Dans le fond de la salle, elle reconnu le Chiss qui l'avait aidé à mettre la main sur le gouverneur un peu plus tôt dans la journée. Ewilya était assez curieuse d'en apprendre plus sur lui. De savoir commun un étranger avait pu s’enrôler corps et ame dans la Navy. Elle avait remarqué chez lui des compétences intéressantes, qui ne pouvait d'être utile à cette heure où l’ennemi semblait se cacher à l'intérieur.

D'un pas assuré, elle parcourue la dizaine de mètre qui la séparait de la dite table.


«  Je peux ? »


Sans réellement attendre de réponse, la jeune fille s'installa. Qui aurait osé contrarier la conseillère spéciale de la Prima ? Personne.


«  Ce fut une rude journée. Vous avez été d'une grande aide aujourd'hui pour cette capture. Est ce que cette mission vous a plu ?  »


La jeune fille pouvait paraître frêle et candide, du haut de sa vingtaine d'année, mais il ne fallait pas s'y méprendre. Elle était une redoutable et dangereuse stratège. Après tout, elle était depuis plusieurs années l'apprentie de la Prima. Elle avait appris à user de son innocence apparence pour tromper son monde.
#40738
Le Chiss revenait d’une patrouille aérienne à l’opposé de la planète. Une sonde venait d’y être détectée et l’ordre avait été donné de détruire l’objet spatial non désirée. Désormais, cela s’apparentait presque à de la routine pour le caporal Han chi.
Entre l’arrestation du gouverneur et ça. Il était temps pour lui de prendre une pause méritée.
Après une douche, bien méritée et de nouveau présentable, il s’habilla avec des vêtements propres. Il amena ses anciens habits au pressing du batiment et décida ensuite de se rendre aux messes. Il n’y avait pas énormément de monde. Une fois son plateau rempli, il sélectionna une table vide afin de pouvoir s’y sustenter tranquillement.

Un peu plus tôt, il avait proposé à Ita de se joindre à lui. Mais elle ne pouvait pas. Visiblement appelée à remplacer quelqu’un sur une autre mission de routine là encore.

Lorsqu’ Ewilya fit son entrée. Il la remarqua bien évidement comme tout le monde présent ici. Il n’en fit aucun cas et continua de manger comme si de rien n’était.

Son plateau de repas prêt, elle trouva rapidement le Chiss seul à sa table. Et ce fut d’un D'un pas assuré, qu’elle parcourue la dizaine de mètre qui la séparait de ladite table.


« Je peux ? »



Sans réellement attendre de réponse, la jeune fille s'installa. Qui aurait osé contrarier la conseillère spéciale de la Prima ? Personne.



« Ce fut une rude journée. Vous avez été d'une grande aide aujourd'hui pour cette capture. Est ce que cette mission vous a plu ? »



La jeune fille pouvait paraître frêle et candide, du haut de sa vingtaine d'année, mais il ne fallait pas s'y méprendre. Elle était une redoutable et dangereuse stratège. Après tout, elle était depuis plusieurs années l'apprentie de la Prima. Elle avait appris à user de son innocence apparence pour tromper son monde.

Devant la jeune femme, le chiss resta comme à son habitude, totalement inexpressif. Une fois sa gorgée d’eau avalée. Il acquiesça avant de répondre.



“Cette mission, comme toute les autres m’a plu agent Ewilya.
Et bien que rude, j’estime que nous pouvons savourer cette petite victoire.”


Il continua de manger avant d’ajouter.


“Mais la plus grande satisfaction, c’est de savoir que nous pouvons continuer la traque de ses infâmes terroristes.
Esclavagistes, trafiquant d’épices, mafieux corrupteurs ! Il était temps d’y faire un sacré ménage. Je sais que je ne suis pas très expressif.
Mais je reste particulièrement heureux de notre mission et des résultats que nous obtenons. “


Il tourna sa tête pour fixer l’agent dans les yeux.


“Je pense ne pas me tromper en disant que nous vous les devons en partie ?
Votre présence motive tout le monde ici. C’est indéniable.
Et cela malgré le bémol de la destruction d’une partie de ce vaisseau durant le lancement de l’opération...”


Le chiss se tut sur cette dernière phrase et se remit à manger. Ewilya pouvait réellement sentir sa motivation. Sa dévotion ne faisait aucun doute. Mais à l’évocation de la première journée ou le vaisseau a été piégé. Elle pouvait se dire qu’il remettait subtilement en cause l’organisation initiale de cette mission.
#40739
La jeune fille écouta le chiss tout en mangeant son plat. Il était vrai que sa présence motivait les troupes, mais elle permettait avant tout de veiller à ce que tout se déroule selon les souhaits de la Prima. La société était en pleine purge et la guide du peuple ne pouvait pas laisser son bras armé sans surveillance. Mais cela, le militaire n'avait pas à le savoir. Du moins, pas encore.


« Peut-être que ma présence motive les troupes. La Prima aurait certainement aimé être là en personne mais je suis la pour la représenter et symboliser le respect et la considération qu'elle ressent pour les braves de la Navy. »


Elle reprit le cours de son repas, marquant ainsi une courte pause dans son discours. Les braves de la Navy. Ainsi aimait-elle appeler les hommes et femmes prêt à se sacrifier pour la Confédération et sa Prima.


«  Il est vrai que ses dommages entache légèrement notre victoire. De prochaine correction dans nos procédure devraient bientôt empêché un tel désastre de se produire. »


Se basant sur les pertes liées à l'explosion de la corvette arraisonnée, une nouvelle règle serrait bientôt communiqué à l'ensemble des officiers de la flotte. Sauf indication contraire expresse du haut-commandement, les règles d'engagements seraient désormais la destruction totale et complète de l'ensemble des adversaires.


«  Malheureusement, cet exemple nous montre la fourberie des terroristes que nous affrontons. Plusieurs fois nous avions constater des pièges mais nous les avions toujours éviter jusqu'alors. A présent, leur déshonneur ne semble plus avoir de limite. Aussi, dés demain, les règles d'engagements seront revu. La capture ne sera désormais plus permise. »


Elle marqua une courte pause en attrapant son verre afin de laisser le temps au chiss de comprendre qu'a partir du lendemain, on ne permettrait plus la moindre capture vive, sauf ordre de l'état major.


«  J'ai bien conscience que cela engage un certain nombre de conséquences, mais nous ne pouvons permettre que des hommes et femmes qui défendent leur patrie ne meurent à cause de la lâcheté des monstres que nous affrontons. »


Ewilya regarda intensément son interlocuteur, jouant avec son verre entre ses doigts.


«  Qu'en pensez vous Caporal ? Devons nous faire preuve de miséricorde envers nos adversaires, au risque de voir nos frères mourir ? Répondez sans crainte. »


Sans crainte oui. Elle souhaitait savoir ce que pensais réellement le Chiss. Elle tenta de se connecter à la force du mieux qu'elle le pouvait, afin de ressortir le métabolisme du pilote. Non, elle ne lui ferait aucun mal. Elle voulait juste détecter un signe de mensonge quelconque. Un rythme cardiaque accéléré. Un malaise soudain. Ou simplement ce qu'elle était capable de percevoir. Le calme. Le calme de l'univers qui s'étendait autour du croiseur.
#40741
Le chiss partageait désormais sa table aux messes avec l’agent spéciale Ewilya. Evidemment, tous autres autours d’eux avaient constatés ce “rapprochement”. Le chiss supposait alors quelques messes basses à ce sujet. Mais ce qu’ils pouvaient en penser, le caporal Han’Chi et Ewilya n’en n’avaient cures.

Ils étaient lancés dans leur conversation.


-Ewilya :

Il est vrai que ses dommages entache légèrement notre victoire. De prochaine correction dans nos procédure devraient bientôt empêché un tel désastre de se produire. »



« Malheureusement, cet exemple nous montre la fourberie des terroristes que nous affrontons. Plusieurs fois nous avions constater des pièges mais nous les avions toujours éviter jusqu'alors. A présent, leur déshonneur ne semble plus avoir de limite. Aussi, dés demain, les règles d'engagements seront revu. La capture ne sera désormais plus permise. »

« J'ai bien conscience que cela engage un certain nombre de conséquences, mais nous ne pouvons permettre que des hommes et femmes qui défendent leur patrie ne meurent à cause de la lâcheté des monstres que nous affrontons. »

« Qu'en pensez vous Caporal ? Devons nous faire preuve de miséricorde envers nos adversaires, au risque de voir nos frères mourir ? Répondez sans crainte. »




Le chiss posa ses couverts avant de répondre d’un ton calme, comme il en a l’habitude.

“Et bien, je pense qu’il est toujours compliqué, dans ce genre de situation, de trouver un juste milieu. Je pense aussi que nos émotions contribuent énormément à participer aux choix des décisions que nous décidons de prendre.

De mon côté, je suis partisan des solutions simples et efficaces comme celle que vous venez de m’indiquer. Mais maintenant, si je l’adapte à ma situation, si cette solution était déjà en place.

Et bien nous n’aurions jamais pu avoir cette conversation puisque le vaisseau ou la Navy est intervenue pour me libérer aurait directement été détruit.

Ainsi, vous ne m’auriez pas dans vos effectifs et vous parleriez de ceci avec quelqu’un d’autres.”


Il lui fait un léger sourire avant de reprendre.

“Ainsi, je crois aussi qu’il n’y a jamais de fumée sans feu et des fois qu’il faut du mal pour arriver à du bien.
Et que nos échecs permettent de nous améliorer afin de ne pas reproduire les mêmes erreurs.

Enfin, bref, sans forcément faire miséricorde, je suppose qu’il y a aussi un gain opérationnel à capturer nos adversaires pour les faire parler et en apprendre plus.
Et du coup, si on tire à vu, on risque de perdre une source d’information essentielle dans notre lutte pour démanteler ces réseaux de criminels.

Après, je crois aussi qu'à votre niveau, vous avez les données suffisantes pour décider ce qu'il convient de faire pour maximiser l'impact et la réussite de cette opération sur le terrain.
Et donc, qu’est-ce que vous pensez de cette réponse ?”


Le chiss pose alors ses coudes sur la table, rapproche ses deux mains et pose son menton dessus tout en attendant la réponse d’Ewilya la fixant dans les yeux.

Dans la réponse émise. Ewilya, ne détectera pas spécialement de malaise ou un quelconque mensonge.
Il déroulait sans crainte et ouvertement son raisonnement.
Et elle pouvait éventuellement sentir dans la force, de la sincérité autour de l’aura du chiss.
Recherche | Production | Soins

Шведский секс обнаруживается неотъемлемой ингредие[…]