L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Avatar de l’utilisateur
By Jessa
#37133
Pour une fois Jessa eu un réveil tout en douceur. Elle resta quelques minutes dans son lit, à profiter d’une grasse matinée bien méritée selon elle, jusqu’à ce qu’on toque à la porte. Elle s’étira les muscles de son corps en baillant avant de répondre:

“- Qui est-ce ?
- Jessa ? C’est moi Bangro. Je peux entrer ?
- Euh… Oui oui bien sûr entre.

Le vieux cyborg pénétra dans la pièce, deux cafés dans ses mains. Il s’approcha de la mandalorienne et lui en tendis un. D’un hochement de tête en remerciement, cette dernière but le contenu du gobelet en savourant chaque gorgée.

“- Hmmm.... Un café dès le matin tu sais comment me faire plaisir mon ami.
- Je ne t’ai pas réveillé cette fois-ci j’espère ? Dit-il d’un sourire moqueur.
- Non ne t’inquiète pas, j’étais déjà debout. Que puis-je faire pour toi ? Tu ne serais pas venu uniquement m’apporter un café non ?
- Non effectivement, j’ai à te parler. Quelque chose de sérieux qui devrai t’intéresser.
- Qui devrai m’intéresser hein ? Attends quelques secondes, j’enfile un vêtement et je suis à toi.

La jeune femme sortit de ses draps pour enfiler une armure, tandis que le vétéran de guerre lui tournait le dos pour éviter de regarder. Il aimait trop sa défunte femme pour se laisser tenter par une autre femme, aussi belle soit-elle.

“- Alors, dis-moi, qu’est ce qui pourrait m’intéresser ?
- Et bien je parlais avec mes contacts de la Nouvelle-République pour me renseigner sur l’actualité, et de fil-en-aiguille je me suis renseigné sur des primes. L’une d’elle vient… Du gouvernement royal de Zeltros…

Jessa se stoppa net, tandis qu’elle enfilait ses bottes. Même si elle était une zeltron, elle est née dans un vaisseau, et jamais elle n’avait mis les pieds sur la planète de son espèce.

“- Dis-m’en plus, je suis intéressée." Dit-elle pensive.

Son ton était devenu très sérieux, elle fronçait les sourcils en regardant le sol. Bangro eu quelques frissons, il hésitait à continuer, il savait que la suite n’allait pas lui plaire. Mais bon, il ne peut plus revenir en arrière. Il déglutit avant de reprendre.

“- Je… Je ne sais pas si je… Oh et puis merde. Des citoyens zeltrons disparaissent, ils soupçonnent un twi’lek de les kidnapper pour les vendre en tant qu’esclave. Il se nommerai Tylin Woodes et…
- Quand part la prochaine navette pour Zeltros ?
- Dans deux heures, je t’ai déjà acheté un billet.”

Jessa repris son sourire et pris dans ses bras celui qui a prit soin d’elle.

“- Merci Bangro, tu es le meilleur. Tu vas me manquer tu sais.
- Je sais je sais, tu me manqueras aussi gamine. Si un jour tu comptes repasser à Coruscant et que tu comptes t’y attarder, repasses me voir.

La mandalorienne le lâcha alors.

"- En espérant que tes vieux boulons ne soient pas décomposés d’ici là ! Dit-elle en ricanant.
- File ! Ne rate pas ton vol, sinon quelqu'un d’autre risque de te piquer ta prime.

La mandalorienne finit de préparer ses affaires et s’en alla, avec un signe de main en guise d’adieu. Cela faisait une année qu’elle vivait dans l’hôtel du cyborg, mais tous deux savaient qu’un jour elle allait devoir s’en aller pour accomplir sa mission: Devenir une vrai mandalorienne. Cette prime sur Zeltros était parfaite, avec cela elle pourrait reprendre sa carrière de chasseuse de primes qu’elle avait mise depuis quelques mois, et ça serai sa première prime officielle donnée par autre chose que des criminels. Une prime qui lui tenait à cœur, car l’esclavage était une des choses qu’elle haïssait le plus dans ce monde.
Arrivée au spatioport, elle montra son permis républicain aux autorités avant de s’installer dans une navette. Durant tout le trajet elle réfléchissait à ce qu’elle devrait faire. Qu’elle réaction devrait-elle avoir sur place ? Devait-elle essayer de retrouver son père biologique ?

Le trajet fut assez rapide. Lorsque Jessa sortit du sas, elle fut comme émerveillée devant ce qu’elle vit. Zeltros était réputée pour beaucoup de choses, et notamment l’aspect paradisiaque de la planète. Pour commencer, les couleurs. Les bas-fonds et les zones gouvernées par des criminels sont des zones sales, sombres, dangereuses, avec des couleurs et odeurs pestilentielles. Ici, la lumière solaire éclairait des paysages naturels, fleuris, quelque chose d’apaisant. Ensuite, le bruit. Non pas des cris de colères ou de souffrance, que des bruits de fêtes et de discussions. La jeune chasseuse de primes resta plantée sur place quelques minutes, profitant du moment, les yeux fermés le visage tourné vers le ciel, avant de se rappeler de l’urgence de la situation. Il fallait se diriger vers le palais royal, ou l’équivalent.
#37339
Quelque part dans le vide spatial, accroché à un astéroïde, le Wings of Liberty attendait, inerte. A l'intérieur, tout le monde dormait à poings fermés... Sur le siège du pilotage, Rooker ronflait avec une cigarette à demi entamée dans la bouche. Rippley quand à lui était en veille à côté de lui. Pendant ce temps, Sareth avait un sommeil très agité, ce fut le premier à se réveiller en sursaut avec un souffle saccadé et un léger cri. Lorsqu'il se rendit compte que c'était un rêve, il souffla un coup, sa couchette était, comme d'habitude, dans un bazar pas possible. Il rangea un peu tout ça puis enfila son armure... Il y avait cette prime qui trainait toujours sur son bureau, une mission que lui avait donné un membre de la guilde il y a quelques jours, mais à cause d'une attaque surprise de bandits, il l'avait oublié. Avec un peu de chance, personne n'avait encore touché la prime, après tout, Zeltros était une planète peu visitée. Il entra donc dans le salon et rejoignit le poste de pilotage, Rooker s'était réveillé avant d'avaler sa cigarette et de la recracher en toussant.

- C'est toi qui a crié ? Koff koff koff...
- Yep...
- Pourquoi ? Cauchemar ?
- C'est pas important.
- Tu vas pas recommencer à devenir muet comme une tombe.
- Tsssssk... C'est vrai que j'ai tenu de bonnes résolutions, mais ça me les brise de devoir en parler.
- Allez, explique et arrête de faire le gosse.
- ... En gros, j'ai rêvé que je finissais seul sans clan, sans armure et sans honneur.
- Vous les Mandos vous êtes bien trop craintif par rapport à ça, vous êtes pas si différents des Jedi en ça.
- Ouais mais non on... On pratique pas cette sorcellerie étrange qu'ils appellent la force.
- C'est pas la question, la question c'est que vous êtes ultra attachés à vos principes et à vos codes... Et en soit c'est pas un mal, ça vous différencie de 80% de la galaxie. Mon conseil c'est juste... T'as 25 balais, t'as tout ton temps pour trouver une armure, un clan... Et ton honneur jusqu'ici tu l'as plutôt bien défendu. C'est amusant que tu t'en inquiètes alors que jusqu'ici ça semblait te passer par dessus la tête.
- Il m'arrive d'avoir des états d'âme, même moi ça m'étonne, ricana Sareth.
- Fais gaffe, dans notre métier c'est pas très conseillé, rigola Rooker en retour.
- Mais bon, tu as pas tort... J'ai tout mon temps, c'est juste que jusqu'à présent, je n'ai pas rencontré un seul Mandalorien dans toute la galaxie, parfois il m'arrive de me demander si je suis pas le dernier... 'Fin, techniquement il y a tous les clans du secteur Mandalorien, mais j'ai l'impression que les Chasseurs de Primes Mandaloriens authentiques se font rares.
- On verra bien... On a un cap ?
- Ouais, Zeltros !
- D'acc ! Cap sur Nympho land !
- Même moi je l'aurais pas osé, rigola Sareth un instant, n'ayant pas prévu cette blague.
- Bah il faut le dire... Tu y vas pour quoi ? Une prime ?
- Ouaip, un esclavagiste local qui capture des Zeltronnes pour en faire des... Péripatéticiennes, sans nul doute.
- Charmant... Eh bah bonne chance !


Image


Le Wings of Liberty passa en hyper espace et après quelques heures arriva en orbite de Zeltros... Même la planète était rose, Sareth était toujours aussi curieux. Comment la galaxie pouvait-elle produire des couleurs aussi naturellement saturées ? La génétique restera toujours un grand mystère... Après un passage rapide aux douanes où Sareth assura qu'il avait ses permis, il put enfin se poser au statioport ! Une fois sorti du vaisseau, il n'en cru pas ses yeux, la planète était... Magnifique, luxuriante, la réputation de Zeltros n'était plus à prouver. Il sortit du spatioport et prit un court instant pour admirer le paysage, il retira son casque et sortit son datapad pour prendre une photo, mais en prenant une photo, il remarqua que dans le champ se trouvait une jeune femme. Une zeltronne, qui comme tous les membres de son espèce n'avait plus rien à prouver en terme de beauté physique, mais ce qui attira le regard de Sareth était la tenue et surtout le casque que portait la demoiselle. Une visière en forme de T. Sans doute une chasseuse de primes qui était là pour les mêmes raisons que notre protagoniste. Comme quoi, il suffisait de se plaindre pour croiser un Mandalorien. Il s'approcha à distance raisonnable de la jeune femme et l'interpella.

- Eh Mando, copaani gaan ? Demanda-t-il avec un accent encore plutôt correct. Désolé, ça fait une éternité que je n'ai pas parlé cette langue, il faut dire que je ne pensais pas croiser l'un des miens dans le coin ! Tu es aussi sur la prime je présume ?


Sareth espérait que la jeune femme connaissait son codex, les membres de la guilde devaient favoriser la coopération lorsqu'ils étaient sur une même prime, la concurrence était prohibée car néfaste pour les affaires et la réputation de la guilde.
#37367
Jessa se retourna alors, étonnée par ce qu’elle venait d’entendre. Elle formula rapidement quelques mots pour répondre en mando’a, par politesse:

"- Su cuy'gar, bid gar cuyir a ka'nuturiad mr ?” Son accent était déplorable, il faut dire qu’elle n’avait pas parlé cette langue depuis des années. “Je n’arrive pas à y croire, après des années de recherches, j’en ai enfin trouvé un !!!!!!!! "

La jeune femme n’arrivait pas à contenir sa joie, manquant cruellement de professionnalisme dans son comportement.

"- Ahem, désolée…” Elle se frotta la tête l’air gênée, avant de reprendre d’un ton plus sérieux. “Si tu veux parler de la prime sur l’esclavagiste, alors oui je suis venue pour ça. Ça fait longtemps que je n’ai pas fait de vrai grosse prime, mais si je me souviens bien on est censé collaborer non ? Dans ce cas-là, c’est avec plaisir que je le ferai, mandalorien, si tu acceptes ensuite de répondre à quelques unes de mes questions, après la prime."

Jessa avait repris son ton habituel, son casque sous le bras.

"- D’ailleurs, je me nomme Jessa, enchantée.” Dit-elle en tendant sa main vers l’homme devant elle.
#37368
Une réaction avec un tel enthousiasme brisa tous les clichés que Sareth pouvait avoir sur ce peuple froid et mystérieux... Il ricana devant tant de bonheur à revendre. La jeune femme semblait très contente de le voir, au moins il n'y aurait pas de souci pour la coopération... Tant mieux, il faudrait travailler de concert pour abattre ce fumier d'esclavagiste.

- Tssssk, moi aussi ça fait un bail... Depuis mes 18 ans, je n'ai plus revu un seul Mandalorien à vrai dire, je commençais à me sentir seul, expliqua-t-il.


Une autre Mandalorienne solitaire, il existait donc encore un ou deux Mando qui n'avaient pas rejoint des clans dans cette galaxie ! Bon, techniquement rejoindre un clan fait partie intrinsèquement des Resol'Nare, mais fonder son propre clan avait quand même plus de mérite et de panache !

- En effet c'est ce que veux le codex ! Je ne vois pas non plus de problèmes à bosser de concert, j'ai déjà touché pas mal de fric avec mes précédentes missions donc je peux couper la poire en deux voire en un tiers, répondit il avec le sourire. Des questions ? Hum... Tu peux me demander ce que tu veux, pas besoin d'attendre la fin de la mission, je sais bien qu'on a une réputation de mecs mystérieux grâce à Boba, mais personnellement j'ai pas de souci à discuter, surtout si c'est pour aider une sœur. Le temps qu'on arrive au palais royal Zeltron pour demander des infos, discuter nous fera pas de mal, ne serait-ce que pour établir un plan d'action.


Jessa, et pas de nom de famille, pourtant habituellement les Mando arborent leur nom de famille avec une grande fierté, peut être n'avait-elle pas de famille... En tous les cas, Sareth était poli et lui serra la main, la demoiselle avait une sacrée poigne, il faudrait qu'ils se défient au bras de fer à l'occasion.

- Sareth Daran, un plaisir de faire ta connaissance Jessa !


La palais de la royauté Zeltronne se trouvait à 2 kilomètres de là, mais on ne pouvait pas le manquer. Il s'élevait si haut dans le ciel que même les nuages frôlaient la pointe de son toit. Décorée d'orium et de toutes les joailleries les plus brillantes possibles, ce palais était beau, quoi qu'un peu tape à l’œil... Mais ça n'avait rien d'étonnant, les Zeltrons aimaient tout ce qui brillait et tout ce qui était beau. Malgré tout, Sareth ne pouvait s'empêcher de penser que c'était un immense gâchis de jeter autant d'argent par la fenêtre, cela lui rappelait l'époque où il travaillait encore pour les Hutts.
#37407
Sareth Daran, il est vrai que les mandaloriens avaient des noms de famille, d’après ce que la mère de Jessa lui avait raconté. Mais étrangement, elle n’en avait pas. Pourquoi ne lui avoir jamais dit ? Mais elle n’avait pas de temps pour ces réflexions, une mission les attendais. Ça faisait une éternité qu’elle n’avait pas fait équipe, ça lui faisait bizarre. Elle se dirigea alors vers le palais, qui était encore plus magnifique que le reste. La jeune chasseuse adorait tout ce qui brillait, les pierres précieuses, leur éclat associé au soleil… Au moins, contrairement aux hutts, le peuple zeltron savait utiliser à bon escient toutes ces joailleries… Mais l’heure n’était pas non plus aux contemplations ! Jessa se dirigea en direction du palais, et pénétra dans le hall. Devant elle, une immense salle de couleur dorée, avec des jeux de lumières et de couleur illuminant la salle. De nombreuses personnes se baladaient, rigolaient, des zeltrons comme d’autres races, dans des canapés de tissus qui visuellement semblait de haute qualité. Les murs, le plafond, même le sol sentait la richesse. Un droïde de protocole escorté par des gardes se dirigea vers les deux individus, avant de prendre la parole.

“- Monsieur, mademoiselle, bienvenus dans le palais royal de Zeltros, pour des raisons de sécurité, comme vous êtes armés, je dois vous identifier, et en conséquence nous verrons si vous êtes autorisés à rester ici ou non. A en juger par vos armures, vous devez être des mandaloriens, ou en tout cas, vous vous faites passez pour.”

Les gardes ne lâchaient pas du regard Jessa. Une zeltronne armée en armure de mandalorien, ça ne court pas les rues. Quelles sont ces motivations ? Compte-t-elle troubler l’ordre public ?

“- Auriez-vous l’obligeance de dévoiler votre identité je vous pris ?
- Je m’appelle Jessa, lui c’est Sareth Daran, nous sommes des chasseurs de primes et nous avons répondu présent pour votre prime concernant…
- Attendez un instant, l'interrompit le droïde, je dois vérifier si vos permis sont valides ou non. Identification terminée, identités validées. Avant de reprendre cette discussion, veuillez me suivre, j’ai reçu l’ordre d’amener quiconque parlant d’une prime auprès de mon maître, le conseiller Cein.”

Les deux mandaloriens marchèrent dans un long couloir doré, avec divers tableaux représentants des scènes très explicites. L’art zeltron, un art particulier, mais que Jessa trouva magnifique, alors qu’elle n’en avait jamais vu. Au bout du couloir se trouvait une porte dorée chromée, gardée par deux gardes zeltrons. A l’approche de l’escorte, la porte s’ouvrir, dévoilant une salle aussi riche et magnifique que le reste du palais. Un bureau fait d’or, incrusté de bijoux, avec des livres ainsi qu’un holocommunicateur entreposés dessus. A gauche, un canapé semblables à ceux de l’entrée, avec des fauteuils du même type. Une fenêtre à gauche avec des rideaux de soie, et derrière le bureau un immense tableau de l'actuelle famille royale. Un homme, les cheveux longs noirs coiffés en arrière, la peau rose, il doit avoir dans la quarantaine. Une tenue noble, parsemé de bijoux, avec un gros décolleté. Quand il vit les invités, il se leva, et leur adressa la parole.
#37458
Les deux Mandaloriens furent conduits aux bureaux du conseiller... Ce dernier sourit en voyant les deux chasseurs de primes arriver, lui qui attendait que quelqu'un s'occupe de cela depuis bientôt des mois. Il se leva en souriant, heureux de voir une Zeltronne s'occuper de cette affaire, il fut cependant un peu plus réservé concernant l'humain à droite de Jessa, mais le salua poliment.

- Enfin, la guilde envoie des hommes pour nous aider, je pensais qu'ils n'arriveraient jamais !
- Vous nous en voyez navré, la guilde a eu des soucis d'effectifs et est très demandée, mais maintenant nous sommes là !
- Il n'y a pas de quoi... Il y a beaucoup de choses à entreprendre, alors je vous en prie, asseyez vous !


Sareth se mit assis devant le conseiller, ce dernier servit aux deux chasseurs un verre de vin accompagné d'une grappe de raisin... Visiblement les Zeltrons tenaient à mettre leurs visiteurs à l'aise, cependant, le conseiller ne servit pas plus d'un verre aux chasseurs, tenant à ce qu'ils restent sobres pour la suite de leur mission, Sareth retira donc son casque avant de rabattre ses longs cheveux vers l'arrière pour siroter le breuvage local qui était... Bien relevé, mais fort agréable.

- Bien... Comme vous avez dû le voir votre cible est un esclavagiste local qui capture de nombreuses de nos citoyennes une fois la nuit tombée. Nous soupçonnons un Twi'Lek appelé Tylin Woodles, mais il se débrouille toujours pour ne jamais être lié directement à ces trafics, ainsi, il reste impuni alors que tout le désigne comme le parfait coupable !
- Si je comprends bien on va devoir revenir avec le loustic accompagné de preuves l'incriminant ?
- C'est l'idée.
- Vous n'avez jamais réussi à l'attraper ? Vous n'avez pas de forces spéciales ou de services secrets ?
- Si... Mais les relations tumultueuses entre la République et l'Empire requièrent que toutes nos forces se concentrent là dessus, nous n'avons pas vraiment le temps d'envoyer une équipe pour coincer un voyou notoire.
- C'est fâcheux. Il agit toujours au même endroit ?
- Pas vraiment, mais il ne s'est jamais risqué à attaquer des riches, en général il vise les quartiers populaires voire les bas quartiers... C'est pour ça que c'est complexe, on ne peut pas mettre un garde devant chaque maison où réside une de nos citoyenne !
- Et le Twi'Lek il vit où ?
- Dans les quartiers riches, il est le gérant de plusieurs bars et casinos de la ville, ça lui rapporte beaucoup, sans parler de ses activités officieuses...


Des idées de plan commençaient déjà à germer dans la tête de Sareth, mais il attendait d'abord que sa collègue pose ses questions pour émettre des hypothèses et des plans.
#37529
Gnn… Jessa serra fortement ses dents. L’esclavagiste profite de la condition géopolitique de la planète, et de sa propre richesse, pour s’en prendre aux plus démunis. Il a trouvé un moyen de se faire beaucoup d’argent sans prendre trop de risque. Garde ton calme Jessa, garde ton calme… Marmonnait-elle, les poings crispés. Heureusement qu’elle avait un allié avec elle, sinon elle pourrait y aller tête baissée et sûrement se faire descendre, ou pire.
Il fallait établir un plan minutieux. Qu’est ce qu’elle savait: le suspect est un Twi'Lek appelé Tylin Woodles, le parfait coupable selon le conseiller. Assez malin pour ne jamais être directement lié, propriétaire de plusieurs bars et casinos, qui ne s’en prend qu’aux plus pauvres. La mandalorienne espérait alors que son coéquipier avait un super plan, parce que le sien sera très risqué…

“- Devons-nous ramener la cible en vie ?
- Bien évidemment, il doit être jugé dans nos lois.
- Ca serait quand même plus simple de le descendre, comme ça avec ou sans preuves le problème sera réglé…
- Vous êtes originaire de cette planète par votre espèce, mais vous ne semblez rien connaître de nos lois, mandalorienne. Si vous descendez la cible, sans jugement, alors que sur cette planète il n’y a presque jamais de crimes, comment pensez-vous que la population réagirait-elle ? La panique, en un mot. Ramenez-le vivant, et tuez-le uniquement si cela est vraiment nécessaire, mais je compte sur vous pour éviter au maximum que cela ne se produise. Mais j’apprécie de constater que cette mission semble vous tenir à coeur. “

Jessa se contenta de se taire. Elle avait perdu son sang froid. Mais que ce passerait-il lorsqu’elle sera face à la cible ? Non, il fallait se contenir.

“- Comment en êtes-vous arrivé à la conclusion qu’il était le coupable ?
- Pour plusieurs raisons. Lorsque des citoyens disparaissent, des proches viennent nous alerter. Les criminels agissent la nuit, lorsque la vigilance est au plus bas. Régulièrement Woodles et ses hommes vont et viennent d’un gros hangar près de leur vaisseau selon des témoins. J’ai trop de travail ici, et la seul fois où j’ai pu envoyer des hommes, ils n’avaient rien trouvé de non réglementaire, que de la marchandise qui alimente les bars et casinos du suspect. Mais certains témoins rapportent qu’ils auraient vu des hommes de son équipage venir des rues la nuit avec des gros caissons, suffisamment grand pour y contenir un corps debout. Ils agissent un peu partout, mais ce hangar semble être le centre des opérations.’

Jessa se mit à réfléchir. Son plan B était prêt, mais risqué. Sareth n’avait plus rien dit, il devait avoir les informations qu’il voulait. Peut-être avait-il un plan A. Dans tous les cas, Jessa avait tout ce dont elle avait besoin. Il était temps de passer à la phase de préparation.
#37667
Le chasseur de primes se craqua la nuque et réfléchit un court instant... Le type devait bien avoir des infos compromettantes quelque part, mais ce petit malin avait dû les planquer à un endroit où on ne le soupçonnerait jamais, soit parce que c'était improbable, soit parce que c'était trop gros pour être vrai. Hmmmm... Peut être que les zeltronnes n'étaient pas capturés à leur domicile mais dans ses bars. C'était le lieu parfait pour droguer quelqu'un et le mettre dans un fourgon après tout...

- Vous avez déjà pensé à fouiller ses bars et ses cantinas ?
- Non... Ça demanderait trop de moyens et on ne peut pas fouiller ses bars sans un mandat de perquisition... Et vu que rien ne l'incrimine il est couvert. La Nouvelle République est une douce utopie mais dès qu'on doit appliquer la justice, les procédures sont interminables, et on nous traite de fascistes parce qu'on veut faciliter les procédures. Tenez, voilà la liste de tous les établissements et entrepôts tenus par Woodles, ça vous sera utile, termina-t-il en passant un dossier aux deux chasseurs de primes.
- Je vois le souci, on ira investiguer là bas alors... On revient vers vous si jamais ça ne donne rien, mais on vous coffrera ce type, je vous donne ma parole d'honneur !


Une fois dehors, le jeune homme enfila son casque et son chapeau, il guetta l'horizon puis consulta le dossier silencieusement... Jessa semblait attendre une réponse, il leva les yeux vers elle. Il réfléchit un peu avant d'exprimer son plan vu que ce dernier pouvait se révéler un peu vexant, mais en réalité c'était tout l'inverse, Jessa était au centre de ce plan, et si elle jouait le jeu, l'empire de Woodles tomberait vite comme un château de cartes.

- Bon... Le plan que j'ai est... Un peu dégradant pour l'image de la femme, j'en ai peur, mais il a de très grandes chances de marcher, je m'explique. Tu es une Zeltronne... De fait tu es un peu la cible que recherche les pervers qui bossent pour Woodles. C'est con à dire mais tu es l’appât parfait. Si tu vas dans une de leurs cantinas en tenue Mandalorienne je pense qu'ils n'oseront pas t'approcher, mais si tu y vas avec une tenue plus adaptée qui cache un minimum tes abdominaux, ils n'y verront que du feu et essayeront sans doute de t'attraper. Voilà donc ce que je propose, tu vas dans une des cantinas de la liste et tu appâtes le goujon. Pendant ce temps je serais dehors pour intervenir avec tes armes et ton matos si ça tourne au vinaigre. Dès qu'un type te parait suspect, rétame le... Pour le reste je ne crois rien t'apprendre en te disant que si un type te sert un verre, il y a de grandes chances pour qu'il y ait des cachetons dedans, donc reste vigilante.


Sinon il restait toujours des plans plus classiques, mais ils porteraient moins leurs fruits, ça c'était une évidence. La situation était délicate, la force brute n'allait pas marcher, il fallait ruser et avoir le Twi'Lek à son propre jeu. Ce petit malin voulait utiliser les failles de la loi ? Très bien, le duo allait faire de même, c'était juste et égalitaire, comme le voulaient les lois de la Nouvelle République !
#37828
Bon, il semblerait que le plan B de Jessa soit le plan A de Sareth… Cette idée fit sourire la zeltronne, cette solution était tellement évidente qu’elle s’attendait à cette réponse. Elle avait prit sous son armure une tenue pour ce plan, en espérant que sa musculature et ses cicatrices ne la trahissent pas.

“- Pas la peine d’être gêné de proposer cette idée, on avait la même. J’ai l’habitude d’utiliser cette méthode, et je n’ai pas de meilleur plan. J’ai tout ce qu’il me faut sous cette armure. Et ne t’inquiète pas, je suis une grande fille.”

Elle commença à retirer son armure, n’étant pas pudique et aimant être provocante elle ne se cache pas de le faire sur place sans rien cacher. Elle sortit plusieurs pièces de vêtements permettant de s’habiller comme une habitante assez démunie, qui reste ironiquement plus habillée qu’avec son armure de chasseuse de prime mandalorienne. Tandis qu’elle prenait son temps pour essayer de capter l’attention de son coéquipier, elle tentait de croiser son regard en se mordant la lèvre.
Elle se vêtit d’une tenue de haillon, des chaussures en piteux état, et mit un peu de terre sur elle.

“- Bien, j’ai justement repéré avant de te croiser plusieurs bars dont un assez reclus qui, je l’espère, sera parfait. T’as un mouchard pour me suivre au cas-où j’ai des complications ? Des oreillettes ? “

Tout en s’étirant, la jeune femme réfléchissait. Il ne fallait pas prendre cette mission à la légère, ou elle risque de finir esclave toute sa vie. Son corps résiste aux coups, mais pas à un collier électrique, et elle a déjà essayé. Elle devra faire son possible pour se faire capturer sans griller sa couverture avant d’avoir au moins repéré les captives. Son compagnon devra bien couvrir ses arrières, mais ça reste un mandalorien, elle a confiance en ses capacités, et en plus il semble très sympathique
Malgré ce qu’on pourrait croire, Jessa a plusieurs facettes, plusieurs jeux d’actrices en fonction de la situation, et cette fois-ci elle va devoir jouer le rôle de la pauvre naïve et faible.

“- Il ne faut pas qu’on nous voie ensemble, alors je te laisse ici, je te fais confiance pour me couvrir mon cul beau-gosse” Dit-elle d’un clin d’oeil avant de se diriger en direction du bar.

A partir de maintenant, chacun aura un rôle à jouer. Ce salaud tombera, elle s’en fit la promesse.
#37919
Les deux avaient le même plan, Sareth qui jusqu'ici avait un avis très réservé sur la question commençait à théoriser que Jessa était du genre provocante et sans complexe, théorie qui se confirma vite lorsque la demoiselle se mit à se changer sous ses yeux. En général le jeune homme appréciait voir ce que les femmes avaient à cacher, mais la chose était si aisée qu'il en était mal à l'aise, ne fallait-il pas se battre un minimum pour mériter ce genre de chose ? Tâtonner et tenter une approche au minimum ? Les Zeltronnes avaient réellement une logique étrange qui laissait pantois. Des coups d’œil rapides furent la seule chose que le jeune homme accorda à la jeune femme, préférant regarder ailleurs et rester un minimum courtois. Plus de doute possible, après la mission, Sareth risquait sans doute de ne pas finir tout seul dans son lit...

Elle semblait déjà avoir balisé les lieux, tant mieux, plus vite on avancerait, mieux ça serait. Et Jessa semblait très bien savoir ce qu'elle voulait et ce qu'elle faisait, le Mandalorien allait devoir rester en arrière, du moins pour l'instant, pas de souci, il s'occuperait du guetter et de venir en renfort si jamais la situation tournait au vinaigre... Il préférait foncer dans le tas et se marrer, mais pour cette fois il allait regarder la jeune femme faire son travail, pour voir si elle faisait honneur à la réputation des Mandaloriens, ou le contraire.

- Oui, évidemment que j'en ai un bon paquet des mouchards... Mais j'en ai déjà posé un sur toi pendant qu'on discutait avec notre employeur, désolé, on ne peut pas juste espérer que le destin fasse tout le boulot, termina-t-il avec un ricanement comme lui seul savait en faire. Je serais sur un toit pas loin, si ça tourne au vinaigre je prendrais pas très longtemps.


Jessa partit en direction du bar qu'elle avait en tête, Sareth, lui, s'envola et se posa au sommet d'un toit non loin du bar que la jeune femme fréquenta et utilisa les jumelles dans la visière de son casque pour être parfaitement au fait de tout ce qui pouvait se passer dans cette cantina. Lorsque la Zeltronne fit son entrée, les Zeltrons et les Zeltronnes ne réagirent presque pas, c'était pour ainsi dire habituel, mais les non Zeltrons dans la pièce, eux, commencèrent directement à dévorer la Mandalorienne du regard.

Pour l'instant rien d'inhabituel ne se passait, mais ça n'allait pas tarder, les hommes commençaient déjà à discuter entre eux pour savoir qui allait oser aborder la jeune femme et tenter une approche... Mais parmi eux, il y en avait un qui semblait bien moins apeuré que les autres, un genre de loubard massif, musclé et très sûr de lui, un Devaronien. C'est lui qui se dirigea vers la place libre à côté de Jessa, à présent, à elle de jouer son rôle correctement !
[Scénario Jedi et NR] Sauver Corellia !

Et ici la partie concernant le soutient médical : […]

https://lumiere-a.akamaihd.net/v1/i[…]

https://i.pinimg.com/564x/d7/4d/6e/[…]

Posséder [Espace]

Ainsi donc sa grandeur au souffle ardent, Amhon […]

https://i.pinimg.com/originals/7e/6[…]

[Polmanar] Retour aux sources

Le tombeau de son maître sur Naboo, une structure […]

Au bon endroit, au bon moment

Lark était visiblement aussi content qu’elle de l[…]

https://media3.giphy.com/media/3orn[…]