L'Armée des Ombres

Saison XI Cliquez ici pour voir l'intro...

Planète au climat tempéré et à l'environnement accueillant, Mrisst, le monde natal des Mrissi, a forgé sa réputation grâce à ses prestigieuses académies d'arts et de sciences. Sa position particulière aux portes du Noyau en fait également un monde d'importance stratégique pour la Nouvelle République.
Avatar de l’utilisateur
By Maya Tega
#23016
ImageImageImageImageImageImage

Rp Graphique: Si rien de s'affiche, patientez, la présentation est en cours de chargement



Hj: La Chandrillan Corporation investit un total de 1.6 Milliard de crd comme suit:
- 200 Millions pour crée le système de gestions des comptes, ainsi que la sécurité informatique
- 200 Millions pour l'ouverture d'agence dans les Colonies
- 100 Millions pour la construction du site de Mrisst (Siège central) et du coffre fort central
- 100 Millions pour la publicité
- 1000 Millions comme capital de départ.


Modération Flash [30/10/2016]
par Ephémère


La Banque Durable des Colonies est présentement capable de prêter un total de 1.8 milliards de crédits (le reste de ses capacités de financement est déjà mobilisé auprès de divers acteurs des colonies).

La Chandrillian Corporation, en tant qu'actionnaire majoritaire, ajoute 180 millions à ses revenus mensuels. Cependant, la BDC prend en charge la totalité de ses dépenses.
Avatar de l’utilisateur
By San Kun
#23023
Kalar'Gul - Padawan Kun!

San Kun - S'il vous plaît, arrêtez avec ce "padawan". Vous pouvez m'appeler San Kun, Kalar.

Si le Chagrien voulut d'abord porter l'accolade à l'Anx, il sembla de se rendre compte de la difficulté de la tâche en raison de la taille de son ami, et se contenta d'une chaleureuse poignée de main.

San Kun - C'est un plaisir de vous retrouver.

Kalar'Gul - Plaisir partagé. J'ai lu ce parchemin que vous m'avez offert. Très audacieux, ce poète. Et la valeur! Un document pareil, vous n'auriez pas dû!

San Kun - Votre aide a été des plus précieuses. Dans les affaires de corruption, une bonne volonté et une éthique telle que la vôtre sont à valoriser. Cela est toujours réjouissante de se faire de nouveaux amis, même dans ces circonstances suspicieuses. Comment allez-vous? Pas d'autres affaires de ce type, rassurez moi?

Kalar'Gul - Non, pas du tout. Je garde un oeil averti sur tout ce qui pourrait tenter des douaniers peu scrupuleux. Surtout en ces temps vous savez. Que diriez vous de venir dîner à la maison ce soir? Ma femme sera ravi de vous rencontrer. Je lui ai beaucoup parlé de vous, et de votre perspicacité dans l'affaire sur laquelle nous nous sommes rencontrés.

San Kun - C'est trop de flatteries. L'invitation est émouvante, et elle sera honorée, soyez en assuré. Il est arrivé jusqu'à Corruscant qu'une banque d'intérêt général pour les colonies vient d'ouvrir ses portes sur votre monde, Kalar'Gul. Qu'en pensez-vous?

Kalar'Gul- De gros moyens ont été mis en oeuvre, l'intention est louable. On attend tous ce que ça va donner, un peu circonspect.

San Kun - Si personne ne va l'éprouver, alors elle ne va pas avancer. C'est cette raison qui a amené ma visite, en plus du désir de venir vous témoigner mon amitié.

Kalar'Gul - Que diriez-vous de dix-huit heures ce soir? Les affaires m'appellent, mais nous aurons tout le temps de parler ce soir. Prenez soin de vous San Kun.

Après une deuxième chaleureuse poignée de mains, le Chagrien retourna a sopn poste de dirigeant du petit spatioport qu'il dirigeait. Il représentait beaucoup de choses pour l'Anx. C'était son premier ami qu'il se faisait en dehors du cercle très restreint du Temple Jedi, et une promesse vers le futur. Un promesse oui... les mission des Jedi n'étaient pas, comme l'Anx l'avait cru, remplies de combats épiques, d'intrigues diplomatiques et de courses poursuites. Non, il s'agissait surtout de se lier à la population locale, de tisser des liens et de stabiliser les choses. La stabilité... l'équilibre. Il sourit, et prit le chemin de la BDC Invest. Arrivé devant l'agence, il entra, et signifia son intention d'investissements.

Jusqu'à présent, aucune occasion ne s'était présentée de faire quoi que ce soit de l'argent qu'il avait gagné sur les tristes événements du Sénat. D'ailleurs, sa propriété de cent mètres carrés, il ne savait pas encore quoi en faire. Il avait bien songé en faire un restaurant, seulement, comme l'avait souligné Arial, ses études de padawan et son mode de vie Jedi n'étaient pas les plus adaptés avec les rush et la pression exercée par ce type de structure. Lorsqu'il avait entendu parlé de cette banque, cela avait pour lui une pierre deux coups : investir de l'argent dans une organisation qui avait l'air de porter l'individu au centre de ses préoccupations, mais également le moyen indirect, peut-être, d'investir dans l'environnement direct de son ami Chagrien.

Un des banquiers arriva, et s'enquit de l'emmener dans un bureau privé pour discuter. San Kun l'informa de sa qualité de Jedi, ainsi que de la somme à placer : 100 000 crédits. L'intention n'était pas de les récupérer. Le Nouvel Ordre Jedi subvenait fort bien aux besoins des ses adeptes. Non, il souhaitait réinvestir les intérêts dégagés directement dans la société, et ainsi de suite, afin de participer à son développement.
#31722
Précédemment...

Le "Dédale" avait fendu l'espace aisément depuis Elrood au coefficient hyperspatial x1...Un vrai régal ! Le matériel Corellien méritait bien le synonyme de qualité, bien qu'arriver avec du matériel Chandrilien n'était pas mal non plus et convenait mieux à la situation présente mais...Il fallait déjà brouiller les cartes !

Et avant de partir, la T.I.M.E et ses slicers avaient effacé toute référence à Elrood ou à son ancienne affectation comme s'il sortait d'usine ! L'engin fut baptisé "Atlantis" en référence à un continent recélant de fabuleuses richesses, il s'annonça à la tour de contrôle de l'espace orbital de Mrisst et dès que l'autorisation fut validée, l'engin suivit scrupuleusement ses directives jusqu'au hangar.

Erwin donna à l'équipage, une permission de 72h, ainsi tous pourrait profiter à tour de rôle des distractions d'une cité hypermoderne. Lui se rendit à la BDC...

Habillé d'un costume noir anthracite, d'une chemise blanche impeccable, rien ne le différenciait d'un businessman local. Il entra dans le bâtiment imposant et tapota à la borne d'accueil la raison de sa visite.


NOM : Freeman
Prénom : Erwin
Profession : Businessman
Raison(s) de votre visite : Ouverture de compte pro. + conseils d'investissement (achat d'actions)


Il n'y avait plus qu'à patienter, pendant ce temps, il utilisa les bornes interactives pour mieux connaître les services de la BDC et examiner les derniers relevés économiques, notamment sur la D.M.A (Denon Ardua Mutual), ce qui ne l'empêcherait pas de questionner le conseiller fiscal à ce sujet !

Leur interlocuteur restait maître de lui, apparem[…]

Jour Nouveau

Le samedi en question, après deux jours d'un gros[…]

Gnarvlax

Le Gnarvlax Le Gnarvlax est l’art martial t[…]

Une bonne leçon

Lui, un homme de main du Soleil Noir ? Il avait e[…]