L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Avatar de l’utilisateur
By Carnor Jax
#28601
Image


Yinchorr. Une planète aride vidée de ses habitants sans aucune importance stratégique. Ce n’était après tout que le terrain d’entraînement des meilleurs soldats de l’Empire : les gardes royaux, son seul attrait.

Même s’ils étaient désormais au service d’un trône abstrait, les gardes rouges ne volaient pas leur réputation. Leur fanatisme avait certes diminué ; Palpatine put se vanter d’avoir eu comme serviteurs des hommes loyaux à son seul quidam. Un temps de personnification du pouvoir désormais lointain et révolu. L’Empire avait changé, ses serviteurs aussi. La Garde était devenue un ensemble d’éléments servant une idéologie abstraite, et c’était très bien.
Mais cela ne suffisait pas.

La réalité militaire également avait changé. Si l’Ordre 66 avait été exécuté, la présence des adeptes de la Force n’était jamais aussi forte. Leur dangerosité avait augmenté.
Les gardes rouges étaient toujours au niveau, mais leur nombre ne suffisait plus afin de faire face à cette multiplication de guerriers extraordinaires. C’est là que le premier de leurs paires eut cette idée : la création d’une académie particulière qui devrait être une réponse adaptée aux nouveaux ennemis de l’Empire, et servir d’appoint aux gardes royaux.
Le Seigneur Jax allait personnellement s’occuper de son projet et le rendre suffisamment viable pour continuer sans lui.



C'est pourquoi Jax revint sur le rocher aride. Accompagné d’Ardus Kaine et d’une partie de sa haute administration, il ne faisait aucun doute que l'on faisait honneur à Yinchorr. Mais pour les huiles locales, cette planète n’était rien, une pierre dans l’espace comme tant d’autres. Pour Jax, ce lieu avait été son commencement. Le commencement d’un nouveau corps, d’un nouveau caractère, d’un nouvel esprit. Il eut cette nostalgie lorsqu’il foula ce sol dur et poussiéreux. Le vent qui se déchaina ne pouvait réveiller en lui que des échos de souffrance. Jax s’imposa une façade psychologique qui fit barrage à son passé, et s’arrêtant un instant pour contempler le rien, quelques longues minutes passèrent alors qu’une dizaine de fonctionnaires attendaient sous un soleil insupportable.

« Mon Seigneur... », fit Ardus Kaine avec une extrême précaution. Il n’ignorait pas quelques bribes du passé de cet exécutant de l’Empereur. Cette planète était à son image : aride, un néant émotionnel. Comment s’y prendre avec un être pareil ?

Carnor ne répondit pas, il se remit en marche en direction de l’Académie de la Garde. Là bas, une vieille connaissance l’attendait.



Kennede n’était pas un sentimental, Jax lui en fut reconnaissant. Le fait d’avoir été son chef-instructeur, et maintenant le directeur de cette académie, ne lui donnait aucun droit, aucune place de mentor ou de père spirituel. Il avait eu l’intelligence de se comporter ainsi.

« Seigneur Jax, c’est un honneur pour nous de vous recevoir vous, le Commandant des Forces de l’Empire, et… l’élève que vous fûtes ici. »

Sa piqûre de rappel était un mauvais commencement. « Il s’adressait tout de même au numéro 2 de l’Empire, ce vieillard. » Jax garda le silence un moment, comme pour mieux faire oublier cette phrase solennelle. Il changea d'avis. Il se risqua à autre chose : entrer dans son jeu.

« Je vous remercie de votre accueil, Maître Kennede », fit Jax en accentuant sur le « maître », un brin sarcastique.

L’affaire était close, les quelques sourires ironiques lavèrent tout cela dans un silence bref.
La verve acérée de Kennede ne connaissait pas les limites forgées sur le grade. Après tout, il n’avait que le premier Empereur pour maître, Astellan devait être pour lui - au mieux - un opportuniste. Que pouvait craindre l’Empire d’une vieille branche attachée ad vitam eternam sur Yinchorr ?

Pour passer à autre chose, Jax regarda l’énorme horloge électronique du hall de l’académie.

« A mon époque, c’était le jour de l’entraînement dans la Tornade. »
« Et ça l’est toujours, Seigneur Jax. »

Carnor Jax devina immédiatement une suite qui ne lui déplut pas.

« Vous avez envie de voir les aspirants à l’œuvre ? »
Avatar de l’utilisateur
By Carnor Jax
#28836
La Tornade désignait une arène particulière. En forme de sceau impérial, un cercle donnait sur un immense trou semblable à un puits. Seules trois diagonales et un petit cercle au centre formaient la surface sur laquelle on pouvait se mouvoir. Le vide composait le reste. Chaque combat ne finissait pas avec la mort d’un adversaire, mais cela arrivait souvent. Une forme d’eugénisme ses théoriciens. Une façon de sélectionner les meilleurs.

Au sein de l’Académie, on se rappelait du destin d’un certain Burr Danid ; un élément prometteur qui devait affronter – et perdre – face à Dark Vador, précipité dans le vide.




Image


Rien n’avait changé : le dispositif était le même depuis toutes ces années. Autour de l’arène, plusieurs dizaines d’élèves se tenaient au garde à vous. Au centre, deux gardes aux armures fluo déchaînaient leurs aptitudes. Ils se savaient observés. Leurs mouvements étaient parfaitement, voire trop, coordonnés, telle une danse servie à l’occasion de la présence d’un spectateur de marque. Il n’y avait rien de vrai là-dedans. Un show pour impressionner les bureaucrates. Ceux-là furent époustouflés à en juger par leurs mimiques et leurs gueules grandes ouvertes.
Carnor Jax ne l'était pas.

Enfin, le combat s’acheva par une brusque chute d’un combattant sur la surface d’une diagonale. Rien de méchant. Ils se saluèrent et rentrèrent dans les rangs.

Et là, l’Histoire bégaya. Par complexe du passé ou par colère d'un si piètre accueil, Jax interpella le vieil homme.

« Votre meilleur élément. »


Ved Kennede fit un signe en direction d’un des élèves qui salua Jax et son maître pour se diriger vers le centre de l’arène, une double vibro-lame non activée dans la main droite.
Carnor Jax se débarrassa de sa cape en la laissant tomber au sol. Un autre élève, la tête baissée, lui tendit une arme comme on donnait le sceptre à un Grand Prêtre des Temps Anciens. Sans un mot, il rejoignit lentement son adversaire, immobile au centre de l’arène. Le silence fut brisé par la sortie des lames de leurs manches. Encore quelques pas, et les adversaires étaient à portée.

Il était inutile de rajouter quelque chose pour Jax. Il savait ce que ressentait l’aspirant. Ce combat allait déterminer s’il verrait le soleil se lever demain. L’ascétisme de la garde était semblable à celle éprouvée par les membres d’un ordre religieux.
Sans plus attendre, Carnor Jax attaqua le premier en une frappe rapide direction la hanche. Le coup fut paré rapidement. L’aspirant riposta par une charge de plusieurs coups à différents endroits. Les premiers furent parés facilement, Jax recula ensuite pour se laisser de la marge concernant les autres. Malin, l’élève n’entra pas dans le jeu et s’arrêta pour ensuite se mouvoir autour de lui dans d’autres positions.

Carnor fut contraint de se plier momentanément au rythme de son adversaire. Une posture défensive qui visait à faire durer le combat et tester l’étendue des possibilités de son adversaire.
Et c’était pas mal du tout : la précision, la dextérité et l’intelligence de combat habitaient cet élément. Un respect total du combat : il donnait tout ce qu’il avait, mais ne livrait pas toutes ses forces. Il avait raison.
Sa tactique consistait à faire durer dans l’espoir de réduire Jax physiquement pour l’emporter. Sur le plan de la technique, il savait qu’il n’avait aucune chance. La différence d’âge allait-il l’aider ?



Le Grand Moff Kaine était pâle et immobile. Il ne pensa pas voir Jax livrer un combat à mort. Le plus stupéfiant pour lui était cette nonchalance de Jax face au danger. Cela dénotait sa folie inouïe ou une connaissance profonde de sa force. Après tout, pas de raison de s’inquiéter pour l’Exécuteur, combattant chevronné. Au fur et à mesure, Kaine ressentait un dégoût envers le personnage. A quoi bon tuer un excellent élément ? Pour endurcir les autres ? Cela aurait l’effet inverse : à quoi bon vouloir devenir le meilleur sinon mourir pour rien ? La logique gestionnaire de Kaine était l’aspect d’un monde étranger à celui de Jax. Cela, il le comprenait bien. Il acceptait de voir en Jax un moine-soldat délirant ; le genre de personnes à précipiter la chute des éléments qui l’entourent pour son bon plaisir ou un mauvais caprice.

Le combat continuait. Violent, mais constant. Ardus Kaine se rapprocha de Kennede. Le vieil homme était en retrait mais observait le combat avec plus d’assiduité que les autres. La plupart étaient certains de l’issue inévitable. Kaine fut étonné de l'attitude de l'instructeur, doutait-il ?

« Kennede, vous savez pourquoi le Seigneur Jax est venu ici. »
« Non, je ne le sais pas Grand Moff. »
« Au nom de l’Empereur, le Seigneur Jax compte fonder ici une nouvelle académie réservée aux meilleurs troupiers du corps des Stormtroopers. »
Kennede leva les sourcils.
« Depuis quelques temps déjà, la menace Jedi devient de plus en plus forte. Nous avons besoin d’un corps spécialisé de soldats pouvant y répondre efficacement. Les Gardes doivent également suivre des formations adaptées. Nous comptons sur votre soutien et votre collaboration à ce projet. »
Nouveau silence. Kaine comprit cette fois.
« Vous en assurerez l’étroite supervision, évidemment. »

Kennede fit un léger mouvement de la tête, a priori une approbation, sans dériver du regard.

De la Tornade, un bruit étrange s’échappa. Ce n’était pas celui du croisement des lames. Mais celui de la chute d’une arme lourde sur un parterre d’acier. Le bruit résonna un instant. Suffisamment pour insuffler l'horreur et l'étonnement.
Avatar de l’utilisateur
By Carnor Jax
#33548
Non, c'était impossible.

Une évidence, sans cesse prouvée depuis que Carnor Jax avait pris ses fonctions, s'était brisée dans les esprits des impériaux autour de l'arène.

Carnor Jax était... mort.

Mort ? Il devait l'être puisqu'il bascula dans les abimes de la Tornade. Un tel épilogue était inconcevable pour Kaine, Kennede et les autres. Mais son adversaire était méritant ; il avait une technique et une ambition, probablement plus grandes que celles de Jax, lui qui tomba sous un coup particulièrement traître.
Traître ? En vérité, non. Si Jax avait échoué, c'était parce qu'il avait manqué de bon sens ; son orgueil l'avait tué, le vrai meurtrier. Orgueilleux, lui, d'être venu en ce lieu maudit. Orgueilleux encore d'avoir voulu se battre avec un cadet. Orgueilleux, enfin, de ne pas s'être donné à son maximum.

Lorsqu'il tomba d'une des passerelles, il n'eut ni cri, ni exclamation. On mourrait aussi simplement que modestement sur Ynchoor. Seul l'étrange bruit du vent zigzaguant entre quelques roches demeurait de temps à autre.

Les règles étaient claires. Un duel au dessus de la Tornade se finissait jusqu'à la mort d'un des combattants. Les personnes tombées dans l'abime n'étaient pas récupérées. Ni trace, ni sépulture pour les faibles. Tout le monde pouvait alors tourner les talons et vaquer aux occupations habituelles. Néanmoins, il s'agissait du chef de la garde de l'Empereur en personne, la situation était différente. Cela, Ardus Kaine le savait. Il présageait de funestes conséquences pour lui si on devait s'en tenir aux... traditions.

« Il faut récupérer le corps ».
« Pardon ? »
« Oui, je n’ai pas envie de voir l’Empereur s’intéresser à nos cas respectifs. Son homme est mort à la régulière, autant le constater comme il se doit. Récupérez le corps. Faites signer quelques attestations des témoins et renvoyez ça sur Bastion ».
« Bon… Très bien ».

Jax devait probablement être mort. Pourquoi probablement ? Il était mort.

« Et… »

Pas d’inquiétudes, oui il est mort. Carnor Jax, cet homme influent, ce chuchoteur ambitieux aux oreilles d’un Empereur trop entreprenant.

La traîtrise, chose toujours si délicate. Toujours une brève suspension dans le temps avant l'exécution du fameux acte.
Et donc ?

« Prenez votre temps ».
Bothawui [Solo]

L'instant d'après, j'étais à nouveau au sol. Mon m[…]

Secteur Bothan & Bothan Spynet

Effectifs totaux Vaisseaux : 9 Crois[…]

B ossk se comportant amicalement ? A croire qu[…]

Ouverture du pion en E4 [Espace Bothan]

Contenir sa haine par les apparences - – Pren[…]

https://i.gifer.com/6Mdo.gif […]

Un Hutt et des Jeux...

"Ha ha ha" Ce petit Sith avait osé […]