L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

#37544
Image


Assis dans le canapé de la salle central du Hermes, Loki dormant paisiblement sur mes genoux, je tenais entre mes mains l’holocron du Jedi. Je l’avais déjà ouvert plusieurs fois. Je savais quasiment par coeur le message délivré par Rodrale. Mais une fois de plus je désirais l’écouter. Peut être avait il quelque chose de plus à m’apprendre. Mon attention se reporta uniquement sur l’objet pyramidale. Je savais comment l’activer. Et l’holocron avait déjà accepté de me s’ouvrir pour moi. Le fait de savoir que j’avais la confiance du vieux Jedi avait été un soulagement. C’était comme s’il avait décidé que j’étais le digne héritier de sa quête laissée inachevée. J’avais sa bénédiction et par quelque moyen dont seule la Force avait le secret, l’artefact Jedi s’activa. Il s’ilumina d’une lueur bleuté, chaleureuse, et les pièces de métal commencèrent à bouger. Dans un cliquetis répétitif, l’holocron s’ouvrit jusqu’à ce qu’un hologramme fasse son apparition. Mon vieux mentor se tenait face à moi. De nouveau, il délivra les informations que je recherchais.

« J’ai toujours été intéressé par le temple Jedi d’Elphrona. Il est aujourd’hui abandonné. Mais de nombreux Jedi de l’époque de la haute république y ont vécu. C’était un sanctuaire et le gardien d’un nombre incroyable de trésors Jedi. Ils y cachaient des holocrons, des cristaux de sabre, et d’autres secrets et artefacts appartenant à l’ordre. Un bon nombre de ces objets ont été rapatrié dans nos temples suite à la chute de cet ancien ordre. Et d’autres ont bien évidemment été volé par des pilleurs avide de nos connaissances. D’autres y sont toujours. Durant mes recherches, j’ai pensé que je pourrais y trouver des indices sur Ruusan. Peut être même son emplacement. Mais si le temple connait ces secrets… Ils sont restés profondément enfoui. Cependant je me félicite d’avoir trouvé divers holocrons très instructif. Notamment sur des secrets de la Force ou d’anciennes langues disparues. Il est frustrant de savoir que tant de savoir à notre portée n’est pas la préoccupation du conseil. Mais en ces temps de guerre, je peux comprendre que la paix soit leur motivation la plus importante. Je continue néanmoins de penser que la connaissance mènera à la victoire. Ruusan pourrait nous apprendre des secrets qui nous serons utile dans les épreuves à venir. Mais je dois m’assurer que personne ne puisse suivre mes déplacements et mes découvertes. J’ai déjà mis trop de personne dans la confidence. Ces holocrons détaillant l’utilisation de langues ancestrales m’aideront à crypter mes notes. C’est la meilleure des solutions. »

L’image disparue, comme elle le faisait à chaque fois. Son message avait été des plus instructif. Jusqu’à présent j’avais trouvé un bon nombre de note que le Jedi avait éparpillé à divers endroit de l’univers. J’avais suivi les miettes de pains de planète en planète, et récolté de nombreuses informations. Mais j’avais été jusqu’à présent incapable de les comprendre. Soit il s’agissait d’une langue que je ne connaissais pas, soit d’un code inventé par le Jedi. Mais cet holocron en disant long. Il s’agissait bel et bien d’un Language que je ne connaissais pas. Un langage disparu à priori. C’était malin. La probabilité de connaitre quelqu’un parlant cette langue, où pouvant la lire, était faible. Je n’avais pas trouvé ces fameux holocrons lors de mes voyages. Mais j’avais bon espoir que je trouverais des informations sur Elphrona. Il devait y rester des connaissances liées à ce dialecte. J’avais donc mis le cape sur cette planète éloignée du centre de la galaxie et encore plus de Kashyyyk. Le Hermes faisait route depuis plusieurs jours déjà. Nous n’allions pas tarder à arriver.

Drrrr Drrrr Drrrr

Le datapad que j’avais acquis récemment s’était mis à vibrer. Je posais l’holocron sur la table et y récupérais le petit outils pliable. Je l’ouvrais pour voir de qui provenait le message que j’avais reçu. Tasha m’avait écris. Cela faisait plusieurs jours maintenant que j’avais commencé à échanger avec elle. J’avais mis du temps avant de la contacter. Je n’avais pas osé. Je ne voulais pas lui faire peur non plus. Après tout, sa fille n’avait pas apprécié que je connaisse son identité. J’avais donc pris le temps d’y réfléchir. Et plutôt que de lui rendre visite, je l’avais contacté. Je ne voulais pas qu’elle sache que je n’avais pas vieilli. C’était trop top et elle aurait pu ne pas me croire. On avait donc échangé par datapad. Elle m’avait demandé des preuves de mon identité. Il n’avait pas été difficile de lui rappeler que nous avions suivi les mêmes enseignements à l’époque. Je lui avais avoué avoir rencontré sa fille et combien elle pouvait être fière d’elle. Mon amitié pour Tasha n’avait pas faibli. Après tout, pour moi, la dernière fois que je l’avais vu, c’était il y avait 2 ou 3 ans tout au plus. Pour elle… Cela remonté à bien plus… Je lui avais donc confié ma destination. Elle ne savait pas après quoi j’étais. Elle savait simplement que c’était important. Elle m’apportait son soutien. Mais je ne pouvais pas la mettre dans la confidence. Seulement lui dire que ce que je cherchais était dans le vieux temple de la planète. C’était d’ailleurs ce qu’elle me demandait. S’y j’avais trouvé ce que je cherchais. Après lui avoir répondu que j’arrivais à peine sur la planète, je déposais le datapad et me levait, forçant le marsupial à se réveiller.

J’avais la sensation que nous allions arrivé. Les indicateurs de coordonnées sur la tableau de bord du cockpit confirmait mon intuition. Je préparais la sortie du vaisseau de l’hyper espace en attendant que Merar ne me rejoigne. Elle ne fut pas longue à arriver. C’était le timing parfais. Mon intuition murmurait à mon oreille que nous devions quitter la vitesse lumière. Elle s’installa et m’aida à ralentir le vaisseau. Les turbines firent un bruit légèrement différent, proche du ronronnement. Le festival de rayon bleus et blancs s’atténua jusqu’à dévoiler l’immensité sombre des confins de l’espace et en son centre, tout du moins depuis mon cockpit, une planète orange, parsemée de taches blanches. C’était Elphrona. Prenant les commandes de l’Hermes, nous amorcions la descente vers la terre ferme. Je guidais le vaisseau, faisant confiance à mon instinct. Merar ajuster nos déplacements et stabilisait notre courbe à travers la haute atmosphère. C’était une planète principalement constituée de roche et de canyons. Je savais suite à mes différentes recherches que le temple était à l’abris de regard dans l’un de ces nombreux canyons. Encore fallait il le trouver. Je restais donc au commande, suivant les indications de la Force pour naviguer entre les parois rocheuses, me concentrant sur mon intuition. Quelque part au fond de moi, la voie à suivre se dessinait. Le temple était proche. Je pouvais le sentir.

« Qu’est ce que c’est ? On dirait des statues… »

Merar pointant une direction du doigt. Au bout du couloir creusant un sillon étroit dans la vallée, l’entrée du temple était elle même gravée dans la pierre. Le sol était impraticable pour poser le vaisseau à l’intérieur de ce couloir. Je décidais donc de remonter jusqu’à atteindre une surface plane et propice à notre atterrissage. L’Hermes se posa en douceur et Merar coupa les moteurs.

Je jetais dans ma sacoche l’holocron, mon datapad et les notes du Jedi. Je jetais sur mes épaules mon poncho recouvrant en parti ma bure de Jedi nouvellement acquise. Seul ma natte aurait pu trahir mon rang de Padawan. Mais cette pratique avait été perdue avec la chute de l’Ancienne République. Mon sabre laser était lui aussi sous mon poncho, à l’abris des regards indiscret. Mais je doutais de rencontrer beaucoup de monde. J’envoyais néanmoins un dernier message à Tasha, lui indiquant que j’avais trouvé le temple via mes coordonnées. Il était temps de me mettre en route.

« J’y vais Merar. J’ai mon comlink. On reste en contact. »

Je sortais du vaisseau. Il faisait une température infernale. Mais je savais que l'ombre des Canyons me protégerait. Je ne m'étais pas trompé. La descente n'avait pas été évidente mais la température était plus basse de plusieurs degrés à ce niveau là. Il ne restait plus qu'à me rendre au temple.
Modifié en dernier par Dashel Nelievar le mar. 31 mars 2020 16:12, modifié 1 fois.
#37584
Image



Cela faisait maintenant plusieurs jours que Rena était revenue de sa dernière mission avec son Maître. Comme d’habitude, les choses n’avaient pas tourné exactement comme prévu mais bon, c’était aussi ça qui la préparait à son futur rôle de Jedi. L’imprévisible devait être une variable à intégrer lors des missions et comme elle avait coutume de le faire, la jeune padawan ne manqua pas d’appeler sa mère pour lui raconter cette folle mission et tout ce qui s’était passé. Sur un canal crypté, elle entra en communication avec sa mère qui comme toujours, était très heureuse de la voir. Les deux femmes parlèrent longtemps et petit à petit, Rena sentit que quelque chose tracassait sa génitrice.

« Maman, il y a quelque chose qui t’inquiète ? Tu as l’air songeuse. »

Tasha soupira et commença à expliquer à sa fille les raisons de son inquiétude.

« J’ai eu un appel de Dashel et je m’inquiète pour lui. Il a toujours eu l’art de s’attirer des ennuis. Je ne pense pas que les années lui aient apporté la sagesse nécessaire … »

Si Rena savait que sa mère avait eu plusieurs contacts avec son ancien camarade, elle avait toujours évité soigneusement de lui révéler que ce dernier n’avait pas vieilli le moins du monde. Quoi qu’il en soit, elle semblait particulièrement inquiète pour lui et c’est donc sans détour qu’elle demanda à sa fille de l’épauler car au fond d’elle, un mauvais présentiment la taraudait terriblement. C’était le genre d’impression qui avait furtivement précédé la fin de l’Ordre Jedi et qu’elle n’avait pas jugé bon d’écouter à l’époque. Avec les années, elle avait appris à comprendre cette impression et à en mesurer l’importance.

« Je sens que sa quête sur Elphrona n’est pas sans risque. Pourrais-tu aller l’aider et t’assurer qu’il ne fasse pas de folie ? »

La brunette ne put s’empêcher de sourire car après tout, sa mère ne changerait jamais. Sa famille et ses amis étaient toujours ceux qui compteraient le plus pour elle. Consciente qu’elle ne pouvait pas risquer d’exposer sa position si jamais un refuge pour sa fille était nécessaire, elle ne put se tourner que vers celle-ci pour aider son ami.

« Ne t’inquiète pas Maman. Je me mets en route immédiatement. Je préviens mon Maître que j’ai une affaire personnelle à régler comme ça, il n’y aura pas de souci. Je te tiendrai au courant quand j’arrive sur Elphrona. »

Tasha la remercia longuement, l’encourageant à se montrer particulièrement prudente également. Après cette communication, la jeune padawan alla trouver son Maître pour lui signifier son indisponibilité quelques semaines afin de régler un souci familial. Cette dernière ne sembla pas s’en inquiéter outre-mesure, même si son regard sembla lire à travers la jeune fille sans chercher à en apprendre davantage. D’un simple geste de la main, Jem lui souhaita un bon voyage et se remit à jouer au pazaak.

Rena prépara donc ses affaires et se mit en route vers le hangar à vaisseau. Elle signa tous les formulaires nécessaires et en prit un pour se rendre sur Elphrona. Elle espérait bien que Dashel ne se soit pas déjà attiré trop de problème et durant le voyage, la jeune femme ne manqua pas de méditer longuement, cherchant à travailler et renforcer son lien avec la Force. Durant plusieurs jours, la jeune Jedi fit son possible pour être prête à ce qui pouvait l’attendre sur cette planète inhabitée depuis si longtemps.

Au bout de son long voyage au-delà de la Bordure Extérieure, le vaisseau de la padawan arriva en vue d’Elphrona. Les coordonnées de l’ancien temple Jedi clignotant sur son datapad, il lui restait maintenant à retrouver Dashel. Après son entrée dans l’atmosphère, elle survola brièvement la zone où le temple Jedi devait se trouver mais malheureusement, il n’y avait pas beaucoup d’endroit pour se poser. Rena trouva tout de même un endroit sur un plateau rocheux, ce qui lui permettrait d’éviter les problèmes avec les éventuels animaux agressifs de la planète. Il lui restait donc à se rendre au temple afin de retrouver Dashel. Habillée de sa traditionnelle bure de Jedi, son sabre laser clairement accessible en cas de danger, Rena se mit en route sans attendre. La chaleur était intense mais bon, cela ressemblait un peu à Ryloth en fin de compte. La brunette descendit dans les crevasses et les canyons afin de se protéger de la lumière brulante, tout en suivant les coordonnées de l’ancien temple Jedi. Bien sûr, elle ne manqua pas d’envoyer un message à sa mère pour lui indiquer qu’elle était arrivée, recevant peu de temps après l’information que l’ancien padawan était également présent sur Elphrona.

C’est donc très concentrée que Rena parcourut la distance qui la séparait du temple Jedi, admirant au passage les paysages bruts de la planète. Après une petite heure à suivre les couloirs au milieu des montagnes, la brunette arriva finalement dans le canyon servant d’entrée au temple abandonné d’Elphrona. Gravée à même la pierre et gardée par d’imposantes statues, l’entrée de ce lieu sacré ne manquait pas d’impressionner la jeune padawan. En regardant au loin, inspectant déjà les lieux, elle put apercevoir Dashel. Silencieusement, le sourire aux lèvres, la padawan du Nouvel Ordre Jedi s’approcha de lui pour finalement prendre son sabre laser et l’allumer juste à côté de lui. Après tout, elle pouvait bien lui faire une petite blague vu les circonstances. C’est donc en prenant une voix plus caverneuse au moment d’allumer son sabre laser qu’elle compta le surprendre.

« Qui ose troubler mon sommeil ? N’espère pas venir piller mon Temple lors de ma garde ! »
#37609
Image


J’étais totalement obnubilé par la façade du temple Jedi. Elle était grandiose. Deux immenses statues de Jedi l’encadrait, tel des gardiens de pierre veillant sur ses trésors. Leur prestance ajoutait à l’aura sacrée qui se dégageait du sanctuaire. Silencieux, je n’osais pas encore avancer, comme si je devais prendre le temps de faire le point sur la pureté de mes intentions avant de pénétrer dans ce lieu de culte. La vallée était calme, pas un seul son ne venait troubler ce silence de plomb. C’était comme si toutes les créatures de la région étaient en harmonie, respectant religieusement le temple inhabité depuis des décennies. Tout du moins presque toutes les créatures. je n’avais pas senti sa présence, ni entendu le son de ses pas sur le sol rocailleux du canyon. J’étais trop concentré à détailler la surface taillé dans la roche de l’édifice à la mémoir des jedi. Mais le son de la lame me tira de ma stupeur.

Vibrant au rythme des pulsations dictées par le cristal de sabre de l’arme, une lame bleu se déploya à côté de moi. J’avais été distrait… Quelqu’un me menaçait de son sabre et si le but avait été autre que de m’effrayait, j’aurais très certainement perdu la vie. Je devais être plus prudent. Modifiant ma vitesse pour échapper à l’arme de mon adversaire, je me déplaçais rapidement en m’éloignant de son rayon d’attaque. Instinctivement, ma main s’était portée vers mon sabre. Au même son que la lame bleue, mon épée de lumière illumina la vallée. Une voix profonde, grave, m’averti. Les Jedi n’avaient ils pas abandonné ce secteur ?

La lame verte de Taydan pointa dans la direction de l’ombre qui m’avait rejoint. Mes yeux s'écarquillèrent quand je reconnu la Padawan qui me faisait face. Le sourire aux lèvres, vêtue de la même bure de Jedi qu’elle portait à notre première rencontre, son sabre laser à la main, Rena me fixait d’un regard taquin. La lame de mon sabre se rétracta instantanément. Tout comme celle de mon amie qui s'esclaffa en voyant mon expression. Elle m’avait pris au dépourvu et j’en comprenais en quoi la scène pouvait être drôle. Mais en vérité, elle m’avait bien fait peur. Si ce n’avait pas été elle, j’aurais sans doute payé mon inattention. Peut être était ce aussi pour ça que je ne l’avais pas vu venir. Elle n’avait pas d’intention mauvaise à mon égard. Avec les battements de mon coeur retrouvant un rythme régulier, je ne pouvais m'empêcher de lui sourire.

« Rena ? Mais qu’est ce que tu fais là ? »

La jeune femme s’approcha de moi en m’expliquant là raison de sa venue. Sa mère ! Mais bien sur. C’était elle qui l’avait prévenue. Tasha avait donc dit à sa fille que je l’avais contacté. Je me demandais ce dont elle avait pu dire à mon sujet. Il était étrange pour moi d’avoir connu sa mère mais d’avoir aujourd’hui l'âge de la fille. D’autant plus que je les portais toutes les deux dans mon coeur et en avait une haute estime. Savoir que cela était réciproque était appréciable. Je pourrais remercier Tasha. Et Rena une fois que tout serait fini. Mais elle devait certainement se demander ce que je faisais là.

« Je suis content que ta mère t’ai envoyée… tu es venue sans ton maître ? »

Je ne voyais pas Jem dans les parages. Tasha avait peut être demandé à sa fille de venir seule, ou bien était ce son propre choix. Quoi qu’il en soit sa présence serait plus qu’une aide précieuse. J’avais hâte de découvrir le temple à ses côtés.

« Viens je vais t’expliquer ce que je suis venu chercher. »

La padawan m'emboîta le pas. Nous marchions en direction du temple et je lui expliquais succinctement ce que j’étais venu faire à Elphrona. Je ne pouvais pas lui dire que je cherchais Ruusan. Ce n’était pas que je ne lui faisais pas confiance. Mais je ne savais pas encore ce que j’allais finir par trouver et moins de monde serait au courant de sa position, plus facile il serait de protéger sa position. Mais je pouvais lui parler de mon ami.

« Quand j’étais encore au temple, bien avant la chute des Jedi, j’ai rencontré un Maître du nom de Rodrale Badba. C’était un bon ami et un mentor. Il était sage, instruit et essayé de me transmettre son savoir. Nous avions en commun le goût de la découverte et de l’exploration. Comme lui j’espérais un jour découvrir de nouvelle planète et leur secret. Nous avons donc commencé à travailler ensemble sur différentes idées. Malheureusement la guerre nous a séparé et Rodrale est mort alors que j’étais emprisonné dans la carbonite... » Nous marchions au rythme de mes paroles. Rapidement nous étions arrivés à l'intérieur du temple. Un long corridor suffisamment large pour un cargo était creusé dans la montagne. Si j’avais su j’aurais fait passer mon vaisseau ici. Il faisait sombre mais des cristaux attachés aux murs éclairaient suffisamment notre chemin. Leur quasi inépuisable ressource devait encore avoir la Force de nous guider. « Mais il y a quelque jour, alors que je combattais des mercenaires dans l’arène du même Hutt qui m’avait capturé… C'est une longue histoire… J’ai trouvé le sabre laser de Rodrale. Une vision dans la Force m’a emmené jusqu’à Naboo. J’y ai trouvé le repaire du Jedi avant qu’il ne meure. Et j’y ai trouvé des notes incompréhensible et j’y ai trouvé ça. » Je sortais l’holocron de ma sacoche. « Cet holocron explique où je peux trouver un moyen de déchiffrer mes notes. Et apparemment ce moyen se trouve quelque part dans ce temple. »

Nous étions maintenant arrivé arrivé dans ce qui semblait être le hall d’entrée du temple. Il était spacieux et lui aussi prévu pour l'arrivée de vaisseau. A en croire la construction de cet espace, les cargos et chasseurs pouvaient y entrer pour rejoindre leurs plateformes d'atterrissage dans la montagne. Pourquoi ? Aucune idée. D’autres chemins à taille humaine étaient disponibles aux quatre coins de la salle. En son centre une statue de métal veillait sur l’entrée. Nous la contournions pour découvrir un large porte derrière elle. C’était la plus grande porte de la salle sans compter l’entrée et les passages pour les vaisseaux. Il ne faisait aucun doute que nous devions passer par là. Je posais une main sur la porte pour en retirer la poussière. Une phrase était gravée dessus. Ma main balaya la poussière, aidée par la force et son souffle. Le message était libéré :

Il parle toutes les langues sans en comprendre aucune.
Il loge dans les hauteurs mais jamais dans les dunes.
Il faut bien se garder de lui faire confiance.
Car il va répéter la moindre confidence.


« Qu’est ce que ça veut dire... »

J'essayais de pousser la porte et de l’ouvrir. Elle résista. J’essayais donc de forcer dessus, pensant que les battant devaient juste avoir besoin d’un coup de pouce après tout ce temps. En réponse, un grincement métallique me fit me retourner. Face à Rena, restée en retrait, la statue s’était mise à bouger. Ses intentions étaient clairement hostile. Je ne connaissais pas le mécanisme qu’elle utilisait, mais un souffle puissant me propulsa contre la porte, telle une poussée de Force. Je tombais lourdement au sol, des étoiles tournant devant mes yeux. Pourquoi fallait il toujours que tout soit compliqué ?
#37661
Image



La surprise fut clairement de taille pour l’ancien padawan qui ne put que réagir dans la panique. Si elle avait été une ennemie, sa tête roulerait probablement sur le sol à l’heure qui l’est mais bon, c’était finalement une situation assez amusante à laquelle Rena ne put s’empêcher de rire.

« Je suis là pour te donner quelques frissons visiblement. Ahahahaha. Plus sérieusement, ma mère m’a demandé de t’aider car elle a eu un mauvais présentiment. Tu sais bien que lorsqu’une Jedi sent quelque chose comme cela, il ne faut pas l’ignorer sous peine de payer un lourd tribut. »

La référence toute volontaire à l’Ordre 66 dont certains Maîtres avaient eu des présentiments mais les avaient ignorés, jugeant cela improbable, était tout à faite appropriée dans ces circonstances. Peut-être que l’aide que Rena allait lui apporter aujourd’hui, produirait une chaîne d’événements permettant d’éviter un désastre dans le futur. La Force pouvait parfois être bien mystérieuse lorsqu’elle octroyait une vision ou même un présentiment à l’égard de quelqu’un ou quelque chose. Malgré tout, il ne fallait pas l’ignorer et tenter d’y répondre avec le plus de prudence possible.

« Je ne pouvais pas vraiment mêler mon Maître à tout cela. Ma mère ne fait pas partie de l’Ordre Jedi et toi non plus aux dernières nouvelles. Mais bon, il reste à espérer que mon aide sera suffisante pour éviter le pire. »

Haussant les épaules à ses paroles pour signaler que le hasard était tout à fait de mise et qu’elle n’avait pas vraiment beaucoup d’informations sur la raison de sa présence sur Elphrona. C’est donc avec attention que la jeune padawan écouta les explications de Dashel sur les circonstances qui l’avaient poussées à se rendre sur cette planète et dans ce temple Jedi abandonné. Tout commençait à prendre un certain sens et au final, ils étaient ici pour trouver une sorte de déchiffreur pour des notes cryptées. Cela n’allait certainement pas être une mince à trouver dans un temple aussi grand. Tout en parlant, ils continuèrent à avancer, passant à côté d’une immense statue en métal pour se diriger vers une grande porte. Un message étrange était inscrit dessus, une sorte d’énigme qu’il fallait peut-être résoudre. Malheureusement, les lieux ne semblaient pas enclins en leurs laisser le temps de réflexion suffisant car un bruit se fit entendre venant de la statue juste derrière eux. Le monstre de métal se mit en mouvement et si au début, le réveil était assez lent, il en faut tout autre lorsqu’il fut sorti complètement de sa position stoïque, faisant face aux deux Jedis.

« Il n’a pas l’air particulièrement amical … On doit être prudent … »

Rena eut les bons mots car sans perdre trop de temps, le bras géant de monstre métallique s’écrasa sur eux. La brunette esquiva d’un bon sur le côté, sortant immédiatement son sabre laser pour couper se bras titanesque qui était un danger bien concret. Toutefois, ses créateurs avaient sans doute anticipé la possible utilisation de sabre laser et c’est avec une certaine surprise que la lame bleue de Rena fut arrêtée sans pénétrer l’armure du monstre. Presque immédiatement après, il balaya la zone de sa main, projetant la jeune femme contre une pilasse en pierre. Sonnée par le choc, elle eut la surprise de voir que la statue ne vint pas l’achever, préférant se concentrer sur Dashel pour le moment. La logique aurait voulu qu’elle élimine l’adversaire le plus vulnérable et pourtant, son attention semblait avoir totalement occultée sa présence. Profitant de ce répit momentané, Rena réfléchit à l’énigme inscrite sur la porte mais bon, ce n’était clairement pas son point fort.

Quelque chose qui parle toutes les langues sans les comprendre, cela devait être quelque chose qui ne fait que répéter sans savoir ce qu’il dit. C’est un peu la même chose que ce que dit la fin de l’énigme, comme s’il ne pouvait s’empêcher de répéter ce qu’il entendait, même un secret. Il restait cette histoire d’hauteurs et de dunes. Restant dans sa réflexion, la jeune padawan se décida tout de même à aller aider Dashel dans le combat car face à un tel monstre, il risquait d’y passer. Rena revint donc dans le combat, le sabre à la main et prête à en découdre. Toutefois, vu que le métal de la statue ne sembla pas craindre le tranchant de son sabre, elle devait utiliser d’autres moyens pour parvenir à déstabiliser la chose. Sa première idée fut de réaliser une poussée de Force au niveau des pieds de leur assaillant, histoire de lui faire perdre l’équilibre. Cela s’avéra assez efficace vu que la statue tomba à genoux dans un bruit fracassant qui résonna dans le temple. Cette action eut une autre conséquence inattendue car elle provoqua le déclic chez la brunette qui ne put s’empêcher de sourire en direction de Dashel.

« Je l’ai !!!! La réponse est l’écho !!! ECHO !!!!!!!! »

Criant la réponse en espérant que cela arrêterait le monstre de métal. Malheureusement, ce ne fut pas le cas et la jeune padawan eut juste le temps d’esquiver la main qui s’abattait sur elle pour ne pas être écrasée. Prenant ses distances, elle fut immédiatement ciblée par des tirs de blasters venant de la paume de leur adversaire mécanique. Clairement, celui qui l’avait laissé ici ne souhaitait pas que le temple soit profané et cela aurait certainement refroidi plus d’un pillard. Fort heureusement, la Jedi parvint à dévier les tirs avec son sabre grâce au Soresu. Les choses se compliquaient encore plus, surtout que les chances de victoire semblaient assez minces. Restant sur ses gardes, la brunette ne voyait pas une autre réponse possible à l’énigme et pourtant, cela n’avait eu aucun effet sur la statue gardienne.
#37676
Image


Le sol s’était dérobé sous mes pieds. Je tentais tant bien que mal de me relever mais plus rien ne semblait stable autour de moi. J’étais en pleine mer, sur un radeau de fortune, livré au grès des vents et des marrées. Me relever prit une éternité. Si Rena n’avait pas été là, j’aurais très certainement pris un autre coup sur la tête. Mais elle avait contrattaqué instantanément. Elle m’avait fait gagner les secondes dont j’avais besoin pour me remettre d’aplomb. Je puisais en mon fort intérieur pour chasser les éclats de lumières de dansaient devant mes yeux. Je les rouvrais juste à temps pour apercevoir le monstre de métal tendre un bras vers moi. Rena avait elle aussi avait été envoyée au sol un instant. J’étais donc le seul adversaire de la machine Jedi. Je devais la tenir occupée. Je pouvais voir que la Padawan allait bien. Mais elle semblait concentrée sur autre chose que le combat. L’énigme surement. C’était évident, le monstre était un protecteur et seul le mot de passe pourrait le faire s’arrêter. Tant que nous n’aurions pas trouvé il continuerait de nous chasser. Je devais le maintenir à bonne distance de Rena le temps qu’elle ne trouve la solution.

Je me jetais donc entre les bras de la créature. M’armant de la Force, puisant dans son courant fluide et enivrant, je sautais au dessus du monstre de métal. Bien mal m’en prit. Je maitrisais encore trop peu la Force. La canaliser était trop long et mon lien avec cette dernière était capricieux. Certes les progrès étaient visibles mais ils étaient aussi peu nombreux. J’avais réussi à men sortir dans l’arène par ma maîtrise du combat au sabre et l’aide du Gigoran. Grakkus avait commis une erreur en apportant dans le stade un potentiel allié. Mais je m’en étais tiré in extremis. Encore maintenant, je ne pouvais pleinement me plonger dans la Force. Le bras métallique se saisit de mon pied alors que j’étais en l’air. Telle une poupée de chiffon, il m’envoya contre la porte que nous essayions d’ouvrir. A l’endroit même où il m’avait assommé la première fois. Sa carapace de métal ne le rendait pas lent pour autant. Mon crâne vibrait encore du choc. Mon sabre était encore dans ma main mais je parvenais tout juste à fermer le poing. Heureusement Rena était là.

Elle mit le soldat au sol. Une poussée de Force bien placée lui avait fait plier un genoux. Il était loin d’être vaincu mais au moins il était ralenti. Ça n’était pas la seule bonne nouvelle. Apparement Rena avait découvert la solution à l’énigme. Elle la cria depuis sa position.

« Je l’ai !!!! La réponse est l’écho !!! ECHO !!!!!!!! »

Je m’attendais à sentir les battants s’ouvrir dans mon dos et la créature rejoindre son piédestal. Mais il ne se passa strictement rien. Rien du tout. Au contraire, la statue se tourna vers la Jedi et tenta de se venger de sa poussée. Des rayons bleutées filèrent en direction de mon amie. Au moins cela me laissait le temps de me relever et de retrouver mes esprits une seconde fois. Pourquoi ne s’était il rien passé. Je relisais l’énigme. Il semblait évident qu’elle avait trouvé la réponse. Alors pourquoi ?

« Comment est ce que tu marches… »

Je passais ma main partout sur la porte et son contour. On avait peut être raté quelque chose. Les Jedi était plus malin que ça… Tout le monde pouvait trouver la solution à cette charade. Mais les Jedi ne pouvaient pas laisser tout le monde entrer à l’intérieur de leur temple. Surtout si ce qu’ils y cachaient avait de l’importance. Je commençais de plus à plus à penser que ce sanctuaire était enfant le gardien des trésors des Jedi. A l’époque de l’ancienne république tous nos biens de valeurs n’étaient pas gardés à Coruscant. Nous avions des avant poste spécialement prévu à cet effet. Il devait s’agir de ce genre d’endroit. Alors seul un utilisateur de la Force devait pouvoir entrer ici. Et un utilisateur de la Force sage et malin. Il fallait à la fois protéger les secrets que nous gardions des pilleurs mais également des Sith, trop agressifs et hâtif pour cherchant à répondre à une énigme. Je décidais de prendre du recul. Mais je devais faire vite. Le monstre de métal ne laissait pas de répit à Rena.

« L’écho… »

Ce devait être un indice. La Force devait être le moyen de révéler ce mot de passe. Où peut être fallait il le reproduire. La pièce circulaire devait être parfaite pour produire de l’écho. Non… Ce n’était pas ça. Sinon la chute du robot aurait ouvert un passage. La Force devait être à l’origine de cet écho. Mais comment… Alors deux objets retinrent mon attention. Deux cloches protégeaient derrière de large grille de métal ouvragées. Evidemment ! Je m’activais immédiatement. Je me concentrais sur la Force, chassant de mon esprit le gardien qui se dirigeait vers moi. Je devais réussir du premier coup. Je tendais mes deux mains, aidant à canaliser mon pouvoir vers les cloches en apparence inaccessibles. Je déclenchais alors mon pouvoir sur la première. Une simple poussée de Force. Elle ne nécessitait pas d’être particulièrement puissante, suffisamment pour que le son métallique résonne dans la hall. Deux mains métalliques se posèrent alors sur moi. Mais je n’avais pas fini. Quand bien même mes pieds quittèrent le sol, je déclenchais ma deuxième poussée. Un second gong retenti, répondant au premier. Instantanément, je sentais la pression exercée par le monstre se relâcher. Il me laissa tomber au sol, oubliant ma présence et celle de Rena. Il retrouva alors sa place pour de nouveau observer les nouveaux arrivant, gardant un regard attentif sur quiconque pourrait en vouloir aux trésors des Jedi.

En face de moi, les portes grincèrent pour s’ouvrirent légèrement. Le temps avait dû abimer leur gonds. Mais cela ne m’intéressait pas pour l’instant. Je courrais vers Rena pour m’assurer qu’elle allait bien. Ignorant également le filet de sang que je sentais présent couler le long de mon visage. Le deuxième choc avait été plus violent que je ne le pensais. Seul l’adrénaline m’avait permis de rester éveillé.

« Ca va ? Rien de cassé ? »
#37741
Image



Le combat avec le monstre de métal n’était pas de tout repos et même Dashel galérait face à cette machine infernale. Malheureusement, la réponse supposée exacte de l’énigme n’avait rien donné et le gardien continuait ses attaques sans marquer la moindre pose, comme si cela n’avait aucune influence. Alors que Rena occupait le gigantesque ennemi qui gardait le temple, l’ancien padawan essaya de trouver une réponse à cette situation en inspectant à nouveau la porte. Esquivant tant bien que mal les attaques, la jeune femme ne pouvait pas vraiment contre-attaquer efficacement vu que son sabre laser n’avait aucun effet sur la protection métallique qui entourait le robot. Les tirs de blaster étaient plus réguliers, sans doute ayant pour but de décourager les intrus et les pousser à rebrousser chemin. Toutefois, les attaques ne semblaient pas léthales et à chaque fois, la brunette parvenait à esquiver. Il fallait rester concentrer mais au final, elle commençait à prendre le rythme.

De son côté, Dashel semblait avoir trouvé quelque chose car le monstre eut son attention soudainement attirée par lui. Il fallait à tout prix que Rena parvienne à garder son attention mais malheureusement, sa poussée de Force ne parvint pas à déstabiliser assez le monstre métallique pour arrêter sa course. Alors qu’il se saisit de son ami, la brunette sauta sur son bras pour tenter de le trancher avec son sabre laser mais en vain, la fin semblait s’approcher à grands pas et voir son ami emprisonné dans les mains gigantesques de ce monstre l’inquiéta au plus haut point, jusqu’à ce que la deuxième cloche retentit, marquant la fin du combat pour le gardien de métal. Arrêtant son action, il retourna à sa place, laissant la jeune femme sauter afin de rejoindre son camarade.

« Tu vas bien ? J’ai bien cru que c’était la fin pour toi ! Tu dois être plus prudent !!! Oui je vais bien, quelques bosses, mais rien de grave. Espérons qu’on n’en rencontre pas un deuxième car je ne suis pas particulièrement douée pour les énigmes … »

Rena aida Dashel à se relever, s’assurant qu’il n’avait rien de cassé. Le temple était maintenant ouvert et il restait à découvrir ce qui les attendait à l’intérieur. Tout en aidant son ami, la brunette garda son sabre à la main, prête à intervenir en cas de nécessité. Il y avait fort à parier que d’autres épreuves allaient les attendre à l’intérieur. Un simple gardien s’arrêtant sur deux sons de cloche, cela restait un prélude déjà bien compliqué. Immédiatement après leur entrée dans le temple, des lumières s’allumèrent pour éclairer un grand hall qui possédait deux grandes arches suivies d’un long couloir sombre, alors que la grande porte par où ils étaient entrés se referma sans attendre.

« Bon, je ne pense pas qu’il serait judicieux de nous séparer pour l’instant. Prenons le premier couloir et on visitera le second ensuite. Peut-être qu’ils mènent au même endroit au final. Il vaut mieux être prudent. »

Après le premier challenge, la retenue était de mise et il valait mieux éviter les excès de confiance car cela ne pouvait que causer leur perte. C’est donc avec précaution que Rena ouvrit la marche, faisant appel à tous ses sens et la Force pour prévenir le moindre danger. Calmement, assurant chacund e ses pas, la jeune femme traversa le couloir en compagnie de Dashel, sans qu’aucun événement fâcheux n’arrive. Peut-être qu’elle était finalement un peu trop prudente mais bon, les Jedis de la Haute République avaient certainement laissés des moyens de défense de ce lieu afin que ses secrets ne tombent pas entre de mauvaises mains et il fallait donc s’attendre à tout. Dans tout son être, elle pouvait sentir que ce temple avait été baigné dans la Force et que la présence de certains Jedis de l’époque était profondément lié à ce lieu. C’était presque comme si elle pouvait les voir à chaque détour d’un couloir, vaquer à leurs occupations au sein du temple. Soudain, la jeune femme aperçut une ombre du coin de l’œil. Cela avait été très vite, mais elle était certaine d’avoir vu quelque chose.

« Tu as vu ? J’ai vu quelqu’un … C’est la première fois que je ressens aussi fort la Force … Je me fais peut-être des films … mais il faut qu’on vérifie. »

C’est donc avec prudence que Rena se mit en direction de l’endroit où elle avait vu l’ombre entrer. Sabre laser à la main, la lame éteinte pour ne pas être trop voyante, elle s’avança jusqu’à une porte fermée. Même si c’était particulièrement bref, elle était certaine d’avoir vu entrer quelqu’un ici. C’est donc avec une certaine appréhension qu’elle appuya sur le bouton pour l’ouvrir. Lorsque la porte s’ouvrit, aucune lumière n’était visible, aucun son, l’endroit semblait désert et pourtant, Rena pouvait ressentir quelque chose dans la Force, comme si quelque chose attendait dans l’obscurité. Il lui était difficile de déterminer si c’était hostile ou amical, mais quelque chose se trouvait dans cette pièce.

Finalement, elle entra dans la pièce et ce n’est qu’à ce moment qu’un frisson lui parcourut tout le corps. Une ombre habillée de noir et portant une capuche se dressa devant elle, des yeux rouges malfaisants firent leur apparition et d’un coup, Rena se retrouva paralysée. Elle n’eut que le temps d’allumer son sabre laser, laissant la lumière entrée dans la pièce afin de révéler l’absence du moindre signe de vie aux yeux de Dashel. Malheureusement, le combat était devenu invisible aux yeux de son ami et c’est dans l’esprit de la jeune padawan que cela se jouait. Son corps était momentanément figé, alors que son esprit était à la lutte avec celui d’un Sith qui essayait de prendre possession de son corps afin de reprendre pied dans le monde matériel. Membre du Culte de Ragnos, ce Sith était parvenu à pénétrer dans le temple d’Elphrona au prix de blessures importantes, mais n’était jamais parvenu à en sortir et y mourut voici des centaines d’années. Rena tentait de toutes ses forces de résister à la puissance du Sith nommé Kransus Octa. Ce combat sembla durer des heures, voire des jours pour l’esprit de Rena, alors qu’en réalité, il ne se passa que quelques secondes avant que son corps ne se remit à bouger. Ses mains s’écartèrent et calmement, elle s’inspecta des pieds à la tête, avant de se retourner vers Dashel.

« Il semblerait qu’il n’y ait rien en fin de compte. On devrait continuer. Peut-être qu’on aura plus de chance ailleurs. »

Souriante, la jeune femme attendit que Dashel se retourne, son sabre toujours allumé. Dès qu’il fut dos à elle, son bras prépara une attaque, mais rien ne se passa en dehors d’un tremblement. Finalement, elle rejoignit l’ancien padawan dans le couloir et ils poursuivirent leur exploration du temple.
#37746
Image


Heureusement Rena s’en était tout aussi bien sortie que moi. J’avais mal aux épaules, là où le géant m’avait attrapé, et maintenant que adrénaline retombait, un puissant mal de tête commençait à pointer, mais à part ça, tout allait bien. Ce n’était rien d’insurmontable et à priori c’était pareil pour la jeune femme. Je saisis sa main amicale pour me redresser. Ça faisait du bien d’avoir une alliée pour ce genre de mission. San Kun était quelqu’un de bien et j’avais apprécié faire sa rencontre. Mais il m’avait apporté plus d’ennui que si j’avais été seul sur Kashyyyk. Je ne regrettais pas d’avoir passé ses épreuves. C’est grâce à elles que les Wookiee m’avaient accepté. Mais ça n’avait pas été de tout repos.Ici non plus. Mais cette fois Rena était là pour m’aider à les surpasser et non me les apporter.

« Merci Rena. Je ne sais pas ce que j’aurais fait sans toi. Et ne te dénigre pas. Je n’aurais jamais trouvé les cloches sans que tu trouves le mot. C’était du travail d’équipe parfaitement effectué ! Enfin presque… Je vais avoir une sacrée bosse demain. »

Je caressais l'arrière de mon crâne tout en lui souriant. Je pouvais déjà sentir l’oeuf poindre. J’espérais que Merar aurait une solution pour le faire rentrer dans les rangs rapidement. Mais nous n’avions pas le temps de nous en préoccuper pour l’instant. Il fallait avancer.

« Allons y avant que les portes ne se referment. »

Je n’aurais su dire s’il s’agissait d’un pressentiment ou d’un coup de chance, mais dès que nous furent passé de l’autre côté, les battants se refermèrent derrière nous. En résonance avec le grincement des gonds, les lumières du couloir s'allumèrent une à une dévoilera un passage long et étroit qui se séparait en deux quelques mètre plus loin. Fallait il déjà se séparer ? Nous aurions peut être été plus efficace. Mais je n’avais pas du tout envie de quitter la Padawan maintenant. Surtout avec l’étrange sensation qui m’avait envahi depuis que nous étions arrivé dans le couloir. Je n’aurais su dire ce que je ressentais. Mais j’étais mal à l’aise. Alors je ne pu qu’accepter quand elle proposa de rester ensemble. Nous continuions donc d’avancer en silence. Pas par choix. Mais par obligation. Les lieux étaient chargés d’histoire Jedi. La Force en imprégnait les murs. On pouvait le sentir. Nous devions témoigner du respect aux Jedi de la haute république. ce fut Rena qui brisa ce silence religieux en premier.

« Tu as vu ? J’ai vu quelqu’un… »

Je n’avais rien vu… J'essayais de discerner une ombre, une forme, quoi que ce soit. Mais tout ce que je pouvais voir, c’était le même couloir qui avançait jusqu’à une porte fermée. Rena fut la première à l’atteindre. Je restais derrière elle, à l'affût. Je n’avais rien vu. Et à priori personne n’avait ouvert cette porte. Pourtant la sensation étrange qui faisait frissonner ma nuque ne faisait qu'amplifier.

« Je n’ai rien vu Rena. Il n’y a personne… »

Mais elle ne semblait pas m’entendre. Elle activait déja la commande ouvrant la porte, sabre laser dans la main, prête à en découdre.

« Rena. Soit prudente s’il te plait. »

Elle entra en premier. J’avais même du mal à la voir. L’obscurité dans la pièce était anormale. Mais à peine avait elle franchi le seuil de la porte que la sensation se démultiplia. Tous les poils de mon corps se hérissèrent. Mon estomac se serra. Ma gorge se noua. Un filet de sueur froide coula le long de mon échine jusque dans la bas de mon dos. Mon souffle fut coupé. Et mes mains commencèrent à trembler. Pourtant je gardais les idées clairs. Mais mon corps tout entier réagissait à l’avertissement de la Force. La lame bleue de Rena éclairait la salle. Ce fut le déclencheur pour reprendre le contrôle de mon corps. Je me précipitais, mon propre sabre allumé. Mais il n’y avait rien. Pas le moindre signe de vie, pas le moindre danger. Juste Rena et moi. Même la sensation étrange avait disparu… Je ne me l’expliquais pas. J’avais dû l’imaginer… La Force trop présente en ce lieux avait dû m’aveugler. La Padawan se retourna vers moi, le regard légèrement distant.

« Il semblerait qu’il n’y ait rien en fin de compte. On devrait continuer. Peut-être qu’on aura plus de chance ailleurs. »

« Tu vas bien ? Qu’est ce qui s’est passé ? »

Elle ne semblait pas aller mal. Mais elle semblait légèrement sous le choc. La puissance de la Force devait avoir un effet sur elle aussi. Je préférais lui laisser l’espace dont elle avait besoin. Mais j’allais garder une oeil sur mon ami. Je ne voulais pas qu’il lui arrive quoi que ce soit. Surtout par ma faute. Après tout, c’était à cause de moi qu’elle était venu ici. Je me concentrais donc sur la zone, tournant le dos à mon amie. Apparemment il s’agissait d’une bibliothèque. Tout du moins, c’était ce que laissait penser tous ces ouvrages dans ces hautes armoires. Je m’approchais des livres et en attrapait un. Je réalisais alors de quoi il s’agissait véritablement. J’attrapais un second livre, puis un troisième et un quatrième pour vérifier ma théorie.

« Rena. C’est bien ce que je pensais. Cet endroit… C’est une chambre au trésor. Les Jedi y gardaient leur plus grands artefacts, holocrons, cristaux et autres secrets et trésors. On est pas dans une bibliothèque. Cette pièce… C’est leur inventaire. C’est pour ça que le temple était si bien gardé. Il faudra être prudent. Il y a peut être d’autres pièges. Maintenant j’en suis sur. Ce que je cherche se trouvera forcément ici. Ils en parlent dans cet inventaire là. Ce qu’on cherche, ce sont des petits boîtiers. C’est comme un Whappamanga à la différence que celui là peut traduire un texte. Mais ça ne dit pas où je pourrais les trouver… »

« Alors nous devrions aller par là. »

Rena tendait la main vers une des ouvertures dans le mur. Son regard était toujours affecté. Sa posture aussi. C’était subtil, mais mes yeux de Lorrdien ne pouvait pas me tromper. Je m’approchais d’elle et posait une main amicale sur son bras.

« Tu es sûr que ça va ? »

« C’est par là. J’en suis sûr. »

Et elle avança. Je la suivais, légèrement en retrait. Elle était bien plus atteinte que moi. Mais maintenant que je l’avais touché j’étais sur que quelque chose n’allait pas. Au moment même où ma main avait caressé son bras, j’avais été envahi par cette même sensation désagréable qui m’avait quitté quelques minutes plus tôt. Je ne savais pas ce qu'avait vu mon amie, mais je commençais à la croire. La question était de savoir pourquoi je n’avais rien vu et si il s’agissait d’une entité dangereuse. Je devais rester prudent et veiller sur elle. Mais j’avais encore dû mal à rester profondément concentré à travers la Force. Surtout quand elle était aussi présente autour de moi. Il allait falloir que je me fis à mes yeux.

« Attention. »

Rena s’était arrêtée nette dans le couloir. Je ne comprenais pas pourquoi… Jusqu’à ce que je découvre un cadavre qui jonché le sol. Il était là depuis des années et il n’en restait que des os et sa bure qui avait perdue toutes couleurs. Comment avait il pu mourir en plein milieu de ce couloir… Il devait y avoir un piège quelque part. Mes yeux cherchaient une élément qui pourrait nous éviter un même sort mais je ne voyais rien. Finalement j'attrapais un caillou au sol et le lançait à l’endroit où se tenait le squelette. La réaction fut instantanée. Un bouclier à rayon emprisonna la roche et le cadavre. Voilà comment il avait dû mourir. Il s’était fait emprisonner et le temple étant abandonné, personne n’avait pu le libérer. Une fois piégé il était impossible de s’en sortir. Mais si nous étions à l'extérieur je pouvais détruire le générateur qui dépassait légèrement du plafond. Je levais mon blaster et tirait un laser en direction de l'émetteur. Il se brisa, libérant le passage.

« Bien vu Rena. Merci. On continue ? »

Je ne savais pas comment elle avait pu voir ce piège. Le cadavre l’avait peut être alertée… Pour l’instant je ne devais pas m’en faire plus que ça. Je devais simplement la protéger en cas de nécessité. Mais un sentiment étrange s’empara de nouveau de moi quand nous furent entrés dans la pièce suivante. Un grincement étrange, comme de la glace se fissurant se fit entendre. C’était désagréable.

« Tu n’entends rien ? »

Elle semblait être sourde à ce bruit. Tout d’abord les visions et maintenant ce bruit… De quoi pouvait il s’agir. J’avançais dans la pièce qui semblait être une première salle du trésor. Je pouvais voir divers artefact ordonnés sur des étagères. Ou des coffres encastrés dans les murs, protégeant des objets importants aux yeux des Jedi. Plus j’avançais et plus le grincement s'accentuait. C’était comme s’il m’appelait. Agissant comme un radar, je finis par trouver d’où il provenait. Une petite boite qui émettait un belle lueur bleutée. Je l'attrapais et en dévoilais le contenue. Un cristal bleu, comme un bâtonné constitué de flocon de neige. A l’interieur du couvercle était écrit “cristal de permafrost”. j’en avais déjà entendu parlé. Ils étaient trouvable sur Hoth. Je l’attrapais dans ma main. Il était froid. Le bruit disparu en l'espace de quelques secondes, laissant mes oreilles siffler. M’avait il appelé ?
#37755
Image



Si dans l’esprit de la jeune padawan, la lutte n’était pas complètement terminée, le Sith qui avait pris possession de son corps ne manqua pas de donner le change à Dashel alors que ce dernier s’inquiétait pour la jeune femme.

« Je vais bien, ne t’inquiète pas. J’étais juste persuadée d’avoir vu quelque chose. Je suppose que mon esprit m’a joué un tour. »

Alors que le contrebandier semblait finalement découvrir le secret qui se cachait dans ce temple jedi, chose que Kransus avait également découvert à l’époque, l’ombre obscure essayait de maîtriser complètement le corps de Rena, cherchant à faire cesser les tremblements de sa main. Il ne manqua pas de conseiller l’ancien jedi sur la direction à prendre, sachant très bien où se trouvaient les salles rescellant de trésors. De son vivant, il n’était pas parvenu à en récupérer, mais son spectre avait voyagé dans l’ensemble du temple, explorant de nombreuses pièces sans pouvoir sortir d’ici en raison de la barrière de Force qui le maintenait enfermé. Histoire d’accélérer un peu la suite des événements et surtout, sortir de cette prison dans laquelle il avait passé des centaines d’années, le Sith indiqua le chemin à Dashel et alors qu’ils s’engageaient dans un couloir, il prévint son associé de fortune afin qu’il ne tombe pas dans le piège qui lui avait lui-même coûté la vie. Son corps était encore là, ou en tout cas ce qu’il en restait. Le Jedi déjoua le piège sans grand mal, avant de remercier celle qu’il prenait encore pour son amie.

« Ca me semblait bizarre qu’un corps soit là. Oui, on devrait aller par là. J’ai l’impression qu’on va trouver des choses intéressantes. »

Laissant le Jedi continuer sa route, la jeune femme s’arrêta à côté du corps jonchant le sol et récupéra plusieurs objets dont un sabre laser. Le Sith avait retrouvé son arme de prédilection et si à la base, il était venu pour récupérer des artéfacts et au passage un cristal pour se forger un deuxième sabre, il comptait bien désormais en apprendre plus sur l’Ordre Jedi ou du moins, le Nouvel Ordre Jedi, vu les souvenirs auxquels il avait accès dans l’esprit de la padawan. Si les informations étaient particulièrement limitées, il savait que Dashel était un ami de sa proie, ainsi qu’un padawan comme elle. Il avait eu connaissance du Nouvel Ordre Jedi mais le reste était assez vague. Il connaissait également l’existence de Jem Treboh et des parents de son hôte. Avec tout ça, il n’y avait plus qu’à éliminer ce Dashel pour s’infiltrer tranquillement sans que personne ne s’en rende compte. Une fois le deuxième sabre laser rangé, il rejoignit Dashel dans la pièce un peu plus loin.

« Non je n’entends rien du tout. Peut-être un reliquat de Force qui émet un écho … »

Lorsqu’un événement important impliquant des utilisateurs de la Force avait eu lieu, il n’était pas rare que les sensitifs puissent en percevoir un fragment. Peut-être que ce Dashel y était plus sensible que cette fille et que c’est pour ça qu’il ne sentait rien. Tout en cherchant dans les objets disposés dans la pièce, la jeune femme observa du coin de l’œil son compagnon de route, attendant le moment propice pour agir. Elle assista à la découverte du cristal de permafrost avec un léger sourire sur son visage, comprenant bien que le moment allait bientôt arriver.

« Oh un cristal de permafrost ! Tu as trouvé quelque chose de très rare. Il doit sûrement y avoir autre chose d’intéressant. Tu crois que l’holocron de Tedryn se trouve ici ? »

Excité à l’idée de mettre la main sur cet holocron et aussi principale raison de sa présence dans ce temple à la base, le Sith s’était peut-être montré un peu trop curieux et bavard. En effet après réflexion, une gamine comme son hôte ne devait pas être au courant d’un tel trésor et en évoquant ce dernier, il venait peut-être de mettre la puce à l’oreille de son compagnon d’infortune. Il était peut-être temps de l’éliminer une bonne fois et de profiter du moment de doute pour en finir rapidement. Le corps de cette gamine n’était pas encore assez résistant pour qu’il puisse utiliser l’ensemble de son potentiel avant sa mort mais bon, ça devrait être suffisant pour tuer un simple padawan. Quoiqu’il en soit, après cette petite erreur due à l’excitation de finalement trouver cet holocron qui lui apporterait de nouvelles connaissances particulièrement utiles, il restaura son calme et réfléchit à la suite à donner à tout ça. Histoire de changer de sujet, il prit une boite contenant un cristal blanc qui trônait sur une étagère et le montra à Dashel.

« Regarde, ça ne serait pas ce fameux cristal de Solari ? Si mes souvenirs sont bons, seul un jedi à l’esprit pur peut manier un tel cristal. C’est sûrement une légende, tu ne crois pas ? »

Le Sith ouvrit la boite en souriant, se souvenant encore des enseignements qu’il avait reçu sur ce cristal. C’était le genre de légende que plus personne ne croyait et pour cause, il n’y avait plus eu ce genre de lame depuis très longtemps. Malgré tout, lorsque son regard se posa sur le cristal, l’image d’une togruta pénétra son esprit. Le souvenir d’une Jedi que son hôte connaissait. Kransus ne put que rire à ce souvenir, ne voyant en ce dernier qu’un dernier sursaut de lutte de l’esprit de la gamine qui commençait à disparaître. Bientôt, il aurait le contrôle complet de son corps et son esprit aurait détruit le sien. Toutefois, il fut surpris par une chose à laquelle il ne s’attendait pas. En effet, lorsqu’il toucha le cristal, une vive douleur parcourut son corps, si bien qu’il lâcha la boite et que le cristal roula à sol. Cette saloperie n’était finalement peut-être pas qu’une légende et sa faculté à combattre les esprits obscurs était visiblement bien réel. La jeune padawan se redressa en s’appuyant sur la table, cette merde avait permis à son hôte de reprendre un peu de vigueur et ça, il ne pouvait le permettre.

« C’est bizarre, j’ai l’impression qu’une force invisible pèse sur mes épaules. Tu ne sens rien ? »

Technique classique de diversion mais qui marchait généralement assez bien. Kransus attendit que Dashel soit concentré sur ce qui les entouraient pour passer à l’offensive, cherchant à causer une confusion chez ce gamin imprudent. Gardant soigneusement son véritable sabre pour le moment, il sortit celui de Rena et passa à l’offensive sans attendre, portant un puissant coup vertical vers le bas, enchaînant avec un tour sur elle-même pour attaquer sur la gauche de Dashel. Cette première attaque fut rapide et immédiatement après, elle sauta pour reprendre de la distance. Il était temps de montrer tout son talent de stratège et de semer la confusion. La jeune femme pointa donc du doigt Dashel et d’une voix colérique, l’invectiva.

« Qui es-tu ? Où est Dashel ? Je te garantis que si tu lui as fait du mal, tu vas le payer ! »

Comme pour bien faire comprendre qu’elle ne plaisantait pas, il plaça ses mains de chaque côté de sa poitrine et d’un coup puissant vers l’avant, créa une vague de Force. Malheureusement pour le Sith, sa puissance était fortement diminuée par le niveau de son hôte et sa vague de Force n’avait rien de la puissance qu’il pouvait déployer à l’époque de son vivant. Il allait devoir développer ce corps avant de pouvoir rivaliser à nouveau avec un Maître mais bon, ce n’était qu’une question de temps et désormais, il en aurait à profusion.










#37761
Image


« Oh un cristal de permafrost ! Tu as trouvé quelque chose de très rare. »

Rena avait reconnu la pierre que je tenais dans la main. Elle devait s’y connaître pour l’avoir reconnu aussi vite. Les cristaux n’étaient pas mon fort. J’en connaissais certains, mais je ne m’y étais jamais vraiment intéressé. J'apprenais sur le tas. Et j’avais envie d’en savoir plus sur ce cristal. Je savais qu’il permettait de créer la lame d’un sabre laser. J’avais déjà lu quelque chose à ce sujet. Mais avait il des propriétés que je ne connaissais pas ? Pourquoi avait il réagi ainsi à ma présence ? M’avait il choisi ? Je mentirais si je disais ne pas avoir réfléchi à me fabriquer mon propre sabre. Mais ce n’était pas le moment. Je devais achever ma formation avant d’y penser. Et pour achever cette formation, je devais trouver Ruusan. Alors je pourrais retrouver Hayley.

« Il doit sûrement y avoir autre chose d’intéressant. »

« Oui. Continuons. »

Je rangeais le cristal dans ma sacoche et m’approchais de ma partenaire.

« Tu crois que l’holocron de Tedryn se trouve ici ? »

Ce nom sonnait vaguement familier. Mais impossible de me souvenir pourquoi… Rena était elle à sa recherche ? Non. Ca m'étonnerait. Elle m’en aurait probablement parlé. Après tout je lui avais expliqué la raison de ma venue ici. Elle me l’aurait dit si elle cherchait un artefact Jedi. Je posais mon regard dans le sien. Il y avait quelque chose de changé. Pas seulement dans ses yeux, mais dans sa posture et dans son intonation. Ca n’avait plus rien à voir avec son attitude récente. Elle ne paraissait plus désorienté. Mais je ne pouvais expliquer à quoi étaient dues ces changements… De toute évidence Rena avait vu quelque chose. Et cette chose l’avait changée. Je devais rester prudent. Pour nous deux. Elle se détourna de moi, cherchant dans les étagères proche d’elle. Elle attrapa une petite boite et me la montra.

« Regarde, ça ne serait pas ce fameux cristal de Solari ? Si mes souvenirs sont bons, seul un jedi à l’esprit pur peut manier un tel cristal. C’est sûrement une légende, tu ne crois pas ? »

Silencieux, méfiant, j’observais mon ami ouvrir la boite et dévoiler un petit cristal d’un blanc pur et parfait. Je ne connaissais pas ce cristal non plus. Encore une fois elle en savait plus que moi sur le sujet. Ses doigts délicats attrapèrent l’artefact. Il se passa alors quelque chose d’étrange. Tout d’abord son regard. Il changea imperceptiblement. Je ne pouvais l'expliquer mais j’étais sûr d’avoir reconnu la lueur vive du regard de mon ami, ses yeux gris, joliment striés de bleu reprenant vie. Mais cette lueur fut bref et laissa de nouveau place à cette expression qui me paraissait de plus en plus malsaine. Alors, de façon aussi brève, son corps se contracta. La douleur s’était emparé d’elle, un court instant. J’en étais sur. Ce genre de réaction n’était pas invisible aux yeux d’un Lorrdien entraîné. Elle lâcha la pierre, qui roula jusqu’à moi. Je me baissais lentement, gardant un oeil sur Rena, toujours plus méfiant. Mes doigts se saisirent de la gemme. Il n’y eu aucun réaction. Qu’est ce que cela voulait dire… Elle l’avait dit elle même. Il fallait avoir un esprit pur. Et du peu que je connaissais de la Padawan, c’était le cas. L’entité qui se trouvait devant moi n’était pas mon amie. Et il ne fallut pas longtemps pour que la vérité soit dévoilée. Je n’allais pas me laisser avoir par ces mensonges.

Au moment même où la lame éclairait la pièce de sa lumière bleuté, je tirais le sabre de Taydan et en dévoilais le faisceau vert. Nos deux lames s'entrechoquèrent troublant le silence du temple de Elphrona. Il n’était que violence. Je pouvais le ressentir dans ses attaques. La colère guidait le sabre de mon amie. Elle pivota, cherchant à placer un Sai Tok. Instinctivement, plongeant ma concentration dans la Force comme le demandait l’Ataru. Mon sabre, décrivit une courbe pour venir arrêter la seconde attaque. Impuissant elle sauta en arrière, prenant du recul pour mieux attaquer.

« Qui es-tu ? Où est Dashel ? Je te garantis que si tu lui as fait du mal, tu vas le payer ! »

Comment ça ? A quoi jouait elle ? Pensait elle vraiment que j’étais une menace ? Et si le temple nous jouait un autre tour ? Peut être pensions nous chacun être une menace pour l’autre… Ce temps d’hésitation aurait pu être fatal. La Padawan tendit ses deux mains vers l’avant, me propulsant en arrière. La vague de Force fut suffisamment puissante pour me faire effondrer contre les étagères dans mon dos. Et ce, malgré le bouclier de Force que j’avais constitué pour me défendre. Je me redressais tant bien que mal au dessus des artefacts brisés. Je ne devais pas douter. Ce n’était pas Rena. Tout me poussait à croire que quelqu’un d’autre se tenait face à moi.

« Tu ne peux pas me tromper. Tes paroles n’ont pas d’impact sur moi. Qu’as tu fait de Rena ? »

Je ponctuais ma phrase d’une contre attaque. Dans le style typique de l’Ataru, je m'avançais vers mon adversaire, rapide, vif. Je devais le déstabiliser, trouver une ouverture. Je fis pleuvoir une sérié d’attaque vers ma cible. Je l’avais déjà fait par le passé, contre Hayley. C’était une botte que je commençais à maîtriser et qui avait pour but de submerger l'adversaire de coups rapides. Je tournoyais sur moi même, frappant à gauche, à droite. Je sautais de côté, contournant mon ennemie qui parrait mes attaques. Je pivotais, frappait et dans une pirouette, désorientais mon ennemie. Tous ces enchaînements avaient pour objectif de trouver une ouverture qui ne tarda pas à venir. D’un coup puissant, j’écartais son sabre, la voie était libre. Il me suffisait de placer un coup en diagonal, partant de son épaule gauche vers sa hanche droite. Mon sabre vert plongeait vers elle.

Mais au dernier instant, alors que le combat semblait gagné, j’arrêtais ma course. La lame vibrante déchira la bure de la Padawan. Mais je ne pouvais pas trancher sa peau. C’était elle. J’en étais persuadé. Je ne pouvais pas décemment lui faire du mal. Vaincre l’entité qui semblait avoir pris possession de mon ami signifiait vaincre Rena. Je ne voulais pas la blesser. Et ca allait peut être causer ma perte. j’étais immobil. Devant mon adversaire, à sa merci. Ma lame encore au contact du tissus qui commençait à dégager une odeur de brûlé. Mais je ne pouvais pas aller plus loin.

Ce ne fut que quand elle se remit à bouger, remarquant que ma lame avait laissé sa chair intacte, que mon esprit se remit en marche. Je devais prendre de la distance. Plongeant dans la Force, mes jambes furent armées d’une rapidité nouvelle. Je m’éloignais de la combattante, mettant de la distance entre moi et son sabre.

« Rena ! Je sais que tu es encore là. Tu dois te battre ! »

De ma main libre, je récupérais la pierre de Solari. Peut être pourrait elle m’aider dans mon combat. Je devais trouver un moyen de libérer la Padawan sans la blesser. Quitte à devoir encaisser les coups à sa place.


Utilisation de la Force :

Forme au sabre :
  • Ataru [ Maîtrisé ]

Pouvoir de la Force :
  • Bouclier [ Connu ]
  • Vitesse [ Connu ]
#37771
Image



L’attaque du Sith ayant pris possession du corps de Rena fut contrée par Dashel. Rien que par cet échange, Kransus pouvait se rendre compte que son adversaire possédait un certain talent dans le maniement du sabre. Toutefois, il n’était pas au bout de ses surprises s’il pensait que cela suffirait pour échapper à une mort certaine. Ses capacités à contrôler la Force étaient bien supérieures à celles d’un simple padawan et sa vague de Force le démontra en partie, même si le corps de cette gamine limitait ses pouvoirs. Continuant à jouer son rôle de gamine perturbée pour empêcher son adversaire de répliquer, son visage changea radicalement lorsque le contrebandier révéla qu’il avait vu clair dans son jeu. La colère visible sur le visage de la brunette se transforma en sourire sadique. Il était clair à présent que ce n’était pas la fille qu’il connaissait qui se trouvait en face de lui mais bon, cela ne changeait en fin de compte pas grand-chose et le Sith le savait parfaitement.

Avant qu’il ait eu le temps de répondre, le Jedi passa à l’offensive. Ses attaques étaient rapides et vives, mais le Sith parvenait à lui tenir tête et parait chaque coup avec son sabre. Au fond de lui, il maudissait d’avoir pris le corps de cette gamine, vu le potentiel affiché par son ami. Peut-être qu’il aurait été préférable de le posséder lui en fin de compte. Enfin bon, c’était aussi la jeunesse de son hôte qui lui permettait de réussir cette possession sans grand risque. Une personne plus expérimentée aurait pu le contrer et il aurait été bien plus long de parvenir à utiliser son corps. Finalement, Dashel parvient à surpasser le temps d’une attaque la défense du Sith et sa lame vint déchirer la bure de la jeune femme. Souriant de voir son adversaire sans pitié pour son amie, Kransus comprit rapidement que le coup fatal ne pourrait être porté par son adversaire au cœur tendre. Cette situation était donc tout à son avantage. Il voulut frapper son adversaire durant son immobilité émotionnelle, mais il s’écarta rapidement pour éviter le coup. Ses mots destinés à réveiller son amie ne manquèrent pas de provoquer l’hilarité du Sith.

« Tu crois qu’elle est capable de me résister ? Naïf ! Tu mourras de sa main et je m’assurerai qu’elle soit aux premières loges lorsque son sabre de transpercera la poitrine ! »

Observant sa tenue déchirée en grande partie par la lame de Dashel, le Sith ne manqua pas de sourire à nouveau, trouvant un autre moyen de rendre ce combat difficile pour un Jedi. Il tira d’un coup sec sur la bure déjà en lambeaux qui tomba au sol. En inspectant sa tenue, Kransus fut surpris de constater que même la tenue de padawan de son hôte avait été touchée par l’attaque du Jedi. Il n’en aurait vraiment pas fallu beaucoup pour qu’il tranche son amie. Peut-être que faire sombrer son adversaire vers l’obscurité pour prendre possession de son corps était encore une meilleure idée que de garder cet hôte. Pour se faire, plusieurs solutions se présentaient à lui et afin que le Jedi puisse clairement voir l’effet de ses attaques, tout en le perturbant, le Sith ne se priva pas d’ôter le haut brûlé de la jeune femme. Torse nu, une légère marque de brûlure visible au-dessus de son sein gauche, Rena faisait face à Dashel. Si cela avait vraiment été la jeune fille, elle aurait été morte de honte mais là, seul un sourire sadique s’affichait sur son visage alors qu’elle tendait la main vers la bure jonchant le sol. Un autre sabre laser vint se loger entre ses doigts et la lame rouge s’activa.

« Ton amie est jolie, ça serait dommage d’abîmer son corps, tu ne crois pas ? Voyons ce que tu sais faire lorsque je suis sérieux ! »

Bien plus à l’aise avec le Jar’Kai, le Sith avait également d’autres tours dans son sac. La déstabilisation face à la nudité de son amie n’était que le premier pas et afin d’embrouiller ses sens, il utilisa ses pouvoirs pour créer deux illusions, deux copies parfaites de la jeune padawan. Dashel se retrouvait donc face à trois représentations de son amie, mais également face à six sabres laser. Histoire de perturber son adversaire, Kransus passa à l’attaque avec les deux images qui étaient apparues à ses côtés, laissant croire à son adversaire que la vraie Rena n’était pas parmi ses assaillants. Malheureusement pour lui, l’illusion était bien plus complexe qu’il n’y paraissait de prime abord. En effet, le laisser voir les deux copies apparaître était tout à fait volontaire afin de lui faire croire qu’il connaissait toujours la position de la vraie. En réalité lors de son illusion, l’utilisateur prenait la place d’une des copies apparaissant et en laissant ce double en retrait, l’adversaire pouvait penser que le risque était minime et que les deux le chargeant n’étaient que des illusions.

C’est donc avec cette technique que le Sith attaqua son adversaire pourtant plusieurs attaques simultanées. Bien sûr, seules les offensives venant de la gauche étaient réelles mais bon, cela n’allait pas être si simple à contrer, surtout s’il fallait occulter totalement la présence des doubles. Après cette attaque, les trois représentations de Rena se mélangèrent à nouveau afin de rendre l’illusion plus difficile à percer.

« Tu es plutôt résistant comme Jedi. Ce corps ne te donne pas envie ? La luxure, la colère, la haine, laisse exploser ces émotions et tu pourras peut-être me vaincre ! En attendant, sache juste que lorsque je sortirai d’ici, je m’assurerai de souiller cette gamine de toutes les façons possibles ! »

Kransus cherchait à provoquer Dashel afin qu’il s’abandonne à une émotion négative, premier pas vers le côté obscur. Son hôte était un moyen d’y parvenir et afin d’accentuer la chose, il ne manqua pas de continuer ses provocations en malaxant durement un sein de la padawan.

« Si tu veux, je peux te laisser profiter de son corps ? Un Jedi doit avoir des envies également non ? Hahahahahaha !!! Voyons voir si tu as les couilles de faire quelque chose ! »

Les trois Rena tendirent le bras droit en direction du contrebandier et soudain, des éclairs surgirent. La déception put toutefois se lire sur le visage de la jeune fille et pour cause, la puissance de ses éclairs était très largement inférieure à ce que le Sith avait l’habitude de produire. Ce corps était un véritable frein à ses pouvoirs. Vu la faiblesse de son attaque, Kransus repartit à l’attaque et cette fois, les deux illusions et la vraie Rena s’élancèrent sur Dashel. Les coups plurent, alternant les vrais et les faux. Toutefois, chaque opportunité d’en finir ou de porter un coup fatal fut un échec, provoquant la frustration du Sith qui comprit bien vite la raison qui se cachait derrière cette retenue ou les ratés. Les esquives et les parades de son adversaire étaient évidentes et si ce corps avait agi selon sa seule volonté, ce padawan serait déjà au sol, lacéré de toute part. C’était donc l’esprit de son hôte qui venait protéger son ami. Cette maudite pierre était parvenue à accorder un peu de répit à cette gamine.

« Les Jedis, toujours à résister contre le courant ! »


Lorsqu’ils se retrouvèrent hors de danger, ils pur[…]

https://cdn.discordapp.com/attachm[…]

La bataille de Kamino [Dashel Nelievar]

https://media1.tenor.com/images/39b[…]

○ Un emprunt pour l'avenir ○ La pla[…]

Mise à jour : Pacte de renonciation à la guerre d[…]

Rimor

L’attribution d’un super destroyer stellaire de[…]

Forces de Défense de Thule […]

[Thule] Dans la dentelle

Modération très très très très flash. Le bu[…]