L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Règles du forum : L'Empire Galactique est aujourd'hui une puissance amputée d'une moitié de son ancien territoire. Repoussé par ce qui deviendra la Nouvelle République, l'Empire accuse la perte du Noyau et du Sud Galactique, se retranchant dès lors dans un Nord Galactique fortifié. L'Empereur Harlon Astellan trône depuis Bastion en secret, et publiquement sur Yaga Minor, dans l'espoir de continuer à faire subsister les idéaux impériaux d'Ordre et de Progrès.
#35980
L'Entraînement du Personnel Impérial

Image


Une nation est portée par son peuple, mais est maintenue par ses services d'Etat. Pour qu'un Etat comme l'Empire se tienne, il convient d'adopter des formations universelles qui se rapprochent le plus de la perfection. Que cela soit des cours magistraux pour les scientifiques et les agents de l'Etat, ou des lieux atypiques pour y entraîner les soldats de tous bords, chaque strate des fonctionnaires possède son enseignement dédié, avec concours, avantages, études et diplômes.

Afin de savoir où l'on va, il est important de savoir d'où l'on vient.




Pour le recrutement, les critères de sélection sont basés sur des aptitudes intellectuelles et physiques qu'on peut décrire ainsi :

  • Génome : Détermine la quantité minimum de patrimoine génétique disponible chez un individu
  • Taille : Uniquement en mesure métrique, souvent employée à des fins d'uniformisation des équipements spéciaux
  • Poids : En masse corporelle à gravité standard ( 1.0 )
  • Masse Musculaire : Détermine la quantité d'eau ( répartie des les muscles et les tissus ) dans le corps, aux côtés de la Masse Graisseuse et de la masse Osseuse. Souvent exprimée par le Score Scala*
  • Intelligence Tactique : Résultat obtenu au test de Marrev* déterminant l'intelligence adaptative tactique sur le terrain des individus. Avec un palier allant de 0 ( Imbécillité Intégrale, niveau théorique uniquement, le minimum constaté étant aux alentours de 100 ) à 2500 ( Génie Tactique, atteint par Thrawn uniquement )
  • Capacité d'Endoctrinement : Exprimés en Rang, de A+ ( Excellent - Individu parfaitement Endoctrinable ) à F- ( Exécrable - Individu totalement Inflexible )

* Unités de mesures internes à Star Wars sans équivalent connu
#35981
----------- Armée de Terre -----------


L'Armée de Terre impériale se base sur le nombre. Pour assumer des troupes se comptant par centaines de millions, l'entraînement et l'équipement doit rester basique. De fait, l'Armée de Terre Impériale compte parmi les forces armées les moins bien entraînées de la Galaxie.

Le recrutement est simplifié, ne demande que très peu de compétences, et correspond plus à une échappatoire à la misère qu'à une vraie vocation.

L'entrée est simplifiée :

  • Génome : Sans exigence
  • Taille : Entre 1 m 50 et 2 m 10
  • Poids : Entre 55 et 100 kilogrammes
  • Masse Musculaire : Score Scala de 22. x 3
  • Intelligence Tactique : 450 au test de Marrev
  • Capacité d'Endoctrinement : Rang E minimum

Ainsi, l'Empire peut se doter de forces armées rapidement, sans entraînement poussé préalable, et basant sa force de frappe ( ou plutôt de maintien de l'ordre ) sur son nombre exclusivement. Le recrutement pour les forces armées impériales concerne tous les individus entre 15 et 45 ans, avec une carrière prenant fin à 60 ans, exception faites des officiers du Commandement et du Haut-Commandement. L'entraînement de soldat dure généralement entre 6 et 8 mois, selon la forme physique d'entrée de chaque individu.




----- L'Endoctrinement -----


Si le Bureau de la Sécurité Impériale reste toujours présent dans les rangs impériaux, la propagande y est présente dans les mêmes mesures qu'en population civile. Le relâchement, la discipline et l'esprit impérial ne sont présents que chez certains fanatiques qui viennent dans l'Armée avec leurs idées, et non point de prosélytes internes. Il est en revanche apprit que la hiérarchie prévaut, et que leur travail ne sert que de balai aux StormCorps.

De fait, il est très facile de corrompre un sous-officier ou même un officier de l'Armée de Terre, qui estiment souvent ne pas être assez payés ni respectés pour rester intègres. A noter que la trahison n'est pas chose courante, moins par idéal politique que par désintérêt dans l'action.

----- L'Entraînement Physique -----


L'entraînement physique est présent, mais gardé à un bas niveau, se contentant de quelques tractions, de pompes, et d'exercices d'endurance sans charge supplémentaire. Le matériel sur le terrain d'un Soldat n'est que d'un casque, d'un blaster et d'une combinaison en tissu imperméable. Quelques sections d'appui aux StormCorps proposent du matériel plus volumineux, mais jamais qui n'entrave les capacités des soldats.

----- L'Entraînement au Tir -----


L'armement des Soldats est unique : un blaster lourd de portée intermédiaire. Sans système de visée, gênés par des casques larges mais délestés de tout matériel lourd, les soldats s'entraînent régulièrement au tir sur des cibles à 20 mètres, 50 mètres et 100 mètres, sans que les performances exigées ne soient très élevées. Les résultats au tir sont en général assez moyens, mais le nombre de soldats déployés étant systématiquement très élevé, les chances de succès dans un tir en ligne restent globalement appréciables.

----- L'Entraînement en Milieux Spéciaux -----


Les Soldats n'intervenant qu'en milieux classiques, et souvent en garnison des mondes où ils sont recrutés, leur entraînement se déroule exclusivement depuis les bases militaires de leur planète de recrutement, où ils seront affectés dans la majorité des cas. QUelques exercices se font parfois en zones boisées, montagneuses ou marécageuses, mais cela reste épisodique.

----- L'Esprit de Corps -----


L'esprit de corps est développé de façon à ce que chaque soldat se sente comme membre de son escadron, et agisse de concert avec ses camarades. Le résultat est souvent en-deçà des espérances dans le domaine, mais la marginalisation et l'individualisme sont assez peu fréquents, et très rares sur les champs de bataille.
#35982
----------- Cavalerie Blindée -----------


La Cavalerie Blindée, en temps que division motorisée de l'Armée de Terre, partage l'essentiel de son entraînement avec elle, se contentant de modifier quelques aspects de son programme pour correspondre à la demande impériale d'avoir des pilotes et des tireurs compétents pour les véhicules. De fait, entrer dans la Cavalerie Blindée demande autour de 12 mois d'enseignements quasi-exclusivement théoriques et 4 mois pratiques pour former ses servants.

  • Génome : Sans exigence
  • Taille : Entre 1 m 50 et 2 m 10
  • Poids : Entre 55 et 100 kilogrammes
  • Masse Musculaire : Score Scala de 22. x 3
  • Intelligence Tactique : 550 au test de Marrev
  • Capacité d'Endoctrinement : Rang E+ minimum

Si certaines exigences restent plus élevées que dans d'autres corps, il ne s'agit pas de conditions insurmontables pour qui possède un peu de jugeote.




----- Le Pilotage -----


Le Pilotage concerne plutôt la manipulation des véhicules terrestres, les véhicules atmosphériques étant du ressort exclusif de l'Escadrille Impériale. Le pilotage est suivi dans des simulateurs très bien conçus, couvrant la quasi-totalité du parc motorisé impérial, avec des évaluations constantes et sévères.

Les examens de pilotage sont supervisés par des intelligences artificielles dont les rapports sont revus en gros par des instructeurs qualifiés.

----- La Mécanique -----


Pour les besoins matériels et opérationnels sur le terrain, chaque membre de la Cavalerie Blindée reçoit une instruction complète à la mécanique, généralement prise sur le temps habituel des exercices physiques de l'Armée.

L'enseignement comprend un chapitre essentiel sur la compréhension des systèmes électroniques sous courants fort et faible, sur les principes de réparations d'urgence, et sur la technique des servo-moteurs, chevilles ouvrières des engins impériaux en activité.

----- L'Entraînement sur Terrains Spéciaux -----


Les véhicules terrestres sont départis en deux catégories principales : les flottants et les marcheurs. Les marcheurs peuvent aussi bien inclure les véhicules portés sur roues, comme les Juggernaut, ou à chenilles comme les Mauler TIE. L'avantage des flottants, c'est à dire tous les véhicules disposant d'une technologie anti-grav, c'est de pouvoir passer au-dessus des terrains sans entrer en contact avec, n'occasionnant que des complications sur des zones à fortes chaleurs ou en cas d'acidité ou de radioactivité fatale. Les marcheurs ayant un contact direct avec le sol, il convient de s'entraîner au maximum sur les terrains problématiques afin de préparer au mieux et sans laisser de place aux surprises les défenses et les assauts.

Les terrains couverts sont :

  • Les plaines et prairies et tous les terrains classiques
  • Les glaciers abordés au niveau des pôles
  • Les jungles et forêts ou tout autre terrain touffu et boisé
  • Les marais et marécages pour les difficultés de déplacements et de déploiement des véhicules sans technologie anti-grav
  • Les déserts pour le déplacement dans le sable, difficile sans technologie anti-grav
#35983
----------- Corps des StormTroopers -----------


Au contraire de l'Armée de Terre, le Corps des StormTroopers est connu pour son entraînement rigoureux et délicat. Auparavant entraînés sur Carida, les StormTroopers, ou Troupes de Choc, sont maintenant entraînés sur une planète dédiée à leur entraînement, à l'abri des regards et des espions, sobrement nommée Académie du Nord ( empêchant ainsi l'identification de l'endroit comme une planète en cas d'espionnage ).

L'entrée dans les StormCorps se fait à plusieurs âges, avec pour chaque palier des durées d'études différentes, et après avoir passé une série de test théoriques et pratiques.

Les conditions sont drastiques :

  • Génome : Au moins à 97,5% humain
  • Taille : Entre 1 m 79 et 1 m 85
  • Poids : Entre 78 et 85 kilogrammes
  • Masse Musculaire : Score Scala de 22. x 5
  • Intelligence Tactique : Résultat de 790 minimum au test de Marrev
  • Capacité d'Endoctrinement : Rang C minimum

Les critères passés, l'enseignement peut démarrer :

De 14 à 17 ans, les cadets sont mis en entraînement théorique quasi intégral. Ce programme est adressé surtout aux élèves déscolarisés aux capacités physiques et intellectuelles suffisantes pour en faire des officiers de terrain. Durant 3 ans ( dont 4 mois d'entraînement spécialisé en cas de parcours dans un Corps adapté ) tous les tests tactiques sont passés avec intensité, en parallèle d'un endoctrinement classique et approfondi. Une fois l'examen final passé, les cadets rentrent dans les corps d'entraînement avec un grade de Sergent, ce qui leur permet de commander les sections de cadets au sein des universités.

De 18 à 35 ans, les cadets rentrent directement après avoir passé les test d'entrée et rempli les critères. L'entraînement dure 3 ans et comporte de nombreux chapitres d'entraînements physique, d'adresse, de tir, en groupe et de survie.

De 36 à 55 ans, les cadets sont généralement appelés d'autres secteurs militaires ou para-militaires, et ne bénéficient que d'une remise à niveau, qui dure généralement entre 3 et 4 mois. Il n'y a aucune formation particulière, seulement un renforcement d'aptitudes obligatoirement acquises auparavant. La durée de l'entraînement équivaut surtout à la durée minimale pour un endoctrinement sans risque.

Les StormTroopers, tous combattants quelque que soit leur grade, sont mis à la retraite à l'âge de 55 ans. Les officiers du Commandement et du Haut-Commandement sont alors réassignés comme formateurs à l'Académie.




----- L'Endoctrinement -----


Les StormCorps sont connus, surtout de leurs ennemis, comme étant des individus particulièrement bien imprégnés de l'identité impériale. Le recrutement d'individus spécialement choisis pour leur réceptivité à la propagande donne un corps totalement homogène politiquement. Bien qu'on puisse penser à une légende, les archives à ce sujet ne mentent pas : aucun StormTrooper n'a jamais été impliqué dans un quelconque scandale de corruption ou de trahison : les seuls corps susceptibles de produire des traîtres à l'Empire se situant dans les couches aux individus sans endoctrinement, notamment les StormCommandos ( entraînés à penser comme des rebelles et non comme des impériaux ).

A la fin de leur entraînement, il n'existe plus aucune notion d'individualité chez aucun StormTrooper. Le nom de naissance même est effacé au profit du matricule.

----- L'Entraînement Physique -----


Le physique du StormTrooper n'est pas basé sur une musculature de culturiste, au contraire. Comme le signalent de nombreux instructeurs, le physique recherché est celui dit du "chat maigre" : aucune graisse ou musculature superficielle, ce qui donne des corpulences moyennes mais adaptées à une majorités d'exercices physiques contraignant.

L'Entraînement inclut de nombreux exercices, intégralement réalisés sans appareillage : abdominaux en grandes séries, pompes, tractions en supination et pronation, avec quelques exercices menés sous le poids de l'équipement et/ou d'un armement lourd. En plus du développement de la force physique, l'entraînement inclut de nombreuses séances de courses à pied, de grimpes, de natation et de sauts, pour travailler l'endurance mais également les performances utiles sur le terrain.

Le niveau atteint est particulièrement athlétique, chaque discipline sportive étant couverte avec obligation par chaque individu. Les performances générales sont aussi augmentés en entraînant les StormTroopers sur des planètes à la gravité plus élevée, renforçant leur densité musculaire.

----- L'Entraînement au Tir -----


Contrairement à la légende ( perpétrée en outre par un plan d'évasion contrôlée ) les StormTroopers sont, au contraire de leurs homologues de l'Armée, de très bons tireurs.

Au plus tôt de leur entraînement, ils sont entraînés au tir à oeil nu sur plusieurs distances avec plusieurs équipements. Les distances classiques sont 15 mètres, 30 mètres, 80 mètres, 150 mètres et 250 mètres, avec des fusils de courte, moyenne et longue portée. Comme chaque individu a un rapport différent aux armes et à leur potentiel en visée, cette épreuve permet le plus souvent de redisperser les soldats en fonction de leurs compétences aux armes.

L'entraînement à l'oeil nu terminé, les cadets sont entraînés simultanément au tir classique et au tir avec une assistance de visée, du même type que celle équipant les casques de l'Armure StormTrooper. Il est souvent noté une perte de réflexe au tir avec les systèmes de vidée embarqués, même si les performances générales montrent une légère amélioration des performances au tir.

Le temps libre des StormTroopers est souvent occupé au tir libre.

----- L'Entraînement en Milieux Spéciaux -----


Les natures changeantes des mondes occupés ou envahis demandent des spécialisations particulières pour chaque milieu extrême, allant des planètes gelées aux planètes volcaniques, en passant par les mondes inondés et radioactifs. De fait, Carida en son temps et maintenant l'Académie du Nord comportent de nombreux environnements sur l'espace planétaire. Si certaines zones très spécifiques ne peuvent se trouver naturellement, certaines simulations en espaces clos sont disponibles.

Les terrains systématiquement couverts sont :

  • Les plaines et prairies et tous les terrains classiques
  • Les glaciers abordés au niveau des pôles
  • Les jungles et forêts ou tout autre terrain touffu et boisé
  • Les marais et marécages pour les difficultés de déplacements et de déploiement des véhicules sans technologie anti-grav
  • Les lacs, mers et océans pour le déploiement en milieu aquatique et amphibie, à la fois pour les assauts sous-marins et pour les déploiements terrestres depuis des moyens amphibie
  • Les zones montagneuses pour l'escalade et les sauts en propulseurs dorsaux
  • Les déserts pour la survie en milieu hostile et aride

Les terrains disponibles en terrains artificiels sont :

  • Les terrain radioactifs fermés par une triple chape de plomb et un bouclier spécial, avec de la terre importée et des particules venant de plusieurs minerais radioactifs différents
  • Les simulations de foule avec des droïdes présents en grande quantité, programmés pour simuler des manifestations violentes avec une majorité de casseurs, dont certains sont parfois armés avec des fusils laser en mode étourdissement
  • Les terrains acides avec du gaz compressé relâché régulièrement et en circuit fermé, avec même une rivière artificielle capable de ronger une armure classique et son propriétaire en une minute
  • Les tempêtes avec foudre dans un bâtiment fortement électrisé, conçu pour la simulation des orages sur les véhicules et les troupes
  • Les terrains volcaniques construits dans un conduit de volcan, avec des dispositifs de sécurité contre les montées incontrôlables de magma
  • Les sous-sols, cavernes et boyaux naturels avec des entrées creusées en surface et accessibles par des monte-charges capables d'acheminer des véhicules capables de s'y mouvoir
  • Les zones urbanisées avec des blocs de permabéton et des rochers taillés pour simuler les bâtiments serrés des planètes à forte densité
  • L'espace depuis des stations en orbite avec quelques zones internes pressurisées, pour préparer aux assauts orbitaux, principalement destinés aux SpaceTroopers

Les terrains abordés épisodiquement en extérieur sont :

----- L'Esprit de Corps -----


L'individu meurt par son identité, mais aussi par son existence comme corps indépendant. Chaque cadet est entraîné pour penser comme composant d'un escadron, évoluant en groupe compact. La formation de 8 individus, commandés par 1 officier, fait office de cellule de base de l'organisme StormCorps. Mais comme évoluer par groupe de 8 peut comporter quelques difficultés, chaque individu se voit imposée une vision plus restreinte du groupe : tout d'abord, chaque individu possède son équipier, un individu chargé de couvrir ses arrières, avant que lui-même ne couvre celles de son équipier. Lors d'assauts de bâtiments, de charges frontales en terrain découvert ou en déplacements par véhicule, le groupe de base se constitue de 4 individus : 1 ouvreur pour ouvrir le feu et la ligne, 1 épaulier pour s'appuyer sur lui et dispenser un feu plus nourri, 1 renfort pour prendre le relais de l'épaulier en cas de besoin, et 1 protecteur dont la fonction est de surveiller les positions arrières. Ainsi, chaque escadron a une vision claire sur les terrains arrières, et peut concentrer un feu complet sur une ligne en avant sans gêne mutuelle.

Un escadron s'articule donc sur la logique de deux groupes de 4, alternant les positions en cas d'assaut en ligne, en déploiement circulaire en cas d'encerclement, ou pour couvrir deux entrées en cas d'attaque de bâtiment.

----- Le Pilotage -----


Même si cela n'est pas leur fonction première, chaque StormTrooper reçoit un bref entraînement au pilotage des appareils communs, allant des chasseurs monoplaces aux navettes, des fois que les pilotes attitrés soient dans l'incapacité de remplir leurs fonctions. Le pilotage reste néanmoins basique et ne se fait que sur simulateur.
#35984
----------- Marine Impériale -----------


La Marine, Fer de Lance impérial par excellence, possède une organisation interne très particulière, puisque organisation un peu bâtarde. Les soldats embarqués dans ses vaisseaux disposent du titre de Fusilliers-Marins, mais sont formés au sol par l'Armée de Terre, qui laisse aux bons soins de la Marine de les former aux abordages en milieu spatial. Mais s'il est bien un corps que la Marine forme elle-même, ce sont ses servants et ses officiers.

La Marine n'embarque jamais personne à son bord directement, sauf aux grades les plus bas ( niveau Troupiers ). Les servants ont en général un enseignement théorique minime, souvent dans des postes de gestion des stocks, de contrôle des commandes et dans la maintenance électronique, suite à une formation théorique de 6 mois.

Les sous-officiers et officiers sont entraînés dans les académies des grandes planètes impériales - Axxila, Yaga Minor, Taris, Bilbringi, etc - durant 4 ans, apprenant les tactiques disponibles, les batailles historiques, la géopolitique, les fonctions de commandement, les règles d'abordage, de déploiement d'escadrilles et de gestion des garnisons embarquées. En effet, le devoir premier d'un capitaine est d'éviter à tout prix la mutinerie une fois à bord.

Pour entrer dans la Marine, les conditions sont encore dures, mais certains notent une amélioration discrète des conditions de recrutement :

  • Génome : Au moins à 94,5% humain
  • Taille : Aucun critère
  • Poids : Aucun critère
  • Masse Musculaire : Aucun critère
  • Intelligence Tactique : 900 au test de Marrev
  • Capacité d'Endoctrinement : Rang D minimum

Egalement, compte tenu du manque de compétences physiques à posséder, au profit de compétences purement intellectuelles, la Marine n'accepte que des individus âgés de plus de 21 ans, mais sans âge de départ. Les mises à la retraite sont en général dispensées aux individus faisant état de troubles de la mémoire ou des capacités cognitives, sur bilan médical fiable.




----- L'Endoctrinement -----


La Marine, plus vaste corps impérial en exercice, se relaie sur le Bureau de la Sécurité Impériale pour imposer l'Ordre Nouveau dans ses rangs. Le taux de propagande à bord des bâtiments varie alors selon la propre conscience du commandant à bord. Les équipages les plus fanatisés sont en général ceux pilotés par de jeunes officiers charismatiques, tandis que les plus libéraux sont conduits par des commandants expérimentés tout aussi charismatiques. Les officiers qui ne sont pas suivis de coeur par leurs hommes n'arrivent pas à faire pencher leur équipage d'un côté ou de l'autre, laissant au Bureau l'entière responsabilité de la cohésion politique dans les équipages.

Il ne se trouve de fait aucune homogénéité politique au sein de la Marine, les tendances allant et venant selon les humeurs des capitaines et des amiraux. De façon générale néanmoins, on constate un suivi assez strict des règlements impériaux, mais aussi une tendance à la trahison quand l'intérêt personnel prime sur l'intérêt patriotique.

----- L'Entraînement Tactique -----


Pour obtenir des victoires, ils convient de réviser des stratégies anciennes pour arriver aux meilleurs résultats. Régulièrement mises à jour, les bases de données sont étudiées sur des simulateurs de champs de bataille spatiales, généralement avec des effectifs antiques réels, avec pour objectif donné aux élèves de décrocher la victoire en jouant le perdant historique. L'apprentissage des tactiques se fait en classes restreintes, avec étude point par point des positions à adopter, des tonnages disponibles, des armements, de leur portée et de leur effet, l'utilisation de la chasse, et une adaptation aux terrains disponibles à proximité.

Les bons élèves réussissent les exercices en adoptant des stratégies connues. Les meilleurs réussissent à en inventer. Les stratégies de cadets sont souvent reprises au compte de leurs officiers traitants, avant qu'elles ne soient renommées sous l'impulsion des élèves devenus haut-gradés. A moins d'entraves personnelles, les élèves usant de stratégies innovantes sont souvent embarqués à bord de vaisseaux avec des titres suffisant au commandement de frégates ou de croiseurs.

----- L'Entraînement Physique -----


Pour maintenir l'équipage en forme, des exercices physiques quotidiens sont organisés, généralement de façon ludique. Plutôt que des exercices généraux, les équipiers ont tous des créneaux précédant leur temps de pause pour rejoindre des salles aménagées disposant de machines spéciales pour l'entraînement musculaire harmonieux et intégral, le but n'étant pas de construire des muscles mais de maintenir en forme pour éviter les maladies et les problèmes musculaires.

----- Communication avec l'Escadrille -----


Des exercices sont régulièrement organisés, en simulation d'attaque ennemie, avec mise en sécurité du périmètre, déploiement de la Chasse embarquée et coordination spatiale avec les vaisseaux et les tableaux tactiques. L'entraînement, d'une heure hebdomadaire, consiste à vérifier le déploiement rapide des vaisseaux, leur suivi sur le théâtre d'engagement, et le relais des informations sur les faiblesses ennemies à exploiter, et ensuite de la maintenance des appareils, et de la récupération des débris.

Les Officiers supervisent les fosses de commandement, vérifiant la bonne coordination du personnel y exerçant, tandis que les batteries turbolasers et autres postes éparpillés dans un vaisseau sont supervisés par les chefs d'équipes, sur les mêmes critères de réussite.

----- Cohésion sur les Ponts -----


Dans un exercice secondaire de celui du déploiement de la Chasse, les exécutants près du Pont principal sont chargés d'organiser le transfert rapide des compétences au Pont secondaire, sécurisé à l'intérieur du vaisseau, et de coordonner le remplacement effectif des officiers éventuellement morts pendant une attaque par des officiers suppléants encore vivants.
#35985
----------- Escadrille Impériale -----------


S'il existant un pan spatial pour les StormCorps, l'Escadrille en serait le parfait adhérent. Pour compenser le manque de solidité de la ligne TIE de Santhe/Sienar, l'Empire se repose sur un entraînement d'élite particulièrement éprouvant, dont le taux de succès extrêmement faible ne laisse émerger que les meilleurs éléments. Devenir pilote demande également 3 ans d'apprentissage complet à l'Académie du Nord.

Les pilotes de TIE sont tous gardés jeunes, les cadets pouvant entrer dès l'âge de 16 ans, jusqu'à l'âge de 40 ans. La durée de vie des pilotes étant relativement écourtées, les mises à la retraite sont rares, mais toujours suivies d'honneurs très particuliers, et d'un titre officiel.

Les entrées dans l'Escadrille sont presque aussi sévères que dans les StormCorps :

  • Génome : Au moins 97,5% humain
  • Taille : Entre 1 m 70 et 1 m 90
  • Poids : Entre 70 et 85 kilogrammes
  • Masse Musculaire : Score Scala de 22. x 5
  • Intelligence Tactique : 750 au test de Marrev
  • Capacité d'Endoctrinement : Rang C- minimum

Contrairement aux StormCorps en revanche, l'Escadrille a développé, du fait de ses examens très sélectifs et du respect qu'elle suscite, un fort sens de l'arrogance, source de nombreuses tensions au sein des garnisons aux corps multiples.




----- L'Endoctrinement -----


La propagande est très peu présente dans l'Escadrille. Pourtant, se considérant comme des élites de l'Empire tout entier, les pilotes sont souvent fortement politisés, parfois par les simples avantages que l'Empire leur accorde à leur poste : salaires, assurances-décès, avantages en nature, exposition médiatique, etc... la présence du Bureau de la Sécurité Impériale n'est donc qu'anecdotique, pour ne pas dire inexistante. Mais sans garde-fou officiel, il n'est pas rare de voir des escadrilles complètes passer à l'ennemi, surtout après des missions occasionnant des "prises de conscience", un risque qui n'est pas encore jugé digne d'intérêt par les autorités impériales compétentes.

----- L'Entraînement Physique -----


Le métier de pilote, contrairement aux croyances populaires, est très physique. L'inertie, les effets d'accélération - décélération, les vorages serrées, tout contribue à secouer en intégralité le corps des pilotes. Pour tenir un choc qui épuiserait bon nombre d'individus non préparés, les pilotes sont constamment tenus en forme par des exercices quotidiens, directement empruntés à leurs camarades des StormCorps. Abdominaux en grandes séries, pompes, tractions en supination et pronation, etc. A ajouter à cela des exercices d'endurance, de la course à pied autour du hangar, jusqu'à épuisement total.

L'Entraînement se fait systématiquement avec le matériel de vol enfilé. Le bruit du respirateur au casque est si monotone et bruyant qu'un entraînement mental accollé à l'entrainement physique est essentiel pour garder la tête froide.

----- Le Pilotage -----


Il va de soit que le pilotage est l'organe moteur de l'Escadrille. L'Entraînement des pilotes de TIE est peut-être le plus poussé de la Galaxie connue, étant donné les caractéristiques des vaisseaux pilotés, qui, contrairement aux modèles républicains dotés de boucliers, ne laissent pas de place à l'erreur d'appréciation.

Sur les 3 années de formation, le pilotage se fait en trois temps pour les cadets :

12 mois de simulation, avec chaque vaisseau disponible dans l'Empire possédant quatre paliers de maîtrise, chacun avec des récompenses sous forme de médailles virtuelles. L'efficacité des futurs pilotes se mesure alors selon le nombre de médailles décrochées dans des simulations de plus en plus complexes, ainsi qu'une mesure du taux d'échec - toutes épreuves confondues - qui doit rester au plus bas. A l'issue de ces 8 mois, un classement général est effectué. Il s'agit de l'étape la plus difficile de toutes, où seulement 10 % des appelés sont élus aux prochaines étapes. Les 5 meilleurs éléments débloquent également des simulations sur des appareils expérimentaux ou surclassés, dans le but de les former aux modèles TIE les plus aboutis.

20 mois en entraînement réel, à savoir que chaque cadet se voit assigné, selon ses résultats, à un type de TIE en particulier ( toujours dans les gammes classiques, donc Chasseur, Intercepteur ou Bombardier ) dont il doit prendre soin, assurant lui-même la maintenance de son appareil. Chaque cadet reçoit également un ailier parmi ses camarades de promotion, et devront travailler en binôme jusqu'à leur assignation finale. Les cadets se livrent à des vols réels atmosphériques et orbitaux à l'Académie du Nord, sur des bandes inutilisées par les StormCorps. Exercices d'interception, de patrouille, de pilonnage de zone, de bombardement, etc... Parfois des combats sont simulés entre deux équipes adverses, avec des récompenses pour les vainqueurs et des corvées pour les perdants. Les accidents ne sont pas rares durant cette phase, et de nombreux cadets perdent la vie par des problèmes techniques.

Les espaces systématiquement couverts sont :

  • L'Orbite Planétaire c'est à dire le déploiement au-dessus d'une planète depuis une station ou un vaisseau en stationnement
  • L'Atmosphère donc en décollant d'une base au sol, et en gardant un vecteur légèrement au-dessus du sol, un passage très dangereux, surtout en montagnes et en forêts, bien que les régions volcaniques comportent également de grands risques avec les projections de magma aléatoires
  • L'Espace Profond donc éloigné de toute base d'appui, à part un vaisseau capital éventuellement, bien que l'exercice comporte souvent une phase où le vaisseau de larguage s'en va et laisse les TIE survivre sans hyperpropulsion
  • Les Champs d'Astéroïde mais le taux de décès est si élevé et les applications réelles si peu probables que l'exercice tend à se perdre, sauf dans les escadrons d'élite, qui seuls comportent un taux de survie quasi parfait
  • Les Nébuleuses dont les perturbations électromagnétiques obligent à une navigation à l'oeil et à l'instinct
  • Les Tempêtes Electromagnétiques qui comportent de nombreux dangers électromagnétiques ayant conduit plusieurs fois à la mort de bons pilotes. C'est un exercice qui n'est plus pratiqué, les résultats théoriques ne pouvant pas être améliorés avec l'entraînement

Puis 4 mois en déploiement opérationnel, c'est à dire que chaque cadet se voit assigné entre deux exercices à une garnison dans des lieux sensibles et effectuer entre 3 et 5 sorties réelles avant de terminer son enseignement. Les engagements sont uniquement atmosphériques, sauf cas d'urgence spatiale, et contient encore un taux de décès élevé. Près de 2 cadets sur 10 meurent à l'issue de cette période.

Le niveau de pilotage moyen de l'Escadrille Impériale reste donc le plus élevé de la Galaxie, devant même les pilotes néo-républicains, trop appuyés sur les boucliers de leurs appareils pour développer sérieusement leurs compétences.

----- L'Esprit de Corps -----


Un Pilote est de base très arrogant, et ne s'associe que par obligation aux autres Corps Impériaux, même s'il accompli toujours son devoir pleinement. Toutefois, les Pilotes sont très soudés entre eux, et deux ailiers ont tendance à se considérer comme des frères de sang plutôt que comme des collègues. Même si des tensions internes restent présentes, surtout entre pilotes en haut des classements universitaires, la solidarité et l'entre-aide en pleine bataille sont partie intégrante de la culture de l'Escadrille, qui préférera désobéir pour sauver un pilote abattu que de laisser des camarades en arrière.

----- L'Entraînement au Tir -----


Un pilote abattu doit se relayer sur ses compétences au sol pour s'en sortir et revenir à sa base première. Aussi, afin de ne pas démunir les pilotes qui auraient survécu à un crash d'appareil, tous les pilotes reçoivent une formation basique de tir au pistolet blaster. Les séances sont hebdomadaires et ne dépassent pas les deux heures cumulées, sur des cibles distances de 30 mètres.
#35986
----------- Renseignements Impériaux -----------


Organe essentiel à l'Empire une fois sorti des frontières, les Renseignements sont pour autant fort étranges dans leur fonctionnement. Bien qu'ils soient dévoués à leur fonction, les agents sont parmi les impériaux les plus libres de leurs mouvements. Au même titre que les Commandos, les Agents des Renseignements doivent savoir penser comme leurs cibles. La propagande est donc totalement exclue de leur cursus. Au contraire même, les agents subissent régulièrement des petits cours théoriques sur les coutumes des endroits infiltrés, incluant l'idéologie rebelle, sans filtre de propagande.

Les Renseignements pourraient de fait être interchangés avec tous les autres organismes de Renseignement Extérieur de la Galaxie sans qu'on ne fasse la différence.

Pour palier à toutes les éventualités, il n'existe aucun critère de recrutement pour les Agents. Tous les citoyens doivent y être représentés.

Recruter un Agent ne passe pas par une école, il n'existe pas de diplôme ni d'espace de recrutement. Un Agent est choisi selon son profil civil et ses capacités intellectuelles. Si une mission est d'envoyer un astrophysicien dans les Chantiers Navals de Kuat, le choix se portera sur un astrophysicien sans attache personnelle qui n'est pas rebuté à l'idée de travailler pour l'Empire.




----- L'Infiltration -----


L'Infiltration consiste rarement à entrer par effraction dans une caserne pour y voler des plans. Ce travail est donné dans quasiment tous les cas à des chasseurs de prime spécialisés. Un Agent a pour fonction première de s'intégrer dans un organe cible en en devenant un composant au long terme. On lui prépare une identité, on lui fait réviser les sujets qu'il devra maîtriser sous couverture, on lui invente une famille, des amis, des diplômes, des professeurs, et on l'envoie se faire recruter. Il devient alors employé d'une structure ciblée à part entière, et peut parfois y rester durant 10 ans sans interruption. L'objectif rempli, on le rapatrie et on attend de l'assigner à une autre mission dont le profil correspondrait à son pedigree, parfois sous la même identité qu'avant.

----- Les Interrogatoires -----


Les Agents peuvent être identifiés à tout moment, parfois même dès leur arrivée sur le site ciblé. Leur rôle est alors de tenir leur identité assignée en début de mission, et de nier toute autre identité qui serait la leur, incluant leur vraie nature d'Agent Impérial. Aussi sont-ils entraînés des mois durant à résister aux interrogatoires, sous toutes leurs formes : sous pression psychologique, sous alcool, sous drogue, parfois même sous torture physique. Les agents n'ont pas pour devoir de tenir tête à leurs bourreaux, mais de nier leur identité d'espion, au profit de leur fausse identité.

Les passages sous torture sont particulièrement éprouvants, et beaucoup d'agents refusent de les faire, ce qui peut parfois être accordé si la cible ne présente aucun danger physique pour les agents.

----- L'Entraînement Physique -----


Les Agents, compte tenu de leur profil civil, ne sont pas censés être entraînés au combat. De fait, la condition physique demandée n'a aucune valeur fixe. L'Ubiqtorate dispose de salles de sport aménagées pour tous les types d'entraînements, au bon vouloir des agents. Les heures d'accès à ces salles sont tournantes, chaque couche d'agents ( de Troupiers à Haut-Commandement ) ayant sa propre plage horaire, sans possibilité de les mélanger.

Certains Agents, considérés comme d'un niveau au-dessus, bénéficient de séances d'entraînements personnalisées, incluant séances d'échauffement musculaire, de combat à mains nues et de séances de protection corporelle. A l'issue de cet entraînement, chaque Agent se trouve capable de tuer un humanoïde standard par la seule force de ses mains, mais également simuler une condition de faiblesse en combat, surtout si son identité est celle d'un individu sans expérience du combat.

----- Le Recrutement -----


Les Agents envoyés dans des organismes ont pour but secondaire de trouver des individus susceptibles d'avoir accès au plus grand flux d'informations utiles à sa mission. A terme, il s'agira de lier un lien étroit avec la cible, et de s'en servir de catalyseur complet entre les Renseignements et la structure ciblée. On parle alors de "recruter" ces intermédiaires. Les Agents sont formés à détecter les ramifications personnelles de chaque personne qu'ils rencontrent sur le terrain, à jauger les potentielles recrues et à sélectionner le tiers haut. Ces entraînements sont souvent fait sur des cibles de test, dans un environnement entièrement contrôlé par les Renseignements et rempli de complices, et ce à l'insu de l'Agent, afin d'évaluer sa capacité d'adaptation et d'approche.
#35987
----------- Bureau de la Sécurité Impériale -----------


Le Bureau de la Sécurité Impériale est le vilain petit canard de l'Empire. Universellement haï, son étendue est telle que chaque couche de la vie quotidienne est irrémédiablement contrôlée ou invoquée par lui. Néanmoins, un consensus général s'accorde à le rendre indispensable dans la bonne marche des institutions. Entrer au Bureau de la Sécurité demande de posséder une âme entièrement dévouée à l'Empire, et d'être capable de supporter n'importe quoi, sur ordre de n'importe qui.

Bien qu'organisme de renseignement, à l'instar des Renseignements Impériaux, le Bureau agit à visage découvert la plupart du temps, et possède même ses centres de formation dans toutes les capitales sur-sectorielles de l'Empire. L'inscription se fait sur candidature officielle, à l'instar des concours de la Fonction Publique du corps de la Gestion Gouvernementale. L'examen d'entrée comporte des cas théoriques d'appréhension de suspects, dont les questions, au nombre de 40, sont tirées au sort pour chaque candidat sur une liste pré-établie de 5000 questions ( en constante évolution ). 35 bonnes réponses donne accès à une formation de 2 ans à l'issue de laquelle l'individu pourra devenir Agent du Bureau.

Une procédure spéciale simplifiée est parfois accordée aux StormTroopers estropiés ou en retraite, ou aux Policiers Civils et Militaires et ne consiste qu'en un passage avec un psychologue d'Etat qui peut attester de la fiabilité du candidat, avant une formation standard de 2 ans comme les autres.

L'entrée comporte quelques critères importants à respecter :

  • Génome : Au moins 99% humain
  • Taille : Aucun critère
  • Poids : Aucun critère
  • Masse Musculaire : Aucun critère
  • Intelligence Tactique : 850 au test de Marrev
  • Capacité d'Endoctrinement : Rang C+ minimum




----- L'Endoctrinement -----


Le Bureau, organisme de propagande officieux et bourreau des pensées déviantes, est fortement imprégné de l'idéologie de l'Ordre Nouveau, sa création découlant même directement de la création du COMPORN, dont elle n'était à l'origine qu'une milice de quartier. Ce n'est que sous la volonté de l'Empereur Palpatine que le Bureau devint un organisme paramilitaire d'Etat, sorte de contre-poids à l'Armée et la Marine, jugées trop indépendantes.

Les Agents, même s'ils conservent une capacité d'introspection dans l'esprit des rebelles, sont totalement versés dans l'idéal impérial. Les traîtres sont rares, même s'il en existe quelques-uns, et il convient de noter que la majorité des traîtres l'ont moins été par sincères remords que pour marchander une vie tranquille sans procès de la part de la Nouvelle-République.

----- L'Entraînement Physique -----


Les Agents du Bureau dominant les Corps par la peur, il n'y a aucun besoin particulier pour les Agents de se maintenir en forme. Les nouvelles recrues sont en revanche forcées de suivre une diète draconienne, les obligeant au jeûne parfois deux jours par semaine d'affilée, provoquant de forts amaigrissements, en demandant parfois un exercice physique soutenu le matin au lever consistant en des tractions par supination. La faiblesse corporelle entraîne parfois de sévères anémies et des hallucinations chez les jeunes recrues. L'exercice est sensé dégrossir les rangs des éléments faibles, en ne sélectionnant que les individus dont la volonté est si forte qu'on les juge apte à servir l'Empire. Si 1000 individus s'inscrivent à l'examen d'entrée, seuls 10 ressortent des rangs avec une affectation au bout des 2 ans.

----- L'Entraînement au Tir -----


La force du Bureau étant la domination par la peur, les Agents ne reçoivent aucun entraînement aux armes. Les arrestations sont procédés par des StormTroopers détachés des StormCorps et affectés au Bureau. Néanmoins, il est mis à leur disposition un stand de tir dans les centres de formations, avec accès aux blasters et aux fusils standardisés de l'Empire, pour les volontaires sur leur temps libre.

----- L'Entraînement aux Interrogatoires -----


Un Agent des Renseignements apprend à résister à un interrogatoire, un Agent du Bureau apprend à les mener et à briser sa cible. Sur les 2 ans de formation, 1 an entier est consacré à ce passage. Les entraînements sont réalisés sur de véritables prisonniers de droit commun tirés des prisons locales, dont le but est de leur faire avouer des crimes imaginaires. Les cadets sont notés sur l'ampleur des crimes imputés. Les prisonniers ne sont remis en cellule que quand ils semblent eux-mêmes persuadés de les avoir commis. Les résultats, très faibles voire inexistants au début, vont en s'améliorant et finissent par tirer de réels résultats.

Les interrogatoires sont expérimentés avec diverses techniques psychologiques plutôt que physiques : éclairage constant en pleine face, alarmes sonores, menaces tacites, utilisation de stimuli visuels incluant des objets de tortures, etc... Le but final est non pas de faire avouer des crimes inconnus, mais de déceler les failles psychologiques des individus interrogés afin de mener un vrai interrogatoire, et de tirer de vrais aveux. Cette méthode brutale, mal jugée à l'extérieure, révèle des résultats étonnamment élevés, ce qui fait du Bureau l'organisme de Sûreté de l'Etat le plus performant de la Galaxie entière.

----- L'Entraînement aux Tortures -----


Sur les terrains sensibles, et dans l'urgence des situations, les Agents doivent parfois faire usage de tortures physiques directes pour tirer des informations le plus rapidement possible. Les Agents disposent d'un arsenal d'outils portables, allant des bâtons chauffants aux bâtons à choc électrique, en passant par des outils tranchants et des appareils de mutilation chirurgicaux. Certains blocs opératoires sont installés à proximité des cellules du BSI, afin de pratiquer des autopsies anté-mortem et de faire diffuser les hurlements comme torture psychologique aux groupes emprisonnés à proximité.

Durant 8 mois, l'usage des tortures, et donc l'apprentissage de l'anatomie humaine, ainsi que de l'anatomie alien de la majorité des espèces rencontrées dans la Galaxie est inculquée aux Agents, qui doivent être capables d'infliger le maximum de souffrances, sans dépasser le seuil de tolérance à la douleur, et sans provoquer la mort.

Les résultats étant obtenus plus rapidement, mais avec des taux d'échec plus conséquents, ces pratiques ne sont appliquées qu'en cas d'urgence, et semblent détestés par les membres du Bureau eux-mêmes.

----- Les Sciences Politiques -----


Pour comprendre les ramifications impériales sur lesquelles ils enquêteront, les Agents du Bureau reçoivent 4 mois durant une formation rapide mais épaisse sur les Sciences Politiques, et les méthodes d'analyse des relations politiques des hauts gradés impériaux : analyse des points faibles, des alliés potentiels, des ramifications économiques, des recoupement de rendez-vous, etc etc. Un Agent est ainsi sensé deviner, par simple déduction, quels sont les alliés, les débiteurs, les créditeurs, et les relations intimes d'un individu, et à partir de là déterminer son degré de menance pour l'Empire et ses représentants, et prendre les dispositions nécessaires.

L'étude de cette matière se fait uniquement par l'étude de cas, réels ou fictifs, à la façon d'un jeu d'énigmes et de meurtres virtuel, dont le résultat doit déboucher sur la découverte d'un "coupable" le plus tôt possible. Les conséquences désastreuses dans la simulation peuvent avoir des conséquences désastreuses pour les cadets en cas d'échecs répétés.
Karlya Zyn

Bonjour, Toutes nos excuses pour ce retour tard[…]

[En quête d'Ouranos suite]

- Un Mois plus tôt - Les mercenaires a[…]

fiche personnage Hermann von Wulf

IDENTITE https://screenrant.com/wp[…]

Sujet mis au frigo jusqu'au 16 Décembre 2019. Dom[…]

Jour après jour, face au levant

Depuis l’immense caveau souterrain la forme qui s[…]

[Opération Zéphyr] Le Coup du Berger

Oseon n°2795 Capitaine, on signale que […]

Mourir pour ses rêves

Helera écouta les paroles porteuses de nouveauté.[…]

Le 1er Bureau

Après sa réponse, la Nagai expliqua le déroulé de[…]