L'Armée des Ombres

Saison XI Cliquez ici pour voir l'intro...

Aussi loin que remonte l'histoire du voyage interstellaire, Coruscant demeure la planète-capitale, le centre politique de la Galaxie. Entièrement recouverte d'une vaste mégalopole, elle ne produit aucune denrée, et le trafic aérien dédié à la nourriture remplit à lui tout seul le ciel de la planète.
Avatar de l’utilisateur
By Gant Frayer
#31578
Pour pouvoir évoluer, toute espèce à besoin d’espace. Et le Kraken s’est conforté dans sa position trop longtemps. C’est le moment de partir en campagne.
Gant et ses lieutenants ont analysés en profondeurs les cartes du niveau six cents un, quartier huit, une zone de stockage de conteneurs. On peut y trouver un trafic de pièces détachés et de la vente de produits tombés du camion. Un petit gang qui ne possède que ce territoire, mais qui s’en sort très bien.

La première étape est le renseignement, des mouchards vont à la récolte. Ils repèrent le nombre de gardes, les patrouilles, les logements, les voies d’accès, les officiers et les décideurs. Le nombre d’arme, leur qualité, l’ambiance générale. A-t ’on le droit de pénétrer sur le marché avec des armes ? Comment sont convoyés les petites et grosses marchandises du marché ? Comment les acheteurs les récupèrent-ils ? Comment est-il approvisionné ? Par qui, comment, qu’elles sont les liens entre eux ? Dans les forces locales qui est en charge de la zone, qui est payé pour fermer les yeux ? Le rythme des patrouilles des forces de l’ordres ? Quels sont les gangs qui sont en alliance avec eux ? Qui s’approvisionne ici ?

Sans ces réponses, il serait hasardeux d’agir. Les agents vont et reviendront sous peu avec les réponses.

Avatar de l’utilisateur
By Ciaphas Cain
#31595
Comme dit le dicton, les murs ont des oreilles. Et sur le monde-trône, ces oreilles sont encore plus nombreuses et grandes que partout ailleurs, sauf peut-être Yaga Minor dans le Nord lointain. Or, figurez-vous qu'en ce beau matin d'hiver sur Coruscant, un agent dormant du Soleil Noir a vent de mouvements dans sous-niveaux de la ville. Et il est de bon ton d'éclaircir un peu les choses quant au contexte criminel régnant. Pour résumer rapidement, c'est le bordel complet dans la Cité Galactique. Personne n'a la mainmise complète sur le crime planétaire et ça s'affronte férocement entre gangs et syndicats du crime divers sans que personne n'arrive à s'imposer.

Un constat d'autant plus frustrant pour le Soleil Noir que Coruscant fut autrefois le siège du pouvoir de Xizor, dernier Suzerain en titre de l'organisation, avant qu'il ne fut expédié ad patres par Vador peu avant la bataille d'Endor. Tout le Cartel du Noyau a basculé dans l'anarchie complète et a échappé au contrôle du Soleil Noir. Inutile de dire que les Vigos lorgnent comme des charognards sur cette zone qui reste hors de portée de chacun d'entre eux. Mais les choses sont peut-être sur le point de changer qui sait.

Cet agent envoya son rapport succinct à Nephillian, l'agent fantôme travaillant pour la Vigo Swole du Cartel Cthonien. En fait, cet agent n'existait pas et n'était qu'un canal sécurisé entre elle et ses employés, un faux nom servant d'écran de fumée pour protéger ses arrières. Elle put donc le lire rapidement, à peine 2 jours après que le rapport eut été envoyé. Ce qu'elle en lut lui sembla intéressant. Depuis que Vito Cœur de Lion avait été envoyé au trou par Luke Skywalker pour quelques mois, le crime coruscantii était étrangement calme et se faisait tout petit.

N'importe quel connaisseur savait que ça n'était que le calme avant la tempête, le signe que tout le monde sur place s'armait et se préparait pour relancer les hostilités. Quand ça arriverait, les choses deviendraient sérieusement tendues. Les rapports dont elle disposait - malheureusement très peu détaillés, elle n'avait pas de pied à terre sur Coruscant -faisaient seulement mention des groupes les plus actifs et des gangs locaux les plus prometteurs. Il y en avait un certain nombre: le Syndicat Tenloss, la branche renégate du Soleil Noir, les Justicars, le Kraken...

C'était ce dernier nom qui l'intriguait le plus. Elle connaissait de réputation les autres grands groupes mais le Kraken ne lui disait rien. Ce qu'elle avait pu en glaner dessinait une organisation efficace et disciplinée, quoi qu’ayant subi un sérieux revers récemment qui l'avait reclassée en bas de la liste et surtout, fait amusant, qui semblait administrer ses territoires autrement que par la violence pure et la peur. Curieux. Elle pensait sentir une opportunité poindre, qui que ce soit le dirigeant de cette organisation, il était évident qu'il aurait du mal à remonter la pente tout seul.

De son côté, elle réfléchissait depuis longtemps à une façon de revenir sur Coruscant incognito pour tout doucement raviver l'influence du Soleil Noir - le vrai - sur place. Ce serait la première étape pour reconquérir ce qui appartenait de plein pied au syndicat, lequel était né sur Coruscant des millénaires auparavant. Établir une coopération serait mutuellement profitable au mieux, au pire, le Kraken se verrait simplement dévoré par la pieuvre omniprésente qu'était le Soleil Noir.

Décision fut donc prise d'envoyer sur place - elle n'avait pas de localisation précise en dehors des sous-niveaux 600 - une petite force commandée par le Pourfendeur Cain. Sa mission serait de trouver le Kraken, établir le contact et improviser une alliance ou une intégration forcée. Rien n'arrêterait le Soleil Noir.




On dit que tout les chemins mènent à Coruscant, et c'est probablement vrai. Vous pouvez traîner votre carcasse jusqu'aux Régions Inconnues, même là-bas on vous parlera de la Capitale, preuve de sa notoriété. Tout le monde finit toujours par se rendre sur Coruscant. Certains pour parler affaires, d'autres pour faire du tourisme, certains pour tenter leur chance et d'autres pour... Se livrer à des activités répréhensibles. Cain était de cette dernière catégorie comme il fallait s'en douter.

Le voyage jusqu'à Coruscant avait été assez tranquille, il avait ordonné à ses gars de voyager seuls ou par petits groupes sur des vols séparés depuis Chandrila, Corulag, Brentaal IV, Anaxes et Raltiir, point de rendez-vous fixé au spatioport principal de la Capitale une fois les douanes passées. Restait le problème des armes et armures, parce que se promener armé, la Nouvelle République n'était pas trop fan, ça faisait tâche avec le prestige de la capitale toussa, voyez.

Et qu'est-ce qu'on faisait dans ces cas-là? La bonne vieille méthode les amis: on corrompt les agents des douanes pour qu'ils posent pas de questions gênantes ni ne vérifient avec trop d'insistance vos bagages. Vu le matos qu'il y avait à faire passer, la note serait salé sans aucun doute. 115 000 Cr' de corruption, ça avait intérêt à en valoir la peine cette histoire. Une fois tout le monde réuni, il fut temps finalement de se mettre en chasse. Cain et ses gars se réunirent non loin de l'entrée du spatioport, suffisamment à l'écart pour avoir la paix.

Bon alors voilà le topo, on doit trouver un gang du sous-monde appelé Kraken dans approximativement les niveaux 600 et quelques. Les ordres sont de soit les amener à discuter avec nous, soit les faire rentrer dans nos rangs. Etant donné les labyrinthes que représentent les niveaux souterrains, on va éviter de trop s'éparpiller. Gardez vos tenues de civils sur vos armures, j'ai pas envie qu'on se fasse repérer illico.

Les Ténébroeils, c'est le moment de mériter votre salaire. Branchez-vous à l'holonet et aux centres de données locaux et essayez de me trouver les plans des niveaux 600 à 650 aussi détaillés que possible, ainsi que toute info disponible sur le Kraken. Les Obscurarmes, je vous laisse en faction avec nos slicers pour les couvrir, en principe à la surface ça devrait rester relativement calme mais on ne sait jamais.

Les Gardes Noirs, avec moi, on va couvrir le plus de terrain possible par groupes de 5. Restez ensemble, restez prudents, observez, écoutez, questionnez en douceur. On reste tous en contact c'est clair? Je veux pas qu'un seul d'entre vous se la joue héros solitaire, on n'est pas chez nous ici, considérez-vous en territoire ennemi tant que j'aurai pas dit le contraire. Tirez pour vous défendre seulement, si on déclenche une guerre ici, personne viendra nous aider. Des questions?


Il n'y en eut aucune, les troupes du Soleil Noir étaient suffisamment expérimentées pour savoir comment ça marche. Ainsi donc, la longue marche à travers les innombrables transports et autres ascenseurs pour descendre jusqu'aux niveaux 600 commença. Il y avait du temps avant que la chasse ne commence vraiment, bien que pour les slicers, ça commençait maintenant.

Résumé des actions :
- 30 Gardes Noirs, 15 Ténébroeils et 15 Obscurarmes sont déployés sur Coruscant;
- Les Gardes Noirs suivent Cain jusqu'aux niveaux 600 sous terre, ensuite de quoi ils se divisent en groupes de 5. Chaque groupe se dirige vers des points d'intérêts (strips-clubs, boîtes de nuit, bars, casinos, magasins divers...) pour essayer d'en savoir plus;
- Les Ténébroeils s'infiltrent (ou tentent en tout cas...) dans le réseau local et les base de données pour trouver tout ce qu'ils peuvent sur le Kraken histoire de guider Cain. Les Obscurarmes restent en faction avec les slicers pour les protéger et rester comme forces de réserve. Ces 2 groupes sont en surface et donc théoriquement en sécurité.
Avatar de l’utilisateur
By Gant Frayer
#31607
L’opération de renseignement était en cours quand des rapports apparurent sur des mouvements étranges interne au domaine du Kraken. Cela fait déjà quelques heures que des gens posent des questions sur la Kraken et ses affiliés. Par sécurité Gant avorta l’opération et ordonna un repli en ordre. Tous les agents doivent revenir à leur rythme pour ne pas alerter les troupes locales.
Dans le territoire du Kraken, les vigies et les informateurs commencent à rassembler des infos sur ces inconnus. Personne ne sait d’où ils viennent, ni vraiment ce qu’ils recherchent. Un comportement étrange, quand on sait que malgré leur perte de territoire, une grosse force armée est toujours active. Ce pourquoi ils étaient toujours de ce monde. Gant hésita, il ne veut pas déclencher d’affrontement chez lui. Et ces gens posent des questions sans les poings et sans canons, autant leur retourner la politesse. En attendant, Gant monte dans son Explorateur E-9. Avec l’aide des slicers du kraken il met en place une liaison sécurisée et sans caméra. Son anonymat est sa seule véritable protection dans ce monde. Il se dirige vers les grandes autoroutes spatiales pour s’y perdre.





Jordan écouta le récit du gamin qui lui indiqua un des groupes qui quadrillait leur territoire. Personne n’avait bougé, préférant observer et voir comment ces étrangers allez réagir. Plutôt que de mettre le bordel, ils avaient posé des questions. Pour lui, ce sont des hors-monde. Personne sur Coruscant n’irait sonder le territoire d’un gang pour tenter de les trouver, c’est un comportement suicidaire.
Il se dirigea vers se groupe, sortant de plusieurs établissements se réunissaient. Pour partager les informations récoltées, hypothétiquement. Obligatoirement. Jordan s’arrêta face à eux, la main sur son blaster. Autour, la rue se vide des civils, les portes-flingues inexpérimentés sont dans la rue tandis que les mercenaires, plus sages, sont à couvert et prêts à traiter ces intrus. Pour trois autres groupes eux aussi sur leur territoire, la même scène se déroule.


-Je ne sais pas ce que vous cherchez, qui, quoi ou pourquoi. Par contre, si vous restez tranquille à boire modérément avec vos autres camarades qui ratissent notre territoire, à nos frais, vous pourrez parler avec quelqu’un qui peut prendre des décisions.

Jordan leur indiqua un bar d’où les derniers clients sortaient pour faire place aux futurs « invités ».
A l’intérieur, un barman attend un groupe de mercenaire sous tension qu’il doit calmer en leur offrant à boire. Mais il n’a pas le droit d’échanger avec eux. Un garde lourdement armé se tient à ses côtés pour sa sécurité. Des caméras observent toute la scène. Dans le fond du débit de boisson, un bureau connecté à l’holonnet est relié par connexion sécurisé à un terminal inconnu. Un nuage de parasites apparaît à la place de l’image vidéo. Des instructions sur papier attendent l’interlocuteur.


-Si vous tentez de pirater la ligne, fin des civilités.
-Évitez les insultes et parlez intelligemment.
-Si vous êtes un wookie, refusez toute boisson de cet établissement. La femme du propriétaire est morte démembrée par l’un d’entre eux.





Gant attend que son invité se soit installé devant la console, face à la caméra dissimulée dans la décoration pour commencer. Sa voix déformée par le logiciel émerge des enceintes encadrant l’écran.

-Bonjour, que cherchez-vous auprès du Kraken ?

Il est intrigué, il croyait être le seul à faire dans la finesse ici-bas. Mais si ce sont des groupes d’ailleur, il n’a pas assez de cultures criminelles extérieure à Coruscant pour tenter de deviner l’appartenance du groupe.



Informations obtenues par l'enquête :
Avatar de l’utilisateur
By Ciaphas Cain
#31644
Ce qu'il y a de bien avec le fait de mener une investigation en territoire criminel, c'est qu'on peut être quasiment sûr que ça finit toujours par remonter à l'oreille de celui qu'on cherche. Bien sûr ça peut être salement dérangeant si le type n'apprécie pas l'attention qu'on lui porte et décide de déclarer la guerre, mais ça peut aussi payer de manière tout à fait inattendue des fois. Comme lorsque vous vous promenez avec votre groupe de Gardes Noirs dans le dépotoir qu'ils appellent un quartier, à surveiller un peu et essayer d'en apprendre plus, pour qu'au final un trublion que vous ne connaissez ni d’Ève ni d'Adam vous mette au parfum.

C'est presque pas drôle, ça enlève le goût quand c'est trop facile. Bon après si ça peut éviter un bain de sang on va pas se plaindre les gars hein. Allez Cain, reste calme, fait semblant d'être détaché et droit dans tes bottes et regarde le mec dans les yeux. Semble-t-il qu'il va pouvoir rencontrer un gros bonnet quelconque si lui et ses gars restent tranquilles. Bah pourquoi pas, enfin faut être naïf pour croire que les choses vont se dérouler aussi simplement. Mais qui sait, ça va peut-être être le cas, ça ne ferait pas de mal de se comporter en êtres civilisés pour une fois

C'est bien la première fois qu'on m'invite à boire un verre alors que je viens chez quelqu'un sans me faire annoncer...

Un peu de sarcasme n'a jamais tué personne. Pas vrai?

Le groupe suivit Cain à l'intérieur du bal mal famé mais étonnamment bien entretenu, enfin relativement. Il avait connu des bouges infâmes notamment sur Nar Shaddaa mais ici c'était presque fréquentable, une musique venant d'un groupe de rock qui faisait fureur dans le Noyau cette année déclamant sa douce (hé hé) mélodie dans l'air. Le temps d'arriver au fond du bar qu'on lui avait indiqué, le Corellien était à fond. Il se sentait presque redevenir jeune le bougre.

La mise en scène était assez grossière par contre, entre le gros bras dans la rue, la fausse gentillesse consistant à leur offrir la gnôle et les pseudos-menaces, visiblement ces types ne savaient pas à qui ils avaient affaire. Bon, en vérité lui non plus, et Swole avait clairement dit ne pas disposer de moyens illimités si ça dégénérait. La rousse l'avait limite envoyé au casse-pipes, ça faisait plaisir de bosser pour elle c'est moi qui vous le dit.

Mais bon, en attendant, il faudrait y aller au culot et grossir la complexité de l'affaire histoire de faire peur au grand manitou quelconque avec qui on allait le mettre en contact. Bien évidemment l'individu en question masquait son identité, il n'en attendait pas moins de sa part. Vu les précautions - de son humble avis ridicules - que prenait Swole pour cacher ses véritables occupations, pas étonnant que d'autres fassent pareil, ça fait tâche sur votre CV de dire que vous dirigez un groupe de criminels.

Pour commencer, Cain ne daigna pas rester assis sur la chaise et se leva lorsqu'apparut l'inconnu aux contours brouillés et à la voix méconnaissable. Question de dignité et de savoir-faire en négociation, il ne faut jamais paraître plus faible que votre interlocuteur ou vous vous ferez bouffer tout cru illico. Le DL-44 du Corellien était ostensiblement visible à sa taille bien qu'il ne l'eut pas encore dégainé.

Salutations à vous monsieur... Je sais pas qui vous êtes, peu importe. Je me nomme Ciaphas Cain et je travaille pour un individu très influent qui... Comment dire... S'intéresse fortement aux affaires courantes sur Coruscant. Il se trouve que, par un concours de circonstances fortuites, il a appris l'existence de votre groupe. J'ai été envoyé pour faire un état des lieux et déterminer quelle attitude adopter au sujet du Kraken. Vu qu'on se parle franchement, je ne vous cacherai pas qu'il existe une possibilité que ça finisse relativement mal pour votre groupe.

De sacrées préliminaires à n'en pas douter, c'était un peu osé mais Cain était un homme franc du collier qui ne supportait pas les jérémiades et les jacasseries hypocrites. Quand faut y aller, faut y allers.

Je suppose que vous devez être un proche du patron sinon je ne serais pas en train de discuter calmement mais plutôt occupé à me battre avec vos gars. J'espère que vous lui communiquerez tout avec exactitude et ne déformerez rien de mes propos. Je vais donc être complètement transparent avec vous: le Soleil Noir prépare son grand retour sur Coruscant, vous pouvez vous ranger de notre côté et ramasser votre part du butin ou être balayé par la pieuvre.

Loin de moi l'envie de vous menacer ou de déclencher une guerre sur votre propre territoire - je tiens à ma vie mine de rien - mais j'ai reçu des ordres et je les appliquerai au mieux. Bien sûr, la décision appartient totalement à votre boss. Alors dites-moi, jusqu'à quel point pouvez-vous vous faire le porte-parole du Kraken? Je verrais assez peu l'intérêt de discuter avec un sous-fifre qui finalement ne pourra rien me dire de concluant vous comprenez...


Un partout, la balle au centre, la bombe est lâchée. La pieuvre et le Kraken peuvent nager de concert, ou bien le Kraken préfère peut-être nager à contre-courant jusqu'à finir à bout de souffle. En parallèle de cette charmante discussion, les autres groupes de Gardes Noirs reçurent pour ordres discrets de converger vers ce fameux bar, la proposition de communication signifiant qu'il avait un lien avec le groupe, il y aurait un coup à jouer si les choses devaient dégénérer.
Avatar de l’utilisateur
By Gant Frayer
#31657
Gant écouta avec attention l’envoyé. Voguant entre vérité, menace et tentatives de virilités… Si ils sont véritablement du soleil noir leur position ici n’est pas enviable. C’est même une situation à risque pour eux deux.

-Disons que j’ai assez de responsabilités pour pouvoir prendre de telles décisions.

Une formulation qui ne laisse toujours rien voir de qui ou quoi dirige les opérations. Sans pour autant rassurer son interlocuteur, il devra s’en contenter.

-Si nos méthodes étaient de faire dans la démonstration de force, chaque siège de ce bar reposerait actuellement sur un détonateur thermique. Nous serions entrain de vendre l’information comme quoi vous revenez ici à vos anciens alliés locaux et à vos adversaires. Sans compter la petite traque de ceux qui doivent assurer vos arrières. Et pourquoi pas une dénonciation anonyme auprès des autorités. Si vous voulez continuer dans cette spirale ascendante de la menace constante, cassez-vous. Sinon, veuillez parler sans mettre une menace à quasiment toutes vos phrases. Ceci est un avertissement, une autre désobligeance de votre part et nous couperons toute communication.

Travailler avec le soleil noir est tout à fait envisageable, voir même de réfléchir à une intégration rentre dans nos possibilités. Mais à la condition que nous puissions continuer à gérer nos territoires avec la politique de gestion que vous nous connaissez. Et suivant combien on devra payer en « impôt ».
Mais je me pose la question de la limite des moyens du soleil noir pour un tel plan depuis sa fragmentation. Coruscant n’est pas un territoire qu’il est possible de totalement conquérir, trop de populations, de cultures et de terrains. Il faut cibler les nœuds névralgiques, les territoires essentiels et les structures critiques, sans pourtant délaisser les cibles civiles, politiques et diplomatiques nécessaires pour garantir la protection de l’organisation face aux autorités. Pots de vins, chantage, infiltration, espions et autres moyens.

Quels sont vos moyens ? Quel est votre plan ? Qu’avez-vous à nous apporter qui vaille le risque de perdre le Kraken dans la manœuvre ? Et pour ceux qui dirigent, que gagnons-nous et que nous demandera le soleil noir ?


Gant s'engage le premier dans les négociations , montre qu'il est intéressé et prêt à faire des efforts. Son introduction pourrait être prise comme une menace, mais pour ne pas ce faire marcher dessus il faut savoir rappeler que pour qu'il y ait un conflit armé, il faut deux parties armées. Il démontre qu'il peut agir comme un salaud si on l'y pousse, mais qu'il préfère négocier pour des liens à long terme.
Avatar de l’utilisateur
By Ciaphas Cain
#31697
Eh ben voilà, on y arrive finalement. Les préliminaires terminés, on peut enfin passer à la dégustation proprement dite du plat principal, en l'occurrence la discussion concrète. En vérité, la facilité avec laquelle l'inconnu de race inconnu d'un âge inconnu de sexe inconnu s'est mis à table a de quoi laisser songeur. Rapide, simple, direct, sans fioritures, Cain commençait déjà à l'apprécier celui-là. Enfin apprécier c'est un bien grand mot, on va dire qu'au moins il pense savoir à quoi s'attendre avec ce type. Ou cette femme. Aucune idée.

On va aller droit au but pour pas perdre trop de temps ni prendre le risque de tomber amoureux, ça nous évitera des complications. Le Soleil Noir... Comment dire... C'est vrai, nous avons essuyé un sérieux revers depuis la mort du Prince Xizor y a plusieurs années de ça. Mais mon boss est du genre ambitieux et réformateur vous voyez, il pense que le temps est venu de reprendre les commandes et rappeler à tous qui nous sommes et pourquoi on nous craignait avant.

Comme vous l'avez si intelligemment fait remarquer, nous n'avons plus grand-chose ici depuis la débâcle, je dirais même qu'en dehors de quelques agents c'est le calme plat. Mais avec vous dans la partie, ça va changer n'en doutez pas un instant. Le plan, c'est que le Soleil Noir peut financer le Kraken discrètement et lui fournir un soutien indirect dans son programme d'expansion. D'après ce que j'ai pu apprendre sur votre groupe, vous vous êtes pris, excusez-moi de le dire, une sacrée branlée récemment.

C'est pas grave, ça arrive à tout le monde dans le milieu. Voilà la proposition du Cartel Cthonien: une aide mensuelle financière et un soutien logistique limité dans toutes vos démarches visant à reprendre le contrôle du monde de l'ombre de cette planète. En échange, ce que nous attendons de vous, c'est que lorsque le moment sera venu, lorsque tout le crime de Coruscant sera à vous, vous vous joindrez à nous. Totalement j'entend. Le Kraken deviendra membre à part entière du Soleil Noir.


Cain laissa de longues minutes passer pour que son interlocuteur mystérieux assimile le tout. Généreux hein? Bien sûr, il y aurait des contreparties, on n'était pas chez les bisounours ici quand même. Mais le Soleil Noir, si peu présent dans le Noyau et surtout Coruscant, se devait de montrer parfois patte blanche devant les locaux pour tirer son épingle du jeu. Le syndicat ne pouvait plus trop se permettre de se la jouer cow-boys et indiens maintenant qu'il était fragmenté dans toute la galaxie.

Je vois bien l'inquiétude légitime que vous pourriez avoir, craindre que le Kraken et son identité disparaîtraient. Je vais vous rassurer sur ce point: le Soleil Noir ne s'intéresse pas à la manière dont vous gérez vos affaires et votre territoire, du moment que le fric rentre bien et que les comptes sont dans le vert. Ce qui signifie, si nous allons plus loin dans cette conversation, que vous disposerez de la pleine autonomie tant durant notre partenariat que lorsque vous rejoindrez nos rangs. Votre identité ne disparaîtra pas non plus.

Nous avons des moyens limités sur ce monde c'est vrai, et nous ne connaissons guère la situation locale ou les pattes à graisser. Mais cela s'apprend avec la pratique, et j'ai dans l'idée que vous devez avoir quelques informateurs et espions de votre côté qui sauront nous aider. On peut s'entretuer mutuellement, se dire adieu tout de suite ou se serrer la main et montrer à tout ces crétins dehors qui commande ici. Songez-y, un jour prochain, vous pourriez respirer l'air frais de la surface au lieu de vivre dans les sous-niveaux.


Le Corellien prit le verre de rhum, tord-boyaux local spécial Kraken à priori et l'agita devant l'écran comme pour trinquer. Alors mon pote, deal ou pas deal?
Avatar de l’utilisateur
By Gant Frayer
#31730
Gant écouta avec attention son interlocuteur. Maintenant que les choses sont dites, ces paroles sont claires et sans menaces toxiques. Il est concentré sur ce qu’il entend. Appartenir au Soleil Noir tout en gardant son identité n’est pas un problème, il n’y a que des avantages au vu de la situation actuelle. Ce syndicat est connu pour la valeur des contrats et son respect de la parole, donc s’engager en faisant attention aux termes de l’accord est relativement sûr.

-Veuillez patientez je vous prie, le temps de la réflexion.

Gant coupa la communication et s’enfonça dans son siège. Le regard dans le vide. L’attitude, le comportement des groupes et les paroles concordes pour attester de la puissance de l’organisation qu’il représente. Ce qui dérange le Baron, c’est son manque de connaissance du monde du crime en dehors de Coruscant. Il va falloir qu’il sorte de sa planète un de ces jours pour aller voir comment sa ce déroule ailleurs. Il ralluma la connexion, non sans avoir vérifié avec ces slicers son intégrité.


-Merci pour votre attente. Nous acceptons.

Pour le soutien financier, on vous fournira des jeux de coordonnées bancaires, des voies pour des dépôts manuels ou des contacts contrebandiers suivant comment vous souhaitez l’effectuer.

Pour le soutien logistique, nous attendons de voir ce que vous parviendrez à nous fournir.

Soyez nos invités et profitez des consommations.


Gant regarda le négociateur par la caméra, il n’y avait pas grand-chose à rajouter pour l’instant. Une fois la confirmation des ressources, ce sera au Kraken de se mettre au travail et de faire ces preuves. Et à lui d’obtenir sa complète autonomie avec le temps et de payer sa dette par l’impôt. Car rien en ce bas monde n’est gratuit. Mais obtenir un tutorat et des alliés dans le futur en vaut bien le prix.
Avatar de l’utilisateur
By Ciaphas Cain
#31761
C'est toujours un plaisir de conclure une affaire avec un businessman intègre et sérieux, songeait Cain tandis qu'il sirotait son whisky corellien bon marché dans le bar du Kraken. Ses gars attendaient à l'entrée, l'un d'eux l'avait même prévenu que le reste de la troupe était arrivé entre-temps. L'avantage c'est que ça les rendait plus menaçant à être tous réunis en un seul groupe de combat compact. L'inconvénient c'est que si le Kraken voulait la leur faire à l'envers là, il avait juste à frapper fort et les encercler. Enfin à cheval donné...

Le représentant n'ayant semble-t-il plus rien à dire, Cain le laissa là, s'excusant brièvement comme quoi il devait rendre compte à son boss de l'affaire conclue. Du reste, il faudrait qu'ils se revoient sous peu pour évoquer la suite. A présent que le deal était noué, pas question d'abandonner leurs nouveaux amis à leur sort en leur fournissant juste du pognon tout les mois et démerde-toi mon pote. Un investissement ça se protège après tout, et le Soleil Noir a horreur du gaspillage, c'est la crise ma petite dame.

Ténébroeils, mettez-moi en contact sécurisé avec Nephillian. Dites-lui que c'est urgent, du genre vraiment beaucoup.

Quelques minutes passèrent le temps que la connexion se fasse. Il entendit la voix complètement synthétique, qu'il soupçonnait d'être celle d'une machine et non pas d'un individu d'ailleurs.

Nephillian, code Hydra Omega.
Code Hydra Tertius, ici Cain. Je voudrais causer au patron. Je dois rendre compte pour l'objectif Coruscant.
Patientez.
Cain, c'est vous? Vous me contactez bien tôt, cela fait à peine 4 jours que vous êtes parti.

La voix de Swole était d'une douceur trompeuse, presque coupante. Il avait rencontré son lot de femmes fatales et dangereuses dans sa vie mais pour lui, Kara était d'un tout autre niveau. Cette femme était de son humble avis considérablement plus dangereuse qu'elle ne le laissait paraître et elle lui collait une trouille bleue comme peu en étaient capables. Y avait bien monsieur Hett et la Mirialan qui traînait sur la lointaine Korriban qui lui faisaient le même effet mais en dehors d'eux...

C'est qu'on est tombé sur un bon filon patron. J'ai pu discuter avec un lieutenant du Kraken et leur proposer un partenariat, ils ont dit oui. Ils vont nous filer les portes dérobées pour leur versement mensuel et ils attendent de voir ce qu'on peut leur prêter comme soutien logistique.
Vous êtes en train de me dire que vous avez pu, sans quasiment aucune investigation ni même un seul coup de feu, obtenir une entrevue avec l'une des têtes pensantes de cette bande et vous accorder avec?
Ben... Oui.
Parfois je me demande si vous ne seriez pas mieux à un autre poste que celui de simple Pourfendeur, Cain.

Pour autant qu'il était flatté, il n'avait aucune envie de devenir un conseiller à la con ou quelque politicien dont elle userait à sa guise pour approcher d'autres victimes merci bien. Lui ça lui convenait très bien d'être porte-flingues tout simple à son niveau.

Du coup comment vous voulez qu'on la joue maintenant chef?
Mettez-moi en contact avec ce représentant, que nous nous mettions d'accord. Dites aux slicers de déclencher l'effet miroir, comme d'habitude.

L'effet miroir en question était peu ou prou le même procédé utilisé par le mec du Kraken. On brouillait totalement la voix de la Vigo et on floutait son visage sur l'image, de manière à ce qu'il fut impossible de déterminer le sexe, l'âge, l'apparence et la race de l'interlocuteur. Pratique quand la patronne devait agir directement sans risquer de se faire démasquer. Le Corellien revint à la table ou on l'avait introduit et s'aperçut que l'écran était devenu vierge.

Evidemment que le type n'allait pas rester devant son holo toute la journée vu que les affaires étaient conclues. Perplexe, Cain resta bien plusieurs secondes immobile à attendre. Puis, voyant que rien ne semblait bouger, il tapota l'écran, sans effet notable. Finalement, il alla indiquer au gars qui les avait trouvé dans la rue qu'il avait besoin de rediscuter avec son boss. L'écran reprit vie et les Ténébroeils purent établir un contact sécurisé entre Swole et le type.

Bonjour, il semblerait que mon employé ait négocié avec vous les termes d'un partenariat que nous espérons mutuellement fructueux. En tant que dirigeant du Cartel Cthonien, je suis là pour préciser lesdits termes. Ces termes, les voici, exposés sur le fichier joint que je vous envoie:
- Aide économique mensuelle fixée à 1 million de crédits. Pour sceller l'accord, un versement unique d'une somme de 2 millions vous sera versé sur les comptes sécurisés que vous nous indiquerez immédiatement après réception;
- Aide logistique concrète. Toute opération programmée visant à agrandir votre territoire, pouvoir, richesse, influence, puissance, renommée, se verra soutenue par les troupes de mon organisation. Une force de 50 Gardes Noirs, 15 Ténébroeils et 15 Obscurarmes stationnera au sein de vos territoires afin de vous assister au mieux. Cette force sera sous le commandement d'un de mes agents, qu'il s'agisse de Cain ou un autre;
- Le Soleil Noir n'exigera aucune contrepartie financière la première année de coopération. En revanche, à partir de la deuxième année, nous demanderons 30% de vos gains. De plus, lorsque le Kraken obtiendra le contrôle total du crime planétaire, il devra rejoindre le Soleil Noir et en faire partie intégrante;
- Toute information ou opération planifiée devra être partagée avec le Soleil Noir pour que celui-ci puisse aider au mieux. Une trahison ou un mensonge verront la rupture de ce contrat et tout les désagréments qui vont avec;
- Sous aucun prétexte le Kraken ne devra s'allier avec d'autres groupes criminels ou autres sans en référer d'abord au Soleil Noir. Ceci pour des raisons de sécurité, afin de s'assurer que ses ennemis ne chercheront pas à utiliser le Kraken contre lui.
Si ces accords vous vont, nous pouvons d'ores et déjà nous mettre au travail pour faire du Kraken ce qu'il rêve d'être, ensemble.


Avatar de l’utilisateur
By Gant Frayer
#31773
Gant était en train de réfléchir aux diverses opérations qu’il pourrait monter quand on lui signifia que la conversation n’était pas finie. Il se reconnecta par l’intermédiaire de ses slicers et écouta.

-Nous sommes enchantés de faire votre connaissance, et nous vous confirmons notre accord. Nous avons hâte de pouvoir travailler à vos côtés sur de grandes échelles. Nous vous donnons rendez-vous demain matin, beaucoup d’idées qui étaient dans les cartons vont pouvoir prendre forme grâce à votre aide. Veuillez pardonner notre absence physique, mais la sécurité avant tout. Nous vous souhaitons une agréable fin de journée, Kraken, terminé.

Intéressant, ils veulent garder du personnel sur place pour s’assurer de la loyauté et cartographier la toile qui va se construire. Une tactique simple mais efficace. C’est jeu dangereux maintenant qu’il vient de faire alliance avec le soleil noir, mais la récompense en vaut le coup. Il est l'heure de revenir dans la cours des grands.





C’est dans un autre bâtiment que l’on conduisit l’intermédiaire du soleil noir, non plus comme un étranger, mais comme un partenaire. Cette nouvelle réunion allait se dérouler dans un bureau aménagé pour les réunions. Datapad, projecteurs holographiques, connexion sécurisé, sièges en cuirs et grande table de réunion.
Une des chaises laisse sa place à un écran fixé à même la table, faisant face à la place toute désignée pour l’autre participant.


-Bonjour et bienvenu parmi nous. Prenez place, commandez de quoi boire et de quoi manger. Car nous avons fort à faire.

De son côté Gant est dans sa résidence, sur un appareil sécurisé et sous la surveillance de ces slicers. A la place d’un nuage de parasite, c’est l’ombre d’un kraken sur un fond violet qui fait face à son invité. Sa voix déformée ne laisse que peu de place à l’imagination sur qui il est.

-Actuellement nous avons deux opérations en cours. La première est l’exploration de la gestion des déchets de Coruscant. Nous avons découvert que tout est jeté par bennes automatiques dans les tréfonds de la planète, sa surface. Nous sommes en train de voir comment nous pourrions prendre possession du système ou si ce n’est pas possible, comment en profiter. Nous comptons recycler les matériaux précieux et remettre sur le marché les objets encore en état. Ce n’est peut-être pas très glorieux, mais toute couverture officielle est bonne à prendre. Ce système pourra aussi nous aider à déplacer nos marchandises dans Coruscant, des hommes et sûrement plus encore.
La seconde opération est une arnaque aux banques et aux aides sociales. Nous utilisons les identités des solitaires morts pour faire des emprunts et récupérer une partie de ces fonds. Suivant le profil, nous ajustons l’emprunt et nous prenons une part aléatoire. Tout est mis en place pour éviter de ce faire accrocher par de possibles surveillances. Ce qu’il nous manque actuellement ici, c’est une personne ayant les connaissances nécessaires pour faire fonctionner le système. Généralement ils sont chers, et avant tout discrets.


Gant fit afficher les informations sur l’écran avant de les transférer sur le datapad à côté de son interlocuteur.

-Un de nos projets est de créer une chaine de bars-restaurants-épicerie tout à fait légale et utile à la stabilisation des territoires. Ce lieu de débit de boisson aidera à créer du lien avec nos gens, mais aussi à entendre les informations que les esprits libérés pourraient lâcher. Le côté restaurant aura pour but de fournir de la nourriture de qualité sans que nous fassions de marge, ainsi nous montrons que l’on pense à eux. L’épicerie va marcher mais en faisant moins de marge que ce qui est dans la normale. Le but est d’augmenter le pouvoir d’achat de nos gens sans pour autant baisser la qualité des produits. Nous allons rattraper ce manque à gagner par un plus haut taux de vente. N’oublions pas qu’avec ce plan, nous fournissons des emplois et touchons les cœurs. Nous voulons que le peuple demande à avoir nos structures et qu’ils les voient comme des éléments essentiels de leur quotidien. Nous nous devons d’être partout, pour mieux contrôler et dominer.

Mais au final, seul votre participation financière devrait intervenir dans ce que je viens de partager avec vous. Car vos forces ici présentes sont plus adaptés aux guerres de territoires, tout comme les nôtres. C’est pourquoi je vous propose d’envoyer nos espions travailler ensemble pour sonder des territoires ennemis, et suivant les résultats envisager une action frontale ou discrète.


Gant lui fit parvenir des plans. Ceux du quartier quarante-sept de l’étage trois cent deux.

-Nous envisageons comme première cible cette zone. C’est un ancien projet de dynamisation voulu par le directeur du commerce locale. Quand le siège s’est terminé et que la reconstruction a débuté, ils ont investi ici beaucoup d’argent. Ils ont fait construire une usine et deux ateliers pour la fabrication de matériaux dans le BTP. Au début tout allait bien, mais très vite le gang local c’est saisi de l’affaire. Quand ils ont commencé à être trop gourmant dans leurs détournements de fonds, les autorités ont envoyés des inspections et fait fermer le site industriel pour corruption. C’était il y a un an. Aujourd’hui le site tourne toujours, les autorités locales ferment les yeux en échange d’une part du gâteau. Mais aussi parce que c’est le principal employeur, la seule barrière sociale pour éviter que le quartier ne sombre dans la pauvreté et la violence.

Nous voudrions prendre ce site pour plusieurs raisons dont voici la liste :

-L’apport financier et sa fenêtre légale une fois la repise officielle auprès des autorités locales.
-L’ancrage de notre politique sociale dans nos gens, sans compter le coup de pub auprès des habitants des autres territoires.
-Devenir fournisseur sur le fructueux marché noir de matériaux du BTP.

N’hésitez pas à critiquer, proposer ou questionner, ce n’est qu’ainsi que nous pourrons devenir les maîtres de Coruscant.
Avatar de l’utilisateur
By Ciaphas Cain
#31819
La soirée avait été des plus calmes en ce qui le concernait. Leurs nouveaux copains avaient été sympas au point de leur offrir le gite et le couvert pour la nuit. S'ils ne s'étaient pas privés, lui et ses Gardes Noirs, d'en profiter de manière raisonnable (faut pas déconner non plus, on reste sobres les mecs), force était de constater que malgré une bonne ambiance assez conviviale, une certaine réserve avait été présente des 2 côtés. L'arrangement passé était bien trop récent pour que chaque groupe puisse se détendre vraiment.

Il faudrait du temps pour que Kraken et Soleil Noir se fassent assez confiance pour faire la fête ensemble sans qu'il n'y ait de regard furtif sur les flingues de l'autre ou de vérification qu'on avait un couvert décent à portée de main. M'enfin c'était déjà un bon début tout ça. Tôt le lendemain matin, Cain avait été avec ses gars s'assurer qu'on leur avait trouvé des baraquements fiables et fonctionnels. S'il fallait poireauter dans le coin pour des mois voire des années, autant se mettre à l'aise dans une bonne piaule hein.

Ensuite de quoi il avait rejoint la réunion d'affaires de leur nouveau partenaire. Toujours pas le patron du Kraken en personne d'ailleurs, le type couvrait vraiment à fond ses arrières. La paranoïa était vitale dans leur métier faut dire, ça vous évitait le plus souvent de finir avec un trou sanglant dans le crâne, quand il vous restait un crâne après le tir fatal. Il prit place et écouta les exposés de leur nouvel allié. Il n'était pas sûr de tout comprendre, il apprenait vite son boulot mais ce genre de trucs à négocier des opérations d'expansion, c'était pas trop sa came.

Moi vous savez, je suis plutôt le genre droit au but vous voyez. Je suis sûr que vous avez de bonnes idées, d'après ce que j'en comprend et comme vous dites, vous avez surtout besoin d'appui financier pour vos 2 opérations en cours. Ça, on peut le faire. Maintenant si vous voulez le fond de ma pensée, je pense que si vous vous lancez dans une entreprise de recyclage et traitement des déchets de Coruscant, faudra avoir de quoi assurer vu les milliards de tonnes qu'il doit y avoir. Par contre à côté, si vous tirez votre épingle du jeu, m'est avis que vous allez avoir une sacrée marge de profit.

Vous avez besoin d'un slicer hors du commun pour votre arnaque aux banques? De deux choses l'une, soit vous en connaissez un qui soit sur Coruscant et on peut vous aider à le persuader de bosser pour vous, soit vous n'en connaissez pas et dans ce cas, on peut se charger de faire une recherche de candidat dans les Colonies et ailleurs. A vous de me dire.


Un détail qu'il trouvait amusant mais pas idiot pour autant en tout cas, c'était le type de combines qu'ils semblaient vouloir monter en majorité.

On dirait que vous êtes plutôt concentré sur l'idée de monter des sociétés-écrans et des barrières légales avant de lancer les réjouissances. Pas bête, faut apprendre à marcher avant de courir vous me direz. Si vous me permettez une remarque, je sais bien que le Kraken fonctionne sur l'idée de prendre soin de sa population, mais ce faisant vous vous créez une limite assez astreignante. Vous partez du principe, comme avec ce projet de chaîne alimentaire avec peu de profits à en tirer, que la population aime les gangs et les syndicats du crime. C'est une vision utopique des choses. Qu'on leur fasse croire qu'il vaut mieux marcher droit avec nous que d'appeler la police, certes, mais ne pensez pas qu'ils vous seront entièrement dévoués en toute chose.

Tout ça pour dire, faites attention à ne pas être trop gentil parce que le jour ou ils chercheront à nous entuber - et ce jour finira par arriver n'en doutez pas - il n'y aura aucune place pour la pitié. Après, peut-être que sur Coruscant ça se joue différemment de là ou je viens, je n'en sais rien, éclairez-moi sur ce point.


Cain prit alors le datapad tendu pour étudier les plans. Un territoire tout ce qu'il y a de plus banal des sous-niveaux, relativement proche d'ou ils étaient actuellement. Et puis il comprit mieux en écoutant l'exposé. Sans aucun doute, un coin avec un potentiel économique non négligeable pour le Kraken. Bien, il en avait marre de rester à discuter, il avait besoin d'un peu d'exercice après cette histoire sur Oseon.

Vous avez bien fait vos devoirs. Cette zone m'a l'air parfaite pour votre expansion. La problématique va surtout venir de la manière dont reprendre les lieux. S'il fallait juste prendre la zone sans s'emmerder, j'aurais recommandé de tout faire péter mais on aura besoin des usines. En l'occurrence va falloir trouver autre chose. J'ai une proposition: envoyons mes Obscurarmes (assassins et espions) déguisés en civil voir un peu les environs, lançons nos slicers pour en apprendre un max sur ce gang et ses opérations et une fois qu'on a ce qu'il nous faut, on envoie les troupes. Objectif de prise de contrôle et d'occupation.

Qui dit usines dit travailleurs. Et si ils bossent de manière illégale, ça veut dire pas de syndicat pour les protéger de leurs patrons probablement pas très sympas. Vous avez des agitateurs sous la main? Histoire de nous assurer en parallèle des opérations que la population va pas venir nous mettre de bâton dans les roues voire prévenir les flics quand ça chauffera. Comme ça, une fois qu'on aura conquis la zone, vos gars pourront tranquillement rassurer tout ce beau monde et hop, on passe à la suite.

Ah bon dieu, je sens que les affaires reprennent, pas vous? On va s'amuser, vous et moi, Kraken et Soleil Noir!

Fiche de scénario Nom du lanceur du scén[…]

L'ombre et la lumière

Elle ne comprenait pas, où ne voyait pas. Le voil[…]

Les indicateurs du tableau de bord avait beau cli[…]

Peut-on sortir d'un trou noir ?

Salut à tous ! Je propose, à ceux qui s'int[…]