L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Ce monde est une véritable industrie ambulante sur laquelle ont été bâties des villes orbitales incroyablement laides et hideuses. Metellos est également appelée la "Coruscant morte-née". Attention aux Steeps, d'immenses grenouilles rôdant dans les égouts, et redoutables prédateurs connus pour manger les enfants.
Gouvernement : Nouvelle République
Avatar de l’utilisateur
By Kurt Werner
#34909
Cet événement a lieu après le voyage de maître Morelion sur Métellos et l'implantation de centres Jedi hospitaliers.

Maitre Morelion était passé à la HoloTV et avait commencé à faire une campagne en participant à plusieurs émissions pour réhabiliter sur Métellos les Jedi.

Certains à tort ont gardé dans leur esprit que Palpatine avait accusé les Jedi de trahison..
Les débats peu à peu et les apparitions de Maître Morelion et de certains Jedi présents sur Métellos les montrèrent toujours modérés.
Les Jedi virent sur Métellos leur popularité augmenter, d'autant que 50% des intervenants étaient systématiquement pro-Jedis, quand les autres étaient plus partagés.

Au bout de quelques mois, un député bien connu de la majorité déposa une loi :


« Mesdames et messieurs, chers collègues je voudrais ici déposer une proposition faisant avancer les choses à mon avis : les Jedis ont été dans l'ancienne République une grande aide tout au long l'histoire.
Palpatine les a couverts de boue afin de pouvoir en toute tranquillité les éliminer tous, Notre reconnaissance ne peut qu'en être plus grande pour leurs service et leur sacrifices au nom de la liberté et de la Démocratie.

Nous devons donc contribuer à aider la République à trouver des jedi afin de développer et rendre sa puissance au temple pour que nous puissions en cas de prochaine attaque nouvelle des siths anciens ou d'autres Jedi peu enclins au pacifisme.

Dans cette optique, déclarons nous Amis des Jedi et essayons de leur faciliter autant que possible le recrutement de nouveaux jeunes apprentis, sinon leurs pouvoirs seraient gâchés.

Dans cette optique je préconise que nous joignons dans les tests et vaccins obligatoires la prise de sang pour savoir le taux de Midichlorien de chaque enfant de Métellos.

Cela entraînera un léger Surcoût médical mais sera grandement compensé par le pouvoir grandissant que nous obtiendrons par l'arrivée de nouveaux apprentis, puis de nouveau Jedi potentiels qui servira finalement l'ordre de Jedi, mais aussi qui pourront aider la police Mételliennes à résoudre des enquêtes ou autres complications afin faire triompher, la justice et la liberté soit en tentant de la préserver des ennemis de l'intérieur mais surtout des agressions externes qui pourraient t'arriver.

Si nous avons assez de jeunes candidats Jedis, nous demanderons à l'ordre de développer les temples Jedi afin de faciliter en touts point le développement Jedi.

En effet si certains enfants auront de forts taux de midichloriens, la grande majorité n'aura pas pouvoir.

Ceux qui auront du pouvoir seront peut-être désolé de voir leur enfant quitter la maison.

Il serait donc plus facile de convaincre les parents si un ou plusieurs petits temples existaient sur Métellos il serait alors plus facile à la famille de laisser partir leur enfant, pensant le revoir de temps à autres pour se rassurer.

Ainsi tous seraient testés, on faciliterait l'acceptation par la famille de ce départ, et enfin ceux qui refuseraient pourraient être suivis en partie afin d'éviter qu'ils ne dérivent trop.
»


« Je propose trois votes :


-Voter de façon définitive le test des midichloriens en même temps que les vaccins obligatoires habituels.


-Voter des crédits annuels pour prendre en charge la construction, l'entretien des bâtiments, la garde de ces temples etc...


-Si refusé, autoriser des entreprises privés ou les dons particuliers pour financer les Temples.
»
Avatar de l’utilisateur
By Kurt Werner
#35176
Image

Durant six mois sans relâche les membres du gouvernement dès qu'ils le purent glissaient un petit signe, une allusion, une petites phrase faisant réfléchir la population sur les bienfaits qu'avaient fait en réalité tous les jours depuis une éternité les jedis pour la République, et sur la cendre qui leur avait été publiquement versée dessus par l'empereur Palpatine pour justifier sa purge des Jedis et l'exécution jusqu'aux enfants de l'ordre...

Durant ces six mois il y eut opportunément, des documentaires rétablissant la vérité historique des Jedis et des services qu'ils ont toujours rendu à la République disant la vérité mais présentée de façon un peu dramatique incitant le public à s'identifier aux Jedis loyaux trahis injustement.


Les budgets des aides au holo-cinéma furent plus orientés sur des holo-films mettant en valeur les Jedis...dans de beaux films d'action pour faire rêver un peuple mais surtout toute une jeunesse..

Diffusés sur plusieurs chaînes indifférentes au sujet, mais sensibles à l'effet de mode qui apportait des visionneurs.


Certains ignoraient même le seigneur noir qu'était Palatine et qu'il avait caché son existence à tous les gardiens de la République qu'étaient les Jedis.

Ainsi les Jedis furent traqués et exterminés durant l'empire et très peu survécurent.
Peu à peu l'opinion changeait en mieux sur Métellos principalement, mais aussi dans une moindre mesure partout ailleurs, grâce à leur tempérance, mais aussi les programmes rétablissant la vérité et les débats, tout cela contribua, à réhabiliter un peu l'honneur des Jedis, tout comme l'arrivée du nouveau président favorable aux Jedis.


Suite au vote remporté par ma coalition Rouge Rose Verte, l'application en plus des vaccins obligatoires du test de midichlorien détecté, et l'accompagnement derrière pour convaincre les parents leur procurer un emploi où les rassurer afin de motiver tous ceux qui seraient détecter (même si les mises en oeuvres en fonction des votes seraient plus ou moins payées par des dons privés).

Kurt précisa aussi qu'il voulait qu'on suive aussi ceux qui n'acceptaient pas de devenir Jedis afin de s'assurer qu'ils nous tournent pas mal.

Après quelques mois, il souhaitait savoir quels étaient donc les résultats de cette politique pour savoir si elle fonctionnait ou s'il fallait affiner un peu la chose.


Il demanda le nombre d'enfants vaccinés et testés, et sur le nombre d'enfants testés combien avaient un potentiel minimum, moyen, ou important ?

Combien d'enfants et de parents étaient convaincus et combien de rester à l'être.



Il était également prévu de faire venir des plus âgés qui pensaient peut-être l'être
Avatar de l’utilisateur
By Kurt Werner
#35237
Image

Les résultats obtenus par les tests étaient mitigés, Kurt récupéra donc toutes les données qu'on lui présentait et demanda une entrevue avec un responsable hiérarchique du temple à son contact sur Métellos, chef du projet médical (des 2 antennes médicales du NOJ (je n'ai pas de noms) ...

Il se rendit au Rendez-vous obtenu deux jours après, et put avoir une conversation complémentaire avec un responsable Jedi habilité à discuter avec lui et qui lui consacrait un peu de son temps.
Après les présentations protocolaires la discussion s'engagea rapidement par Kurt, le Franc comme aimait le surnommer sa femme Clairia tant il avançait droit au But.
:

«
Comme je vous l'avais dit Météllos a fait un pas en direction du nouvel ordre Jedi mais un petit pas.

Vous avez déjà attribué les Jedis pour les antennes médicales et nous vous en remercions chaleureusement.
Cela a aidé à soigner un nombre important de gens sur Métellos, mais aussi a soigné votre image et nous a permis de voter une loi plus populaire qu'elle ne l'aurait été sans leur travail.

Nous avons autorisé les entreprises privées aussi à apporter leur soutien si elles le souhaitent aux Jedis et puis vous assurer que tant que la G.R.F. fonctionne normalement et que j'ai toujours des dividendes, je formerais des Soldats heureux de vous servir pour garder des temples et les entretiendrait. Des soldats sélectionnés pour leur soutien fort au nouvel ordre Jedis, et qui ne répondront qu'aux ordres hiérarchiques du N.O.J..

Durant leur formation, nos soldats sont sondés plusieurs fois sur leurs motivations réelles aussi nous pouvons vous fournir des soldats très favorables et très loyaux au N.O.J..

Nous pratiquons des tests sur une génération entière de nos jeunes, aussi nous avons des résultats et nous devrions, si tout se passe bien et est logique, en avoir logiquement autant chaque année statistiquement...

Seulement nous avons besoin de votre aide pour développer le temple à Météllos : évidemment nous ne pouvons pas former nous même de Jedis.

Il sortit alors les documents sur les résultats, voulant montrer le potentiel développement du temple sur cette planète si peuplée.

Rassurez-vous nous n'avons pas des envies d'indépendance comme Correlia bien au contraire, nous souhaitons aider le N.O.J., pas le diviser.
»


Le Jedi restait silencieux et impassible devant le discours de Kurt, assimilant chaque proposition, et semblant vouloir répondre à la fin de la proposition... Kurt continua donc :
«
Pour renforcer la République et le N.O.J. , il nous semble important de Maximiser le taux d'acceptation par les parents pour confier leurs enfants au Temple, je pense qu'il est plus facile de les confier à des Temples sur leur planète dans un premier temps, même si une fois formés vous les utiliserez partout où vous le souhaiterez.

Ainsi même si, ils sont retirés à leur famille pour briser l'attachement du cercle familial et être conforme au code, ils auront l'impression pour certains que ce n'est pas si loin, et cela pourra faciliter leur départ, et ainsi convaincre une partie de ceux qui ne les auraient pas laissé partir. En leur expliquant que parfois, ils pourront un peu les voir même si c'est très espacé.

Il faut que cela reste volontaire bien entendu, et pour convaincre les réticents, nous sauront les convaincre si nécessaire, nous avons des gens dont le métier est de convaincre en employant les bons arguments.

En somme, accepteriez-vous un partenariat où nous vous aiderions à former et financer quelques gardes, et de nous envoyer des formateurs
»
(nommer un référent si ok).

« La Force est une ressource importante dans l'ordre du monde, le code Jedi est une chance de canaliser en direction du bien pour la Galaxie et la République cette ressource pour éviter qu'elle ne soit laissée à l'abandon ou exploitée par des gens mal intentionnés.

De plus la Menace des siths n'a pas disparu, il faut reconstruire un ordre Jedi capable de protéger la vie, et la démocratie.

Chacun doit aider à son petit niveau... voila pourquoi je vous propose mon aide et à travers moi aussi celle de Métellos.
»
Avatar de l’utilisateur
By Discipline
#35374
    Tester la population, oui, mais à quel prix. Il fallait du matériel, il fallait du temps, il fallait du personnel, il fallait stocker des données. Une rapide étude estimait le dépistage des sensitifs à 50 millions de crédits pour 100 millions de personnes testées. Donc pour évaluer la population de Metellos toute entière, il faudrait débourser 9 000 millions de crédits. Impossible. Dans la pratique alors, il convenait de se concentrer sur un certaine part de la population. Des jeunes enfants, dès cinq ans, jusqu’aux adultes, jusqu’à trente ans. Ce qui représentait à peu près la moitié de la population de la planète, et c’était toujours trop. Un choix minutieux des individus à tester devait être fait.

    Oh, bien sûr, on dépisterait des personnes sensibles à la Force, dotées d’une intuition hors du commun, de réflexes incroyables, d’une précision impressionnante. Des comme ça, on en trouverait. Ils pouvaient devenir pilotes, tireurs d’élite, funambules de renom. Mais ils ne feraient pas des Jedi. Quoi qu’il en fût, le choix du budget était à la discrétion du gouvernement. Et il fallait garder à l’esprit, que les sensitifs dépistés ne s’enrôleraient pas nécessairement.

    Voilà ce que coûterait la campagne de test …

      Pour un budget de 50 M de crédits, l’on pouvait tester 100 M de personnes, et révéler un sensitif avéré.
      Pour un budget de 100 M de crédits, l’on pouvait tester 200 M de personnes, et révéler deux sensitif avérés.
      Pour un budget de 150 M de crédits, l’on pouvait tester 300 M de personnes, et révéler trois sensitif avérés.
      Et pour un budget de 200 M de crédits, l’on pouvait tester 400 M de personnes, et révéler quatre sensitif avérés.

    Le calcul était assez simple en fin de compte.

    À propos des antennes du Nouvel Ordre Jedi, deux possibilités se présentaient. La première, faire construire un grand édifice. La seconde, faire construire trois bâtiments plus modestes, mais permettant d'officier en plusieurs endroits de la carte.


      1 temple d’une capacité de 1 500 personnes
          OU
      3 antennes d’une capacité de 500 personnes chacune
      ____________________________________

      9 M de crédits à la construction, puis 900 000 crédits par mois


    * * *


    Le Jedi qui reçut le Président était le Chevalier Isprint envoyé depuis L’Hôpital de Rhinnal pour superviser les actions du Nouvel Ordre Jedi sur Metellos. Le Jedi écouta avec attention. Plusieurs points retinrent son attention, pour les mauvaises raisons. Néanmoins, il n’en fit montre, et laissa Werner terminer. Puis s’exprima avec mesure.

      « Président Werner, nous vous remercions pour le soutien que vous apportez au Nouvel Ordre Jedi. »

    Il prit une brève inspiration.

      « Votre aide est déjà plus que suffisante, nous ne pouvons accepter plus que ce qui a déjà été fait. L’Ordre s’implantera sur Metellos pour en aider la population. Néanmoins, vous devez savoir que l’Ordre est indépendant. Aussi, il assure sa propre sécurité, nul besoin de soldats supplémentaires, et est souverain en ses Temples. La gestion des antennes sera exclusivement réalisée par l’Ordre. »

    Pendant un instant, il considéra la réaction du Président, puis reprit.

      « Concernant les personnes sensibles à la Force révélées sur Metellos, il est essentiel de rappeler que nul n’est forcé de rejoindre le Nouvel Ordre Jedi. Il est bon de savoir qui possède le potentiel de devenir un Jedi, mais l’Ordre se chargera lui-même de démarcher les familles et les individus concernés. Il n’est pas question de convaincre les réticents par quelconque mesure stratégique, la dévotion à l’Ordre est avant tout conviction. »

    Il se tut finalement, guettant la réponse de son interlocuteur.
Avatar de l’utilisateur
By Kurt Werner
#35943



Image

Un soir de la semaine un jeudi ou peut-être un mardi, il ne savait plus... Vivre la nuit lui faisait un peu perdre ses repères, alors que le casino était peu fréquenté il ressentit soudain des échos de perturbations dans la force.

Il n'était pas sûr de savoir ce que c'était, mais sa prudence se confronta à sa curiosité naturelle, liée à sa déformation professionnelle ; il devait savoir : il sortit de son bureau et fit un tour.


Il n'y avait pas de perturbation dans les chambres... Tant mieux, il avait pensé au pire pour ses filles tout d'abord... Les jedis allant aux pires généralement étaient tombés bien bas, soit s'appelaient en réalité déjà des siths.
Rien au restaurant-cabaret, rien au bar, ça devait venir du casino, il le sentait..
.




Il se rapprocha d'une table de jeu avec une roulette particulièrement fréquentée et beaucoup plus joyeuse que la moyenne où un très jeune homme était en train de Gagner effrontément.

Il gagnait deux fois sur trois ce qui est était un ratio impressionnant pour un joueur de roulette.


En se rapprochant il masqua sa présence par un voile d'énergie, comme il l'avait souvent fait durant sa vie... puis il s'installa en face du gamin à peine majeur qui avait appelle la chance grâce à la force alors que c'est interdit.

Vassili commença à se demander s'il ne pourrait pas lui être utile finalement : il se dit qu'il pourrait lui jouer un petit tour avant d'appeler la police.

Il commença à jouer lui aussi...
Son but n'était pas de gagner, mais de tester le jeune homme devant sa défaite.

Dès la première mène, il déplaça la poule au dernier moment.

L'autre fut surpris, il lui fallut quelques temps pour comprendre, quand à savoir d'où ça venait...



Quelque fois Vassily parvenait à gagner, d'autres fois c'était le jeune, mais la plupart des boules disputées finissait par faire perdre les deux hommes.
Le test qu'il voulait, c'était de voir la réaction devant une grosse défaite de cet homme.

Emporter par la fougue de sa jeunesse, il y perdit tousses jetons, comme Vassily le pressentait.

Autant vexé qu'énervé, il insulta le croupier, l'accusant d'avoir tricher.


En moins de 30 secondes, deux membres de la sécurité se tenaient à côté de lui.

« Veuillez nous suivre s'il vous plaît monsieur! »

« Mais pourquoi? je n'ai rien fait c'est lui a triché. » Dit-il en désignant le croupier.

Bon gré mal gré, il fut ramené contre son gré par les deux gardes du corps jusqu'au bureau de Vassily alias Vito Altobello où il reconnut le client habillé en costume noir.
«
Qu'est-ce que vous me voulez ?
»


« Tu t'appelles comment? »

« Kram Irnouz... »

« Kram tu as triché... »
«
Comment j'aurais pu? C'est que de la chance la roulette..
»


« Toi et moi nous savons comment tu peux tricher.

Tu sais faire d'autre chose aussi ?
»


« Qu'est-ce que vous voulez dire ? »

« Je veux dire dans le genre que tu es le à savoir faire ? »

« A l'orphelinat, quand j'étais très énervé, ceux qui me nuisaient avaient souvent mal à la tête furieusement. »

« C'est quoi ta vie comment gagnes tu ton pain?
»


« C'est la police ici ou quoi? »

« Écoutes mon gars, je devrais appeler la police et toi tu finirais en prison.

Ta seule chance d'y as une échapper, c'est de répondre à mes questions et dire répondre bien.
»

« Je fais la plonge d'un restaurant du centre-ville depuis 3 mois.
»

« Tu sais que tu as peut-être un avenir près particulier.

Est-ce que tu es un voleur?
»


« Non. »
«
Tu en es sûr tu n'as jamais volé avant?
»


« Non jamais ! »

« Tu as vu le film "la purge"?? »

« Oui, c'était un film émouvant, j'ai bien aimé. »

« Et la dernière bataille du grand maître tu l'as vu aussi ?
»

« C'est celui où le petit bonhomme tout vert il se bat contre l'empereur ?

Oui c'est bon mais ce n'est qu'un film, c'est pas la réalité pas vrai?
»


« Mais si, ce n'est pas de la fiction, c'est l'histoire de la République tu n'as pas vu c'était écrit au début du film... »

« Ben je ne lis pas trop quand c'est écrit en petit comme ça...
»

« Tu vas faire quoi dans ta vie tu vas nettoyer des verres toute ta vie?

Toi aussi tu ne voudrais pas être à chevalier Jedi.
»


Il se mit à rire...
« »Tu sais le gouvernement recherche activement des jeunes gens à former?

« Sérieusement vous pensez que j'ai des chances ? »

« Pour te dire la vérité, je me demandais si tu avais la motivation nécessaire je me demande si tu as la morale aussi car les Jedi sont très moraux et y a plein de règles à suivre, mais je pense sérieusement qu'ils pourraient te former. »

« Mais comment vous avez pu deviner que j'avais des pouvoirs ?
»

« Avec un peu d'habitude et d'entraînement tu apprends à reconnaître ce genre de chose à le sentir et à sentir tes émotions aussi.

J'ai donc fait en sorte par la suite que tu ne puisses plus déplacer la balle comme cela t'intéresserait.
»


Il leva une main et alors le stylo devant lui s'envola et alla se poser sur la table de devant Karim.

Le lendemain, lui, le jeune et deux amis Costauds, ce présentèrent à l'heure là où se déroulait les tests pour les Jedi.

A leur tour, il se verraient entrer dans le bureau où deux recruteurs les attendaient.

Toute sa vie il avait masqué son appartenance, camouflé en tous lieux les remous qu'il provoquait dans la force..il leva donc son voile qu'il avait projeté en entrant dans le bâtiment afin de faire réagir les Jedis et cela ne manqua pas


À la rentrée les deux Jedi assis levèrent la tête avec étonnement.


Le premier Assis à droite, jeune homme humain de 25 ans un peu joufflu fut ahuri, puis à priori ravi peut-être que le test qu'il allait faire passer se révélerait enfin concluant.

Le second un muun, sans doute plus avisé, aux sens mieux aiguisés, se leva précipitamment en renversant sa chaise en arrière, et dégaina son sabre-laser vert.


« Bonjour messieurs, dit-il avec un sourire en coin.

Vous recherchez des Jedi à former.

Je vous ai trouvé un jeune homme qui a priori a de grandes qualités vous verrez.

J'étais moi-même au service de l'Empire il y a quelques mois encore, je faisais partie de l'inquisitorius.
»


A ces mots le gros dégaina doucement aussi.
« Je ne suis pas amoureux du pouvoir je ne suis pas quelqu'un de mauvais.

J'ai été repéré par l'inquisiteur Demetrius.

J'étais dans l'armée impériale, j'ai continué au le service d'espionnage et pour l'inquisiteur.
»


Il avança doucement alors que les deux avaient dégainé leurs sabres.

Il posa sur le bureau un sabre laser de petite taille.


Il reculant puis continua :

« Je tiens à dire ici qu'au nom de l'Empire j'ai commis des actes horribles sur ordre.

Je suis venu pour négocier une réédition.

Je ne souhaite pas mourir mais servir est dans ma nature.

Formez-moi, surtout à votre culture et vos credos philosophiques, et je pourrais vous rendre de grands services.

J'ai une formations d'espion je pourrais servir dans des missions pour la république où pour le nouvel ordre Jedi comme vous le souhaiterez.
»


Ils rengainèrent...le muun lui dit :


« Monsieur, je ne sais pas ce que penseront les grands maîtres... »

«
Écoutez je savais que vous ne pourriez pas prendre de décision tout de suite.

Il y a dans ce datapad, mes adresses et coordonnées pour me joindre pour me fixer rendez-vous où vous le souhaiterez quand vous le souhaiterez.
»


« Quel est votre nom Monsieur ? »

« Vassili Matah était mon nom dans l'Empire, mon maître m'a donné le nom de Demetrius, et depuis ma nouvelle vie dans la République je suis le patron du Cabaret le Pink ladies... On m'appelle Vito Altobello.

Aussi appelez-moi comme vous voulez, vous pouvez même me donner le surnom de repenti si vous voulez.

Dites-leur bien que j'aimerais me racheter de mes fautes et que je peux leur indiquer une des sources du mal dans la bordure...

S'ils souhaitent la tarir afin d'éviter que de nouveau siths appelés par cette entité et formés par elle ne se propagent...
»


A ces mots il fit voler son sabre dans sa main, le rangea dans sa ceinture auprés d'un second, leur sourit et se concentra.... continua de sourire ...
et finalement, se téléporta... sans doute moins rapidement qu'il n'avait essayé de le faire...

Il leur laissait là un cadeau qu'il avait amené en signe de bonne foi...le gamin...

Avatar de l’utilisateur
By Discipline
#35974
N'allons pas trop vite en besogne.


    Les tests n’avaient pas commencé, les Jedi s’étaient donc installés dans une maison de quartier, gracieusement prêtée par les autorités locales. Ici, allaient et venaient quelques Jedi, Padawans et Chevaliers, ainsi qu’une poignée de non sensitifs affiliés au Nouvel Ordre Jedi. Ils résidaient ici, prenaient leurs marques dans ce recoin de planète, en attendant qu’un accord fût trouvé entre l’Ordre et le gouvernement de Metellos. On entendait plier bagages d’ici quelques jours, quitte à faire le voyage une seconde fois, quand les locaux dédiés à l’Ordre serait construits. Ici, au rez-de-chaussée, pouvait entrer qui le souhaitait, la plupart du temps des habitants du quartier, qui se trouvaient pris d’une migraine, ou simplement de curiosité. Les Jedi en présence se montraient accueillants, et s’arrangeaient pour qu’il y eût toujours quelqu’un assis derrière la petite table montée sur tréteaux près de la porte.

    Aujourd’hui, ils étaient deux, et il n’y avait personne. Ils discutaient, à voix basse, de choses et d’autres. Le jeune Humain posait ses questions au Muun, manifestement plus âgé et détenteur d’une connaissance plus étendue. Ils se turent soudain, et se levèrent de leur chaise, quand une troupe bien hétéroclite passa l’entrée. Les regards se tournèrent aussitôt vers l’Humain dont le visage souriait doucement.

      « Bonjour messieurs. Vous recherchez des Jedi à former. Je vous ai trouvé un jeune homme qui a priori a de grandes qualités vous verrez. J'étais moi-même au service de l'Empire il y a quelques mois encore, je faisais partie de l'Inquisitorius. Je ne suis pas amoureux du pouvoir je ne suis pas quelqu'un de mauvais. J'ai été repéré par l'Inquisiteur Demetrius. J'étais dans l'armée impériale, j'ai continué au le service d'espionnage et pour l'Inquisiteur. »

    Il n’en fallut pas plus, et c’était déjà beaucoup, pour que le Muun réagit. Il fit signe aux trois rangers plantés dans un coin de la pièce. Celui qui semblait être le plus gradé interpella Vassily.

      « Ne bougez plus. »

    Mais le suspect poursuivit. Il s’avança, jusqu’à poser un objet singulier sur la table : son sabre. Le Muun n’eut qu’un geste, attirer à lui l’arme, et répliquer sans attendre.

      « Arrêtez-le. »

    Le jeune apprenti Humain, tenait déjà fermement la poignée de son sabre, encore éteint. Le Muun, lui aussi, se tenait prêt à dégainer, et gardait une prise ferme sur l’arme du visiteur. Le premier des rangers posa une main lourde sur l’épaule de Vassily, qui eut tôt fait de se retrouver encadré d’un second rangers.

      « Passe-lui les menottes.

      - Ne bougez pas. »

    On immobilisait déjà les poignets du suspect dans son dos. Sans réaction, Vassily se retrouverait rapidement mis aux fers.
Avatar de l’utilisateur
By Kurt Werner
#35975


Vassily sourit au moment où les gardes s'approchaient de lui.
«
Soyons raisonnables allons pourquoi tant de violence?
»


Les costauds avec lui repartirent comme prévu, dés qu'ils entendirent qu'on parlait de garde, dans le Speeder garé à 10 mètres ...de l'annexe de l'hôpital miteux de Mariebo qu'on leur avait attribué dans la capitale.

Ils posèrent une main sur ses épaules et à ce moment-là il tenta un mouvement d'épaule vers le bas, surprenant les gardes qui se reprirent tout de suite en l'attrapant à nouveau, il sourit à nouveau l'air désolé le munn comprenant qu'il venait de manquer quelque chose se renfrogna, puis il disparut dans un souffle.

Il n'était plus là.


Il se concentrèrent et ils arrivèrent le localiser mais déjà le Speeder dans lequel il était fonçait vers le centre ville à toute allure dans une direction à priori différente de celle des gardes, qui eux étaient partis précédemment.

Au bout de 30 secondes ils perdirent même sa signature Jedi dans la ville.

Ils se retournèrent alors vers le jeune homme qui a été attrapé par un des gardes.


« Ecoutez je ne sais pas ce que vous voulez il m'a dit que je pourrais devenir peut-être un Jedi avec vous il a dit qu'il a fait des choses horribles par le passé mais qu'il voulait la rédemption... »

Alors qu'il parlait son comlink se mit à sonner... il le connecta et alors on entendit la voix de Vassily.


« Excusez-moi de vous avoir faussé compagnie, mais j'aime beaucoup ma liberté.

Je veux faire amende honorable et rentrer dans le droit chemin je ne souhaite pas les chaînes qui vont avec.

Je viens à vous pour vous le prouver, et je vous ai ramené un jeune espoir, Kram n'ait pas peur en fait c'est des gens bien ... là ils ont réagit par crainte.. ils ont raison d'être prudent ils ne connaissaient pas mes intentions...

Je voudrais parler parler avec un maitre pour savoir si ma rédemption est possible et envisageable.

Je préfère éviter d'être prisonnier ou assassiné je pense que vous pouvez me comprendre.

Ma démarche est sincère c'est pour cela que je n'ai pas sorti le deuxième sabre que j'avais sur moi.

D'ailleurs vous pouvez garder celui-là en caution mais peut-être un jour me le rendrez-vous alors ne me l'abîmez pas.

Si quelqu'un se décide à venir me voir pour estimer et voir s'il est possible d'entamer une rédemption il n'aura qu'à utiliser ce comlink et me laisser un message pour un rendez-vous.

Si vous estimez qu'il vaut mieux venir me tuer demandez au président Werner où je me trouve il le sait parfaitement et je préférerais avoir la surprise.
»



Avatar de l’utilisateur
By Discipline
#36064
    Il avait filé, laissant là le gamin et les deux Jedi, perplexes, sabres à la main. Le comportement ne collait pas avec le discours. Du point de vue de ces deux-là, si l’Inquisiteur avait cherché la rédemption, il n’aurait opposé aucune résistance. La manoeuvre fut perçue comme un piège, et non comme une confession.

    On rangea les armes, quelques longues minutes après le départ de ce type étrange, et dangereux, et armé d’un sabre laser. La Nouvelle République connaissait des lois strictes quant au port de ce genre d’armes. Le Muun demanda à son Padawan de s’occuper du gamin, et de lui poser quelques questions. Quand avait-il rencontré le dénommé Vassili Matah dit Vito Altobello, Demetrius ? L’homme avait également mentionné un cabaret, le Pink Ladies. Que lui avait-il dit d’autre ? Que voulait-il de lui finalement ? Le gamin serait gardé en observation un moment. Toute l’affaire laissa échapper un bref soupir au Muun qui se tourna instinctivement vers le Conseil afin d’expliquer aux Maîtres la situation et ce qui venait d’arriver.

    Maître Morelion, qui avait en charge la communication avec le gouvernement de Metellos, énonça les directives du Conseil.

    En toute discrétion, deux Chevaliers Jedi furent envoyés au Pink Ladies. Si Matah se pointait à nouveau là-bas, il serait appréhendé.

    Et comme mention avait été faite du Président Werner, Maître Morelion, au nom du Conseil Jedi, prit soin de le contacter personnellement afin de fixer avec lui un rendez-vous, dont l’objet ne fut pas précisé. Il ne fut pas mentionné qu’on suspectait désormais le Président de collaboration avec un Sith.

    Il fut notifié au Nouvel Ordre Jedi l'existence d'un utilisateur du Côté Obscur de la Force : Vassili Matah dit Vito Altobello, Démétrius.
La Chasseuse des Ombres

Son souffle exhala une dernière bouffée de fumée […]

Une délégation sénatoriale avait été prévue depui[…]

Président Werner L'ingénieur Retraité g[…]

Varier sa gamme

Tchouck Le vent soufflait, une fine tige en m[…]

La descente jusqu’au hangar ne fut pas de tout re[…]

La connexion sécurisée avait été établie entre le[…]

Mandalore [1/2]

Vrad écoutait la réponse de Misha attentivement[…]

Le mieux c'est que tu commences par dire où tu com[…]