L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Ce monde est une véritable industrie ambulante sur laquelle ont été bâties des villes orbitales incroyablement laides et hideuses. Metellos est également appelée la "Coruscant morte-née". Attention aux Steeps, d'immenses grenouilles rôdant dans les égouts, et redoutables prédateurs connus pour manger les enfants.
Gouvernement : Nouvelle République
Avatar de l’utilisateur
By Kurt Werner
#36095
Image


Durant les six mois qui suivirent Juan changera de fonction il était directeur de l'Académie et responsable des programmes d'infanterie il gardera sa casquette de façon à chapeauter les programmes et booster et évaluer les enseignants, puisque tout était maintenant rodé, mais devint formateur à temps complet en de rares occasions ; lorsque de rares classes étaient fondées temporairement afin d'enseigner aux hommes sélectionnés, comment optimiser sa dépense de testostérone.

Il s'agissait de former de façon intensive et exclusive une classe de jeunes gens triés sur le volet : parmi les specforces formés certains, rares, avaient le potentiel pour devenir encore plus forts que les soldats d'élite formés habituellement.

Les Spécforces étaient des soldats d'élite des agents spéciaux formés à l'échelle d'une faction il fallait qu'ils soient nombreux et avoir un niveau de qualification exemplaire pour pouvoir répondre aux besoin de missions délicates.
Le Soldats d'Elite de Juan étaient l'élite de cette élite, de rares hommes étaient capables de tels exploits, et lorsqu'il y avait assez d'hommes de cette trempe pour faire une unité, Juan durant un temps s'occupait alors personnellement de leur formation...



Cela pouvait encore créer la crème de la crème, l'élite de l'élite certes pas un très grand nombre de personnes car tout le monde ne peut pas devenir très fort et encore plus fort
Très peu avaient la chance de pouvoir de devenir des guerriers d'élite de ce niveau...et très peu n'avaient la possibilité d'être accompagnés de façon si experte dans le dépassement de soi, la focalisation sur l'objectif, et l'utilisation de ses passions pour exacerber sa volonté, son courage, son énergie, son explosivité, tout en arrivant à canaliser tout cela..

Les meilleurs des meilleurs ne pouvaient être dirigés que par des experts, et ne se hisser qu'au summun et apprendre que par le meilleur des meilleurs depuis la mort de Jango Fett.


L'entraînement de l'Elite, c'est sûr était redoutable mais celui-ci était inimaginable, repousser toujours les limites humanoïdes afin que Chaque homme au moment de l'action soit absolument prèt à effectuer le geste parfait qui le fera gagner dans tous les cas.

Il apprenait également les rudiments de la lutte anti-Sith et pro Jedi, comment favoriser les Jedi comment il luttaient habituellement ce qui était le plus difficile à faire pour un Jedi.

Ils apprenaient également à tirer en formation, comme il l'apprenaient précédemment mais en plus poussé.
Ainsi étaient-il capables d'avoir mémoriser une vingtaine de figures, dessinant par leurs tirs et leur cohésion de laser simultanés sur la cible les formes mémorisées.

Aussi rapide que fut un Jedi, une figure de laser simultané de part et d'autres de son sabre certains sur sa garde certains tirs aux extrémités de sa personne rendait presque impossible les parades.
Mais alors cet enseignement de la figure simultanée sur une même cible Rendait les confrontations redoutables mais pas exactement dans le sens habituellement où on l'entends.

De plus un dispositif de bouclier portatif était prévu à l'étude sous le modèle des Droïdes EKa Destroyer.

La formation en Tercios possible qu'aux soldats de l'Elite de Kurt ou plutôt l'Elite de Juan était appelée les Cadets Militariens...car formés sur la station renommée parfois appelés dans le jargon "la solution"...



Avatar de l’utilisateur
By Destin
#36101
« OH ! » Quelle manie. « Vous deux là ! Les boxeurs... » Mains croisées dans le dos, la figure sévère, à appeler deux jeunes recrues. Encore. « Venez ici. » Les deux types sortirent des rangs. Placés de part et d'autre de l'instructeur, un gringalet qui avait fait quelques opérations... dans des mondes... sensibles. « J'en ai marre de vous voir vous battre. Vous irez faire la vaisselle ce soir. »

Les rangs étaient peuplés de soldats sortis des autres formations de l'académie. L'entraînement d'élite demandait des choses qui forgeaient des hommes sans défaut : une discipline d'acier. Une rigueur au cordeau. Un entraînement inégalé. Et pour cela, il fallait des figures. Des maîtres.

Ces maîtres, l'Académie GRF n'en avait pas trouvé. Les instructeurs présents n'avaient aucun style. Aucune grande bataille à leur actif pour justifier leur respect. De fait, de respect, il n'y avait point. Les comportements obséquieux, les pieds-de-nez à l'autorité, et les attitudes de provocation se multipliaient, et menaçaient de prendre racines, au point de mettre à cette section d'élite un niveau encore plus bas que le niveau de base fourni ailleurs.

Juan Paquito, le bien-nommé, allait devoir se mettre en quête de furieux, capables de tout. Des anciens de l'Empire, le genre chef de section à Renatasia. Des mercenaires Mandaloriens, entraînés à chasser en meute dès l'âge de 10 ans. Des Chefs exilés Togoriens pour leur apprendre les nécessités de s'exercer physiquement. Des Amiraux rebelles qui ont dû bombarder des villes civiles, pour apprendre le sens du devoir et de l'humilité.

Mais il allait falloir travailler pour les avoir... Et offrir des salaires qui le justifiait.




Le Blaster SE-14 se couvait sur trois modèles : le standard, déjà en service durant les Guerres Cloniques, une version augmentée, le SE-14c, qu'on trouvait en vente à peu près partout, sur le marché légal, et le SE-14r, un modèle de commande pour le seul client qu'était l'Empire Galactique. La commande voulait un blaster peu onéreux, capable d'équiper en masse les troupes armées, sans encombrer le barda des officiers et des unités mobiles, tout en restant efficace. Les deux autres modèles avaient pour eux un montant un peu plus élevé, un poids moins idéal, mais un rapport de puissance toujours écrasant.

Pourquoi alors demander à s'en trouver au marché noir ? Un simple appel d'offre pourrait donner un comparatif suffisant à des tarifs avantageux... Incluant les autres éléments, dont l'armure sophistiquée.




Mais les disrupteurs alertèrent d'autres autorités. Personne ne sut qui avait fait fuiter l'équipement prévisionnel de ces troupes. Mais on voyait déjà émerger quelques acteurs suite à ce point noir, au milieu d'un équipement un peu trop meurtrier, dans un rapport dévoilé par un journal satirique paraissant le Mercredi.

- Des associations de Défense de la Paix demandèrent la cessation d'activités de la GRF
- Des Entreprises de Services de Sécurité et de Défense mirent en place des actions en justice pour concurrence déloyale et usage illégal d'équipements interdits aux usagers civils et privés
- La Défense de la Nouvelle-République demanda un rapport justifiant l'emploi d'armes prohibées devant une commission sénatoriale
- Et, plus encore, le Septième Bureau commença à mal voir l'apparition d'un concurrent sur la scène intergalactique...

Quelles actions à venir pour la GRF, et quelles répercussions à prévoir donc ?
Avatar de l’utilisateur
By Kurt Werner
#36106
Devant le scandale soulevé, la G.R.F. se fendit d'une communiqué de presse pour rassurer ses Partenaires et les autorités.

« "La G.R.F. exerce légalement son activité commerciale, respecte et respectera toujours les Lois Républicaines et dans les Mondes où elle exerce et exercera.

Des concurrents mal intentionnés se sont procurés un document et l'ont fait fuité dans la presse et aux autorités dans le but de nous discréditer.

Le document est une proposition d'un collaborateur cherchant à rendre la copie idéale pour lutter contre les siths.

Cette arme a été écartée malgré son efficacité en raison de la Loi Républicaine.

Nous laissons donc une semaine à partir de cette publication à nos concurrents un peu trop empressés de nous faire des croche-pieds, et aux journaux manifestement pas assez professionnels pour nous avoir seulement demandé ce qu'il en était, de publier des excuses et de retirer leur plaintes pour éviter que nos avocats ne portent plainte en diffamation, car, si nous n'obtenons pas des excuses après de telles diffamations, nous obtiendront jusqu'à leurs dernièrs crédits...

Pour les associations de Défense de la Paix, que nous respectons pour leur travail acharné dans la défense de leurs idées, sachez que la G.R.F. ne cause aucune guerre, mais qu'elle est au contraire essentiellement Formatrice des chiens de bergers qui leur permettent d'éviter le voisinage du Loup"
»


-----------------------------------------------------------------------
Image
La recherche des Meilleurs formateurs s'imposait, bien sûr la G.R.F. possédait déjà le Meilleur parmi les Meilleurs pour former des soldats, mais il ne pourrait pas tout faire tout seul, aussi il faudrait recruter parmi l'Elite Galactique peu importait leurs origines.

La recherche active avait permis de trouver et de recruter à des tarifs élevés sur la dizaine de profils qui arrivaient en tête 4 instructeurs...
Ce qui en faisait 6 sur les 10 meilleurs de la Galaxie en comptant déjà Juan, maître de la discipline, du combat à mains nues et de la vibro lame et Tancred Miss un Twi'lek de ondeon, l'as du camouflage et de la recherche constante de la position idéale précédant le combat.


Les 4 profils recrutés furent :

-Memphis Boyd, Rodiens bleue maître dans l'utilisation de l'arme à Répétition et dans son enseignement.

-Run gatwa, Guerrier d'Elite Wookie, ayant deux doigts à la main gauche en moins, et quelques touffes de poils ne repoussant pas. Il était destiné à enseigner ses grandes forces : sa focalisation sur l'objectif grâce à la concentration ainsi que certaines techniques peu orthodoxe de survie.

-Formuil binto, Hapienne mercenaire et ancienne contrebandière, qui leur enseignera le lancer de couteau, la démolition et l'art de la réaction, pour être prêt en une demi seconde et passé du statut de surpris à prêt sans passer par la case mort...

-Carnello Foyo, Humain de rendili, enfin ancien membres de diverses milices et armées, mercenaire de renom leur enseignera le dépassement de soi, autant d'un point de vue physique que du point de vu mental...


Tous ayant eu des carrières bien remplies, mais ayant surtout des capacités de transmission hors du commun....
Ces gens furent débauchés de partout à des prix peu raisonnables, mais ce serait l'avenir de la Réputation de la G.R.F.


Trois impériaux et un mandalorien furent refusés par raison de loyauté, et parce que finalement on avait suffisamment de professeurs (1 pour 2 soldats).


---------------------------------------------------------------------------

-Enfin un Appel d'offre fut lancé sur un Modéle du SE14-C ou d'un modèle équivalent plus léger si il en existait d'aussi fiable.

-Un autre pour l'armure efficace et légère.


Avatar de l’utilisateur
By Destin
#36107
Le démenti sembla calmer le jeu. Un bref temps. Ce fameux journal n'en disait jamais son dernier mot. Habitué des scandales qui secouaient les sphères politiques locales, sa réputation de journal d'investigation, dont les phrases savaient faire grincer les dents, il ne s'offensa pas des mots de l'entreprise. Qui, à l'instar de tous ceux qui pratiquaient le "journalisme total" et prenaient à coeur leur place de 4ème pouvoir, sans jamais participer aux colloques où se mêlaient figures journalistiques et figures politiques, se fendirent d'un numéro 2, qui allait placer la GRF dans son plus grand porte-à-faux :

Image


Après cette annonce, comme à chaque document scanné présent en pages centrales de ce journal, une enquête judiciaire fut instruite. La GRF avait voulu se procurer des armes que la morale répudiait. Les associations se portèrent Parties Civiles, et il y aurait certainement une autre enquête sénatoriale, mais plus armée cette fois-ci. La GRF avait son choix à faire : continuer à s'enfoncer dans un démenti agressif, ou présenter ses excuses et plaider coupable de naïveté... Parfois l'honnêteté payait.




Recruter des profils... sur quelle base ? Quel plan ? On n'avait déjà pas remis de rapport au Patron qu'on recrutait déjà des individus. Il avait fallut qu'un des cadres dise qu'aucun de ces gens-là n'existaient, et que les candidatures étaient des moqueries. Mais on retenait l'option "Ni impériaux ni Mandalorien", pour le principe. Et on avait réussi à avoir une liste aux profils diversifiés. Presque pas d'humain, sinon des femmes :

Image


Recruter un maître de chaque permettait de ratisser large, pour de sacrés salaires. Mais que valait un peu d'argent pour former l'élite ?




Les blasters de poche vendus par des entreprises qui n'avaient cure du scandale - ou plutôt qui se plaçaient dessus dans l'espoir de vendre leur produit "homologué" quand le scandale aurait fait son effet - étaient en bonne liste :

  • BlasTech proposait son SE-14c vendu normalement pour 400 crédits pour 300 crédits
    • Encombrement et Poids : 7/10
    • Puissance de tir : 6/10
    • Capacité chargeur : 7/10
    • Facilité d'entretien : 7/10
  • BlasTech proposait son DL-44 vendu normalement pour 750 crédits pour 600 crédits
    • Encombrement et Poids : 4/10
    • Puissance de tir : 10/10
    • Capacité chargeur : 3/10
    • Facilité d'entretien : 7/10
  • BlasTech proposait son DH-17 vendu normalement pour 900 crédits pour 750 crédits
    • Encombrement et Poids : 2/10
    • Puissance de tir : 7/10
    • Capacité chargeur : 10/10
    • Facilité d'entretien : 8/10
  • Merr-Sonn proposait son DD6 vendu normalement pour 500 crédits pour 350 crédits
    • Encombrement et Poids : 7/10
    • Puissance de tir : 6/10
    • Capacité chargeur : 5/10
    • Facilité d'entretien : 8/10
  • Merr-Sonn proposait son Modèle 434 vendu normalement pour 650 crédits pour 500 crédits
    • Encombrement et Poids : 6/10
    • Puissance de tir : 9/10
    • Capacité chargeur : 3/10
    • Facilité d'entretien : 7/10
  • Merr-Sonn proposait son Power 5 vendu normalement pour 850 crédits pour 750 crédits
    • Encombrement et Poids : 6/10
    • Puissance de tir : 8/10
    • Capacité chargeur : 5/10
    • Facilité d'entretien : 7/10

L'armure fut proposée en un seul modèle, les fabricants manquant de temps pour un modèle personnalisé : fibres de carbone et de duracier en plaques articulées, avec couverture en polymère noire. Torse, épaulières, avant-bras complets, des parties articulées qui tombaient sur les cuisses, une coque pubienne, et des grèves complètes avec une protection de chaussures, qui se greffait par-dessus de bonnes bottes. L'ensemble valait son prix, à 4.000 crédits, mais les résultats seraient là.
La Chasseuse des Ombres

Son souffle exhala une dernière bouffée de fumée […]

Une délégation sénatoriale avait été prévue depui[…]

Président Werner L'ingénieur Retraité g[…]

Varier sa gamme

Tchouck Le vent soufflait, une fine tige en m[…]

La descente jusqu’au hangar ne fut pas de tout re[…]

La connexion sécurisée avait été établie entre le[…]

Mandalore [1/2]

Vrad écoutait la réponse de Misha attentivement[…]

Le mieux c'est que tu commences par dire où tu com[…]