L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

La planète du fromage est une planète tout en fromage, où la guerre du fromage a déjà fait plusieurs millions de morts. Si l'empire espère bien que ses mines de fromages continueront à fonctionner malgré les tensions, la république a des vues sur le fleuve de l'hémisphère sud, principal pourvoyeur de fromage concentré de la galaxie.
Gouvernement : Fromager Impérial
Avatar de l’utilisateur
By Tel Angor
#36750
| L'ÉVEIL | 1er ACTE



Narrateur : … Un souffle hoquetait doucement, il résonnait à travers une salle sombre… Au sein du Noyau Profond à la surface du monde d’Impératrice Têta, aux confins de son continent méridional non loin des terres de la fourbe maison Aurelian. Sur des terres abandonnées grouillantes d’une verdure marécageuse et sauvage une lueur émane d’une habitation perdue au milieu de ce grand nul part forestier. Là ou permabéton et poutrelles de duracier ont été impitoyablement supplanté par du bois brut et des blocs de pierre anciens, se dessine une masure sinistre qui dévoile ses formes au grès des timides rayonnements lunaires. Un lourd portail rouillé toisé de deux étranges statues taillées dans une pierre verte et granuleuse représentant d’étranges abominations sans nom, des gardiens immobiles et silencieux du lieu, c’est également là, l’unique entrée d’un domaine cerclé par un muret hérissé de pal. Par-delà la brume du lugubre petit parc, à la fin d’un long sentier d’une terre battue et boueuse, une lourde porte aux deux battants de bronzium … Un vieillard encapuchonné progressait à travers le bâtiment…

Image


Derrière les portes un grand hall, le sol de marbre est froid seul quelques dalles purent être épargnées de la morsure du givre, réchauffé par d’anciennes bougies à la flamme vacillante. Un grand lustre cristallin au centre du décor, quelques armures poussiéreuses postées de part et d’autre de la pièce, de larges vitraux représentant des scènes de batailles oubliées qui eurent lieu il y a bien des âges, accrochés sur le pan des murs des armoiries déchirées, quelques débris traînant négligemment sur les carreaux, des portes auxiliaires menant aux autres branches du manoir, et un escalier central plongeant aux niveaux inférieurs… La figure encapuchonnée s’engouffrait au plus profond de la demeure…

Il fut un temps cette masure était un lieu chargé d’histoire et de noblesse, il ne transparaissait désormais plus qu’une sombre corruption, bien plus sordide que la simple manifestation d’une négligence de l'entretien, tout avait été pervertie par la présence de son nouveau propriétaire… Le vieillard était enfin arrivé à l’étage le plus bas du manoir... L’ultime pièce était rectangulaire, de longues colonnes de marbres noirs disposées régulièrement le long d’un tapis écarlate encrassé. Trônait au bout de cette pièce une large cuve dans laquelle baignait le maître du lieu… Le mystérieux invité s’annonça alors après être arrivé au bord du bassin ou sommeillait celui qu’on connaissait sous le nom de Tel’Angor…

??? : "Il est temps pour vous de sortir de votre sommeil."

Narrateur : Deux yeux écarlate s’entrouvrirent contemplant depuis la glace en transplacier celui qui lui adressait la parole. Le liquide de la cuve commençait alors à s’évacuer drainée par de lourdes pompes métalliques. Une fois entièrement vidé la cloche de transplacier se souleva laissant retomber au sol un corps pâle et percé de dizaine de tubes.

Tel’Angor : "Mon repos n’est pas suffisant, tu m’as réveillé trop tôt, trop tôt prophète…" [La voix grondait à travers la salle et le ton était teinté d’une colère non-dissimulé]

Narrateur : Le prophète pouvait toujours sentir la blessure mentale de la créature noire, il pouvait ressentir la marque du côté lumineux qui lui avait embrasé la chaire. Se tenant de son bâton, le vieillard esquissa néanmoins une révérence aux restes de cet ancien nexus de force du côté obscur.

??? : "Je ne puis me permettre d’attendre plus longtemps votre noirceur, notre pacte a été conclu il est grand temps que vous remplissez votre engagement."

Tel’Angor : "Nous avions conclu un pacte prophète, n’essaie jamais d’insinuer que je ne remplirai pas ma part… Sache que ma patiente a des limites. "

??? : "Là n’était pas mon attention votre éminence du côté obscur."

Narrateur : Alors que le prophète s’entêtait à baisser l’échine religieusement Tel’Angor leva une main crochue en direction du prophète comme pour mettre un terme aux palabres du vieil homme.

Tel’Angor : " Cesse donc tes flatteries et parle distinctement prophète. "

Narrateur : Celui qu’on surnommait désormais le Force Vampire s’adressait au prophète avec une voix froide et emplis de suffisance.

??? : "Les murmures de la cour s’agite, j’ai pu lire de bon présage, [ les yeux du prophètes se révulsèrent, les orbites se nappant de noir] il vous faut revenir vite auprès du sang royal ... Mais avant il vous faut un tribu ... Il faut vous débarrasser de l’oiseau moqueur de Kiros. Il le faut ! Ainsi une fois le sang versé la voie s’ouvrira à vous et dans votre sillage parmi les étoiles, la voie s’ouvrira pour l’Empire..."

Tel’Angor : "…"

Narrateur : Idiot était celui qui ne prêtait pas attention aux mots des prophètes du côté obscur. Ils avaient leurs yeux braqués dans un manteau de néant qui cachait les fils du destin, ils parvenaient à en deviner certaines fluctuations. Tel’Angor lui restait silencieux, les mots du prophète demeuraient nébuleux, pour accomplir sa besogne il allait devoir se mêler au bétail qui le répugnait, les sourcils froncés Tel’Angor releva la tête en direction du prophète.

??? : "Une navette vous attends votre noirceur elle nous emportera pour la cour. Une engeance de la maison Curze détient une importante relique dans sa collection personnelle, j’ai pu organiser une rencontre et elle a requis votre venu."

Tel’Angor : "Ne peux-tu pas simplement exiger que cette relique te soit remise prophète ? Toi qui est censé être la voix d’un Empereur ?"

??? : "Pas de cette Empereur-là. [Le prophète en disant cela crouler sous le poids de son dos, ses deux mains glissant sur le manche de son bâton, il reprit après quelques instants de silence, sa voix toujours teintée d’un ton grave] La relique doit être nourrie du sang de son propriétaire, un sang versé depuis la main d’un des enfants du côté obscur, ce n’est qu’après que la relique s’ouvrira à l’illumination, le côté obscur le demande. "

Tel’Angor : [Un soufflement du nez et quelques enjambées sur le sol froid, Tel’Angor répondit finalement] "Pressez donc prophète, ouvrez la marche et désigne du doigt ceux que le côté obscur a condamné, le sang coulera. "

Narrateur : Les deux ombres partirent alors, une navette blanche s’envola au-dessus des bois perdus, en direction du continent occidental non loin du Conflent de la forteresse de fer pour aller à la rencontre de Dame Narcys nièce par alliance d’un cousin du Lord Konrad de la lignée des Curze, la jeune femme détenant dans sa demeure familiale la collection d’œuvres d’arts de ses aînées. Son sang devait être déversé par la main de Tel’Angor dans un calice de métal, ainsi l’avait décrété le prophète. Un simple rendez-vous diplomatique qui devait se finir dans une gerbe écarlate, mais gare à ceux qui écoutaient les versants du côté obscur, les liens du sang des hommes pourraient très bien attirer le regard des autorités royales de la famille Fanrel.

L es choses sérieuses commençaient. Le grand p[…]

https://cdnb.artstation.com/p/asset[…]

Lorsqu’ils se retrouvèrent hors de danger, ils pur[…]

https://cdn.discordapp.com/attachm[…]

La bataille de Kamino [Dashel Nelievar]

https://media1.tenor.com/images/39b[…]

○ Un emprunt pour l'avenir ○ La pla[…]

Mise à jour : Pacte de renonciation à la guerre d[…]