L'Armée des Ombres

Saison XI Cliquez ici pour voir l'intro...

Discutez avec le reste de la galaxie
Avatar de l’utilisateur
By Scott Knox
#31682
Après avoir dépoussiéré ses archives, la T.I.M.E fit donc parvenir un holocom crypté à la Chandrillian Corp. représenté par Joseph Camprica, responsable de la branche spatiale de la T.I.M.E.

Image
Merisee
Partenaire officiel de la Borstel Galactic Defense
Partenaire officiel de la Corporation Technique Correlienne


Image
Joseph Camprica / T.I.M.E SpaceShipYards



Cher partenaire de la Chandrilian Corporation,

Il y a quelques mois, nous avons réussi et fait valider un nouveau type d'équipement sur l'un de vos bâtiments, un vénérable X-401 et nous vous faisons parvenir cette archive, qui n'est réservée qu'à votre discrétion.

Le choix arrêté du X-401 a été justifié pour des contraintes économiques car il reste accessible à de nombreuses bourses.

Si la perspective d'offrir d'autres services pour ce type de navire ou pourquoi pas, d'autres unités moyennes/lourdes de votre gamme, vous semble pertinent, nous sommes tout à fait disposés à en discuter sur des bases pertinentes et viables entre nous.

Mais plutôt que des mots, je vous laisse découvrir ces images...


L'image s'effaça et fit place à des images d'archives assez récentes datant d'il y a 10 mois d'après l'affichage chronologique


"Au début, on commencerait d'abord par une seulement et à quai, la tourelle en question serait donc démontée soigneusement hors du navire, dans un banc d'essai sécurisé et souterrain, au cas où une surcharge entraînerait une explosion. Aucune personne ne serait à proximité de l'engin, tout se ferait à distance.

Ensuite le lieu de l'essai fut choisi, au fond d'une mine abandonnée, (re)creusée pour abriter l'arme montée sur un rail et si, au bout du tunnel de 10 kilomètres, la roche était pulvérisée, personne ne serait atteint, puisque déjà on se situait à 30 mètres de profondeur. De même qu'on vérifia avec plusieurs sondes, qu'aucune poche d'eau, de gaz, de lave ou tout élément pouvant affecter les essais, n'environnaient le site. D'après les résultats des sondes, de la roche dure et ce, sur plusieurs centaines de kilomètres autour.

Après plusieurs semaines de préparation, tests, vérifications et sur-vérifications, le jour J arriva...Au bout des 10 km de tunnel, se trouvait un panneau blindé de 20 m2 d'une épaisseur d'un mètre, monté sur un support et fiché dans la roche.

Le technicien, responsable du tir, mit en marche le collimateur laser de visée de la tourelle, zooma jusqu'à sa cible. L'engin indiquait 20% de la portée, une fois verrouillé, la puissance commença à grimper dans les circuits et accumulateurs de la tourelle...5%...10%...30%...60%...Température stable, puissance nominale, tout allait bien...80%...95%...Les panneaux blindés descendirent sur le pas de tir, une sirène d'alerte et des girophares en action prévinrent du tir imminent...A 100%, l'ordre de tir fut donné !

Une puissante décharge fusa du canon modifié, à la différence, que celle-ci se prolongea durant 10 secondes comme un chalumeau géant et dévastateur. Dehors, les senseurs de température indiquaient un pic de 800° changeant la couleur de la roche environnante du gris marron à un rouge sombre.

Des caméras et senseurs enregistrèrent tout l'essai jusqu'à l'impact, ce qui permit de décomposer à très grande vitesse toutes les étapes cruciales car, en réalité, il s'était écoulé qu'1 seconde entre le tir et son point d'impact et au vu des résultats, c'était plutôt très probant ! Le panneau blindé fut atteint à sa surface qui se liquéfia au bout de la 3ème seconde, 3 autres secondes furent nécessaires pour percer le mètre de blindage, les 4 autres restantes agrandirent le point d'impact d'environ 50% soit un trou de 10m2 au total...C'était une réussite !"


Ensuite, les images montrait un X-401 prêt au décollage, une fois en l'air puis l'atmosphère franchie, le vaisseau repéra une colonie d'astéroïdes, les cibla et ...les transforma en chaleur en lumière pour en récolter les ressources indispensables...C'était un grand pas en avant vers l'indépendance technologique qui avait été franchi-là ! L'image de Joseph réapparut...

Image
Joseph Camprica / T.I.M.E SpaceShipYards


- Nous espérons que la perspective de voir vos navires, du moins, de pouvoir proposer à la clientèle, ce service supplémentaire, sans qu'elle fasse l'achat de vaisseau minéralier plus coûteux et moins défendu qu'un X-401 ou tout autre navire comparable, vous aura séduit et sera l'objet de nombreuses ventes.

- Pour notre part, nous sommes prêts à discuter avec vous sur les modalités technologiques et commerciales de ce brevet spécifiquement dédié et optimisé pour vos navires.

- La T.I.M.E vous adresse ses meilleures salutations et attendons, non sans une certaine impatience, votre réponse car bien d'autre(s) projet(s) fourmillent déjà dans nos esprits.

Cordialement,
J.Camprica


L'holo s'éteignit, maintenant, reste à voir si la C.C avait été séduite...ou pas !
Une bouteille à la mer

La nuit avait été effectivement courte pour la […]

L'empereur de fer et la reine des neiges

Désolée... de quoi ? Pour qui ? Pour lui ? Elle y[…]

« -Attendez attendez ... s’il vous plaît. Ce n’es[…]

Je remarque Trench que tu ne dispose pas d'avatar.[…]