L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Planète d'origine des Vratix, ce monde tempéré pourvu de plusieurs lunes est l'un des plus importants de la galaxie. En effet, c'est sur Tyfferra que les Vratix, race insectoïde intelligente, produit le précieux Bacta qui approvisionne la majorité des centres médicaux de la galaxie.
Gouvernement : Empire
By Cahir Quinn
#7919
Rien de tout cela n'avait été prévu tout d'abord. Les conseillers de la Reine s'agitaient cependant et il lui fallait agir vite si elle désirait garder la cohérence et l'entraide entre les ducs et ainsi faire avancer le Consortium. Elle n'avait guère eu d'autre choix de trouver une solution dangereuse et risquée mais qui si elle réussissait permettrait de faire d'Hapès la puissance numéro 1 sur le plan galactique - tout du moins la Ligue car cette action se faisait également en son nom. Et quelle merveilleuse cible qu'était Thyferra. Actuellement sous contrôle impériale les services secrets de la Reine avaient pourtant fait savoir que les espèces locales se défendaient becs et ongles contre les humains impériaux et surtout les dirigeants des différentes sociétés.

En effet les Vatrix étaient las depuis de nombreuses années d'être délaissé et surtout écrasé par des humains qui abusaient de la sagesse de leurs anciens. Ainsi une opposition passive et très discrète s'était mise en route et c'était celle la même que la jeune Sylvia venait rencontrer. Etoile montante aux côtés de la Reine elle avait amplement démontré ses talents en tant que confidente, amie, garde du corps et espionne et sa maîtresse savait amplement qu'elle était capable de se montrer fine politicienne. Ainsi se fut une magnifique femme, mais qui se cachait derrière des vêtements amples qui quitta l'astroport de la capitale locale et se glissa dans les rues de la ville pour finalement atteindre un grand entrepôt de Bacta où elle tapa plusieurs contre la porte, selon un code convenu d'avance. Un Vatrix ouvrit la porte et la fit entrer sans un mot avant de la guider dans les sous-sols du bâtiment où on la présenta aux six dirigeants de la rébellion.

"Messieurs je suis l'envoyée d'Hapès comme vous avez mandé son aide. Ta'a Chume, grande dirigeante du Consortium, n'est pas sourde aux malheurs de votre espèce sous le joug impérialo-humain. Au nom de Sa Majesté la Reine je vous amène une proposition d'aide à repousser votre ennemi si vous acceptez en retour de devenir un Protectorat du puissant Consortium d'Hapès et la Ligue des Nations Libres..."
Avatar de l’utilisateur
By Démence
#8120
Les services secrets du Consortium de Hapès avait la réputation d'être un des meilleurs de la galaxie. Égalant au moins le BSI et légèrement en dessous du Bothan Spynet. Bref un des meilleurs. Si un podium devait être dressé, Hapès serait sur la deuxième marche en terme de services d'intelligence. Et même si le BSI restait bon "perdant" avec une simple médaille de bronze, il ne fallait pas non les prendre pour des maxi-tantouzes.

Les Vratix avaient effectivement attendu une représentante d'Hapès, mais pas plus que n'importe qui d'autre qui pouvait les sortir du pétrin. La Nouvelle République semblait même être préférée pour succéder à l'Empire.

C'est qu'ils n'avaient pas l'occasion de voir les informations.

Le Vratix qui semblait tenir la position de chef ft claquer ses mandibules, la faute au Basic qui lui était inconnu. Un autre Vratix, visiblement plus jeune, traduit pour l'espionne.

[font=Lucida Fax]« Le chefffff issssi présent ssssignale que nous ne dissssposons pas des forsssses ssssuffisantes pour repoussssssssser l'ennemi impérial. »[/font]


Le chef émit encore quelques claquements secs, à l'air désapprobateur.

[font=Lucida Fax]« Le cheffffff issssi présent ssssignale ausssssi que Hapèsssssss ne ssssss'est jamais manifesssssssté auparavant pour nous aider. »[/font]


Ou du moins, persssssssonne n'avait souvenir qu'il y eu un antésssssssédent. Autres claquements de mandibules, mais plus ouverts ssssssssette fois.

[font=Lucida Fax]« Le cheffffff issssssi présent demande sssssse que Hapèssssssss peut nous apporter pour nous aider. Nous promettons d' réffffléchir. »[/font]


Les têtes insectoïdes des autres membres issssssssi présent se mouvèrent de bas en haut en signe d'assentiment. Si Hapès les aidait, ils accepteraient EVENTUELLEMENT une alliance à long terme.
By Cahir Quinn
#8145
La réponse que donnèrent les Vratix étaient plus ou moins celles attendues par les Renseignements Hapiens. De même ce n'était que pure logique. Peut être que le peuple autochtone était légèrement arriéré il n'en restait pas moins une civilisation riche bien que primitive et surtout qui comprenait très bien comment le monde fonctionnait. Si d'autres peuples se seraient jeter droit dans les bras d'Hapès en espérant être protégés les Vatrix étaient plus évolués que cela. Cependant ils offraient des conditions qui étaient relativement facile à satisfaire. Malgré l'accent quelque peu déroutant et surtout drôle des insectoïes le visage de Sylvia resta de marbre et se fut avec déférence qu'elle s'inclina devant celui qui semblait être le chef ou tout du moins le porte-parole et sa voix était parfaitement contrôlée.

"En ce qui concerne les propositions d'Hapès dans le passé... En effet elles n'existent pas. Mon gouvernement était jusqu'à il y'a seulement quelques mois une monarchique autarcique bien que aussi puissante que l'Empire et la Nouvelle République. Cependant Sa Majesté Ta'a Chume a changé cela et son regard bienveillant s'est porté sur vous mes amis. Hapès est prête à offrir une partie de ses forces terrestres de sa puissante Escadre Royale mais également plusieurs de ses vaisseaux. Lorsque Thyferra sera libérée du joug impérial vous serez libre de créer votre propre gouvernement tout en étant protégé par les forces Hapiennes mais également de la Ligue des Nations Libres. Si par la suite vous désirez rejoindre cette même Ligue vous serez libre de le faire, ou non."

En se redressant Sylvia sourit d'un air encourageant aux Vatrix. Les services de Renseignement avaient très bien travaillé comme à leurs habitudes et avaient découverts que les forces républicaines n'avaient pas proposées la liberté aux Vatrix et ne l'avaient jamais fais dans le passé. Ainsi Hapès était pour ainsi dire toujours sur la brèche et première arrivée, première servie...
Avatar de l’utilisateur
By Démence
#8217
La réponse de la Hapienne n'était pas à leur convenance pour l'heure. On pouvait même dire... Que ça les incommodait. Le "chef" refit ses claquements de mandibules, toujours avec une traduction différée.

[table align="left" border="20"]______________ « [font=Lucida Fax]Le cheffff isssssssi présent sssssignale que l'Alliance Rebelle nous-zzzza aidés dans la passssssssé. Aujourd'hui Hapesssssss vient pour prendre la liberté au peuple Vratixxxx. Car ssssssi vous êtes venue à nous et pas ailleurs, sssss'est pour la bacta, n'est-ssssssssse pas ?[/font] » ______________ [/table]

On croyait leur faire le coup du "Vous avez des richesses qui nous propulseraient en haut de l'économie galactique ? Oh mais non ça ne m'intéresse pas, je ne cherche qu'à être votre ami !" ? Ils étaient peut-être exploités mais pas stupide ! Et ils avaient été aidé par l'Alliance Rebelle...

Avant que Sate Pestage ne vienne mettre son grain de sel et que cette Alliance soit quasiment dissoute (Gwindor j'ai cherché je suis tombé sur un RP qui a été annulé, si tu as un lien valide tu peux me l'envoyer ? Swor est trop vaste et après 15 RPs du début à la fin sur Thyferra je sature.) Cela dit, peut-être qu'Hapes réfléchirait plus avant au sujet si elle décidait d'effectivement faire quelque chose.

Et, à l'extérieur, quelqu'un parla dans son comlink...

[table align="left" border="0"]_______________« [font=Lucida Fax]Azote, ici Hydrogène, le colis a été livré à la bonne boîte aux lettres. Ordres ?[/font] »
« [font=Lucida Fax]Tuez-la quand elle sortira.[/font] »
« [font=Lucida Fax]Bien reçu.[/font] »_______________ [/table]

Et oui, souvenez-vous...

Le Narrateur a écrit :Les services secrets du Consortium de Hapès avait la réputation d'être un des meilleurs de la galaxie. Égalant au moins le BSI et légèrement en dessous du Bothan Spynet. Bref un des meilleurs. Si un podium devait être dressé, Hapès serait sur la deuxième marche en terme de services d'intelligence. Et même si le BSI restait bon "perdant" avec une simple médaille de bronze, il ne fallait pas non les prendre pour des maxi-tantouzes.


Ce genre de phrase ne tombait jamais par hasard. On ne se posait pas sur Thyferra comme si on rentrait chez soi. Des stations Golan et des Task Force complètes en protection en orbite, ça donnait de bons paquets de moyen de surveillance...

Et la position de Sylvia avait été localisée. Le BSI montait la garde. Et en poste à un kilomètres plus loin par une vue dégagée sur l'entrée secrète, un agent des SSI avec un Xerrol NightSinger, dit Frelon Noir attendait...
By Cahir Quinn
#8355
Le Bacta intéressant le Consortium ? Non bien sûr que non ! En fait que peut être que si... Même un peu beaucoup mais de toutes façons n'était ce pas le but de tous les politiciens qui mettaient les pieds sur ce bourbier et rencontraient ces insectes ? Enfin tout du moins en ce qui concernait l'Alliance Rebelle - devenue la Nouvelle République - et le Consortium. L'Empire quant à lui ne cherchait guère à cacher ses pillages et ordonnait au gouvernement humain de mettre sa contribution dans le "glorieux effort de guerre pour la mise en place de l'Ordre Nouveau". Même les Hapiens étaient écoeurés par le manque de discrétion et de tact politique des différents dirigeants impériaux, bien que certains étaient meilleurs. Sylvia sourit donc et s'inclina bien plus qu'un émissaire ne devrait le faire devant le chef d'un autre peuple - surtout devant les Vatrix.

"Mon Seigneur détrompez vous, le Consortium d'Hapès est connue pour sa grande neutralité dans le conflit qui oppose la République à l'Empire ainsi lorsque si vous acceptez notre offre nous serons fort heureux de partager avec vous des privilèges commerciaux en tant que protecteur mais nous ne voulons pas monopoliser la production de cette denrée vitale à l'ensemble de la Galaxie et nous vous laisserons vous développer et commercer avec qui cela vous semblera nécessaire. En ce qui concerne l'aide de l'Alliance je ne connais ni les lieux ni les dires de son aide passé mais je n'en vois que ses conséquences : votre peuple opprimé par l'Empire qui vous prive de vos biens et de votre liberté... En gage de sa bonne foi sa glorieuse Majesté la Reine est prête à reconstruire, aux frais de la Couronne, une partie des dommages qu'infligeront les combats s'ils ont lieu et je m'offre en tant qu'Observatrice Royale ici même à partir d'aujourd'hui."

En des termes plus simples Sylvia venait de s'offrir en otage pour sa Reine et montrer la bonne foi des Hapiens pour la libération de Thyferra. Si l'Empire avait ouï dire de la rencontre, et c'était sûrement le cas, il pouvait toujours attendre car la jeune femme était loin d'être sortie de la petite pièce du rendez vous.
Avatar de l’utilisateur
By Démence
#8360
Certes, l'Alliance Rebelle n'avait encore rien fait. Et depuis qu'ils étaient bien posés sur leurs chaises de nouveaux bureaucrates sur Coruscant, ils n'avaient pas donné la moindre nouvelle. Thyferra était restée dans l'oubli.

Le Consortium voulait le bacta, les Vratix n'en discuteraient pas. Mais en même temps, un peu comme tout le monde, même les rebelles s'y intéressaient, même si le but avoué était "d'aider les opprimés", personne ne crachait sur le bacta. Les Vratix n'allaient pas leur en vouloir pour autant, ne pas s'intéresser au bacta DU TOUT, ça ça aurait été louche... Mais le fait était là, ils avaient promis que l'Alliance Rebelle serait leur nouveau guide.

Mais pour l'heure, rie n'avait été fait. Aussi... claquements de mandibules.

[table align="left" border="0"]Image« [font=Lucida Fax]Le chefff issssssi présent sssssignale que les Vratix sssssse rangeront du côté du Conssssssorsssssium ssssssi ssssseux-ssssssi consssssssente à libérer Thyferra du joug impérial. Ssssssssi et ssssselement sssssssi. Ssssssi la Nouvelle République le fait avant, le Conssssssorssssssium devra dire adieu au bacta et au peuple Vratix.

En attendant, nous accsssssseptons de ressssssevoir une aide totale de la part du Conssssssorssssssium ssssssi des dégâts venaient à sssssse fffaire. Et vous pouvez ressssster.
[/font] »Image [/table]

Coup de chance, coup du hasard, coup du destin, triche ? En tout cas l'agent du BSI allait être déssssssssu de ne voir personne venir. Il attendit toute la nuit, et au petit matin on lui somma de rentrer à la base. Ce n'était pas sa faute, il ne pouvait pas prévoir...

Les Vratix laissèrent Sylvia poireauter dans leur caverne secrète, dans une cellule improvisée avec un vieux terminal de communication aux connections certifiées sûres, à condition qu'elle ne communique pas en direct plus d'une minute, et entourée d'une vingtaine de caissons remplis d'ampoules de Bacta.

Frappés de trois lignes parallèles grossières peintes en noires sur le flanc.

Ordres à transmettre ? Prendre la poudre d'escampette ? Faire sonner une trompette ? Crier "à l'attaque !" ? Voler les mallettes ? S'abonner à la secte ?
Avatar de l’utilisateur
By Tandatt Hakis
#8630
On connaissait la cache des Vratix dissidents. On connaissait la cible, et la nature de la cible. Cela faisait longtemps que l'antenne des SSI sur Thyferra n'avait pas été active. Désormais, ça allait être le cas. Si les services secrets impériaux n'étaient pas les meilleurs, ils étaient tout de même réactifs, et dans tous les cas il est hors de question de rentrer dans une planète impériale comme dans un moulin. Alors oui, on avait eu un moment de relâche sous Grunger, il fallait l'admettre. Mais c'était désormais terminé, on passe aux choses sérieuses.

L'Empire ne tolère pas des dissidents en ses rangs. C'est ce qui avait été scandé des milliers de fois dans différents discours du COMPNOR. Et c'est loin d'être seulement quelques mots de politiciens : c'est bel et bien vrai.

Au commandement de l'antenne des SSI, un signal avait été lancé. Une émission cryptée, et il faudrait plusieurs minutes même aux professionnels pour la décrypter, on sait quand même faire marcher les vieilles combines dis-donc !

« Aube rouge. Aube rouge. »

Le code. C'est désormais parti.

Deux speeders des forces impériales sont d'ors et déjà appelés en renfort, au cas où il y aurait trop de grabuge. Mais l'unité d'intervention des BSI devrait normalement être en mesure de régler ça. Au pire des cas, nous reste toujours le bombardement pur et simple. Mais plus haut, au commandement des SSI, on veut une opération propre, et surtout le moins de mort possible. Le paquet. Le paquet doit être récupéré vivant. C'est vital pour la suite du plan.

Sur le terrain donc, l'unité se met en position. Une dizaine d'agents, entraînés pour ce type d'intervention maintes et maintes fois. Quelques bleus, quelques vétérans, beaucoup de confirmés. Confirmé, ou même vétéran, ne veut pas dire particulièrement bon, mais du moins expérimenté. Les risques ils les connaissent, et ils savent comment faire. C'est pour ça qu'on colle des vétérans avec la bleusaille, parce qu'en plus la dernière partie de la formation se fait sur le terrain, sur le tas.

« Rouge-4 de Rouge-1. Lancement de l'opération. On entre, on sécurise, on neutralise. Eviter les morts.
Azote de Rouge-1. Vous êtes parés ? »

« Prêt. »
« Parfait. En cas de fuite, tirer pour tuer. »
« Reçu. »

Les hommes bougent très rapidement, en se mettant le plus furtivement possible en position et...

« Go. »

Une grenade roule, roule, roule... Et boum !

« On entre, on entre. »

C'était désormais lancé, plus rien ne pouvait arrêter l'action.
By Cahir Quinn
#9799
Bien c'était une petite victoire pour le Consortium. Il faudrait mettre en accord la plupart des forces armées de la Ligue, en demandant un soutien armé à la Fédération mais Thyferra tomberait un jour ou l'autre sous le joug Hapien. Ou tout du moins serait libre... Même si la Nouvelle République devançait sa Majesté Sylvia savait que le bacta serait moins cher, en meilleure libre circulation dans toute la Galaxie. Mais un monopole sur le précieux produit ou même d'importants avantages fiscaux seraient parfaits. A peine fut elle installée dans sa petite cellule Sylvia sortit un datapad dont toutes les données étaient cryptées et commença à mettre en oeuvre l'écriture d'un traité entre les Vatrix et le Consortium. Même si ils ne le signaient cela resterait un gage pour les mois à venir.

Et elle avait apparemment bien fait. Un grondement sourd résonna dans le lointain et la jeune femme reconnut facilement les bruits d'armes à feu automatiques. Jurant - ce n'était d'ailleurs pas digne d'une jeune femme de la cour Hapienne - elle prit son sac et en sortit une veste blindée. Suffisante pour dissiper un coup de blaster d'intensité normale elle pourrait lui sauver en cas de coup perdu. Agrippant son blaster elle prit une petite charge explosive - Sylvia restait une membre des forces spéciales de l'armée Hapienne tout de même - et la jeta contre la porte de sa petite cellule qui sortit de ses gonds sous le souffle de l'explosion. Croisant deux gardes Vatrix surpris elle leur promis qu'un jour Hapès viendrait et que cette insulte serait vengée mais pour que cela il fallait qu'elle survive.

Intrigués et hésitants les gardes ne savaient que penser mais une chose était sûre la jeune femme était une importante dignitaire étrangère et finalement ils l'escortèrent. Cependant la discrétion n'était pas de mise vu la taille importante des deux soldats. Lorsqu'ils arrivèrent dans le hall d'entrée, théâtre d'une scène de combat, quelques soldats du BSI les remarquèrent et ouvrirent le feu. Plongeant dans le feu de l'action Sylvia ne tira cependant pas et les soldats Vatrix la dissimulèrent aux yeux de ses ennemis. Lorsqu'un des hommes - ou femmes par ailleurs - tomba la jeune Hapienne avait disparu, ayant bondi aux côtés d'autres fuyards par la brèche ouverte par l'ennemie. En espionne aguerrie Sylvia disparut en quelques minutes seulement dans la foule hétéroclites d'humains et Vatrix observant la scène. Discrètement elle mit une perruque d'un noir profond, grima son nez avec de la pâte modulable et changea son maquillage du tout au tout. Ainsi elle put revenir peu à peu vers l'astroport et contacter l'équipe d'extraction - en soit un vaisseau marchand et embarqua. Direction Hapès...
Avatar de l’utilisateur
By Démence
#10140
Tu t'avances de trop Ta'a... mais comme tu vas abandonner le perso, je conclus rapidement sur le sort de ce RP.

Les vestes tissés d'ultrachrome étaient rares, mais Hapès avait les moyens d'offrir le meilleur à ses agents des services d'espionnage. Malheur pour celui qui en portait, si un coup se dissipait, deux coups commenceraient à la faire chauffer, et on sentirait les brûlures au troisième coup. Et ça mordait profondément les chairs au cinquième.

Les gardes Vratix avancèrent avec la représentante d'Hapès, avant de de la faire repartir en arrière, vers la caverne d'urgence. Impossible de passer par-devant.

Les Vratix se défendirent du mieux qu'ils purent, mais ils moururent sans avoir laissé de morts impériaux, qui s'en tiraient avec de graves blessures, mais rien de mortel si on intervenait vite.

Sans le savoir, les impériaux venaient de rendre un immense service à la Galaxie toute entière, à la Nouvelle République, aux Neutres, à la Ligue en plus d'eux-mêmes. Hélas on ne saurait pas pourquoi avant un moment...

Les stocks trouvés furent brûlés quand on recueillit toutes les preuves pour une enquête et on s'en alla. Rien ne permit d'impliquer Hapès, la caverne d'urgence fut écroulée, et Sylvia repartit.

L'accord nouvellement passé entre les Vratix et Hapès était devenu caduque aussi vite qu'il avait été décidé. Tant mieux pour Thyferra dans ce cas ! Dommage pour Hapès qui avait perdu du temps en revanche. Mais bon, quand on dirigeait Hapès, on n'avait rarement le temps de se morfondre sur un échec tant il y avait de choses à gérer.

- L'accord est annulé.
- Les impériaux ne parviendront pas à remonter jusqu'à Hapès.
- Sylvia s'en est tirée et n'a pas été suivie par la suite.
- Les SSI viennent de rendre un fier service à la Galaxie ! Mais de là à ce que je vous dise en quoi^^
- Si vous voulez conclure vous gênez pas, mais il ne me reste rien à redire normalement.

https://cdna.artstation.com/p/asse[…]

L'emprise des bas-fonds.

Le retour de Camren ne s’était pas passé comme p[…]

https://i.pinimg.com/originals/23/[…]

PAYDAY

https://803277.smushcdn.com/158011[…]

La croisière s'amuse

L'Anzat avait l'impression de sortir d'une longue […]

[Scénario] Ambitions régionales

Offre, échange, contrat, persuasion, séduction… A[…]

https://i.pinimg.com/564x/18/75/87/[…]

L'espoir sous les mers.

https://i.pinimg.com/564x/c0/19/a7/c0[…]