L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Planète-mère du peuple de guerriers nomades que sont les Mando'ade, les coordonnées de ce monde ne sont connues que des Mandaloriens et de quelques rares extérieurs. Elle est la seule planète connue de l'univers où l'on trouve le précieux Beskar.
Gouvernement : Neutre
Avatar de l’utilisateur
By Malice
#40036
Image


Mandalore, Hall de Mandalmotors, Clans Center - 18h57 heure locale, 16 ABY.

Un homme disait un jour que tuer un homme était chose aisée, mais que tuer une idéologie se révélait un combat titanesque face à un adversaire invincible et inébranlable... Mais que se passait-il quand c'était deux idéologies qui se fracassaient l'une contre l'autre et qu'elles étaient de force égale ? Mandalore était partagée. Partagée entre espoir et cynisme, entre idéal et réalité, entre honneur et pragmatisme. Cela faisait si longtemps que ces pirates menaient la vie dure aux mandaloriens, comment les choses avaient-elles pu en arriver là ? Certains prétendaient que c'était une punition du destin, les ancêtres étaient insatisfaits de ce que les guerriers légendaires étaient devenus, d'autres au contraire pensaient que trop ancrés dans le passé, les mandos avaient perdu toute capacité à se projeter dans l'avenir. Il n'y avait pas un mot, pas un bruit, pas un souffle plus haut que l'autre.

Le silence de la mort régnait sans partage. Pourtant il y avait foule autour de la table ronde, mais nul n'osait prendre la parole, tous avaient la gorge nouée et le regard perdu. Le clan Kist était endeuillé, le clan Ariès couvert de honte. Les représentants de ces deux clans peinaient à se tenir droit et à garder la tête haute... Lark en raison de la perte de son frère, Nico en raison de la fuite de l'élève en qui il avait toute confiance. Les vieux chefs de clans étaient comme invisibles, effacés, incapables de se lever de leur siège pour déclarer le début de la réunion. Erdas, malgré sa victoire à l'arraché, restait silencieux lui aussi, toujours auprès des quatre mêmes soldats qui l'ont toujours accompagnés au combat et ont survécu à ses côtés... Mais contrairement aux autres il se tenait droit, le regard fier, les mains dans le dos, la tête haute, prêt à affronter son adversaire qui ne manquerait pas de l'arroser de reproches. Il était là, le traître, le fourbe, le victorieux envers et contre tout, il se nommait Ordo et aujourd'hui c'était lui qui menait la danse, il était le seul à cacher derrière sa visière un immense sourire de jubilation. Il était là pour gagner une fois encore, et son regard dirigé droit vers Erdas laissait déjà présager l'affrontement qui allait avoir lieu d'ici peu... La tension était déjà palpable dans l'air, aussi lorsqu'Ordo brisa le silence, tous furent pendus à ses lèvres, prêts à réagir au quart de tour au moindre mot de travers.

    - Bon... Visiblement nul ne semble prêt à démarrer cette réunion, je vais donc m'en porter garant... Il marqua un court silence. C'est un fiasco total, et je ne compte pas rester silencieux alors que je sais très bien qui est responsable de tout ceci.

Tant qu'aucun nom n'avait été prononcé, tant qu'aucune attaque n'avait été entamée, chaque clan restait en retrait, les mains tremblantes, le regard prêt à fusiller, la gueule prête à mettre les uns derrière les autres des mots grossiers et des reproches bien envoyés. Deux gardes du corps armés d'une bevii'ragir étaient déjà positionnés de chaque côté d'Ordo, dissuadant quiconque de s'approcher de leur chef d'un peu trop près avant qu'il n'ait pu entamer son long discours. Finalement, d'un poing sur la table, la discussion reprit, et elle reprit sur des chapeaux de roue.

    - Cette compétition... Ce concours. Cette idée était vouée à l'échec dès le départ. A quoi bon séparer en quatre nos effectifs et laisser en arrière ceux qui pourraient être de bon conseil ? Admettez le, chefs de clan, la véritable raison derrière tout ceci était pure lâcheté, vous aviez peur que le temps ne vous rattrape et que les pirates ne vous écrasent, alors vous nous avez laissé prendre les risques à votre place... Vous vous êtes mis en arrière et vous avez observé vos vodes se faire tuer les uns après les autres sans rien faire. Mais dans le même temps vous aviez peur d'élire un Mand'alor et de perdre vos privilèges de chef, alors vous avez tenté de gagner du temps. Voilà où nous en sommes grâce à cette décision puérile ! Mais... Cela aura au moins eu l'avantage de mettre à l'épreuve chacun de nous et de démontrer qui avait le contrôle de la situation en situation réelle, et qui à l'inverse s'est révélé trop orgueilleux, dit il en se tournant vers Erdas, trop pleutre, le regard vers Ariès, ou trop indiscipliné, termina-t-il en fusillant Lark du regard.
    - Comment oses-tu insulter l'honneur de ceux qui ont perdu la vie au combat ?! Hurla Aylin Vel en se levant brutalement de son siège.
    - Comment osez vous parler en leur nom alors que vous observiez paisiblement leur mort depuis l'arrière ? Répondit-il en réfrénant un sourire narquois.
    - ... Le poing serré, elle se rassit, mais son clan, lui, sentait la moutarde leur monter au nez.

Les Fetts se retenaient tant bien que mal d'enfoncer les Ordos dans une charge gueularde et colérique... Quand aux Kist, ce pique à l'égard de leur défunt chef manquait de les faire exploser eux aussi, en cette occasion ils se rapprochaient d'avantage des Fetts et partageaient leur colère, sans même avoir besoin d'échanger le moindre mot, ils s'étaient compris et étaient déjà prêts à attaquer ensemble quand l'heure serait venue. Du côté des Ordos, l'on pouvait déjà voir les Skugs et d'autres clans mineurs se regrouper derrière eux... La carte du vrai conflit qui secouait Mandalore se dessinait peu à peu, mais il y avait encore trop de clans indécis pour que l'on distingue clairement la nature du conflit.

    - Igden a battu en retraite comme un lâche... Il confirme dès lors ce que j'ai toujours pensé des sensitifs, imprévisibles, félons, indignes de confiance, envoya-t-il à la figure des Ariès sans qu'aucun clan n'ose prendre leur défense. Quand à vous Erdas, vous avez foncé tête baissée dans le bastion de l'ennemi et vous revenez accompagné de seulement quatre hommes... Vous qui prétendiez qu'un Mand'alor digne de ce nom se devait de mourir auprès de ses ramikad, vous voilà bien vivant et bien loin de vos ramikad qui ont pourtant tous trouvé la mort.
    - Pourquoi étais-je seul là bas ? Car dans votre lâcheté vous avez préféré Kalevala, un fort mineur, plutôt que la base centrale des pirates. Et malgré que j'étais seul et que tout m'exhortais de fuir je n'ai répondu qu'à mon honneur et j'y suis allé. Je suis venu, j'ai vu, et j'ai vaincu alors que j'étais en claire infériorité numérique... Je n'avais pas deux candidats dociles prêts à m'épauler et mettre mes hommes hors de danger.
    - Ne mettez pas sur le dos de l'honneur ce qui est en réalité pur orgueil. Depuis votre première victoire sur le fil du rasoir, depuis ce combat de plus de trois ans auquel nul n'aurait survécu, vous vous croyez immortel et pensez pouvoir tout vaincre... Peut être êtes vous immortel, mais vos hommes ne sont visiblement pas touchés par cette grâce. Pour l'instant c'est un millier d'hommes que vous envoyez à leur mort, mais qu'en sera-t-il quand vous serez Mand'alor, est-ce tout le peuple que vous sacrifierez sur l'autel de votre gloire personnelle ? Si vous nous aviez rejoint sur Kalevala au lieu de faire cavalier seul, les pirates auraient été éradiqués de la planète et avec le matériel récupéré sur place, nous aurions pu détruire la base centrale des pirates sans perdre un seul homme.
    - Si je m'étais rendu à Kalevala vous m'auriez utilisé comme chair à canon, exactement comme le champion Kist. Je ne ferais jamais confiance à un homme qui n'hésite pas à trahir les siens pour obtenir la victoire, je ne mettrais jamais mon sort entre les mains d'un diable qui utilise sans vergogne les armes de Mandalore l'Imbattable, le chef de guerre le plus tristement célèbre de notre longue histoire. Vous avez tout oublié de l'honneur et de la loyauté.
    - Le plan nécessitait que quelqu'un fasse diversion, comme fort souvent dans les situations où l'ennemi a plus de moyens que nous, prétendez vous peut être que vous auriez fait mieux, vous qui nous coûtez si cher en en vaisseaux, en armes et en morts à pleurer ? Vrad connaissait les risques, il aurait pu discuter ma stratégie, proposer un angle d'attaque différent, bref... Faire le travail d'un stratège militaire. Il n'en a rien fait, pire encore, il a tenté de se cacher dans les astéroïdes au moment où toute la mission reposait sur ses épaules. Par sa faute j'ai bien failli échouer, mon attaque finale qui a annihilé la flotte pirate tenait du miracle, sans une bonne manœuvre j'aurais trouvé la mort moi aussi. Et cette attaque finale je la dois aux armes que vous conspuez tant... Votre superstition crasse et votre obscurantisme vous trahissent, vous voyez du déshonneur et de la lâcheté dans de simples outils qui ont détruit des milliers de pirates et sauvé des milliers de vies mandaloriennes. L'Imbattable était un sot qui a échoué à détruire le palais impérial, là où mon attaque contre la flotte ennemie s'est révélée salvatrice, voilà ce qui nous sépare.

Les derniers indécis avaient quitté leur neutralité... Ceux qui voyaient Mandalore comme synonyme d'honneur et de gloire se rangeaient derrière Erdas tandis qui ceux qui voulaient offrir à Mandalore une vision plus pragmatique et sans fioriture de ce que doit être la guerre vinrent rejoindre Ordo jusqu'à former deux immenses blocs dont chaque extrémité menaçait à tout instant de se jeter sur l'autre. Le conflit larvé qui prenait racine dans la société mandalorienne allait enfin fleurir et porter ses fruits à un camps comme à l'autre... Mais en définitive, un seul des deux camps allait pouvoir en profiter.

    - Et qu'est-ce qui vous sépare de nos ennemis dans ce cas ? A quoi bon mener une guerre sans merci à ces bandits si c'est pour pour se retrouver avec l'un d'entre eux au pouvoir ? Rien ne vous différencie d'un pirate si l'on exclut l'armure, vous avez la même fourberie, la même bassesse et la même lâcheté qu'eux. En vous abaissant à de telles ruses et à de tels subterfuges, vous déshonorez nos ancêtres et notre culture, vous faites bien plus de mal à notre peuple que les pirates.
    - Vous n'avez pas le monopole de l'honneur Erdas, bien que vous l'invoquiez à tout bout de champ pour masquer l'ampleur de votre imposture. Vous m'accusez d'être lâche ? Mais qu'en est-il de vous... Des témoins peuvent narrer mes actes et les raconter, mais vous qui revenez toujours de vos campagnes accompagné des quatre mêmes ramikad, devons nous vous croire sur parole ? Et si en réalité vous n'étiez pas le grand guerrier que vous prétendiez être ? Et si depuis le départ vous laissiez vos hommes mourir pour vous avant de prendre la fuite pour vous attribuer tout leur mérite ? Ce n'est pas l'honneur qui vous submerge, mais la gloriole.
    - Vous osez... ?!

Cette fois c'était la goutte d'eau. Il ne fallut pas longtemps pour que les blasters, les beskad, les disrupteurs, les détonateurs et les lance flammes ne soient dégainés et prêts à être usés de la plus horrible des façons. Un bain de sang allait avoir lieu d'ici peu, et il y avait peu de chance qu'il en résulte une victoire unilatérale de la part d'un des camps... En vérité, il y avait même plus de chance qu'aucun des deux ne s'en sorte vivant et que l'histoire des mandaloriens se finisse ici, dans cette salle de conseil. Mais à ce moment précis aucun des deux blocs ne pensait à l'après, il était obsédé par l'idée d'éliminer une bonne fois pour toute son ennemi idéologique jusqu'à atteindre enfin la suprématie... Il en avait toujours été ainsi, jamais ils ne parvenaient à s'unir, c'était leur malédiction, leur cercle vicieux. L'histoire allait se répéter, la mort allait frapper, et tout cela allait se dérouler sans qu'aucun pirate ne soit responsable, à moins que...

    - Arrêtez !!! Pendant que vous menacez de vous entre-tuer, les pirates sont toujours dehors et se frottent les mains en vous voyant déjà prêts à leur mâcher le travail ! Le vrai ennemi est dehors, pas ici, alors ressaisissez vous et rangez immédiatement vos armes, en l'absence du Mand'alor c'est le stratège suprême qui fait autorité, tâchez de ne pas l'oublier !!! Beugla Dulgen Bralor qui s'était mis debout sur la table ronde en fusillant du regard les deux champions.

Les paroles de Dulgen étaient dures à avaler, mais elles sonnaient terriblement vraies, les armes furent donc baissées et le calme fut temporairement retrouvé alors que la tension allait atteindre son point mort... Cependant, il fallait que le stratège suprême fut sénile ou naïf pour croire que cela suffirait pour calmer les ardeurs des deux jeunes candidats au poste de Mand'alor.

    - Je n'ai pas soulevé tout ces problèmes pour repartir sur un statu quo. Cette situation doit prendre fin, un Mand'alor doit être élu et les mandaloriens doivent tous aller dans la même direction, grogna alors Ordo.
    - Voilà bien un point sur lequel je suis d'accord avec vous Ordo, répondit Erdas.
    - Trois jours... Voilà le délai que nous aurons pour nous préparer, une fois ce délai passé, nous nous retrouverons à Sundari dans la salle du trône et nous nous affronterons jusqu'à la mort, le plus fort sera nommé Mand'alor.
    - Tous les clans et tous nos vodes dispersés dans la galaxie seront invités à venir pour cette occasion, tous seront là pour vous voir tomber, Ordo, vous ne faites pas le poids contre moi.
    - Continuez de le croire jusqu'à la toute fin... Si vous le pouvez.

Et ainsi c'était décidé... Le message qui devait tous les réunir fut envoyé le jour même à travers toute la galaxie, après des années sans chef, les Mandaloriens allaient avoir un nouveau guide. Quelle serait l'issue du combat, en quoi la société mandalorienne serait changée à jamais, ça, seul l'avenir pouvait le dire... En tous les cas, Lark fut évidemment le premier informé de cet évènement puisqu'il était dans la pièce lorsque le lieu et l'horaire fut décidé. Misha et Marak reçurent tous deux le message peu de temps après... Jessa aussi, Sareth, Straff et tous ceux qui portaient le casque en forme de T au travers de toute la galaxie. Qu'allaient-ils faire ? Comment allaient-ils réagir ? Chercheraient-ils à soutenir un candidat plutôt qu'un autre ? A eux de jouer.

Avatar de l’utilisateur
By Vrad Kist
#40046
Image



La nouvelle venait de tomber, Lark était dans la salle de contrôle de la place forte quand il reçut les résultats de la bataille de Kalevala et le résultat était catastrophique. Vrad avait disparu son vaisseau, le Rédemption avait été détruit ainsi que sa flotte. Le Champion Igden avait subi le même sort, seul le Champion Ordo s’en était sorti et selon les rapports il n’avait subi aucune perte. Lark avait reçu une communication de Mandalore qui l’invitait à une réunion de crise au MandalMotors Hall. Le Mandalorien prit une navette Aka’Jor ainsi qu’une escadrille de chasseurs Fang Mandalorien comme escorte et avec Félinia les deux derniers Lord de Concord Dawn partir en direction de Mandalore.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Lark et Félinia c’était installer autour de la grande table ronde du conseil. Il y régnait un climat de tension et personne n’était prêt à parler de la situation dans lequel les Mandaloriens se retrouvaient. Le Lord Ordo se permit de commencer les hostilités en expliquant que les attaques menées par les Champions étaient un fiasco incommensurable. Là-dessus Lark était en parti d’accord, diviser les flottes déjà maigres de l’Espace Mandalorien en quatre n’était vraiment pas une bonne stratégie. Pour le Lord Ordo les responsables étaient les chefs de clan qui voulaient garder leurs privilèges et qu’avec l’arrivée d’un nouveau Mand’Alor ces mêmes leaders de clan perdraient leurs avantages. Il se permit même de faire la réflexion à Lark que Vrad avait été indiscipliné lors de la bataille de Kalevala, le jeune Mandalorien n’eut pas le temps de réagir qu’il vit Aylin Vel se leva brutalement de son siège et de hurler.

« Comment oses-tu insulter l'honneur de ceux qui ont perdu la vie au combat ?! » Ordo lui répondit alors avec un sourire narquois.

« Comment osez-vous parler en leur nom alors que vous observiez paisiblement leur mort depuis l'arrière ? » C’est à ce moment-là que Lark se leva à son tour.

« Et d’où avez-vous observé les troupes du Champion Igden et de mon frère se faire massacrer Champion Ordo ? » Il marqua une courte pause avant de reprendre.« C’est bien ce que je me disais vous ne valez pas mieux qu’eux, Nar'sheb. »

Lark se rassit et il observa que le clan Fett commençait lui aussi à perdre patience et qu’une scission en interne commençait à se former. Maintenant qu’il ne restait plus qu’officiellement deux champions, le Lord Ordo commença à attaquer le Champion Erdas sur ses choix stratégiques qu’il avait effectués lors de sa bataille qui se déroula au même moment que Kalevala. Lark ne perdait pas de vue la joute verbale qui se déroulait entre les deux hommes. Cette joute avait pour effet de rallier les clans qui étaient resté neutres à l’un ou l’autre camp, mais Lark perdit une nouvelle fois son sang-froid lorsque le Champion Erdas indiqua au Champion Ordo que s’il l’avait suivi à Kalevala il aurait servi de chair à canon comme Vrad. Ordo répliqua qu’il avait besoin d’une diversion et ce n’est qu’à moment-là que Lark intervint une nouvelle.

« Une diversion…. Avec l’armement que vous aviez Champion Ordo vu auriez pu attaquer directement les positions ennemies et aucun Mandalorien ne serait mort lors de cette funeste bataille mais dans ces conditions vous auriez encore deux autres candidats au poste de Mand’Alor contre vous … »

Lark laissa les deux autres protagonistes continués leurs joutes jusqu’à ce que la tension qui montait dans la salle explose et que chaques Mandaloriens présent sortent leurs armes et soit prêt à tuer leurs frères. Dulgen intervenu alors et il empressa tous les Mandaloriens présent à se calmer et à rengainer leurs armes en leur rappelant que l’ennemi était les pirates et que s’ils continuaient comme ça les seuls gagnants de ces conflits internes seraient les ennemis de l’Espace Mandalorien. Les Mandaloriens présents rengainèrent leurs armes, le Stratège avait raison cela ne servait à rien de s’entre-tuer. Le Lord Ordo proposa alors de rassembler dans trois jours tous les vodes ainsi que les Lords à élire un nouveau Mand’Alor à Sundari. Lark en profita pour rajouter comme à son habitude un petit mot pour rappeler certains évènements.

« Je vous rappelle que Vrad avait envoyé un message dans ce style il y a quelques mois et personne n’avait répondu à son appel. Croyez-vous que cela sera différent ? Et si les autres Lords ne pouvaient pas venir car leur planète est sous occupation des pirates, et surtout maintenant que les trois quarts des forces de l’Espace Mandalorien ont été détruites comment vous défendriez-vous si les pirates décidaient d’attaquer Manda’yaim ? Et en ce qui concerne le Codex Mandalorien avez-vous oublié ce que Vrad voulait que nous réalisions ? »

Lark ne comprenait plus, depuis la disparition de son frère c’est comme si les autres Lords avaient oublié ce qu’il avait essayé de faire en ralliement les Mandaloriens à sa bannière. Tellement de choses avaient changé et il fallait maintenant que le jeune Lord soit capable de pallier cette absence qu’il n’aurait jamais pu prévoir. Lark repartit avec Félinia sur Concord Dawn avec son vaisseau et son escorte.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Image



A son arrivée sur la lune le jeune Mandalorien rassembla ses officiers dans la grande salle du trône dans la place forte Kist. Les hommes répondirent rapidement et en une dizaine de minutes tous avaient rejoint Lark, sauf le Lord Nuros qui n’avait pas pu abandonner son poste sur l’avant-poste Mandalorien. Lark expliqua la situation à ses hommes et il leur indiqua que le clan Kist allait avoir besoin d’un nouveau champion pour remplacer Vrad. Le jeune Mandalorien avait déjà son nouveau champion en tête mais si cela ne faisait pas longtemps qu’il était Mandalorien, cet homme avait démontré toute sa puissance et son intégrité depuis qu’il était devenu un Mandalorien. Cet homme était Aldrax Kist anciennement Marak Koress et il avait fait ses preuves de son allégeance et de son appartenance au clan Kist depuis longtemps déjà. Lark demanda à tout le monde de préparer la flotte et que l’avenir des Mandaloriens allait se jouer dans les prochains jours.

« Mettez la flotte en alerte, nous devrions voir passer plusieurs de nos vodes avant qu’ils aillent sur Mandalore mais nous ne les connaissons pas alors prudence.

- A vos ordres Lord Kist.

- Verd Misha Kist.
»
La jeune femme dirigeait maintenant un peloton au sein de l’Akaan’Ade et elle continuait à gravir les échelons petit à petit.« Tu seras chargé de la protection de nos frères sur Sundari, n’hésite pas à contacter le Stratège Suprême afin d’avoir des éléments d’information sur le lieu de rendez-vous. Préparez-vous tous d’ici deux jours nous partons.

- Bien Lord Kist.
» Répondirent les officiers en cœur en saluant Lark.« Aldrax peux-tu venir avec moi, j’aimerais te montrer quelque chose. »

Lark fit signe au Zabrak de le suivre dans les couloirs de la place forte Kist. Ils s’éloignèrent de la salle du trône et Lark indiqua à Aldrax ce qu’il avait en tête.

« Aldrax si tu es d’accord j’aimerais que tu sois notre Champion remplaçant. Vrad a disparu mais il avait toute confiance en toi et moi aussi, mais attention il y a des sensitifs dans le clan Aries et ils font partie de l’Ordre Luxiens. Comme tu le sais Vrad t’a toujours demandé d’éviter de révéler que tu étais un utilisateur de la Force, je ne sais pas comment nos vodes réagiront s’ils l’apprennent. C’est à toi de voir si tu préfères leurs annoncés ou pas, je te laisse choisir Aldrax. »

Lark laissa le temps à Aldrax Kist de répondre et donner son point de vue sur la situation. Leur conversation dura encore quelques minutes avant que Lark et Aldrax se séparèrent pour retourner à leurs occupations. Le Mandalorien avait encore une chose à faire même s’il ne pensait pas avoir le retour escompter il ne pouvait se résigner à abandonner Vrad. Lark contacta le chef de la Crimson Squad, Ran Crimson grâce à son communicateur longue porté.

« Ran Crimson, ici Lark Kist tu me reçois.

- Cinq sur cinq Lark, je suppose que c’est Vrad qui a envoyé ce message de ralliement pour l’élection du nouveau Mand’Alor.

- Malheureusement non, il a disparu à la bataille de Kalevala et c’est pour ça que je te contacte, pourrais-tu venir avec tes hommes pour cet évènement et peux-tu me mettre en relation avec Ralf ?

- Bien sûr,
»
Ran pianota sur son communicateur.« Ralf le Lord Kist veut te parler.

- J’écoute.

- Ralf, j’aurais besoin de tes talents de hacker, Vrad à disparu et j’aimerais que tu me fabriques un détecteur d’ondes d’énergie. Et je voudrais que tu cales ce détecteur sur les résidus des ondes d’énergie de nos gantelets mandaloriens. Grâce à cela nous arriverions peut-être à retrouver Vrad dans les décombres du champ de bataille.

- Pas de problème Lord Kist je m’en occupe.

- Merci, Ran nous t’attendons avec tes hommes.

- Bien Lark nous nous préparons et nous arriverons sous peu.
»


Lark coupa alors la communication, il espérait que son plan pour retrouver Vrad allait fonctionner mais pour cela il fallait déjà savoir s’il était mort ou vivant. Quant à Misha et Aldrax il avait de quoi s’occuper avant le départ pour l’élection du nouveau Mand’Alor.


Avatar de l’utilisateur
By Misha Kist
#40128
Misha était rentrée de sa petite escapade ailleurs, dans une cantina fort, fort lointaine. Une petite aventure qui lui avait apporté que qu’elle était partie chercher : un peu d’adrénaline et la possibilité de se changer les idées. Mais il avait fallu rentrer. Parce que des responsabilités importantes l’attendaient, désormais, et qu’elle se devait de les honorer. Pour elle, d’abord, parce qu’elle avait pris des engagements et que son éducation la poussait à les respecter. Pour le peuple Mandalorien aussi, qui lui avait offert sa confiance, qui l’avait acceptée, et qui lui avait confié, via leur chef, ces responsabilités.

Mais aujourd’hui, ses responsabilités avaient un goût bien différent. D’abord parce qu’elle avait une place particulière au sein de l’assemblée qui se réunissait là. Elle y avait retrouvé Marak, qui avait changé de nom et de prénom, en rejoignant lui aussi le peuple Mandalorien. Elle lui lança un regard à la fois poli et respectueux. Leur petite excursion dans les bois avait eu pour conséquence directe de faire naître entre eux un profond respect. De son côté à elle, du moins, en était-il de même pour lui, elle n’en savait rien, n’étant pas dans son esprit. Elle y trouvait également Lark, qui avait pris la place temporaire de Vrad…. Elle observa autour d’elle, tous les visages présents. Espérait-elle vraiment y voir son visage, alors qu’il avait déjà disparu depuis si longtemps que plus personne ne croyait vraiment qu’il pourrait réapparaître ? Elle se voilait la face, voilà ce qu’elle faisait. Encore une fois, elle avait perdu un être cher, c’était sa malédiction.

La voix de Lark la fit sursauter. Jusque là, il n’avait fait qu’exposer la situation à tout le monde, et visiblement, c’était le bordel. Une histoire de conflit entre différents clans, à ce qu’elle en avait compris. Il fallait avouer que si elle s’était plutôt bien intégrée dans la société Mandalorienne, elle était encore assez peu au fait des querelles intestines qui gangrénaient ce peuple et l’empêchaient d’accéder à une vie plus unie et à une force décuplée. Misha ne pouvait s’empêcher de penser que s’ils arrivaient à s’entendre et à se lier, ils pourraient régner sur la galaxie sans aucun problème.


- Très bien. Je vais rassembler mes hommes et préparer notre départ. Tu me fera passer la liste du matériel à embarquer et des vaisseaux à ma disposition. Je me rapprocherait du Stratège pour le reste des informations.
Avatar de l’utilisateur
By Aldrax Kist
#40131
Attention mes RP peuvent contenir des scènes explicites ou des sous-entendus de nature à choquer l’imaginaire du lecteur


Image



À son arrivée sur la lune, Lark Kist, rassembla ses officiers à la grande salle du trône, dans la place forte Kist. Les hommes répondirent rapidement et en une dizaine de minutes, tous avaient rejoint le point de rendez-vous. Lark expliqua la situation à ses hommes et il leur indiqua que le clan Kist allait avoir besoin d’un nouveau champion pour remplacer Vrad. Lark demanda à tout le monde de préparer la flotte et que l’avenir des Mandaloriens allait se jouer dans les prochains jours.

    « Lord Lark Kist: Aldrax peux-tu venir avec moi, j’aimerais te montrer quelque chose. »


Lark fit signe au Zabrak de le suivre dans les couloirs de la place forte Kist. Ils s’éloignèrent de la salle du trône et Lark indiqua à Aldrax ce qu’il avait en tête.

    « Lord Lark Kist: Aldrax, si tu es d’accord, j’aimerais que tu sois notre Champion remplaçant. Vrad a disparu, mais il avait toute confiance en toi, et moi aussi. Fais attention il y a des sensitifs dans le clan Aries et ils font partie de l’Ordre Luxiens. Comme tu le sais, Vrad t’a toujours demandé d’éviter de révéler que tu étais un utilisateur de la Force, je ne sais pas comment nos vodes réagiront s’ils l’apprennent. C’est à toi de voir si tu préfères leurs annoncer ou pas, je te laisse choisir Aldrax. »

    « Aldrax: En effet, l'info pourrait servir à discréditer le clan, si d’autres venaient qu’à l’apprendre… Dans les circonstances actuelles, je garderai cette info pour les privilégiés encore un moment, qui plus est on peut accomplir plein de choses grâce aux subtilités de la force. J’irai voir le Clan Aries, ils vont finir par le découvrir hors de tout doute, aussi bien que ça vienne de moi, l’honnêteté n’est pas encore une des mes plus grandes forces, mais si ça peut nous apporter des alliés, je suis prêt à courir ce risque. Je prépare mon arsenal et je serai prêt à partir d’ici quelques heures, si vous avez besoin de moi entre-temps, appelez-moi via comlink. »

Leur conversation s’étira encore quelques minutes sur des détails sans grande importance, avant que Lark et Aldrax ne se sépare pour retourner à leurs occupations.
Avatar de l’utilisateur
By Jessa
#40137
Quelques mois se sont déroulés depuis la dernière mission de Jessa. Comme d’habitude, l’argent manquait, et le tas de ferraille qui servait de vaisseau à l’équipage errait sans but dans l’immensité de la galaxie.
Depuis quelque temps, l’ambiance générale était bien différente. La chasseuse de prime avait cherché des informations auprès de ses contacts, et malheureusement la liste arrivait à sa fin, avec une seule réponse: Personne n’a la moindre information sur la Mirialan. Frustrée, la jeune zeltronne voulut se changer les idées, en s’approchant du poste de pilotage afin d’observer le vide devant elle. Perdue dans ses pensées, elle faisait le point sur la situation. Elle avait bien un équipement flambant neuf, mais il lui manquait tout le reste. Des armes, de meilleurs contacts, informateurs, espions. Un entraînement plus poussé au tir était nécessaire, car ce ne n’est pas avec uniquement ses poings qu’elle se vengera.
Le reste de l’équipage dormait encore, et seul un bruit étranger vint ramener la jeune femme à la réalité. Un appel sur l’holoterminal du vaisseau. Jessa recula d’un pas, surprise. Personne n’avait essayé de contacter son vaisseau depuis des années, elle fut même étonnée de le voir encore en état d’utilisation. Kate a dû le réparer, et cela se montra bien utile au final.
Des paroles furent d’abord entendues, mais coupées par la qualité médiocre du transmetteur. Puis une image apparut, celle d’un individu en tenue qui, pour Jessa, semblait venir d’une autre époque. Une armure avec épaulettes, gadgets, et surtout le casque avec la visière en forme de “T”. Aucun doute, il s’agissait d’une armure mandalorienne. La surprise laissa place à la stupéfaction, alors qu’elle reculait sans détourner le regard de l’image.

Attirée par le bruit, Erza pénétra dans le cockpit, haussant un sourcil. En guise de réponse, son amie lui montra la transmission, complètement dépassée. Pourquoi des mandaloriens contactent-ils leur vaisseau ? Cela aurait-il un lien avec les évènements récents sur Naboo ?

“- J’ai passé plusieurs années à chercher des mandaloriens, et depuis quelques mois j’en croise plus que durant toute ma vie.
- Tu ferais mieux d’écouter le message.
- Effectivement, tu as raison.”

Le ton calme et indifférent de sa partenaire suffit à lui remettre les idées en place. Elle relança l’enregistrement, afin de pouvoir tout entendre du début à la fin. Les paroles étaient en mando’a, aussi Kate ne pouvait comprendre l’information. Jessa fronça ses sourcils tandis qu’elle essayait de traduire dans sa tête. Même si elle le parlait couramment à une époque, ne plus pratiquer cette langue pendant des années lui donne quelques difficultés. Après la fin de la transmission, elle leva la main pour empêcher Erza de dire un mot, et réécouta l’enregistrement une seconde fois. Il fallait être sûre, ne louper aucun détail. Lorsque la mandalorienne comprit l’entièreté du message, elle se laissa tomber sur son fauteuil, ne sachant comment réagir à cela.

“- Alors ?
- 6 ans. Six longues années de traques, de recherches, d’enquêtes sur les mandaloriens. J’ai rencontré Sareth, j’ai rencontré Agatha, j’ai rencontré le clan Tars… Mais je n’ai pas eu suffisamment de réponses. Voilà que là, j’ai l’occasion d’avoir tout ce que je recherche, toutes les informations que je voulais…”

Jessa souffla un coup, et se concentra.

“- Je te passe les détails sur le passé glorieux, et toute la mise en exposition du message. En gros, si j’ai bien compris, deux champions de deux clans, c'est-à-dire les plus puissants guerriers de ces clans, vont s’affronter dans un duel à mort à Sundari, et le gagnant sera désigné comme Mandalore.
- Mandore… C’est l’équivalent d’un roi pour eux ?
- C’est… Plus compliqué que ça, je crois. Je connais ce nom grâce aux récits de ma famille, et de ce dont je me souviens, c’est un chef guerrier, respecté par ses pairs, un héros, un symbole. Après, j'ai appris que la réalité est toujours différente de ce qu’on peut croire.
- Et Sundari c’est… ?
- Il me semble que c’est la capitale de la planète Mandalore, mais je ne suis pas certaine.
- Et tu sais où se trouve Mandalore ?
- …
- …”

Alors qu’elle réfléchissait à la question, Jessa eut une illumination.

“- Je n’ai jamais mis les pieds sur Mandalore mais… Ma famille vient de l’espace mandalorien, et ils sont partis à bord de ce vaisseau ! Les coordonnées de l’espace sont sûrement déjà entrées dans la banque de donnée, suffit qu’on s’y rende, et on pourra demander notre chemin sur place !”

Erza se contenta d'acquiescer tandis que la zeltronne fouilla dans le système de navigation. Après plusieurs minutes de recherches, elle finit par trouver quelque chose.

“- YES !
- Alors ?
- Une planète nommée Concord Dawn. Elle fait partie de l’espace, enfin si mes souvenirs sont exacts.
- Tu es mauvaise en histoire.
- Peut-être, mais je connais ce nom. Je l’ai entendu lors d’une discussion entre deux membres de ma famille.
- Et bien allons-y alors.”

Jessa se jette sur les commandes, et entra les données enregistrées. Le vaisseau se trouvant dans l’espace de Coruscant, le voyage se fit assez rapidement, et pour le moment, sans encombre, tandis que le vaisseau, après une vingtaine d'années, retourna vers son monde d’origine, où il a été construit, bien avant la fin de la République…
Avatar de l’utilisateur
By Malice
#40181
Image


Mandalore, Hall de Mandalmotors, Clans Center - 21h40 heure locale, 16 ABY.

Dulgen se tenait le visage avec une expression de rage et de colère contenue... Le conflit sempiternel venait de recommencer, c'était bien le moment pour une guerre d'égos pareille. C'était le problème quand on laissait les conflits internes sur le côté... Ce n'était pas parce qu'on arrêtait d'y prêter attention qu'ils ne continuaient pas à s'agiter dans l'ombre. Les Mandaloriens avaient toujours été un peuple divisé, en manque de repères, en quête de but, d'innovations mais également très attachés à leurs traditions, ils avaient de l'amertume dans le coin de la gorge et la rage au ventre. Ils perdaient encore et encore, et cette situation devenait de plus en plus insupportable. Mais... Cette situation de tension, était-ce réellement de l'égo ? Pour le champion Erdas ça l'était peut être, mais Ordo était plus malin que cela, il avait forcément quelque chose derrière la tête, dès le départ chacun de ses coups étaient intelligemment calculés, Dulgen en était sûr, c'était une vipère. Le titre de Mandalore se rapprochait dangereusement de lui, et le pire c'est qu'il aurait potentiellement une bonne moitié du peuple Mandalorien derrière lui... Il n'aurait plus qu'à condamner l'autre moitié à l'exil ou la forcer à obéir et ainsi on se retrouverait avec un nouvel Imbattable aux commandes.

C'était malin, il fallait l'avouer, Vrad était venu seul avec son clan sur Mandalore pour s'annoncer comme le nouveau messie, ça ne pouvait pas marcher juste après deux Mandalores impopulaires, il fallait faire ses preuves, vaincre le scepticisme ambiant... Ordo a profité de cette occasion comme un rapace pour se présenter lui aussi comme candidat. Une seule bataille parfaitement calculée a suffi pour qu'il rentre seul et victorieux après avoir réécrit l'histoire à son avantage... Mais le plus vicieux dans tout ça, c'est que par le biais d'un habile discours mécontent, il a réveillé les vieux démons des Mandaloriens et a acquis à sa cause la moitié des clans présents à l'assemblée. Tous les clans avaient retrouvé la hargne de leurs ancêtres, ils étaient prêts à tout pour faire gagner le candidat qui représentait leurs idées... Et prêts à tout pour exterminer le parasite d'en face. Avec une telle tension politique, une telle polarisation des idées, les clans qui avaient refusé de se rendre sur place lorsque Vrad avait fait son appel accoururent aussitôt en direction de Sundari. Le stratagème politique d'Ordo était sans failles... Voilà pourquoi Dulgen était au fond du trou, il rageait de ne pas avoir vu la chose venir alors qu'elle visible comme le nez au milieu du visage. Maintenant la situation semblait définitivement gravée dans le marbre, pour que la société Mandalorienne sorte de ce clivage d'idées, il fallait qu'une moitié soit sacrifiée sur l'autel du renouveau. Mais face aux pirates, il allait falloir l'aide de TOUS les clans, pas juste une pauvre moitié !

    - Ressaisissez vous Stratège Suprême, je sais que la situation est dure mais nous devons malgré tout penser l'effort de guerre, lorsque le nouveau Mandalore sera aux commandes, il devra agir rapidement et avoir un plan d'action, expliqua Aylin Vel avec un regard tout aussi morose que Dulgen.
    - Vous avez raison, excusez moi, j'étais ailleurs, répondit Bralor en reprenant son calme.
    - Mandalore, Concord Dawn, Ordo et Mandalia sont entièrement à nous, c'est déjà un grand avantage...
    - Comment vont nos relations avec les géants de Mandalia ?
    - Au beau fixe, Erdas a gagné leur respect, ils sont de grands amis, le petit a grandi avec eux quand il était Mando'Evar.
    - Bien, sourit le Stratège. J'espère que même en cas de victoire d'Ordo, les géants voudront bien nous accorder leur aide... On sait combien de têtes nucléaires possède Ordo ?
    - D'après ses dires, largement assez pour toute la durée du conflit.
    - Bien... Ça ne me plaît pas d'utiliser ça, mais si nous n'avons rien d'autre, il faudra sévir. Qu'en est-il au niveau des pirates ?
    - Erdas a reprit Krownest à lui tout seul au prix de tous ses hommes, nous sommes en train d'envoyer des navettes pour récupérer ce qui reste... Mais au vu du massacre, je ne m'attends pas à ce qu'on retrouve grand chose. Au moins la planète est à nous, c'est déjà ça.
    - C'était le fort le mieux défendu, c'est une grande victoire, ça signifie qu'ils n'ont plus beaucoup d'endroits où se cacher.
    - Exact, ensuite il y a Kalevala... Les pirates ont encore une base sur place, en revanche ils n'ont plus de flotte, ils sont coincés au sol et doivent sans doute attendre des renforts venus de Breshig, le dernier fort des pirates encore intact à notre connaissance.
    - Hmmm... Kalevala a encore des défenses orbitales ?
    - Oui, c'est pour cette raison que le champion Ordo a battu en retraite, il n'avait qu'une cinquantaine de vaisseau de débarquement et préférait ne prendre aucun risque inconsidéré.
    - Pour éviter toute mauvaise surprise il serait plus intéressant de frapper Breshig d'abord pour éviter qu'elle n'envoie des renforts à Kalevala.
    - C'est aussi ce que je pense... Mais les survivants de Krownest ont sans doute dû fuir sur Breshig, ça va être une bataille très intense, peut être même plus que celle de Krownest.
    - Certes, mais ça sera peut être la dernière que nous aurons à mener... On en voit enfin le bout, termina-t-il en souriant.

Un petit bruit dans la poche du Stratège interrompit la discussion morose teintée d'espoir... C'était l'holocom de Dulgen qui avait reçu un appel entrant. Il s'agissait de Lark, le frère de Vrad, un brave garçon... Subir le deuil de son frère aussi tôt ne devait pas être évident pour lui, voir ce garçon aussi jeune prendre la responsabilité de diriger le clan aussi jeune forçait le respect aux yeux du vieil homme, lui même avait dû assumer ses responsabilités très jeune et se souvint que la chose n'était pas aisée du tout. Il fit signe à Vel de l'attendre un instant et décrocha une fois dans une pièce adjacente. D'un geste familier et amical, Dulgen retira son casque et discuta avec son vode à visage découvert.

Image


    - Bonjour Lark, qui y a-t-il ? Tout se passe bien sur Concord Dawn ?
    - Tous nos hommes sont prêts, nous partons bientôt pour Mandalore... Je vous appelai pour savoir une chose. En l'absence de Vrad nous voudrions qu'Aldrax prenne sa place en tant que suppléant, vous pensez que ça sera possible ?
    - Hélas non... Vrad est considéré comme perdant pour l'instant, c'est triste à dire mais nous devons respecter les règles, si tu présentes Aldrax à sa place, tous les clans proposeront leurs candidats et le conflit n'en finira jamais, hors nous manquons de temps, si nous voulons vaincre les pirates nous devons les détruire sur Breshig avant qu'ils ne puissent reprendre leur souffle. Tu comprends ce que je veux dire ?
    - Oui je comprends... Pardonnez moi, c'était stupide.
    - Je t'en prie ne dis pas ça, moi aussi je préférerais qu'un Kist prenne ce maudit trône, mais pour l'instant nous devons nous accommoder des règles. Tu as d'autres projets ?
    - Oui, nous avons rappelé la Crimson Squad de Tatooine, ils vont partir à la recherche de Vrad en tentant de détecter le signal de ses gantelets...
    - Hmmm... Il y a peu de chance que ses gantelets aient survécu au crash, et si jamais les pirates l'ont enlevé, ils les ont sans doute détruit ou désactivé.
    - Alors il n'y a plus d'espoir... ?
    - Ce n'est pas ce que j'ai dit... Si Vrad est effectivement vivant il peut changer la donne. S'il arrive sur Sundari à temps, il peut dénoncer la traîtrise d'Ordo et éviter une guerre civile... Une fois Ordo jugé et disqualifié ça se jouera entre Vrad et Erdas. Mais avant de faire des plans sur la comète partez à la recherche de la carcasse de son vaisseau, si vous ne trouvez rien, c'est sans doute qu'il est quelque part sur Kalevala... Si vous trouvez Vrad sans vie... Je serai sincèrement désolé pour vous.
    - Mais... S'il est sur Kalevala, comment va-t-on faire pour le faire sortir ?
    - La Crimson Squad sont des pros non ? Se poser discrètement et s'infiltrer dans la base pirate c'est leur rayon, Kalevala n'a plus aucune flotte, ils ont juste des canons orbitaux prévus pour détruire les bâtiments lourds, pas les chasseurs, si vous vous cachez dans le champ d'astéroïde vous pourrez vous approcher sans être vus.
    - ... Je vais y réfléchir.
    - De votre côté vous devriez vous rendre sur Sundari et prendre la température avec tous les clans, voir ce qu'ils ont en tête, leur état d'esprit, leur position par rapport à tout ça, qu'en penses tu ?

Le Stratège Suprême était réaliste, pessimiste, il en avait vu passer, des guerres et des morts... Ce n'était pas le genre à faire preuve d'espoir ou de sentimentalisme, pourtant cela se sentait dans sa voix et dans son discours, il souhaitait profondément que Vrad ait survécu, qu'il reste encore un espoir pour le clan Kist et que les Mandaloriens s'en tirent sans effusions de sang. Les cartes étaient entre les mains de Lark à présent. Qui allait aller où, pour y faire quoi ? Alors que le jeune Ver'Alor réfléchissait à cette question épineuse, les détecteurs planétaires signalaient la présence d'un vaisseau reconnu par la base de données Mandalorienne... Un drôle de cargo lancer peinturluré n'importe comment avec des symboles bleus et roses un peu partout sur la carlingue. Qu'est-ce que ça pouvait bien être que ça ? Était-ce un vaisseau volé ? Un Mandalorien ami ? Un Mandalorien ennemi ? A Lark de voir comment appréhender la chose.

Retour aux Sources - [PV-Helera]

Le silence radio était maintenu dans ce moment cr[…]

Garder les mains propres [PV Jessa]

2/3 Le point de vue d'une twi'lek Si el[…]

[Dargul] Arts martiaux et arts obscurs

La clairvoyance de la novice quant à ses médiocr[…]

Mise en branle de la planification d'une […]

https://media.discordapp.net/attach[…]

Entre la réalisation de ses réponses et la déclara[…]

Le chemin de la rédemption

Attention mes RP peuvent contenir des scènes […]

Vers les étoiles. [PV Vrad]

https://media.discordapp.net/attach[…]