L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Planète pendant longtemps oubliée, où sa surface n'était que ruines fumantes, l'intervention de l'Empire et de la Corporation à sa terraformation, a poussé Télos vers des sommets inimaginables. Devenue Capitale du Secteur Corporatif et important centre culturel, Télos est devenu un monde paradisiaque et ultra-libéralisé.
Gouvernement : Neutre - Grandes affinités avec l'Empire
Avatar de l’utilisateur
By Amaury Korsh
#33421
Secteur Corporatif - Telos - Bureaux de la Rendili Star Drive



La journée avait depuis longtemps commencé et tous étaient au travail, ou presque, il y avait certains privilégiés qui pouvaient s’offrir le luxe de ne rien faire ou presque, leurs seules obligations étaient d’assister aux réunions du Direx, de gérer les affaires courantes de l’entreprise qu’ils représentaient et de participer à des soirées mondaines, il y avait pire comme vie me direz-vous.

Estevan Dahhrus ne dérogeait point à la règle, le Directeur Adjoint de la Rendili Star Drive siégait au Direx depuis dix ans et il se plaisait dans le Secteur Corporatif si bien qu’il ne songeait nullement à en repartir pour Rendili et les mondes du Noyau. Il fallait toutefois reconnaître que bénéficier du statut d’Investisseur ouvrait bien des portes et offrait d’innombrables avantages en comparaison du reste des consommateurs. Une position de choix que bien des gens enviaient mais que bien peu pouvaient atteindre, les Investisseurs déjà en place voyaient rarement d’un bon oeil l’arrivée d’un nouveau venu cherchant à gravir trop rapidement les échelons. Ils étaient trente-sept et cela n’avait plus changé depuis des lustres et rien ne semblait indiqué un changement.

Sauf que presque tout le monde veut être au sommet ou du moins s’en rapprocher le plus possible et cela, Estevan le savait mieux aussi bien que tout le monde ayant un minimum d’ambition dans la Galaxie. Il n’était pas concerné, pas encore du moins, par les manigeances d’Amaury et du Roi même s’il savait en quoi le projet R.D consistait, ce qui lui laissait l’opportunité de s’affairer à ses intérêts et ceux de l’entreprise qu’il représentait et dirigeait, ayant sensiblement les mêmes pouvoirs que Korsh. Mais il avait également plusieurs contacts un peu partout dans le Secteur Corporatif et il suffisait de pas grand chose pour s’entourer des bonnes personnes, un cocktail de temps à autre et quelques réceptions hors de prix permettaient bien des choses et pouvaient ouvrir bien des portes. Cela faisait partie de ses plans d’ailleurs mais dans l’immédiat, il comptait inviter un personnage influent de l’Autorité afin d’espérer obtenir ce qu’il désirait. Aussi envoya t-il un message au VicePrex en charge de la Division des Ressources afin de le convier à un dîner dans l’un des restaurants les plus chics de Telos et qui dit luxe dit forcément qu’il faut mettre la main à la poche.


A : VicePrex en charge de la Division des Ressources

De : Estevan Dhaarus

CC : /

Objet : Invitation

Honorable VicePrex,


Je souhaiterai vous convier demain midi, à 12:30 heure locale, au restaurant “La Terrasse” pour un déjeuner d’affaires.

Je vous serai gré de me répondre afin que je puisse prendre mes dispositions.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de recevoir l’expression de mes sentiments les meilleurs.


Estevan Dhaarus, Directeur Adjoint de la Rendili Star Drive
Avatar de l’utilisateur
By Amaury Korsh
#33457
La réponse du VicePrex ne s'était pas faite attendre et elle était positive, il serait présent pour le déjeuner d'affaires et Estevan prit ses dispositions, réservant non pas une table mais un salon privé qu'il bloqua pour plusieurs heures. Il préférait se retrouver seul avec son invité, dans le Secteur Corporatif, les murs ont des oreilles et les briques parlent alors autant privilégier un rendez-vous en tête à tête.

Il se prépara et choisit l'un de ses plus beaux costumes, veste et pantalon d'une couleur bleu clair assorti d'une chemise blanche et d'une paire de mocassins. Il attacha à son poignet gauche une montre au cadran serti de pierres précieuses et au bracelet en or et il passa à son annulaire une chevalière en argent marqué des armoiries de la Famille Dhaarus. il vérifia plusieurs fois sa tenue en attendant le taxi qu'il avait réservé, s'assurant d'être propre sur lui puis il prit la direction du restaurant où aurait lieu le déjeuner.

Une fois arrivé, il fut conduit par un serveur jusqu'au salon et il comprit en le voyant pourquoi son prix était si élevé mais il n'en était pas déçu, bien au contraire. C'était une pièce de taille moyenne, au plafond haut avec un lustre en cristal placé au centre de la pièce, juste au dessus d'une table de bois noire autour de laquelle se trouvait trois canapés rouges. De hautes fenêtres donnaient sur un balcon qui offrait une vue imprenable sur les beaux quartiers de la capitale planétaire. Il constata également que de nombreuses amuses-bouches et autres apéritifs avaient étés placés sur la table ainsi qu'un sceau dans lequel une bouteille de champagne hors de prix était posée.

Il regarda sa montre, c'était l'heure et la porte s'ouvrit, laissant entrevoir un serveur qui débarassa l'invité d'Estevan. Celui-ci était vêtu d'un costume de couleur noir et d'une chemise blanche assorti d'une cravate de la même couleur que le costume. Ses cheveux étaient coiffés et sa barbe rasée de près à part un bouc discret qui encadrait sa bouche. Anton Pakerley s'avança vers son hôte et Estevan fit de même et ils se serrèrent la main de façon tout à fait cordiale avant de prendre place, se laissant servir par les employés chargés de veiller à ce qu'ils ne manquent de rien. Les deux hommes trinquèrent et le Directeur Adjoint de la Rendili Star Drive ouvrit le dialogue.


« Monsieur Pakerley, cela faisait quelques temps que nous ne vous avons pas vu, comment vous portez-vous ? »

« Je vais merveilleusement bien, merci de vous en soucier. Et vous, comment allez-vous? La Rendili Star Drive se porte bien ? »

« Je ne me suis jamais senti aussi bien. Quant à la Rendili Star Drive, nous remontons lentement mais doucement la pente depuis que l'Empire n'a plus la main-mise sur l'ensemble de la Galaxie, le carnet de ventes se garnit davantage chaque jour et nos moyens de production recommencent à tourner à plein régime. De même, notre clientèle se diversifie, bien que nous interdisions toute vente à destination des mondes Impériaux. »

« Il serait assurément mal vu que la Rendili Star Drive soit en affaires avec l'Empereur, les hautes instances néos-républicaines et la Couronne n'approuveraient pas et cela vous mettrait dans une fâcheuse posture. Mais heureusement, cela n'est pas le cas. »

« Et plus jamais nous ne fournirons la machine de guerre impériale. Sinon, votre poste de VicePrex n'est pas trop exigeant? Vous n'avez pas trop de difficultés dans la gestion des ressources disponibles au sein du Secteur? »

« Comme toujours, il faut veiller à ce que les ressources puissent profiter à tous et pas seulement à une élite pouvant se permettre de tout contrôler, ce n'est pas chose aisée que de devoir tenir tête à certaines entreprises qui pensent pouvoir avoir la main-mise sur tout. Mais rien de bien insurmontable.

Maintenant dites-moi Monsieur Dhaarus, pourquoi m'avoir convié et pourquoi avoir privatisé un salon de réception? Vous devez certainement vouloir quelque chose, je vous serai donc gré d'aller droit au but et de ne pas tourner autour du pot, je préfère de loin que vous jouez carte sur table avec moi. »
Avatar de l’utilisateur
By Amaury Korsh
#33710
Bien que pris de court par Pakerley, Estevan ne laissa rien paraître et continua d'afficher un sourire aimable et un visage avenant, si le VicePrex voulait qu'on entre dans le vif du sujet, il en serait comme il l'avait demandé.

« Bien alors je ne vous ferai pas perdre votre temps que je sais précieux et j'irai droit au but Monsieur Pakerley.

La Rendili Star Drive retrouve progressivement son rythme de croisière, notre carnet de commandes commence à se remplir de nouveau, nous pouvons à nouveau nous étendre dans la Galaxie et renouveller notre clientèle. Tout cela depuis l'instauration de la Nouvelle République mais vous savez déjà tout cela n'est-ce pas ? »


Une courte pause, le temps de prendre une gorgée de vin avant de reprendre.

« Notre nouvel essor apporte également son lot de problèmes à gérer et l'un de ses problèmes est l'approvisionnement et le coût des minerais dont nous avons besoin.

Aussi, après discussion avec le Président-Directeur-Général Korsh, nous songeons à lancer une campagne de prospection minière dans des secteurs réputés pour la richesse de leurs sous-sols. Et l'un des secteurs où nous aimerions prospecter est le Secteur Corporatif, ce qui m'amène à notre déjeuner d'aujourd'hui. »


Une nouvelle pause dont le VicePrex profita pour obtenir quelques éclaircissements.

« Dites-moi si je me trompe Lord Dhaarus mais si j'ai bien saisi votre affaire, la Rendili Star Drive souhaite devenir auto-suffissante en extrayant et raffinant elle-même les minerais nécessaires à la conception de ses vaisseaux.

Et pour cela, vous organisez un déjeuner dans l'un des restaurants les plus chics de la capitale, vous privatisez son salon le plus onéreux et dépenser sans compter afin de me mettre dans les meilleures conditions possibles afin de possiblement influer sur la décision que je devrai prendre puisque je suppose que vous attendez quelque chose de ma part, auquel cas je ne serai pas ici en votre compagnie. Me suis-je trompé ? »


« Absolument pas Monsieur Pakerley, vous ne faites pas erreur. »

« C'est bien ce que je pensais... Vous n'êtes assurément pas le premier qui sort le grand jeu pour obtenir mes bonnes grâces et vous ne serez pas le dernier.

Savez-vous combien de membres du Direx ont essayés ? Presque tous. Combien ont réussis ? Une élite qui a su me convaincre autrement qu'avec un déjeuner et de l'argent. Alors tâchez de vous montrer convaincant Lord Dhaarus et autrement qu'avec ce que j'ai pu voir pour le moment sinon vous aurez perdu votre temps et votre argent et vous m'aurez fait perdre quelques heures ô combien précieuse dans ma journée. »
Avatar de l’utilisateur
By Amaury Korsh
#35065
Si le VicePrex voulait de la franchise et bien soit. Estevan prit une gorgée de vin, regardant Pakerley droit dans les yeux.

« Je ne vous ferai donc pas perdre votre temps.

Comme je l'ai mentionné plus tôt, la Rendili StarDrive souhaite devenir auto-suffisante en extrayant et raffinant elle-même les minerais nécessaires à la production de ses vaisseaux.

Lommite, meleenium, neutronium, zersium, chanlon, hfredium, quadrillium…

Autant de minerais aux noms différents visant à accomplir la même chose, la conception de vaisseaux spatiaux.
»

Il marqua une courte pause, prenant le temps de boire une nouvelle gorgée de vin. Une fois le verre reposé, il reprit là où il s'était arrêté.

« Vous êtes en charge de la Gestion des Ressources au sein du Secteur, je m'adresse donc à vous.

La Rendili StarDrive a un réel besoin de se fournir par elle-même en minerais, cela réduirait nos coûts de production et nous permettait en même temps de créer de l'emploi en construisant mines et raffineries. Donc des retombées économiques positives pour les mondes où nous pourrons être amenés à nous implanter.
»


Nouvelle pause. Nouvelle gorgée de vin.

« Nous avons les fonds nécessaires pour financer par nous-mêmes notre projet minier. Nous savons également où nous aimerions nous implanter.

Le Secteur Corporatif a, me semble-t-il, des mondes où se trouvent des gisements miniers plus ou moins conséquents.

Nous aimerions donc voir avec vous pour obtenir l'autorisation de s'installer sur ces mondes afin de pouvoir lancer notre branche minerais.

Cela réduira nos coûts de production et nous permettra également de vendre une partie des minerais, avec un tarif plus que préférentiel pour l'Autorité du Secteur Corporatif.

Qu'en dites-vous ?
»
Avatar de l’utilisateur
By Destin
#36523
Pakerley semblait apprécier le repas toutefois. Autant qu'il pouvait apprécier le menu quotidien d'une cantine en service autonome. Depuis le temps qu'il écoutait les projets des uns et des autres... Y avait-il une fin à ce remue-ménage permanent ? Et maintenant, on avait une entreprise qui refusait de vendre à l'Empire mais qui voulait faire acheminer son minerai depuis le Secteur Corporatif. Ben voyons.

« Mon cher, un mot. Vous voulez votre minerai. » Il posa juste sa fourchette le temps de tamponner ses lèvres, et poser une question les mains propres et la bouche vide. « A supposer que vous obteniez, de moi, des concessions... Comment envisagez-vous de passer... Vous savez... Ces territoires partout autour de nous, qui sont à qui vous refusez de vendre vos appareils ? » Un sourire. « Aux dernières nouvelles, le Secteur Corporatif a mené des projets communs avec l'Empire cooooourronés de succès, Empire qui nous garantit et respecte une neutralité totale dans nos affaires. Jusqu'à tolérer la présence de représentants industriels qui ont juré leur destruction. » CTC, RSD, CNK... ils passaient tous un séjour ici sans que l'Empire n'invalide leurs visas. Juste interdiction de séjourner dans les territoires impériaux. On connaissait moins généreux. « Mais des convois de minerais ? Mon ami, ils vous les prendraient dès la première frontière passée. » Il délaissa son plat pour l'instant. « Quand bien même vous régleriez la question. Les concessions minières sont déjà attribuées. Si vous voulez prospecter, vous devrez racheter des parcelles déjà vendues, et déjà étudiées. » Parkeley avait fait tomber le sourire. « Pourquoi vous croyez que tout le monde vient me voir moi pour acheter des terres ? »

Facile à deviner à qui appartenaient la majorité des mines, dans ce cas. Le sbire de Korsh devait aussi en savoir quelque chose. « Vous n'avez pas songer à prospecter dans un endroit plus accessible ? »
Avatar de l’utilisateur
By Amaury Korsh
#36529
Pakerley appréciait le raps, moins les demandes d'Estevan et il fallait reconnaître que son argumentaire tenait la route. Dissimulant sa déception derrière un sourire de façade qu'il espérait toujours aussi amicale qu'au début de cette entrevue, le directeur-adjoint de la Rendili StarDrive dégusta son dessert et savoura le vin blanc moelleux servi avec en attendant le café gourmand pour prendre à nouveau la parole.

« Monsieur Pakerley, nous pouvons toujours trouver une solution pour acheminer des minerais depuis le Secteur Corporatif jusqu'à nos installations sur Rendili.

Je ne doute nullement que vos affaires avec l'Empire aient pu être des plus fructueuses et je suis sûr que si la Rendili StarDrive révisait sa position vis-à-vis de l'Empire, tout deviendrait plus facile pour tout le monde. Mais Rendili fait partie intégrante de la Nouvelle République et l'entreprise que je représente ne produit ses vaisseaux que pour les mondes néo-républicains et neutres. Je vois mal le P.D.G Korsh accepter de vendre ses produits phare à l'Empire. Et même si cela se faisait, nous nous mettrions nos meilleurs clients à dos.

Aussi vais-je suivre votre dernier conseil et verrais-je pour prospecter ailleurs .
»
Avatar de l’utilisateur
By Destin
#36581
« Et bien mon garçon, vous avez de la chance. » Il tamponna sa bouche, et frappa dans ses mains pour se faire servir du vin. « Allez allez ! Le service n'est plus ce qu'il était. » Une humaine à la chevelure rousse soignée s'approcha pour verser du vin, avec doigté. Pakerley en profita pour poser une grosse main velue sur ses fesses, serrant les doigts avec conviction, et caressant un peu toute la zone, tout en claqua de la langue. « Non, décidément, le service est très mauvais. Fichez le camp. Je me plaindrai à votre direction mademoiselle. » Avec un air d'avoir envie de vomir, elle ficha le camp, et Pakerley se servit lui-même pour finir. « Il se trouve que j'ai réussi à acquérir des concessions dans les alentours de Fondor.J'ai eu le temps de récupérer quelques emplacements récemment. » Il fit tinter son verre. L'assassinat de Rhonan Callipsa avait entraîné un effondrement soudain et temporaire des actions de la Maison Callipsa, et si Mecetti, en soutien financier d'un héritier jeune et revanchard avait servi de vecteur de rachat des actions, certains avaient pu profiter de la situation pour faire quelques plus-value. Nul doute que Pakerley avait acheté des mines d'or au prix du bauxite. « Pour un modeste prix, nous pourrions convenir d'une transaction. » Avec sacrée commission donc. Il fallait voir si le bras gauche du jeune PDG voulait entendre la proposition... ou non.
Avatar de l’utilisateur
By Amaury Korsh
#36626
Alors qu'Estevan pensait que la conversation, et le repas, touchait à son terme, Pakerley semblait avoir d'autres choses à dire. Mais avant cela, il se plaignit du service déplorable après avoir palpé généreusement les fesses de la servante. Cela manqua d'arracher un sourire au directeur-adjoint de la Rendili Star drive mais il parvint à garder une mine sérieuse, surtout quand le VicePrex lui parla de gisements récupérées il y a peu sur Fondor. Lui qui pensait en avoir terminé, Pakerley avait réussi à retenir l'attention d'Estevan, qui se montra fort intéressé par les dires du VicePrex.

Pianotant rapidement sur son datapad, le directeur-adjoint reporta rapidement son attention sur son invité et prit la parole.


« Dites m'en plus sur ces fameux gisements ? Il se pourrait bien que la Rendili Star Drive soit intéressé par votre proposition.

Inutile de vous préciser que le prix n'est pas un problème et que vous avez tout à y gagner. Mais quel est votre intérêt dans cette possible transaction hormis une considérable somme d'argent ? Vous n'êtes point homme à faire quelque chose sans attendre une contrepartie n'est-ce-pas ?
»


Pakerley serait sûrement ravi de voir que son interlocuteur avait mordu à l'hameçon.
Appelons ça une divergence d'opinion !

Et beh ? Je parle de … de noblesse d’âme ! Les […]

[Dxun] L'appel de l'Ombre

Vrad suivait toujours le Mandalorien quand souda[…]

Emporté par la force de ses coups, l’esclave fut […]

Armé d’une torche et d’une épée, le guerrier s’a[…]

Purge

J'accepte votre invitation. Elle le […]

https://cdn.discordapp.com/attachmen[…]

Dhevad Hsyrn

http://www.swagonline.net/sites/defa[…]

L e jeune chasseur de primes posa son livre sur[…]