L'Armée des Ombres

Saison XI Cliquez ici pour voir l'intro...

Monde lacustre, merveille de la Nouvelle République, Naboo est partagée par les Humains et les Gungans. Il est possible de traverser la planète via son noyau grâce à d'immenses grottes sous-marines abritant des espèces uniques dans toute la galaxie.
#32351
Graham sentit que Taniah aurait bien voulu en savoir plus sur sa "facilité" à convaincre, allait-il lui dire ?? Peut-être qu'elle aurait mal pris le fait que leur histoire naissante a été si...fusionnelle, néanmoins, cela valait la peine de s'expliquer...

- Tu penses que j'ai une "botte secrète" ?? Hum, on peut dire cela, je dispose d'une certaine facilité à convaincre quelqu'un, un don d'empathie, c'est lié à mes phéromones mais je puis t'assurer et là, tu ne peux que me croire, je ne les ai pas utilisé envers toi, par contre, dans le "feu de l'action", toi et moi, avons été exposés à leurs effets...Résultats, mes sentiments pour toi ont été exacerbés et pour toi, idem...

Graham se tut quelques secondes :


- Je sais que cela va compliquer notre relation, nous risquons de nous retrouver en "état de manque" toi comme moi mais cela passera après quelques jours...et au contraire, plus, on passera de temps ensemble et plus cela renforcera notre cohésion, c'est le revers de la médaille.

Changeant de sujet :

- Au fait, notre ami Cordellio est une carte de visite idéale pour infiltrer l'organisation de Kintaro et de l'intérieur, sans se méfier, je saurai être plus efficace que si on tendait un piège depuis l'extérieur, par contre, il faudra que tu le laisses "filer" en ma compagnie...

Regardant la jeune femme et lui prenant délicatement le visage :

- Je sais que je te demande beaucoup mais moi aussi, si Kintaro n'est pas convaincu par Cordellio, quoique ça m'étonnerait fort, comme aux échecs, nous sacrifions un avantage à court terme pour un bénéfice à venir, c-a-d plus d'informations depuis l'intérieur...et nous ne viendrons pas les mains vides chez Kintaro...Lui, avec ses infos, moi, avec des capitaux...Bien sûr, il nous faudra établir un mode de contact et de transmission d'informations insoupçonnable(s).

Graham dut décliner l'offre séduisante de son amante :

- Comme tu le vois Ma Chérie, le travail a ses priorités et plutôt que d'achever la soirée avec toi, je vais devoir la conclure avec Cordellio, je crois même que l'on va rejoindre Kintaro dès la fin de cette charmante soirée. Donne-moi par contre, une fréquence codée de contact et dès que j'ai du neuf sur l'avancée de notre introduction, je te rappellerai...S'il n'y a rien d'ici 1 semaine, je reviendrai ici sur Naboo en territoire Gungan, j'y ai de très bons amis...

- Cela ne m'enchante guère de te dire cela mais as-tu quelque chose à ajouter avant que nos chemins se séparent momentanément ??
#32358


Ainsi donc ce pouvoir, ce don de persuasion était du aux phéromones. Cela expliquait donc bien des choses. Hélas parfois, la vérité fait plus de mal que de bien. Dans le cas présent, il fragilisait le lien que venait de nouer le jeune couple.

"...tu ne peux que me croire,je ne les ai pas utilisé envers toi..."

Cette phrase résonnait comme un écho dans sa tête. Son amant lui disait qu'elle pouvait avoir toute confiance en lui mais comment pouvait-elle lui faire confiance ? Comment pouvait-elle être sûr que la relation qu'elle venait de forger n'était pas fausse ? Comment pouvait-elle être sûr que ses sentiments à son égard soient vrai ?
La Chiss inclina le visage tandis qu'un sourire ironique venait de faire son entrée, signe avant coureur de la transition que subissait son humeur. Tout s'expliquait donc... Ainsi donc l'homme d'affaire avait usé des phéromones pour gagner la confiance de Cordellio. S'il avait utilisé celles-ci sur l'Impérial alors il était tout à fait envisageable qu'il en soit de même avec elle...
Relevant la tête vers son interlocuteur, l'agente plongea ses yeux écarlates dans ceux de sa moitié. L'humain pouvait voir que la flamme qui brulait jadis dans les yeux de son amante venait de définitivement s'éteindre. Laissant place à un regard froid dénué du moindre sentiment. Son aura venait elle aussi de changer. Passant d'une aura chaleureuse, détendu et joviale à une aura glaciale, distante et méfiante.

Graham changea de sujet et cela n'arrangea en rien le ressentit de l'agente à son égard. Bien au contraire. Au fur et à mesure que Graham parlait, la Chiss voyait les desseins de l'homme d'affaires apparaitre au grand jour. Lorsqu'il déposa délicatement sa main sur la joue bleuté de la Chiss, celle-ci détourna le visage. Cerise sur le gateau, l'humain voulait que l'agente lui cède Cordellio... Tout s'expliquait donc.
La jeune femme fit un léger rire chargé d'ironie avant de fracasser le silence qui avait prit place.

-Impossible. Je ne te cèderai pas Cordellio...

La réponse était sortie sans la moindre hésitation. Directe, froide et implacable.

Je comprends mieux maintenant. Je comprends mieux comment tu as pu le convaincre. Si tu arrives à manipuler les gens avec une telle facilité.
Qu'est ce qui peut me garantir que tu n'ais pas utilisé tes phéromones sur moi ?


La méfiance. Le don de Graham avait instillé le cœur de son amante de méfiance. Sentiment redoutable, qui ne laissait pas de place à l'amour.

Vois-tu. Je me pose soudainement une question... M'aimes-tu, ou notre histoire faisait-elle parti de ton plan ?
Tu me dis que je ne peux que te croire, que tu ne les as pas utilisé envers moi. Mais comment ? Comment puis-je te croire ? J'ai vu avec quelle facilité tu as manipulé Cordellio. Je me dis... qu'il est tout à fait envisageable qu'il en soit de même avec moi.

Je me demande tout à coup, si les sentiments que tu éprouves à mon égard sont vrais. Tout comme les miens, après tout tu pourrais très bien créer me faire créer inconsciemment des sentiments factices à ton égard pour gagner ma confiance. Je me demande si tu as partagé "mon lit" sous de fausses prétentions. Et si en fin de compte, tu as utilisé tes phéromones dans le seul but de profiter de moi. Dans le but de me prendre Cordellio... Avec du recul. Je me dis que cette hypothèse est tout à fait plausible ....

J'essais de démêler où le mensonge s'arrête et où commence la vérité.. Mais comme tu le dis si bien Graham.
Le travail a ses priorités, je vais donc prendre Cordellio avec moi que cela te plaise ou non.

As tu quelques chose à ajouter avant que nos chemins se séparent ?


Comment pouvait-elle parler sur ce ton ? Comment pouvait-elle être aussi froide et distante avec lui ?
L'agente était méfiance, sur ses gardes. La confiance qu'elle avait placé en lui venait de prendre un sérieux coup. Et comme un plaie ouverte, celle-ci s'effritait petit à petit. Il faudrait plus que des mots doux et des baisers pour regagner sa confiance. Hélas pour Graham une chose était claire, si Cordellio devait sortir de Naboo entre les mains de quelqu'un ce ne serait surement pas entre les siennes.
Est-ce la peur qui l'ait poussé à lui parler ainsi ? Peut-être. Peut-être ait ce la peur d'être trahi ?
#32549
Graham sentait que ses révélations avaient eu l'effet inverse comme quoi...Néanmoins, il valait être mieux être franc dès le départ sinon plus le temps aurait passé et plus la jeune femme aurait subi un décalage entre ce qu'elle pensait être un attachement sincère et une manipulation.

Le ton employé de la jeune femme redevint plus professionnel, plus froid et il ne pouvait pas lui en vouloir, il répondit à son amante sur un ton apaisant :

- Si j'avais eu le projet de t'utiliser, de te manipuler, je t'aurai laissée te débrouiller avec les gardes, que cela soit en sortant d'ici ou en y revenant...Je ne t'aurai jamais fait toutes ces confidences sur mes origines, mon ancien métier, je ne t'aurai jamais associée à ma quête, ni...envisagé de te faciliter ton travail.

Il la regarda dans les yeux, Graham sentait son coeur battre très fort...A vrai dire, tomber amoureux de toi, me complique aussi la tâche...Tu peux me prendre Cordellio quand tu le désires, en faire ce que tu veux et si, moi-même, je n'avais pas été aussi attiré par toi, sans artifice(s), cette conversation n'aurait jamais eu lieu...Je t'aurai pris Cordellio et nous serions devenus adversaires voir pire...Me crois-tu désormais ?

Graham laissa s'installer ce sentiment de sincérité, de chaleur, sans user de ses "capacités", il fallait qu'elle fasse confiance à son instinct féminin...

Et pour rajouter un poids supplémentaire à ses confidences :

- Taniah...L'Amour ne peut s'imposer, tôt ou tard, si cela n'est pas naturel, il part de lui-même...L'Amour ne peut que se partager ou bien il lance un appel qui ne cesse pas jusqu'à ce qu'il trouve un coeur réceptif et le mien n'a cessé de résonner en écho avec le tien depuis que nous nous sommes rapprochés.

Il prit son visage délicatement entre ses mains :
- Ecoute ton coeur et sois libre.

Puis il la laissa, faisant glisser ses mains sur ses joues, lui souriant, tâchant de la réconforter. Il ne pouvait pas faire plus, elle devait apprendre à se faire confiance, à faire confiance à son instinct. Graham espérait qu'elle allait faire le bon choix...
#32619
Pas le moindre mot ne sortit de la bouche azur de la Chiss, celle-ci écoutait avec attention Graham. Ses yeux rubis se noyaient dans ceux de son amant. Un océan aux couleurs bleu-gris. L'humain jusque là n'avait pas tort, s'il avait essayé un tant soit peu de la trahir ; la jeune femme l'aurait remarqué. Son comportement ne collait pas avec celui d'un manipulateur ou d'un opportuniste. Ne voulant pas interrompre son âme sœur, elle garda ses lèvres scellées mais prit brièvement la parole lorsque Graham lui dit que tombé amoureux d'elle lui compliquait la tâche.

Elle laissa un soupir s'échapper de sa bouche.

Être éprise de toi ne me facilite pas la tâche. Mon travail ne me laisse que peu de répit ainsi que peu de place à de quelconques relations.
Qu'elles soient durables ou éphémères...



Tu peux me prendre Cordellio quand tu le désires, en faire ce que tu veux et si, moi-même, je n'avais pas été aussi attiré par toi, sans artifice(s), cette conversation n'aurait jamais eu lieu...
Je t'aurai pris Cordellio et nous serions devenus adversaires voir pire...Me crois-tu désormais ?



L'Agente avait tort en fin compte, elle se trompait belle et bien. Ariès connaissait les desseins de sa moitié et si Graham avait été l'homme qu'elle redoutait au fond d'elle ; il ne lui aurait certainement pas rendu Cordellio.
L'agente semblait être à cran. Remarquant l'erreur qu'elle venait de commettre, elle venait de prouver à son amant que la confiance qu'elle plaçait n'était pas totale. Afin de se rassurer, la Chiss mit cela sur le compte de son métier. Être un membre des Renseignements Impériaux vous force à être méfiant envers tout le monde, à ne jamais baisser sa garde et d'être quoi qu'il se passe au pied de guerre. Tout ceci vous plonge dans un doute constant ou toute les paroles sont à remettre en questions.


Taniah...L'Amour ne peut s'imposer, tôt ou tard, si cela n'est pas naturel, il part de lui-même...
L'Amour ne peut que se partager ou bien il lance un appel qui ne cesse pas jusqu'à ce qu'il trouve un cœur réceptif et le mien n'a cessé de résonner en écho avec le tien depuis que nous nous sommes rapprochés.



Tout comme le mien...murmura t-elle.


Ecoute ton cœur et sois libre.


Il n'a jamais cessé de chanter dans l'espoir de trouver l'unique.
Et désormais... Je sais qu'il l'a trouvé. Je l'ai su lorsque nos cœurs se sont mis à chanter cette douce mélodie mais... avec cette histoire de phéromone.
J'ai, j'ai douté...



L'humain lova avec délicatesse ses mains autour du visage céruléen de sa partenaire. La Chiss accepta l'étreinte tandis qu'elle empoignait avec douceur ces cheveux poivre et sel. Murmurant quelques mots à son oreille.


Pardonne moi si j'ai pu imaginer de telles choses à ton égard.
Mais c'est ainsi, j'accorde très difficilement ma confiance aux autres. Et dès lors que le doute apparaît, il se déverse en moi. Et je me referme sur moi même comme une fleur.
....
J'ai confiance en toi Graham mais savoir que tu as en ta possession des phéromones qui peuvent influencer les gens...m'a fait redouter le pire. Pardonne moi, je ne peux t'accorder ma pleine confiance. Seul le temps me le permettra.


La jeune femme se sépara de l'humain remettant avec une certaine nervosité une mèche derrière son oreille.
Elle gagna ainsi de précieuses secondes avant de reprendre la parole, d'un ton calme et serein.


Et bien... Je pense que la soirée touche à sa fin.dit-elle, en regardant les invités partir petit à petit.
J'aurai aimé rester encore quelques heures mais je ne puis rester plus longtemps. Et puis... je dois m'occuper de Cordellio. Il est dans un fâcheux état...



La Chiss fit un léger mouvement du menton en direction de Cordellio qui peinait à garder son équilibre, un verre à moitié vide dans la main droite tandis que celle encore libre s'affairait à s'agripper tant bien mal au mur. Faisant tout son possible pour que son corps ne s'écroule pas au sol. Le spectacle était pitoyable. Comment un homme aussi prometteur avait pu tomber si bas ? La réponse restait un vrai mystère pour l'agente. Qui fit un rapide hochement de la tête tout en s'éclipsant afin de faire asseoir Cordellio qui avait manqué de se briser un membre en titubant à proximité des escaliers en pierre. Usant de la parole et du verre qu'elle venait de prendre des mains de sa cible, la bleu finit par convaincre et non sans peine Cordellio. Qui finit par être convaincu qu'il ne fallait pas plus bouger. Deviner l'échange ne devait pas être bien compliqué, la Chiss avait sans nul doute utilisé la boisson comme argument pour dissuader l'humain de bouger. Une fois l'Impérial assit du moins ce qu'il en restait. La jeune femme revint vers son amant, s'excusant pour l'attente en affichant un sourire quelque peu gêné.



Frottant la paume de ses mains, Ariès cherchait ses mots. L'heure fatidique était arrivée, celle de la séparation. Celle qui nouait les gorges et les estomacs. Celle des larmes et des mots d'adieu. L'agente lâcha un long soupir, se remémorant tout au long de celui-ci l'exceptionnelle soirée qu'elle venait de vivre en compagnie d'un parfait inconnu. Inconnu qui avait fait chavirer son cœur d'un simple regard, d'un simple contact. Celui avec qui elle avait partagé un moment si intime et si particulier. Prenant une grande inspiration, noyant ses yeux écarlates dans les siens ; la jeune femme se lança. Un sourire chargé d'un profond bonheur et d'une profonde nostalgie.

Il est temps de se dire au revoir... Je...
....
Merci...Merci pour cette sensationnelle soirée Graham. Je n'ose imaginer l'ennui que j'aurai ressentie si je n'avais pas croisé ton chemin.


Ariès fit un pas en arrière, inclinant la tête tout en mettant ses mains de part et d'autres de ses hanches. Elle cachait ce qu'elle ressentait derrière des politesses. La Chiss devait laissé parler son cœur.

Je n'aurai jamais imaginé vivre une telle expérience lors de cette soirée qui plus est avec un humain. Je remercie les étoiles d'avoir pu faire la connaissance d'une personne aussi exceptionnelle que toi. Durant...
Durant ces moments passés ensemble, j'ai pris conscience que malgré nos différences, malgré ce fossé qui nous sépare. Je n'ai jamais été aussi proche de quelqu'un et je te suis reconnaissante d'avoir prit ton temps et de ne pas m'avoir brusqué.
Merci, merci de m'avoir ouvert ton cœur, ta vie secrète, de m'avoir emmené dans ton vaisseau. Ce que nous avons vécu à bord de "l'Odyssée" a été une première pour ma part et je suis loin de regretter les minutes, les heures que nous avons passé ensemble. J'ai apprécié chaque moment passé en ta compagnie. Que ce soit dans la salle de reception, sur le bacon, dans le vaisseau ou dans le jacuzzi...
Je ne regrette qu'une seule chose... Celle de ne pouvoir passer plus de temps à tes côtés.


Pressant sa main droite sur sa poitrine, elle ferma les yeux espérant que son cœur se calme. Il battait avec fureur et frénésie. Celui-ci était serré sous l'effet de l'émotion, devoir partir et s'éloigner du charmant homme d'affaires ne l'enchantait guère. Il voulait rester, rester encore un peu. Ne serait-ce qu'une heure, qu'une minute, qu'une seconde. Ses deux sphères couleurs rubis essayaient de sonder ceux de Graham. Elle voulait savoir ce qu'il se cachait derrière son visage souriant et ses yeux gris-azur. Que pensait-il en cet instant ? N'était-il pas déçu de ne pas avoir la pleine confiance de sa dulcinée ? Se disait-il qu'il avait fait une erreur en commençant à construire une relation avec la jeune alien ? Faisant un pas de plus vers son amant, la jeune femme laissa son corps prendre le contrôle sur sa raison. Celui-ci se plaqua avec douceur contre le torse de l'humain. Ce contact semblait être vital pour le corps de la jeune femme, ses mains se nouaient autour de la nuque de l'amant. L'étreinte était aussi doux que l'amour qu'éprouvait la Chiss à l'égard de sa moitié et à la fois rude du à son envie de ne pas le quitter. L'agente rapprocha ses lèvres du visage de son amant, murmurant quelques mots.


Tu sais... Quand nous avons discuté d'avenir à bord de l'Odyssée. J'ai pensé que c'était trop tôt, que je n'étais pas prête pour cela mais. J'aimerai que nous ne soyons pas que deux personnes distinctes. J'aimerai que nous soyons aussi un "nous".



Son corps avait besoin d'air, elle avait de nouveau ce besoin vitale d'être prêt de lui. Ses lèvres bleutées se posèrent avec une douceur infini. Epousant à la perfection celles de l'humain dans un baiser doux et langoureux. Tout semblait se jouer lors de cette dernière fusion corporelles. Ses mains se baladaient dans ses cheveux, ses formes épousaient les siennes tandis qu'une larme perlait le long de sa joue bleu.


Je t'aime...
Quelque soit les obstacles et les dangers. J'aimerai continuer cette relation aussi sinueuse et compliquée soit la route à prendre.
L'amour est une terre de conflit, une air de tension et un océan de larme mais je suis sûr que nous pourrons surmonter tout cela.
J'en suis persuadée...
#32692
Graham ne sut que dire face à l'émouvante et sincère confession de son amante, il se sentait désarmé face aux circonstances...Il lui laissait Cordellio, ce qui voulait dire que l'opportunité d'infiltrer le réseau ennemi s'éloignait à chaque battement de coeur MAIS quand on aime...On ne compte pas !

- Ma Chérie, je n'ai rien à te pardonner...Il la regarda avec beaucoup d'amour et de tendresse. Je comprends que, comme moi, tu as tes...obligations, cependant, comme je veux conserver le contact avec toi, je te donne mon numéro holo personnel, la liaison est...sécurisée ! Mémorise-le, on n'est jamais trop prudent(e), n'est-ce-pas ? Dit-il en lui souriant.

Graham vit ensuite son amante se diriger vers Cordellio et s'assurer qu'il était désormais sous son contrôle, il devait être en train de "dégriser", le réveil risquait d'être très désagréable après une soirée si prometteuse pour lui !

Pour Graham aussi, ce fut difficile, la tendresse de Taniah, ses mots délicats, ses baisers, rendirent la séparation encore plus pénible. Son attachement, ses sentiments étaient sincères, Graham perçut sa lutte intérieure effleurant la surface de son impassibilité mais ses sentiments pour lui parlaient de manière transparente.

Graham prit Taniah par la taille, l'enlaçant, comme quelques heures plus tôt et lui dit à voix basse :


- Taniah, j'ai des sentiments pour toi et toi de même...J'aimerai tant que tu restes à mes côtés...Nos métiers, certes, nous brident mais...nous permettent aussi des possibilités plus étendues que celles accordées au(x) simple(s) quidam(s)...Nous pouvons lever des centaines de milliers de crédits, recruter du monde, mobiliser des vaisseaux...Regardant Cordellio...Il nous aurait donné un très bon motif d'infiltrer le réseau de Kintaro...

- Je ne doute pas que tes services vont lui extirper tout ce qu'il sait mais ensuite ? En court-circuitant ce "fusible", tu n'atteindras pas le circuit général nuisible alors que si tu t'en sers comme une "taupe" chez l'ennemi...En lui donnant de sérieuses raisons de vouloir "changer de camp" comme...faire arrêter sa famille ou supprimer des proches...Cela sera vérifié par le camp adverse et éradiquer de leurs esprits tout doute concernant la fiabilité de Cordellio...Bien sûr, cela implique que les circonstances soient "arrangées" pour que tu le laisses partir MAIS avec un "ange gardien" auprès de lui...Il a confiance en moi et tu SAIS que je peux l'INFLUENCER dans ce but...Non pas, pour uniquement tirer la "couverture à moi" mais moi, je serai ton "fusible"...On peut aussi le faire ensemble et se présenter à Kintaro comme des investisseurs...

- Pour ma part, avec ton accord et en prenant cette responsabilité, je me condamne à réussir sinon...tu sais désormais mon nom, où est ma société , comment s'appelle mon vaisseau...Autant de garantie(s) qui te permettront de m'abattre, toi ou quelqu'un d'autre...en conduisant Cordellio auprès de Kintaro, j'accomplis ainsi deux objectifs, celui de mes employeurs et le tien, ta réussite me tient à coeur même si je dois y laisser ma peau et je vais te le prouver maintenant...


Il lâcha son étreinte et tapota rapidement sur son datapad...

- Je veux donner une chance à notre avenir, tu as dit "nous" et j'en ai les moyens, un mot de toi et je crée en quelques secondes un compte secret où toi seule aura accès. Qu'en dis-tu ?

- Taniah, avec toi, je veux tout, partager les risques comme la victoire mais je te laisse choisir...


Graham savait qu'il allait bouleverser la jeune femme, c'était beaucoup d'un coup, comment allait-elle traiter tous ces choix et possibilités ?
#32728
L'amant de la jeune femme semblait désarmé, ému devant une telle confession. Etait-il déstabilisé devant de telles révélations ? Peut-être, après tout la Chiss venait de dire ce qu'elle avait sur le cœur. Et celle-ci avait des attentes et des projets en terme de relation.
Taniah ou plutôt Ariès. Pouvait se rassurer de voir que Graham ne tiendrait pas rigueur de sa difficulté à avoir confiance en lui.

Ma Chérie, je n'ai rien à te pardonner...
Je comprends que, comme moi, tu as tes...obligations, cependant, comme je veux conserver le contact avec toi, je te donne mon numéro holo personnel, la liaison est...sécurisée ! Mémorise-le, on n'est jamais trop prudent(e), n'est-ce-pas ?



La partenaire de l'humain vit le sourire radieux de celui-ci. Qu'elle soulagement de voir qu'il tenait à conserver un lien aussi infime soit-il avec elle malgré la distance qui les sépareraient très bientôt. Une ennemie tenace qui hélas ne pourrait être vaincu que par intermittence, lors de futurs rendez-vous.


Je tâcherai de m'en souvenir n'ait crainte. Il m'est inconcevable de perdre le seul moyen de pouvoir te voir, te parler.
Ce minuscule lien qui nous reliera est beaucoup trop précieux pour que je le perde.
J'en prendrai soin comme si c'était une relique familiale.


Le temps qu'elle s'occupe de "l'élément perturbateur", le splendide homme d'affaires eut le temps de cogiter quelque peu. Mettant à profit ces longues secondes de solitudes pour réfléchir et faire un point sur la situation présente comme futur. Revenant vers Graham la Chiss vit sa taille se faire assaillir avec délicatesse par les mains expertes de l'humain. Renouant l'intimité qui liait le couple, il y a seulement quelques secondes. Son amant parlait à voix basse. Il semblait faire à son tour une confidence, l'agente redoubla d'attention ne voulant perdre la moindre goute du flot de parole qu'il s'apprêtait à déverser.

Taniah, j'ai des sentiments pour toi et toi de même...J'aimerai tant que tu restes à mes côtés...Nos métiers, certes, nous brident mais...nous permettent aussi des possibilités plus étendues que celles accordées au(x) simple(s) quidam(s)...Nous pouvons lever des centaines de milliers de crédits, recruter du monde, mobiliser des vaisseaux...



Ariès préféra rester muette sous peine de prendre le risque de voir la confession de sa moitié s'envoler. Chose qu'elle ne pouvait se le permettre, voir quelqu'un se livrer ou dire tout simplement le fond de sa pensée était un "évènement" trop rare de nos jours.


Il nous aurait donné un très bon motif d'infiltrer le réseau de Kintaro...


Je ne doute pas que tes services vont lui extirper tout ce qu'il sait mais ensuite ? En court-circuitant ce "fusible", tu n'atteindras pas le circuit général nuisible alors que si tu t'en sers comme une "taupe" chez l'ennemi...En lui donnant de sérieuses raisons de vouloir "changer de camp" comme...faire arrêter sa famille ou supprimer des proches...Cela sera vérifié par le camp adverse et éradiquer de leurs esprits tout doute concernant la fiabilité de Cordellio...Bien sûr, cela implique que les circonstances soient "arrangées" pour que tu le laisses partir MAIS avec un "ange gardien" auprès de lui...Il a confiance en moi et tu SAIS que je peux l'INFLUENCER dans ce but...Non pas, pour uniquement tirer la "couverture à moi" mais moi, je serai ton "fusible"...On peut aussi le faire ensemble et se présenter à Kintaro comme des investisseurs...


Pour ma part, avec ton accord et en prenant cette responsabilité, je me condamne à réussir sinon...tu sais désormais mon nom, où est ma société , comment s'appelle mon vaisseau...Autant de garantie(s) qui te permettront de m'abattre, toi ou quelqu'un d'autre...en conduisant Cordellio auprès de Kintaro, j'accomplis ainsi deux objectifs, celui de mes employeurs et le tien, ta réussite me tient à cœur même si je dois y laisser ma peau et je vais te le prouver maintenant...



Ariès cherchait les mots, elle était tiraillée entre l'envie d'aider son unique amour et celle d'accomplir sa mission. Hélas, pour elle, céder Cordellio à l'humain revenait à faire un sacrifice trop grand. Un sacrifice qui la séparerait de lui. Sacrifice bien trop élevé pour si peu en retour.


Graham... Le destin de Cordellio a été scellé le jour ou l'on m'a mandaté pour le récupérer.
Hélas ce n'est pas moi qui déciderait de son sort. Et je ne peux hélas me permettre d'échouer la tâche qui m'incombe... J'ai fait cela par le passé et je l'ai amèrement regretté... L'échec n'est pas permit et les étoiles savent à quel point j'ai été chanceuse de ne recevoir qu'un blâme. J'aurai pu y laisser la vie...
J'aimerai pouvoir te le laisser, j'aimerai. Je t'assure mais cela est impossible. Cela me mènerait à ma perte...
Et à notre rupture...


Quitte à prendre des risques... Autant les prendre ensemble.
Savoir que je suis au près de toi même dans des lieux hostiles, même dans le domaine de Kintaro sera plus rassurant pour moi que de te savoir seul en compagnie d'un incompétent comme Cordellio.
Nous, nous "connaissons". Nous serons bien plus efficace à deux, que toi seul avec ce boulet. Je peux tout aussi bien prendre la place de Cordellio, cela n'est pas impossible. Après tout, j'ai tout ce qu'il me faut pour revêtir la parfaite identité d'une Impérial contrainte à l'exil. Mêler tes talents aux miens et nous ne ferons qu'une bouchée de ce traître...


Comment le pourrais-je ? Comment pourrais-je te faire du mal ? Sans toi, sans ta lumière je serais perdue dans la froide obscurité de l'espace.


Je veux donner une chance à notre avenir, tu as dit "nous" et j'en ai les moyens, un mot de toi et je crée en quelques secondes un compte secret où toi seule aura accès. Qu'en dis-tu ?



La Chiss fut assez surprise de la proposition de son amant. Un compte commun ? Pourquoi pas après tout, il faut bien commencer quelque part non ? Cette idée la fit sourire.
Taniah répondit donc sur un ton moqueur.


Nous tu veux dire...
Après tout nous formons un couple, et si nous voulons être un "nous". Il faudra partager, j'espère que nous aurons tout deux accès à ce compte et pas seulement moi.
Nous pourrions lentement mettre de côté pour nous offrir une petite résidence. Afin de profiter du temps qui sera à notre disposition lors de nos retrouvailles.
Si Chandrilla tient toujours bien sur...



Taniah, avec toi, je veux tout, partager les risques comme la victoire mais je te laisse choisir...


Non... Ne me laisse pas choisir...Choisissons.
A partir d'aujourd'hui et aussi longtemps que ce lien nous unira. Nous partagerons tout.
Espoir, crainte, joie, tristesse, envie, dégout.
Absolument tout...

Quitte à tomber, autant que ce soit ensemble non ?



Ariès se permit de laisser le silence reprendre ses droits, le temps que l'humain digère à son tour ce flot d'information. Enlaçant avec délicatesse Graham, lui volant baiser tout en faisant une mine espiègle.


Dites moi. Graham... Quand seriez-vous libre pour un autre rendez-vous ?


#32815
Graham était heureux de voir que son adorable amante était aussi ouverte d'esprit quant à la suite de leur idylle malgré les difficultés inhérentes à leur profession et affiliation mais quand on croit quelque chose, on s'en donne les moyens.

- Je suis assez libre de mes mouvements, "on" m'a donné "carte blanche"...Alors déjà, à propos de "moyens", je te donne ceci en gage de mon amour pour toi et ce ne sont que les prémices...

Graham défit son bracelet de commande autour de son poignet et le ré-initialisa sous les yeux de la jeune femme...

- Désormais, "l'Odyssée" est à toi, à ton nom avec tout ce qu'il contient, tu en fais ce que tu veux...Tu diras à ta hiérarchie que tu as séduit un homme d'affaires et que tu lui as chipé son unique moyen de locomotion ! On te reprochera pas de t'être impliquée dans la réussite de ta mission, non ?

- J'oubliais, les 3 sondes à bord sont aussi à tes ordres, ce sont des RM2020, leur fonction première, c'est la reconnaissance...Quant à moi, je vais prendre un transport V.I.P pour Chandrila et nous ouvrir un compte commun, le code d'accès sera facile à retenir, j'ajouterai juste une valeur de +1 à tous les chiffres de mon numéro holo, ainsi du bout de l'univers, tu peux y prélever l'argent dont tu as besoin...A hauteur de 3.000CR/jour maxi.


Il lui sourit...

- Histoire de ne pas TOUT dépenser d'un coup...Si tu as besoin d'argent, le vaisseau en lui même représente une très belle somme aussi ET quant à notre "pied-à-terre" Chandrilien, y-a-t-il un endroit en particulier qui te ferait plaisir sur cette planète ? Une villa en pleine nature ? Au bord d'un lac ? Dis-moi...

Tenant toujours la belle Chiss par sa taille fine qui mettait ses hanches tellement bien en évidence...Baissant la voix et se rapprochant de ses lèvres...Par contre, comment comptes-tu donner suite à la localisation de Kintaro, j'aimerai beaucoup nuire à ses intérêts en reprenant ce qui appartient à mon employeur. Serons-nous tous deux "associés" sur le terrain ??

Il ne lui laissa pas le temps de répondre, Graham l'embrassa par un long baiser, comme pour sceller leur accord officieux.
#32894
Devant les yeux ébahis de la jeune femme, Graham défit son bracelet de commande et après une habile manipulation de celui-ci ; le plaça autour du poignet de son amante. Quelque peu interloquée par ce que venait de faire l'homme d'affaires, la Chiss ne dit pas un mot. Tentant de comprendre les raisons d'un tel acte. Faisait-il de l'agente la nouvelle propriétaire du vaisseau ?

Désormais, "l'Odyssée" est à toi, à ton nom avec tout ce qu'il contient, tu en fais ce que tu veux...Tu diras à ta hiérarchie que tu as séduit un homme d'affaires et que tu lui as chipé son unique moyen de locomotion ! On te reprochera pas de t'être impliquée dans la réussite de ta mission, non ?


La déduction d'Ariès s'était révélée juste. Ouvrir un compte commun était une preuve de confiance mais donner "l'Odyssée" c'était trop. Hélas un cadeau ne se refuse pas et l'agente se voyait dans l'obligation de l'accepter. Graham lui offrait monts et merveilles et elle que pouvait-elle bien lui offrir ? La Chiss n'avait ni crédit, ni vaisseau, ni objet de valeur à donner à Graham. Elle se sentait penaude devant tant d'attention de la part de l'humain.

J'oubliais, les 3 sondes à bord sont aussi à tes ordres, ce sont des RM2020, leur fonction première, c'est la reconnaissance...Quant à moi, je vais prendre un transport V.I.P pour Chandrila et nous ouvrir un compte commun, le code d'accès sera facile à retenir, j'ajouterai juste une valeur de +1 à tous les chiffres de mon numéro holo, ainsi du bout de l'univers, tu peux y prélever l'argent dont tu as besoin...A hauteur de 3.000CR/jour maxi.


La pilule était dure à avaler pour la jeune qui se voyait couverte de cadeaux et d'avantages alors qu'elle n'avait rien demandé de tout cela. Ariès semblait quelque peu déstabilisée par la situation se voir couverte de richesse n'était pas dans son habitude. Elle avait été un premier temps intimidée par la situation mais à cet instant la Chiss semblait être démunie, impuissante face à la situation mais surtout frustrée. Frustrée de ne pouvoir avoir quelque chose à offrir à son amant.

Pourquoi me couvrir de cadeau Graham ? Pourquoi me donner tant alors que je ne puis te donner que mon amour ?
Cela me semble si petit en comparaison à ce que tu me donnes...


Taniah ne put s'empêchée de laisser un rire nerveux s'échapper. Elle avait désormais la possibilité de retirer 3.000 Crédit par jour. Somme dérisoire pour certain, somme astronomique pour d'autre. Pour la jeune femme cela représentait un mois de travail. Un salaire versé après un mois de dur labeur, un salaire versé sur un plateau d'argent sans faire le moindre effort. C'était désopilant, tentant certes mais il était hors de question que la jeune femme se fasse entretenir. Rester enfermé dans un palais, dans une cage dorée et vivre au fraie de quelqu'un d'autre ce n'était pas pour elle. Taniah se fit la promesse de ne toucher au compte quand dernier recours. Une chose était certaine, elle ne se laisserai pas tenter par les attraits de l'argent.

Graham souriait cela valait tout l'or du monde. Un instant de tranquillité à ses côtés valait plus qu'un million de Crédit. Il était une bouée de sauvetage, un second souffle, une personne vers qui tourner ses pensées dans les moments difficiles. Petit à petit il prenait une place dans le cœur de l'agente.


Histoire de ne pas TOUT dépenser d'un coup...Si tu as besoin d'argent, le vaisseau en lui même représente une très belle somme aussi ET quant à notre "pied-à-terre" Chandrilien, y-a-t-il un endroit en particulier qui te ferait plaisir sur cette planète ? Une villa en pleine nature ? Au bord d'un lac ? Dis-moi...

Au bord d'un lac me parait être une bonne idée. Tant que la villa se situe loin des tumultes de la ville, je pourrai tout accepter. Même si un cadre enchanteur ne serait préférable.

Par contre, comment comptes-tu donner suite à la localisation de Kintaro, j'aimerai beaucoup nuire à ses intérêts en reprenant ce qui appartient à mon employeur. Serons-nous tous deux "associés" sur le terrain ??

Je me chargerai de récupérer un maximum d'information. Cordellio n'aura plus aucun secret pour moi. Je me chargerai de contacter le réseau de Kintaro en son nom. Cordellio est un individu peu connu par ses paires, il est certes brillant mais il a trop peu de succès à son actif pour avoir une quelconque notoriété...
Tu pourrais très bien te faire passer pour lui. Et vu le destin qui est le sien cela me parait peu probable qu'il cri au scandale. Qu'en penses-tu ? Mais ton idée est tout à fait ...



Graham ne laissa pas à la Chiss le temps de finir sa phrase et l'embrassa par un long baiser. Un baiser tendre et langoureux. Ils venaient de signer ce contrat invisible qui désormais semblait les lier pour le meilleur comme pour le pire. Après ce long baiser la jeune femme soupira une phrase inaudible pour les gens qui l'entouraient mais pas pour son amant.

Ch'ah ch'acah vah...

(Je vous aime...)


L'homme d'affaire avait-il pu comprendre ce que venait de dire la jeune femme ? Peu probable, Ariès s'était elle même étonnée de parler dans son dialecte à elle. Surement l'émotion se dit-elle. L'agente avait parlé en Cheunh, le langage du peuple Chiss. La langue s'avèrait être relativement dense et complexe qui utilisait des mots très recherchés pour s'exprimer, ainsi que des prononciations très diverses pour jouer des nuances dans certains mots. En raison des capacités vocales des autres espèces, notamment les humains, peu de non-Chiss parvenaient à prononcer le Cheunh correctement, en dépit du nombre d'années d'études. Cependant, la compréhension de la langue était bien plus évidente car elle suivait un modèle d'expression logique. Alors avec un peu de chance Graham a peut-être pu comprendre ce qu'elle venait de soupirer.
Le Cheunh était une belle langue à écouter mais sa complexité faisait beaucoup regretter aux humains de ne pouvoir le parler correctement.

Taniah se reprit assez rapidement et se détacha doucement de l'étreinte de son amant. Parlant cette fois-ci en basic. Sa voix semblait chargée de mélancolie.

Je...je pense qu'il est temps ...


Devoir le quitter semblait la rendre quelque peu anxieuse. Le temps venait d'être écoulé, il était temps pour elle de se séparer de lui. De récupérer Cordellio et de retourner auprès de l'Ubiqtorate. Une chose était sur, la soirée avait été chargé de rebondissement et de révélation.
C'est avec regret que la jeune femme enlaça l'humain, profitant de ces dernières secondes en sa compagnie. Laissant ses mains se promener sur sa chevelure poivre-sel, sa joue contre son épaule, son souffle tremblant.
#32895
L'émotion et la tension amoureuse grandissait au vu des deux protagonistes, Graham avait voulu retenir jusqu'au bout la jeune femme mais les circonstances les obligeaient à se quitter momentanément...attente heureuse comblée par la recherche d'un nid douillet sur Chandrila...

- C'est tout ce que j'attends de toi, mon Coeur, ce que tu me donnes est précieux, inestimable, comment pourrais-je rivaliser avec cela ?? C'est avec grand plaisir que je t'offre ces quelques effets personnels et moi, que je reçois avec le plus grand respect : ton Amour.

Graham la regarda tendrement : - Je vais prendre soin de nous trouver un chez-nous tranquille et bucolique, ce sera peut-être la mer...J'ai toujours rêvé de parcourir une grande plage avec celle que j'aime...Et je veux qu'on le fasse ensemble, mon Amour Azur !

La jeune femme lui sussura quelque chose dans sa langue qu'il prit comme un compliment, sans vraiment comprendre mais le ton employé signifait quelque chose de doux, d'intime...Puis elle se dégagea doucement, Graham la laissa partir et il ne la quitta pas des yeux jusqu'à ce qu'elle disparaisse de sa vue. Dans son coeur, une flamme s'alluma dont les traits étaient ceux de la jeune femme, à la fois apaisante et signe du manque déjà présent.

Au M.J :

Taniah est désormais propriétaire d'un Yacht Nubian avec 3 RM 2020 à bord. Graham a donné à Taniah, la possibilité de retirer de l'argent sur un compte bancaire secret, à raison de 3.000CR/jour.

Image
  • 1
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Acte II-3 : Concurrence chevaleresque et form[…]

Demande de fiche économique

Un gros gros merci ithorien !

La fin du voyage

https://i.imgur.com/K81g7Mh.jpg […]

[Thule] Mon type de ville

Ce post contient des scènes explicites ou de n[…]