L'Armée des Ombres

Saison XI Cliquez ici pour voir l'intro...

Ce monde est une véritable industrie ambulante sur laquelle ont été bâties des villes orbitales incroyablement laides et hideuses. Metellos est également appelée la "Coruscant morte-née". Attention aux Steeps, d'immenses grenouilles rôdant dans les égouts, et redoutables prédateurs connus pour manger les enfants.
#32491
Pendant plusieurs semaines, le ministère de l'intérieur mena des discussions avec les représentants des associations défendant les droits humains pour tous, même pour les fouleurs de sol... car il préparait une loi sur les médias...
Mais aussi les syndicats de journalistes, les associations liés de près ou de loin à toutes ces problématiques afin de trouver le meilleur consensus possible pour ne pas brusquer l'opinion mais tout de même en la travaillant pour faire prendre conscience en prenant les exemples récents les plus fréquents et évidents...


Comme la fois où durant la grève des Speedertaxis de Métellos, le Média de la divine providence avait en quelques jours passé 50% de son journal à parler des grèves en faisant 49 micros trottoirs en demandant aux gens bloqués énervés s'ils étaient favorables aux grèves, sans jamais donner la parole aux grévistes et en donnant de fausses informations sur leur statut particulier.
Il faut permettre plus de pluralisme et éviter que des "experts" présentés comme neutres, ne biaisent les champs du possible.




Cette loi intitulée :

« "Loi sur les médias afin d'assurer le pluralisme et la neutralité de l'information" »
partait d'un constat : presque toutes les chaînes étaient privées et menaient campagne toute l'année en permanence en Faveur des libéraux et du Parti Céleste... cela se voyait pour l'oeil avertit, mais les esprits faibles pouvaient être influencés par ce manque de neutralité criard, qui venant d'une personne sensée être crédible pouvait tromper la vigilance des spectateurs.

-Elle comprenait la création d'un conseil de l'ordre des Médias composés des 50 membres renouvelables tous les 5 ans dont 30 sont des citoyens tirés au sort (étroitement surveillés pour éviter la corruption) 10 sont des journalistes élus par leurs confrères et les 10 derniers sont des représentants du Parlement à proportion des groupes.

-Les informations à disposition des citoyens doivent être neutres et vraies : les journalistes ne doivent pas prendre parti ni montrer leurs préférences et toujours vérifier avant de publier.


Si un citoyen voit une erreur, un mensonge ou une tournure partiale, il pourra saisir le conseil, qui s'empressera de vérifier et de condamner la chaine à diffuser un message du conseil qui durant 2 minutes expliquera l'infraction et corrigera la réalité si nécessaire.

-Cette "correction" passera 3 fois à la même heure dans les mêmes conditions que lors de l'infraction. Jusqu'à concurrence du nombre total de spectateur ayant vu l'infraction (soit 3 passages minimum, plus si nécessaires).

Dans les faits pour éviter cela chacun vérifiera et rentrera dans le rang pour éviter ces corrections...

-En cas de récidive il pourra être appliqué un écran noir de quelques minutes à quelques jours..

-En cas d'infraction répétées et volonté de persister ou de non application des corrections, il y aura possibilité de perdre l'autorisation d’émettre sur Metellos et à destination de ses citoyens...



-Les règles changeant : toute émission politique ou de débat sera présentée à 50% par la majorité et 50% par l'opposition (chaque parti politique s'entendant au sein de son groupe majoritaire ou non sur une liste d'experts de son bord pour les représenter). Un seul micro pourra fonctionner à la fois, évitant ainsi les coupures de paroles, et le temps sera équitablement réparti.. (dans un duel si quelqu'un a parlé 50% du temps, il n'a plus du tout la parole!).

-Les "experts neutres" seront toujours par deux et seront eux aussi choisi par les groupes, puis présentés selon toutes leurs étiquettes afin de savoir in fine qui les paye vraiment...

-Ainsi seulement quand ils seront d'accord des "évidences" pourront être avancées et pas seulement parce qu'elles correspondent aux idées des patrons de médias.
Il n'existe pas d'émission considérées comme "apolitiques" ni de propos tels, à moins qu'il n'y ait consensus.


-Pour les journalistes il y aura un classement Public annuel et total des infractions, afin que chacun sache à quels point tel ou tel ne sont pas crédibles, ou le sont et quel point de vus ils affichent...


Les chaînes feront pressions sur leurs journalistes pour éviter d'être sanctionner.

-Les chaînes devront diffuser chacune un minimum de débats décidé par le Conseil de l'ordre chaque mois, le choix des thèmes devant varier un minimum.
-Enfin 3 fois par an, le président pourra s'adresser à la nation sur toutes les chaînes difusant sur Métellos à l'heure de son choix.

Cette loi pourra évoluer mais selon les discussions primaires, le parti de la Paix gagnerait beaucoup à être moins dévalorisé dans les médias, et gagnerait en présence médiatique, tout comme la majorité actuelle...donc il n'y aura aucun problème de vote...

On s'attend en revanche à de farouches résistances dans les médias et au parti Céleste, mais comme les lois anti-corruptions sont renforcées et particulièrement surveillé est le conseil de l'ordre des Médias ainsi que les députés, et que les sanctions sont bien plus fortes, pour le corrompu, le corrupteur, mais enfin pour le commanditaire , rapidement la propagande fanatisée des médias devrait être réduite à bien peu de choses...
#32492
Remarquable.


Les actions des pays mitoyens demeuraient en sourdine pour les couches inférieurs des populaces de la Belle Nation. Cette couche inférieur formait moins d'un pourcent du pouvoir global Impérial, tout en formant 98% de ses effectifs, excluant l'armée et les services gouvernementaux. Mais il était des cercles qui avaient accès aux informations des nations éloignées des corps et des coeurs. Notamment la Nouvelle République.

Le JT de Peere Nedmo, le seul journaliste qui valait la peine dans toute la Nouvelle République - informations non biaisées, reportages pertinents, présentation sobre et neutre, irréprochable - traitait de la nouvelle loi sur les Médias qui allait couvrir la planète poubelle de Metellos.



On se demandait, en effet. Harlon avait été prévenu de cet "odieuse violation de Copyright" - même si on dénombrait nombre d'innovations qui rendait Harlon jaloux - par les services de surveillance des Renseignements, ça, au milieu d'autres informations pertinentes. Le traitement de la liberté de la presse était un sujet particulier qui demandait l'attention de l'Empereur. Personne ne savait pourquoi il nourrissait cette soudaine obsession. Il n'en avait jamais soufflé son. Mais la vérité était absurde et pouvait se devenir d'elle-même par un esprit à moitié malin seulement. La liberté de la presse mesurait le potentiel révolutionnaire d'une nation aussi aisément qu'un nombre d'exécutions publiques.

Conjugué à la récente déclaration sur le blanchiment des corrompus - même l'Empire n'aurait jamais osé - cette nouvelle pouvait avoir l'effet d'une poudrière.

Aussi Harlon eut une idée.

Secrétaire ! Dites aux Renseignements de préparer un texte à l'attention de Metellos... et d'envoyer une copie de ce texte aux quotidiens Néo-Républicains par voie postale. Préparez-vous à écrire sous ma dictée... Hmm... Au nom de... non, attendez...





Très vite, le texte fut transmis par voie protocolaire officielle au gouvernement de Metellos et à son... Calife ? Enfin, à son chef, avant d'envoyer des copies dans les quotidiens et hebdomadaires de grands tirages Néo-Républicains.

Voici ce qu'on pouvait y lire :

A : Kurt Werner, Chef d'Etat de Metellos
CC : X
De : Empereur Harlon Astellan
Objet : Loi sur les Médias

Chef d'Etat Werner,

Au nom de l'Empire Galactique, que j'incarne par la présente missive, je me dois de vous adresser mes plus sincères félicitations concernant votre projet de loi régularisant l'ensemble des médias sur Metellos. En effet, l'Empire ayant établi dans ses territoires des lois en tout point similaires, dont nous ne pouvons que sentir la plus grande inspiration dans vos projets, nous nous devions de vous indiquer le bien-fondé de ces actions qui ne peuvent qu'apporter Paix, Ordre et Sérénité à un paysage médiatique en souffrance. La portée de vos actions d'inspirations socialiste ne peuvent qu'être portées à votre crédit, en plus d'indiquer par là une preuve définitive du rapprochement idéologique entre l'Empire et la Nouvelle République, étape capitale pour l'établissement d'une Paix et d'une Bonne Entente.

Soyez assurés que l'Empire vous apportera tout son soutien idéologique dans cette entreprise louable et portée sur le bon sens.

Mes respects, Chef d'Etat

----------------------


Empereur Harlon Astellan
Régent Suprême de l'Empire Galactique
Croix Gouvernementale Impériale


Cette annonce fut aussi relayée dans l'Empire sur les JT. Metellos, présentée maintenant comme un symbole de rapprochement potentiel entre l'Empire et la Nouvelle République.

Affaire à suivre ?
#32506
« Gloria Summer en direct pour "Holomicro" du bureau de la présidence où l'Amiralissime, le Président de la République Kurt Werner a bien voulu nous accorder en exclusivité une rapide entrevue sur les premières semaines de son septenat et son Etat d'esprit pour la suite... »

« Bonsoir président vous vous êtes mariés il y a peu de temps, j'imagine que vous vivez le parfait amour avoir la première Dame de Métellos... Mme Clairia désormais Werner? hihihi... »

« Oui le parfait amour et tout se passe bien entre nous merci. »
«
On raconte qu'elle a eu très peur durant la campagne où quelqu'un a essayé de vous tuer...
»


« Oui sans doute, elle avait raison, des forces hostiles à la démocratie ont voulu fausser les élections, mais le peuple de Métellos a été le plus fort et ne s'est pas laissé influencé par les assassins, d'ailleurs, il y avait sans doute plusieurs commanditaires, mais laissons les policiers et la justice faire son travail »

« Vos premières semaines se sont bien déroulées selon vous politiquement? »
«
Tout le monde savait que l'administration était très corrompue et en lien avec certaines puissances d'argent. Beaucoup de gens vivaient dans une parfaite insouciance sur la corruption oubliant la morale et la loi, qui était trop laxiste et pas appliquée...
Ma conception est qu'avec une règle bien plus sévère, une partie des coupables n'auraient pas cédé et trahi la confiance que l'Etat avait en eux.
Nous faisons un Reset clair et savons désormais qu'il y a moins de corrompus et que les prochains que l'on trouvera auront à le regretter.
»


« C'est un deux poids deux mesures... »
«
Oui mais dans le temps, avant la loi et après la loi ... mais l'Etat pour bien fonctionner avait besoin de ne plus avoir de traitres en son sein...
Il fallait rétablir la confiance entre l'Etat et la population...
»


«
Votre loi sur les médias fait un peu peur dans les rédactions, d'ailleurs vous avez reçu un message public, qu'à souhaité vous Envoyer l'Empereur Astellan...
»


« Oui il a fait cela pour nous nuire évidemment, un Empereur en guerre avec nous utilise les médias libres d'une démocratie pour semer le trouble rien de plus...qu'une certaine presse va s'est empressée de relayer...

C'est une illustration qui prouve que cette loi est nécessaire...

Depuis deux jours les médias tournent en boucle sur cette histoire ridicule et l'on voit bien que les médias corporatistes, pour la plupart hostiles à notre gouvernement en profite pour relayer la désinformation de l'ennemi...
Je rappelle au passage que, si cette loi n'est pas encore en fonction, que les médias en questions lisent les lois précédentes concernant l'apologie et la diffusion sans pareille des propos de l'Ennemi...

Certains sont allés jusqu'à dire qu'il avait raison... sans opposition critique en plateau ... j'ai donc demandé à notre stagiaire au secétariat d'Etat, de faire une comparaison des lois sur les médias, que vous pourrez trouver en annexe publique sur le site du ministère...

En somme là où nous avons des médias hostiles et cherchons à travers un conseil de l'ordre des Médias indépendant du Gouvernement à rétablir un équilibre, l'Empereur cherche lui uniquement à réduire à néant l'expression des médias qui ne lui conviendraient pas.

Pour les plus courageux et ceux qui ne sont pas trop sensibles, je vous conseille de lire sur le même site la constitution de l'empire annotée par notre même stagiaire, et vous comprendrez qu'en lisant, comme moi pourtant habitué des champs de bataille j'ai failli vomir...

Il est clair que si j'avais le malheur d'être sujet de l'empereur je serais dans la résistance ou en prison, nous comparer est donc une forme d'humour noir très particulier, ce que je lui concède.
»


« Vous avez un message à adresser à ce nouvel Empereur? »

« Les Lois m'interdisent de m'adresser à l'ennemi en temps de Guerre, qu'aurais-je d'interessant à dire à un clown triste, un empereur de pacotille qui oppresse tant des siens ?
Vous savez, moi je suis élu pour 7 ans... lui combien de mois restera-t-il en fonction? Le poste d'Empereur est un siège éjectable même dans une telle dictature... moi je plains surtout ses sujets et je leur souhaitent d'une façon ou d'un autre de se libérer de cette dictature immonde
»


«
Merci Président Werner, de nous avoir reçu pour ce petit débrief, nous espérons que nous pourrons à nouveau nous rencontrer....
»


« Certainement... »
#32509
Clown triste.


Harlon but une gorgée en regardant la capture des JT d'il y avait un moment. Le direct n'était pas prioritaire dans le contexte. Shtig, sa secrétaire, partageait un vin moelleux à son bord, assise les jambes croisées sur son canapé de grand standing. Son décolleté s'ouvrait de jour en jour. D'ici une semaine, elle serait carrément sans chemise à ce stade. Harlon savait apprécier.

Ah bon.
Pas très original.
Non en effet.


C'était même petit sur l'échelle de l'injure. De son temps de Moff de Juvex, on l'avait affublé de qualificatifs moins gratifiants.

Doit-on démentir ?
Démentir ? Au contraire. C'est parfait ainsi. Il gagnerait à ce qu'on le fasse d'ailleurs. Sa déclaration seule suffit largement à empoisonner sa présidence.
Ah ?
Oui Shtig. Réfléchissez. Déjà il se sent l'envie de démentir sur un quotidien prisé. S'il se sentait lavé de toute accusation, il n'en ferait rien. On n'intervient que si l'on joue quelque chose. Ensuite, pinaillez sur les points qui vont alimenter la presse très bientôt. Attendez, je vous la repasse.


Il balança sa main devant lui, la télécommande ayant été remplacée par des commandes visuelles plus efficaces, revenant en arrière pour repasser les images qui allaient bien.

« qu'une certaine presse va s'est empressée de relayer... C'est une illustration qui prouve que cette loi est nécessaire... »

Arrêt.

Première erreur, mais peut-être pas la plus importante en façade, l'accusation directe des médias. Plus qu'une prise à partie, il invoque ouvertement la non-neutralité des médias pour justifier de les bannir dans le seul but de conserver son image post-élection. Si les analystes s'y penchent, ils vont s'apercevoir que ce simple argument ne peut mener qu'à une censure contraire aux idéaux républicains.


Deux autres passages méritaient une attention particulière. Il y vint rapidement.

« Certains sont allés jusqu'à dire qu'il avait raison... sans opposition critique en plateau ... j'ai donc demandé à notre stagiaire au secétariat d'Etat, de faire une comparaison des lois sur les médias, que vous pourrez trouver en annexe publique sur le site du ministère... »

Arrêt.

Deuxième erreur, et la plus saignante. Déjà, mentionner un stagiaire est la preuve du manque de sérieux appliqué à l'ouvrage, d'autant plus sur un sujet aussi important que celui de démentir les propos d'une nation ennemie.
Ou alors comme démonstration du peu de sérieux accordé au message premier.
Probable. Mais si on parallélise avec son intervention globale et ce qu'il annonce juste après, il y a comme une sorte de paradoxe qui se crée automatiquement, en annonçant à la fois s'en ficher, et pourtant en parler d'office en déployant des collaborateurs sur un démenti officiel.
Oh.


Et le dernier passage.

« Pour les plus courageux et ceux qui ne sont pas trop sensibles, je vous conseille de lire sur le même site la constitution de l'empire annotée par notre même stagiaire, et vous comprendrez qu'en lisant, comme moi pourtant habitué des champs de bataille j'ai failli vomir... »

Arrêt.

Et là c'est ce qui vaudra les critiques les plus sanglantes. La Constitution de l'Empire ne mentionne aucune loi sur les médias, mais la loi et ses articles, oui. Et problème, dans la Nouvelle République, avec l'embargo sur les médias partagé, le seul moyen d'obtenir nos articles de loi est sur nos terminaux. Cette retranscription ne peut venir que des Services de Renseignement de la Nouvelle République. Ce qui peut amener à deux conclusions, en un, le Président divulgue une fausse constitution dans le droit de se re-crédibiliser et de mentir ouvertement, sachant qu'il mentionne encore une fois un stagiaire aux annotations. Ce qui, soit dit en passant, sera montré comme quelque chose de peu sérieux en plus de le mettre en porte-à-faux avec sa propre loi sur le pluralisme des opinions et la neutralité. Mais passons.

Et en deux, le fait qu'il ait obtenu cette Constitution affirme qu'il a des liens trop étroits avec les Renseignements pour être un simple Président. Les politiques qui ont des liens serrés avec les services secrets ont une image particulière auprès des masses averties.


Plus besoin de voir la suite.

Insister ? Non. Ca serait inutile.


Une autre gorgée.

Il nous aura suffit d'assister à un suicide.
#32538
La fête est terminée


PNJ de faction: Doman Beruss d'Illodia-noyau


Les différentes déclarations du Président de Metellos avaient finis par attirer l'attention des services officiels de la Nouvelle République, lesquels avaient été tout simplement stupéfiés de voir une intervention directe de l'Empereur auprès de différents organes de presses en territoire républicain.
Certains avaient, de part leur liens très fort passés avec l'Alliance Rebelle informé le Gouvernement avant de les inclure dans leur presse, cherchant visiblement à obtenir conseil, chose à laquelle la Nouvelle République avait notifié un "nous n'avons aucun commentaire à fournir et ne dictons pas ses choix à la presse en dehors des Lois en cours". Ce qui plaçait la totalité des journaux qui publierait cela sous le coup de certains articles de la Loi sur les Médias.

Mais le temps n'était pas à rajouter une couche de bazar à ce qui pouvait d'ors et déjà constituer un problème de taille.

La Nouvelle République ne tenta nullement d'empêcher les diffusions impériales, contrairement à ce que ce dernier faisait depuis toujours en son propre espace.
Pas plus qu'elle ne fit de déclaration publique. Inutile d'en rajouter.

Une copie du texte de Loi en question fut envoyé, pour information, à tous les médias situés en espace républicain. Sous le principe qu'une information légale et libre en possession du Gouvernement était ainsi transmise aux journaux désirant informer l'opinion. (sans rappeler que les dits journaux la connaissait fort bien).
De même le Journal Officiel paru comme chaque mois avec une brève dédié à cet article.

Enfin, un message fut envoyé sous plis confidentiel au Président de Metellos, l'informant de sa "bévue".
En effet il ne pouvait légiférer sur ce point puisque la Nouvelle République l'avait fait. Il était invité en revanche à présenter des propositions pour compléter cette Loi s'il le désirait, au bureau de la Présidence (bien que vacante) ou directement devant le Sénat s'il le désirait.



#32548
Le sénateur Doman Beruss D'Illodia, après avoir passé une bonne nuit et un pris un petit déjeuné à son café préféré, il arrivait tranquillement à son bureau lorsque sa secrétaire l'apostropha :

"Bonjour Mr le Sénateur, veuillez m'excuser mais vous avez un appel en attente, on me dit que c'est la présidence de Métellos. Ils sont en attente depuis 10 minutes, je vous les passe?"


Il fit un petit signe de la Main et elle lui passa la communication.
« "Passez le moi!"

"Bonjour président, que me vaut le plasir de votre appel?" »


« "Bonjour Sénateur Doman Beruss, ici le président Werner de Métellos, je vous présente mes respects, je suis fier en ce jour de discuter avec un des bons amis de Bail et Leia Organa, vous êtes une telle gloire vivante, vous avez tant fait pour la résistance et notre démocratie."

"Je vous remercie de consacrer une telle attention à notre système médiatique, j'en suis réellement flatté.

J'entends la loi Fédérale de la République comme un minimum commun à toute la République.
Mais il est important que chaque système puisse s'épanouir totalement en créant des lois complémentaires qui permettent à la loi, tout en restant dans la même veine idéologique de pouvoir être améliorée ou adaptée afin de réguler à chaque situation la loi.
Vous savez sur Métellos nous avons un contexte de guerre civile larvée, c'est d'ailleurs pour cela que Leia a souhaité que j'apporte une expertise dans la gestion des conflits, afin de réunifier Métellos et de permettre de la faire démarrer sur un virage plus positif pour l'ensemble de la planète, notamment en terme d'écologie, sécurité et de protection sociale.

Le contexte particulier des médias Méttelliens fausse complétement la démocratie : Les Méga-corporations contrôlent les médias, sélectionnent selon leurs idées politiques, élèvent par leurs écoles dans la cités flottantes, recrutent, promeuvent ou virent les journalistes et ont donc la main sur les infos qu'ils peuvent publier ou non, sur la façon d'en parler, sur la composition sur les plateaux d'invités, sur les comiques de la chaîne etc...

La loi part de bonnes intentions, mais elle est un peu naïve : elle considère qu'un pan des problèmes possibles. Les journalistes peuvent ne pas être des parangons de vertus ainsi que les Milliardaires possédant ces médias.
La loi n'a été créer que pour maintenir la démocratie contre les risques de prise en main dictatoriale comme l'Empire nous en a laissé l'exemple...

Dans notre contexte la loi vise à laisser la démocratie et tous les points de vues s'exprimer.

L'Etat ne contrôle en rien le conseil des médias, il ne choisit pas les programmes, mais régule les échanges dans le but d'empêcher une oligarchie corporatiste de conserver éternellement le pouvoir par une propagande sans fin telle qu'elle existait aujourd'hui.

J'ai concerté toutes les associations du domaine et toutes ont été enthousiasmées par le projet visant à améliorer la démocratie, non à la défaire.

Faîtes moi confiance nous allons améliorer le texte, l'appliquer en amont et peut être la république y rajoutera des amendements très bientôt.
Je vous envoie quelques annotations vous montrant à mon sens les faiblesses du texte concernant notre contexte précité.

" »



Modifié en dernier par Kurt Werner le lun. 11 juin 2018 21:01, modifié 1 fois.
#32897
Ainsi qu'il avait été signalé au Président Werner, son projet de lois sur les Médias ne pouvait aboutir dès lors qu'il entrait en opposition avec les lois républicaines communément acceptées par tout membre de la Nouvelle République. Sa seule possibilité pour pouvoir faire passer ses lois - excepté en quittant la République et s'exemptant ainsi de sa Charte Commune - consistait à demander une révision des Lois Tox Rohan. Difficile, mais possible, après tout Metellos disposait à présent d'un Sénateur élu pour la représenter au Sénat et pouvait ainsi se faire entendre si elle le voulait.

Quant à la facilité avec laquelle elle pourra convaincre le Sénat et le Haut-Conseil de réviser ces lois, cela ne dépendra que d'elle et de ses arguments.

Mais pour l'heure, et en sachant que visiblement, le Président avait justement cette idée en tête, il avait d'autres soucis à se préoccuper. A commencer par ce qu'on appelle dans le jargon politique "une vraie tempête de bonne grosse m&?!e" qui allait s'abattre sur lui. Pensez que là, cette histoire n'avait été qu'un enchaînement de bévues et de maladresses regrettables et surtout dispensables, ajoutez-y une population de 900 milliards de gens dont au moins 80% (chiffre théorique) sont désabusés et cyniques au possible, mettez un peu d'intervention de l'Empereur d'une dictature militaire d'envergue qui met son grain de sel, touillez avec du journalisme républicain aux 4 coins du territoire surexcité par l'affaire, laissez reposer quelques heures.

C'est prêt, vous obtenez une bombe médiatique qui va faire mal. Bon appétit.

Alors oui, il convient d'abord de tempérer tout cela, car tout journalistes surexcités par le scoop monumental - pensez donc, l'Empereur Astellan qui félicite un dirigeant planétaire du Noyau et pire, de la voisine de la Capitale Galactique ! - qu'ils sont, ils sont aussi en majorité républicains de conviction et donc auront plutôt tendance à prendre le parti du Président que de l'Empereur. Mais c'est à peu près tout. Et maintenant causons parce que ça ne va pas être reluisant.

Sur Metellos :

Stupeur, hilarité, colère, tristesse, malaise règnent sur la population. Que dire franchement ? Que le Président, non content de ne même pas visiblement connaître les lois de la République à laquelle il appartient, n'a rien trouvé de mieux pour se dédouaner que d'accuser l'Empereur de ses maladresses ? Oh bien sûr, l'Empereur peut bien aller au diable pour les Metelliens, mais tout de même, se ridiculiser ainsi devant rien de moins que le Grand Ennemi, un coup dur au patriotisme metellien.

Et le clou du spectacle (ou du cercueil, c'est selon), c'est d'oser mentionner par 2 fois un stagiaire ! Que les dieux nous en gardent, on ne donne jamais ce genre de détail croustillant devant la presse qui va s'empresser de tout relayer avec force exagérations ! N'y allons pas par 4 chemins, l'intervention du Président tout au long de cette affaire a suscité une incompréhension généralisée, teintée de ressentiment et d'un zeste d'amusement.

On parlait de neutralité de la presse ? Eh bien on va en avoir pour son argent avec les gros titres qui évoquent "la folle ruée vers le sol du Président". On voulait que les médias y aillent franchement sur les sujets de société ? Allons-y donc pour une bonne critique du gouvernement metellien. C'est aussi le problème quand on est une démocratie : on dépend totalement de l'opinion publique et de fait, on doit à tout prix soigner son image. Echec sur toute la ligne pour Werner sur ce point.

Dans l'ensemble du territoire républicain :

Une vague d'inquiétude et d'indignation, essentiellement dans les Mondes du Noyau, autant vis à vis des pratiques peu conformistes du Président que de l'intervention impériale honteuse. Comment les Services Secrets et le gouvernement de la Nouvelle République ont-ils pu laisser le Grand Ennemi intervenir aussi ouvertement ? A-t-on vraiment besoin d'une autre preuve pour se rendre compte que le Grand Ennemi prend la République et ses peuples pour des guignols seulement dignes de son mépris ? Pourquoi parle-t-on depuis des mois de paix alors qu'il est évident qu'elle ne peut avoir lieu lorsqu'on voit une chose pareille ?

Et le Président de Metellos, ou se croit-il au juste ? Il y a des lois que tout monde républicain se doit de respecter sans détour, pourquoi a-t-il pu même penser qu'il pourrait aller à leur encontre et en édicter qui soient en totale opposition avec les lois républicaines ? Va-t-il y avoir sanction de la part du Haut-Conseil et de la Présidence ? Le Sénat va-t-il réagir ou jouer encore à l'autruche ?

Au Sénat de la République :

Indignation généralisée. Alors comme ça, la voisine de la Capitale, qu'on appelle depuis toujours "la Coruscant morte-née", continue de ridiculiser et traîner dans la boue la République ? Il serait peut-être temps de se pencher sérieusement sur son cas, tant qu'elle ne causait pas de remous on se moquait bien de connaître sa situation - surtout quand il existe des milliers de mondes qui ont autant voire plus de problèmes - mais là ça suffit. Il va falloir montrer les crocs, sortir le fouet et lancer un regard menaçant à cette petite soeur turbulente qui nous fait honte depuis... Eh bien toujours en fait.

Ah, et il va falloir aussi sérieusement reparler du cas de l'Empire, parce que cette intervention a au moins le mérite de clore le bec de ces fichus pacifistes ridicules. Et puis quoi après, la paix avec un Etat qui se fout de nous ? Pourquoi pas se laisser annexer par lui tant qu'on y est ?

Dans l'Empire :

Une belle tranche de rigolade. La minorité de la société impériale qui dispose d'accès aux journaux et médias républicains est pliée en deux devant un spectacle aussi grotesque. On se demande bien, au vu du pathétique de la situation, comment il se fait que l'Empire n'ait pas encore gagné la guerre ni botté le cul de ces crétins de républicains. Vous reprendrez bien un peu de Ryll ma bonne dame ? Oui il est de première qualité, j'ai des relations moi vous savez.

#32979
Kurt avait suivi les nouvelles rapportées par ces médias qu'il estimait tant et qui avaient accentués les caricatures de dictateur à son endroit...
Depuis quelques heures ça n'arrêtait pas... il sentait bien que les médias et leurs oligarques des corporations sentaient qu'après la loi anti corruption, si ce pilier tombait ils n'auraient plus leurs bases habituelles pour assurer leur pouvoir...

Kurt appuya sur son comlink et demanda :

«
"mettez moi en relation avec le ministre de la Justice, Calvin Odessa "
»


après quelques instants il avait sur sa ligne sécurisée le Ministre en Question.
«
"Président Werner? Bonjour..."
»


« "Oui Bonjour Monsieur Odessa, je souhaiterais que vous estimiez ce que nous risquons au maximum et la sentence habituelle lorsque qu'un des membres de la République applique de façon préventive, une loi jusqu'à ce que le sénat la vote...

Et que risque-t-on si la loi au Sénat de passe pas et qu'on l'applique tout de même?

Merci de me fournir rapidement une estimation...."
»


Il raccrocha précipitamment préoccupé par ce qu'il venait de dire ...
#33221
Image








Depuis 3 ans Kwin et Jud''ith étaient en couple et marès depuis peu. Ils s'entendaient toujours très bien sauf depuis quelques mois .. La Campagne présidentielle avait une raison de l'harmonie complète de ce petite couple. Tous deux employés dans l'administration, ils étaient divergeants sur la politique Métellienne.

Jud''ith : « "Kwin éclaire la chaine One M " » dit-elle en passant la poussière...

Kwin qui lisait ses holo-news sur son pad éclaira sur le journal de 20 heures :

~La grande Holo Messe moderne apparaissait avec le grand prêtre médiatique, accompagné de sa faire valoir.

« "Bonjour, chez vous

je suis votre serviteur Jean Van Lear et voici Agnés Portier, nous allons vous présenter les nouvelles importantes et puis nous recevrons des spécialistes politiques et politologues afin de débattre : Werner est-il débile ou fou ?Doit-il être destitué par la cour Suprême de façon préventive afin d’éviter plus de dégâts ? ou un héro isolé finira-t-il le travail commencé par ces citoyens non identifiés et ces agents de sécurité le côtoyant et qui ont voulu épargner à Métellos le Chaos?

-Ce matin il y a eu un accident de Speeder prêt de Marieto, causant 3 morts. Depuis deux semaines cela fait 26 morts depuis que le Président Werner a fait commencer un peu partout

des travaux de grande envergure pour son plan pour la planète… c’est soi-disant pour notre bien, mais en attendant il y a des morts sur la route en raison des déviations, c’est très poussiéreux, très bruyant, ce qui va paralyser notre économie et favoriser des entreprises étrangères sur notre sol. Ce natif de Chandrila est-il vraiment dévoué pour notre planète ou est-ce un traître infiltré par la CSU !

Je vous demande à tous de prendre quelques instants et

Et de vous le demander sérieusement : que devons nous faire contre la trahison? »


Dit-il solennellement en prenant une pause quelques secondes pour laisser les gens y méditer.

«Il raconte vraiment n’importe quoi… regardes comme il cherche à nous influencer là ! »

« Mais non il sait ce qu’il dit c’est un journaliste quand même ! c’est un pro lui ! et puis… il est trop charmant, il présente bien lui au moins…»



Kwin ne releva pas alors que le feu d’artifice continuait en permanence…

« - Suites de la loi pour la corruption : »

« Agnès :vous voulez dire contre Jean ? »

« Non non, je vous le dit cette loi favorise par son laxisme la corruption par l’impunité des coupables, créer de l’instabilité dans l’administration et font affluer des corrompus dans l’âme souhaitant s’enrichir rapidement en toute impunité

Werner est laxiste depuis bien trop longtemps…..

Mais Jean il vient d’arriver…

Oui mais il prépare son coup depuis des années c’est certain… c’est un irresponsable !

Quand la population va-t-elle prendre conscience et en avoir assez d’être négligée et trahie et va cesser d’avoir peu de le renverser ?



-Les enquêtes sur les soi-disant attentats dont le candidat Werner aurait été victime n’ont pas encore trouvé de preuves concluantes…



Ma conviction est qu’il s’agissait de coups montés par ce vers de terre qui préfère se rouler dans la fange avec les derniers des fouleurs de sol et en a été influencé par leurs gênes dégénérés les poussant au crime , à la boisson et au syndicalisme!



Prouvé par le sociologue le plus éminent Gégor Van Lear (son cousin) qui a prouvé que statistiquement le Vol à l’arrachée est commis par des fouleurs de sol à près de 98%, prouvant que leurs gênes les poussent au crime !
»


Place à la Pub nous nous retrouvons après pour le grand Débat :

PUB ...


« Merci de nous retrouver pour le débat du jour : Werner est-il débile ou fou ?Doit-il être destitué par la cour Suprême de façon préventive afin d’éviter plus de dégâts ? »

« Nous recevons sur le plateau :

-Vannoy Malefoy, président du collectif pour la libération de Métellos du joug de l'immonde Chandrilien, dont les dons pour l'association dépasse toutes ses espérance depuis 1 mois...

-L'auteur de l'Holobook Henri Van Fraser dont l'Holo est sorti il y a une semaine : Trahi par un président ! Livre d'un déçu du Wernerisme qui estime que Werner n'aurait pas du faire ce que son programme absurde et populiste annonçait... céder ainsi aux sirènes des fouleurs de sol est dangereux.

-Le politologue Jarny de Carmy, grand spécialiste de la mouvance et des mouvements extrêmes des travailleurs coalisés et autres va-nu-pieds et de leurs dérives autoritaires et absurdes.

-La députée à l'assemblée Métellienne Frida Markasov du parti Céleste, grande visionnaire et spécialiste des médias, puisque possédant 20% de notre chaîne et qui ne m'a jamais appelé pour me demander de modifié quoi que ce soit de ma liberté d'expression... et c'est pas comme le singe et le Fennec puant actuellement au pouvoir et leur dérive dictatoriale...

-Enfin nous avons ici celui qui s'est fait connaître comme le premier opposant à Werner avant même son élection, le président du groupement de médias Liberty channels regroupant Channel top , Channel bip, Channel 4, Channel divers, Channel Politic,Channel Bet, Channel Star One, Channel Force, Channel Céleste Libéral Tv, Channel Strike one, Channel Fight, Channel Mode, Channel Polémiques, Channel Media...

tous apportant leur pierre à la résistance contre la dictature Wernérienne qui fait rage depuis 1 mois. »


Jud''ith :
« "Tu vois qu'ils sont tous d'accord pour dire que le Fennec et le Singe poilus du POM sont des dangers pour la démocratie!" »

Kwin : « "Tu ne te dis pas qu'ils n'ont invité que des opposants et que pour un débat c'est bien d'avoir plusieurs façons de penser pour se faire une opinion?" »

« "Toutes façons tu vois bien que la démocratie est en danger?" »
«
"Parce qu'ils veulent que les journaux soient un minimum éthiques???"
»



Et c'était en ce moment souvent ainsi , car beaucoup de chaîne se trouvaient dans le dénigrement permanent et la propagande...même si certaines étaient un peu plus subtiles...
#34176
Image

La loi sur les médias était désormais promulguée, si les sénateurs en contrôleraient son application pour éviter des débordements et devaient par ailleurs sous 6 mois se revoir pour discuter de l'opportunité d'amender la loi Toax Rohan...

En tous cas celle sur Metellos pouvait s'appliquer dans cet d'intervalle de temps...


« Bonjour je suis Jean Van Lear et vous présente le journal de notre monde sur la Chaine ONE M.

Depuis aujourd'hui la loi liberticide »
« ....Biip... »« sur les médias s'applique désormais.
»


Image

« Oui désormais je suis accompagné de notre nouveau collègue monsieur Charles Richtig, avec lequel je suis en désaccord à peu près sur tout et qui comme moi a un biipeur ce qui permettra de souligner quand il pense que je dépasse le cadre strict des informations pour donner mon opinion... Je ferais de même pour lui et comme ça vous pourrez voir que mon Biip est bien meilleur que le sien.
»


« Passons aux informations :

Le syndicat des routiers et des taxi Speeders a décidé d'une grève afin de payer leur carburant moins cher.

Comme toujours ils vont prendre en otage
»
« ......Biip... »« la moitié de la ville, pour faire céder à l'heure caprices inconséquents. »« ....Biiip.... »ce gouvernement de lâches.« ...Biiip....

Cher public Bonjour Je me nomme Charles Richtig, et je vais vous donner un autre son de cloche afin de rétablir l'équilibre.

Les routiers ne prennent personne en otage s'ils bloquent et qu'ils dérangent pour faire pression sur le gouvernement, pour autant la vie de personne n'est en jeu.
On peut estimer que le prix des carburants dont ils bénéficient est déjà très avantageux... aussi sont-ils vraiment les plus à plaindre?

Pour ce qui concerne les indépendants c'est possible. Par contre le blocage est aussi organisé par de grandes sociétés de transporteurs qui, selon nos informations, paient les jours de grève et ordonnent à leurs salariés de faire grève, leur disant même où bloquer ...

Il s'agit donc également d'une manifestations patronale en réalité, une grève corporatiste
»
« ..Biip... »

« Charles restons sérieux ... si les chefs d'entreprise bloquent, alors cette colère est légitime... ce sont des gens qui ont la tête sur les épaules, pas comme vos amis mangeurs de merguez... »

« Je vous laisse la responsabilité de vos propos, de toute évidence ils parlent contre vous.

Nous rendonc l'Antenne pour une page de publicité...
»
[Roon] Un simple service

La jeune femme mit du temps à répondre, s’accor[…]

Nostrom Company

Le plan de l'araignée requis la participation de d[…]

[Thule] Mon type de ville

Boum, boum. Son corps n’arrêtait pas de tambourin[…]

https://zupimages.net/up/18/47/lvwa.[…]