L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Avatar de l’utilisateur
By Ranath
#35121
    Il était normal de vouloir en savoir plus, normal de poser ces questions, bien que déjà partiellement abordées. La Sith ne releva pas la redondance de l’intérêt du Togorien. Ils avaient un peu de temps devant eux avant l’arrivée des compagnons de Rengo, autant l’investir utilement.

      « Ce second interlocuteur est la personne qui m’a envoyée ici. Je travaille pour lui, mais dans les faits je l’utilise pour étendre mon propre réseau. Nous sommes donc ici pour intégrer le réseau d’Uchai, un grand contrebandier de la région. Et à termes, nous le contrôlerons. »

    Ranath laissa entendre un soupir discret, témoin de sa réflexion momentanée.

      « C’est un peu comme ça que ça marche. J’ai la volonté d’intégrer des réseaux, des entreprises, pourquoi pas des gouvernements, tout en restant invisible. »

    Elle leva les yeux vers Rengo.

      « La suite, j’ai récupéré le nom de quatre cibles à neutraliser. Pas ici, pas sur Roon, mais dans la région. Après ça, on aura un minimum d’intérêt aux yeux d’Uchai, et on pourra commencer à travailler avec lui. »

    La Mirialan haussa les épaules.

      « Je vois venir la prochaine question. Pourquoi ? À quoi ça sert, si le pouvoir rend libre, de perdre du temps avec tout ça ? »

    Elle entreprit de répondre à sa propre question.

      « Ressens-tu que notre monde va mal ? Quelles intuitions la Force te souffle t-elle quant à la santé de notre Galaxie ? Sais-tu que l’entropie ne cesse de croître ? Les gouvernements luttent contre leur propre déchéance, contre le chaos latent. Ils se chargent de conquérir la surface, et j’estime qu’il faut que quelqu’un s’occupe des bas fonds. On ne peut certainement pas éradiquer le crime et la misère, mais on peut l’investir, et lui donner la forme souhaitée. »

    Un sourire fendit le visage de la Sith.

      « Ça doit te sembler un peu prétentieux, et digne d’une secte fanatique. Pourtant c’est bien là ce que j’entends en la Force. Et je ne suis pas la seule. »

    Et en abordant la dernière question du félin géant, elle ouvrit les mains, comme pour appuyer sa réponse.

      « Je te l’ai dit, je suis une Jedi déchue. »

    Rien n’était plus douteux que de reposer cette question. Attendait-il un aveu ? Était-il un apprenti de Morelion à la recherche du Chevalier Tellis disparu ? Il ne pouvait qu’attiser la méfiance du Maître. Cependant, elle lui laissa entendre un aspect de son identité.

      « J’ai été l’apprentie de Morelion, cela fait déjà plusieurs années. Mais ma formation a été achevée par un Seigneur Sith. Alors, si tu aimes les amalgames, je suis une Sith, et moi-même instigatrice d’un ordre nouveau. »

    Voilà de quoi énerver un peu les Jedi s’il en était.

      « En suivant mon enseignement, tu deviendras ton propre maître. Maître de tes pouvoirs, maître de ta destinée. Ton potentiel et ton désir d’apprendre sont des arguments suffisants pour te former. Et tu n’es pas obligé d’adhérer à la cause que je prône. Je considère qu’un don comme le tien se doit d’être maîtrisé, rien de plus.

      Cependant, tu trouveras peut-être un intérêt à mon projet, et je serai ravie de te faire participer à cette grande entreprise que nous sommes déjà plusieurs à soutenir. Alors, tu deviendras ce que je suis, un Sith. Tu deviendras un praticien puissant des arts obscurs, un Chasseur implacable, plus fort encore que tu ne pourrais l’être si nous nous en tenons à un entraînement classique.
      »

    Elle sourit doucement, et naturellement tendit sa pensée vers Rengo, effleurant à peine son esprit d’une bienveillance sincère.

      « Tu n’es obligé de rien, évidemment. C’est un choix qui t’appartient totalement. »

    Le vaisseau s’annonça sur ces derniers mots. En un rien de temps, les deux sensitifs gagnèrent son bord et toute l’équipe fut ramenée en ville. Entre temps, Gado avait recontacté Ranath pour lui faire savoir que son vaisseau serait disponible dans un hangar de la périphérie d’ici quelques heures. En attendant le moment d’aller jeter un coup d’œil à la carcasse en question, la Mirialan offrit à ses nouveaux compagnons un instant de repos dans la cantina qui les avait vu partir pour la chasse. Assise en face du Togorien, la Sith s’interrogeait.

      « Je peux te poser une question à mon tour ? Qu’est-ce qui ne te correspondait pas dans l’idéologie des Gris ? »

    Pas besoin de poser la question pour les Jedi, il avait rencontré Morelion, la réponse était toute trouvée.
Avatar de l’utilisateur
By Rengo
#35179
Elle prit le temps de lui répondre, avec patience. Elle étanchait sa soif de connaissance et il lui en était reconnaissant, bien qu’il n’en laissa rien paraître.

« Donc, si je comprend bien, tu agis dans l’ombre, prenant le contrôle de diverses organisations en évitant d’éveiller les soupçons de leurs dirigeants. C’est intéressant.

As-tu besoin de mon aide pour neutraliser les quatre cibles que t’a donné ce Uchai ?
»


Puis elle lui parla de la Force, de ce qu’Elle lui disait par rapport à ce qui se passait à travers la Galaxie. Mais il n’avait nul besoin de méditer et de l’écouter pour se rendre compte que la Galaxie allait mal. Cela faisait plusieurs années qu’il agissait en marge des lois, il s’était rendu compte par lui-même que seul le haut du panier était avantagé, pas le reste.

Un mot résonna dans l’esprit du Togorien. Sith. C’était donc cela qu’elle était et c’était ce qu’il deviendrait s’il suivait ses enseignements aux arts obscurs. Sans être un érudit accompli, Rengo n’était pas non plus le dernier des imbéciles. Il avait entendu parler de ceux qu’on dépeignait comme des êtres avides de pouvoirs, assoiffés de sang et de carnage, prêt à tout pour obtenir toujours plus de puissance. Mais cela ne l’effrayait pas. Les Gris avaient une vision des choses qui ne lui correspondait pas et celle des Jedi encore moins. Alors peut-être que suivre la voie des Sith lui conviendrait. Et s’il voulait apprendre à utiliser tout son potentiel, il n’avait guère d’autres choix.


« Je suivrai ton enseignement, j’apprendrai à maîtriser les arts obscurs. Et je ferai de mon mieux pour t’aider dans tes projets. »


Sur ces entrefaites, le vaisseau vint les récupérer et ils repartirent en ville, profitant des quelques heures qu’ils avaient devant eux pour continuer la discussion commencée plus tôt. Et son Maître chercha à savoir pourquoi il avait quitté l’Ordre Gris et l’unité des Maraudeurs.

« Et bien, je n’ai pas pour habitude de venir en aide aux plus faibles. Et bien qu’ils prêchaient la paix, cela ne les empêchait nullement de combattre ceux qu’ils considéraient comme leur ennemi.

Si bien que Anoyan et moi avons décidé de partir, nous n’avions rien en commun avec eux.
»
Avatar de l’utilisateur
By Ranath
#35231
    Les suites de la discussion révélait les premières divergences et contradictions. Pas de quoi inquiéter la Sith. Chacun avait son avis, cultivait ses idéaux, mais n’était incompatible avec l’Ordre. Seul comptait le résultat. Rengo comprendrait rapidement ce qu’il en était. Pour l’instant présent, la leçon semblait terminée.

      « Le sort de ces quatre-là sera vite réglé. Ce n’est pas une chasse à proprement parler, mais une exécution sommaire. J’aurais préféré te voir t’épanouir sur un terrain à la mesure de ton potentiel. »

    Elle étira un sourire amical. Son regard allait de proche en proche cueillir des informations sur les traits de ses trois interlocuteurs. Ses mots pourtant, étaient adressés au Togorien.

      « Puisque tu choisis de m’aider, je vais m’empresser de faire appel à toi. »

    D’une main, elle repoussa sa boisson au centre de la table.

      « Plus qu’une chasse, c’est une conquête. La conquête d’un peuple de chasseurs et de guerriers. »

    L’esprit de la Sith vagabondait autour d’eux, surveillant les alentours directs.

      « En quête d’artefacts anciens, je me suis rendue sur Yavin IV, et ai forcé le respect d’une tribu autochtone de Massassis. Je suis convaincue que mon départ a donné lieu à une revendication immédiate de mon titre et qu’un nouveau chef de guerre s’est déjà octroyé le privilège de suprématie. Ce n’est en soi pas très grave. Cependant, les Massassis sont des guerriers féroces, et autrefois de fidèles serviteurs du genre sith. »

    Ranath observa une brève pause. Elle ne cherchait pas ses mots, prenant simplement le temps d’une inspiration un peu plus longue que les autres.

      « Les tribus sont désunies pour l’instant. Je voudrais pouvoir les lier, leur donner une cohésion globale, afin qu’elles puissent servir à nos côtés. Une armée qui ne paie pas de mine, mais qui correspond tout à fait à notre idéologie. Comprends-tu ? »

    Elle n’en doutait pas, Rengo comprenait. Et les autres ? Les autres aussi devaient être d’accord.

      « Je n’exclue pas la possibilité d’un salaire, évidemment, pour cette petite aventure ... »

    La Sith se redressa alors que ses mots mouraient entre ses dents.

      « Hé, la verte ! »

    Elle pivota vers l’homme qui l’avait interpellée, sans répondre.

      « T’crois qu’t’peux buter mes gars là comme ça ? ‘vec l’aut’ gros là. »

    Ils étaient trois, tout juste entrés dans la cantina, armes en ligne. Ranath repoussa sa chaise en arrière et se leva. Il y avait peu de monde dans l’établissement, la plupart des clients s’éclipsa. Il n’y eut pas d’autre échange. Les trois types n'avaient pas envie de discuter, et il ne fallut pas beaucoup de concentration à la Sith pour comprendre qu’ils allaient tirer sans sommation. Elle ne leur en laisserait pas le temps. La Dame Sombre inspira brièvement, et d’un pas vers ses ennemis, se glissa dans la Force. Elle disparut pour réapparaître derrière celui qui les avaient provoqué. La lame pourpre lui traversa le corps, tant et si bien qu’il lâcha son arme. Puis, de deux coups latéraux rapides, le sabre réduisit au silence les deux autre compères qui tombèrent au côté inanimé du premier. La lame s’éteignit, laissant Ranath au milieu des trois cadavres, le regard du tenancier braqué sur elle.

      « Je paierai pour le dérangement. »

    Le comlink bipa encore. La carcasse avait été amenée en ville. La Sith indiqua de la désosser elle n’en voulait plus. Elle se tourna de nouveau vers le Togorien et son équipe.

      « Nous devrions y aller maintenant, je m’occuperai des projets d’Uchai plus tard. Que penses-tu de ma proposition, Rengo ? »

    Ils quittèrent la cantina pour regagner le vaisseau et s’éloigner de cette planète. Le retour était presque aussi difficile que l’aller, à ceci près que leur désormais contact sur Roon leur avait donné quelque indication sur le chemin à emprunter et éviter une quantité de dangers. Une fois la barrière d’astéroïdes passée, la Sith se trouvait de nouveau disponible pour toute éventuelle question. Et ce qui intéressa Rengo fut la démonstration de la cantina. Disparaître, apparaître. Ce n’était pas grand chose. L’intérêt du Togorien fit sourire la Mirialan, il lui rappelait San. Ces deux-là n’avaient pourtant rien en commun.

    Alors la Dame Sombre expliqua la chose à son élève.

      « Nous ne faisons qu’un avec la Force, elle habite chacune de nos cellules. Aussi, il est possible de nous lier complètement à elle, et elle nous donne alors des capacités insoupçonnées. Tu dois avoir la volonté d’atteindre l’autre côté de la pièce, tout de suite, maintenant, sans avoir à la traverser. »

    Elle le plaça d’un côté de l’espace de repos de l’équipage et se tenait à côté de lui.

      « Tout ton être appelle à te rendre là-bas. Tu peux faire un pas vers ta destination, ouvre-toi à la Force. Elle est en toi, et te transporte. Ça demande de l’entrainement. On essaie longtemps, sans y arriver. Et puis un jour, l’urgence de la situation devient une motivation nécessaire à la réussite. Mais pour aujourd’hui, entraîne toi à visualiser te destination, et à matérialiser ton désir d’aller là-bas. »






    Fin ?

Avatar de l’utilisateur
By Rengo
#35234
Les quatre cibles d’Uchai ne semblaient mériter qu’une exécution froide et sommaire. Pas de chasse, pas d’éliminations après une traque haletante. Rien de tout ça. Et il semblait inutile de vouloir discuter là-dessus. Surtout qu’elle avait une mission à lui proposer.

Elle avait besoin de lui pour soumettre et conquérir un peuple de chasseurs et de guerriers. Rien qu’en imaginant le nombre de combats qu’il pourrait être amené à faire, le Togorien en frissonna de plaisir. Il n’avait désormais qu’une seule hâte, une seule envie, pouvoir affronter les Massassis. Elle les avait soumis une première fois mais elle craignait qu’un nouveau chef de guerre ait pris sa place en son absence. S’il réussissait, nul doute que le titre de chef lui incomberait. Et cela signifiait qu’il aurait sous ses ordres une petite armée digne de ce nom. Fidèle à son meneur. Fidèle à l’Ordre et sa figure dirigeante.

Mais il n’eut pas le temps de répondre, un trio d’individus déterminés à les tuer sans autre forme de procès interpella Ranath et parla de lui en l’appelant l’autre gros. Il n’eut pas l’occasion de lui fzire fermer son clapet, la Sith s’était téléportée derrière les trois personnages et les élimina rapidement. Il n’en revenait tout simplement pas. Sans que personne ne s’en soit rendu compte, elle s’était matérialisée dans le dos de ses adversaires. C’était une technique que le Togorien désirait apprendre, à tout prix.


*Songe aux parties de chasse que tu pourrais mener avec un tel pouvoir. Tes proies seraient surprises de te voir surgir de la sorte alors qu’elles pensaient t’avoir distancé.*

Elle s’excusa brièvement et reporta son attention sur le Chasseur, lui demandant ce qu’il pensait de sa proposition.

« Tu m’offres l’occasion de me mesurer à des adversaires de valeur. De soumettre et de conquérir une planète et de rassembler toutes les tribus de Massassis que je croiserai.

Je mènerai cette mission à bien, en compagnie de mon équipe. Et nous plierons les Massassis à notre volonté afin qu’ils servent l’Ordre.
»


Puis, ayant noté son intérêt pour la téléportation, Ranath sourit légèrement et commença à lui enseigner aussitôt les bases de ce pouvoir. Elle lui expliqua qu’ils ne faisaient qu’un avec la Force et que celle-ci était dans chaque cellule de leur organisme. Et elle lui apprit également qu’il était possible de se lier entièrement avec Elle afin d’obtenir ainsi des capacités insoupçonnées. Tout cela n’était au final qu’une question de pratique et d’entraînement jusqu’à ce qu’il maîtrise ses nouvelles facultés. Il échouerait certainement plusieurs fois avant d’y arriver. Mais elle le croyait capable de réussir.

Fermant les yeux, le Togorien visualisa l’espace où l’équipage se reposait et concentra son attention sur l’accès menant à la soute du vaisseau. Il souhaitait se téléporter de l’autre côté de l’ouverture. Il sentait la Force, autour de lui surtout et en lui dans une moindre mesure. Il ressentait comme un renflement, une sorte de poche à l’intérieur de lui-même. Son pouvoir se trouvait là, attendant d’être libéré, d’être utilisé sans modération… Mais encore fallait-il réussir à exploiter cette puissance. Tout son esprit était concentré sur cet objectif, sur ce besoin de réussite. Mais à trop vouloir en faire, on obtient souvent l’effet inverse de ce qu’on désire.

Il échoua par trois fois, ne parvenant pas à se téléporter. Et cela commençait à l’échauffer quelque peu. Une colère sourde grognait en lui. Pas contre les autres. Contre lui-même. Il s’en voulait de ne pas réussir. Et il abhorrait l’échec. Sa colère grandissante ne l’empêchait pourtant pas de réessayer, encore et encore. Sans succès. Il grogna de déplaisir et se reconcentra, une dernière fois. Une dernière tentative. Il revisualisa l’autre côté de l’ouverture, il concentra toute son attention et sa colère dessus. Et quand il rouvrit les yeux, il se trouvait presque à l’endroit où il aurait dû être. Mais il avait réussi partiellement à se téléporter. Un sourire de satisfaction se dessina sur son visage, dévoilant ses crocs. Il était fier de ce qu’il venait de faire. Et il se promit de s’entraîner dur pour maîtriser tout son potentiel.


Comme à chaque fois, attendre l'affectation à une[…]

Secundus Ando Quelques jours après le carnage de […]

[En quête d'Ouranos suite]

Jour J, J pour Jack, belle gueule entrait dans un[…]

https://image.noelshack.com/fichier[…]

Les bonnes pratiques de la demande MJ […]

La face cachée du destin

L'homme balafré n'en rajouta pas plus, p[…]

Ils étaient sur leur 31. Des criminels, chefs de[…]

Le Palais de Cendre

CT-01823 venait de se faire reprendre par l’Empe[…]