L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Situé dans le district du même nom, le Sénat Galactique et sa célèbre rotonde abritent le cœur démocratique de la Nouvelle République. Les sénateurs, représentants de tout les systèmes républicains y siègent et font vivre cette institution millénaire.
#35201
Coruscant capitale galactique de la nouvelle République


Image


L'agitation s'était emparée sur une partie de la planète, les foules s'amassaient aux abords du sénat, nous étions quelques jours après l'élection du nouveau président Cal'Omas. Les personnalités politiques de tout horizon se pressaient à la porte du nouveau tenancier de la République, tous espérant gagner ses faveurs. La plupart des opposants de Cal'Omas durant les élections se firent soient discret, soient retournèrent leurs vestes et ceux sans vergogne dans l'unique espoir de pouvoir taper dans la part du juteux gâteau. Un groupe d'irréductible mécontents se complaisaient bien sur dans l'opposition sans prétention et ne cherchaient qu'à critiquer le modèle en place sans réellement apporter de solutions. Quant à Dugalles Gouverneur d'Anaxes et extrémiste réactionnaire, il ne souhaitait ni perdre la face en tournant le dos à ses idées, ni perdre son morceau de viande et avec lui son influence... Il était fort complexe de pallier aux deux problèmes, cependant la volonté d'apporter une solution au cancer impériale était la préoccupation première de l'ancien Amiral, il fera ce qui lui semblera nécessaire... Il fut dans les premiers à obtenir une entrevue, usant de tous les soutiens possibles, et se promouvant en écho avec dame Harnov pour se tailler un chemin dans la longue fille d'attente des rendez-vous diplomatiques du président.



__________________________


°H : heure du rendez-vous….



Tyrus Dugalles attendait face à la porte du bureau présidentiel depuis maintenant une bonne minute, il restait parfaitement immobile, son regard comme ses mouvements ne laissait rien transparaître, il était parfaitement immobile une véritable statue de chair attendant patiemment son heure et qui n'accordait aucune attention aux deux mortels postés sur chaque côté de l'entrée qui étaient en charge de la sécurité du nouveau président Cal'Omas. Ce ne fut qu'à l'instant ou la porte s'ouvrit sur le visage d'un homme qui a bien des égards était l'antithèse de Dugalles, que ce qui semblait être une statue à la figure humaine pris de nouveau vie. Le président Cal'Omas s'était lui-même charger d'ouvrir la porte à Tyrus Dugalles, et après l'avoir salué poliment l'invita à s’asseoir. Tyrus Dugalles rendit la salutation en inclinant légèrement la tête et en pénétrant dans l'antre du président. Au moment ou les deux portes se refermèrent Tyrus prit enfin la parole.



    ~~Salutation président Cal'Omas le monde d'Anaxes et ma personne sont très heureux d'avoir pu obtenir aussi rapidement un entretien avec la personne la plus demandé de la galaxie.~~



Il espaça sa deuxième phrase avant de finir par terminer son petit discours d'entrée en matière.





    ~~Comme je vous le disais l'honneur accordé par cette entrevue et bienvenu, et je vous félicite pour votre nomination et pour votre discours… ~~




Une nouvelle pause, on disait de Dugalles qu'il détestait le protocole diplomatique ou seul la langue de bois s’exprimait et ou les réelles intentions étant étouffer dans une épaisse brume de mensonges et de faux-semblant. Il se reprit rapidement, avec une certaine franchise, une franchise à laquelle certain aurait plutôt tendance à la caractériser comme de l'arrogance, le tout était de savoir comment Cal'Omas allait interpréter cette franchise…





    ~~Cependant, je ne vous cacherai pas non plus mes craintes par rapport à certaines de vos positions. Comme je ne vous cacherai pas non plus le fait que je ne vous ai pas soutenu durant les élections présidentielles, ne le prenez pas comme une offense, mais comme un gage d'honnêteté, je ne souhaite pas que vous me preniez pour ce que je ne suis pas, car malgré la défaite subit par le candidat que je soutenais, je souhaite débattre sur une vision que je juge suffisamment pertinente pour qu'elle vous soit partagée et ceux en transcendant l'individu afin de viser le collectif. Car bien que nous sommes tous deux possesseurs d'opinions et d'idées opposées, notre objectif reste le même, apporter le bien-être pour la Nouvelle-République et ses concitoyens. J'ai été Amiral durant la Guerre des Clones, et résistant en tête du schisme du Marteau d'Azur. J'ai souffert tout comme vous d'un conflit face à un tyran qui a réduit les peuples en esclavage sous le joug du plus monstrueu régime. Je me suis forgé dans le conflit et dans la guerre, pourtant, je n'ai jamais perdu de vue mon objectif initial, je n'ai pas cédé aux pulsions sanguinaires du guerrier aveuglé par une rage irraisonnable, je n'ai pas oublié que j'agissais de manière à ce que puisse ressusciter la République et avec elle ces valeurs les plus chères, la Liberté et la paix. Tout comme vous j'ai moi-même apporté ma contribution à la création de cette République ce fut au prix de lourds sacrifices... Aujourd'hui une paix existe c'est indéniable, mais elle est miné par les vestiges d'un ogre, un mauvais diable qui s'agite encore. Je ne vous demanderai pas de redémarrer un conflit, je vous demanderai que la Nouvelle-République se tienne prête, prête à défendre les peuples libres d'un envahisseur, prête à protéger ses idéaux quand ils seront tiraillés par les rapaces et leurs cortèges funèbres. Je souhaite préserver d'une fin tant cruelle que brutal la République pour laquelle nous nous sommes tant battue, je souhaite que perdure la Liberté. Pensez-vous pouvoir tendre l'oreille à l'Ancien géant d'Azur ? ~~




La voix de Dugalles résonnait à travers les 4 murs du bureau de Cal'Omas. Le début d'une longue joute verbale venait de s'engager, Dugalles avait été le premier à s'avancer sur la piste, il était temps que Cal'Omas prenne place.

__________________________
#35202
Tout se passa exceptionnellement rapidement. Depuis l'élection, il n'avait eu de cesse de courir entre toutes les personnalités dirigeantes de son nouvel état. Il fallait plaire à tous, avant même qu'eux ne lui plaisent. C'était dans ce sens qui fonctionnait la démocratie. Alors la venue de cette délégation venue d'Anaxes en était une de plus auquel il devait prêter une oreille. Le président salua la délégation poliment et les installa derrière son bureau. Il n'avait que peu de temps à leur consacrer. Alors il écouta l'amiral, utilisant des phrases de démagogue qui n'avaient peu de sonorités pour un homme de politique comme lui. Il aimait les faits, pas les grandes phrases que l'on retrouve dans les confiseries.

« Vous êtes venus me parler de paix, Amiral ? Pourtant votre discours est nimbé de vos précédents faits d'armes. Les valeurs de la république ont bien été énoncées, et nous n'allons pas changer notre ADN pour ajouter des médailles à nos uniformes, n'est ce pas ? »

Et oui, Cal Omas était également officier dans l'armée. Tyrus parlait à un égal, même s'il ne semblait pas en avoir pris conscience jusqu'à présent.

« Par l'usages de ces métaphores successives, j'imagine que vous parlez de l'empire ? L'empire est un gouvernement battu. Ils ont subit la défaite et ont promulgué aujourd'hui plus de lois sociales que nous depuis notre existence. Ses citoyens se portent bien et ne se plaignent pas de leurs états. »

Pause.

« A l'exemple des Jedi, nous ne sommes pas des attaquants, nous sommes des défenseurs. Nous sommes sur la même longueur d'ondes Amiral. Si vous aviez écouté mon discours, vous aurez bien compris que je ne souhaite pas rendre la république vulnérable. Elle sera prête le jour où des ennemis, venant de l'intérieur comme de l'extérieur, voudront la frapper. En revanche, nous avons aujourd'hui l'opportunité de montrer à nos enfants que ce n'est pas dans la bataille que sont gagnés les batailles, mais dans la diplomatie et la paix. Une galaxie unie, libre et en paix. Tout comme le raisonne dans nos valeurs. »

La boucle était bouclée.
#35204
Dugalles écouta la réponse de Cal'Omas avec attention, c'était la première fois qu'il dialoguait avec l'homme. Tyrus s'était montré prudent prenant la température, seuls les discours et les on dit avaient pu lui donner une vague représentation du nouveau président.



    ~~Sachez qu'on ne parle de « paix » que trop souvent pour indiquer que nous ne sommes pas en guerre ouverte avec un état tiers… ~~



Cal Omas avait belle et bien servi l'alliance rebelle Dugalles était au courant, il s'était propulsé dans les hautes sphères de la rébellion prenant place au côté de Bail Organa puis au côté de Leia Organa… Il avait sans doute été un homme à qui l'art militaire ne lui était pas totalement inconnu, mais apprendre auprès d'incapables ne faisaient pas forcément de Cal'Omas un officier compétent… En tout cas pas selon les critères de Tyrus, qui reconnaissait le talent dans le domaine politique du président, mais certainement pas dans le domaine militaire/stratégique, Cal'Omas pouvait feindre une pseudo-égalité, il n'en était rien pour Dugalles.





    ~~Si vous pensez que l'Empire est vaincue, et qu'ils sont aussi inoffensifs, permettez-moi de m'interroger, la vitesse à laquelle ils se sont jetés sur Ithor démontre bien qu'ils n'ont pas encore oublié leurs vielles habitudes… Nous connaissons une partie des faits, une erreur a été commises du côté du gouvernement ithorien, mais cela ne change rien, un monde de la Nouvelle-République est tombé dans la gueule de l'Empire, pris en otage et cela fait maintenant plusieurs semaines que plus aucune nouvelle n'a été donné.
    Vous parlez de lois sociales ? Un empire qui propage des idéaux selon laquelle l'alien et le serviteur de l'homme et ou l'esclavage est toléré… Et vous dîtes que ces citoyens se portent bien, qu'en savez vous réellement croyez vous réellement que vos espions vous ont tout montré, tout dit ? L'empire a déjà assujetti la galaxie entière, et je me souviens que trop bien du nombre de simples citoyens qui se sont plains de leurs états sans réellement chercher à prendre les armes et y ont trouvés la mort pour avoir proféré de tels paroles, le simple habitant se voyait obligé pour survivre de faire partie d'une façade qui ne représentait en rien la réalité. L'empire reste l'empire, si ils auraient vraiment souhaités changer leurs mœurs nous n’aurions pas cette discutions car ils seraient à nos côté... Les privilégiés existent assurément, cependant je ne pense pas que ce soit de l'avis du simple esclave que tous les habitants de l'Empire se portent si bien que ça….~~




Dugalles se permit de laisser planer un petit temps, écoutant ce que lui disait Cal'Omas.




    ~~ Prendre pour exemple les Jedi, si vous le souhaitez mais n'oubliez pas que même si ces derniers prêchent un idéal d'harmonie et de paix, ils portent tous à leurs ceintures un sabre laser. Une arme mortelle qui leur permet de se défendre, vous souhaitez les imiter, je comprends. Mais laissez moi vous dire que nos forces ne sont en aucun cas faîtes pour un rôle de défenseur, nos flottes sont restés celle d'un temps passé, la réforme d'il y a 3 ans n'a rien améliorer à cela… Aujourd'hui notre République n'a pas l'équivalent du sabre laser du jedi, ni sa maîtrise de la Force. Si vous souhaitez que nos enfants voient quoi que se soit, l'organisation de nos flottes doit être revue et modernisée maintenant, sinon la République sera vulnérable. Et il n'y aura plus personne pour défendre la galaxie une fois que la diplomatie et la paix auront été bafoués...~~




La boucle était bouclé certes, mais cette boucle était celle qui formait le nœud d'une corde autour du cou d'un condamné, ce condamné c'était la Nouvelle-République et elle n'aura aucune grâce du roi. Dugalles abattait sa première carte, il souhait revoir la structure des forces militaires, c'était au tour de Cal'Omas de répliquer.
#35206
« Non amiral, cessez ce populisme de comptoir. Je ne me base que sur des faits, et uniquement des faits. Je cherche la preuve, l'exemple. Assez de discours dogmatiques qui ne font pas avancer le débat, cela ne mène à rien. Vous perdez autant de temps que vous ne m'en faites perdre. Il est désormais évident que vous souhaitez votre guerre, il n'est nul besoin de le nier. Vos arguments parlent pour vous. »

Le président restait étonnement calme, malgré la dureté de son discours. Il n'était pas homme à se laisser avoir si facilement, surtout quand la crédibilité de ses interlocuteurs descendait à chaque parole.

« Une flotte totalement mise à jour il y a seulement trois ans est considérée comme trop vieille pour vous ? Vous rappelez vous seulement avec quel vaisseau vous vous battiez pendant la guerre des clones ? Amiral, ne me faite pas ce genre de discours. Ne confondez pas l'arme et l'outil. Le sabre tout autant que le marteau est utilisé pour construire. Mais l'un ou l'autre, mal utilisé, peut tuer, assurément. »

Il s'adossa complètement dans son siège et joint ses mains sur son bureau, adoptant une posture plus paternaliste.

« Allez droit au but Amiral. Qu'est ce que vous voulez ? Et j'attends des arguments factuels, s'il vous plait. »
#35211
Malgré le ton calme pris par le président Cal'Omas Dugalles ne percevait dans le discours du président que de la condescendance mal déguisé ce qui l'énervé au plus haut point, Dugalles fulminer intérieurement. L'homme de poigne qu'il était ne supporté pas qu'un autre discute sa vision… Mais il écoutait prenant semble-t-il son mal en patience.




    ~~Vous parlez de populisme de comptoir… Je crois que vous sous-estimez grandement la menace que représente l'empire. Je ne souhaite pour le moment aucune guerre, car apprenez qu'un véritable militaire ne cherchera pas systématiquement à faire couler le sang, on s'engage pour défendre ceux qui nous sont chère et on se prépare toujours au pire, quant à ceux qui pense autrement ils font partie de l'empire.... Mais sachez que certaines personnes pourraient prendre de telles accusations pour une insulte directe, bien que je sais pertinemment que ce n'était pas votre attention.Mais au même titre qu'il y a 3ans nous devons nous armer en prévoyant le pire. Car même si de nouvelles armes n'ont jamais permis de leurs concéder la victoire, elles ont été à même de décimer que trop de civils, si nous pouvons alléger le bilan humains de pertes inutiles en nous équipant de manières à toujours avoir l'avantage sur l'ennemi et ceux en tout point cela me semble être un sacrifice acceptable~~



Les phrases devenaient plus sec à mesure que la conversation durait, la voix au préalable forte se durcit encore plus, mais Dugalles tentait de rester encore polie. Bien,maintenant il en était sur et certain Cal'Omas venait de confirmer tous ses soupçons et bien que le vieil homme lui certifiait le contraire, ce dernier était aveugle comme tous les chiens galeux de son espèce. Tous ces imbéciles qui n'étaient pas capables de voir que leurs voisins profité du répit qu'on leur avait concédé dans le seul but de s'armer pour nous détruire, ce conflit si prévisible qui allait nous tomber dessus que les pacifistes le veuillent ou non. Comme toujours aucune mesure ne sera prise avant que le mal ne soit commis, des millions de civils qui auraient pu être sauvé allait être sacrifié par l'inaction de la Nouvelle-République. Il aurait été si facile de résoudre ce problème de présidence, en éliminant de ses propres mains l'actuel président, avec un peux de chance Borsk Feyla aurait pu se montrer capable d'autre choses que d'échouer, non ça Dugalles n'en était pas sur la République n'était gouverné que par des incapables, aucun d'entre eux ne pouvaient être plus à même de diriger que lui même. Le grand-père sénil avait repris son petit charabia alors que Dugalles songé à le trucidait sur place, là maintenant sans que personne ne puisse l'empêcher, mais ce dernier ne fit rien ce n'était pas à lui de se salir les mains et agir de la sorte ne lui fera rien gagner. Au final il ne laissa rien transparaître de cette pensée belliqueuse, à part peut être son poing qui se serra sur son verre en métal qui sur la pression de la poigne faillit se briser, Dugalles remarqua cela souffla légèrement du nez et reposa l’innocent gobelet, il fit mine de rien mais son simple geste était une faiblesse qu'il venait d'exhibait devant le président Cal'Omas qui venait de s'enfoncer dans son siège, Dugalles enchaîna rapidement.



    ~~Laissez-moi vous dire qu'un sabre est un outil bien étrange et parfaitement inutile pour celui qui compte construire, au même titre qu'un Star Destroyer. Mais je ne vous demande pas un sabre mais un écu qui lui aussi ne servira peut-être pas à vos constructions mais qui vous laissera une chance de les défendre face à un voisin belliqueux.~~



Ce fut au tour de Dugalles de s'adosser dans son siège, mais lui n'adopta pas de posture paternaliste, il restait droit et même assis il était d'une carrure suffisamment impressionnante pour dépasser d'une tête son interlocuteur ses yeux s'assombrissaient ce président n'était qu'un bouffon qui pensait qu'on pouvait éduquer une galaxie avec de l'amour, de jolies discours et de temps en temps agiter un bâton pour montrer qu'on pouvait potentiellement se montrait autoritaire… Foutaise qu'était cela on éduquait une galaxie comme on éduquait un enfant, seuls des trempes et des raclées régulières pourraient lui permettre de marcher droit, ce n'est qu'après qu'on peut goûter à sa Liberté…



    ~~Vous voulez que j'aille droit au but, l'Empire se prépare à la guerre leurs nouveaux vaisseaux sont déjà prêt, comme nous nous sommes préparé à la guerre il y a 3 ans. Et en 3 ans rien ne montre que cette guerre froide va cesser, surtout avec les événements d'Ithor qui n'ont que relancer de l'huile sur le feu~~



Dugalles sortit un datapad portable de sa poche, appuyant sur un petit bouton pour faire défiler les différentes images des nouveaux bâtiments de guerre de l'Empire.



    ~~Il y a 3 ans les nôtres se sont adaptés pour une guerre du passé, les ingénieurs se sont basés sur des technologies qui existaient déjà et on cherchait à lutter contre elles sans prendre en compte l'évolution de l’ennemie. Au final nos vaisseaux sont déjà devenus obsolètes, le croiseur Majestic est un exemple flagrant il est adapté pour lutter contre les Stars Destroyers I, alors que nous ne croisons plus que des stars Destroyers II, leurs nouveaux stars Destroyer Imperator est une version avancée du SDII, nous avons déjà pris un retard de deux générations de vaisseaux. Cette réforme a été menée par des incompétents notoires, si vous souhaitez réellement que la Nouvelle-République soit prête le jour ou un conflit éclaterai vous êtes le seul à pouvoir changer cela. Mais je ne suis pas venue les mains vide.~~



Dugalles posa sur la table des documents papiers, une mauvaise habitude des anaxsis qui appréciaient tout reporté sur des manuscrits leurs différents plans et projets.



    ~~J'ai personnellement assisté nos meilleurs chercheurs et officiers de la Citadelle qui ont toujours été à la pointe des nouvelles stratégies militaires, ces derniers n'ayant pas été sollicité pour participer à l’inauguration de la précédente réforme… Ceci s'est un ensemble de plans pour des vaisseaux modernes et une toute nouvelle organisation de nos flottes. Je souhaitais vous en faire part personnellement…~~



Dugalles poussa les documents (ce sont ceux de la réforme que j'ai présenté sur le salon Nr) dans la direction de Cal'Omas, ce dernier s'attendait à ce que le président refuse le projet après qu'il ai fait semblant de le lire. Néanmoins et pour éviter toutes mal interprétations, la technologies du canon Anhilation a été censuré pour des raisons assez évidente. A vrai dire cette entrevue n'était qu'une entrée en la matière, elle était nécessaire afin que le président sache précisément qui il était, Dugalles reviendrais mais cette fois-ci il ne sera pas seul il s'assurera de s'être entouré d'alliés qui le soutiendrons et qui forceront à faire entendre raison le président Cal'Omas.
#35218
Le président ignora tout simplement les attaques suivantes de l'amiral. Comme il venait de le préciser, il n'avait pas que cela à faire que de jouer à la politique. La république avait besoin de stabilité, et les frondeurs n'avaient qu'à bien aller fronder plus loin. Tyrus n'utilisait pas les bons moyens, préférant l'attaque frontale plutôt que d'arrondir les angles. C'était une choix, une stratégie, mais cela ne portait pas avec un président comme Omas. Fidèle allié pour qui sait être son ami, il devenait aussitôt un rempart si l'on tentait de le défier. Il était une sorte de diode, laissant passer la tension seulement si elle était alimentée en courant.

« Une réforme militaire, est décidée par les hautes instances républicaines initialement. Votre engouement vous honores, mais gardez en tête que cela coûte généralement des milliards de crédits. La refaire tous les trois ans, c'est une suicide économique, en plus de n'être d'une utilité relativement ... nulle. Mais soit, montrez moi. »

Ensuite il parlait d'attaque, dans une guerre froide. Ce qui en réalité était aux antipodes. C'était le principe d'une guerre froide, et le contraire à la guerre ouverte.

« Soyez certain qu'Ithor constitue un enjeu majeur pour le corps diplomatique. Mais n'oubliez pas que cette planète est en plein territoire impériale. Notre champ d'action est plus que limité. Même avec une guerre ouverte, nous n'aurons jamais le temps de franchir l'espace qui nous sépare de la planète. »

Garder en tête que les batailles, l'avancée, si jamais elle devait exister, ne serait jamais si rapide. Ithor aurait le temps d'être BDZ au moins 10 fois avant qu'ils n'espèrent entrer dans le secteur. C'est là où les services secrets apparaissaient. Mais passons. Il annonça qu'il avait participé à l'élaboration d'une nouvelle gamme. Avait-il seulement les compétences pour ? Omas regarda les différents modèles, avec attention, hocha plusieurs fois la tête. Lui en l’occurrence, il n'y connaissait pas assez pour statuer. Il appuya sur son intercom pour demander conseil auprès d'une personne bien plus sachante que lui. C'est un Mon Cal qui fit son apparition dans le bureau, plusieurs minutes de silence plus tard. Il se présenta comme étant Kaia Gal. Ce dernier regarda en tout premier lieu les technologies.

«
  • Une batterie longue portée ? Quel est l'intérêt ? Dans l'espace, il n'y a pas de frottement, pas de ... matière qui peut interagir avec les projectiles. De plus, ils sont pure énergie, donc théoriquement vont perdurer jusqu'à l'infini. Tout est longue portée, donc. Tout ce qui nous limite est notre système de calibrage en définitif, et nous en avons un déjà assez performant. Cela ne servirait à rien de pouvoir tirer de très loin, car le projectile parcourait la distance en moins de temps qu'il n'en faut à la cible pour se déplacer.
  • Canon focalisé, c'est irréalisable. Pour l'exemple, il a fallu une station de la taille d'une lune pour maintenir un rayon. On est d'accord, l'utilité n'était pas la même, mais vous imaginez le générateur d'énergie qu'il faudrait pour alimenter autant de ces rayons ? Et puis ... Comme être certains que nos propres chasseurs ne soient pas pris dans le filet, une fois l'engagement commencé ? Beaucoup trop risqué à mon avis. Pour les lasers lourds, on a déjà ce qu'il faut avec les rayons à hypervélocité en définitif. L'énergie serait équivalente, compte tenu des dégâts.
  • Le générateur de bouclier de zone, c'est une très bonne idée. Encore une fois, cependant, impossible à mettre sur nos chasseurs, beaucoup trop nombreux. Lors d'un affrontement, il suffirait qu'une ennemi se place entre le rayon et le chasseur et c'est lui qui récuperait la protection. Et puis ... la projection nécessiterait de longue distance et un calibrage bien plus précis que les tracteurs. En revanche ! On pourrait penser à faire des protections pour des bases, comme il fut réalisé avec la station d'Endor, mais inversé. Un vaisseau orbitale qui projette un bouclier sur une zone à la surface. Cela donnerait un avantage certains à des troupes retranchées.
    Pour le coût, vous aurez sans doute oublié plusieurs zéros cependant.
»


Pour les vaisseaux :

«
  • L'écu des eaux, c'est une corvette corellienne, en moins bien. Du coup, il pourrait n'avoir qu'un ou deux de vos lasers focalisés, en terme énergétique. Ou alors vous vous baladez sans bouclier.
  • Tisseur de toile, trop gros pour l'utilité. C'est un anti-chasse, donc doit être assez rapide pour se faufiler dans la mêlé. Vos lasers focalisés, vous divisez par dix leur nombre. Non non, on a déjà encore une fois nos corvettes pour cela. Petite, rapide et elles font déjà bien le travail dans la destruction de TIE.
  • Radiance, c'est un MC80A. Sauf que pour le même tonnage, vous avez doublez le nombre de canon. Impossible à tout faire tenir. Ou alors vous doublez le tonnage. Quoi que ... On pourrait le faire, si. Maintenant niveau utilité je suis pas certain. Mais ce serait quand même possible.
  • Judiciar, il y a de l'idée, mais il fait concurrence avec le destroyer République. Si vous voulez en faire un croiseur, il faudrait enlever l'emport qui ne sert à rien.
  • Minotaur, lui il est bien. Vous enlevez l'emport également qui est beaucoup trop important, voir inutile, et vous revoyez l'armement avec ce qui existe, et ça pourrait le faire. Nous n'avons pas de croiseur de ce tonnage, et il pourrait concurrence les Praetor impériaux.
  • Léviathan, inutile. On n'arrive déjà pas à construire de Vicompte, alors pensez donc ...

    Gardez à l'esprit que les boucliers ne seront pas si géniaux que cela. Tout au plus, auront le niveau des technologies actuelles. Le rôle de nos flottes, c'est avant tout la défense. Tout est basé sur notre chasse, qui est ultra performante. Autrement dit, on enlève quelques armes à nos croiseurs, et l'énergie sauvegardée est implantée dans les boucliers. Cela permet d'avoir des flottes compactes qui tiennent têtes à l'ennemis, pendant que nos chasseurs et bombardiers pilonnent leurs vaisseaux amiraux.
»
#35219
Tyrus observaient Cal'Omas il l'écoutait, il notait ces réactions, son comportement, sa manière de faire il cherchait à cerner la personnalité du président, certain parlé de rempart Tyrus n'y voyait qu'un sac de frappe... Le président demandait la lecture du document Tyrus poussa les dit documents du côté du président. Ce dernier les passa en revue et au vu de l'expression de son visage et de sa tête qui faisait des va et vient, ce dernier n'avait semble-t-il pas les connaissances nécessaires pour statuer sur ce point… Rien de bien étonnant pour un homme ayant servie la Rébellion des Organas, ces imbéciles savaient parlé mais quand il s'agissait de mener une guerre de bout en bout il n'y avait plus personne… Ce dernier appela à la rescousse un conseiller, un Mon'Calamari de surcroît. Après être rentré dans la pièce ce dernier s'attela à une lecture rapide des documents, il donna son point de vue sur le projet de Dugalles, qui écouta de bout en bout la conclusion du dénommé Kaia Gal. Tyrus leva simplement un sourcil l'air toujours sévère avant de s'adresser à l’audacieux nouveau venu...



    ~~Monsieur Kaia Gal vous avez des connaissances théoriques ma foi fort approfondies c'est indéniable, seulement suite à votre constat je ne peux m'empêcher à m'interroger, avez-vous déjà participé à une quelconque bataille spatial ? Car j'avoue avoir quelques doutes après avoir entendu certaines de vos affirmations… Sachez qu'une batterie Turbolaser à une portée de tir dîtes effectives et qui n'est en aucun cas infinie, apprenez que j'ai moi aussi passé mes classes et que je connais les lois de la physique. Mais sachez aussi que certaines armes selon l'énergie puisée peuvent infliger des dégâts à une portée plus grande si l'énergie employée est plus élevée, car avec la distance parcourue vous avez oublié de prendre en compte la perte d'énergie des projectiles… Ces batteries Turbolaser longue portée fonctionnent avec une capacité à charger plus d'énergie dans un tir qu'une batterie Turbolaser standard sont temps de charge s'en voit augmenter cependant la portée à laquelle nos tirs resteront mortels se verront décuplée.~~




    ~~Les canons focalisé irréalisable ? avec les technologies actuelles très certainement cependant vous avez vous-même parler de la station impériale et de son arme qui projetait un rayon. Sachez qu'un tel prodige de la technologie a bien été permis grâce à un quelconque élément, cet élément sera difficile à trouver mais avec quelques recherches nous nous montrerons sûrement capable de synthétiser un rayon laser focalisé qui ne consomme pas autant que vous l'imaginez. De plus la Citadelle peut se porter garant de ces recherches aux noms de la République… ~~



Dugalles avec cette phrase aux allures innocentes glissés vers un sujet qui l'intéressait tout particulièrement, obtenir les plans de la plus grande station galactique jamais vue étaient un rêve que Tyrus aimerait bien pouvoir touché du doigt, il n'en fit rien et préféra reprendre.



    ~~Pour en terminer avec les technologies, le projecteur de bouclier à un intérêt tout particulier de pouvoir protéger un maximum nos chasseurs du flot nourri qui les accueilles, notre chasse est déjà largement supérieur aux standards des chasseurs c'est pourquoi le projet voyez vous était de créer un écran qu'on positionnerait à l'avant de nos escadrons et non pas sur nos chasseurs individuellement, cet écran déflecteur qu'on opposerait aux feux ennemies afin de réduire les pertes pendant la mise en contacte. ~~



Tyrus prit un instant pour boire dans son verre, son ton était redevenu froid le petit roquet qui pensait pouvoir lui faire la leçon avait mérité ce qui lui arrivait…




    ~~Votre vision s'arrête sur celle de la guerre classique, votre sens tactique s'arrête aux standards militaires vous ne cherchez pas à aller plus loin… Ces vaisseaux sont d'un genre nouveau, ils seront les fleurons de la marine galactique, nous ne seront plus ceux qui subissent l'évolution des technologies, car c'est nous qui la contrôlerons. Chacun de ses navires fait partie d'un rouage qui mit ensemble permettront de nous protéger de toute menace. L'écu des eaux est là pour convoyer nos chasseurs, pour qu'elle raison ? Car avec notre nouvel armement nous pourrons nous poster plus loin de ce simple fait la distance à parcourir augmente avec elle, d’où la nécessité d'une protection, mais si nous souhaitons améliorer notre force de cavalerie les anciennes corvettes pourront se joindre à l'assaut. Le tisseur de toile n'a pas pour intention d'aller dans la mêlée il doit se placer dans un rôle de défense de nos vaisseaux lourd, ils seront placés plus en retrait afin de former une ligne à l'intermédiaire entre nos forces d'assauts et nos forces de pilonnage, mais avec un tel placement leurs résistances doit croître d’où leurs tailles plus importantes afin que le blindage de leurs coques soit amélioré ces derniers sont censés servir de tampon afin d'éviter que des chasseurs qui auraient réussi à sortir de la mêlée de notre front d'attaque principale puisse atteindre nos vaisseaux de soutien lourd. Le Radiance se base sur une partie des stratégies impériales, avec ces derniers nous serions capable d’opposer la puissance de feu de Stars Destroyer à l'ennemie notre résistance est inférieur certes mais avec nos nouvelles armes nous pourrons profiter d'une plus grande distance de tir et soutenue par nos chasseurs nous pourrons être capable abattre de quelconques agresseurs sans qu'ils aient pu atteindre nos vaisseaux principaux. Si le problème est seulement énergétique sachez que certains des nouveaux vaisseaux pourraient posséder des générateurs semblable aux Stars Destroyers qui les ralentiront ils seront ralentie mais s'ils sont donnés à certains de nos vaisseaux qui ont pour unique but d'être une puissance d'artillerie nous pourrions sacrifiez une partie de leurs mobilités.~~



Tyrus avait fait l'étalage de nouvelles stratégies militaires, le débat s'éloigner de l'objectif visé, Tyrus se désintéressa finalement du Mon'Calamari et retourna sa tête vers le président Cal'Omas.



    ~~Pour finir comprenez que c'est en innovant nos stratégies martiales que nous pourrons maintenir notre statut de protecteur galactique, il est grand temps de rendre ces lettres de noblesse à la marine Républicaine. En mettant en commun les stratégies militaires rebelle et impériale c'est à partir d'un tel consensus que nous pourrons obtenir la perfection… Mes ingénieurs et chercheurs fourniront de meilleurs détails techniques, mais président Cal'Omas vous êtes seul juge s'est à vous de décider si vous souhaitez faire soumettre cette réforme à l'état-major ou non, les cartes sont dans votre main.~~

#35251
Le président sourit, d'abord. Comme un père de famille devant son enfant récalcitrant.

« Il n'est pas utile de vous mettre tout le gouvernement central à dos pour que l'on entende votre voix, monsieur Dugalles. Aussi je me place derrière la voix de monsieur Gal, c'est pour cela que je l'ai fait venir. Je ne peux me targuer d'avoir les connaissances théoriques de nos ingénieurs. Chacun son domaine. De ce que j'ai cru comprendre de ce court échange, il en ressort que les technologies ne sont pas à même de pouvoir approvisionner toutes les idées. Bon. »

Il croisa ses mains, sans ôter ce sourire paternel.

« Maintenant, peut-être, monsieur Gal, pouvons nous réfléchir à un unique canon longue portée focalisé. Qu'en dites vous ? »

« Monsieur le président, cette arme ne saurait être utile qu'en batterie terrestre, et encore. L'installer sur un vaisseau ... »

« Signifierait puiser toute son énergie, assurément. Sauf si elle n'est équipé que de cette arme. A quel point pourrons nous être précis ? »

« Nous ne sommes sûrs de rien, c'est bien cela le problème. »

Le président se retourna vers Dugalles.

« Malheureusement, je crois que cette arme que vous souhaitez tant ne saurait voir le jour. Nous ne sommes pas l'empire d'antan. Pour la technologie du bouclier, je vous laisse creuser l'idée et la soumettre à des experts qualifiés.

Pour ce qui est des vaisseaux, je vous autorise à creuser la question sur le Judiciar et le Minotaur. Mais enlevez les technologies superflux. On reste sur ce dont nous sommes sûr qu'il fonctionne. Une fois terminé, vous soumettrez vos résultats et nous aviserons par la suite.
»
#35363
Tyrus Dugalles écouta le reste du discours du président en silence, la mine grave, les yeux et les sourcils froncés. Une légère veine saillante se dessina du côté de son front trahissant ce qui semblait être ses véritables pensée. Cette petite ligne rouge aux allures innocentes de primes abord, n'était rien d'autre qu'une fenêtre donnant sur le flot de colère intérieur de Dugalles, une haine maîtrise et scellé tant bien que mal… Le président était retombé dans ses travers de vieux gâteux séniles, le paternalisme dont il faisait preuve était d'une indignité sans égale et tapait tout particulièrement sur le système de l'ancien Amiral. Le président s'était tourné du côté de son sois disant expert incapable de connaître les effets réels d'un tir de Turbolaser dans le vide, ce simple lapsus montré bien ce à qu'elle point le nouveau président Républicain n'était pas préparé pour assumer un poste aussi important et c'est cette même impréparation qui pourrait être fatal lors d'une inévitable future altercation avec l'Empire.
Croisant ses mains sur le bureau du président Tyrus écouta les derniers mots du président avant de reprendre la parole.




    ~~Ainsi soit-il… Votre oreille n'a semble-t-il pas été totalement sourde à mes alertes, je mènerai les recherches sur le projecteur de Bouclier et les deux croiseurs comme vous me l'avez autorisé. Mais j'aurai besoin dans mes travaux plus que de l'avis d'un « «Expert » » et surtout d'un financement pour les recherches, je suppose que j'aborderai ce sujet-là en m'entretenant avec votre ministre des armées et l'état-major, ils vous feront remonter mes avancées par le biais de rapport. Monsieur le Président je…~~




Tyrus se leva de toute sa hauteur, il lança un ultime regard inquisiteur sur le Mon'calamari avant de serrer avec vigueur la main du président, il s'apprêté à ajouter quelques choses pourtant rien ne fut dit… Dugalles plissa les yeux sur son holotablette, une anomalie avait semble-t-il était détecté.



    ~~Qu'est-ce… Étrange… Je suis désolé de devoir vous quitter si tôt monsieur le président, mais on me signale quelques anomalies sur Anaxes et on réclame ma présence pour élucider un certain problème urgent. Au nom d'Anaxes le monde Rempart du noyau, je fus honoré pour le temps que vous avez pu m'accorder.~~




Tyrus se contenta de ne pas laisser fuser une insulte sanglante et se contenta de l'usage de ce maudit protocole, cette rencontre avait un goût d'inachevé, amer…
La fin du voyage

La voix grave de l’inconnu résonnait dans la cav[…]

HRP : Ce RP fait suite à l’aventure de Marak e[…]

La Bataille pour Concord Dawn

Les traceurs furent donc envoyés sans trop de mal[…]

[Molavar] Portée par un souffle

Et l’ombre dévora l’illusion. L'évanescence […]

The Gray's Fall II: La confession

Appareil non identifié, vous entrez dans un esp[…]

[Delchon] Anéanti

Ce post contient des scènes explicites ou de n[…]

Se faire la belle ou Pas : Captive

Pendant ce temps dans le harem de Lord Nada : […]

Connivence

Le Besalisk essayait de garder une certaine conten[…]