L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Monde glacé battu par les tempêtes de neige, la planète abrite aujourd'hui un mélange de Nelvaaniens et de colons issus de l'Ordre Gris. En effet, malgré son éloignement des grandes lignes hyper-spatiales, Nelvaan est aujourd'hui la capitale d'une jeune et discrète monarchie en expansion dans la Bordure Extérieure.
Gouvernement : De Jure Empire - De Facto Neutre
Avatar de l’utilisateur
By Marak Koress
#35761
Précédemment sur «L’Accomplissement»


    « Marak:Pour le prouver, je suis prêt à passer une entente avec toi Jeny… et s’il le faut pour ça, j’irai jusqu’à te donner un coup de main ! … Commençons petit, ensuite si tu t’en sens sincèrement capable, tu pourras viser plus grand…

    Réussit seulement à briser «le lien» des Gris, avec tout ce que ça implique…

    Si tu y parviens, et que tu réussis à vivre avec le poids des conséquences, alors peut-être pourras-tu poursuivre dans cette voie… mais si tu échoues… Alors il te faudra trouver une voie pour ta rédemption, ainsi qu’une alternative pour parvenir à ton objectif… et lorsque ce jour viendra, je serai là pour te l’enseigner … PETITE SOEUR !
    »

    « Jeny:Petite sœur ? PETITE SŒUR ?! T’ETAIS OU QUAND ILS SONT VENUS ? HEIN ! T’ETAIS OU QUAND ILS ONT TOUT DÉTRUIT, QUAND ILS ONT … PROFITES DE MOI ! T'ÉTAIS PAS LA, J'ÉTAIS TOUTE SEULE ! TOUTE SEULE ! »

    « Marak:Peut-être qu’Helera t’as, au final, légèrement surestimé dans ce cas, en faisant de toi une chevalière…Tu n’aurais pas dû être seule… et je suis désolé de n’avoir pu rien y faire… mais ce qui est fait est fait… on ne peut revenir si loin en arrière sur les évènements, tu ne peux qu’aller de l’avant et t’améliorer en ressortant le bon des mauvaises expériences !... »

    « Jeny:Avec cette lame, ils ont tout cassé, tout … Il n’y avait personne pour moi et pourtant, il y avait cette dague, ainsi que le côté obscure. Je l’ai senti me venir en aide, et la lame a surgit. Il y avait du sang, je le sentais, il était sur moi, chaud et délicat. »

Puis finalement, son regard sanguin se figea et de la lame passa au général. Quelques secondes, pendant lesquels il put voir son visage de nouveau déformé par la colère.

    « Jeny:ALORS NE ME PARLE PAS DE PEUR ! Tu ne sais pas ce que c’est que la peur. L’ordre croit savoir, veut nous en protéger. Mais c’est un mensonge de plus, parce qu’il ne connait pas ce que c’est qu’être terrorisée, tétanisée. »

    « Marak:L’Ordre Gris et ses enseignements ne sont pas une vérité absolu, elle te donne seulement des outils pour réussir… Elle t’enseigne ce qu’est l’honneur, le respect, la modestie, le contrôle de soi, le courage, la tolérance, la tempérance, la persévérance, la patience, la confiance, la compassion….

    Je sais très bien ce qu’est la peur… je ne serais pas ici pour t’offrir mon aide sinon… et tu rejettes cet aide du revers de la main ? Tu as tout raté Jeny… tu as manquée à tes devoirs divins, manquée à tes devoirs envers les autres, et manquée à tes devoirs envers toi-même… tu t’es volontairement cachée derrière le côté obscure
    »


    « Jeny:Tes paroles sont vides de sens. Tu ne sais rien, rien du tout. Et je détruirai ce putin de lien, sans l’aide de personne. Pourquoi ? Parce que vous êtes faibles, sans importance, insignifiants. Des putin de menteurs aveuglés par leur propre m&?!e ! »

Puis finalement, vint une dernière phrase, où il s’adressa directement à Mya.

    « Marak:Je ne peux rien faire de plus pour elle, pour l’instant. Ça doit venir d’elle, pas de moi, si je la force, ce sera pire après... »





Précédemment sur Syncope, The Gray’s Fall»


    « Jeny:Tu m’as tout appris, Helera. Maintenant, je vais tout détruire. Parce que les Gris sont une erreur. Parce que leur liberté ne peut dépendre de ces chaines de l’esprit. Plonge avec moi, dans la souffrance ! »

Et finalement, elle aspira les quatre derniers cadavres pour emmagasiner assez de puissance pour l’attaque finale. Au centre de toute la formation, elle laissa éclater toute la puissance de sa rage. Les nuages ombreux se répandirent comme une poussière par-delà les branches, dans les feuilles, dans chaque interstice.

Tout fut consumé, membre après membre, entité après entité. Jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien que le vide. Jusqu’à ce que le lien fut totalement anéanti.

Elle resta là, seule, dans le noir complet. Enfin, la liberté, la délivrance. Pourtant, elle ne ressentait aucune joie et seule restait une boule dans son ventre. La terrible impression d’avoir fait quelque chose de mal, de mauvais. Elle ressortit de cet espace de la pensée alors qu’un froid glaciale traversa son esprit. La solitude. La vraie solitude désormais. Autour d’elle, les dix cadavres la regardaient avec une mine affreusement déformés, et ne bougeaient plus. Des yeux révulsés, tombant, plus de muscle, des squelettes qui n’avaient plus qu’une simple pellicule de peau. Le mal de crâne s’en suivit rapidement, et elle resta au milieu, la tête plongée entre ses jambes.


    « Jeny:Non … Qu’est-ce que j’ai fait … … déclenchement du code 5… ...Je suis désolée … »





Des cris autour, des pleurs, des hurlements. Les Gris succombèrent un à un à la corruption du lien. Les plus avisés s’y éjectèrent, les autres en récupérèrent la rage. Changeant radicalement de comportement, le temps d’une déclaration, d’une bombe, d’un instant seulement. Assez longtemps pour que naissent des batailles, pour qu’une mauvaise décision soit prise. Pour que le regret s’installe dans le cœur de l’ordre. Ce jour-là était marqué comme le plus terrible dans l’histoire des Gris. Il désignait la fin des convictions et des grands principes. Partout dans la galaxie, les quelques dizaines d’apprentis, de chevaliers et mêmes de maîtres furent emprunt à ce phénomène. Tous autant qu’ils sont furent accablés et désorientés. Mais le code fut proclamé, et un rappel des troupes fut demandé. L’ultime décision censée d’une âme en peine, pour sauvegarder les cendres de sa propre destruction. Retourner chez soi. Et ainsi contempler avec horreur, La fin de l’Ordre Gris… tel qu’on le connaissait.





Il fût difficile de déterminer avec précision combien de temps s’était écoulé depuis leur dernière rencontre sur Nar Shaddaa... Marak, Sam, Jeny, Mya aka, Ranath, aka La Dame Sombre… Autant pour certains(es), beaucoup d'évènements se sont enchaînés précédent le “coup d’état” de Jeny, que pour d’autres, c’était tout frais à la mémoire... L’Ordre ne manquait pas d’action à cette époque, mais alors que certain appréhendait cette possibilité, la plupart n’ont tout simplement pas vu, ni ressenti, venir pointer dans le dos la dague de la trahison…

Pour Marak, l’expérience de cette bombe qui consuma ultimement le lien, fût perçu comme «l’accomplissement» d’un objectif longtemps dissimulé au plus profond de son être. Bien qu’il leur était loyal, redevable de sa vie, ce lien donnait l’effet d’une lame à double-tranchant, surtout quand on tente de cacher son penchant pour le côté obscur, y’a toujours quelqu’un qui regarde, soit pour surveiller, épier, ou par curiosité...


    « Marak:Elle l’a fait… elle a réussie .. hum ! heheh... haha… Mouahahaah…

    ENFIN LIBRE ! Maintenant, c’est moi, l’Ordre Gris...
    »

Pas de rage, d’impulsivité, juste une poussée d'adrénaline, un genre d’euphorie, d’excitation face à la suite des évènements, dont le futur avait été irrévocablement impacté par Jeny vis à vis de l’OG. Quelques instants plus tards, alors que Marak redescendait de son nuage éphémère

    « Sam: C’est quoi, le code 5 ? On vient de recevoir une transmission cryptée de l’OG disant, déclanchement du code 5… ça veut dire quoi ? »

    « Marak:Ça veut dire… qu’on rentre à la maison Sam, on rentre à la maison… »

Pourtant, Il n’allèrent nul part pouvant s'apparenter à un retour au bercail, ni contact envers les vestiges de l’Ordre Gris, juste des voyages sans cesse, confiné dans le Sud de la Galaxie, qui tranquillement bâtissait ce qu’allait devenir le projet économique de Marak, le KIG, pour se réfugier dans leurs appartements de la Cité Spatiale Mobile quand il ne voyageaient pas abord du Black one, focussant sur la vie de chasseur de prime et l’élaboration d’un plam de formation pour de nouveaux effectifs, d'extraction de minerai, d’amortissement immobilier, et d’inlassables entraînements aux arts de la force




05:30, heure locale 1 an plus tard...
CSM de KIG - Penthouse de Marak...


Marak et Sam méditait paisiblement, suite à leur dernier entraînement du moment, quand Sam reçu la visite d’une vision relatant les faits de ces jours qui mena à l’”effondrement du lien de l’Ordre Gris aux mains de Jeny, 1 an auparavant, Marak avait vu la même chose, lui qui chapeautai la période de méditation, comme le lien de l’OG, version temporaire et pour deux seulement. Sa réaction se manifestait sur son visage, dans cette contrariété faciale, un léger soupir, ses traits devinrent plus autoritaire, un souvenir qui raviva quelques questions laissées sans réponses

    « Sam: Et c’est où « à la maison » ? »

    « Marak:Pour moi ? Dathomir ! dans le Nord de la Galaxie, en territoire impériale … mais avant de pouvoir s’y rendre, il faudra t’y préparer si tu veux y aller un jour... Mais dans ton cas, peut-être aimerais-tu retourner vers tes parents biologiques, maintenant que tu es guéri et stable depuis notre escapade sur Algaus Prime... »

    « Sam: Tu veux te débarrasser de moi ? Encore !? »

    « Marak: Non ! juste que… retourner à la maison pour moi c’est loin d’être le même «à la maison» pour toi. Un bonne partie de mon parcours m’a été tracé depuis ma naissance, et je dois vivre avec ça… Toi, en revanche, tu as encore le choix, tu peux retourner sur Coruscant, finir tes études, aller vers l’Ordre Jedi, ou rester avec moi dans l’Ordre Gris et quand même finir tes études, ou prendre ta propre voix et risquer de finir… disons très simplement… très bas dans l’échelle de la société, un peu comme Jeny… y’a pas de mauvaise réponse, juste des conséquences à tes choix, comme ce fût le cas pour elle. »

    « Sam: Coruscant et le temple Jedi, je connais, ils ont pas voulu de moi, et c’est principalement pour cette raison que je me suis retrouvé dans cette navette G-Troc avec toi, Mya, et l’autre cinglée... Mira… Disons que de servir de cobaye pour le camp ennemi m’intéresse pas trop je t’avoue… mais L’ordre Gris… la seule chose que j’en connais, c’est ce que tu m’en dis… je ne connais que toi… Pourquoi on ne côtoie jamais d’autres sensitifs de l’Ordre Gris ? »

    « Marak:Je ne crois plus que je serais vu d’un bon oeil là-bas, je me sens plus toléré parce que j’ai été recueillis et formé par Helera, la fondatrice de l’Ordre… Je suis devenu Général des troupes terrestres, du moins je l’ai été un temps, ma présence était un mal nécessaire pour l’ordre, je suis un élément de chaos qui donnait une raison à l’ordre d’avancer et d’exister... Maintenant que tout ça est parti en fumée, je ne vois pas pourquoi on me tolérerais davantage ! »

    « Sam: T’es sûre !? »

    « Marak:Crois-moi sur parole, ils ne leur suffira que de sentir ma présence dans la force et de me poser quelques questions auquel je ne pourrai pas me dérober pour comprendre ce qui s’est passé sur Nar Shaddaa avec Jeny, faire le lien avec l’effondrement de l’OG par l’intérieur… Pour découvrir un petit détail qui devrait vraiment tous leur faire péter les plombs, encore plus de chaos. »

    « Sam: Moi je trouve qu’une fois apprivoisé tes humeurs changeants et qu’on t’argumente pas trop, t’es facile à vivre ! Ils ont jamais tentés de reprendre contact avec toi ? »

    « Marak:Si !... j’ai toujours les log quelques part avec les infos, mais j’ai jamais répondu. »

    « Sam:Pourquoi ? N’es-tu pas curieux de savoir ce qu’il sont devenus ?? »

    « Marak:Ça a toutes les chances d’être un piège, évidemment ! Mais visiblement, tu sembles beaucoup plus curieux que moi sur le sujet… »

    « Sam: Je sais pas… mais je me dis que de voir d’autre point de vue que le tient pourrait m’aider à mieux me diriger quand viendra le temps de me spécialiser parmi les différents arts de la Force... »

    « Marak: On sait pas sur quoi on va tomber si on vas là-bas… mais bon Ok… au moins on en aura l’esprit et le coeur net, si tu penses que ça pourra t’aider dans ton parcours… »

Après quelques recherches… Marak retrouva les instructions à suivre suite à un «Code 5» pour aller au point de rassemblement, quelque peu en retard sur l’horaire… les coordonnées était un point dans le vide spatiale, pas très loins d’une route. Sans doute était-ce un lieu de rassemblement avant de bouger vers un plan «X» Probablement qu’il n’y aurait plus personnes, tous les effectifs s’étant éparpillés aux 4 coins de la Galaxie à tirer son épingle du jeu pour sa survie. Le voyage servirait à finir par tourner la page, faire son deuil de ces dernières années tumultueuses, et pour Sam, de voir enfin qu’il allait devoir lui-même tracer son propre chemin, ou marcher sur les traces de son Maître, ce qui n'était clairement pas le choix le plus indiqué vu son âge.

Le plan de vol fût assez long… à partir de la cité au large d’Ériadu, à Cmaoli Di, Darknell...Changement de direction vers Sanrafsix, Verdanth, Alui, Enarc, Ryndellia, Farstine, Zhar, Llanic, Tythe… et là… plutôt que de suivre la route vers Arkanis… on continue en ligne droite, jusqu’au point de rendez-vous... L’équipage du Black One, le Décimator VT-49 modifié, arriva aux abords de ce qu’il croyait être un point de rencontre clandestin, pour finalement découvrir que la vérité était tout autre ! La vie était abondante en ces lieux, beaucoup plus qu’anticipé… Trop tard pour reculer, ils n’avaient d’autre choix que d’avancer vers l’épreuve qui les attendaient devant…


#35832
« Appareil non identifié, vous entrez dans un espace impérial restreint. Veuillez-vous identifier. Terminé. »

On attendit la réponse du côté du poste de commandement et on relaya l’information auprès de tous les émissaires qui avaient ou avaient eu accès à ce genre d’informations. Le Nelvaanien en charge avec son gros accent vérifia deux fois l’information, à la demande du sensitif à la longue barbe. Il était catégorique, le Décimator VT-49 refaisait surface après plus d’un an. Répondant alors à un code vieux qui avait marqué la fin d’une époque.

« Black One, vous êtes autorisé à vous poser sur l’air K-7. Attention aux vents, la météo n’est pas clémente. »

Et personne n’était là pour réguler le climat. Loran sourit bêtement, tout en se demandant si cela augurait une bonne ou une mauvaise nouvelle. Il ne pouvait pas y avoir trente-six personnes à bords de ce vaisseau. Qu’importait sa pensée, il demanda à quatre gardes tempêtes de l’escorter jusqu’à l’air d’atterrissage, ne sortant à l’air libre qu’au dernier moment. Le vent glacial de l’air descendait très loin en dessous du zéro. Une exposition prolongé et c’était la mort instantané. Sauf pour certaines élites sensitives élevées dans le froid. Quand enfin la rampe s’abaissa, le régent ne se fit pas prier et se précipita au dehors, se protégeant de la neige avec sa bure de Jedi. Il attendit de voir sortir l’énorme silhouette grisâtre pour afficher un grand sourire, caché derrière sa barbe qui prenait le vent.

Loran tandis la main face à Marak, mais ne la lui sera pas. Non, il attrapa son avant-bras et se colla épaule contre épaule. Un salut non réglementaire, mais une marque d’affection témoignée. Il était obligé de crier pour se faire entendre à cause de la tempête.

« Je suis heureux de te voir de nouveau parmi nous. Viens, je crois que nous avons beaucoup à nous raconter. »

Il l’emmena à travers le château dans les dédales qui le composaient jusqu’à la salle de banquet. Il n’y avait personne. Pas de servants non plus, ni âme qui vive. Le château était presque abandonné. Le Jedi prépara deux tasses de thé bien chaud et les lui servit, congédiant alors ses gardes tempêtes à d’autres occupations.

« Ma sœur aurait été contente de te voir. Je ne veux pas aller par quatre chemins. Raconte-moi tout Marak. La dernière fois que l’on t’as vu, c’était en nous livrant l’antidote Rak’goule. Une mission parfaitement bien réussie d’ailleurs. Qu’est ce qui s’est passé ensuite ? Qu’est ce qui s’est passé depuis … Le code 5 ?
»
Avatar de l’utilisateur
By Marak Koress
#35929
    « Appareil non identifié, vous entrez dans un espace impérial restreint. Veuillez-vous identifier. Terminé. »

    « Black One, vous êtes autorisé à vous poser sur l’air K-7. Attention aux vents, la météo n’est pas clémente. »

Alors que le pilote démontrait qu’il connaissait bien son vaisseau en maîtrisant son attérissage, Marak donnait quelques instructions simple à suivre

    « Marak:Restez abord du vaisseaux autant que possible, faites le plein des réserves selon les disponibilités, et surtout ne faites pas de vagues, je vous ferai signe dès qu’on saura combien d’étoiles on peut donner à l’hospitalité de cet endroit et de ces hôtes. »

Quand enfin la rampe s’abaissa, Loran se précipita au dehors, se protégeant de la neige avec sa bure de Jedi. Il attendit de voir sortir l’énorme silhouette grisâtre pour afficher un grand sourire, caché derrière sa barbe qui prenait le vent.

Loran tandis la main face à Marak, mais ne la lui serra pas. Non, il attrapa son avant-bras et se colla épaule contre épaule. Un salut non réglementaire, mais une marque d’affection témoignée. Un fait auquel Marak n’aurais pu prévoir un tel accueil, sinon d’en déduire qu’ils ne savent pas encore réellement ce qui s’est passé. Ou bien c’est un piège qu’il lui tend!?


    « Loran Kor’rial: Je suis heureux de te voir de nouveau parmi nous. Viens, je crois que nous avons beaucoup à nous raconter. »

Loran emmena Marak à travers le château, à travers les dédales qui le composait, jusqu’à la salle de banquet. Il n’y avait pratiquement personne, ni servants, ni âme qui vive. Le château était en apparence laissé à l’abandon. Le Jedi, Loran, prépara deux tasses de thé bien chaud fît le service, congédiant alors ses gardes tempêtes à d’autres occupations.

    « Loran Kor’rial:Ma sœur aurait été contente de te voir. Je ne veux pas aller par quatre chemins. Raconte-moi tout Marak. La dernière fois que l’on t’as vu, c’était en nous livrant l’antidote Rak’goule. Une mission parfaitement bien réussie d’ailleurs. Qu’est ce qui s’est passé ensuite ? Qu’est ce qui s’est passé depuis … Le code 5 ? »

    « Marak: Beaucoup de choses se sont passés, malgré tout ça la progression fût un peu aléatoire….

    Pour cette mission des Rak’goules sur Taris, tu te souviens !?... j’ai fais équipe avec une Jedi déchue, tu la connais de vu je crois, Mya… ce fût mouvementé comme exploration, nous avons rencontrés plusieurs Rak’Goules, et d’autres fantaisies que j’ai eu peine à m’expliquer au moment de ces évènements alors… puis à la fin j’ai eu un moment avec Mya où on a connecté… Tsss… elle m’a mis KO d’une simple pensée...

    Une fois les échantillons remis à la station médicale de Chandrilla, et un peu de repos, on m’avait laissé entendre qu’un antidote contre le fléeau Rak’goule prendrait beaucoup que les maigres contributions qu’on est pu fournir, et que du coup, il y avait peu d’espoir de trouver la solution… Bref, c’était peut-être une mission parfaitement réussi de votre point de vue, pas tant vu du miens… et je n’ai jamais pu avoir des nouvelles de cet homme, Althar, depuis cette réunion… Il va toujours en vie ?

    Sinon pour décanter de cette histoire sur Taris, j’avais convenu de faire un entraînement avec Helera sur Alzoc III où une personne mystère s’est jointe à notre entraînement, du nom de… j’ai jamais vraiment su en fait… j’ai entendu Helera l’appeller “Lyn” 1 fois… sinon c’était toujours «mains d’acier ou poings d’acier». Une vrai tigresse celle-là, avec un bras mécanique et maîtrisant le Teras Kesi… Mélangé avec l’expertise au sabre d’Helera et ses expérimentations à de nouveaux pouvoirs, je crois que j’ai bien dégusté, là aussi, parce que je me souviens pas de la fin de cet entraînement, je pense bien qu’elles se sont liguées à 2 contre moi à un certain point ! C’était la dernière fois où j’ai vu Helera en personne...

    Ensuite, je me suis retrouvé sur Pantora, pas très loins d’Alzoc III d’ailleur, pour réparation et maintenance du vaisseau… De là j’ai repris contact avec un ancien chasseur de prime avec qui j’ai eu la malchance de travailler… il avait besoin d’aide parce que son groupe avait été mis Hors-services par une jeune pantoran, une cible plus coriace que prévu… il m’a engagé à rabais avec promesse de m’entuber une fois le sale boulot terminé… Finalement, par la force des choses, ou par un appel de mon jugement, c’est la Pantoran que j’ai finalement aidé… une ancienne esclave échappée à son Maître… puis repérée, mais grâce à mes conseils et mon aide, elle a pu exercer sa justice comme elle l’entendit.

    Sinon, Helera a réussi à me contacter 1 fois, quand Jeny aurait fuguée, pour savoir si elle ne serait pas venu vers moi… Elle m’a demandée de la trouver et la ramener si possible… J’ai pas eu le temps de faire grand chose pour la retrouver qu’on m’a contacté me disant qu’on l’avait repérée sur Nar Shaddaa. Elle était mal en point, désorientée je dirais, elle avait déjà commencé à basculer sérieusement vers le côté obscur… c’est là que j’ai fais une erreur…

    Pour faire ça court, après quelques paroles et provocations d’un côté comme de l’autre, y’a eu un début d’affrontement, et je l’ai laissée faire une retraite stratégique, c’est la dernière fois que j’ai vu Jeny en personne…. et je n’ai plus entendu parler d’elle parmi mes contacts. Je crois qu’elle ne veut juste pas qu’on la retrouve…

    Ensuite, quelques temps plus tard, il y a eu le code 5, c’est là que j’ai pris conscience de mon erreur avec Jeny sur Nar Shaddaa… Depuis, j’ai préféré me concentrer sur la reconstruction de l’OG de mon côté, sans grand succès, je veux dire... oui c’est un projet qui connais un certain succès, mais au niveau du recrutement de sensitifs y’a que moi et …

    ...AH OUI ! Tu savais que j’avais un apprenti avec moi ? Sam Ulvex tu te souviens !? Maintenant j’ai aussi une Bouncer, Yuwee !!

    Bref, ça reste un projet en évolution continu, je me suis financé et payé une Cité Spatiale Mobile en revendant du minerais à l’aide des foreurs. Depuis qu’elle est libre de dette, tranquillement je prends de l’expansion, selon les budgets, mais c’est surtout l’extraction de minerais qui est la plus grande sources de revenus à vrai dire. C’est là le hic de mon succès mitigé, de ma reconstruction de l’OG… ça ressemble plus à une organisation de chasseur de prime qu’autre chose, y’a mieux comme métier, mais y’a pire aussi…Mais bon, Coruscant ne s’est pas bâti en un seul jour non plus alors...

    Sinon récemment, j’ai fais quelques petites escapades ici et là un peu partout: Nar Shaddaa, Tatooine, à quelques reprises, Ylésia, j’arrive d’un petit séjour sur Ryloth, et j’ai prévu de rendre une visite à San Kun prochainement sur Coruscant… Je refais surface tranquillement, à contre-coeur par moment…
    »

Cette dernière phrase laissait sous entendre que Marak avait clairement quelque chose sur le coeur…

    « Marak: Pourquoi «aurait été contente» ? Elle devient quoi Helera ? »
La face cachée du destin

L'homme balafré n'en rajouta pas plus, p[…]

Dovi Desilijic

IDENTITE https://image.noelshack&#[…]

Ils étaient sur leur 31. Des criminels, chefs de[…]

Le Palais de Cendre

CT-01823 venait de se faire reprendre par l’Empe[…]

----------- Bureau de la Sécurité Impériale […]

État major de la nouvelle république, 3 heur[…]

Mairie Sanglante

Chapitre IX : Un heureux accident ... […]

Signaler une absence

Présent en demi teinte suite à une grosse blessure[…]