L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

#35942
Pavo Prime. Une planète secondaire, loin du tumulte des planètes industrielles qui l’entouraient. Ici, il n’y avait guère de centre de production, d’université prestigieuse ou encore d’institution financière. Bien sûr, on trouvait bien quelques industries, comme dans tous les trous paumés que compter la galaxie, mais guère plus. Le genre de monde dont on ne parlait jamais dans les médias en dehors de faits divers horriblement sordides que l’on pensait propre à ses mondes de seconde zone. Voilà où en était la planète. Et dans ce genre de monde reléguait loin des priorités étatiques, l’économie parallèle devenait un acteur de l’activité planétaire. Casino géré par la pègre, plaisir des chaires contre rémunération, importation de psychotrope en tout genre…l’éloignement des pouvoirs publics avaient causé une brèche où d’innombrable véreux s’était faufilé.

C’était ce monde crasseux qu’Alayna regardait depuis la passerelle du Héraut. Le destroyer de classe Providence avançait doucement vers sa mission. Accompagné de deux croiseurs Recusant et d’une frégate Munificient, le vaisseau lourd stabilisait son orbite autour de la planète mineure.

« Capitaine au rapport je vous prie. »

« Vaisseau Adverse repéré de taille croiseur. Aucun autre écho à signaler. »

« Parfait. Il est l’heure de se préparer. »


La voix robotique de l’officier avait répondu à celle d’Alayna, lui apportant confirmation que tout se jouerait là. Sachant le combat proche, la Prima quitta la passerelle.

Dans sa cabine spartiate, la jeune fille commença doucement à se préparer à l’affrontement. Le regard contemplant le vide stellaire, elle retira sa robe. Ce sombre décor avait toujours eut chez elle un effet apaisant. Ses colères, ses peurs, ses doutes. Mais ce n’était pas suffisant. Rien ne pouvait plus la faire renoncer. Ici se jouer son coup de maitre. La défaite serait synonyme de mort. Mais en ce jour, si la Prima arrivait à ses fins, plus rien ne s’opposerait à elle.

Avec grâce, la Princesse avait attrapé les pièces de son armure de Cortosis. Son corps c’était recouvert de métal. La protection était légère, elle se voulait souple pour n’entraver à aucun moment les mouvements de la belle. Bientôt, sa tête se recouvrit d’une capuche tissée en fin fil de Cortosis. Sa tenue noire était à des années lumières de ce que l’on attendait d’une princesse. Dans le miroir, la jeune fille se voyait couverte du bardât métallique. Il était loin le temps où elle se parait de dentelle en espérant plaire lors d’un bal diplomatique. Ces instants de légèreté et d’insouciance. Toutes ses années au côté de la Princesse de Chandrila. Sa mère adoptive. Mais sa colère avait tout balayé. La politique avait fait de son rêve un cauchemar. Et tout s’était assombri.


« Je te vengerai. Et je réaliserai ton rêve. »


Sa main approcha de son visage un masque froid. La surface minérale écrasa sans la moindre difficulté une larme roulant sur la joue de la Prima. Ses doigts se séparèrent de l’objet pour plonger une dernière fois vers la coiffeuse improvisée. Ils se refermèrent sur un cylindre familier. Tout était prêt pour le combat.


***


« Je confirme Madame, il s’agit du Balmung. »

« Capitaine, faite décoller les chasseurs et les bombardiers. Approcher nous à porter de tir et garder la vitesse maximale jusqu’à être au plus proche possible du croiseur. Nous n’avons pas le droit l’erreur. »
#36097
Généralement, une bataille rangée entre vaisseau capitaux se dérouler toujours de la même façon. Les vaisseaux se rapprochaient suffisamment pour être à porter de tir. Les escortes se plaçait entre les forces vives, afin d’empêcher toute ruée de la chasse adverse. Et très souvent, les plus gros canons gagnaient la bataille. Mais la mise en scène d’aujourd’hui n’était pas celle d’une bataille classique. Alayna avait d’autres attentes. Elle voulait que la Balmung survive à la bataille. Et elle voulait tuer Aelingen de ses propres mains. Le simulacre de bataille qui s’engageait n’était donc qu’une manière de dissimuler l’abordage massif qui se préparait. La flotte de la jeune fille allait garder sa vitesse maximale afin de s’approcher au plus près Le pari était risqué mais audacieux. Ce coup était le dernier qu’elle avait à livrer avant de pouvoir célébrer la victoire.

« BOUM ! »


Une violente explosion écrasa Alayna contre son harnais. Elle ouvrit les yeux et constata avec surprise que rien ne semblait avoir bougé. Pas de trou béant dans la paroi, pas de cloison déchirée. Le bruit des moteurs en était presque rassurant. Cette fois, la navette n’était pas passée loin de l’atomisation. Une violente rotation fit comprendre à la Prima que le vaisseau d’abordage venait d’entreprendre une brusque ressource. La flotte droïde possédait le surnombre en termes de chasse avec quasiment dix fois plus d’appareil que l’adversaire. Certes, leur qualité était médiocre, mais l’objectif était surtout de couvrir la progression de la vingtaine de navette d’abordage. L’indescriptible chaos régnant à l’extérieur était pourtant incroyablement discret depuis l’intérieur de la navette. En dehors des brusques facteurs de charge, rien ne laisser deviner que se jouer dehors une effroyable bataille. Soudainement, la tonalité du bruit des moteurs changea. Ils se faisaient sourd et bien plus bruyant qu’auparavant. Alayna ferma alors les yeux. Ils y étaient presque. L’impulsion de freinage venait de débuter.

Bientôt, les griffes métalliques de la navette s’enfonceraient dans les entrailles du Balmung. Les groupes d’assaut se jetteraient alors sur les derniers pirates du Maelstrom. Et Alayna se mettrait elle en chasse. Plus que menait l’assaut, la Prima se lancer dans une chasse à l’homme. C’était là toute la finalité de cette bataille. Elle ne visait pas à détruire le Balmung, à mettre en déroute le Maelstrom. Cette mascarade n’avait comme unique but que l’exécution d’Aelingen. Il devait mourir. Ce besoin était autant pragmatique que psychologique. Le Consul était le dernier témoin capable de contredire la version officielle de la mort de sa mère. Et même si le suspect numéro un et criminel notoire n’était pas près de rencontrer un auditoire favorable à sa cause, sa mort mettait fin à toute menace. La récupération du Balmung permettrait même de clôturer simplement cette intrigue tout en donnant à Alayna toute la marge de manœuvre dont elle rêvait. Sur le plan psychologique, cette mort sonnait comme un acte noble et nécessaire. Aelingen était la cause du mal. Il avait dénaturé Maya, qui à son tour avait pervertie le cœur de sa fille. Il devait périr pour le malheur qu’il avait apporté. Que cela soit vrai ou non. Sa mort serait symbole du passage d’une ère à une autre. Un meurtre de sang froid pour achever la victoire de l’obscurité sur la lumière.


Utilisation de la Force
Pouvoirs & Forme :
  • Méditation (Maitrisé)
Modifié en dernier par Alayna Tega le ven. 13 sept. 2019 07:29, modifié 2 fois.
#36104
Gin Wigmore - Kill Of The Night

En l’espace de quelques secondes le destin s’était refermé sur sa proie. Les mâchoires d’acier de la navette d’abordage avaient mordues avec force la paroi métallique du cuirassier pirate. Dans les instants qui avaient suivis, des scies s’étaient occupé de tranché le mur contre lequel le parasite s’était fixé. Quelques battement de cil avaient suffis pour que les disques de diamant est raison de la peau du monstre. Il fallut autant de temps pour que s’anime les droides d’assauts contenu dans la capsule. Et telle un insidieux virus, ils se déversèrent dans l’hôte. Les Magnagardes d’abord, qui firent rapidement passer de vie à trépas les quelques téméraires n’ayant pas fuis à la vue des mâchoires. Les combattants au corps à corps étaient suivis de près par une dizaine de droides BX. Trois IG86 suivaient, prêt à faire feu sur la moindre cible. Enfin, pour couvrir tout ce petit monde, trois Droidekas MKII s’élancèrent par l’ouverture. Le déluge de feu qui s’ensuivit eu raison des quelques pirates tentants toujours de contre-attaquer. Ce point du corridor était sécurisé. Et brutalement, après une dizaine de seconde de boucan infernal, le silence repris possession du lieu. Seul un léger bruit de pas vint troubler le calme apparent. Doucement, une ombre presque féline venait de s’extirper de la navette. Couverte d’une armure sombre, la silhouette avançait avec grâce à travers le champ de bataille. Comme une provocation à la violence qui se jouait dans le couloir quelques secondes auparavant. Sans un mot, elle se fraya un passage parmi tous les droides. Arrivés en première ligne, la jeune fille plaça son arme devant elle. Une lame de lumière éclaira soudainement l’appendice dans lequel ils se trouvaient tous. Quelques corps couvraient le sol çà et là. Nul doute que la résistance était en train de se mettre en place un peu partout sur le chemin qui séparé la chasseresse de sa proie. Les pirates ne devaient plus ignorés les 400 droides déversaient par la vingtaine de navette d’assaut.

Lame en avant, Alayna se mit en marche dans la galerie d’acier. Non loin de sa position, des bruits de pas se faisaient entendre. Des courses effrénées. D’un signe de la main, elle signifia son premier ordre. Maintenir la position. Alors que les bruits se faisaient de plus en plus intenses, elle éteignit sa lame, son regard parcourant le sol. Il y avait cinq foulés entre sa position et l’intersection où les pirates allaient rejoindre le corridor que le groupes occupés. Alayna s’agenouilla alors, posant genou contre la dalle métallique. Elle ferma alors les yeux. Les bruits de pas occupaient à présent tout son esprit. Tic-tac tourne l’heure. Menant la candide à la sanguinaire. Tic-Tac. Il faudra qu’ils meurent.

En un dixième de seconde, la Prima avait bondis en avant. Les pirates avaient déjà ouvert le feu sur le groupe de droide qui répliquer. Ils avaient aperçu Alayna, accroupis dans l’obscurité, mais il était déjà trop tard. Cinq foulées. Rien de plus. Sa première cible fut un homme tenant son fusil lourd à deux mains. Une arme trop encombrante pour intercepter la pirouette d’Alayna. L’homme avait beau être plus grand qu’Alayna, sa force ne valait que peu contre la vitesse de la silhouette qui armait coup sur coup face à lui. Une jambe le frappant rapidement à l’abdomen. La seconde qui suivit, l’ombre s’était faufilait dans son dos, frappant de la même jambe un genou qui craqua sous l’impact, emportant vers le sol le pauvre type. C’est alors que la donne changea. D’un geste fluide, la sensitive activa son sabre tout en frappa son cou d’un revers. Un soupir roque s’échappa de la trachée tranché. La première mort menant à la renaissance. Le premier assassinat de sang-froid. L’exécution qui appelait au déchaînement de violence.

Le souffle libérant l’âme du mécréant avait libéré Alayna de toute gêne. Tout frein avait disparu. A une vitesse incroyable, la Prima plongea vers le sol pour atterrir à portée du criminel suivant. Trop affairé à tenter d’atteindre les droides tout en se protégeant du barrage crée par les Droidekas, il n’avait pu opposer qu’un regard à la silhouette qui glissa à ses pieds. Une lame de lumière balaya ses deux jambes, les tranchants nettes. D’un mouvement de poignet, la Princesse de Chandrila invoqua la force pour faire décoller le corps loin des chevilles sur lesquelles les jambes n’étaient plus que posé. Le pirate fut projeté à plusieurs mètres, atterrissant dans un grand fracas. Son agonie serait lente, mais Alayna n’en avait que faire. Elle s’était déjà mise en route vers sa cible suivante. Un œil vers son groupe lui indiqua qu’un droide BX avait visiblement reçu plusieurs coups au but. Coté pirate, il n’était plus que trois. A peine le temps de prendre vraiment l’information que la jeune fille armait déjà son coup suivant. Un pas latéral, puis la lame frappa directement le buste de l’homme sans aucun détail. Il s’écroula instantanément et Alayna réalisa alors qu’il ne restait qu’un adversaire. Une nouvelle fois, elle roula au sol pour se rapprocher de l’homme. Comprenant la manœuvre, il se recula, hors de la portée du sabre de la belle et hors de la ligne de mire des droides. Il braqua son arme vers la jeune fille. Elle n’évita le tir qu’au prix d’un mouvement brouillon. Se relevant, elle se retrouva légèrement dans le dos de l’homme qui restait hors de portée de son sabre. Il se retourna trop rapidement pour que la Princesse ne puisse frapper de son arme. Et alors que le canon s’abaissait pour cibler la Prima, que les doigts du criminel se refermaient sur la gâchette, une lumière éclaira soudainement le sourire vainqueur de l’homme. De la main tendue d’Alayna se dégageait des éclairs aussi lumineux que mortels. Toute sa colère, toute sa volonté de mort. Tout se trouvait dans ce courant qui traversait l’air, marquant le passage de vie à trépas de l’assaillant. Le corps fumant tomba au sol, inanimé. Le masque de la Prima cachait son sourire satisfait. Sur l’armure de la jeune fille, un liquide visqueux s’écoulait ici et là, reliquat des combats qui venait de se dérouler. Qu’elle était loin la belle et innocente héritière de Chandrilla. Sa bonté s’était mue en noirceur meurtrière. Tuer n’était plus immorale pour elle. Plus désagréable. Peu importer les moyens, elle était à présent prêt à tout.

Doucement, en silence, la jeune fille se remis en route, suivi des droides survivants, laissant de côté les corps refroidis.



Image




Utilisation de la Force
Pouvoirs & Forme :
  • K'Thri (Pratiqué)
  • Makashi (Pratiqué)
  • Eclair (Pratiqué)
La Chasseuse des Ombres

Son souffle exhala une dernière bouffée de fumée […]

Une délégation sénatoriale avait été prévue depui[…]

Président Werner L'ingénieur Retraité g[…]

Varier sa gamme

Tchouck Le vent soufflait, une fine tige en m[…]

La descente jusqu’au hangar ne fut pas de tout re[…]

La connexion sécurisée avait été établie entre le[…]

Mandalore [1/2]

Vrad écoutait la réponse de Misha attentivement[…]

Le mieux c'est que tu commences par dire où tu com[…]