L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Bien qu'assez excentrée dans la Galaxie, Tatooine occupe une position stratégique au croisement de plusieurs routes hyperspatiales. De ce fait, la planète s'est trouvée au centre de nombreux conflits. Sa surface est jonchée d'épaves d'anciens vaisseaux, la plupart ayant depuis été pillées par les Jawas.
Gouvernement : Neutre - Affinité avec les Hutts
Avatar de l’utilisateur
By Alison Malora
#35149
Image


Quelques années plus tôt ...

Le petit cargo filait à toute allure dans la Galaxie lointaine, très lointaine ...
A son bord ? Deux personnages haut en couleurs, un maître Sith zabrak, et son apprentie, ex-Jedi humaine. Un duo étrange mais efficace, uni par des liens solides.
Leur destination ? Tatooïne. Le Maître Sith, répondant au nom de Darth Morg avait déniché un bon plan qui pouvait leur rapporter gros, très gros.
Pour certains utilisateurs du côté Obscur, le but ultime de leur vie était la souffrance, la domination, le pouvoir, ... Dans le cas de Morg, c’était simplement d’avoir la belle vie, sans se soucier des conséquences et des enjeux Galactique. Et aujourd’hui encore, il prouvait cela. Au menu ? De la récupération de diverses choses futiles qui servirait de présents. Ce qui permettait ensuite de s’inviter dans les galas et soirées des riches de cette Galaxie, pour rafler les trésors au nez et à la barbe de tous. Un plan dont les deux Sith avaient maintes fois rodés les principes.

A ce titre, Morg avait donné une mission simple, mais pas dénuée de risques pour tester sa disciple. Elle devait trouver une gaderffii ouvragée, symbole d’un puissant chaman Tusken. Mais pas n’importe quelle gaderffii, celle du leader spirituel d’une tribue nommée ‘Les Sableux Sanguins’, allez savoir pourquoi ...

«-Alors Maître, où est cette tribu ? Inutile de perdre plus de temps, je vais chercher cette vilaine masse et peut repartir vite fait bien fait !

-Tu es bien impatiente ma disciple, comment le saurai-je ? C’est pourquoi tu vas devoir te débrouiller toi même pour trouver des contacts et cette tribu. Ah, et ne me dit pas que tu comptais y aller seule ?

-Et pourquoi pas ?

-Disons que je n’ai pas spécialement le temps de dresser une nouvelle partenaire, petite blarth.

-Bah voyons, vous auriez du mal à trouver mieux en même temps. Bon, vu que je me tape tout le boulot, vous comptez faire quoi ?

-Attendre ton retour dans un coin climatisé, ah et j’ai quelques achats à faire pour la suite des opérations, ne me demande pas, je te dévoilerai la surprise en temps voulu.»

Pour toute réponse la ‘petite blarth’ tira sa langue à son mentor avant de partir se trouver des vêtements adéquats au climat de Dantooïne. Elle trouva ce qui lui convint et prit une vibro-lame solide qu’elle additionna avec un petit blaster prit dans l’arsenal bien fournit du vaisseau. Ainsi, elle ressemblait à une chasseuse de prime, la couverture idéale. Bien sûr, son sabre laser était proche d’elle, mais a utiliser qu’en dernier recours.

Image

Quelques heures plus tard, à Mos Eisley ...

Comment trouver des informations ou des partenaires sur une planète inconnue ? Par un tour à la cantina bien sûr, ou comment allié l’utile à l’agréable. Car pour tout dire, la Sith affectionnait particulièrement ce genre d’endroit. Elle jeta donc son dévolu sur un établissements dont elle ne distingua pas le nom. A l’intérieur, le standart classique des pires bouges de la Galaxie : sombres, peuplés de personnes peu loquaces, et disposant d’un mélange odorant de sueurs inter-espèces.
En territoire connue, Alison ne prit pas peur et analysa un peu la clientèle. Il fallait éviter les groupes trop nombreux à l’air belliqueux. Malheureusement, tout le monde avait cet air la face à une inconnue et au mieux, un regard d’indifférence. Pourtant au fond de la salle, un homme était assis seul. Vêtu d’une armure rappelant le style des mandaloriens, mais bon l’habit ne faisait pas tout, pour beaucoup c’était de l’esbroufe. Mais à sa décharge il était seul, et son casque ne laissait pas transparaître d’émotion, autant commencer par là.

Pour aborder quelqu’un dans une cantina, la Sith avait une méthode imparable, elle commanda donc deux verres au serveur, qui se fit un plaisirs de la délester de quelques crédits, puis elle se dirigea vers l’homme en armure. Armée de son plus beau sourire, elle s'se présenta :

«-Salut l’ami, j’ai deux verres, une proposition alléchante et un beau sourire, et je vois là une chaise libre. N’est-ce pas là le début d’une belle amitié ?»

Avatar de l’utilisateur
By Vrad Kist
#35174
Il y a quelques années Vrad Kist était un jeune mercenaire. Il faisait partie de l’équipage du Rédemption. Un vaisseau de modèle YT-1200. Le petit groupe était composé de trois membres et ils avaient comme port d’attache Tatooine. Le groupe de chasseurs de primes avait pour habitude de chercher de nouveau contrat dans le secteur de Mos Eisley. Le vaisseau s’était posé à l’extérieur de la ville et le sort avait décidé que c’était au tour de Vrad d’aller en ville afin de trouver un contrat pour notre petit groupe de mercenaires. Avant de sortir du vaisseau le Capitaine Flex Cordo, leader du groupe, s’adressa à Vrad.

"- Et n’oublie pas Vrad essaye de nous ramener un contrat pas trop dangereux, pas comme la dernière fois.

- Oui Cap’taine, mais la dernière fois nous avions gagné pas mal d’argent.

- Oui d’accord, mais je te rappelle que nous avions dû massacrer un groupe de pirate….

- Oui c’est pas faux. D’accord Cap’taine, je me renseignerais plus sur les termes du contrat avant de m’engager maintenant j'y vais à toute."

Vrad sortis du Rédemption par la rampe d’accès qui était déployé avec une moto-jet que possédait le groupe de mercenaires. Le désert de Tatooine était grand et il était très facile de se perdre. Le jeune Mandalorien voulait rejoindre Mos Eisley rapidement et sans moto-jet le trajet pouvait être très long. Au bout de quelques minutes de conduite à traves les dunes et autres collines, Vrad arriva aux abords de la cantina de la ville. Il stationna son véhicule à une place libre et pénétra dans la bâtisse.

Le Mandalorien était connu dans l’établissement. Puis tout le monde ne se baladait pas avec une armure mandalorienne aux mêmes couleurs sur la planète. Même si beaucoup de Mandalorien était devenu chasseur de primes puisque qu’aucun leader n’avait été proclamé dans le système de Mandalore. Les Mandaloriens avaient besoin d’une cause commune et seul un Mand’alor aurait pu la créer, mais malheureusement aucun Mand’alor ne fut proclamé depuis des années. Vrad salua le barman et il se dirigea vers une table au fond de la salle afin de rester seul et à l’écart de tout le monde. Le jeune Mandalorien commença ensuite à analyser son environnement. Il reconnut deux ou trois habitués de l’autre côté de la pièce. Deux hommes sur sa droite étaient en train de se disputer au sujet d’une femme. Quant au reste des occupants de la pièce ils buvaient et discutaient silencieusement.

Vrad était en train de regarder en face de lui quand son regard fut attiré par une femme. Elle tenait deux verres et se dirigeait vers le jeune homme. Sa démarche était confiante et Vrad était persuadé qu’elle pourrait être une future cliente et il ne s’était pas trompé.


"- Salut l’ami, j’ai deux verres, une proposition alléchante et un beau sourire, et je vois là une chaise libre. N’est-ce pas là le début d’une belle amitié ?

- Qui sait, je t’en prie installes-toi. Que puis-je faire pour toi ?"

Le Mandalorien ne savait pas ce que cette mystérieuse jeune femme voulait, mais ce qui était sur c’est qu’il avait besoin de travail. Le Capitaine Flex Cordo lui avait demandé de prendre un contrat pas trop dangereux et cette femme n’avait pas l’air de quelqu’un qui allait proposer au groupe de chasseurs de primes un contrat trop dangereux.
#35373
Bon le type était ouvert à la discussion. Il fallait creuser un peu plus, histoire de bien cerner qui il était vraiment.

-Tout dépend de ce que tu es exactement, simple mercenaire, ou un peu plus, ton armure en dis long mais l’habit ne fais pas le moine.

- Cela dépend de qui veux-tu que je sois et de l'argent que tu es prête à mettre sur la table.

Le genre de personne efficace, je serai qui tu veux que je sois, si tu y met le prix ...

-Au fond, je me moque de ce que tu es du moment que l'investissement vaut le prix. Quand à ce dernier tout dépend de ce que tu demandes pour t'attaquer à quelques tuskens.

Si il part pas en courant après ça, ce sera bon signe.

- Cela dépend combien de Tuskens il faut que j'attaque et surtout s'il faut les tués.......

Même pas peur, bien.

-Hé bien, j'en sais trop rien pour être honnête. Tu pourras peut être m'en dire plus toi qui est du coin, tu connais les Sableux Sanguins ? Mise à part ce nom ... stupide, je ne sais pas grand chose d'eux. Quand a les tuer, je pense qu'ils ne nous donneront pas trop le choix, mais qu'importe.

- Les Sableux Sanguins ? C'est un des pire groupes de dégénérés ceux-là. Je te confirme que cela va te coûter cher et je vais avoir besoin de mon équipage. Je prend 35% de la sommes maintenant et le reste une fois la mission terminée. Vrad se leva tendit sa main " Vrad Kist enchanté".

Ah le pingre ! Enfin il va à l’essentiel ...

-Un équipage ? J’espère qu'ils seront à la hauteur ...Vrad Kist ... maintenant si tu diminues le prix je te laisse tout ce qu'il y aura dans le camp excepté une chose. Quand au 35 pourcent, hé bien c’est mon partenaire qui dispose des crédits, me restera qu'à les chercher. Vendu ?elle tend la mainAlison Malora, mercenaire.

- Avant de juger mon équipage, tu ferais mieux de te regarder ma petite. Et me laissé ce qu'il y a dans un camp Tusken tu me prends pour qui ? Qui aimerais piller un camp Tusken. La seule chose qui m'interresse c'est les crédits. Vendu Alison. Vrad serra la main de la jeune femme.Je vais chercher mon équipage et je te retrouve devant la cantina dans une heure. Rapporte bien les 35% et surtout j'espère que tu as un moyen de locomotion pour nous emmener au campement car le désert de Tatooine est dangereux ...

-Que pourrait-il bien y avoir dans un camp de tuskens qui pillent tout ce qui passe sous son nez, sûrement rien oui ... Et ne te fie pas aux apparences, je cache bien mon jeu. Maintenant on peut se retrouver ici dans une heure effectivement mais je vais donc devoir vider ces deux verres seule ?

Vrad sourit sous son casque. Alison dégageait quelque chose qu'il ne pouvait décrire mais qui fascinait le Mandalorien.( redtext et by Vrad)

- Sache aussi que je ne gâche jamais un verre. [i]Vrad reprit sa place et commença à discuté un peu plus avec cette femme mystérieuse.



Un peu plus tard ...

Le chemin du retour fut pour le moins pénible, les deux récents ‘amis' vidèrent quelques nombreux verres de plus avant de se séparer. Et il ne fallut pas plus de cinq minutes après avoir quitté la cantina avant que Alison ne pesta sur le maudit architecte qui avait eu l'idée de faire une avenue pavée qui bougeait d’elle même. Du coup, elle du s’asseoir pour reprendre un peu ses esprits. Aussitôt, un caillou situé à sa gauche s'exclama en Ithorien que lui aussi n'aimait pas les rues mouvantes, mais qu'il appréciait la compagnie de quelques dès à coudre. La Jedi Noire prit le caillou dans ses mains et lui dit qu'il était plutôt malin pour un rocher, ensuite elle le baptisa Barnabé et le rangea dans sa poche avant de s'assoupir un petit peu. Un petit peu longtemps même ...
A son réveil, la jeune femme constata qu’il était presque temps de retrouver Vrad, et elle n’avait pas encore récupérée ni les crédits, ni le transport ! Elle fila à toute allure au spatioport où l’attendait Morg et le vaisseau.

Le ‘Dewback d’Ivoire’ trônaient bel et bien sur la piste allouée. Alison trouvait toujours ce nom ridicule et s’était toujours promit que si elle devait nommer un vaisseau un jour, elle ferait bien plus attention à l’en affubler d’un patronyme qui ‘en jette’.
Alors qu’elle enregistrait le code dévérouillant l’accès au vaisseau, la Jedi Noire ne ressentit pas la présence habituelle de son maître à travers la Force, Darth Morg ne devait pas être encore rentré. Tant mieux, elle perdrait moins de temps en éventuelle discussion et se contenta de prendre les crédits manquants avant de quitter le vaisseau en courant.

C’est seulement après cinq minutes de course effrénée, que Alison se demanda où elle allait. Effectivement il lui fallait un transport, mais elle ne savait pas où en trouver, ne connaissant que très peu cette planète. Par chance, les autochtones ne manquaient pas par ici, elle aborda donc poliment un passant, qui, bien que peu loquace, lui indiqua un hangar louant différent types de véhicules. Après l’avoir remercié avec un sourire et une ‘bonne journée’, la Jedi Noire s’élança vers le-dit hangar, qui n’était pas très loin.

En fait si, il était assez loin, mais au vu de ses grandes proportions, il paraissait bien plus proche ... Un Némoïdien somnolait sur une chaise devant la bâtisse, un balai coincé dans les mains. Sûrement le concierge, Alison ne réveilla pas le ‘pauvre’ homme et pénétra dans le hangar. De nombreux véhicule prenaient la poussière à découvert, parfois sous des bâches, des pièces mécaniques ou composants électroniques jonchaient le sol en divers endroits et des tâches d’huiles empêchaient de distinguer clairement le matériau utilisé pour fabriquer les dalles par terre. Sur le côté gauche, dans une petite alcôve, se trouvait un stand, ou du moins quelque chose qui s’en approchait le plus, avec un comptoir. La jeune femme s’en approcha et distingua derrière un Duros, qui faisait sa sieste également, sauf que sa chaise était plus confortable avec des accoudoirs. Bon, à coup sûr elle avait trouvée le patron.
Alison remarqua une petite sonnette qui trônait fièrement sur le bois du comptoir et posa son doigt dessus pour faire tinter la cloche. La sonnette ne descendit même pas, et la Jedi Noire annula son geste dans une grimace de dégoût en voyant son appendice se coller à la surface métallique recouvert de graisse. S’essuyant discrètement le doigt sur son côté du comptoir, elle chercha de son autre main un éventuel mouchoir dans sa poche. Étrangement, elle ne trouva dedans qu’un caillou, ne sachant comment diable ce dernier s’était retrouvé ici, elle le jeta au sol sans regret. Le bruit de Barnabé heurtant le sol réveilla enfin le duros.
Ce dernier faillit se renverser de sa chaise avant de reprendre ses esprits et de distinguer ... une cliente ?! Miracle les affaires reprenaient enfin !

Alison expliqua donc ses besoins au marchand, qui l’accompagna vers les véhicule. Alors que les deux silhouettes s’éloignaient du comptoir, la jeune femme se retourna subitement. Elle jura avoir entendu quelqu’un l’insulter en Ithorien, puis elle se souvint que de toute manière elle ne savait pas parlait l’Ithorien, elle haussa les épaules et continua avec le Duros.

Quelques minutes plus tard, et après avoir rejeté de nombreuses ‘offres du siècle’, la Jedi Noire n’acheta rien mais se contenta de louer un Skiff assez grand pour entreposer armements et personnes. La transaction effectuée, la caution allouée, Alison propulsa l’engin à toute vitesse en regardant l’heure, elle serait en retard, très en retard ...




Ecrit conjointement avec Vrad Kist pour les dialogues.

#35470
Vrad avait bien bu. Sa nouvelle cliente avait la descente facile mais elle semblait ne pas tenir aussi bien l’alcool que lui. Vrad avait fait plus ou moins connaissance avec cette femme et il avait accepté le contrat qu’elle lui avait proposé. Il ne lui restait plus qu’à rejoindre son équipage afin de les prévenir qu’il avait trouvé un contrat et assez bien payé en plus. Sans grand danger apparent quoique cela dépendait du point de vue. Il devait juste massacrer des Tuskens mais pas n’importe lesquelles l’un des clans les plus agressifs de la région, mais Vrad était prêt à le faire.

A la sortie de la cantina Vrad se dirigea dans la direction de son vaisseau, il n’était pas trop alcoolisé et il marchait assez rapidement. Il devait se dépêcher car il avait rendez-vous dans une heure devant la cantina de Mos Eisley. Arrivé au sas du YT-1300 Vrad monta et se dirigea au poste de pilotage, le capitaine passait la plus grosse partie de son temps à cet endroit et Vrad espérait le trouver ici. Il ne s’était pas trompé le capitaine piquait un petit somme sur son siège.


"- C’est bon cap’taine je nous ai trouvé un contrat.

- Hum", le capitaine se redressa sur son siège." C’est bien ça et on doit faire quoi ?

- On doit aider une mercenaire à voler un truc dans un camp de Tusken.

- Encore des gens à tuer et quel clan ?

- Les Sableux Sanguins.

- Quoi", le capitaine se leva de son siège et regarda le Mandalorien." C’est le clan le plus agressif de la région.

- Oui je sais bien mais à nous trois nous devrions y arriver sans problème et on est payé cash. 35% au lieu de rendez-vous et le reste une fois terminé.

- Ok on va sortir l’artillerie lourde, Woodie sort les armes lourdes et prépare-toi notre bon Vrad nous a trouvé une nouvelle mission pour nous faire tué."

Woodie était un Wookie que le capitaine avait sauvé d’une corporation qui essayait de le capturer pour le vendre en tant qu’esclave. Les Wookies étaient l’un des peuples les plus forts de la galaxie et l’esclavage était encore assez répandu dans les confins de la galaxie. Les Wookies étaient une marchandise peu répandue et donc il se vendait à prix d’or. Woodie récupéra son arbalète laser et prit un lance-roquette. Il donna un fusil blaster lourd au Capitaine et Vrad s’équipa de son fusil blaster avec quelques grenades. Le petit groupe de mercenaire était prêt à combattre pour gagner un petit peu d’argent.

Vrad avait expliqué aux membres de l’équipage du Rédemption que leur employeur, une certaine Alyson Malora devait les retrouver devant la cantina de Mos Eisley dans une heure. Elle apporterait 35% de leur solde avec un moyen de locomotion afin de rejoindre le camp des Sableux Sanguins. Cela faisait près de deux heures que le groupe de mercenaires attendait. Quand le capitaine, las d’attendre dehors décida d’entrer dans la cantina avec Woodie afin d’aller boire un verre. Le temps que leur employeur arrive. Vrad n’aimait pas attendre surtout lorsqu’on lui confiait un travail, mais vu l’état dans lequel était parti cette jeune femme le jeune Mandalorien avait même des doutes sur la véracité de cette mission. Quand soudain il vit arriver au loin un véhicule.
#35841
L’engin filait à toute vitesse soulevant une tonne de sable sur son passage. Contre toute attente, ce skiff marchait drôlement bien, hormis quelques bruits mécaniques suspects.
Deux heures, de retard ... il fallait mettre la gomme. Puis ça voulait dire pas le temps de reprendre une tournée, zut ! Espérons que le mercenaire soit bien au point de rendez vous avec tout ça.

Alors que la jeune femme entrevoyait la cantina, elle aperçue également Vrad Kist seul visiblement. Ses compagnons étaient peut être rentrés, ou partis. Alison manoeuvra le véhicule et descendit à la rencontre du Mandalorien.

-Bon, voilà la bête pardon pour le retard, mon partenaire avait ... oublié de me laisser l’argent j’ai du attendre son retour.

-C'est pas trop tôt mais la prochaine fois essaye de t'organiser un peu plus.

Elle désigna le skiff derrière elle avec son pouce.

-L’argent est dedans, on va peut être partir de suite non ?

-Oui vu le temps que tu as mis à revenir, nous n'allons pas perdre encore du temps sinon nos tarifs vont augmenter.

-Vous n’êtes pas payé à l’heure mais à la performance, essayez d’assurer.Elle lui fit un clin d’oeil.

-Ne te fais pas tuer Alison.

-Ce n’est pas dans mes objectifs du jour. Aller Vrad, va chercher tes camarades de jeu, je démarre le bolide !

La jeune femme retourna au skiff et vit vrombir les moteurs qui crachèrent une fumée noire un bref instant. Quand au mandalorien, il s’en alla quérir ses camarades. Ils revinrent à trois,Vrad, un autre humain et un imposant wookie. Avec une peluche pareille, les tuskens allaient sans aucun doute passer un très mauvais moment.
Alison secoua la main en tout sens en signe de bonjour.

-Adiou la populace, bienvenue à bord ! Direction TuskenLand, lopette s’abstenir !

La troupe prit place dans le véhicule. L’apprentie Sith se plaça aux commandes du skiff.

-En route !

Et avant de passer ses mains sur l’accélération, la jeune femme se figea un bref moment et se pencha timidement vers Vrad avant de chuchoter :

-C’est par où ?




Bien plus tard, ayant vogué quelques heures à travers les dunes sableuses typiques de Tatooïne la troupe arriva aux abords d’un immense canyon. D’après Vrad, il y avait plusieurs entrée en plus de celle ci.
Le groupe convint donc d’un plan d’attaque. Ils allaient se séparer en deux groupes pour prendre d’assaut en divers point le camp et ainsi semer la panique dans les rangs adverses, momentanément du moins. Le wookie et le capitaine attaqueraient par les falaises de l’ouest, il y avait suffisamment de couvert pour s’abriter. Ils seraient les premiers à engager l’ennemi, de ce fait Vrad et Alison arriveraient par le nord-ouest. Une entrée plus exposée mais plus directe vers le coeur du camp. Et si le premier groupe attirait les feux ennemis, le suivant pourrait donc arriver sans encombre.
Le plan validé, le premier groupe d’assaut fut déposé à l’est puis le Mandalorien et l’ex-Jedi se dirigèrent vers le nord-ouest.

Sur place, Alison éteint le skiff à couvert pour conserver leur moyen de retour. Puis ils se dirigèrent dans le canyon, à l’ombre des plateaux. Ils arrivèrent en vu du camp. Effectivement de ce côté, il n’y avait que très peu de couvert, mais une fois passé la centaine de mètres qui les séparaient de leur but, ils déboulaient en plein milieu de la place forte. Avec toutes les tentes et caisses partout, les couvertures seraient assurées une fois là bas.

-Bon, on se tente un petit sprint en priant pour que les idiots qui nous servent d’ennemis soient attirés par Woodie et ton chef. A défaut, n’oublie pas que la meilleure défense, c’est une bonne attaque.Elle rigola discrètement, puis désigna le com-link de Vrad.-Quand tu es prêt donne le signal à tes copains, on va bien s’amuser !

A ses mots, la fausse mercenaire vérifia son blaster, et la portée de sa lame. Son sabre-laser étant bien caché, il ne serait à déballer qu’en derniers recours.

Aujourd’hui, si tout se passait bien, les Tuskens allaient payer leurs nombreux méfaits ...



#35910
Le trajet jusqu’au campement du clan des Sableux Sanguins se passa sans encombre. Vrad vérifiait son fusil blaster comme avant chaque mission où partit de chasse. Ce fusil lui rappelait son passé de Mandalorien. Cette arme, c’était son père qui lui avait offert quand il avait rejoint les Mando’Evaar, les Jeunesses Mandaloriennes et il y tenait beaucoup. C’était la seule chose avec sa Beskar’gam qui lui rappelait ses origines Mandaloriennes. Vrad finissait de se préparer quand il vit Alison ralentir non loin du camp de base des Tuskens il comprit qu’il était arrivé à destination. L’objectif était simple Vrad devait aider Alison à s’infiltrer dans le campement afin de récupérer un artefact.

Alison avait déjà prévu un plan que Vrad valida. Le Mandalorien et son employeur se posèrent au nord-ouest du campement des Tuskens. L’entrée n’était pas très défendue. Il y avait deux gardes qui étaient en place, mais la zone était complètement à découvert. La diversion allait devoir durer assez longtemps afin de permettre à Vrad et à Alison de s’infiltrer. Vrad se mit en position et activa son comlink dans son casque.


" - Cap’taine vous pouvez y aller et essayer de les éloigner le plus possible du camp.

- T’inquiète pas pti gars on va bien s’occuper de tes copains. Woodie tu peux commencer à tirer au lance-roquette et fais pas semblant. "

Aux dernières paroles du capitaine, une explosion fit trembler le sol. Des flammes jaillirent au nord-est du campement. L’un des gardes avait déserté sa position afin d’aller voir d’où venait cette explosion et ce qui se passait. Vrad visa le dernier garde restant et d’un tire bien placer avec son fusil blaster Mandalorien le tua en un rayon au niveau de la tête. Vrad fit signe à Alison de le suivre et il se dirigea au pas de courses dans le campement des Tuskens. Il laissa passer son employeur la première afin de la couvrir le temps qu’elle cherche l’artefact qu’elle voulait. Le campement était désert la diversion avait l'air de bien fonctionner ce qui permettrait à Alison et Vrad de pouvoir fouiller librement. Fallait-il déjà savoir ou chercher. La diversion des chasseurs de prime n'allaient pas durer indéfiniment et Alison allait devoir ce dépêcher.
#35998
Boum ... Et les tuskens coururent en tout sens comme une horde de mynocks dans une décharge de ferrailles. En quelques secondes seulement, l’entrée qui faisait face au Mandalorien et à la Sith était tout simplement déserte.

-Bon, on a le champ libre mais restons vigilant, il doit bien y avoir des tuskens en arrière.

Les deux silhouettes s’infiltrèrent rapidement et discrètement dans le camp, aucun ennemi pour le moment, presque trop facile. Au loin en revanche, l’ambiance devait être tout autre à en croire les tirs de blasters et explosions. Le capitaine et Woodie avaient l’avantage de la hauteur mais pas du nombre, le temps était compté !

-On va fouiller les tentes, les shamans ça doit être en train de faire sa petite prière ou des potions farfelues avec des poils de rat-womp, ça m’étonnerait qu’il soit au front !

Face à eux, plusieurs tentes en peaux d’animal et tissus tressés, disposées en arc de cercles autour d’un feu de camp, et ce schéma se répétait plusieurs fois autour d’eux. Comment trouver la bonne ? Les deux intrus furent contraint de mettre la réflexion à plus tard quand des tuskens armés sortirent d’une des tentes.

La surprise fut des deux côtés, mais Vrad et Alison furent les premiers à tirer, dévoilant ainsi leur présence. Ils firent mouche avec leur blasters respectifs et deux cadavres de tuskens s’étalèrent au sol.

-Deux momies de moins, mais on va devoir accélérer, leurs copains ont du entendre les coups de feux dans le camp. Demande à ton capitaine et Woodie d’intensifier l’attaque, histoire de les occuper le plus possible.

Bon, il fallait maintenant trouver le shaman. Logiquement, en tant que tel, sa tente devait être la plus imposante et la plus décorée.

-Ces demeures ci sont pour les bouseux, on doit trouver la plus grande et joli de leur maison.

Vrad fit un signe de la tête vers le fond du campement. Il y avait d’autres tentes plus grandes, et une au centre de celles ci qui étaient ornée de runes et peintures tribales. Bon, l’affreux devait être dedans. Dans un regard silencieux, le duo s’accorda sur la suite des évènements : foncer ! Et c’est ce qu’ils firent, car en trois foulée ils traversèrent la distance qui les séparaient de leur cible.

Ici, l’espace entre les tentes était plus large et offrait plus d’espace et de couvertures, un lieu parfait pour une bataille ...il ne restait plus qu’à trouver l’adversaire. Faisant un clin d’oeil à Vrad, Alison ramassa un gros caillou qui traînait par là et le jeta violemment sur la tente ornée.

-Hey l'affreux ! Sort un peu qu'on te rosse le postérieur !

Image


Un colosse immense drapé dans des bandages émergea de la tente. Il dépassait Vrad d’une tête et Alison de deux. Il avait plus de protections sur sa tenue et cette dernière était de meilleure facture que celle des autres Tuskens. Mais surtout ... il avait la gaderffii ouvragée !
Le shaman jaugea ses ennemis du regard puis bomba le torse et baragouina dans son horrible langue. La Sith en profita pour l’imiter grossièrement dans ce qui ressemblait plus à un cri de cochon globe que de Tusken.

Pour toute réponse, les autres tentes déversèrent une horde de sauvage, au moins huit, armés jusqu’aux dents et l’air tout aussi mauvais que leur chef. Vrad et Alison se jetèrent à couvert derrière la première chose qu’ils trouvèrent afin d’éviter une première salve de tirs.
Analysant la situation, la jeune femme sentit la visière noire du Mandalorien qui l’observait.

-Quoi ... ? Me regarde pas comme ça, au départ, ça semblait être un bon plan non ?

Face à eux, le shaman faisait les cents-pas en fouettant l’air de sa gaderffii, en signe de défi, bien à l’abri derrière ses sbires.
L’avantage n’était pas du côté du duo ...

-Bon ne paniquons pas ... au fond c’est simple ! Tu en tues, j’en tues et on rentre à l’heure pour la prochaine tournée à la cantina.

Elle leva son pouce en souriant bêtement à Vrad.

#36096
Vrad suivait Alison dans le campement des Tuskens. Ils avaient réussi à se frayer un chemin sans trop de difficultés. Malheureusement à un moment ils durent faire usage de leurs armes révélant ainsi leur présence dans le campement de ces sauvages. Alison suggéra à Vrad de demandé à ses compères d’intensifier leur diversion, ce que fit Vrad mais il ne parvient pas à joindre ses camarades. Il tendit l’oreille et vu les explosions et les tirs de blaster qu’il entendit, il savait que les membres de son équipage n’étaient pas morts.

Vrad se trouva au centre du village, toutes les huttes se ressemblaient. Alison semblait chercher son chemin. Le Mandalorien put voir au loin une hutte plus grande que les autres avec des peintures et des reliques qui ornaient ses murs. Il fit signe à Alison de la tête et se dirigèrent tous les deux au pas de course vers cette hutte.
Une fois arrivée devant cette hutte Alison ne perdit pas de temps pour ce faire remarqué.


« Hey l'affreux ! Sort un peu qu'on te rosse le postérieur ! »

Le shaman sortit de sa tente. Il était gigantesque et dépassait Vrad au niveau de sa taille et de sa corpulence. Il avait renforcé son amure avec des morceaux de métal et des bandes, il avait plus un style de combattant que de shaman. La créature nous observa et se mit un crier dans un dialecte incompréhensible. Alison se mit à l’imiter et pour toute réponse du Tusken une horde de ses congénères sortirent des tentes à côté de la sienne. Ils étaient au moins huit, Alison et Vrad partirent se mettre à couvert rapidement derrière des caisses qui se trouvaient à proximité. Vrad regarda Alison sous son casque et ne comprenait pas ce que cherchait cette femme.

« Quoi ... ? Me regarde pas comme ça, au départ, ça semblait être un bon plan non ?

- Mouais on va dire ça.
»


Le shaman Tusken attendait à l’abri derrière ses hommes. Ils s’étaient tous regroupés devant lui et formaient un bouclier humain comme protection au shaman.

« Bon ne paniquons pas ... au fond c’est simple ! Tu en tues, j’en tues et on rentre à l’heure pour la prochaine tournée à la cantina. »

Elle leva son pouce bêtement devant Vrad.

« Si ça continue on va devoir augmenter les tarifs tu sais, j’ai pris un détonateur thermique. Je vais le lancer au milieu de ces sauvages. Lorsque nous entendrons l’explosion je partirais sur la droite afin de pouvoir les contourner par ce côté et tu feras de même à gauche. Tu es prête ? C’est partit. »

Vrad activa le détonateur et attendit l’explosion. Les Tuskens étaient une race de sauvages stupides et quand ils virent l’explosif arrivé ils s’empressèrent d’ aller auprès de lui. Le détonateur était argenté et grâce à la lumière de soleil de Tatooine l’explosif brillait et attirait l’attention des Tuskens qui se demandaient sûrement ce que c’était. Puis la grenade explosa, Vrad bondit hors de sa couverture et il regarda autour de lui. La grenade avait fait son rôle, un nuage de poussière c’était lever à l’emplacement exact où les Tuskens se trouvaient, si bien que Vrad ne pût distinguer combien de sauvages était mort. Vrad repéra un Tusken désorienté sur la droite et le tua d’un tir de blaster. Le Mandalorien courra se mettre à couvert derrière une tente sur la droite et tira plusieurs fois dans l’épaisse fumer qui c’était formé afin de tuer d’autres Tusken s’il avait de la chance. Vrad essaye de trouver Alison du regard pour voir si elle avait bien respecté ses consignes, mais le ne la trouva pas.

#36179
Si ça continue on va devoir augmenter les tarifs tu sais, j’ai pris un détonateur thermique. Je vais le lancer au milieu de ces sauvages. Lorsque nous entendrons l’explosion je partirais sur la droite afin de pouvoir les contourner par ce côté et tu feras de même à gauche. Tu es prête ? C’est partit.

Bien, il avait pensé à prendre de quoi s’amuser. Les deux envahisseurs disposaient donc d’un avantage pour inverser le rapport de force. La Sith attendit que le Mandalorien mette son plan à exécution avant de foncer sur la gauche. Au vu de la tactique Alison rangea son blaster et se prépara à sortir sa vibro-épée, dans le chaos à venir le corps à corps primerait !
L’explosion retentit et la fumée qui s’en dégagea permit à la jeune femme de sortir sans heurts. Elle ne vit pas Vrad dans la fumée mais entendit les bruits de tirs de son blaster, le mercenaire avait très probablement le dessus.

Alors qu’elle fonçait en avant, elle faillit se faire surprendre par un Tuskens qui émergea de la fumée visiblement désorienté. En un clin d’oeil la Sith bondit par dessus son adversaire et l’entailla mortellement au cou. Elle ne stoppa pas sa course, son objectif était clair : le shaman. C’est lui qui avait ce pourquoi elle était ici !

Le colosse n’avait pas bougé, il n’avait même pas prit la peine de se mettre à couvert quand la grenade avait explosé. Du fait de la distance, il était indemne et continuait de parader en fixant la zone de combat. Alison émergea de la fumée juste devant lui, il se mit aussitôt en garde sans trahir le moindre signe d’inquiétude.
La Sith était confiante, mais elle ne pourrait utiliser la Force au cas où Vrad surgirait de nulle part. Les deux adversaire régleraient donc ça à l’ancienne !
Ils se tournèrent autour, attendant patiemment de voir qui frapperait le premier. Et ce fut la jeune femme qui porta le premier coup afin de tester les réflexes du Tusken. Ce dernier ne chercha même pas esquiver et se contenta de parer pour contre-attaquer aussitôt. La Sith fit une roulade et se mit hors de portée de l’arme.
Bon, il était fort, très fort, beaucoup plus que Alison. Mais il était lent, ses coups étaient prévisibles. Il faudrait l’attaquer sans relâche pour le dépasser, tout en évitant ses coups, ou cela en serait fini ...
Le véritable danse allait commencer !

La jeune femme se jeta de nouveau sur son adversaire feintant avec pas de côté à gauche puis à droite pour brouiller l’arrivée du coup, sa cible se rapprochait et le tusken leva son arme pour en finir. Juste au dernier moment, Alison esquiva via une pirouette à 360° et se retrouva dans le dos du tusken où elle fit une entaille profonde qui éjecta aussitôt le précieux liquide rouge et chaud. Satisfaite, elle relâcha son attention une seconde ... mais une seconde de trop. Le shaman ne broncha même pas et se retourna pour empoigner le cou de celle qui lui avait fait l’affront de le blesser. Exerçant une pression puissante, il hurla de rage et envoya la Sith voler contre le sol pour lui asséner le coup de grâce.

Sonnée par le choc, Alison eu à peine le temps de voir l’immense masse noire lui fondre dessus et écraser de sa gaderffii l’endroit où elle se tenait plus tôt.
Car oui, une fois encore le colosse avait été trop lent et cette fois ci, la Sith comptait bien porter le coup décisif ! Alors qu’elle avait roulé sur le côté pour éviter le coup, elle en profita pour trancher le genoux du Tusken qui s’affaissa sous son poids. Alors qu’il était désorienté en tentant de se relever sur son genou valide, elle fit tournoyer sa vibro-lame pour détacher sa main gauche puis d’un pas vif se retrouva sur le flanc droit pour couper le bras droit juste sous l’épaule. C’était le moment ! Elle planta la lame dans le coeur de son adversaire, l’enfonçant à deux mains, pénétrant armure, tissus et chairs pour meurtrir le point vital.
Dans un râle incompréhensible, le shaman expira, tombant lourdement sur le sol. Elle avait gagnée.

Essoufflée par la rudesse du combat, elle massa son coup légèrement endolori tout en ramassant la gaderffii qui leur avait value tout ces ennuis. Elle était finement ouvragée, sculptée dans du métal et de l’os. Elle ne comprenait pas ce que les runes signifiaient mais qu’importe, Morg la voulait, et elle ne décevait jamais son maître.

Non loin d’elle, la fumée et le sable se dissipèrent enfin, laissant entrevoir la silhouette du Mandalorien dans son armure. Vrad Kist était entouré de cadavres de Tuskens, il avait visiblement lui aussi fait un carnage.
Elle lui fit signe de la main, montrant triomphalement l’arme qu’ils étaient venus chercher.

-Ça y est l’affreux est au ciel ! On peut décoller mais avant ... je veux jeter un coup d’oeil dans sa tente, j’en ai pour deux secondes, je sais ce que je cherche.

Ne prenant pas la peine d’écouter une réponse de son acolyte, la jeune femme s’engouffra dans le repère du défunt shaman et en ressortit en moins d’une minute, une bouteille d’alcool à la main.

-Pour la route ...

#36286

Vrad était resté à couvert derrière la tente qui se trouvait à côté de lui. Il attendait à couvert et chaque Tuskens qui avait la mauvaise idée de passer dans le champ de vision du Mandalorien finissait mort. Vrad tua comme ça cinq Tusken qui s’étaient relevé malgré la grenade qu’ils avaient reçue plus tôt. La fumée qu’avait soulevée la grenade était en train de se dissiper. Vrad avait fait un vrai carnage, tous les Tuskens qui étaient avec le shaman étaient mort, soit ils étaient mort dans l’explosion soit Vrad les avaient tué avec son arme. Il put voir Alison derrière la fumée qui se dissipait, elle lui fit signe. Elle avait tué le shaman seul.


« Ça y est l’affreux est au ciel ! On peut décoller mais avant ... je veux jeter un coup d’oeil dans sa tente, j’en ai pour deux secondes, je sais ce que je cherche.

- Ok je te couvre mais dépêches-toi, j’ai un mauvais pressentiment.
»


Vrad se rapprocha de la tente du shaman. Il était aux aguets et entendait beaucoup de bruit qui venaient de l’est. Alison sortit rapidement avec une bouteille à la main. Elle signala au Mandalorien que c’était pour la route. Puis Vrad contacta le reste de son équipage.

« Cap’taine c’est bon, mission accomplie, on vient vous chercher.

- Je serais toi je me dépêcherais ptit gars car il faudrait être sourd pour ne pas avoir entendu l’explosion que tu as déclanché tout à l’heure, n’est-ce pas ?

- Oh p#&!n !!!! »
Au même moment Vrad vu du mouvement à l’est de sa position.« Vous êtes où ?

- A 200 mètres à l’est tous nos copains nous ont lâchés donc gaffe.

- Ok bien reçu, on arrive.
»


Vrad et Alison allaient être submergés. Le Mandalorien put distinguer une trentaine de silhouette se diriger dans sa direction. Soudain Vrad eut une idée, il arracha la bouteille des mains d’Alison et il la jeta à l’est en direction des tentes et des Tuskens qui arrivaient sur eux. Il attendit que la bouteille arrive à bonne hauteur et il ouvrit le feu. L’explosion qui en découla surprit Vrad. Des flammes jaillir et tombèrent sur tout le campement qui commença à s’embraser. Vrad ne savait pas quel alcool était dans cette bouteille mais vu l’explosion produite il aurait aimé la goûter. Les Tuskens ne pouvaient plus rejoindre les deux intrus et ils commencèrent à paniquer à la vue de toutes ces flammes qui envahissaient leur campement. Vrad fit signe à Alison qu’ils pouvaient partir et bientôt nos deux compères avaient rejoint le Skiff à l’extérieur du campement, où ils l’avaient laissé. Vrad s'excusa pour la destruction de la bouteille et proposa à la jeune femme de lui offrir une bouteille avec l'argent gagné pour cette mission. Ils se dirigèrent ensuite à l’est afin de récupérer les deux autres membres d’équipage de Vrad et une fois le groupe au complet ils prirent le chemin de la ville.

Le sénateur Ernesto Garcia le sénateur Irv[…]

[Opération Zéphyr] Le Coup du Berger

Oseon n°2795 Capitaine, on signale que […]

Il n’y avait plus rien ici. Il ne restait que le[…]

Mourir pour ses rêves

Helera écouta les paroles porteuses de nouveauté.[…]

Le 1er Bureau

Après sa réponse, la Nagai expliqua le déroulé de[…]

http://i.imgur.com/QlcnS5K.png […]

Le Palais de Cendre

Ne vous embêtez pas à cacher la grille. Ils sa[…]

La fin du voyage

On lui avait montré la voie de la tanière, en éch[…]