L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Avatar de l’utilisateur
By Jack Crypston
#35911
Dédale de Rima Station « Nulle-part »


précédemment

Image


Nulle-part, large station normalement affrétée au ravitaillement de vaisseau et à l’hôtellerie moyen de gamme tenu par une entreprise indépendante d'origine républicaine une certaine Bygmylion fondée depuis quelques années par certains membres du partie des néo-républicains. La station fut investi par la Nostrom Company qui loua la station anonymement pour la semaine, plusieurs groupes de droïdes lourd avait été déployé au sein de la station. Station qui avait subi un rapide relookage pour l'occasion, on plaça ici et là des babioles qu'appréciaient tout particulièrement nos joyeuses faces baveuses, histoire de préparer un terrain propice pour un jolie futur mensonge.


Tout est en place ?


Affirmatif monsieur.



Parfait, fais moi le rapport du tintouin une fois que votre petite Bandit party est terminée.


Quelques heures plus tard


L'équipe de droïdes sous les ordres d'Harold attendait patiemment l'arrivée des différents mercenaires. Il s’enchaîna alors différents allé retour espacé tout le long de la journée pour accueillir les différentes équipes venues sur place, quelques chambres et rafraîchissement leur furent proposé pour passer le temps. On décompta au total une vingtaine de vaisseaux, certains était des free-lance bossant en équipe réduite, voir en solo, d'autres étaient les représentant d'entreprises de « nettoyage ». Un beau ptit monde bien que pas aussi grand qu'on aurait pu espérer au vu de la promesse d'une prime de 8 millions de crédits, tas d'ingrats va… Harold décida de lancer le briefing à l'instant ou certains invités commençaient à perdre patience. Une fois que la majeure partie des nouveaux arrivants eurent posé leurs miches au milieu d'un grand Hangar gardés par des Aquadeus, la conférence commença. Harold envoya l'un des Abysal droïdes de la Nostrom, machine pouvant tout autant servir de pilote que de droïde de protocole. L'automate avançait doucement jusqu'au niveau d'un tas de caisses, il grimpa afin d'être vue de tous.


Salutations Messieurs, je suis heureux que vous ayez répondu à l'appel…


Pourquoi k's'est un tas de boulons ki nous cause ?


Ça fait trois plombes qu'on poirote ici, sans qu'on ai rien eu à se m'être dans le gosier rien d'autres que des putains de cocktails de gonzesses !


Quelques impolis coupèrent le droïde, des abrutis qui ne savaient pas se tenir et qui n'avaient sans doute pas réfléchi un seul instant depuis qu'ils avaient vu une prime de 8 millions de crédits apparaître subitement sur le Dark-Holonet, des gens qui se voyaient déjà riche avant d'avoir touché le moindre crédit. Le reste des invités et quelques-uns de leurs gorilles eurent la politesse en un regard à faire comprendre aux glandus du fond de se la fermer.

Si vous êtes ici, c'est sans doute parce que vous avez été interpellé par la prime de 8 millions de crédits promis, et vous vous interrogez sans doute sur les différentes modalités de paiement. Je tiens à éclaircir ce sujet-ci, nous proposons 8 millions de crédits par groupe cependant sachez que vous n'obtiendrez les crédits promis qu'une fois la mission qu'on vous aura confié accomplis.


Cette fois-ci, un brouhaha léger commença à se faire entendre, certains mercenaires voulaient être payés une partie de la somme d'avance, d'autres la totalité et même certains trouvèrent à redire par rapport au prix. Le droïde protocolaire balaya les questions en continuant son discours.

Cependant, je veux que vous compreniez dans quoi, vous vous engagez…



Tu vas nous répondre quand on t'cause ?


Je répondrais à vos questions une fois que j'aurai terminé de dire ce que j'ai à dire. Si une telle prime est promise, laissée moi au moins vous expliquer en quoi consistera concrètement cette mission. Notre objectif est le suivant…


Image

Une large holo-image apparut, elle représentait une station à la taille colossale, selon les dimensions indiquées sur l'image, on parlait d'un appareil de la taille d'un Super Star Destroyer.

Votre mission commune sera de récupérer cette station sans la détruire.


Un léger blanc dans l'assemblée, Harold depuis un poste de surveillance plus loin dans la station en profita pour scruter la salle depuis les caméras. La moue des mercenaires variés, certains avait le visage ahuri se rendant enfin compte ce que 8 millions cash pour un boulot représentait, d'autres restés impassibles essayant d'assimiler un maximum d'informations et enfin certains tentaient déjà de se rapprocher de la sortie.

Je vais rajouter quelques détails supplémentaires une fois cela fait, je serais enfin disposé à répondre à vos questions et j'inviterai ceux qui ne se pensent pas capable d'accomplir cette tâche à repartir. Cette station est mobile, elle possède un armement lourd similaire à un vaisseau de classe Cuirassé et une importante garnison. Elle est toutefois dépourvue d'une flotte de défense auxiliaire, elle ne compte que sur ce qu'elle transporte déjà. Nous avons besoin de force pour attaquer frontalement la station, nous aurons également besoin de combattant rodées dans l'abordage et d'autres dans l'infiltration et le slicing. Nous rentrerons dans les détails une fois que ceux qui ne souhaite pas réellement participer à cette mission nous aurons quitté. Je suis maintenant ouvert à répondre à vos questions.


Pour qui on risque notre peau ?


Mon maître ne souhaite pas révéler son identité et vu que cela ne vous aidera en rien pour cette mission, question suivante s'il vous plaît.


Dans ce cas…


Le mercenaire qui avait interrogé le droïde se leva partant en direction de la sortie, un sourire aux lèvres et sifflotant. Il fut rapidement suivi par quelques pleutres qui devait se dire que crever ne valait tout de même pas 8 millions de crédits. Les quelques Aquadeus droïdes placés à l'entrée suivirent de leurs regards rougeoyants la démarche des quelques cloportes qui repartaient ventre à terre sans même attendre la suite avant de se retourner vers le reste de l'assemblée.

Possède-t-on plus d'information au sujet de cette station ?


Nous avons en notre possession un plan complet de la station avec ses effectifs détaillés.


Une fois la station capturée on fait quoi ?


Une fois capturées, nous déplacerons la station loin de l'attaque en effectuant plusieurs sauts aléatoires, la suite ne vous concernera plus.


Un mercenaire dans la force de l'âge, cache œil à l'appui , le bras et la jambe manquante remplacé par de larges prothése, Yaaar, il prit parole avec une voix forte et rauque.

T'as sous-entendu que c'était également une station de commerce, il doit y avoir des civils à l'intérieur, un traitement particulier pour ces derniers ?


Forçaient les à quitter la station leur sort est déjà tout trouvé par mon maître qui s'empressera de les récupérer pour s'occuper d'eux une fois la bataille terminée.


Un autre groupe s’éclipsa le sous-entendu douteux ajoutés avec la décoration de la station ne laissait pas de doute sur l'avenir des civiles. L'esclavage ne semblaient pas faire l’unanimité même parmi les rébus de la société. Un second les suivit, bien que eux non pas dérangé à l'idée de réduire en esclavage des pauvres gens, mais bien parce que les contraintes qui s'ajoutaient rendaient selon eux la mission impossible à remplir convenablement.

Au vu de ce qu'embarque cette station, l'attaque frontale serait suicidaire, vous avez de quoi parer à cela ?


Affirmatif, une infiltration de la station sera lancée pour pouvoir saper une partie des défenses de la station depuis l'intérieur. Je serais plus précis sur le déroulement de cette infiltration auprès des agents concernés. Question suivante...


Et les questions continuèrent à s’enchaîner pendant une vingtaine de minutes, sur les 20 groupes qui s'étaient présentés, il n'en resta plus que 12. 8 d'entre eux étaient des petites équipes très bien entraînés, les 4 autres représentaient des sociétés de « nettoyage » possédant chacun des flottes modestes servant à pacifier ici et là des révoltes paysanne, voir à taper sur des pirates ou quoi que se soit d'autres, tant qu'on les payait suffisamment… En cumulant toutes les forces, on obtenait une véritable Flotte qui si bien utilisait pourrait très bien sonner le glas pour l'Intelligence. Cependant prudence, il ne fallait pas croire que tout allait se passer comme prévue, certains n'était venu pas pour risquer leur peau, mais simplement pour laisser balader leurs oreilles. L'un de ces fourbes petits serpents fut rapidement réceptionné, remarqués par un Harold vigilent un type entouré de tocards qui après une rapide recherche n'étais pas affilié à la moindre société de mercenaires. Quelques Tazer et coup de matraque sur le crâne plus tard, les opportuns furent jetés aux oubliettes sous la surveillance d'une poignée de droïdes, au pire cela n'aura été que 4 pirates qui auraient juste... Manquer de Chance… On libérera ces gentils messieurs de leur trou quand l’opération sera terminée, Jack était un homme magnanime et puis tuer n'était jamais bon pour les affaires. Cependant si un groupe avait pu être arrêté qui sait si d'autres n'étaient pas juste venu zieutais la proposition avant de s'éclipser pour vilainement cafter.

On commença à établir l'attaque une fois les contrats signés, une attaque qui se divisera en trois temps, une équipe réduite pourra être déployé depuis l'intérieur de la station à l'aide de la secrétaire personnel du directeur de l'Inteligence, l'équipe devra s'emparer de l'un des postes de contrôle de Hangar afin d'ouvrir un accès depuis la station. À partir de ce moment des groupes d'assaut chargés à bord de navettes pénétreront à travers la brèche. Leur objectif sera de désactiver le canon principal de la station, de détruire un maximum de vaisseaux/chasseurs stationnés dans les hangars et de tenter de pénétrer dans l'usine. Une fois fait la force principale sera déployé afin de détruire les derniers systèmes de défense de la station et surtout de désactiver ses moteurs pour immobiliser totalement la station. Un assaut final serra lancé pour prendre le contrôle de la station et pour se débarrasser du directeur de l'Inteligence.

La secrétaire avait pu donnait de précieuses informations sur les garnisons qui tenaient la station, les effectifs en homme étaient réduit cependant pour pallier à ce problème de sécurité l'Intelligence disposait de régiments entier de droïdes de combat léger qui datait du partenariat avec la Crypston Corp. Ces droïdes possédaient le même système de puce gravé que les modèles proposés par la Nostrom, ces machines avait été à l'origine créait pour surveillez les différentes installations des deux compagnies et protéger leurs propriétaires. Les droïdes obéissaient à leurs propriétaires actuelles, cependant vu que Jeff Burguess n'est plus à la tête de l'Intelligence seul Jack Crypston possède le statut de légitime propriétaire. SI une équipe arriverait à détourner les systèmes qui permettait de coordonnait les droïdes en utilisant le code de réinitialisation en utilisant les données Biométrique de Jack pour prendre le contrôle sur les droïdes, de cette manière les forces en sous-nombres des mercenaires gonflerait leurs rangs d'une armée mécanique.

une fois la bataille terminée l'un des transports de la Nostrom venu apporter sa marchandise enverra un SOS aux forces de la Républiques pour tenter de se dédouaner de toute implication dans cette affaire. La station serra convoyée dans plusieurs systèmes avec plusieurs sauts aléatoires avant d'être caché aux restes de la galaxie un certain temps. Une fois la nouvelle de la perte de la dernière grande possession de l'Intelligence, la Nostrom lancera une OPM de grande ampleur afin de racheter ses parts en bourses afin de s'approprier les possessions de l'Inteligence et afin d'acquérir légalement la station. Il ne restera plus qu'à justifier aux yeux du public le retour soudain d'Ouranos, et même des autorités quelques détails qui seront espérons le peaufiner d'ici là, une affaire que s'est juré d'accomplir personnellement Gueule d'ange.
Modifié en dernier par Jack Crypston le dim. 8 sept. 2019 13:28, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
By Jack Crypston
#35994
Jour J, J pour Jack, belle gueule entrait dans un tournant important de sa vie. Le jeune millionnaire qui faisait mumuse en tant que héros pour « laver » son image auprès du public était quelques choses d’excitant et qui indéniablement allégeait la conscience du bel étalon. Mais ce qui n'était qu'un jeu pour éviter de frôler la crise de nerf, est devenu plus que ça. On y prenait goût à ces applaudissements, à ces projecteurs braqués sur vous, ces blogs, ces news qui ne tarissaient pas de louanges. Alors on se disait qu'on n'était pas une si grosse ordure que ça et puis on commençait à justifier nos actes au nom d'un pathétique bien commun et qu’en-fait c'étaient les autres qui étaient les méchants… Et puis on commençait à croire à tout un tas de conneries, le masque du héros s'était greffé sur Jack, mais aujourd'hui, il devait être d'autant plus lourd à porter. Les grands monologues qui montraient à quel point c'était nous qu'étions les gentils se heurter à une dure réalité. Des innocents allés mourir et pourquoi ? Pour le profit ma bonne-dame, pas de héros pour le coup, pas de mensonge à se faire sois même, rien qu'une glace avec notre reflet… Pour sur, rien à faire, circulez je vous dis ! … C'était ce qu'on devait se dire, normalement c'était ce que quelqu'un de sensé devait comprendre, c'était cette baffe de la réalité qui vous réveillait et qui vous faisiez dire, stop, là c'est trop...Fallait-il croire que les phalanges du père avaient ancré quelques choses de plus fort que la raison, le corps guérissait… Mais pas l'esprit.

...


Oui tout ceci, toutes ces réflexions eurent l'effet d'une vague nauséeuse pour Jack, une envie de vomir devant tant de remords si stupidement clichés, y'avait de quoi rire, toutes ces petites choses qui se percutaient dans ses pensées. Lui le mauvais gars dans l'histoire, amené à douter de lui ? L'étoile montante du secteur corporatif Ah ! Z'êtes drôle vous, il était un héros et un héros ne doute pas et tout vrais héros sait parfaitement qu'il faut parfois sacrifier une minorité de personne pour le bien commun, comment ça pas du tout, mais nooon vous faites fausses routes, une simple impression qu'on vous dit et puis vous êtes qui pour dire ça ? Surement pas des vrais héros. Ce sont les autres, ceux qui se mettent en travers du chemin du héros les méchants, et ils n'avaient pas qu'à s'y m'être. Et puis regardait dans cette glace le beau Jack Crypston, quel somptueux reflet, je ne vais point vous mentir mon bon seigneur mais vous êtes sans nul doute face au parangon de l'héroïsme.




Aujourd'hui c'était le jour J, J pour Jack, les forces qui allaient prendre d'assaut la station se tenaient prête. Une fois tout le bordel administratif résolu, on put décompter clairement sur ce qui allait pouvoir être aligné contre la station.






La bande de Sburr, anciens membres reconvertis du Consortium, ce groupe de mercenaires étaient une large bande de malandrins prêts à tout pour relancer leur organisation.


2 Frégates Vengeance 4M

7 Frégate Intercepteur 2,450M

48 StarViper 0,96M

15 Traqueurs 0,01875M

5 Ombre 0,0125M

375 Poing du Consortium 0,28125M

20 Inexorable 0,1M







Le Groupe Runklor, des mercenaires professionnels dans le nettoyage, pacifier des révoltes depuis le ciel c'est dans leurs cordes, dézingués du pirate un peux mon n'veux. Ils ne sortaient pas des clous, ils étaient dans la mentalité pure des mercenaires, on les payait et ils accomplissaient.




8 Frégates Intercepteur 2,8M

1 Croiseur de Bataille de Classe 2,25M

120 StarViper 2,4M




La Compagnie de Sindur, entreprise cherchant désespérément des fond pour relancer les projets de leurs patrons.




10 Corvette Marauder 3,M

10 Corvette Crusader 1,5M

1 X-401-C 2,5M

800 Soldats d'élite 0,8M




La Horde de Paltak important groupes de tueurs décérébrés qui proposent leurs services simplement pour pouvoir goûter au sang et pour payer la maintenance de leurs forces afin de perpétuer le massacre.




60 RZ-52 1,2M

1 X401-F 1,2M

3000 Commando Storm Rider 3,75M

5 Frégate Intercepteur 1,7M







Là ou les plus grands groupes de mercenaires étaient un investissement rentable, le reste des forces d'assauts étaient simplement des petites équipes à bord de petits vaisseaux, les membres de ces équipages étaient tous des chasseur de primes ou des pirates expérimenté avec chacun leurs histoires. Un de ces petits groupes possédait une vielle navette Kappa totalement rafistolée et survitaminés. C'est elle qui fut choisie pour accueillir la première équipe qui débarquera sur l'Ouranos. Les autres petites équipes auront pour mission de s'emparer du centre de commande de la station afin de la faire décoller au point de rendez-vous, ils interviendront qu'une fois le gros de l'assaut enclenché.

Station Ouranos Hangar Principal


Le lieu était tout simplement immense, long de presque 800m le hangar principal accueillait une majeur partie des chasseurs et vaisseaux de défense de la station. S'amassaient ici et là les piles de caisses pleines de denrées rares. La station s'était posté loin dans le dédale de Rimma proche d'un soleil bleu, le lieu était connu de peu de gens dans cette galaxie à vrai dire si Serenna n'avait pas indiqué le lieu pour réceptionner la livraison un peu spéciale de Crypston il aurait été impossible de retrouver la station aussi grande aurait-elle pu être.

En parlant de la jeune secrétaire du mystérieux directeur de l'Inteligence, cette dernière sortait d'une porte automatisée, elle partait en direction d'une zone de contrôle, la jeune Serena était pensive, malgré la promesse d'un avenir meilleur par la Nostrom Company elle avait été entraîné dans quelques choses qui la dépassaient. On lui avait aussi assuré que les simples employés auraient le temps d'être évacué, que sa famille ne craindrait plus rien, qu'elle avait le choix d'accepter ou de refuser, mais le choix elle ne l'avait jamais eu. C'était le genre de proposition qu'on ne pouvait pas refuser au risque de voir une tête tranchée de bantha devant sa porte. Pourtant elle en avait déjà fait trop, en donnant la géolocalisation de la station et le fait d'avoir couvert l'arrivée d'un transport non-autorisé. La jeune femme ne souhaitait en aucun cas être responsable de la mort d'innocents. Alors que sa main glissait vers le dernier terminal de sécurité ses doigts se stoppèrent nette, elle jeta un œil à sa montre, 30 minutes… Dans 30 minutes le convoi piégé allait se poser à bord de la station. Le lieu était une forteresse imprenable frontalement, cependant il coûterait trop chère d'assurer la maintenance de toutes les forces compétentes à l'intérieur de la station. On pensait la taille de la station et son armement suffisamment dissuasif pour éviter toute attaque alors on tenta d'économiser des crédits là ou on pouvait les rogner, par exemple en diminuant au minimum la garnison et les différents vaisseaux de défenses. Non, elle n'était pas un monstre se convainquait alors la secrétaire, elle n'aurait pas de sang sur ses mains. La secrétaire fit demi-tour, elle commença à courir à travers les couloirs d'Ouranos renversant quelques passagers dans sa course effréné. Monsieur Burguess lui pardonnerait après tout ce n'était pas comme si on lui avait laissé le choix, elle était sûre qu'il comprendrait. Dés que Serena rejoint le poste de sécurité le plus proche elle passa la porte des bureaux avant d'atteindre le responsable de sécurité du secteur. La jeune femme affolée hurla à l'homme qu'un convoi piégé se dirigeait droit vers la station, l'homme avait dans la cinquantaine la peau d’ébène et un visage sévère. Après avoir calmé la secrétaire en panique, il récupéra la petite holodisquette qu'elle lui tendit, cette dernière mettait en évidence l'insertion d'un convoi non autorisé. Le temps de sonner l'alarme la navette suspecte venait de débarquer dans le secteur. Les gars de la sécurité avaient bien détecté l'appareil contenant les mercenaires envoyés par Jack. Le convoi de marchandises matriculé 014789-D était suspect et potentiellement dangereux. La vilaine secrétaire qui avait cafté avait espéré se dédouaner de tous problèmes et bien que sa conscience venait d'éviter un premier sacré choc rien n'était fini...

Le patron avait été informé en premier par les agents de sécurités et ce dernier souhaitait tirer ça au clair… Et à sa façon, sa station était bien trop puissante pour pouvoir tomber contre une simple navette… Il ordonna qu'on arrête sa propre secrétaire, il trouvait suspect qu'elle en sache autant. Une fois que la navette arriva dans le champ d'action de la station elle se fit cueillir par les rayons tracteurs d'Ouranos avant d'être arrimé au hangar principal.

Un comité d’accueil entoura la navette et pas de secrétaire en tenue moulante parmi ce dernier, mais bien une centaine de soldats d'élite qui cerclés la navette. Un des hommes prit la parole, sans doute le sergent en charge de l’escouade. Un vétéran de quarante balais qui avait une famille des objectifs dans la vie, en tête de l'équipe d’intervention il s'exprima par le biais d'un interphone.


Nous savons qui vous êtes ! Sortez maintenant les mains en l'air et il n'y aura pas de…


BOOM




La navette tira deux roquettes depuis un interstice dissimulé, les roquettes partirent en plein dans le tas de soldats, la première victime fut le sergent, sa tête fut brutalement arraché par l'impact. Le sang gicla et l'odeur de soufre emplit le hangar. Les hommes engagés par Jack ne faisaient pas dans la dentelle, si la secrétaire ne venait pas au lieu de rendez-vous on appliquait le plan P, P pour pas de pitié. Les mercenaires débarquèrent alors depuis l'arrière de l'appareil, les Inexorables crachèrent tous leurs projectiles sur les différents soldats, se tayant un chemin dans les lignes ennemies, suivis des Traqueurs qui profitèrent du chaos ambiant pour foncer vers les portes du hangar qui était sceller. Les derniers à descendre furent les Ombres camouflés par leurs manteaux bouclier. Les tourelles du hangar commencèrent à canarder sec et rapidement une seconde explosion retentit la navette explosa sous les tirs des tourelles automatiques. Un traqueur tomba raid mort après qu'un soldat d'élite lui ait déchargé son blaster au visage, de l'autre côté une bonne vingtaine de soldats d'élites gisaient raid mort au sol, et une trentaine était grièvement blessé par le déluge de tir et les explosions. Pas le temps de tout nettoyer, la petite équipe se sépara en trois groupes l'un avais pour mission de saboter les communications de la station, l'autre devait détruire une majeur partie du hangar principal et le dernier groupe devait saboter le canon principal d'Ouranos. L'assaut sur la super-station Ouranos venait tout juste de débuter.




Résumé des actions :


- La secrétaire du directeur de l'Inteligence pris de remords trahis Jack et avertis au dernier moment les défenseurs de la station


- Arrivé de la navette Kappa et de son équipage dans le hangar principal (15 traqueurs, 20 inéxorable, 5 Ombres)


- Attaquant :

Destruction de la navette kappa

1 Traqueur tué

Forces restantes : 14 Traqueurs, 20 Inexorables, 5 Ombres



- Défenseur :

20 Soldats d'élites tués

30 soldats d'élites blessés

Garnisons restantes : 10,480 soldats d'élites, 1600 tourelles de sécurités, ***classified***, ***classified***, ***classified***, ***classified***
Avatar de l’utilisateur
By Jack Crypston
#36092
La guerre faisait rage au sein du hangar principale de la station Ouranos, l’attaque surprise des mercenaires permit de créer une brèche au sein du périmètre défensif ennemi. La stupeur profitait aux audacieux, le groupe de Traqueurs qui s’était rué vers la porte principale se mirent à courir dans la direction opposée cherchant à se poster derrière des conteneurs de marchandises. Pendant leur retraite une escouade de soldats d’élite qui s’était réorganisait fauchèrent aux jambes deux des attaquants. Mais à peine eurent-ils le temps de lancer une contre-attaque que leurs corps furent balayés par une explosion. La porte du Hangar fut pulvérisée par des explosifs, le signal venait d’être lancé, le groupe des Ombres et un groupe de 8 Traqueurs et 8 Inexorables se ruèrent dans la brèche. Couvert par leurs compagnons restaient sur place ces derniers réussirent à ne pas essuyer de perte, les tourelles du hangar continuaient à cracher un feu ininterrompu de laser. Abatant finalement le premier Inexorable qui entraîna 12 soldats d’élites et 2 tourelles automatiques dans sa tombe. La bataille chaotique du début se métamorphosa en bataille rangée, les criminelles d’un côté et les gardes de la station de l’autre. Un jeune homme aux cheveux roux et aux yeux marrons membre de la division de sécurité aperçu au sol le bras de son fut sergent d’unité. Sur le membre arraché bipait à plusieurs reprises une montre avec un datapad incrusté, se retenant de vomir le jeune garçon arracha le bracelet du macchabé... Une voix grésillant résonnait alors…

Sergent 1.1.5 je veux un rapport sur la situation au niveau du Hangar principal, je ne détecte plus rien avec mes caméras à cause de toute cette foutue fumée, qu’est-ce qu’il se passe en dessous bordel…


Monsieur le Directeur ?


Qui est à l’appareil ?


Soldat 733 John Tuward monsieur.


Soldat Tuward ou est le sergent 1.1.5


Mort monsieur…


Je vois, quel est le rapport sur la situation en bas ?


À peine la question fut posée qu’une seconde détonation retentit à 15 mètres du soldat Josh. Un des Traqueurs avait réussi à décrocher l’une des tourelles automatiques et en retombant l’appareil avait écrasé la jambe d’un soldat de la sécurité avant d’exploser dans une gerbe de flammes.

Mauvais monsieur, très mauvais, on décompte déjà une trentaine de pertes et tout autant en blessés.


Qui nous attaque ?


Aucune idée monsieur, ces gens sont des mercenaires.


Les Hutts, ils ont finalement osé ses fils de chuta, ils viennent pour moi… Vous ne quittez pas ! [Le directeur de l’Intelligence changea de ligne de com] Ordonnez l’évacuation de la station par les capsules au point de chute 2-4-7, ceci est un exercice cependant simulé l’opération avec le plus de rigueur possible, je veux que tous les civils aient quittés la station d’ici 30 minutes..


Il fallait agir avec lucidité, si les employés se savaient même en danger à bord de la station Ouranos les rats quitteraient le navire et il en serait fini de l’Intelligence. Cependant les gardes de sécurités eux allaient devoir assurer sa propre défense. Tous les contingents seront déployés de sorte que le moindre accès vers le bureau principal soit surveillé et lourdement gardés ces assassins avaient toqués à la mauvaise porte.

[Retour sur le channel de communication du fut segent 1.1.5]Soldat Tuward vous êtes toujours avec moi ?


Il fallut attendre 6 secondes avant d’entendre autres choses que des tirs de Blaster.

Affirmatif mais ça barde ici… Les mercenaires semblent reculer, mais certains ont réussis à passer par la porte principale…


Essayez d’éliminer ceux qui battent en retraite une fois cela fait déployez le reste de l’équipe dans les Halls de la pensée.


… Bien reçu Monsieur… Soldat Joshhh… Terminé…


Groupe Nexxu-1 – Attaque contre la salle des systèmes de communication -



Les traqueurs courraient à travers les couloirs de l’immense station, talonnaient de près par les Inexorables. Se guidant à l’aide des plans complet de la station et esquivant les couloirs bardés de tourelles automatiques le plus possible. L’adrénaline permit aux mercenaires de courir sans discontinu vers leurs objectifs principaux, la salle des communications.

Image


L’immense pièce dans laquelle débarquèrent le petit groupe de mercenaires raccourcis de 3 membres supplémentaires tués par les tourelles automatiques n’étaient gardés que par un groupe de 40 soldats d’élites et une trentaine de tourelles automatique. La salle pourtant répartie sur deux étages avec une colonne principale d’ordinateurs et d’écrans par laquelle tout le réseau de communication externe et interne de la station transitait. Le combat démarra, à nouveaux l’effet de surprise fut du côté des assaillants, le tir des Inexorables commencèrent à déblayés les rangs ennemis. Les Traqueurs eux se faufilèrent à l’étage posant des explosifs le long de leurs ascensions, jusqu’à arriver au niveau des plateformes surélevées.

Cible en visuel.


Il y a trop de tourelles, on va devoir décamper dés que les explosifs seront tous en place.


Ouep, le point de ralliement est au Hangar auxiliaire numéro 3, tachons de ne pas traîner.


Il fallut cependant bien une vingtaine de minutes de batailles acharnés pour qu’enfin les explosifs soient tous placés. Parmi les soldats de la sécurité seul 8 ont survécus en se barricadant à l’intérieur d’un poste d’écoute. Les tourelles automatiques firent un ravage dans les rangs des mercenaires plus de la moitié du groupe fut envoyés paître de l’épice en enfer. Les derniers membres du groupe Nexxu-1 prirent leurs jambes à leurs coups pour sortir leurs carcasses du guêpier dans lequel ils avaient sauté. Pressés par le feu ennemi et malgré leur entraînement de mercenaires d’élites la simple pensée de devoir se sacrifier pour un autre qu’eux-mêmes dans l'instanté refroidit suffisamment les ardeurs du groupes qui força la dose en explosif à cause du stress avant de foutre le camp fissa.

Courrez ça va péter !!!


Je fais ce que j’pe…


Un torse fut traversé par les tirs d’une tourelle, le corps toujours en vie s’affala au sol, l’homme rampe désespérément dans la direction de ses collègues mercenaires.

Bordel… Filez-moi un coup de main…


Pour seule réponse, il n’eut que le bruit des bottes en métal qui ripaient sur le sol, puis le Clic caractéristique d’un détonateur qu’on déclenche… Le mercenaire se retourna faisant face quelques instants à sa mort.

Nan pas comme ça, je veux pas crever comm…


La déflagration secoua la station tout entière, la superstructure tient bon aucune brèche ne fut à déclarer, cependant la salle de communication était complétement perdue. Cette défaillance eut un impacte sur l’organisation adverse qui s’attendait que les "assassins des Hutts" se jettent directement à la gorge du patron. Au final, les attaquants s’étaient éparpillaient dans la station qui s’était vue vidée de ses défenseurs sur la plupart des secteurs éloignés du Bureau du directeur. Bien que la destruction du centre de com fût remarquée par toutes les forces de sécurité, il était désormais impossible de communiquer correctement. Seules les unités équipaient d’un Datapad pouvait encore rester en liaison cependant leurs nombres fut trop faibles pour que tous les soldats puissent se coordonner efficacement. Le repositionnement des défenseurs fut chaotique, des pans entiers de l’immense station ne fut gardés plus que par les tourelles automatiques. Cependant le poids du nombre pesait trop dans la balance pour que ce désagrément ne soit un tant soit peu décisif.



Résumé des Actions :

Attaquant :

Forces restantes : 11 Inexorables, 6 Traqueurs, 5 Ombres


Défenseur :

Destruction de la salle des systèmes de communication (Impossible d’appeler à l’aide, Communication interne ralentie)

Garnisons restantes : Garnisons restantes : 10,424 soldats d'élites, 1564 tourelles de sécurités, ***classified***, ***classified***, ***classified***, ***classified***


Avatar de l’utilisateur
By Jack Crypston
#36389
- Un Mois plus tôt -


Les mercenaires avaient été recrutés anonymement en nombre, les opérations s’étaient étendues sur une longue durée afin de coordonner les différents préparatifs. Ouranos allait jeter l’ancre dans un coin épars par le biais d’une voie hyperspatial connu uniquement des pilotes de l’immense station. L’itinéraire n’avait été obtenu qu’à l’aide de la fieffé traîtresse Serena, qui avait également permis d’obtenir des autorisations pour l’accès d’une navette piégé. Les équipes plus restreintes de mercenaires avaient été réévaluées pour savoir comment exploiter leurs talents, la plupart furent retenu pour leurs compétences en pilotages et en combat. Cependant l’une de ces joyeuses équipes de Bandits sur pattes semblaient sortir du lot, beskar'gam sur le corps, blaster au poing, lame effilé dans le dos. Des gaillards du genre à ne jamais pipé mot et à vous dessouder au premier regard de travers, des légendes bien connu dans la galaxie, on ne les présentait plus, un petit groupe de guerriers-mercenaires Mandaloriens.
Celui, ou plutôt celle qui semblait mener la bande du bout du nez était une demoiselle une humaine, pas laide de corps et dépourvue contrairement à ses congénères de l’armure typique des guerriers mandos, elle se faisait appelé Skylar. Mise en dehors du lot, sortie de la masse grouillante des mercenaires plus conventionnelles, la réputation de son peuple n'avait plus à faire ses preuves et surclassa tout naturellement la chef mandalorienne. Après de courtes évaluations expédiées pour s’assurer que l’heureuse élue bénéficiait bien du minimum de bagage pour mener des larges troupes, la dame fut intégrer d'office à la seconde vague afin de coordonner la première attaque globale de la station, à ses côtés pour mener les troupes un wookie borgne du nom de Kazhul et d’une cathar appelé Lysva.


_________________________



- Hangar Principal : -


Image


Une main enfonçait sur le cou, une voix d’un homme porcin se mit à cracher quelques mots.



Les derniers explosifs ont été mis en place.



Bien…




Un regard se tourna sur un champ de bataille…

Les combats s’étaient encore intensifiés dans le hangar principal, la haine exaltait du côté de chaque partie au paroxysme, vengé son camarade tombé, pleuré à son chevet et récupéré sa prime en son nom. Voilà là l’incarnation d’une volonté de détruire son prochain dans le droit respect du code des salopards. La petite troupe mercenaire qui avait débarqué en force se retrouvé acculé. Alors que les derniers traqueurs esquivaient tant bien que mal les tirs de suppressions de défenseur slalomant de chasseurs en chasseurs, ne s’arrêtant que quelques secondes à chaque fois. 20 minutes, plus tôt, les Inexorables avaient repris leurs routes vers le centre de commandement local, investissant une sorte de tour bardé d’appareils de commande et de vitre blindé triple épaisseur, le pic ressortait de l’immense salle grise ou reposaient des centaines de chasseurs, elle brillait de par ses antennes illuminées de petite diodes rouges d’un tel éclat qu’il était impossible de ne pas la repérer. Une sorte de bâtiment de contrôle émettant à basse fréquence et permettant d’établir un réseau de com localisé permettant de coordonner les différentes sections et avant-postes d’artilleries secondaires situé autour de l’ouverture du hangar principale.
2 Inexorables perdirent la vie sous le feu nourri des tourelles détruisant dans un dernier acte 4 de ces crache-morts automatisés. Quelques soldats de la station s’étaient retranchés avec des civils, les hommes armés furent éliminés froidement par les soldats en armure de guerre, laissant cependant les civils dans leurs coins. Civils particulièrement étonné de ne pas avoir été envoyé barboter dans le vide spatial ne se firent pas prier pour s’enfuir se réfugier dans un recoin sombre du bâtiment.


Josh et Gorn ne sont toujours pas rentrés, on fait quoi boss ?



Bordel de dieu…




Alors que l’inexorable vêtu d’une armure noire chromée aux bordures rouges, son épaulière droite marqué d’un dessein rendant honneur à une exotique Twilek dans une position accroupis et délivrant semble-t-il un gracieux clin d’œil à celui qui observait le dessein. L’homme de bon goût porta son bras à son casque.


Ici papa Kinta à engeances dégénérés 1 et 2, rapport de votre situation.




Des tirs et des explosions ne furent au départ que la seule chose qui résonna dans la tête du patron de l’escouade. Une voix tremblant vint finalement répondre à la question.


… On douille sévère Josh s’est pris un éclat de duracier dans la jambe droite, il pisse le sang et j’ai pas de quoi couper l’hémorragie.



Arrgh… frérot j-e…



p#&!n de m&?!e, il nous faut un tir de couverture pour qu’on puisse se tirer de ce guêpier…..



Je vois. Ne bougez pas.




D’un geste de la main, le mercenaire sauta de réseau de coms en réseau de coms afin de visualiser la situation pour les forces restantes qui s’étaient enfoncés plus en profondeur dans la station.



Groupe d’assaut Nexxu on arrive vers vous d’ici 5 minutes on a fait sauter les communications ennemies comme prév-….



À nouveau le commandant sauta de ligne pour savoir où en était le dernier groupe d’attaque.


… … …




Mais cette fois-ci, il n’y avait ni explosion ni cris, seulement un silence pesant…


_________________________


- Canon Principale -


musique d’ambiance


Le chaos engendré par le manque de ligne de coms disponible dans les rangs adverses ne paralysa néanmoins pas tous leurs agissements. Au-dessus d’une pile de cadavres une femme dans une armure de cuir épousant ses formes, ces doigts crépitant d’énergie, sa botte encastrée dans le crâne d’un macchabée semblait recevoir des instructions


Image
Cibles appréhendés monsieur.

Bien, très bien. Vous avez pu obtenir des informations au sujet de nos agresseurs.

Rien, cependant, il n’est pas difficile de deviner qu’ils sont ici pour capturer cette station au vue de leurs modes opératoires.

Oui, je n’ai plus accès à toutes mes lignes sécurisés cependant même si j’ai été en partie muselé je ne suis pas encore rendu aveugle. Ils ont investi le hangar principal, j’envoie des forces les abattre. Attendez-vous cependant à apercevoir des renforts ennemis.

Je pars dans leurs directions ?

Non rejoignez les biosphères assurez-vous que nos scientifiques puissent prendre nos vaisseaux d’évacuations sans heurt.

Bien reçu.












_________________________


Alors commandant ? On fait quoi ?


Faites sauter les charges.


Ya pas des gars à nous en bas ?


Non, ils sont morts.



Une main de fer sorti d’un étui en cuir un petit appareil, un petit déclic résonna dans la tour, un capuchon en métal s’ouvrit laissant apparent un épais bouton rouge.


Bien verrouillez les vitres avec la protection anti-explosion…



Plus bas les derniers soldats d’élites avait entouré la tour de contrôle et s’apprêtant à se lancer dans un assaut. Au pied du bâtiment deux mercenaires rampaient vers le seul accès disponible, ils étaient à quelques mètres de la porte salvatrice … Un rideau de fer s’abattit. Chaque accès de la tour de contrôle se verrouilla devant leurs yeux.


Qu’est-ce que… Mais c’est une p#&!n de blague !?



Le traqueur tirait son compagnon inerte sur ses épaules, également blessés son poing rageur s’abattit sur l’entrée qui s’était fermé devant ses yeux. Allumant désespérément le feu sur les défenseurs qui n’étaient plus qu’à quelques pas, il hurla de rage dans le vox.


Bordel de m&?!e ! Ouvrez-nous on est juste en dessous.



Plus haut, on n’entendit pas la voix lointaine et désespéré qui suppliait, seule la pression légère d’un doigt sur un détonateur résonna, se fut la seule chose qui compta vraiment, se fut ce clic. Puis un souffle un tremblement. À nouveau la superstructure de la station trembla dans ses fondements… Le hangar venait d’être nettoyé de ces précédents occupants.


Activez la balise nous avons fait notre part du job, aux autres de faire le reste.



Un message fut retransmis depuis une balise à courte portée, les flottes mercenaires qui s’étaient tenu éloignés déployèrent la première vague d’assaut globale.



Les discussions allaient bon train entre la Confré[…]

Ensemble des Forces Militaires localisés : […]

[Delchon] Anéanti

Ambiance Félonie ? Que nenni, elle était la […]

Lex est quod notamus

:r2d2bd: Moderation Rendili avait la main lo[…]

Appelons ça une divergence d'opinion !

A la remarque sur les Jedi, Helera esquissa un so[…]

https://luxurystylecentral.com/wp-conten[…]

https://www.fanactu.com/medias/star-[…]

Linkin Park - Rebellion Alayna resta quelqu[…]