L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Gérez l'évolution de votre personnage
Règles du forum : Cette zone est réservée aux fiches de présentation validées, qui y sont en libre lecture. Toute modification d'une fiche doit être limitée au minimum possible. Seules les mises à jour des histoires sont autorisées. Des posts supplémentaires liés aux développements de votre personnage ou à la tenue de vos rps sont également possibles, tant qu'ils ne modifient pas la fiche originelle.
Avatar de l’utilisateur
By Tel Angor
#36417
IDENTITE


Image


Nom du Personnage : Tel Angor
Race : Humain/abomination-du-côté-obscur
Âge : 97 années standard
Planète d'origine : Coruscant

PROFIL


Métier : Émissaire diplomatique du noyau profond
Faction : Empire Galactique
Description :

Votre nom importez peu, ce qui comptez c'est que vous vous êtes rendu dans cette crypte humide et sinistre. Face à vous Tel Angor, vous le cherchiez et maintenant que vous l’avez trouvé vous l’observez en silence, vous ne voyez que son dos il était grand aussi haut qu'un wookie, sa corpulence elle se rapprochait plutôt des sinistres Kaminoans les bras et les jambes rachitiques la peau était d'une même pâleur morbide que la race des généticiens.

En un battement de cil vous le perdez de vue, on vous avait dit que cet être mystérieux avait la manie d'apparaître dans la pénombre en marchant doucement. On ne vous a pas menti derrière-vous, vous entendez un talon s’enfonçant sur le sol.

En vous retournant vivement cette fois-ci il vous fait face, la première chose que vous apercevez de lui étaient deux points, deux iris tantôt teintés d'un jaune maladif tantôt d'un pur rouge carmin sanguinolent. Puis à mesure que votre œil s’habitue à contempler les traits d'une silhouette qui se dessine et que cette dernière se rapproche. Vous pouvez voir briller des cheveux longs, très longs emmêlés et hirsutes encadrant un visage rond, la chevelure était grisonnante, mais quelques mèches éparses reluisaient de reflets d'argents.

Votre cœur se mettait alors à accélérer, voilà que celui que vous étiez venu trouver est à quelques enjambées de vous, la lumière tamisée de votre vieille lampe laisse entrevoir des mains longues et crochues, son propriétaire semblait avoir cessé de couper ses ongles, qui étaient de fait longs et recourbés.

Il n'y avait pas de doute pour vous, cette chose ne s’alimentait presque pas ; il était d’une grande maigreur, légèrement voûté sur lui-même. Sa peau contrairement à ce que vous avez cru n'était pas fripée, ni même tachetée par le temps, votre interlocuteur devait souffrir d’une sorte de vieillissement prématuré ; ce qui était sûr c'était qu'une décrépitude macabre transparessée depuis ce corps.

Une toge pourpre en lambeaux semblait l'habiller, vous pouvez discerner sous les tissus un torse bien dessiné jurant avec le reste de l'apparence de cette ... Cette chose. Son nom ...vous ne vous en souvenez plus... Il vous échappe il y a un instant à peine vous saviez qui il était... Mais désormais cette information semble vide de sens.

Son nom la chose le portait encore, elle le portait comme l’exogorth se servait d’un astéroïde, comme d’une coque protectrice et non plus comme une identité qui était autrefois synonyme de vertu, mais cette chose n'avait plus de vertu vous en étiez certain, vous connaissiez son origine, vous en étiez sûr pourtant… À cet instant vous semblez avoir oublié votre propre identité, qui au final n'a jamais réellement compté...

Des ombres se déversèrent des pores de la peau de la chose sur le sol, une fontaine de mucus putride …. Il était tout proche de vous, vous pouvez sentir son souffle glacial sur votre peau et pourtant vous n'esquissez pas un seul geste de recul, ne prononcez pas un mot. Vous restez immobile à le contempler, la peur sur les lèvres.

Son visage se rapprochait de vous, sa bouche s’ouvrit, votre lanterne tomba au sol, la dernière chose que vous arrivez à percevoir sont des canines au clair qui s’abattent sur votre gorge... Vous voilà au sol, vous avez froid et il n’y a plus que les ténèbres qui vous entoure, vous perdez petit à petit conscience. Avant de totalement sombrer dans les noirceurs qui vous happe vous entendez des mots prononcés tout bas, une voix sifflante qui prend vie depuis le fond d’une gorge, une voix d’outre-tombe qui vous saigne et cingle votre âme.

« Il y a beaucoup à apprendre des bêtes... »





Histoire :

1 – Un passé vertueux, prémices de la chute

Le rêveur ouvrit les yeux dans un monde qui n’en est pas un, des couleurs vives dansent autour de lui comme une brume spirituelle, il peut sentir leurs caresses dans son demi-sommeil. Le rêveur se souvient de l’époque où il était lié à la fragilité des sens. Avant que la voie de l’élévation lui soit accordé …

Il se souvient d’un éclat, d’une lanterne dans les ténèbres, un ordre d’argent.


L'ordre des jedis d'argents, était un groupe de jedi qui prospérait 80 cycles avant Yavin. L'ordre d'argent était une branche dérivée du grand ordre jedi, voué à combattre les abysses de la Force. Des servants et des protecteurs du régime de l'ancienne République à leurs manières, dans leurs castes ils n’étaient qu’une minorité de non-combattants. Ils demeuraient avant tout un ordre militaire, ils n’étaient pas des porteurs de paix, ils existaient pour éradiquer la moindre source de corruption. Leurs membres ont été forgés et modelés par les conflits, leur insigne était un croissant de lune couchant blanc avec deux sabres laser croisés.

Dans leurs croisades incessantes ils prirent pleinement conscience de l’étendu du danger que représenté le côté obscur et la capacité de ses adeptes à constamment renforcer leurs ancrages à ces ténèbres. Ils cherchèrent sans relâche un moyen d’accroître également leurs connections à la force, s’assurer un lien privilégié avec le côté lumineux pour détruire l’autre versant. Dans leurs orgueils, ils étaient devenu une lune qui chassaient les ombres de la nuit, ils avaient élaboré un rituel qui était censé permettre l'ascension.

Temple – Coruscant
De jeunes padawans s’entrainaient sans relâche dans une petite cour intérieur verdoyante, la sueur perlait à grand renfort sur les fronts humides. « Plus haut votre sabre. Votre garde est ouverte, un peu plus de rigueur je vous prie » esclaffez d’un ton sec le twi’lek qui épiait les jeunes apprentis. Ce dernier était assis en position de méditation sur un petit monticule de pierre, ses yeux étaient grand ouvert analysant les mouvements des enfants. « Maitre Tall ? » souffla doucement un jeune Ithorien du nom de Kal’thu. « Maître Tel’Angor vous demande, il m’a dit que c’était à propos de quelques choses que vous seul comprendrez. » Le maître tourna la tête emportant ses lekkus dans le mouvement, qui retombèrent doucement dans son dos. « Je vois, Kal’thu j’ai appris que vous aviez complété votre formation, pensez-vous pouvoir me remplacer pendant que je m’absente ? » « Je ferais de mon mieux maître. » Les deux initiés se saluèrent respectueusement d’un signe de tête avant de se séparer.


Celui qui fut désigné pour s’attenter en premier au rite fut Tel’Angor, le plus grand chevalier de cet ordre en ces temps, il était un parangon du couchant, un fléau pour les ténèbres, celui qui incarnait le mieux l'idéologie des jedis d'argent.

Selon la philosophie de l’ordre d'argent, la Force n’était pas qu’un outil, ni même une arme, c’était un ami, les guerriers d’argents le voyait ainsi, Tel’Angor le voyait ainsi. Mais cet ami il fallait l’apprivoiser et ne pas s’en servir pour un intérêt personnel, être en parfaite harmonie et avec lui combattre le Némésis de la lumière, tendre vers un bien commun unilatéral dans lequel la Force doit être en parfaite communion avec les êtres vivants.

Tel Angor croyait réellement pouvoir s’ouvrir à cet ami, s'offrir à lui, afin d'atteindre un stade d'harmonie symbiotique avec ce dernier, pour s’incarner en un icône du côté lumineux qui rayonnant de vérité sauvera chaque être vivant des sévices du côté obscur… Ils étaient trop orgueilleux pour remettre en cause leurs résultats ... Les jedis d'argent venaient d'enclenchés leurs chutes, mais ce qui les fera sombrer pleinement dans l'oubli c'est bien cet absolutisme de la conceptualisation de la Force ...

Ce bien naturel, cette harmonie n’était-elle pas qu’une vision de quelques philosophes souhaitant imposer universellement un monde idéalisé à une galaxie entière ? Les chevaliers de l’ordre d’argent combattaient-ils réellement au nom d’un bien commun ? Où bien au nom de leurs intérêts propres... La force n’était-elle pas autant équilibre, qu’elle était harmonie ou chaos. Leurs ennemis étaient finalement guère différent d'eux, ils n'étaient qu'une facette de la Force. Le jour du rite venu tout se précipita…

Image


Le rêveur se souvenait de cet instant, ou il n’était encore qu’une créature misérable empli de faiblesse, d'infirmités et pourtant, et pourtant…


Dans les profondeurs d'une caverne résidaient cinq personnes vêtus de bures entourant en cercle un homme entravé par des chaînes d'argent. Les couleurs se dissipaient dans un éclat d’argent, une épée, une lame aussi noire que la nuit qui ressortait des ténèbres… La force avait convergé dans la personne harassant de tout son poids la petite chose, les blessures d’hier se rouvrirent toutes d’un seul coup… Les doutes, les peurs, sa colère, sa haine...

La lumière noire perça la brume et envahit ses pensées, il n’y avait plus que des morts et des mourants, un monde en feu et à sang… Ce monde c’était celui auquel il avait contribué à créer avec son ordre, les victimes innombrables qui jonchaient au sol étaient les âmes torturées qu’il avait renvoyé dans la force.

Son regard se perdait dans les éthers de ce monde spirituel, le ciel pourpre se fendit en deux dans une rupture silencieuse, une lame noire chuta jusqu’au sol. La fracture formait dans les cieux un croissant de lune empli de ténèbres... Le silence se retrouva violé par des rires cruels… Il n’entendait nulle parole, cependant les mots étaient inutiles, [i]le rêveur lui sait ce que cela signifiait
. Toute sa vie mortelle, il l’a consacrée à la lumière, aujourd’hui, il embrassera l’autre versant. La Force avait décidé pour lui, il serait la deuxième lame qui frappera un croissant de lune obscur.
La main du rêveur se saisit de l’épée noire, les souvenirs lointains furent balayés et avec eux une nouvelle force lui fut attribuée, cette résurrection avait un coût. Le néant s’ancra dans l’être sombre, un néant immuable à l'appétit vorace, une faim éternelle qui ne quittera jamais celui qui ne rêvait plus.[/i]

Le « Force-Vampire » était naît.

2 – La renaissance noire, un nouveau-née arpente la galaxie

Une erreur, un comble, un péché… L’ordre d’argent avait fauté, le clair de lune s’était rempli, mais l’éclat lumineux qu’il reflétait au par-avant était mort. Il ne restait plus qu’une éclipse. Les compagnons du déchu présent lors de la sombre métamorphose levèrent leurs armes et entre autres leurs regards. Ces dernières se brûlèrent non point leurs ailes comme un certain archange monté trop haut dans le ciel, mais l’essence de Force qui vibrait en eux, tous consumaient sur un autel de sang cruel. Des carcasses grimaçantes de terreur voilà ce qu’il restait des oppresseurs du mal.

Les massacres s’enchaînèrent alors, les uns après les autres. Le guerrier du côté obscur devint un boucher vociférant et couverts des viscères des frères d’hier, se taillant un chemin sanglant d’étoiles en étoiles. Il était devenu un fidèle du côté obscur se repaissant de la force, l’orgueil de paix unilatéral se pervertie en un égocentrisme total. Il n’y avait plus d’ensemble, il n’y avait que lui…
Dans sa folie il fut traqué par son ordre, tentant de corriger leurs erreurs. Un groupe était même parvenu à enfermer l’enveloppe charnel du démon à bord d’un vaisseau, la crédulité d’un des geôliers précipita cependant la chute des gardiens. Dans un acte de sacrifice vain le dernier des guerriers d’argent à bord, Bar Oplut tenta de repousser le mauvais sort en brisant les instruments de navigation du navire-prison.

Pour seule victoire, un sursit, qui prit fin des années plus tard à l’instant ou un vaisseau aux couleurs de la Nouvelle-République découvrit l’épave flottante. L’erreur de son capitaine, un dénommé Korsu, son nom importé peu à vrais dire, fut de libérer celui qui résidait dans le navire vidé de toute vie, lui et son équipage périrent. Cette rencontre permit au Force Vampire de se remettre en route, déterminé par son cruel souhait d’éradiquer les dernières traces de l’ordre d’argent. Les dernières recherches sur le sombre rituel qui lui avait permis de s’élever était un don qui lui était propre et qu’il comptait bien garder en brisant les mystérieuses notes qui reposaient dans le dernier bastion de l'ordre. Sa quête le poussa à rejoindre les mondes du noyau, mettant le cap sur la plus illustre planète de cette galaxie lointaine, très lointaine, Coruscant un monde ou la verdure a depuis longtemps laissé place aux aspirations industriels des mortelles.

Cependant son chemin sanglant ne passa pas inaperçu, le meurtre des officiels républicains ne resta pas longtemps sans conséquences. On se mit à traquer l’embarcation volée, mais qui était réellement le chassé dans cette histoire ? Les corps restaient entassés à côté d’un vaisseau républicain abandonné sur un spatioport pour unique témoignage répondait certainement à cette interrogation. Cette folie vengeresse attira un autre protagoniste... un arpenteur prophétique.


3 – Un réveil parmi les vestiges

Entrevoir les fluctuations du temps est-ce là un don ou bien une damnation ? Les prophètes du côté obscur sont restés des énigmes insolubles pour la plupart des peuples durant l’âge glorieux ou régnait en maître l’Empire. Ce que l’on sait d’eux ne sont que des « on-dit » et autres quolibets entourant cette caste énigmatique. Ils sont ceux qui restaient dans l’ombre des grands tentant vainement de percer le voile de l’avenir, leurs compétences sont toutes aussi mystérieuses qu’eux. Le haut prophète Jedgar était l’un d’entre eux.

Celui qui se nourrissait de la force laissait une trace indélébile sur ses victimes vidées de la moindre gouttes de midichloriens. Les paramètres entourant la rencontre entre lui et le haut prophète restent flous, étriqués, impossible de savoir comment le haut prophète su remonter la trace, eu-t-il utiliser de ses capacités, n’avait-il pas simplement des yeux et des oreilles au bon endroit ? L’interrogation était de mise, mais la suite suivrait le fil du destin avec ou sans réponse.

Le dernier bastion résidait sur Coruscant, vieux et poussiéreux, Tel’Angor put être infiltré dans la capitale galactique de par le pacte conclu avec le haut prophète. Le dernier carcan s’aligna ceux qui avaient juré de combattre les ténèbres n’étaient plus que de vieilles histoires oubliés de tous… et pourtant…. Toujours par deux ils vont … L'ultime massacre perpétré dans le temple ancien fit sortir d’un sommeil profond un vieillard, un étranger…


Il était dans un vaste hall voûté, aux murs de quinze mètre de haut. Le sang des anciens gardiens mortelles jonchaient au sol. Ils étaient suspendus aux murs en ligne verticales, entre lesquelles pendaient d’immenses toiles de cuirs peintent avec du sang sur de la chaire distendue, qui pulsaient d’une lumière sacrilège. L'Étranger avait sous les yeux de gigantesques représentations des événements qui avaient vu la mort de centaines de guerriers d’argents... Il n’était plus venu en ces lieux depuis si longtemps, il n’avait plus sa superbe d’antan, il n’était plus que le gouffre de la corruption.

Le Force Vampire l’attendait au centre du hall. Il n’attaqua pas tout de suite, attendant qu’il regarde et comprenne son art infernal. « Tu as fait un vœu autrefois », dit Tel’Angor. « C’est exact ». L’étranger tourna autour de l’homme-bête, en restant sur ses gardes. La chose semblait être entouré d’un voile pourpre constitué de reflets qui réfléchissaient les peintures murales, comme si l’abomination était entourée de souvenirs brisés et reconstruits. Les blaster d’une tourelle à peine visible au bas d’une scène de bataille urbaine, la mort d’un chevalier de l’ordre d’argent face à une rapine de mercenaire. Une vieille demeure ou un vieillard expia son dernier soupir écrasé par un bombardement orbital.
« Tel’Angor », dit l’étranger.
La trame qui s’étirait sur des décennies était en partie la sienne et celle d’un ordre, son ordre.
L’âge avait fait comprendre à l'étranger que le conflit n’amenait qu’à la peur et à la souffrance...
« Pour toi je serais le Force Vampire... » pesta le monstre, écrasant sans vergogne son ancienne identité sous ce nom. « Tu as juré de sauver une vision, une galaxie de paix. Moi j’ai juré de la détruire. »
L’étranger en continuait de tourner autour de l’abomination.
« Cette galaxie, la Rébellion l’a sauvé de l’Empire. Nous lui avons donné la paix qu’elle mérite et nous l’avions libéré de la corruption, corruption que tu incarnes désormais. »
« Vraiment ? » éructa Tel’Angor, « Vraiment ? »
Un sifflement, un tremblement au niveau du sol le Force Vampire reprit.
« Il n’y a pas de paix, la paix est un mensonge. Il n’y a pas de salut pour cette galaxie, il n’y a que le chaos ! »
Une pause, et l’air crépita en anticipation de l’attaque.
« Seulement le chaos et rien d’autre ! », vociféra l’homme devenu bête noire de la pensée et de la raison. « Et je serais l’investigateur de cette abîme ! »
Tel’Angor hurla et étendit les bras.
Il projeta une tempête d’énergie pourpre sur l’étranger. Le rayon frappa, trancha et submergea de douleur la cible. Le déluge énergétique perça la chair, empoisonna le sang. L’étranger été assailli par des fragments d’agonie d’une centaine de souvenirs d’âmes en peine.
L’étranger força sa jambe droite à avancer, et réussit à faire un pas contre les hurlements de cette décharge fatale. Un autre pas, puis un autre. Plus vite à présent. Sa lumière s’embrasa, incinérant la perfidie du côté obscur. Il chargea à travers l’ouragan énergétique. Tel’Angor hurla de rage. Les rayons du côté obscur jaillirent de tout son corps et le démon du côté obscur enfonça ses griffes longues comme un glaive dans les flancs de l’étranger au moment où ce dernier lui transperçait le torse de son sabre laser. Les vibrations de la danse démoniaque fissuraient les os de son adversaire.

L'étranger appela la Force une dernière fois. Deux éclats de lumière brûlantes explosèrent à l’intérieur du Force Vampire. Tel’Angor relâcha l’étranger en titubant en arrière, libérant ses mains et son corps de la morsure de la lame de l’étranger. Le Force Vampire fit encore un pas, puis se figea. La tempête d’énergie cessa, le démon du côté obscur laissa sa bouche béante. Un unique trait d’énergie sombre jaillit de la bouche du Force Vampire, le souffle était d’une telle ampleur que des rayons se résorbèrent et réfléchirent jusqu’au sommet du dôme, à quinze mètres au-dessus du sol. Il n’y eut bientôt plus qu’une boule d’énergie noire incandescente, et le hurlement d’un désir insatiable. Puis le cri se consuma lui aussi et les rayonnements disparurent.

L’étranger prit une profonde respiration, qui siffla dans sa poitrine, le sang ne coulait plus. Durant quelques instants sa respiration rauque fut le seul bruit en ces lieux.
L’ancien temple n’était plus que des ruines. Il ne resta bientôt plus que la pale parodie de l’être fier et cruel qui s’était dressé ici en conquérant, Tel’Angor avait été défiguré, sa peau brûlée par les émanations de la Force tant les siennes que celles de son adversaire.

Une figure emmitouflée de noir s’approcha, une canne à la main, la mine sinistre.
« Bien, très bien. Es-tu en vie créature du côté obscur ?» Un râle guttural pour seule réponse. Le vieillard repris « Nous avions passé un pacte, j’ai remplis ma part, c’est à votre tour d’honorer votre parole. ». Tel’Angor se releva, tremblant sur ses appuis, son regard jaugea le prophète une dernière fois, avant de s'avancer vers lui et... de s’écrouler lourdement au sol, en silence.


Le corps du Force Vampire fut ramené par le prophète à bord d’une navette en direction du noyau profond pour trouver sur place les soins nécessaires à la survie de l'être noir. La lumière qui avait frappé Tel’Angor l’avait terriblement défiguré, pire encore le nexus de force obscur vivant qu’il était s’était vu amputer d'une partie de sa puissance et ceux de manière définitive. Sa force déclina, l’astre noir était fragmenté, mais son souffle de vie résonnait encore et le jour viendra où tous les fragments ne feront plus qu'un et sa force sera retrouvée.

Le temps passa sur le noyau profond, les blessures physiques guérirent, mais laissèrent des marques indélébiles. Le Force Vampire avait obtenu une demeure sur le continent méridionale au Nord de la planète. Son identité était désormais « connu », il était Tel’Angor celui qui avait sauvé d’un incident l’héritier controversé d’Impératrice Téta.
L’histoire était truculente, ce qui n’aurait dû être qu’un banal voyage de transit pour le jeune Althar Fanrel se transforma en drame. La petite navette qui transportait le prince se cracha au sol, un incident de route avait détraqué les commandes de pilotages. C’est ce qu’avait assuré un vieillard du nom de Jedgar un homme qu’on ne contredisait pas, c’est en tout cas ce qu’on pouvait en déduire des mines résignées des hautes autorités. Blessé grièvement au milieu du grand nulle part, au nord d'Imperatrice Téta sur le continent méridionale, le prince aurait dû succomber à ses blessures avant que les premiers secours ne puissent intervenir. Cela ne fut pas le cas, l’une des atroces particularités du Force Vampire est son statut de nexus d’obscurité vivant, il pouvait être ressenti par le moindre sensitif entrainé il en était cependant de même pour la bête. Attiré par une proie isolée et proche, celui qui n’aurait dû servir que d’amuse-gueule pu révéler son identité dans les temps. Un concours de circonstance provoqué par la volonté d’un vieil homme, permis de récompenser Tel’Angor d'un rang de la basse noblesse en guise de service rendu.
Une fois bien ancré l’infâme créature put rapidement se propulser dans la cour supérieure de par ses relations noués sur le vif et quelques incidents sanglant, lui permettant d’accéder au poste d’Émissaire diplomatique. L’être vicieux se contentait d’obéir au prophète du côté obscur sans broncher, comme l’eau qui dormait il coulerait en suivant les fluctuations du courant, il aidera l’Empire, pour mieux précipiter le chaos et le conflit, car telle était sa volonté, telle était la volonté du côté obscur.




Psychologie :

Sadique, mégalomane, vicieux et prêt à tout pour arriver à ses fins Tel’Angor est un être du côté obscur dans toute sa splendeur malveillante, une engeance aussi pure que la plus noire des onyx. Le Force Vampire baigne dans cette mentalité perfide, il en est irradié et il en irradie. Sa vie passée de sacrifices et d’abnégation a été rayé, il n’y a plus qu’une seule chose qui compte, lui et seulement lui.

Sa volonté de nuire est ancré d’un mépris du vivant et du faible, qui inférieur à sa magnificence n'est bonne qu'à être considéré que comme de la nourriture bonne qu’à être disposer selon ses envies. Des jouets qu’ils sont bon de tourmenter et de distordre à sa guise car telle est son désir égoïste.

La folie sanguinaire, le simple plaisir de faire souffrir pour faire souffrir, pigmenté par une haine d’être tourné en ridicule, trop vaniteux pour pouvoir ne serait-ce qu’entendre les plaidoiries du bétail.

La politique est le jeu des hommes, forcé à s'y essayer, il reste froid et distant d’apparence, la patience ne lui fera pas défaut en publique. Jouer celui qui est imperturbable, rentrer dans les clous, la vérité éclatera aux incongrus souvent d’une giclée de sang la nuit pour ceux qui auront pensé jouer à jeu égale. Son intellect supérieur est ainsi bien souvent parasité par les pulsions du côté obscur le rétrogradant au rang de bête décérébré.

Toute sa haine, toute sa rage n’a nul pareil quant aux sujets des jedis et des siths, des enfants juteux, voilà ce qu'ils sont et qui ne méritent qu’un seul avenir celui d’être consommé.

Il n'y a pas de demi-teinte. Il n'y a que la colère, il n'y a que le vice ... il n'y a que le côté obscur.



INVENTAIRE


Crédits : 2000 Cr
Arme : un sabre laser courbé de 25° au cristal kyber carmin

Possession :
- tenues sophistiquées diverses
- Domaine avec petit manoir et jardin
- titre de basse noblesse
- savoir étendu sur l'ordre des jedis, jedis d'argents, rituel siths, grande réputation dans le noyau (celle d'une personne particulièrement sinistre même pour un impérial) la géopolitique galactique (hérité de son passé de jedi)
Modifié en dernier par Tel Angor le lun. 16 déc. 2019 09:36, modifié 19 fois.
Avatar de l’utilisateur
By Destin
#36566
Bien, donc.

Sachant que ton souhait est de démarrer au Rang 2, en tant que personnage Saga, mon jugement sera critique comme on peut s'y attendre pour de telles prétentions.

Je ne suis pas à l'aise à l'idée de permettre à qui que ce soit d'incarner un tel personnage, mais sans interdit de notre part, nous te permettons cette expérience. Mais je compte bien te placer comme dernier cas de figure ; la créativité n'a pas de limite, mais je crains qu'un jeu équilibré en demande, justement. Et démarrer avec un personnage pareil n'est pas pour garantir un équilibre total sur un plan de puissances physique ou psychique confondues.

Ceci étant dit.




----- Français -----


Au troisième mot de l'histoire, une faute. Ca commence mal, parce que mine de rien, on juge toujours un livre à sa couverture. Elles s'éparpillent un peu partout, les mêmes fautes qu'on voit souvent ailleurs : des pluriels en trop, des pluriels qui manquent, des féminins qui n'existent que peu... bref, l'accord en genre et en nombre met la belle part aux groupes masculins. Et quelques confusions entre participes passés, imparfait, et verbes conjugués.

----- Description physique -----


La description est originale.

----- Histoire -----


Mon problème avec l'histoire ce sont les circonvolutions, les anecdotes extérieures et les tournures alambiquées. Au final, si je fais la synthèse de Tel Angor, je peux dégager une bonne moitié de ce que tu as écris. Autant poser un cadre narratif c'est une bonne chose, autant développer ce cadre ( les rites, la vie Jedi, etc ) autant voire plus que l'axe principal du récit, qui est ton personnage, ça m'a perdu. Je le dis même en clair, c'est ennuyeux.

Puis tu échoues dans le Noyau Profond, et tu deviens Noble Impérial en une ligne, "pour un service quelconque rendu à l'Empire". D'accord. Il suffit d'un service quelconque ? Ramasser le porte-monnaie d'un PDG d'une entreprise d'armement ne suffit pas à devenir noble... Il faut un service qui mérite un petit paragraphe, à minima.

----- Psychologie -----


La psychologie se tient, mais on dirait que tu as rédigé le chapitre "à la hâte" pour terminer ta fiche d'un coup, tard le soir.

----- Possessions -----


Cela peut paraître étrange, mais rien à redire là-dessus.

----- Conclusion -----


La fiche serait passée pour un Rang 1, avec des remontrances sur le français, mais rien d'aussi cassant que plus haut. Pour un Rang 2, c'est clairement non, et cassant. Je n'aurais aucun mal à te dire que ton personnage ne sera pas plus haut qu'au rang 1 pour démarrer le jeu.

Je te laisse néanmoins l'option de modifier, une fois seulement, ta fiche pour la conformer à une vision de Sensitif de Rang 2.

Cela veut dire une fiche totalement exempte de tout ce qui est dit plus haut.

- Français académique intégral
- Récit captivant
- Aucune ellipse ambiguë

Si tu t'en sens capable, prends le temps de réaliser cette fiche parfaite. Sans quoi, nous te laisserons commencer l'aventure au même niveau que les autres.

Bonne chance !
Avatar de l’utilisateur
By Tel Angor
#36570
Je ne pense pas pouvoir pousser plus les améliorations. Je laisse donc le maître du jeu délibéré pour le verdict final.
Avatar de l’utilisateur
By Destin
#36636
Bon, je t'ai laissé pas mal de temps pour corriger.

Corrections qui ne m'ont pas convaincues. La même faute d'introduction est restée, certaines ont disparu, d'autres sont apparues. Et, de façon général, si le style est moins "bloc" qu'avant, je n'ai pas eu ce frisson le long de l'échine qui me confirme le Rang 2.

C'est donc une Validation de Rang 1 pour toi, je le crains. Ce n'est pas une fatalité, toute ascension extraordinaire commence en bas des marches :)

Il te suffira de poster à la suite une proposition de Fiche Force, on on pourra commencer le jeu dans l'Empire, mieux introduit cette fois.

Merci de ta patience et de ta compréhension !
Avatar de l’utilisateur
By Tel Angor
#36645
Tel Angor a écrit :
Image du personnage


FICHE FORCE


Nom : Tel'Angor
Rang HRP : Apprenti
Rang RP : Force Vampire
Orientation : Obscurité à son état le plus brute

Pouvoirs Standard :

Niveau Apprenti :

  • Protection - Poison [Connu]
  • Etreinte [Connu]

Pouvoirs de Base :

  • Bouclier [ Connu ]
  • Dissimulation [ Connu ]
  • Divination [ Connu ]
  • Empathie [ Connu ]
  • Lévitation [ Connu ]
  • Mémoire [ Connu ]
  • Persuasion [ Connu ]
  • Poussée [ Connu ]
  • Saut [ Connu ]
  • Sensibilité [ Connu ]
  • Tapas [ Connu ]
  • Télékinésie [ Connu ]
  • Télépathie [ Connu ]
  • Traction [ Connu ]
  • Traduction [ Connu ]
  • Vision [ Connu ]
  • Vitesse [ Connu ]
  • Voile [ Connu ]

Formes de Combat :

(Forme I) Shii Cho [ [b]Connu]
(Forme III) Soresu [ Connu]



Note au MJ : Je pense avoir compris la chose, je vais donc éviter de briller par plus de grobillisme et me contenter de faire comme tout le monde.

Avatar de l’utilisateur
By Destin
#36696
Bien, voilà qui est nickel !

Je tiens juste à dire que si on peut se sentir inquiété des capacités d'un personnage, rien ne justifie qu'on vienne pourrir un joueur à ce sujet, ni qu'on outrepasse son autorité en jouant les MJs.

Le personnage, et sa 2ème fiche Force, sont validés.
A la recherche de boulot.

https://media.discordapp.net/attach[…]

MandalMotors le Retour

Vrad et Dulgen attendaient que la plateforme d’a[…]

[Scénario] Sauvages et brutaux

https://i.imgur.com/RtOD3Bk.png[…]

Vrad vit une jeune femme sortir de la soute. Ell[…]

https://66.media.tumblr.com/9194[…]

[Scénario] Une enquête sensible

Etant donné l'absence prolongée de Luna, je contin[…]

[Scénario] La peste Rakghoul

Fiche de scénario - la peste Rakghoul No[…]

La réforme de la Force

VIII. Cas Particuliers A) Les PNJ[…]