L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Orbitant autour de la planète des Hutts, Nal Hutta, Nar Shaddaa est le spatioport du monde Hutt, connu dans toute la galaxie pour ses immenses gratte-ciels, ses mécaniciens spatiaux réputés, mais aussi pour sa fréquentation douteuse, composée de tout ce que le secteur compte de hors-la-loi. Surnommée la Lune des Contrebandiers, Nar Shaddaa est effectivement une plate-forme active pour la contrebande dans les bordures Médiane et Extérieure.
Gouvernement : Hutts
Avatar de l’utilisateur
By Sareth
#37822
Ça y est, on abordait le sujet sensible, alors que Misha tenait la main de son compagnon, elle racontait enfin ce qui semblait la tirailler depuis que les deux s'étaient rencontrés. Il se doutait bien que la jeune femme avait dû avoir une expérience traumatisante dans son passé... Et à vrai dire, le jeune homme avait plus ou moins vécu la même chose, à part Rippley, personne n'était au courant de cette histoire d'ailleurs. Tout cela lui rappelait ses propres souvenirs et ses propres cicatrices. Les deux avaient pas mal de choses en commun, dirait-on.

Le deuil et les histoires de cœurs brisés semblaient être monnaie courante dans cette cruelle mais magnifique galaxie ! Le Mandalorien ne savait pas trop quoi répondre. Devait-il être compatissant, la rassurer, détendre l'atmosphère ? Il fut hésitant un court instant, comme si lui aussi cherchait ses mots, et en même temps il y avait de quoi. Lorsqu'il trouva finalement quoi dire, il soupira un instant avant de croiser ses couvert dans son assiette à son tour.

- Je m'en doutais un peu, je vais pas te le cacher... Moi aussi j'ai perdu quelqu'un il y a longtemps, j'étais jeune, ça m'avait tellement marqué que depuis je n'ai jamais osé m'attacher à quelqu'un plus d'une journée, de peur qu'elle meure à cause de moi. Il faut dire que moi et les femmes c'est toute une histoire, parfois je suis maudit, parfois chanceux, parfois les deux... Il rigola un instant. Le cyborg qui m'a transpercé le foie n'est pas étranger à la mort de mon premier amour... Mais dans un certain sens je le comprends, j'ai buté son frère, il a buté ma chérie, je l'ai jeté dans les flammes, il m'a empalé... J'imagine qu'on est à égalité maintenant, je le vois plus comme une épreuve ou une incarnation du karma que comme un type détestable. Enfin bref... Je comprends cette douleur, et vivre avec est toujours compliqué, mais même les pires plaies cicatrisent, il faut faire preuve d'une immense patience, c'est tout. Et j'ai retenu ce que t'as dit sur Mike, c'est un mec bien, ajouta-t-il.


Il s'étira... Il avait réussi à en parler sans pleurer, sans doute parce que ce n'était ni le lieu ni l'endroit, il était fier de lui. En même temps il avait effleuré la surface du sujet, mais aborder ledit sujet en profondeur était encore trop pour lui, pour l'heure, Misha n'en saurait rien de plus, l'idée était de passer une bonne soirée, pas de déprimer ! Le jeune homme entremêla ses doigts à ceux de la rouquine et la regarda dans les yeux avec un joli sourire.
Avatar de l’utilisateur
By Misha Droan
#37833
Il s’ouvrait à elle, et elle en était profondément touchée. Ce n’était jamais facile que de parler de ce genre de chose, et elle en savait quelque chose. Finalement, ils se ressemblaient bien plus que ce que les premières apparences pouvaient laisser penser. Lui aussi avait perdu quelqu’un qui comptait terriblement pour lui, et depuis il vivait avec ça, comme elle. Elle décida de ne pas remuer le couteau dans la plaie, et de ne pas en rajouter. Elle ne retint que le positif : il lui avait dit que jusque-là, il n’avait plus osé s’attacher à qui que ce soit plus d’une journée. Or, cela faisait déjà deux fois qu’ils se donnaient rendez vous, et ils avaient passé plusieurs jours sur Félucia. C’était une petite victoire pour elle. Ca ne voulait cependant pas dire qu’elle était la seule, mais elle gardait espoir.

Ils avaient fini le plat, et le serveur vint leur proposer la carte des desserts. Elle choisit quelque chose à base de chocolat, quelque chose d’à la fois délicat et gourmand, un peu comme leur soirée. Les doigts de Sareth s’entremêlerent aux siens, et leurs yeux se rencontrèrent. Sous la table, son pied vint à la rencontre de son tibia pour le caresser doucement. Quelque soit la suite de la soirée, elle savait déjà quelle était l’issue qu’elle voulait qu’elle ait.

Le dessert arriva, et Misha en goûta un bout, fermant les yeux de plaisir.


- C’est un véritable régal !

Un sourire éclaira son visage, alors qu’elle en prenait une nouvelle bouchée. Le chocolat, c’était son péché mignon, et elle ne cherchait même pas à s’en cacher.

- Et du coup, ce fameux endroit où tu va, tu penses y trouver quoi ?
Avatar de l’utilisateur
By Sareth
#37836
Plus la discussion avançait, plus Misha devenait... Rapprochée. Sareth avait l'impression que si ils n'étaient que tous les deux, la rouquine l'aurait déjà dévorée tout cru. Cela dit, il faudrait être particulièrement hypocrite pour avouer que l'envie n'était pas partagée. Cependant, il fallait se contenir... Au départ, le mercenaire pensait qu'il pourrait résister à Ferret, mais en étant aussi déconcentré, il en doutait. Mais bon, il fallait au moins essayer de sauver la face. Le jeune homme sourit de plus belle... Il pourrait encore une fois commander quelque chose d'autre, mais il adorait tant le chocolat qu'il n'allait pas passer à côté d'un dessert pareil. Il commanda donc la même chose en regardant ailleurs innocemment tandis que les caresses du pied de Misha provoquaient sur son visage un sourire qu'on pourrait qualifier de niais voire de mièvre.

- En effet c'est délicieux... Et pour répondre à ta question, j'en sais fichtrement rien. Mais je pense que c'est important, et puis c'est ce que mon père aurait voulu je pense ! C'est un modèle pour moi, honorable, le cœur sur la main, mais toujours les pieds sur terre et assez intelligent pour ne pas se faire marcher sur les pieds. D'ailleurs il se faisait appeler Renard Gris par le clan... Du coup je suis devenu le Renard pour lui rendre hommage, ricana-t-il. Tout ça pour dire que j'y vais histoire que quelque part dans les profondeurs de l'univers, mon père soit content de moi.


Le jeune homme sourit, plein de nostalgie... Puis il se remit à manger son dessert avec gourmandise. Si Misha affichait un intérêt certain pour le chocolat, Sareth lui dégustait le plat sans se soucier de quoi il pouvait bien avoir l'air ! Il s'ouvrait beaucoup en une seule soirée, il faut dire qu'avec Misha tout était sans prise de tête, on pouvait parler de tout et de rien avec elle. Cela faisait du bien, quelqu'un de confiance.

- Ça faisait un bail que j'ai pas parlé de moi comme ça... Je crois pas vraiment l'avoir fait avant pour être parfaitement honnête, c'est, étrange, mais pas désagréable, termina-t-il en plongeant son regard dans les yeux de Misha.
Avatar de l’utilisateur
By Misha Droan
#37842
Le dessert lui ravissait les papilles, et lui donnait le sourire. La discussion ne gâchait rien, parce qu’elle était très touchée de le voir s’ouvrir de la sorte. Quelque chose de vrai était en train de se tisser entre eux. Une relation de confiance qui les poussait à se confier l’un à l’autre. Elle ne s’était pas attendue à l’entendre parler de son père, qui visiblement tenait une place importante dans son passé et dans ce qu’il était devenu. Un peu comme elle, finalement.

- Mon père a moi, il n’était pas vraiment fier de ce que je fais, mais il l’accepte. Ma mère était pas d’accord du tout elle par contre. Je suis fille unique tu comprends, et mes parents ont commencé par une petite ferme, sur Corellia, et petit à petit, ça a pris de l’ampleur. Aujourd’hui, c’est un des grands sur la planète. De la production à l’industrialisation. Et forcément, ils auraient bien aimé que quelqu’un prenne la relève, tu comprend ?

Evidemment qu’il la comprendrait, elle ne s’en faisait même pas pour ça, et sa question était hautement rhétorique finalement.

- J’étais fiancée aussi. A un espèce de petit bourgeois, pour qui je devais servir de potiche. Tu te doutes bien que c’était pas vraiment la vie dont je rêvais, et qu’il était hors de question de tout ça. Donc je me suis enfuie. Et j’ai commencé les explorations. J’ai découvert le type de vie que je voulais avoir. Et je me suis donné les moyens de l’avoir.

La jeune femme leva vers lui un regard determiné. A ça, pas de doute à avoir, elle savait ce qu’elle voulait dans vie.

- J’avoue. Je n’ai jamais trop aimé parler de moi, de ma vie, ou quoi. Ca n’a jamais été mon truc. Mais là, avec toi… Je pense que tu as le droit de me connaître, n’est ce pas ? C’est pas tout de s’envoyer en l’air, mais ça peut être sympa d’en savoir plus ! Lui envoya-t-elle, un sourire malin sur les lèvres.
Avatar de l’utilisateur
By Sareth
#37855
Ce dessert au chocolat était vraiment délicieux... La seule saveur que Sareth préférait à ce doux arôme c'était la vanille. Vanille qu'il n'hésitait dont il n'hésitait pas à répandre l'odeur absolument partout dans son vaisseau pour couvrir les odeurs corporelles des deux grands gaillards qui y vivaient ainsi que l'odeur du moteur. Son shampooing était à la vanille aussi d'ailleurs. Jusqu'ici, aucun passager n'avait été offusqué ou écœuré par l'odeur, mais le contraire n'aurait pas été surprenant. En tous les cas, le chocolat aussi était savoureux, et le dessert en question lui faisait vite oublier tous ses tracas... C'est d'ailleurs pour ça que quasiment tout l'argent de ses primes, si on excluait l'entretien de son vaisseau et son équipement, était dépensé en nourriture de choix, la vie était trop courte pour ne pas se flatter le palais !

De son côté, comme elle l'avait déjà laissé présager auparavant, la demoiselle était une gosse de riche partie à l'aventure, abandonnant sa Corellia natale et les fermes pour devenir une aventurière. La beauté de la chose avait toujours le don de faire sourire Sareth... Abandonner le luxe et la tranquillité pour se tourner vers le danger et l'aventure, voilà le genre de scénarios qui faisaient rêver, et que peu oseraient essayer... Cependant, il ignorait qu'elle était fiancée à un triste sire de la bourgeoisie. Déjà que le mariage était quelque chose que le Mandalorien ne trouvait pas si féérique que ça, se verrouiller administrativement avec un type que l'on aimait pas, cela lui donnait des frissons...

- J'aurais pas dit mieux, surtout que t'as l'air d'en avoir à raconter des histoires intéressantes ! Répondit-t-il avec une lueur espiègle dans le regard. Il faut que je me maintienne au niveau, mes histoires vont finir par sonner banales à côté des tiennes, rigola-t-il. Enfin, plus sérieusement, partir d'une famille riche de Corellia pour arriver jusqu'ici avec autant de vécu c'est juste fou, ça force l'admiration, déclara-t-il avec sincérité.


A présent, Sareth se demandait sincèrement quelle allait être la suite des événements... Cela promettait d'être intéressant, même si le jeune homme appréhendait quelque peu la rencontre avec cette mystérieuse Ferret, ça pouvait être génial tout comme ça pouvait mal finir. Mais bon, la soirée se passait à merveille, il n'était ni l'heure d'être parano, ni l'heure d'être pessimiste !
Avatar de l’utilisateur
By Misha Droan
#37866
Ils arrivèrent au terme de leur repas, après s’être régalés comme il le fallait. La jeune femme n’avait absolument plus faim, si ce n’était de son adorable compagnon qui lui faisait encore des compliments sur elle et sur ses choix de vie. Ils remercièrent le serveur, et se levèrent. Misha savait très bien où elle voulait aller ensuite. Aux tables de jeu. Pourtant elle n’était pas vraiment une joueuse. Un peu de temps en temps, comme tout le monde, histoire de perdre plus que de gagner comme le veut la coutume. Quelques tours de machine à sous, tout au plus.

La jeune femme descendit les marches avec prudence. Perchée sur des talons aiguille de douze centimètres, Sareth n’avait aucune idée du périple que c’était, et à quel point la chute était imminente à chaque marche descendue. Mais elle s’en sortait avec prestance, visiblement habituée à de tels exploits. Si bien qu’une fois arrivés au pied des marches, quelques regards se tournèrent vers eux, et en particulier vers elle.


- Si cela ne t’embête pas, j’aimerai bien retrouver mon amie…

Evidemment, il n’était pas question de le mettre dans l’embarras, ou de ruiner leur entrevue en faisant quelque chose qui lui aurait déplu. Mais d’un autre côté, elle avait vraiment envie de revoir la jolie rousse. D’ailleurs, au moment où elle réfléchissait à tout ça, son bras glissé sous celui de son amant, elle la vit. Personne ne pouvait la louper.

Délicieusement habillée d’une robe noire, longue, coupe sirène, fendue le long de la jambe gauche jusqu’à mi cuisse, dont le bustier était délicatement relevé d’un liseré doré, une cascade de cheveux rouges – pas roux pâle comme la chevelure de Misha, non, d’un rouge flamboyant – ramenée sur son épaule droite, la quadragénaire lançait des jetons sur le tapis devant elle, un verre à la main, en train de rire en minaudant aux belles phrases d’un homme bien plus âgé – et potentiellement bien moins riche qu’elle -. Lorsqu’elle fut dans son angle de vue, Misha lui adressa un petit signe de la main, qui eut pour effet de se faire lever tout de suite sa destinataire.


- MISHA ! Ma belle !

Les deux femmes s’enlacèrent un instant, avant de finalement se séparer.

- Je dois avouer que je ne suis même pas surprise de te croiser ici. Mais comment va-tu ? Il y a tellement longtemps que je ne t’ai pas vue !

- Oh tu sais, je voyage par ci par là, comme à mon habitude. Quelques affaires à gérer… La vie d’un chef d’entreprise quoi !

- Oh je n’ai aucun mal à t’imaginer très occupée ! D’ailleurs, je te présente Sareth, mon… Ami. Sareth, je te présente Ferret !

Effectivement, elle n’avait pas su comment définir leur relation. Devait elle le présenter comme son compagnon ? Ils n’avaient pas encore vraiment défini ce qu’était ce qu’ils vivaient ensemble. Ferret tourna le regard vers Sareth, et le détailla de haut en bas, puis de bas en haut, sans aucune gêne, comme elle regarderai une part de gâteau à un anniversaire.

- Je ne peux que constater que tu sais t’entourer…
Avatar de l’utilisateur
By Sareth
#37886
C'était donc elle la mystérieuse Ferret... Misha n'avait pas menti, pour son âge, la dame ne manquait ni de panache ni de vitalité. Sareth comprenait peu à peu qu'en effet, l'affaire allait se révéler complexe plus prévu... Mais bon, même si le Mandalorien avait quelques faiblesses face au sexe opposé, il savait se tenir un minimum. Il regarda ailleurs un instant, faisant mine de ne pas remarquer qu'on le dévorait des yeux comme la devanture d'une pâtisserie. Une nouvelle information qui se confirmait, Ferret avait le feu aux fesses. Dans quelle pétrin le jeune homme s'était-il encore fourré...

Misha ne crut pas bon de préciser la nature de leur relation, logique, leur histoire n'était pas tout à fait officielle, mais dans ce cas précis il eut été bon de le préciser, peut être cela aurait-il pu calmer les ardeurs de la femme fatale qui commençait déjà à chauffer Sareth. Comment réagir, positivement, négativement, faire semblant de ne rien avoir entendu ? Arf... Ce n'était pas très poli de mal réagir à un compliment de toute manière. Autant rester cool et... Tâcher de ne pas succomber au stress.

Le regard neutre de Sareth alla d'abord au contact des yeux de Ferret et mourrait d'envie de descendre, mais pour ne rien laisser paraitre il devait rester aligné avec le visage de la dame aux cheveux de feu et ne pas quitter cet axe. Après tout quelle idée de regarder ailleurs, à part quasiment le double de ce que Misha possédait, Ferret n'avait rien à cacher sous son décolleté ! Oups, le regard du jeune homme avait dévié, mais c'était moins d'un instant, avec un peu de chance personne n'avait rien vu... Pitié que personne n'ait rien vu. Une polie révérence pour rapidement cacher ce regard furtif, et le jeune homme embrayait sur les présentations !

- Bonsoir Ferret, heureux de vous rencontrer et... Merci du compliment. Je suis Sareth, Chasseur de Primes, termina-t-il avec un sourire un poil gêné.
Avatar de l’utilisateur
By Misha Droan
#37894
Elle espérait de tout cœur ne pas avoir vexé son compagnon, mais elle n’avait pas été capable de trouver les bons mots pour désigner ce qu’ils étaient. Peur d’aller trop vite, de l’effrayer… Elle avait préféré rester sobre. C’était sans doute mieux comme ça. Cependant, à l’abri des regards, discrètement, sa main vint chercher la sienne pour y entremêler ses doigts. Misha avait saisi son regard, porté vers les attributs bien plus intéressants de Ferret que les siens, mais elle ne dit rien. Au contraire, ça l’amusait de le voir légèrement gêné. D’autant plus qu’elle savait très bien que son aînée s’en amuserait. Et qui pouvait la blâmer de ça ?

- Chasseur de primes. Un aventurier, quelqu’un qui aime le risque et l’expérience donc.

La rouquine pouffa légèrement avant d’échanger un regard complice avec Ferret. Elle était tout bonnement incorrigible, et pour l’avoir vue à l’œuvre quelques fois, elle savait parfaitement qu’elle avait la dent dure. Misha tourna la tête vers Sareth pour lui envoyer un clin d’œil amusé. Elle ne voyait pas d’un mauvais œil le petit jeu de l’ancienne voleuse du Soleil Noir, et même si elle n’encourageait pas le Mandalorien à jouer un peu trop, elle lui lâchait un peu la bride. Elle ne voulait pas faire partie de cette catégorie de gens étouffants, qu’on finit par ne plus supporter. Il était avec elle ce soir, et ça lui semblait déjà suffisant.

Le reste de la soirée se déroulait parfaitement bien. Les parties de jeu s’enchaînaient au même rythme que les verres, et Ferret se chargeait de subvenir à toutes les dépenses. Bien évidemment, ils faisaient tout de même au mieux pour ne pas lui faire perdre trop d’argent, bien que Misha ne soit pas bien douée aux jeux. D’ailleurs, la rouquine commençait à être plus que joyeuse, grisée par l’alcool qui commençait à s’accumuler dans ses veines. La tête posée sur l’épaule du Mandalorien, elle n’en était que plus câline, plus démonstrative. Ce qui n’avait pas échappé au regard de l’autre femme, qui lui souriait de manière équivoque. Celle-ci d’ailleurs déchaussa son pied, pour venir caresser doucement la jambe du chasseur de prime, un sourire au coin des lèvres.


- Si vous n’avez rien de plus pressant à faire, nous pourrions discuter encore un peu dans ma chambre ?

- Oh et bien heu… Nous avons réservé aussi, mais dans l’absolu, je n’y vois pas d’inconvénient ? Sareth, qu’en penses tu ?
Avatar de l’utilisateur
By Sareth
#37909
Sareth avait l'habitude d'alterner le rôle du chasseur et de la proie... Mais lutter contre un Nexu enragé était moins complexe que face à une dame en chaleur comme Ferret. Contre une bête sauvage vous frappiez, vous tiriez, vous tranchiez dans le lard et on en parlait plus, dans le cas de Ferret, on était même pas sûr de vouloir lui échapper, on voulait se laisser attraper pour savoir ce qu'elle nous réservait, là était le piège. Misha semblait ne pas mal le prendre, un miracle... Et le Chasseur de Primes n'était pas au bout de ses surprises vu la suite de miracles qui lui arrivèrent. Pas au jeu cependant, bien que le jeune homme, stratège et rusé, appréciait faire tourner ses adversaires en bourrique et les plumer, sa tête était ailleurs.

A mesure que les parties avançaient, les verres s'enchaînaient... Sareth essayait de rester sage et simplement se désinhiber, car au delà, le jeune homme avait l'alcool triste, rien de mieux pour casser l'ambiance d'une soirée en perspective ! Misha, elle, ne comptait pas les verres et devenait de plus en plus câline, ça n'était pas gênant, bien au contraire, le Mandalorien se sentait parfaitement bien et ne voulait pas être ailleurs qu'à sa table... Cependant, Ferret aussi devenait de plus en plus désinhibée, et à chaque fois que le jeune homme regardait un peu l'état de ses compagnonnes de jeu, la dame aux cheveux de feu dévorait Sareth du regard en mettant son décolleté bien en évidence. Le Mandalorien rougissait à chaque fois et prétendait que c'était l'alcool et la chaleur ambiante ,sans grand succès, mais Misha semblait bien trop joyeuse pour vraiment réprimander son compagnon à ce sujet.

Finalement, Ferret proposa que le groupe, après s'être bien amusé, termine la soirée dans sa chambre... Le doute planait encore un peu dans la tête du jeune homme quand aux envies peu dissimulées de la dame à robe noire, mais la dernière parcelle de doute quitta immédiatement l'esprit de Sareth lorsqu'un pied nu vint taquiner sa jambe par dessous la table, sans prévenir. Le Mandalorien devait répondre à la question pile à ce moment, et il était très dur de se concentrer quand un pied se baladait et frôlait vos parties les plus intimes, tout ça accompagné d'un sourire charmeur. Ajoutez à ça une rouquine sur votre droite qui vous demande votre avis en étant appuyée de tout son poids contre vous, et vous avez de quoi perdre rapidement vos moyens.

- Hum eh bien je ne sais... Le pied de Ferret passa dans une zone privée, coupant la phrase du chasseur de primes... Okay, Ferret avait brisé le dernier rempart à force d'attaques répétées, aidé par l'alcool et l'ambiance très tendue de la situation, le jeune homme lâcha prise. Atchaaaa ! Éternua faussement le jeune homme dans sa manche. Mes excuses pour ça, je disais donc oui, je n'y vois pas d'inconvénient, vous avez un don indéniable pour mettre l'ambiance, et puis vu le nombre de crédits que vous nous avez prêté, ça me semble la moindre des choses de ne pas vous laisser en plan ici, répondit le chasseur de prime avec un ricanement approbateur et un poil complice.


Pendant que le jeune homme répondait, discrètement sous la table, sa main caressait le pied visiteur avant de remonter le long de la jambe de Ferret pour s'arrêter au mollet, la main baladeuse se retrouvant limitée par la distance qui la séparait de sa cible. Bien sûr le regard de Sareth était tourné vers Misha, mais la main baladeuse, elle, indiquait tout l'inverse et caressait sans vergogne la peau de la quadragénaire. Finalement, le jeune homme se tourna vers son interlocutrice aux cheveux rouges avec un beau sourire comme le Mandalorien savait si bien en faire. Cependant, le jeune homme n'oubliait pas sa compagne, cette dernière, le câlinant à moitié, était tenue par la hanche, et Sareth posait gentiment sa tête contre la sienne, les deux se reposant l'un contre l'autre... Il ignorait comment la suite de la soirée allait se terminer vu la façon dont elle virait, mais le jeune homme avait mis les pieds dans un terrain dangereux et brûlant.
Avatar de l’utilisateur
By Misha Droan
#37913
Oh Misha n’était pas dupe, loin de là, et elle avait bien compris que quelque chose qu’elle ne maîtrisait absolument pas était en train de se passer. Un jeu auquel Ferret était bien plus forte et bien plus entraînée qu’elle. L’alcool aidant, elle était passée au rang de suiveuse, laissant la place à l’autre rouquine, qui savourait avec un amusement non dissimulé les caresses du mandalorien sous la table. Celle-ci retira sa jambe en douceur, pour rechausser son pied, tournant le regard vers une Misha aux yeux brillants. La soirée avait assez duré, et il était temps de passer à la suite de la nuit. Elle quitta la table de jeu, invitant ses nouveaux amis à la suivre. Ceux-ci se dirigèrent vers l’ascenseur privatisé, qui permettait d’atteindre chaque chambre grâce à une clé codée.

Lorsque les portes se refermèrent, Misha referma ses bras autour du cou de son compagnon, pour venir y déposer de doux baisers. Face à eux, Aeria ne quittait pas Sareth des yeux, un sourire au coin des lèvres. Oh, de toute façon, il n’y avait que deux solutions : soit il avait parfaitement compris ce qu’impliquait de monter dans cette chambre, et il était juste bien trop joueur, soit il n’avait pas saisi, et il était parfaitement idiot. Mais elle penchait plutôt pour la première solution.


- Je suis désolée… Glissa Misha à l’oreille du chasseur de primes. Je crois que notre tête à tête n’en sera pas un pour l’instant, j’espère que tu ne m’en veux pas.

Les portes de l’ascenseur s’ouvrirent sur une grande suite luxueuse, au centre de laquelle trônait un grand lit rond garni de coussins moelleux. Les couleurs claires donnaient un air épuré à la chambre, et par une grande verrière on pouvait voir la salle de bain où se trouvaient une douche ainsi qu’une grande baignoire. Ferret se dirigea vers le mini-bar, d’où elle tira une nouvelle bouteille, histoire que ses invités n’aient pas la gorge sèche. Misha lui sourit, avant de se tourner vers Sareth qu’elle embrassa avec gourmandise.

- Chasseur de primes, du coup, Monsieur Sareth ? Vous avez l’habitude de chasser du gros gibier ? Ou vous être plutôt un sage coureur de lièvres ?

Elle haussa un sourcil. Bien sûr que cette interrogation avait un double sens assez peu dissimulé concernant la suite de leurs aventures. Elle les invita à venir s’asseoir dans le canapé, plaçant volontairement Misha entre eux deux.
Chroniques de Milo Solana

SUIVI DES RP: Episode I:

https://zupimages.net/up/20/22/bpe2.[…]

Demande de Fiche Eco - Le Luxor

https://pbs.twimg.com/media/Dk7WDEMW0[…]

Je fais se poste pour discuter de la création de m[…]

Torga « le Hutt » Nijiladii [Terminé]

Merci à toi, je m'en vais faire ça tout de suite e[…]

Livraison

https://cdn.discordapp.com/attac[…]

https://i.gifer.com/6Mdo.gif […]

Q ue voilà une drôle d'expédition ! Une explora[…]