L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Planète au climat tempéré et à l'environnement accueillant, Mrisst, le monde natal des Mrissi, a forgé sa réputation grâce à ses prestigieuses académies d'arts et de sciences. Sa position particulière aux portes du Noyau en fait également un monde d'importance stratégique pour la Nouvelle République.
Gouvernement : Confédération des Systèmes Unis
Avatar de l’utilisateur
By Luna RedMoon
#37952
Luna savait maintenant enfin l’identité de ce mystérieux jeune homme. Cela la rassurait énormément de savoir au moins son nom et prénom. Elle voulait en savoir un peu plus sur lui pour apprendre à le connaître d’une part et savoir à qui elle s’adressait et si elle pouvait notamment lui faire confiance. Elle dansa doucement dans les bras de son partenaire en fermant les yeux et se lâchant. Luna finit doucement sa danse dans les bras de son partenaire qui ne la lâchait pas des yeux. Elle rougit d’ailleurs de ces nombreux regards encore timides de ce premier contact.

En entendant un morceau de rock comme elle aimait, elle sourit ravie. Quand il lui prit les deux mains et l’entraina sur un nouveau pas de danse elle le suivit de bon cœur. Au moins son partenaire savait danser ! Elle enchaîna tous les mouvements avec précision mais fut très surprise quand il la fit passer entre ses jambes. Elle eut du mal à glisser avec sa longue robe mais il la récupéra assez aisément. Elle ria avec son partenaire ravie de pouvoir autant danser. C’était si bien de pouvoir danser. Elle se sentait elle-même quand elle valsait où danser au rythme des musiques telle un petit oiseau. Au moment où la musique s’arrêta, elle était restée dans ses bras. Elle rougit de se retrouver dans cette position. Luna vit que Vrad la regardait avec intensité, toujours essoufflé. Elle respira doucement le souffle court elle aussi. Une mèche de ses cheveux s’échappa de sa coiffure sur son visage. Quand elle le vit rattraper sa mèche et frôler sa joue elle rougit entièrement des joues au front, gênée. Elle détourna le regard quand celui-ci la dévora du regard.

Quand il lui proposa de venir elle tenta de répondre poliment qu’elle avait d’autres personnes à voir dont Alayna MAIS il ne lui laissa pas le temps de répondre et lui tira le bras pour l’emmener à l’écart du monde à son plus grand désarroi. Elle n’arrivait pas à comprendre ce qui se passait avant d’arriver sur la terrasse. A l’intérieur d’elle-même Luna était perturbée par le fait qu’il ne lui laisse pas le choix. Cela l’énervait déjà au plus au point qu’il ne lui est pas laisser dire quoi que ce soit. Qui était donc cet homme pour se permettre ce genre de chose ? Et en plus il lui donnait une nouvelle coupe…Voulait-il la souler ? Luna était vraiment perplexe. Elle se posait beaucoup de questions. Elle eut du mal à attraper la coupe qu’il lui tendait sans la briser tant sa colère enflait en elle à cause de son côté obscur qui la chatouillait fortement. Elle tenta de se calmer et mis un peu de distance entre Vrad et elle. Elle avait besoin d’air. A peine eut-elle fait un pas en arrière qu’il alla vers elle pour lui déposer sa veste sur les épaules. D’accord la nuit était douce et fraiche mais elle n’avait pas du tout froid surtout après ses deux danses endiablées. Elle voulu protester et retirer la veste mais il trinquait déjà avec elle. Elle n’eu d’autre choix que de trinquer avec lui malgré sa forte envie de lui renverser le verre au visage pour son insolence et de lui rendre aussi rapidement et poliment sa veste par la suite. Heureusement qu’elle gardait ses bonnes manières pour ne pas exploser face à Vrad qu’elle ne connaissait que depuis quelques heures voire quelques minutes au vu de leur premier contact. Au fond d’elle-même sa force bouillonnait. Elle ferma un peu les yeux pour se contrôler. Elle ne voulait pas se servir de sa force mais ni Ewilya ni Alayna n’étaient là pour l’aider. Elle paniquait de ne pas avoir eu le choix. De se retrouver seule avec cet inconnu. De porter sa veste. Elle avait très envie de retourner se réfugier à l’intérieur plus proche des personnes en qui elle avait totalement confiance.

Elle se tourna doucement vers lui cachant sa timidité et sa serra doucement sa main sur sa coupe pour éviter de paniquer et de faire un geste trop brusque envers leur invité. Quand il la complimenta elle rougit doucement. Personne ne lui avait jamais dit cela. Elle baissa doucement sa tête intimidée. Soudainement il s’approcha d’elle et posa sa main droite sur sa joue et…commença à lui caresser sensuellement sa joue avec son pouce ! Elle paniqua totalement et sentit la pression montée en elle d’un cran. Elle trembla. Elle ne voulu pas appeler Ewilya et Alayna par la pensée mais ne put pas contrôler sa force. Il la complimenta à nouveau et cela l’a fit rougir encore plus. Certes tous ces compliments étaient gentils et adorables mais elle était gênée de par la situation. Doucement et sans pouvoir totalement se contrôler, ses yeux prirent doucement une lueur rouge et elle lâcha brutalement sa coupe surprise à cause de son geste.

« Merci pour tous vos compliments mais vous envahissez mon espace privée actuellement… »


Elle se décala doucement en repoussant sa main par la force.

« De plus, je ne vous ai pas accordé mon consentement pour vous suivre. Et enfin…on ne touche pas une femme qu’on vient à peine de rencontrer ou avez-vous mis votre galanterie monsieur Kist ?! »


Elle ne put retenir sa force plus longtemps et l’envoya malgré elle valser par-dessus le balcon de la terrasse directement dans la mare. Surprise par son manque de contrôler, elle se pencha doucement par-dessus le balcon inquiète. Elle serra ses poings en rougissant mal à l’aise de l’avoir fait tomber dans la mare de la sorte. Elle cria meurtrie :

« Ça va ? Excusez-moi je suis vraiment navrée…Je…Je ne me suis pas contrôlé ! »


Elle se pencha pour voir ou il était et pouvoir l’aider, mais son karma la rattrapa assez rapidement et elle commença doucement à basculer en avant par-dessus le balcon. Elle poussa un cri et ferma les yeux paniqués à l’idée de tomber aussi dans la mare.
Avatar de l’utilisateur
By Sareth
#37953
Sareth discutait tranquillement avec Jack et Alayna… Le moins que l’on puisse dire c’est que le jeune Crypston était de nature imprévisible et étonnante, mais ça avait le mérite d’être extrêmement drôle, c’était bien pour cette raison que c’était sans doute le client préféré du jeune Mandalorien. La discussion aurait pu durer encore longtemps si une scène pour le moins étrange ne s’était pas déroulée sur la piste de danse. Un jeune homme mystérieux pour le moins fougueux entamait une danse extrêmement collée et rapide avec la jeune Luna qui semblait apprécier l’évènement. Jusque là rien d’anormal me direz vous.

Cependant, une fois la performance terminée, que Sareth applaudit en bonne et due forme, le jeune homme fut pressé d’emmener à ses côtés la jeune femme sur le balcon. En temps normal le Mandalorien n’en aurait pas fait tout un fromage, mais vu que c’était la pupille de sa patronne dont il s’agissait, il était quelque peu méfiant. Il ne voulait SURTOUT pas que la Prima ait quoi que ce soit à redire, la voir en colère était la dernière de ses envies. Plutôt arracher les viscères d’un Rancor enragé à mains nues que de défier quelqu’un avec un bras aussi long. Aussi, il se tourna un court instant vers Seven.

- Tu sais qui c’est ce mec ?
- Je ne reconnais pas son faciès, il ne fait pas partie des invités prestigieux de la Prima, c’est une évidence.
- Garde ton œil sur lui d’accord ? Si jamais il y a le moindre problème préviens moi vite.
- J’utilise quoi comme signal pour vous prévenir ?
- Hum… "Comment est votre blanquette ?".
- Ma blanquette ?
- Non Seven, c’est le nom du signal, deux points, ouvrez les guillemets "Comment est votre blanquette ?".
- Mais pourquoi une blanquette ?
- Ne pose pas de questions, dis le c’est tout.
- … Entendu Sareth, je n’y manquerai pas.


La suite de la soirée se déroula sans trop d’encombre, voir l’Amiral Trench danser était une vision que l’on voyait rarement dans une vie, et Sareth était très fier d’avoir vu ça au moins une fois dans sa courte mais épique existence. Cependant, le mystérieux jeune homme devenait réellement collant avec Luna. Les capteurs de Seven commençaient à se dire qu’il y avait un problème. Lorsque, pour une raison inexpliquée, le jeune homme passa par dessus le balcon sans prévenir, le droïde comprit qu’il y avait effectivement un problème ! Aussi, il crapahuta jusqu’à Sareth en tentant de ne pas déchirer son costard plus cher que trois planètes mineures de la bordure extérieure et lui tapota l’épaule alors que Sareth et Jack rigolaient de bon cœur.

- Deux points, ouvrez les guillemets "Comment est ma blanquette" ?


La main de Sareth épousa son visage un court instant avant que le jeune homme ne lève les yeux au ciel.

- Merci Seven, on peut toujours compter sur toi, change rien.
- Quoi, c’est blanquette que vous n’avez pas compris ?
- Non non, c’était impeccable.
- Par contre il faut vraiment se dépêcher.
- Dépêcher comment ?
- Dépêcher très très très très très très vite.


Le jeune hommes déglutit, expliqua à Alayna et à Jack que le devoir l’appelait en urgence et slaloma entre les convives en courant, attirant tous les regards vers lui. Lorsqu’une table vint se mettre sur la route du balcon, peut être était-ce la peur de la colère d’Alayna, ou bien simplement la tension de la scène, mais au lieu de contourner cette immense table et perdre un temps considérable, il fit quelque chose de bien plus osé. Sareth fonça le plus vite possible, glissa sur le sol parfaitement astiqué, passa sous la nappe en priant pour sa tête ne tape rien, et une fois passé de l’autre côté, percuta un serveur, ce qui envoya toutes ses coupes d’émeraude en l’air. NON !!! Si une seule de ces coupes tombaient, c’était le fiasco ! Ni une ni deux, le Mandalorien attrapa le plateau du serveur et réceptionna toutes les coupes d’émeraude au vol… Une fois l’exploit accompli, tout le monde le regarda avec des yeux écarquillés.

- Quoi ? N’avez vous donc jamais vu un chef de la sécurité qui glisse sous une table ? Reprenez les festivités, c’est un ordre !


Tout le monde reprit lentement ses activités, un peu gêné. Sareth rendit le plateau au serveur en lui tapotant l’épaule puis fonça vers le balcon en vitesse. Une fois sur les lieux, il fut sidéré de voir Luna trébucher vers l’avant, aussi ne voulant pas perdre son travail sur une bêtise pareille, le Mandalorien sauta et rattrapa Luna par la main, manquant de tomber lui aussi, avant de tirer de toutes ses forces pour la faire remonter sur le balcon ! Mission accomplie ! Une fois Redmoon hors de danger, le jeune homme souffla un coup, réajusta son costard comme si rien ne s’était passé, et rigola avant de regarder la jeune femme.

- Pfiou… Si vous saviez la frayeur que j’ai eu, en vous voyant tomber du balcon je pouvais déjà voir les yeux de la Prima me foudroyer de colère, expliqua-t-il entre deux fou rires. Qu’est-ce qui vous a pris de tomber comme ça, vous étiez d’humeur fugueuse ? Je peux tout à fait comprendre et figurer qu’on s’ennuie vite dans ce genre de festivités mais quand même, ne partez pas tout de suite, vous n’avez pas encore eu le plaisir de voir l’Amiral Trench danser, c’est excellent ! Vous sauterez du balcon après avoir vu ça... ! Mais j’y pense, il y avait pas un relo- Un garçon qui vous accompagnait ?
Avatar de l’utilisateur
By Vrad Kist
#37955
Vrad c’était très mal débrouiller en fin de compte. La jeune femme avec lui était complètement terrorisée. Il avait agi très maladroitement. Le non-port de son armure n’excusait pas tout mais peut-être que n’avoir jamais connu de femme aurait pu l’aider, mais pour cela il aurait fallu qu’il en parle et pas qu’il emmène Luna à l’écart de tout le monde. La jeune femme n’en pouvait plus et Vrad n’eut pas le temps de faire quoi que ce soit de plus il se retrouva à valser du balcon. Le Mandalorien essaya de regarder ce qui l’attendait en bas. Il put distinguer difficilement une mare avec le peu de lumière qu’il y avait. Il réussit tant bien que mal à atterrir sur les fesses dans l’eau de la mare.

Vrad était complètement trempé et son costard était dans un piteux état. Il était assis dans la mare et il réfléchissait à comment cela avait pu arriver. Il comprit que Luna possédait la Force. Grâce aux contacts qu’il avait eus sur Mandalore avec l’Ordre Luxien, Vrad pouvait distinguer un utilisateur de la Force. Puis vu ce qu’il venait de se produire n’importe qui aurait pu le deviner. Vrad releva la tête et il put voir Luna qui se penchait au balcon pour crier.


« Ça va ? Excusez-moi je suis vraiment navrée…Je…Je ne me suis pas contrôlé ! »

Vrad n’eut pas le temps de répondre. La jeune femme était en train de basculer du balcon et elle allait elle aussi tomber. Vrad se préparait à se relever et à accourir à son secours mais l’homme au masque de renard apparu dont on ne sait où. Il rattrapa Luna par la main avant qu’elle ne bascule et il l’empêcha de basculer. Vrad était soulagé, il continua à ce relevé et il s’éloigna dans l’ombre du palais. Il avait fait de très grave erreur ce soir. Vrad n’était décidément pas fait pour la vie avec d’autres non-mandalorien. Il aurait au moins aimé s’excuser auprès de cette Luna mais il avait fait assez de mal pour ce soir. Le Mandalorien espérait que Dulgen ne s’ennuie pas trop. Il retira son masque et le rangea dans sa poche avant de repartir en ville à son hôtel.


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Dulgen était en train de regarder Vrad danser avec cette femme. Ils avaient l’air de bien s’amuser tous les deux. Le vieux mandalorien se souvenait de lui à l’époque où il courait les femmes, il était bien jeune mais cette époque était maintenant révolue. Dulgen était dans ses pensées quand il vit Vrad passer avec la jeune demoiselle et l’emmener sur le balcon. Dulgen trouvait que son jeune ami allait peut-être un peu vite en besogne mais on lui avait toujours appris qu’il fallait tenter dans la vie. Dulgen se servit une autre coupe quand soudain il vit un homme avec un masque de renard courir en direction du balcon où Vrad avait emmené la jeune femme. Le Mandalorien posa sa coupe et regarda la glissade spectaculaire de cet homme… Il le vit arriver sur le balcon avec cette jeune femme mais Vrad avait disparu. Ne cherchant pas plus d’explication Dulgen comprit qu’il y avait un problème avec son ami. Il se dirigea vers la sortie quand soudain…..
Avatar de l’utilisateur
By Marak Koress
#37957
Dulgen regardait Vrad danser avec cette femme. Ils avaient l’air de bien s’amuser tous les deux. Il vit Vrad passer avec la jeune demoiselle et l’emmena sur le balcon. Dulgen se servit une autre coupe, alors qu’un jeune homme vint faire de même, il se retourna pour examiner la foule, puis initia la conversation avec Dulgen…

    « Sam: C’est ma première de cet envergure, de… la réception je voulais dire ! Mais bon, c’est une première pour bien des choses quand on a mon âge ! Je ne vous embête pas plus longtemps, et ne vous en faites pas trop, il a plus eu mal à l'orgueil qu’autre chose, surprenament ! Tenez, voici ma carte, faites quelques recherches, puis contactez-moi quand vous aurez décantés de cette soirée, désolé ma partenaire de danse s’impatiente, je dois y retourner ! À Bientôt ! »

« De plus, je ne vous ai pas accordé mon consentement pour vous suivre. …on ne touche pas une femme qu’on vient à peine de rencontrer… Où avez-vous mis votre galanterie monsieur Kist ?! »

... et sans qu’elle ne le touche, l’homme alla valser par-dessus le rempart du balcon… Alors que Sam après avoir fait quelques pas, on entendit l’émoi au loin, sans trop en savoir le contexte, se retourna vers Dulgen avec un léger sourire en coin, un sourcil se releva, tel un lutteur connu pour cette marque de commerce, et son père adoptif aussi, il leva sa coupe et bu à la santé de cet amour propre bafoué, sachant sa prédiction bonne, puis laissa sa coupe vide sur un plateau d’un serveur qui passait pour retourner à la danse avec la ravissante compagnie d’Aurore. alors qu’on vit un homme avec un masque de renard courir en direction du balcon où Vrad avait emmené la jeune femme.

Dulgen posa sa coupe et regarda la glissade spectaculaire de cet homme… Il le vit arriver sur le balcon et saisir la demoiselle à la robe bleu, avant qu’elle ne tombe elle aussi à son tour, mais Vrad lui avait disparu. Ne cherchant pas plus d’explication Dulgen comprit qu’il y avait, effectivement, un problème avec son ami.


Avatar de l’utilisateur
By Torga Nijiladii
#37984
ImageNar Shaddaa - Le Joyau de Nar Shaddaa


Torga regarda une dernière fois le combat entre le gamorréen et le zabrak avant de se détourner. Il avait organisé un combat improvisé dans une section du palace qu'il avait transformer en arène pour la soirée, pensant que cela allait le divertir et le détendre... Malheureusement, il c'était trompé.
Le bon coté des choses étaient que les bénéfices qu'il allait se faire via les paries allaient pouvoir atténuer l'ennuie qu'il éprouvait à l'instant. Après tout, qu'est ce qu'il pouvait bien attendre d'un combat faussé.

Il ferma les yeux, écoutant les cries et insultes de la foule tout en profitant du massage que lui procurer ses filles. Il ne put s’empêcher un sourire d’apparaître sur son visage en se détendant sous leur doigt expert.
Une clameur soudaine, lui apprit malgré ses yeux fermés, de la fin du combat. Ouvrant les yeux de manières paresseuses, il regarda le zabrak, l'outsider brandir sa vibro lame ensanglanté en l'air surplombant le corps démembré du "cochon" sous les acclamations de la foule devenu folle sous l'effet du sang, de l'alcool et des drogues multiples qu'ils avaient du consommer.

Sachant qu'il était de son devoir d'intervenir, il se redressa en poussant ses masseuses avant de s'avancer un peu sur son trône et de commencer a parler.


- lhokiua bai champio Kokram bu sacan! Dit-il en tendant la main vers le zabrak qui s'inclina dans sa direction

Comme sous une instruction silencieuse, deux zabraks aux courbes enchanteresse entrèrent dans la cage et se collèrent de manière lascive au champion qui lâcha sa vibro lame pour profiter de leur corps sous les cries d'excitation de la foule.

Torga hocha la tête, sentant que l'ambiance était des plus favorables pour de plus ample bénéfice et il ne fallut pas attendre longtemps avant que des serveuses et ses joyaux apparaissent pour jouer de leur charme dans la foule excité pour rendre se moment des plus mémorables pour eux.

D'un autre mouvement de sa main, les masseuses se remirent à l'ouvre sur son corps tandis qu'il vit du coin de l’œil arriver sa préférée... La Maîtresse des Plaisirs, dont la robe rouge ne faisait qu'exacerbé sa beauté, se dirigeait vers Torga avec son fameux sourire carnassier au lèvre.


- Maître... J'ai une invitation pour vous. Dit-elle toujours aussi flamboyant

- Ba kanieh? Peee? Torga lui rendit son sourire, sachant pertinament qu'elle ne le dérangerait pas pour rien.

- De la Prima Tega, Princesse de Chandrilla.

- Ooo! Ua? Yce... Chalanh. Dit-il un grand sourire intéressé s'étirant sur son visage.

- Tout a été préparé pour votre visite, cependant je ne sais pas si cela est des plus sag...

- Vea noa-a luto an hee dobra chalanh du fa. Dit-il en tendant sa main rabougrit et lui caresser la joue.

Torga la laissant se coller à son corps et lui embrasser la joue, pensant déjà à se qu'il pourrait voir, manger, discuter avec la fine fleur de la CSU dans leur fête... Et aussi secrètement comparer la leur à la sienne.

Cella vous étonne qu'un hutt reçoive une invitation pour un bal de noble à l'autre coté de la galaxie et qui n'avait aucun lien avec lui ? C'était sous estimer le réseau du hutt, surtout quand cela concernait des fêtes ou festivités dont il était très friand.


°

ImageMrisst - Palais de la Prima - Fête de l’Équinoxe

Qu'est ce que cela avait était long pour qu'il puisse enfin entrer dans la salle de fête...
Il était pourtant venu peu accompagné, considérant le fait qu'il avait dut passer dans l'espace républicain avant d'entrer dans celle de la CSU. Il n'avait avec lui qu'une dizaine de mercenaires et deux de ses joyaux mais il semblerait que l'invitation ne pouvait lui permettre d'en amener autant dans le palais de la prima.

Comme l'expression le disait, une fois chez les hutt fait comme les hutt, il avait du faire avec et ne rentrer qu'avec Wrren et ses deux joyaux. Joyaux qu'il avait richement habillé et décoré de bijoux pour l'occasion, cela était pour lui en plus d’être un moment de détente, un moment pour développer ses affaires.

Il avait beau être dans la CSU, les nobles ou personnes ayant des pouvoirs et richesses ne résistaient que rarement à être accompagné par des joyaux qui ne le servait que d'objet d'exposition de leur richesse et puissance. Il avait d'ailleurs prit deux des plus compétentes, elle pouvait tout autant danser que chanter et aussi tenir la discutions de certain domaine assez poussé... Sans oublier leur compétence au lit des plus... Exquis !

C'était donc sur son hoversled richement décoré de feuille d'or et de gravure hutt dont la face avant de son véhicule était arboré du symbole de son khajilit qu'il entra dans la pièce principale où la fête battait son plein. A cause de toute les fouilles et rechignement des nombreux postes de sécurités et gardes, de le fouiller et vérifier l'invitation à chaque fois, qu'il n'était entré qu'après plusieurs heures.

Heureusement pour lui, il pouvait se permettre de patienter tranquillement sur son véhicule, tandis que ses deux joyaux s'occuper de le détendre en le massant. Il ne pouvait s’empêcher de sourire de contentement en voyant les gardes le regarder de manière mauvaise mais ne pouvant rien faire que de le laisser passer à chaque fois, voyant que tout était bon malgré leur envie évidente de l’arrêter. Peut-être qu'il pensait que sa présence n'allait que salir le prestige et la beauté de leur palais ? Ce n'était pas la première beauté qu'il avait salit et ce n'allait pas être la dernière.

D’ailleurs tandis qu'il patientait, il remarqua un homme dont la tenu complètement trempé laissé traîner derrière lui une marque d'eau sur le sol, tandis qu'il passa devant le groupe semblant totalement épuisé. Il ne put s’empêcher de rire devant cette scène des plus comiques pour lui avant de continuer sa route une fois qu'on le lui autorisa...
Peut-être que la soirée ne sera pas aussi ennuyante tout compte fait.

Habillé de sa fameuse tenu de wampa et arborant des joyaux faisant pâlir les nobles et riches présents, il avait du se mettre un masque de bouffon fait sur mesure, dont il était particulièrement friand. Il ne pouvait s’empêcher de secouer sa tête de temps en temps, créant un bruit de clochette en arrière plan qui lui attira plusieurs regards noir de certaine personne autour de lui.

Il profita d’être surélevé via son engin pour examiner les personnes dans la salle. Il remarqua rapidement la prima qui semblait être avec un homme ayant des prothèses mécaniques dansant avec lui. Il détourna rapidement le regard sachant qu'il n'était pas encore temps qu'il tente un rapprochement et continua de darder ses yeux dans la pièce.

Un duo sur la piste de danse attira rapidement son attention, une humaine rousse et une zeltronne musclé, duo des plus incongrues mais dont leur rapprochement semblait sous-entendre quelque chose. Il ne put s’empêcher de sourire en reconnaissant une porte-flingue dans ce monde de paillette et il se fit une note de lui parler plus tard... En effet, il n'était jamais à court de mercenaire surtout quand elle était aussi belle.

Un autre duo incongrue attira son attention, un duo que l'on pouvait surnommer: "La Belle et la Bête" au vu du harch qui dansait avec la femme d'or... Torga pencha la tête sur le coté, l'esprit qui semblait vouloir lui dire quelque chose concernant l’araignée qui lui disait quelque chose. Les bras robotiques qu'il portait montrait clairement qu'il avait vécu des moments dure et leur beauté montrait la richesse de la personne qui pouvait se permettre de tel dépense... Il était clair qu'une telle personne ne lui était pas inconnue mais il ne s'en souvenait pas, pour l'instant.

Ayant finit le tour de la salle, il pouvait constater que, du fait de son retard, des groupes semblaient s’être former et qu'il lui était d'autant plus dur de s'y incruster ou de commencer à faire des civilités avec les personnes présentes. Non pas que cela lui dérangerais mais il savait que les personnes ici étaient tourillonneuses sur les règles de bienséance.

Il allait se diriger vers le buffet, comptant commencer à comparer les mets qu'ils proposaient avant de remarquer une femme seul, bras croisé, regardant au loin par une fenêtre. Il éprouva de la curiosité en voyant une telle chose, car à part elle, personne n'était seul et elle n'en sortait que plus dans cette foule.
N'ayant rien d'autre de mieux à faire, il envoya la twi'lek aller remplir un plateau de met avant de se diriger vers la femme avec sa suite.

Il examina du regard la femme, se posant sur ses formes avant de se diriger vers son casque à plume qu'il trouvait des plus ridicules avant de lui adresser la parole toujours sur son véhicule.


- Dan dooo. Haku noa-a bu mayan che mee bauag?

L'huttese... Qu'elle langue magnifique que seulement quelques personnes intelligentes ne parlaient dans la galaxie. Il lui parlait dans sa langue pour voir si elle faisait partie de ces quelques personnes et méritait son attention.

Il fut un temps interrompue dans ses pensés par son joyau twi'lek qui était revenu avec un plateau remplit de met et qui avait fait tourné quelques têtes avec son mouvement de hanche des plus suggestifs. Il souri en la voyant arrivé et attendit que la togruta ne le serve directement avant de déguster le met avec un grognement de plaisir.

Il avait beau être chez les autres, il y avait des choses qui ne changeaient pas avec Torga. Comme le fait qu'il voulait toujours profiter de tous les plaisirs possible, se sentait toujours aussi supérieure face aux autres races et qu'il ne se souciait de peu des regards des autres.

Surement qu'un hutt sur son hoversled accompagné d'un wookie de 2.5m qui était clairement son garde du corps et deux femmes qui étaient clairement ses filles attiraient des regards critiques plus que saillants dans une telle salle.
Avatar de l’utilisateur
By Jessa
#37986
La question de la présence en ce lieu, Jessa s’y attendait. Devait-elle jouer la carte du franc jeu ? Embellir la vérité ? Mentir complètement ? La première option étant la meilleure, elle fit un sourire un peu gêné en ricanant.
“- C’est… Un peu gênant je l’avoue, je suis venue au départ en pique-assiette. J’ai appris l'existence de ce bal de charité lorsque j’étais de passage sur cette planète pour affaire. Puis je me suis dit que j’allai pouvoir faire des rencontres intéressantes, qui sait, des potentiels futurs clients, ou des personnes charmantes comme vous. Mais bon, j’avoue être un peu déçue de ne pas pouvoir organiser de baston de bar, ou de concour de boisson, mais se prendre une raclée par une simple zeltronne femelle pourrait faire du mal à l’égo de beaucoup de ces messieurs, alors… Autant rester discrète et attendre que l’occasion se présente sans provoquer moi même, histoire de ne pas avoir d’ennui,dit-t-elle en ricanant.

Les deux cavalières continuent leur danse, qui touchait malheureusement à sa fin. Elle savait qu’elle devrait bientôt quitter sa cavalière, alors autant faire en sorte que ce moment reste parfait. Les deux jeunes femmes étaient assez proches, la danse lente, calme. La mandalorienne pouvait sentir le parfum de Misha.

“- La prima ? Elle est en effet une cliente potentielle, mais elle doit avoir déjà plusieurs chasseurs de prime à son service, alors bon, pourquoi pas lui proposer mes services, mais pour le moment je préfèrerai me concentrer sur des clients moins... influents.”

Malheureusement pour elle, au bout de quelques secondes la musique finit par s’arrêter, mettant fin à cette magnifique danse. Tout en se penchant vers l’oreille de la jeune rousse, elle murmura quelques mots.

“- Gardez cette rose, elle vous va si bien. Ce fut un véritable plaisir de faire votre connaissance, vous êtes vraiment magnifique, si vous me cherchez, sachez que je ne compte pas partir d’ici avant la fin de la soirée, j’ai encore de potentiels clients à trouver… À une prochaine fois, my lady...”

Un clin d’oeil, un sourire en coin, et Jessa s’éloigna alors de Misha. La soirée pourrait être intéressante avec elle, à voir ce que la suite lui réserve. En retournant près du buffet, elle remarqua une magnifique twi’lek avec un plateau de nourriture, et tout en se rinçant l’oeil sur le bas de sa robe qui se dandinait, elle vit alors un hutt s’approcher d’une jeune femme près d’une fenêtre. Elle eu comme des frissons, perdant alors quelques secondes son sourire. Un hutt, elle n’en avait pas revu depuis l’époque où elle travaillait pour les syndicats du crime comme mercenaire, une période qu’elle aimerait oublier. Mais celui-ci ne lui disait rien, et quand elle comprit qu’ils ne s’étaient jamais rencontré, elle soupira, rassurée. Si son passé refaisait surface ici, dans cette salle, ça irait mal pour ses affaires. De plus il était assez amusant avec son manteau en peau de wampa. Elle reprit un verre - elle ne savait plus combien elle en avait bu depuis le début de la fête - et resta sur place, l’observant. Les hutts payent bien, il pourrait être un client potentiel, s’il acceptait ses conditions et sa morale.

Enfin. Enfin, je respire à nouveau. Mes idées s[…]

https://cdn.lowgif.com/full/6b2d0909[…]

Lark attendait le vaisseau de cette Alison Malor[…]

Bothawui [Solo]

L'instant d'après, j'étais à nouveau au sol. Mon m[…]

Secteur Bothan & Bothan Spynet

Effectifs totaux Vaisseaux : 9 Crois[…]