L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Quatrième satellite de la Géante Gazeuse du système Yavin, la lune sanctuaire de Yavin 4 est une planète totalement recouverte d'une épaisse jungle qui étouffe les ruines d'un sombre passé. Sur ce monde isolé, loin des routes fréquentés, dans les profondeurs de la jungle se cachent des secrets enfouis, perdus à jamais.
Contrôle : Empire
#38495
Il avait survécu au Temple de Sadowsassi après des mois enfermé dedans, il avait frôlé la mort et y avait miraculeusement échappé et avait reçu une nouvelle mission de la part de son Maître. Mais voilà, il arrivait parfois que le Togorien ressente les choses différemment et décide de suivre sa propre voie avant toute chose. Et la Force semblait vouloir qu’il en fût ainsi. Il n’était pas encore prêt pour affronter et triompher d’un adversaire de la trempe de ce Marak Koress, son court passage chez les Gris lui avait appris certaines choses sur ceux qui les commandaient et il savait que ce Zabrak serait un adversaire de taille. Non, dans les conditions actuelles, il n’était pas prêt à se frotter au guerrier cornu et s’il le faisait quand même, c’est lui qui risquait d’y laisser sa tête.

Après avoir été aidé par ses compagnons et avoir ingurgité un peu d’eau et de nourriture sans oublier quelques heures de repos bien mérité à bord de l’Antre sur la banquette de la pièce principal, le Chasseur Fou se sentait désormais bien mieux et avait les idées plus claires. Une vision avait été récurrente lors de son temps de sommeil, un Temple comme celui où il avait été retenu mais ce Temple là semblait plus grand, plus imposant, plus obscur aussi. Il l’avait vu isolé en plein milieu des forêts de la planète, avec par endroits des marches dont l’accès avait été condamnées par des amas de gravas et de roches divers. Et il sentait qu’il devait s’y rendre, ce Temple l’attirait comme un aimant attirait le métal. Cela allait le retarder dans la mission que Ranath lui avait confié pour qu’il puisse enfin prouver sa valeur mais qu’importe, si la Force Elle-même guidait ses pas dans cette mission secondaire, que pourrait-elle lui reprocher ? Et surtout, comment le saurait-elle s’il ne lui disait rien de ce contretemps ? Sa décision était donc prise, il allait trouver ce Temple et en découvrir les secrets. Et tous, Rengo comme les Autres, étaient d’accord sur la marche à suivre. Désormais, il ne restait plus qu’à expliquer à ses partenaires qu’ils devraient rester une fois de plus sur la touche. Hors de question de les mêler à ce qui concernait directement le Côté Obscur et la Force. Et justement, ils le rejoignaient dans la salle principale du Cargo Corellien afin de savoir la suite.

« Tu te sens mieux ? Que s’est-il passé pour que tu sois absent aussi longtemps ? »

« Je me sens beaucoup mieux grâce à votre aide. J’étais, comme vous le saviez tous deux, en mission pour le compte de mon Maître.

La mission m’a conduite dans le Temple que vous avez vu derrière moi lorsque vous m’avez retrouvé et là-dedans, une force inconnue m’a distraite de mon objectif et m’a retenue prisonnier jusqu’à ce que je ressente la sinistre présence de mon Maître et que je puisse enfin sortir.

Là, à bout de forces, j’ai bien failli servir de repas à une créature de la faune locale mais grâce à l’aide de mon Maître qui vint jusqu’à moi, je parvins à m’en débarrasser. Et elle me confia alors une nouvelle mission dont je parlerai plus tard car j’ai le sentiment de devoir rester plus longtemps sur cette planète afin d’explorer un autre Temple que j’ai vu en rêve. La Force me l’a montré et je sais que je dois m’y rendre. »


La fin de sa phrase laissa ses compagnons perplexe mais bien vite, le Doc ne put s’empêcher d’exprimer des réticences.

« Tu viens d’être emprisonné dans l’un de ses maudits Temples et tu veux en fouiller un autre ? Aurais-tu perdu l’esprit ? Ou bien ne nous dis-tu pas tout ce que tu sais ? Nous sommes tes compagnons de route et ce que tu sais, nous devons le savoir. »

« Fort bien ! La nouvelle mission que mon Maître m’a confiée consiste à trouver l’ancien général de l’Ordre Gris Marak Koress et à lui en rapporter sa tête. Mais je ne suis pas prêt, pas encore du moins, pour affronter un tel adversaire. Et c’est là que j’ai vu l’un des Temples de Yavin IV dans mes rêves. Je pense donc que je dois m’y rendre afin d’acquérir le pouvoir et la puissance nécessaire pour venir à bout d’un tel adversaire. Et si je venais à échouer une fois de plus, c’est que je n’étais pas digne d’être formé par mon Maître et qu’elle devra alors se trouver un autre Disciple. Mais j’irai dans ce Temple, quoi qu’il m’en coûte. »

« Alors nous t’accompagnerons ! »

« Non, vous m’attendrez à l’extérieur. C’est quelque chose que je dois accomplir seul. »

« Mais… »

« Pas de mais qui tienne, j’irai seul. Et n’essayez pas de m’en empêcher ! Maintenant, décollons et survolons les forêts de cette planète afin de trouver ce Temple. »


Aussitôt dit, les membres de la Main Noire rallièrent le cockpit et préparèrent le vaisseau au décollage. Une fois que le YT-2000 fut au-dessus de la cime des arbres, ils commencèrent leur exploration planétaire à la recherche du Temple que le Togorien avait vu dans ses rêves.

Après de longues heures de vols, Rengo aperçut enfin ce qu’il cherchait. Il se dessinait non loin devant eux et tandis que Wain cherchait une zone propice à l’atterrissage, le Chasseur Fou commença à se préparer à cette nouvelle exploration dans un lieu où, il le sentait très distinctement, le Côté Obscur régnait en seul et unique maître. Il prépara un sac à dos où, cette fois, il prévoyait plusieurs gourdes d’eaux potables et de la nourriture en quantité. Il s’assura également d’avoir sur lui ses deux vibro-épées et sa vibro-hache et que son comlink personnel était pleinement fonctionnel. Personne ne parlait à bord de l’antre et ce n’était pas plus mal. Même les Autres s’étaient murés dans un étrange silence. Il ne les avaient plus entendus depuis son emprisonnement dans le Temple de Sadowsassi et que cette Chose avait pris le contrôle. Peut-être feraient-ils leur retour quand il s’y attendrait le moins. C’était leur marque de fabrique après tout.

Dans un silence de mort, le Togorien quitta le vaisseau et marcha les quelques mètres qui le séparait de l’entrée du Temple. Désormais commençait sa quête. Et empoignant fermement la garde de l’une de ses vibro-épées, il entra sans réfléchir dans les ténèbres.
#38504
Image


Les Temples de la Force, ce n’est pas ce qui manquait sur Yavin 4. Tous avaient leur histoire, et nombre d’entre elles étaient à glacer le sang. Le temple de Exar Kun n’échappait pas à cette règle. Au contraire, plongé dans le côté obscure de la Force, le temple était animé par l’esprit du Sith qui en avait imprégné les murs. Toute la noirceur de son âme appelait les créatures de la planète à le rejoindre, avide d’en prendre possession. La renaissance, c’était son but. Mais que faire de la cervelle étriqué des Massassis, ou de quelques archéologues faibles ? Non, il avait besoin de plus. Et son appel avait été entendu. A travers les ombres de la Force, il avait trouvé un Sith. Et ce Sith avait répondu à son appel.

Le temple était laissé à l’abandon depuis des millénaires. Seuls les guerriers Massassi les plus téméraire s’y rendait parfois. Et peu en revenait. Pourtant, malgré, les toiles d’araignée, la poussière omniprésente et les murs décrépis, on pouvait imaginer sa noirceur d’antan. L’obsidienne noir, n’avait pas perdu de son éclat, ni les petites pierres rouges, les Corusca, qui le parsemait. Plantée à son sommet, fièrement dressée, la statut du seigneur Sith surplombé le tout, annonçant à ses visiteurs le sort qui les attendait. Pourtant, sans une once d’hésitation, le Togorien s’engouffra dans le temple, avançant dans le noir.

L’atmosphère du temple était presque palpable. C’était comme si un brouillard solide empêchait d’avancer. Et ce brouillard, glissant désagréablement sur le pelage du chasseur, semblait également chuchoter à son oreille. Tout le poussait à avancer et s’enfoncer dans les ténèbres. Littéralement. Il avait beau être arrivé dans une vaste salle, quelque chose lui demandait de s’enfoncer un peu plus dans les profondeurs du temple. Le trône décrépi devant lui n’était pas l’objet de cet appel. Non, cela venait de sous ses pieds.

Mais il devrait être prudent. Il n’était pas le seul que ce temple avait appelé. La poussière sur le sol était moins présente par endroit. Et certaines traces étaient récentes…

#38516


En entrant dans le Temple, plongé dans les ténèbres et le brouillard, le jeune Sith pouvait ressentir avec encore plus de facilité le Côté Obscur. Il était encore plus puissant ici que lors de sa vision ou de son approche du Temple. Et ce regain de puissance n’était pas sans conséquences. Les Autres se rappelaient au bon souvenir de leur hôte et il sentait toujours cette Chose pleine de haine, de rage et de colère, débordante d’émotions primaires et bestiales, dans les tréfonds de son esprit.

Non Rengo, ne cède pas devant cette Chose ! Le Côté Obscur la renforce mais tu dois te montrer plus fort et la combattre. Si tu venais à la laisser te contrôler, nous ne pourrions rien faire pour te ramener et tu deviendrais pire qu’une bête sauvage.

Mais si telle est la volonté de la Force et du Côté Obscur, ne devrais-je justement pas céder et accéder à cet état bestial afin d’acquérir davantage de puissance ? Je suis venu dans cette optique Oxat et je ne reculerai devant rien pour obtenir ce que je convoite, quitte à succomber pleinement aux ténèbres et à la folie.

Tu ne sais rien pauvre fou ! Kary’Udo sait lui ce qui t’attend si tu donnes la possibilité à cette Chose d’être maître de ton corps et de ton esprit. Crois nous jeune Chasseur, tu DOIS la combattre. Tu DOIS lutter contre Elle de toute la force dont tu es capable. Ne La laisse jamais triompher ou les conséquences pourraient être désastreuses.

Mais…

IL N’Y A PAS DE MAIS !!!


L’accès de rage de Kary’Udo eut alors pour effet d’effacer la présence de Rengo et de lui laisser entièrement le contrôle du Togorien. Il en rugissait de plaisir en ressentant de nouveau toutes les sensations d’un être vivant mais le moment était mal choisi pour jouir de tels plaisirs, Rengo luttait pour revenir et cette lutte rendait la Chose plus forte encore. Aussi les Autres se mirent-ils d’accord et enfermèrent l’esprit du Togorien dans un coin de son propre esprit avant de se concentrer sur la mission que celui-ci s’était fixé. Explorer ce Temple empestant le Côté Obscur et permettre au non-Darth comme l’avait si gentiment appelé son Maître de devenir plus puissant en veillant soigneusement à ce que cette cinquième personnalité ne se manifeste pas. La tâche se révélait ardue. Se servant de l’œil cybernétique de son hôte pour avancer dans un long couloir, Le Fier Traqueur et les Autres entendirent alors une voix sépulcrale. Elle semblait venir de toute part, caverneuse et profonde, sombre et terrible à entendre, incitant le Sith à poursuivre son exploration du Temple. Et c’est ce que fit le Togorien, avançant prudemment sur le sol poussiéreux, tous ses sens en alerte, à l’affût du moindre danger. Sa progression était lente mais il préférait être prudent dans un lieu où tout lui était inconnu.

Il déboucha finalement dans une salle gigantesque où en son centre se trouvait un trône. Mais l’aura obscure que le Chasseur Fou ressentait n’émanait pas de cette pièce non, elle venait du sol. Il lui fallait trouver un moyen d’accéder au sous-sol du Temple pour en découvrir les secrets et s’approprier la puissance que Rengo convoitait tant pour vaincre ce Zabrak et pour d’autres raisons qui lui étaient propres. Notamment celle bien connue de devenir le plus grand Chasseur que la Galaxie ait connue. Il avait déjà bien commencé en ce sens d’ailleurs en éliminant un Gundark, récupérant une de ses griffes au passage qu’il arborait fièrement en pendentif autour de son cou. Et il y aurait bientôt, du moins l’espérait-il, d’autres trophées qui viendraient enrichir sa collection. Mais il devait se concentrer avant toute chose sur le moyen d’accéder au sous-sol du Temple. Peut-être que le trône cachait quelque chose permettant cela. C’était la seule chose visible dans cette pièce.

Mais tandis qu’il s’avançait vers le trône, le Togorien remarqua alors que la poussière sur le sol avait par endroits était déplacé et il y discernait distinctement des traces de pas. Il n’était pas seul et il se redressa aussitôt; tous ses sens en alerte. Juste à temps pour voir apparaître celui qui se trouvait en ces lieux. Un Massassi à la peau rouge sombre de deux mètres de haut lui faisait face, une épée de guerre tenu à deux mains par des bras musculeux. Car cet être là avait une carrure impressionnante et de ce qu’il pouvait discerner de son œil cybernétique, le Togorien pouvait également voir un torse et un visage barré de nombreuses cicatrices. Dégainant rapidement sa vibro-hache en plus de sa vibro-épée, Kary'Udo adopta une posture offensive, ricanant ouvertement devant son adversaire. Il avait beau être grand et carré pour ceux de son peuple, ce n’était qu’un être d’une taille et d’une puissance inférieure dont il se débarrasserait aisément. Peut-être moins que le premier Massassi qu’il avait tué mais il le vaincrait.

Mais le Massassi, n’appréciant nullement le rictus moqueur du félin géant qui se trouvait devant lui, chargea le premier et porta un puissant coup de taille vers l’abdomen du Chasseur, qui esquiva d’un bond en arrière avant de prendre l’offensive à son compte en chargeant à son tour, bondissant telle une furie vers le Massassi, armes en avants. La lame de la vibro-épée rencontra celle de l’épée de guerre mais la vibro-hache fit mouche, entaillant légèrement l’épaule gauche du bretteur, qui grimaca avnt de tenter un coup de taille, une nouvelle fois mais il n’en eut pas le temps car, usant de la Force, Kary'Udo sauta par-dessus son adversaire et atterit rapidement derrière lui, se retournant avec vélocité et trancha rapidement de ses deux armes vers la nuque du Massassi, le décapitant sur le coup. Et tandis que le Fier Traqueur songeait sérieusement à récupérer l’arme du vaincu pour la conserver et en faire l’une des siennes, Rengo, profitant que les Autres aient étés trop occupés par le bref affrontement, et se servant de cette débauche d’énergie dans la Force, chassa kary'Udo et les trois Autres et parvint à reprendre le contrôle de son propre corps. Non sans conséquences car la Chose en profita alors pour se faire entendre pour la première fois.

Viens à moi… Libère moi et ensemble nous serons invincibles.

Et alors que la tentation se faisait plus forte que jamais pour le jeune Sith, la Chose sembla se calmer d’elle-même et ne se faisait plus ressentir. Ni les Autres qui semblaient sous le choc. Rengo était donc seul mais maître de lui-même et il renonça à récupérer une arme aussi primitive. Il lui fallait mieux. Il lui fallait un sabre laser. Peut-être ce sous-sol lui donnerait-il tout ce qu’il convoitait. Et de nouveau cette voix, pas celle de la Chose mais celle du Temple qui venait de partout à la fois. Elle lui intimait de descendre, de trouver un moyen de venir à Elle. Il lui fallait trouver. Et suivant la première idée de Kary'Udo, le Togorien s’approcha du trône et en fit le tour jusqu’à apercevoir un levier qu’il n’hésita pas à actionner. En espérant que cela le mène là où il voulait aller.
#38517
Image


Deux premiers affrontements avaient déjà frappé le chasseur. Le premier mental et le second physique. Le début de son aventure n'était pas de tout repos. Mais il tenait bon. Le Massassi n'était qu'une petite étape sur la voie sinueuse qu'il avait choisi. Rien ne semblait pouvoir l'empêcher d'atteindre les profondeurs du temple Sith. Tel était son objectif : trouver cette voie désincarnée qui émanait des profondeurs des catacombes. Il la trouverait. Et il était sur la bonne voie.

Le levier pivota dans un grincement sinistre. Et dans un son tout aussi désagréable, le trône d'Exar Kun se déplaça, libérant l'entrée vers les parties inférieurs du temple. Il faisait sombre, mais d'étrange symboles illuminaient les marches de leur lueur bleuté. Elle pouvait paraître apaisante, mais il n'en était rien. Il s'en dégageait une aura dangereuse. Ecrit en langage Sith, c'était un avertissement à quiconque ferait un pas de plus vers les profondeurs. Un avertissement amplifié par le cadavre rongé jusqu'à l'os qui trainait sur les marches poussiéreuses. Personne n'était parvenu à ouvrir cette trape depuis bien longtemps. Pourtant les sons étranges qui remontaient vers la salle du trône laissaient deviner les créatures démoniaques qui arpentaient ces couloirs.

Car tous n'avaient pas succombé aux incantations Sith. Les plus forts avaient réussis ces épreuves. Prisonniers de ce dédale, ils erraient sans but à la recherche d'intrus sur qui faire passer leur folie. Car l'esprit du Sith était intense dans ces lieux maudits. Il prenait un malin plaisir à torturer ses invités. Rengo ne serait ni le premier ni le dernier. A peine la trappe ouverte, l'esprit maléfique s'était fait plus intense, plus présent. Il l'appelait de tout son être. Serait il capable de réussir les épreuves du temple ?

A peine le chasseur avait il fait un pas vers les sous-sols que le premier piège se déclencha. La lumière bleue des incantations s'intensifia. Le sortilège était reconnaissable. Les vrilles formées par les signes ne pouvaient pas tromper. Un Odojinya se dessina et se propagea vers les membres du chasseurs. Voila comment le squelette s'était donc retrouvé ici. Il avait été immobilisé durant des jours jusqu'à mourir. L'apprenti allait il subir le même sort ?

Il n'était pas loin de l'entrée des catacombes. Il pouvait presque l'apercevoir. Plus bas, trois portes attendaient qu'on les ouvre. Elles l'appelaient, le poussant à réussir ce test, comme il avait réussi ses précédents combats.

#38611
A peine activa t-il le levier qu’un grincement sinistre résonna dans la salle du trône, émanant à la fois du dit levier et du trône qui se déplacait pour dévoiler une volée de marches donnant accès aux souterrains du Temple. Ne pouvant s’empêcher d’être statisfait, il se disait toutefois que cela avait presque été trop facile d’y accèder. La prudence devait toujours être de mise pour la suite de son exploration. La moindre erreur pouvait lui coûter cher, de cela il était sûr. Il remarqua les étanges inscriptions bleutées sur les murs qui lui permettaient de descendre vers les catacombes et il s’abstint d’y toucher, l’aura qui s’en dégageait sentait le danger à plein nez et cela ne lui disait rien qui vaille. Et le cadavre rongé jusqu’à l’os traînant sur les marches n’était pas de nature à le rassurer.

Mais tout cela n’était rien en comparaison de ce regain de puissance que l’ouverture lui avait apporté ni de ce que ses sens invisibles lui faisaient ressentir. La trappe s’était à peine ouverture que la puissance de l’esprit hantant ce Temple et la sienne n’avaient fait que croître et il ressentait un impérieux besoin de continuer sa progression. La voix le lui intimait et aucune volonté, pas même celle de la Chose et des Autres, ne l’en empêcherait. Même les étranges sons qui remontaient des profondeurs et qui laissaient imaginer les pires horreurs qui soient ne l’arrêteraient pas.

Mais à peine commença t-il à descendre les marches qu’un piège s’activa et que la lueur bleutée des étranges inscriptions s’intensifia. D’étranges fils luisants de la même couleur fusaient vers lui et in comprit alors d’où venait le cadavre qui jonchait l’entrée des catacombes. Ne s’accordant qu’un bref instant de réflexion, il s’ouvrit à la Force et au Côté Obscur et, prenant appui sur ses pattes arrières, il sauta aussi haut que la puissance de ses membres antérieurs et que la Force lui permettait, en espérant que cela lui permette d’échapper au piège qu’il avait activé. S’il parvenait à y échapper, il descendrait et emprunterait la voie du milieu en ouvrant la deuxième porte. Il sentait que les voix et la puissance qui l’attirait voulait qu’il prenne ce chemin.
#38625
Image


Le chasseur ne s’en sortait pas si mal. La Force était avec lui. Même dans ses retranchements les plus sombre, elle continuait de guider ses adeptes. Et dans un lieu si puissant dans le côté obscure, Rengo avait un avantage certain. Quand bien même ce piège aurait pu l’immobiliser pour les décennies à venir, le Togorien s’envola, puisant dans ses ressources. Il s’en était fallu de peu. Et il pensait certainement en avoir réchappé. Mais Le temple avait plus d’un tour dans son sac. Un fil de lumière maléfique s’entoura autour de sa cheville. Il n’était pas suffisamment puissant pour l’immobiliser, ni suffisamment dangereux pour le blesser. Mais suffisamment pervers pour le faire chuter. Le Sith tomba. Ce n’était pas une chute mortelle, ni particulièrement dangereuse. Mais le sortilège avait fait son oeuvre, compliquant sa réception, l’empêchant de se stabiliser à son retour au sol. Il s’étala de tout son long, à l’endroit exacte où la Force l’avait désiré. Sa tête heurta une pierre abandonnée sur le sol. Qui aurait pu penser que ce simple morceau de roche autrefois arraché des parois de cet escalier, aurait finalement eut une utilité ? Oubliée de tous, plus encore, ignorée, elle avait fini par accomplir son oeuvre. Tel l’avait voulu le côté obscure, tel l’avait prédis le fantôme qui hantait le temple.

Le Togorien eut du mal à se relever. Une douleur sourde tapait contre sa tempe. Un très léger filet de sang coulait le long de son visage poilu. Une inspection rapide de la plaie pouvait lui confirmer que ce n’était rien de grave. Juste une coupure. Aucun os brisé. Cela guérirait tout seul. Mais les dégâts étaient autre part. Au premier pas qu’il fit vers les portes qui l’attendaient devant lui, sa vision paru se troubler et ses sens lui jouèrent des tours. Rien qu’un Sith aguerri ne pouvait surpasser. Rien qu’un prédateur sanguinaire ne pouvait ignoré. Il avait vu pire. Il avait vécu pire. Et il savait que l’avenir continuerait de lui apporter son lot d’épreuves sanglantes. Rien ne l’arrêterait, tel était la voie des Siths. Un pas après l’autre il avança, sans se poser la moindre question. Tout ce qui importait c’était cet appel dans l’ombre, loin sous la surface. Sans réfléchir, il posa la main sur la poignée de la porte. Une étrange gravure ornait le vieux bois. Un visage peut être ? Non. Deux visages, imbriqués l’un dans l’autre. Un homme à deux têtes, qui, dans une galaxie lointaine, encore plus lointaine que celle du chasseur, avait autrefois été vénéré comme Janus, le Dieu des commencements et des fins, des choix, du passage et des portes. Ironique, pour un Togorien perdu qui cherchait son chemin. D’autant plus quand on connaissait ses pires secrets. Secrets qu’il ne tarderait pas à affronter.

Car devant lui, alors que la porte coulissait et dévoilait une vaste pièce plongée dans l’obscurité, une ombre semblait plus intense que les autres. Rengo fit un pas en avant vers cette ombre, seul point de repère dans les ténèbres. Dans un fracas assourdissement, la porte se referma sur son passage et disparu. Il n’existait plus que la pièce, les ténèbres et cette ombre. Seul le sol sous les pied du prédateur restait tangible. Jusqu’à ce qu’il l’entende, venant d’un peu partout autour de lui. Une voix… Une voix qui sonnait étrangement familière à son oreille et qui à chaque phrase, semblait changer de position.

A droite !

« Tu ne nous reconnais pas ? »

En haut ?

« Nous te connaissons. »

Impossible… En dessous ?

« Regarde nous ! »

Où sont ils ?

« Devant toi. »


Sans prévenir, l’ombre changea de forme, s’étendant trop rapidement vers le Togorien et le frappant au visage. Mais ce n’était qu’un avertissement de ce qui allait suivre. L’ombre continua sa course et se divisa en quatre, chacune filant vers un coin supposé de la pièce. Alors le calme revient un instant, laissant au chasseur le temps d’assimiler ce qu’il venait de se passer. Les pas retentirent enfin, provenant de ces mêmes emplacements. Et quatre personnes firent leur apparition. Quatre personnes au physique strictement identique. Comment était ce possible ? Le coup qu’il avait reçu à la tête aurait il pu être plus violent que ce à quoi il s’était attendu ? Devenait il fou ? Ou le côté obscure tentait il de prendre le dessus sur sa conscience affaiblie ? Le Sith était plus que jamais confronté à ses pires craintes. Car devant lui se trouvait quatre répliques parfaitement identiques à lui même. Pourtant il savait qu’il n’en était rien. Lui seul pouvait faire la différence. Face à lui se tenait Kary’Udo, Dahi’Zhe, Oxot et Metsa. Rengo était sur le point d’affronter ses autres personnalités.

#38696
La chute avait été douloureuse mais fort heureusement sans grave conséquences sur son intégrité physique. Un filet de sang coulait le long de son visage et après une brève inspection, il constata que ce n’était qu’une plaie superficielle qui n’entraverait en rien son périple en ces lieux. Après tout, depuis le début de son expédition, la Force et le Côté Obscur guidaient ses pas et l’aidaient à s’extirper des obstacles que le Temple avait dressé sur son chemin. Confiant quant à la suite de son expédition, il descendit alors les marches et ouvrit la porte du milieu, la franchissant en ne ressentant rien d’autre que la Force Obscure qui l’entourait constamment.

Mais la voix ou plutôt les voix qu’ils entendaient désormais tout autour de lui avait ce petit quelque chose de familier et pour la première fois depuis le début de son périple, il ressentait quelque chose s’apparentant à de la peur. Il les reconnaitraient entre mille ces voix-là. Et cette fois, elles ne provenaient pas de son esprit mais bien des ténèbres qui l’entouraient. Et une gifle le ramena à la réalité. Telle était donc sa troisième épreuve, il allait devoir affronter les Autres, ceux avec qui ils avaient vécus et traversés tant d’épreuves… Il allait ni plus ni moins devoir affronter quatre extensions de lui-même et eux ne connaîtraient certainement pas la fatigue car ils ne pouvaient être faits de chair et de sang comme lui. Cela devait être des illusions de lui-même crée par celui qui s’amusait ainsi à l’éprouver. Mais ne plus entendre les Autres dans son esprit l’avait perturbé et la perspective de devoir défier les Quatre en même temps ne l’enchantait guère. Mais il n’était pas seul. Il y avait toujours cette cinquième personnalité que les Autres avaient contenus depuis qu’Elle était apparue. Et maintenant qu’Ils n’étaient plus là pour la contrôler, il La sentait s’éveiller en lui.

Dégainant sa vibro-épée et sa vibro-hache pour le choc à venir, le Chasseur Fou s’efforça de contrôler ses pensées et de ne pas faire appel à cette puissance primaire qui commençait à gronder en lui et se prépara à livrer ce qui serait assurément l’un de ses combats les plus ardus. Mais alors qu’il s’avançait vers les Autres, s’étant enfin décidé à en découdre coûte que coûte, il reçut une nouvelle gifle et encore une autre. Et toujours les voix des Quatre qui le provoquaient, émanant des ténèbres environnantes. S’ils n’étaient point faits de chairs et de sangs, leurs coups eux, étaient bien réels. Et il sentait le sang coulait des lacérations reçues au visage et aux bras. Il en gronda de déplaisir et il sentait la colère montait en lui. Ce fut là son erreur. Car cette Chose débordante d’énergie primaire telle que la haine, la rage ou la colère s’éveilla pleinement et prit le contrôle tout entier de Rengo. Et le Togorien en tomba sur les genoux. La Chose découvrait enfin le monde et toutes les sensations y étant liées. Mais Elle y goûterait avec avidité plus tard, il fallait d’abord s’occuper de la raison de cette sourde colère. Elle devait faire payer aux Autres son long emprisonnement dans les méandres de l’esprit de Rengo. Et ils paieraient. Elle n’aurait pas de repos tant qu’il en resterait un seul debout.

Refusant d’utiliser des armes, la Chose lâcha vibro-épée et vibro-hache et préféra recourir aux crocs et aux griffes de son hôte. Et il chargea vers ceux l’ayant maintenu enfermé si longtemps, déversant toute sa haine dans ce combat. Il s’occupa d’abord de Metsa, la personnalité la plus douce parmi les Quatre et l’élimina en quelques coups de griffes bien placés au niveau du visage et de la gorge. Plus que trois et non des moindres. Il lui fallait affronter Oxat, Dahi’Zhe et Kary’Udo et il ne faisait aucun doute qu’ils se battraient avec davantage d’envie que Metsa. Mais qu’importe, ils n’étaient pas de taille face à Lui. Face à un tel débordement d’émotions primaires, personne ne pouvait rien. La Chose chargea à nouveau, contre les trois personnalités de Rengo cette fois-ci et s’engagea le plus violent des affrontements. Dans les ténèbres, les coups de griffes et de crocs s’échangeaient avec une fureur inégalée et le sang, celui du Chasseur Fou, coulait sur le sol suite à de multiples lacérations et morsures reçues de ses adversaires. Mais il avait triomphé. Les Autres avaient disparus de la pièce et seul restait la Chose.

Mais les Autres n’avaient pas totalement disparus, ils réapparurent dans l’esprit déluré du Togorien et se rendirent compte qu’ils n’avaient pas été en proie à un cauchemard, la Chose avait bien pris le contrôle de Rengo. Et ils unirent leurs forces mentales pour l’en chasser et permettre au jeune Sith de reprendre le contrôle de son être.
#38697
Image


Le combat avait été rude. C’était face à quatre adversaires que Rengo avait eu à faire. Et pas des moindre. Ce n’était pas tous les jours que l’on avait l’occasion de s’affronter soi même. Beaucoup aurait parié sur la défaite du Sith. Livré à lui même, les coups de griffes et de crocs avaient failli avoir raison de lui. Mais c’était sans compter sur l’intervention d’un cinquième guerrier. Dans l’ombre, il avait attendu son heure pour libérer sa colère et sa haine. Sa vengeance avait été terrible. Quand la poussière du combat retombant enfin, les personnalités du chasseur avaient subi une lourde défaite. Autant physique que psychologique. Il leur faudrait du temps pour se remettre de leur émotions. Il faudrait du temps à Rengo pour se rétablir lui aussi. Ce combat mental avait été éprouvant. Il avait failli sombrer et son esprit était plus embrouillé que jamais. Mais il devait continuer d’avancer. Rien ne pouvait l’empêcher d’accomplir sa destiné.

Après tout il l’entendait encore, cette voix qui l’attirait vers les profondeurs du temple. Il devait se relever et trouver son origine. Il pouvait l’entendre toute proche de lui. Elle venait d’un petit point brillant dans l’obscurité. Non loin de lui, dans les ténèbres, quelque chose brillait. Un point rouge et lumineux qui murmurait à son oreille. Il s’en approcha, oubliant l’espace d’un instant le sang qui coulait le long de ses poils. Là, sur une formation rocheuse semblable à un stalagmite, une petit joyaux était ancré sur sa pointe. Sa lueur rouge et corruptrice l’appelait. Rengo attrapa la pierre. Au moment où il posa la main dessus, la roche s’effrita pour la lui livrer. Il tenait dans sa main une authentique gemme Corusca. Une pierre idéale pour la fabrication d’un sabre laser.

Mais tandis qu’il observait la pierre ciselée, il n’avait pas remarqué que la roche continuait de se désagréger au point que son point devienne trop important pour elle. Le sol se déroba sous ses pieds, l’emportant dans les niveaux inférieurs du temple. Il se réceptionna tant bien que mal sur le sol rugueux de la nouvelle cavité. Il avait cette fois quitté l’obscurité. Des symboles en langages Sith illuminaient les murs rocheux et le guidait vers une plus grand ouverture un peu plus loin devant lui.

La pièce dans laquelle il venait d’atterrir était égale au reste du temple. Une véritable épreuve psychologique. Face à lui, des escaliers, des couloirs, des portes, partout, et en tout sens. Certain escalier semblait fonctionner à l’envers. Des portes étaient visibles sur le plafond, d’autres sur le sol. Les couloirs étaient à l’horizontale, et à la verticale. L’apesanteur de cette salle n’en faisait qu’à sa tête. Un véritable dédale vous faisant perdre la raison et la notion de l’espace.

Pourtant il allait devoir trouver une solution. Car la voix s’était intensifiée. Il pouvait l’entendre plus clairement. Et elle provenait de l’une de ses portes.



La croisière s'amuse

" - Vous me devez 50 crédits, Commandant. &qu[…]

https://cdnb.artstation.com/p/asset[…]

Oblitus reliquia

La confiance de la Maîtresse reposait sur la noti[…]

https://i.pinimg.com/originals/4b/[…]

https://imgur.com/hStRUUj.jpg […]

L'espoir sous les mers.

La nautolan vint me retrouver plus tard dans la s[…]

Shu-Torun venait de débloquer les fonds alloués[…]

La prise de risque pour la banque était considér[…]