L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

#38423
Image


Coruscant - Temple Jedi


Le Meridian, mon nouveau vaisseau était là et il était plutôt impressionnant. Rien à voir avec mon cargo Corellien. Entre ses cannons et ses nouvelles fonctionnalités, j’avais hâte de le piloter. Ce qui allait bientôt arriver. Le départ pour Corellia était imminent. Maître Skywalker, Kyle Katarn et Aslan, à qui j’avais demandé de prêter main forte a Kyle, étaient parti pour rejoindre la délégation républicaine. De mon côté j’attendais avec Feran et Ella que revienne Merar. Comme me l’avait dis Bariss Offee, elle avait pris contact avec la Nautolan. Maître Tano était également sensé nous rejoindre. C’était étrange de voyager avec des Maîtres du conseil. D’autant plus quand j’avais été formé à la même époque, que nous avions eut le même âge et qu’il en était aujourd’hui autrement. Ce serait le moyen d’entendre leur histoire. J’attendais donc leur arrivée alors que Feran et Ella avaient commencé à s’installer dans leur quartier. J’attendais donc, légèrement nerveux, tirant sur ma nouvelle bure de Jedi. Merar et Bariss furent les premières à arriver.

    - Dashel !

    - Maître Offee, Merar. Je vous attendais. Vous avez pu vous organiser ?

    - Oui. Des fonds républicains ont été débloqué pour aider à la réparation de Corellia. Une partie nous sera attribuée pour venir en aide à la population. La fondation Utopia est un beau projet. Son aide sera utile pour soigner les blesser.

    - J’ai repris contact avec d’ancienne connaissance. Des médecins D'un peu partout vont venir nous aider. Ils sont débordés sur la planète… Il ya beaucoup à faire. Entre envoyer de l’aide dans les hôpitaux et monter des camps médicaux… Il faut libérer une peu de pression pour les médecins sur place. Je partirai avec la navette Kapa. Il y a du matériel médical à bord ce sera un bon début. Maître Offee va m’accompagner. D’après son contact avec la république, une cellule de médecin nous attendrons à l’astroport.

    - D’accord. Soyez prudente et Merar, on reste en contact.

    - Oui. Mais ne t’en fais pas, je serais entre de bonne main avec un Maître Jedi.

    - Tu as raison. Que la Force soit avec vous.

    - Et avec toi.

Les deux femmes s’éloignèrent pour rejoindre le vaisseau de la fondation Utopia. C’était plus logique ainsi. Et je sentais que c’était une occasion que Merar attendait depuis longtemps. Sa fondation était importante. Jamais elle ne l’abandonnerait. Mais elle avait un autre but. Et se rapprocher des Jedi et grâce à eux, se rapprocher de la République en faisait parti. J’espérais qu’elle savait ce qu’elle faisait. Mais au moins avec Bariss à ses côtés elle ne risquait probablement pas grand chose. Encore plus avec les cinq mercenaires qui travaillaient pour elle.

    - Dashel ?

Je me tournai vers la voix familière qui m’avait tiré de mes pensées. Le Kiffar marchait d’un pas assuré vers moi. Il souriait malgré la mission difficile qui l’attendait. Une mission dont j’étais à l’origine.

    - Maître Vos. Vous partez pour Tatooine ?

    - Oui. Les rangers Antariens ne devraient plus tarder à arriver.

    - J’espère que vous trouverez des réponses.

    - Il faut l’espérer oui. Peut être que ce n’étaient que des coïncidences ? Mais il vaut mieux ne prendre aucun risque.

    - Soyez prudent. Le Sith qui m’a combattu… Rien ne l’aurait arrêté et il était prêt à tout pour parvenir à ses fins.

    - Ne t’en fais pas. Il posa sa main sur mon épaule. Je serais prudent et je ne serais pas seul. Il leva les yeux vers mon vaisseau. Tu t’apprêtes à partir pour Corellia ?

    - Oui. J’attends Maître Tano. Mais à dire vrai, vous tomber bien. J’aurais une question à vous poser.

    - Je t’écoute.

    - Lorsque j’ai découvert le sabre laser de Rodrale Badba, il s’est passé quelque chose d’étrange. J’ai vu à travers lui. J’ai ressenti les souvenirs de Maître Badba. J’ai eu une vision du passé. C’était la première fois et la seule fois où j’y suis parvenu.

    - Il semblerait que tu aies utilisé la psychométrie. C’est un don rare Dashel.

    - C’était mon hypothèse. Je sais que vous maîtrisez ce don. Pourriez vous m’apprendre à le maitriser ?

Le maître Jedi entreprit alors de me décrire cette arcane de la Force. Pour lui c’était plutôt naturel, mais il avait étudié ce pouvoir. Il m’expliqua comment il entrait en contact avec un objet, un être vivant, et ce qu’il ressentait en utilisant ce pouvoir. Mais il me mit également en garde. C’était un pouvoir dangereux si mal utilisé. A travers un objet, on pouvait ressentir de très nombreuses choses en lien avec ses anciens utilisateurs. Autant la joie, que la colère, les rires et les pleurs. Certains Jedi avaient sombré, débordé par des sentiments du côté obscure en utilisant ce pouvoir sans se contrôler. Mais avec du discernement, c’était un don unique. Il me donna donc des exercices de médiation à pratiquer pour parvenir à comprendre et utiliser ce don. Alors il fut interrompu par un Padawan. Surement celui du Chevalier qui partait en mission avec lui. Il était temps qu’il se mette en route.

    - Que la Force soit avec vous.

Il ne restait plus qu’à attendre Ahsoka Tano et le Jedi qu’elle avait choisi pour l’accompagner. Ils ne devraient plus tarder maintenant. Tout le monde se mettaient en route pour Corellia, Tatooine ou même Dac. Depuis la séance du conseil, le temple était devenu une véritable fourmilière. Si même les membres du conseils se mettaient en route un peu partout dans la galaxie, ça en disait long sur l’état actuel des choses. Et le maître qui devait me rejoindre venait d’ailleurs d’entrer dans le hangar du temple. Elle était accompagnée comme prévue et je reconnaissais la Jedi marchant à ses côtés. Un sourire se forma sur mon visage en les voyant approcher du Meridian.


Dashel - Utilisation de la Force :

Pouvoirs de la Force :
  • Début de l'apprentissage de la psychométrie
#38440
Image



Les choses commençaient à bouger au sein du Temple Jedi de Coruscant. L’effervescence était palpable dès l’arrivée de Jem Treboh et sa padawan qui revenaient d’une mission dans la Bordure Extérieure. Les deux jedis se rendirent immédiatement au Conseil pour faire leur rapport et comme la Chevalière le supposait, tout ce mouvement était dû à la prochaine action entreprise par l’Ordre afin d’aider Corellia. Il était important de stabiliser la région et d’aider l’Ordre Vert dans ses démarches mais bon, vu l’hostilité entre le gouvernement corellien et le Nouvel Ordre Jedi, les missions allaient être nombreuses. Maître Tano ne manqua pas d’expliquer en détails la situation aux deux jeunes femmes, histoire que chacune d’entre elles puissent avoir un aperçu clair des problèmes qu’ils allaient rencontrer. Sans perdre trop de temps, elle leur assigna également leurs nouvelles missions.

« Jem, tu vas te rendre dans système corellien en toute discrétion et enquêter de ton côté sur la Ligue humaine. Nous devons savoir s’ils ont eu de l’aide extérieure. Personne ne doit savoir que tu es une Jedi. Sois particulièrement discrète. Ta padawan viendra avec moi. Nous irons à la rencontre des Dralls afin de les aider et tenter de renouer le dialogue. »

Les deux Jedis acceptèrent leurs missions respectives et c’est donc sans attendre que Jem souhaita bonne chance à Rena, avant de partir pour le quadrant corellien. Il ne restait donc que la jeune padawan et Maître Tano. La brunette se risqua à poser quelques questions car après tout, elle avait déjà entendu que Corellia refusait catégoriquement que le Nouvel Ordre vienne se mêler de ses affaires.

« Maître, la situation est si catastrophique que Corellia accepte notre aide ? Je croyais qu’aucun Jedi de l’Ordre n’avait le droit de s’y rendre. »

Ahsoka regarda la jeune padawan d’un air presque maternel, se souvenant d’une époque où elle harcelait également de questions son Maître car ne connaissant pas toujours tout le contexte de la mission.

« Comme tu le sais, des terroristes ont perpétrés des attentats sur Corellia. La situation s’est beaucoup détériorée et la confiance entre les différentes races semble détruite. La liste des membres de la Ligue humaine a été pour certains qu’un leurre et le deuxième attentat après leurs arrestations n’a fait qu’appuyer ce doute, le transformant en certitude. Maintenant, il nous faut rester ouvert à la possibilité que la responsabilité de la ligue humaine ne soit effectivement qu’une fausse piste, laissant les coupables s’en sortir sans être inquiétés. La Nouvelle République et le Conseil Jedi ont décidé d’apporter leur assistance en enquêtant et en évitant que les tensions n’augmentent encore. Notre tâche est d’aider les Dralls et de faire en sorte qu’ils acceptent une rencontre avec les Séloniens et Jim Antilles. Corellia ne pourra se relever que s’ils sont tous unis. »

Les mots d’Ahsoka furent parfaitement assimilés par la jeune padawan qui acquiesça. La motivation pouvait se lire sur son visage et évidemment, cela laissait présager une mission particulièrement compliquée. Elles allaient devoir se montrer à l’écoute des Dralls qui étaient une civilisation particulièrement intelligente et sage, ce qui pouvait vouloir aussi dire particulièrement prudente. Cela s’annonçait être de longues discussions. Rena suivit donc Ahsoka qui lui exposa un peu l’ensemble de la situation, la Maître Jedi estimant que chaque Jedi participant à cette mission d’envergure se devait d’en connaître les tenants et les aboutissants. Une fois dans le hangar, la brunette fut surprise de voir que son taxi n’était autre que son ami, Dashel. Un large sourire se dessina sur son visage à la vue de celui-ci et les deux amis ne manquèrent pas de se saluer chaleureusement.

« Dashel, ça me fait plaisir de te revoir. J’ai entendu que tu étais devenu Chevalier. Toutes mes félicitations, tu le mérites. Tu vas aussi dans le système Corellien ? Merar est avec toi ? Comment va-t-elle ? »

Maître Tano salua à son tour le nouveau Chevalier Jedi et invita les deux jeunes à poursuivre leur conversation dans le vaisseau afin de pouvoir se mettre en route. Ils continuèrent donc leur discussion à l’intérieur du nouveau vaisseau de Dashel, Rena ne manquant évidemment pas de le taquiner à ce sujet.

« On dirait qu’il est loin le temps de ton vieux vaisseau. Devenir Chevalier offre des avantages. »

Ahsoka et Rena s’installèrent dans le vaisseau, la Maître Jedi vérifiant une dernière fois si tout le nécessaire pour leur mission sur Drall était bien à bord. Il ne restait plus qu’à se mettre en route pour le système corellien.
#38500
Image


Ahsoka Tano et Rena Kuolor se dirigeait vers moi. J’avais quitté la première suite au conseil Jedi il y a peu. La seconde, je ne l’avais plus revu depuis Elphrona. C’était il y quelque temps déjà. Mais les événements de cette journée restaient gravés dans ma mémoire. Ce n’était pas tous les jours qu’on affrontait le fantôme d’un Sith dans un ancien temple Jedi. Sans son aide, je n’aurais jamais trouvé Ruusan. Je lui en étais infiniment reconnaissant. Savoir qu’elle serait sur Corellia avec nous allégeait la tache à venir. Faire le trajet ensemble jusqu’au temple vert permettrait de rattraper le temps passé. Je les accueillais donc à l’entrée de mon nouveau vaisseau, un large sourire barrant mon visage.

    - Rena ! Merci beaucoup. Oui, il était temps que je change de vaisseau. L’ancien cargo que je trimballais était devenu un peu trop reconnaissable. Je n’ai pas particulièrement envie de retomber dans les griffes gluantes des Hutts. De nombreux Jedi ont été choisi pour aller sur Corellia. J’en fais parti aussi. Je suis content que tu sois là. Maître Tano, je suis content de vous voir aussi. Venez suivez moi à l’intérieur.

Je les faisais me suivre dans le Nemesis. Le vaisseau était plus petit que mon ancien cargo; Et pourtant l’intérieur semblait bien mieux aménagé. Je me dirigeais vers la pièce centrale du Meridian. Tout notre équipement avait été installé, de l’holoprojecteur, à la cuisine et les datapad de Aslan. J’invitais mes deux compagnons de voyage à prendre place.

    - Merar n’est pas là. Elle est parti avec Maître Offee pour Corellia aussi. En tant que médecin elle va l’aider à gérer la situation dans les hôpitaux. Il y a beaucoup de blessés sur place. Elle est parti avec un vaisseau médicale de sa fondation. Mais nous ne serons pas seul pour le voyage. Maître Tano, vous connaissez déjà ma Padawan, Ella.

La jeune fille était assise sur le canapé circulaire de la pièce. Elle regardait avec attention les deux nouvelles venues. Elle ajustait distraitement sa bure de Jedi. Je remarquais qu’elle avait tressé une mèche de ses cheveux pour ressembler à la mèche des Padawan de l’ancienne république. En entendant son nom, elle se leva et s’avança à mes côtés.

    - Ella, je te présente Rena. Une Jedi et amie.

    - Bonjour…

    - Rena, Maître Tano, je vous présente aussi Feran. Le Zabrak n’avait quant à lui pas bougé. Silencieux, dans un coin de la pièce, il leva le menton pour tout signe de salutation. Il était le protecteur… Il s’éclaircit la gorge suite à ma remarque. Il EST le protecteur de Ella. Ils vivaient ensemble sur Dathomir. Ils font le voyage avec nous jusqu’à Corellia. Une fois sur place, je vous laisserai à l’astroport et j’irais directement rejoindre les Jedi Vert sur place. Le voyage n’est pas très long mais il vaut mieux y aller. Tout le monde est là. Installez vous je vais préparer le décollage. Ella, reste ici avec Rena et Maître Tano. Je reviens.

Je laissais les quatre voyageurs dans la pièce et allait dans le cockpit du vaisseau. J’avais essayé de m’habituer à ses commandes mais je les connaissais encore peu. Mais j’avais piloté suffisamment de vaisseau jusqu’à présent pour pouvoir m’y retrouver à peu prêt. Je verrouillais le sas d’entrée et démarrer les moteurs. Leur ronronnement se fit rapidement entendre. Alors J’activais en douceur les propulseurs verticaux. La poussée fit s’élever le Nemesis qui quitta lentement le sol du hangar de l’ordre. En attrapant le manche, je faisais légèrement pivoter les propulseur pour nous faire avancer et quitter le temple en douceur. Le Meridaian s’élève dans l’atmosphère de Coruscant jusqu’à la quitter. Alors les propulseurs finirent de s’aligner vers la ligne horizontal du vaisseau. Je les poussais à pleine puissance pillant à travers les étoiles pour atteindre la vitesse de la lumière. Je laissais les coordonnées entrées dans le système et me levai pour rejoindre Rena, Ella, Ahsoka et Feran.
#38511
Image



Les retrouvailles avec Dashel étaient agréables et la discussion ne manqua pas d’arrivée sur le changement de vaisseau qui fit rire Rena. Il est vrai que son vieux cargo était assez atypique pour que les Hutts ne manquent pas de le retrouver. Peut-être que maintenant les choses seraient un peu plus simple pour lui mais bon, il devait sans doute toujours se montrer prudent. Les Hutts n’étaient pas du genre à lâcher leur proie si facilement. En attendant, tout ce beau monde se dirigeait vers Corellia afin d’aider la zone après les incidents, ce qui était très positif. Ahsoka salua poliment le chevalier jedi et elles le suivirent toutes les deux à l’intérieur afin de poursuivre leur discussion sans ralentir leur départ pour autant. Cela faisait plaisir à Rena d’avoir des nouvelles de Merar également. Avec un peu de chance, elle pourrait aussi la revoir une fois cette mission terminée.

« Je suis contente qu’elle puisse continuer à faire ce qu’elle a toujours voulu faire. Ryloth semble si loin désormais. Sa fondation commence à être connue, c’est génial pour elle. »

Dashel présenta ensuite sa padawan et évidemment, Maître Tano ne manqua pas d’hocher de la tête, confirmant qu’elle connaissait la jeune fille. De son côté, Rena était plus intriguée vu qu’elle voyait encore Dashel comme un padawan comme elle. Il était chevalier désormais et avait sous son aile une padawan. Cela changeait bien des choses. Le solitaire devait désormais composer avec un électron libre qui ne manquerait pas de lui causer du souci. La brune s’inclina légèrement devant Ella et le zabrak nommé Feran en guise de salutation.

« Bonjour. Je suis ravie de vous connaître tous les deux. »

De son côté, la togruta salua le zabrak et s’installa confortablement sur le canapé circulaire en face d’Ella. Elle observa avec attention le zabrak, s’interrogeant sur ses origines.

« Vous venez de Dathomir donc ? Ce n’est pas une planète simple. J’ai déjà rencontré quelqu’un venant de là-bas. Peut-être aurons-nous le temps de discuter durant le voyage ? »

Ahsoka était d’un calme déconcertant malgré la situation qui s’annonçait éprouvante sur Corellia. Il faut dire que ce n’était pas sa première crise et qu’elle avait appris à s’en faire seulement lorsque cela était utile. Il ne servait à rien de s’imaginer des choses pour le moment, sans avoir les cartes en main. Elle observa la jeune Rena et remarqua les deux sabres laser accrochés à sa ceinture. Visiblement, Jem lui avait montré comment finaliser son sabre laser, mais la padawan avait décidé de conserver celui de sa mère également. Vu l’aspect inhabituel de la chose, elle ne manqua pas de la questionner sur la raison de ces deux sabres.

« Je vois que tu as gardé le sabre laser de ta mère. Il est souvent préférable d’éviter d’avoir une arme dont on ne se sert pas sur soi, surtout si on affronte un utilisateur de la Force. Imagine que tu parviennes à le désarmer, il pourrait sans mal te prendre ton sabre à la ceinture et s’en servir contre toi. A moins qu’il y ait une autre raison derrière cela ? »

La brunette était un peu confuse car effectivement, son Maître le lui avait déjà dit. Toutefois, son idée était surtout de s’entraîner au combat à deux sabres. Il n’était donc pas simple de le laisser au Temple et ainsi ne pas pouvoir s’entraîner lors des pauses dans ses missions. Elle tenta tout de même de s’expliquer mais bon, les propos de Maître Tano étaient des plus fondés.

« Maître Treboh m’a déjà fait la remarque, mais je voudrais apprendre le Jar’kai et vu que je suis rarement au Temple, je ne pourrais pas m’entraîner si je ne l’ai pas avec moi. »

« Je comprends ton raisonnement mais dans ce cas, tu dois faire en sorte qu’il soit impossible de te le prendre. Toi-même, tant que tu n’auras pas les connaissances suffisantes, il est préférable que tu ne sois pas tentée de la prendre non plus. Le Jar’kai est très efficace, mais également très dangereux s’il est mal maîtrisé. Ton Maître utilise également le Jar’kai, elle pourra donc t’apprendre. Je peux moi-même également t’enseigner quelques mouvements si tu le désires. Toutefois, tu dois avoir une parfaite maîtrise du Shii Sho avant d’envisager la suite. Continue de t’entraîner et lorsque tu maîtriseras parfaitement les bases, je serai ravie de t’aider à progresser. »

Rena s’inclina en remerciement à la proposition de Maître Tano. Son avis était éclairé et elle décida donc de fixer fermement le sabre laser de sa mère au niveau de sa ceinture. Il lui sera donc difficile de le prendre, mais cela était la même chose pour les autres. Si elle voulait progresser et devenir une jedi accomplie, elle se devait de progresser encore. Par conséquent, elle profita que Dashel était occupé à piloter le vaisseau pour s’entraîner un peu. Elle se mit un peu sur le côté et sortit trois sphères de ses affaires. La routine devenait régulièrement et à chaque mission, elle s’exerçait de la même façon. Comme le disait tout le temps son Maître, tant qu’on n’est pas mort, on sait se battre. La défense était donc la première chose à renforcer. Elle mit donc les sphères en route et alluma son sabre laser. La concentration de la jeune padawan était intense et démontrait une maîtrise parfaite de l’exercice. Tout d’un coup, les sphères se mirent à tourner devant elle, avant de tirer chacune à leur tour. La lame blanche de Rena dévia chacun des tirs sans difficulté.

Pendant ce temps, Maître Tano relisait les informations quelle avait sur Drall, histoire de se préparer un peu avant la rencontre importante qui allait avoir lieu. Elle ne manqua pas toutefois d’observer Rena du coin de l’œil, se remémorant son apprentissage personnel. D’un simple regard, elle put voir que la brunette devait être très régulière dans son apprentissage car il n’y avait aucun raté. De toute évidence, Jem n’avait pas oublié ce qui était arrivé à son amie. C’est sans doute pour cela qu’elle forçait sa padawan à adopter une forme défensive. Enfin bon, elle ne pouvait pas lui en vouloir pour ça, garder sa padawan en vie était finalement le plus important dans une formation. Elle se tourna donc vers Ella, histoire de l’interroger un peu sur son Maître.

« Et toi Ella, tu souhaites apprendre une Forme en particulier ? Que penses-tu de ton Maître pour le moment ? »

Ahsoka ne mentionna pas le fait qu’elle avait connu Dashel au temps de la guerre des clones car cela soulèverait peut-être des questions dont Dashel ne voulait pas parler. Après, la formation des padawans avait bien changé depuis cette époque et d’un côté, elle en était heureuse. Il était toujours préférable de les laisser commencer en douceur qu’en pleine guerre.



#38512
Image


Je revenais dans la pièce centrale du Meridian. Le vaisseau suivait sa trajectoire à travers l’hyperespace. Il n’y avait pas grand chose à faire de plus pour l’instant. Nous serions averti en arrivant à destination. Le droïde R9 que je bricolais régulièrement était pour l’instant cablé à l’alimentation du vaisseau. Il suivait avec attention la route vers Corellia. En attendant, nous avions un peu de temps pour rattraper le temps perdu avec Rena, ou Ahsoka. La première était mon ami, la seconde, une ancienne Padawan qui avait bien évolué durant mon passage dans la carbonite. Si la première s’entrainait au Soresu, la seconde avait commencé à discuter avec ma Padawan. Feran restait quant à lui bien silencieux comme à son habitude, mais il écoutait avec attention la réponse de sa fille. La relation entre moi et elle était très importante pour lui. Je m’adosser contre le sas d’entrée, restant en retrait pour l’instant. Curieux de savoir ce qu’elle allait pouvoir répondre à la Togruta.

    - Dashel m’a sauvé sur Dathomir… Je sais qu’il est maintenant mon Maître et Maître Ikrit m’a bien expliqué ce que ça voulait dire, mais j’ai du mal à le voir autrement qu’un ami. Je sais qu’il prend son rôle à coeur. Et j’avais un peu peur que Maître Ikrit choisisse quelqu’un d’autre pour être mon Maître. Je suis contente que ce soit lui. Mais c’est un peu bizarre. Je n’arrive pas à l’appeler Maître…

Je ressentais la même chose que Ella. J’étais heureux que le conseil ait décidé de me confier son apprentissage. Ainsi, je pouvais transmettre l’héritage de Taydan et Hayley ou même Kit Fisto. Je pouvais également tenir la promesse faite à Feran et à Nissa. Et j’avais un lien spécial avec elle. Mais notre proximité ne facilitait pas ma tache. Elle pouvait aider et notre confiance mutuelle était un avantage. Mais je devais aussi être capable de mettre des barrières. Et ce n’était pas facile. J’avais l’impression de devoir avancer sur une corde fine, cherchant un équilibre que je n’avais pas encore trouvé. Tout était allé si vite dernièrement… Feran pris finalement la parole. Et son intervention était assez judicieuse.

    - Ella, tu sais que Dashel a tes intérêts à coeur. Jusqu’à présent il a tenu ses promesses. A ta mère, et à moi. Tu peux avoir confiance en lui. Rappelle toi, même avant que tu deviennes son apprenti il avait déjà commencé à t’entrainer. Il était déjà ton mentor. Ce qui a changé, c’est que cela est devenu officiel. Que tu l’appels Maître ou Dashel n’y change rien. L’important c’est ce qu’il te forme et te protège. Et que tu l’écoutes et le respecte. Le reste ne signifie rien.

    - Tu as raison… Je pense que ça devrait aller… Et c’est vrai qu’il avait déjà commencer à m’apprendre à utiliser la force. Il m’avait montré les bases du Shii Cho avant Maître Ikrit. Je sais qu’il utilise l’Ataru. Je l’ai déjà vu s’en servir. Mais je ne sais pas si c’est une forme pour moi. Il y a trop de mouvements…

Je finissais enfin par me rapprocher et rejoindre mes compagnons. Je m’installais avec eux sur l’un des canapés et souriais à mon apprentie qui ne m’avait pas vu arriver jusqu’à présent.

    - Tu n’es pas obligé d’apprendre l’Ataru tu sais. Il existe d’autres formes. Je comptais moi même en apprendre d’autre. Regarde Rena. Elle utilise le Soresu. Ca n’a rien à voir avec l’Ataru. Si l’un cherche à harceler son adversaire jusqu’à trouver une faille, l’autre pourrait devenir un bouclier impénétrable. Pour toi, mais aussi pour ceux que tu protèges. C’est une forme défensive entre autre.

    - Défensif… J’aime bien l’idée. Tu pourrais me l’apprendre.

    - Je connais un peu les bases du Soresu. Mon ancien Maître le maniait. Mais je penses que Rena serait plus indiqué pour nous aider. Je me tournais vers la Jedi, un sourire au lèvre. Rena ? Tu crois que tu pourrais montrer à ma Padawan et à moi les bases du Soresu ? La cale de mon vaisseau est vide. Et elle est spacieuse. Ca ferait un bon terrain d’entrainement si tu veux. Maître Tano, Feran, vous pouvez vous joindre à nous.

La Togruta se leva pour nous suivre. Mais le Zabrak… Et bien… Il était entrain de dormir… Je le laissais donc à ses rêves de gloire et de combats. Je me levais pour leur montrer le chemin, les emmenant à l’étage supérieur du vaisseau où une large soute avait été installé. C’était rudimentaire, pas un vrai terrain d’entrainement. Mais le plafond était suffisamment haut pour ne pas risquer d’y faire des trous avec nos sabres.
#38538
Image



Ahsoka ne put s’empêcher de sourire aux paroles de la jeune Ella. Cela lui rappelait sa relation entre Skyman et elle. Un Maître et sa padawan développaient souvent des liens qui dépassaient souvent le cadre du strict lien d’élève-professeur. Le temps qu’ils passait ensemble faisait qu’ils se connaissaient très bien et vivaient des choses bien plus intenses que ce que pouvait entrevoir une recrue avec un instructeur au temple. Lors de leur rencontre, cela n’avait pas été simple au début mais rapidement, les surnoms comme Chipie et Skyman étaient devenus naturels entre eux. Tout comme Ella, Ahsoka avait vu en son Maître un ami bien avant d’y voir un Maître. L’intervention du zabrak fut des plus justes et elle ne put qu’aller dans son sens.

« Feran a entièrement raison. Un Maître peut très bien être un ami également. Vous avez déjà partagé beaucoup de choses et vous en partagerez encore beaucoup d’autres. Il est normal qu’un lien se crée. Tu verras ses bons et ses mauvais côtés, comme lui connaîtra les tiens. L’apprentissage des Jedis est long et rempli d’aventures. Il est donc plus agréable de partager tout ça avec une personne qu’on apprécie. »

Alors que la jeune padawan émettait ses doutes sur la forme de combat à apprendre pour se perfectionner, Dashel revint auprès d’eux et guida comme il se doit Ella dans son interrogation. Il mit en avant l’entraînement de la jeune Rena qui était à côté, proposant un style plus défensif que le sien. Il est vrai que dans des batailles, pouvoir efficacement dévier les tirs de blaster est un atout non-négligeable. Cette soudaine attention fit arrêter son entraînement à la jeune padawan et tout en souriant, elle répondit à son ami.

« Il n’y a pas de problème. S’il s’agit juste de dévier les tirs, ce n’est pas encore trop compliqué. Mon Maître parvient même à renvoyer les tirs sur ses opposants. Si j’y parvenais également, ça deviendrait une technique aussi défensive qu’offensive. Je vais vous montrer ça sans problème. »

Le petit groupe se dirigea vers la cale du vaisseau, Rena ne manqua pas de prendre ses petites sphères d’entraînement afin de montrer un entraînement efficace à Ella. Une fois dans la cale, la brunette prit le rôle de professeur et indiqua les premières choses à connaître sur le soresu.

« Donc voilà, le soresu est une technique défensive qui permet essentiellement de dévier les attaques. On pense souvent que cela n’est efficace que contre des tirs de blaster et il faut admettre que c’est son utilisation la plus fréquente, mais il n’y a pas que ça. Le soresu est presque utilisé inconsciemment par tous les utilisateurs de la Force afin de parer les attaques ennemies et plus ta compréhension de cette technique est grande, plus ta défense devient efficace, même dans un combat contre un utilisateur de sabre laser. L’idée principale de cette forme et d’utiliser la Force afin d’anticiper de quelques instants les attaques qui se dirigent vers toi. En se concentrant, on peut voir dans son esprit ce qu’il va se passer et anticiper un tir de blaster ou une attaque de sabre laser. C’est comme une sensation de déjà-vu qui te permet d’agir avant même que le tir ne soit fait. »

Ce qu’il se cachait derrière cette forme était finalement une sorte de divination à plus petite échelle qui permettait d’anticiper la prochaine action de l’ennemi et de la contrer. Si dans les faits, cela pouvait paraître être une technique incroyable et qui permettrait de rendre son utilisateur invulnérable, il n’en était en réalité tout autre car cette technique nécessitait une grande concentration pour ressentir les indications de la Force. Evidemment, face à un ennemi, cela rendait l’utilisateur presque impossible à abattre mais plus les tirs s’accumulaient en même temps, plus cela rendait son utilisation approximative jusqu’à être totalement submergé et ne plus pouvoir se concentrer. Histoire d’illustrer ses propos, Rena mit en place trois sphères qui dès leur activation, se mirent à virevolter autour de la padawan.

« En se concentrant sur la Force, il est possible de percevoir son environnement sans même le voir. Lorsqu’on combat avec un sabre laser, on suit bien souvent son instinct en utilisant les techniques qu’on possède. Le soresu pousse la concentration sur ce côté instinctif afin de percevoir légèrement ce qu’il va se passer. En utilisant cette impression de ce qu’il va se passer, on peut agir assez rapidement pour dévier le tir ou l’attaque et ainsi se protéger. Ces sphères simulent un tir de blaster, ce n’est pas dangereux, mais ça fait quand même mal si ça te touche. Au temple, il y a des casques de privation sensorielle qui permettent aux padawans de se concentrer uniquement sur cette légère précognition dans la Force. Evidemment, ça ne sera pas le cas ici donc ça te demandera plus de concentration. Pour le moment, il faudra te contenter de fermer les yeux, ça sera déjà une bonne façon de commencer. »

Une fois la petite explication terminée, Rena se mit en position pour la démonstration. Maîtrisant assez bien le soresu, la jeune padawan n’avait pas de difficulté à mettre le niveau de difficulté au maximum. Alors qu’elle ferma les yeux, les sphères tournoyèrent à vive allure, changeant de hauteur et d’angles de tir à chaque fois. Malgré les tirs qui s’enchaînaient sans discontinuer, la jeune femme offrait un véritable ballet avec son sabre laser, déviant chacun des tirs sans en subir un seul de ceux-ci. Durant deux bonnes minutes, le sabre laser à la lame blanche virevolta dans tous les sens, parant les attaques des sphères. La vitesse de tir était conséquente, tout comme la vitesse de mouvement des sphères mais bon, ce n’était rien face aux combats que la jeune femme avait déjà connus, même si dans ce cas, les tirs variaient assez peu d’angle en réalité. Rena arrêta donc sa démonstration en s’adressant à Ella.

« Tu veux essayer avec une sphère ? C’est comme ça que j’ai commencé aussi. Si tu savais le nombre de fois où j’ai été touché par ces sphères … Et toi Dashel ? Tu veux essayer aussi ? »
#38581
Image


Rena accepta sans hésiter ma proposition. Ella semblait plutôt enthousiaste. Je l’avais peu entrainer au maniement du sabre laser. Elle connaissait les bases du Shii Cho. Mais c’était tout. Elle allait avoir l’occasion de s’exercer à un maniement du sabre un peu plus spécialisé. Et qui plus est sous le regard attentif d’un membre du conseil. Il n’y avait pas mieux pour être sur qu’elle comprenne les bases du Soresu. J’avais quant à moi une parfaite confiance en Rena. Je l’avais déjà vu se servir de son sabre. Souvent contre moi d’ailleurs. Je me souvenais encore de notre combat sur Elphrona. Un combat difficile qui n’avait pris fin que grâce à un cristal purificateur. Je regrettes encore d’avoir eut à lever mon arme contre mon amie. Toute cette histoire aurait très mal pu se terminer. Heureusement le sort nous avait été favorable. Beaucoup mins qu’à l’esprit Sith. Mais j’avais pu jauger la force de la jeune femme. Et je savais qu’elle était douée.

Aussi, dès que tout le monde fut réuni dans la cale du vaisseau, Ella prit place face à nous et commença ses explications. Ses indications étaient clairs. Je les comprenais. Et je me demandais si mon apprenti aussi. Son regard était braquée sur Rena. Je me souvenais d’un combat contre Hayley. Elle m’avait rappelé les usages de la Force Vivante ou Unifiée en combat. Elle m’avait dit qu’elle utilisait la Force Vivante pour être alerte. Ses réflexes étaient hors du commun. Mais elle faisait également appel à la Force Unifiée pour entrevoir les phases du combat, et percevoir les mouvements de son adversaire plus tôt. J’avais du mal à entrevoir ces quelques secondes d’avance. Mais je savais me fier à l’instant présent. Taydan, mon premier maître me l’avait appris. Je me demandais si ma Padawan réussirait elle aussi. Et je me demandais si elle ferait mieux que moi pour entrevoir l’avenir. Même à si courte échelle.

Ca allait être un bon entrainement. D’autant plus avec les yeux fermés. Ella ne voyait plus rien alors que la petite sphère se leva devant elle. Elle dégaina son sabre et la lame verte jaillit. Elle était concentrée. Un peu trop même. La crispation sur son visage me fit sourire. Mais elle était prête à essayer. Elle se mit en position et répondit à Rena.

    - Je suis prête.

    - Moi aussi.

A côté d’elle, je me mis en position défensive également. Mes pieds étaient ancrés dans le sol, mon buste droit face à la petite sphère qui virevoltait devant moi. La lame d’un bleue glaciale se déploya entre nous. Je fermais les yeux, respirant longuement avant de souffler. J’étais prêt. J’essayais de percevoir le mouvement de la sphère. Mais je ne percevais aucune présence. Avec les êtres vivants, c’était bien plus simple. Ici, je sentais le vide. Seul la présence des trois Jedi à mes côtés brillait dans le noir. Même Feran consumait l’obscurité. Mais la boule de métal flottante, elle, m’était invisible. Pourtant je sentais un danger. Je sentais la douleur prête à envahir mon bras. Instinctivement ma position changea, je me décalai et levai mon sabre en direction du tir de blaster. Le grésillement de la lame ne trompait pas, j’avais intercepté le rayon. Mais un deuxième suivait, je pouvais le sentir. La lame, changea de trajectoire et dévia encore. Mais un petit cri à côté de moi retint mon attention. Ella s’en sortait un peu moins bien que moi. Tout du moins jusqu’à ce que je perde ma concentration. Elle avait été touchée par le premier tir, moi par le troisième que j’avais simplement ignoré en l’entendant. Une vive douleur lança mon côté gauche. J’avais été bête. Je soufflais un bon coup.

    - Eh bien… On peut pas dire que ce soit agréable…

Ella se tenait l’avant bras, le regard quelque peu énervé. Elle n’appréciait pas de se faire tirer dessus même par des lasers inoffensifs. Si elle l’avait pu, elle aurait surement coupé la sphère en deux avec son sabre. Mais elle se retenait, ne voulant pas paraitre un peu trop impulsive face à nos invités. On sentait néanmoins la frustration dans sa voix.

    - Je ne comprends pas… Comment je suis sensé faire si je ne le vois pas ? Si je ne l’entends pas non plus ? Et encore plus si je ne le ressens pas ? Ce truc ne dégage aucune présence !

Je me tournais vers Rena en souriant. D’un signe de tête, je lui laissais le champ libre. Après tout, cette fois, c’était elle le Maître.
#38628
Image



Sous les yeux de Maître Tano, les trois jedis commencèrent l’entraînement. Rena essaya d’expliquer le plus clairement possible le principe du Soresu mais bon, ce n’était pas une chose dont elle avait l’habitude. Par conséquent, elle ne savait pas si elle avait fait les choses correctement. Ne voyant pas d’intervention de la Togruta, elle poursuivit en expliquant les bases comme elle le percevait en le pratiquant et lorsque Dashel et sa padawan se mirent en position, elle observa avec attention les mouvements afin de desceller les problèmes qui pouvaient les perturber. Ella semblait avoir un peu de mal à se concentrer sur autre chose que les présences qui l’entouraient, ne parvenant pas à détecter la sphère et par conséquent, elle se fit toucher plusieurs fois. De son côté, Dashel parvenait à dévier les tirs de sa sphère mais malheureusement, sa concentration ne semblait pas encore fixée sur ce petit moment de précognition qui permettait une efficacité redoutable au Soresu. Cela eut pour conséquence qu’à la moindre déconcentration, il se fit toucher à son tour. En voyant cela, la brunette ne put s’empêcher de sourire en se souvenant de ses premiers entraînements.

Cela semblait être pareil pour Maître Tano qui regardait avec une certaine mélancolie les deux Jedis s’entraîner. La jeune Ella était assez énervée par la situation, ne voyant pas comment elle pourrait ressentir quelque chose qui ne dégageait aucune présence. Il est vrai que cet exercice était compliqué pour ceux qui avaient l’habitude de ressentir leur environnement au travers de la Force car ce n’était pas la même technique. Jusqu’à présent, elle pouvait sans doute ressentir les intentions de ses adversaires et ainsi réagir avec un moment d’avance mais ici, il s’agissait véritablement de ressentir le futur sur un court lapse de temps. Cette technique lui permettrait également entre autre, si elle parvenait à la peaufiner, à éviter des objets inertes qui pourraient tomber ou être lancés sur elle.

« Pour le Soresu, le principe n’est pas de ressentir ce qui t’entoure, mais bien de percevoir ce qu’il va arriver. Imagine que tu ailles dans un endroit et qu’il y a des pièges mécanisés. Tu ne ressentiras rien si tu te focalises sur ta perception des êtres vivants et par conséquent, tu tomberas dans les pièges. Il faut beaucoup d’entraînement pour parvenir à l’utiliser sans y penser, mais je suis certaine que tu peux y arriver. Moi aussi au début, j’avais beaucoup de mal et j’ai eu énormément de décharges mais maintenant, c’est presque devenu naturel. »

Histoire de faire une autre démonstration afin d’aider Ella et Dashel, Rena se mit un bandeau sur les yeux et régla une des sphères afin qu’elle tourne autour d’elle à 360°. La jeune padawan se plaça au centre de la pièce, sa lame s’allumant alors qu’elle semblait aussi tranquille qu’un lac. La sphère se mit à tourner autour de sa cible, variant la hauteur et l’angle pour finalement porter une première attaque de face que la brunette para sans difficulté d’un geste précis. Les tirs s’enchaînèrent et chacun d’eux étaient interceptés par la lame de la Jedi. La sphère passa même dans son dos pour ouvrir le feu et la encore, Rena parvint à le dévier sans même se retourner. Après plusieurs tentatives à revers, la sphère s’arrêta, mettant fin à l’entraînement. La jeune padawan ôta son bandeau en rangeant son sabre laser, avant de s’adresser à la jeune Ella.

« Tu dois faire le vide en toi. Concentre-toi uniquement sur la Force qui est autour de toi. Laisse-la circuler en toi afin d’aiguiser ton instinct. Au départ, cela sera comme si ton instinct de disait de bouger. Suis-le sans réfléchir et petit à petit, tu parviendras à voir plus clairement les choses. Cela ne sera plus juste de l’instinct, mais bien une précognition qui te permettra d’utiliser le Soresu avec plus de facilité. Vas-y recommence encore une fois. »

Rena se tourna ensuite vers Dashel et ne manqua pas de lui faire une petite remarque avec le sourire.

« Tu ne devrais pas avoir trop difficile à y arriver mais bon, il faut rester concentré si tu ne veux pas prendre une décharge. A moins que tu n’aimes ça peut-être ? »

Maître Tano laissa la jeune padawan continuer ses explications, mais intervint toutefois afin de les compléter un peu. Elle n’était pas une experte de Soresu mais bon, elle parvenait quand même à dévier des tirs de blaster également. Par conséquent, elle donna un petit conseil aux deux jedis avant qu’ils ne commencent.

« Comme le dit Rena, le départ est cet instinct. Plutôt que de parler d’instinct, on pourrait parler de sentiment que la Force vous communique. Lors d’un combat au sabre laser, on peut dire qu’une personne parvenant à aiguiser son instinct au point qu’il puisse voir ce qu’il va se passer, est presque invincible. Seule la force brute pourrait en venir à bout car quelque soit la finesse et la technique que vous utiliserez, il saura d’où votre attaque viendra. Concentrez-vous sur votre instinct, comme si vous combattiez quelqu’un. En faisant le vide, votre corps bougera tout seul. »
#38646
Image


Je comprenais la difficulté de Ella à poursuivre cet exercice. Voir l’avenir n’avait jamais été mon fort. Les longues heures de méditation, à essayer de me plonger dans la Force, m’avaient toutes envoyées dans le passé. Il faut dire qu’à cet époque, mon lien avec la Force était plus que fragile, tout du moins c’est ce que je pensais. En réalité, la Force avait autre chose à me montrer. J’avais finis par l’accepté. J’avais fini par comprendre que la Force me guidait et me dévoilé ce que je devais savoir. Non pas ce que je voulais savoir. Mais alors, comment la contrôler pour réussir à voir l’avenir ? Je n’en étais pas encore parvenu à ce niveau de connaissance, tout simplement. Je doutais d’ailleurs d’un jour y parvenir. Les plus grand Maîtres avaient eux aussi eut bien du mal à à voir le futur et encore plus à l’interpréter. Je me laissais donc guider, je laissais mon bras bouger, suivant un réflexe induit par la Force. Je faisais confiance à la Force. Et c’était en grande partie ce que décrivait Rena en parlant de cette prémonition liée au Soresu.

Elle nous en fit d’ailleurs la démonstration, les yeux bandés, la sphère métallique flottant tout autour d’elle à la recherche d’une ouverture. Je pouvais sentir la confiance qui émanait de la jeune femme. Cela n’avait plus rien à voir avec notre première rencontre sur Ryloth. Sa posture, sa determination, sa maitrise, tout semblait exacerbé. Elle avait fait du chemin depuis les camps des esclavagistes. J’étais impressionné par ses mouvements fluides ; le calme qui imprégnait son visage et ses déplacements ; s’en était presque gracieux, élégant, sans devenir moins efficace. Chaque laser fut dévier avec dextérité. Je pouvais imaginer les heures d’entrainement que Jem avait dû lui faire subir. Ça avait payé. J’étais curieux de voir ce qu’aurait pu donner un combat entre elle et moi. Une défense comme celle de son Soresu, face à l’attaque avec mon Ataru. En tout cas, elle pouvait être fier de sa Padawan. Un sourire au lèvre, j’espérais être à même de faire aussi bien avec Ella.

Pour ça je devais également m’amélioré. Je débutais avec le Soresu moi aussi. Je m’en sortais mieux sur le simple principe que j’avais eu plus d’entrainement, plus d’expérience et de temps pour progresser dans ma compréhension de la Force, dans ma concentration. Mais je n’étais pas infaillible. J’avais encore du chemin à faire comme le soulignait Rena. Sa remarque accentua d’ailleurs mon sourire, jusqu’à laisser échapper un rire léger.

    - J’ai eu mon lot de tire de blaster, ceux là sont plutôt agréable en comparaison, merci.

Maître Tano intervint finalement, ajoutant de sa sagesse aux explication de la jeune femme. Avec autant de soutiens pour apprendre le Soresu, ma Padawan deviendrait une experte en un rien de temps. Je n’en doutais pas. Mais peut être était il temps que j’intervienne moi aussi. Après tout, c’était mon rôle de maître.

    - Ella, je sais que cela peut paraitre difficile. Crois moi, j’en ai fait les frais. Mais Rena et Maître Tano ont raisons. Tu dois faire le vide. En réalité, tu dois moins réfléchir. N’essaie pas de deviner ce qu’il va se passer. Ne te demande pas où est la sphère de métal. Quand tu créés l’Ichor, tu ne te demandes pas comment tu dois faire. Tu te concentres et tu matérialise une forme. C’est le même principe ici. Plonge toi dans la Force. Tu dois atteindre un niveau de médiation qui te permet de voir ton environnement à travers ses yeux et de bouger selon sa volonté. Ne penses à rien d’autre. Ce doit être un réflexe. Quand Rena se déplace pour bloquer les attaques, elle ne sait pas où se trouve la sphère. Elle ne sait pas d’où va venir l’attaque. Elle fait confiance à la Force pour la guider. Cela demande beaucoup d’abnégation. Mais je sais que tu en es capable. Recommence. Et cette fois, ne réfléchis pas autant. Ok ?

    - J’ai l’impression que tu me demandes de devenir un pantin pour la Force…

    - C’est un peu ça… En quelque sorte… Et pas vraiment non plus… Je ne te demande pas de lui laisser le contrôle. Je te demande de lui faire confiance. La Force est une alliée, pas un outil, ni un marionnettiste. Mais pour qu’elle puisse te guider, tu dois t’ouvrir à elle et t’oublier. Comme lorsque tu médites.

    - Je vais essayer.

    - Hum ?

    - Ah… Euh… Oui… Je vais le faire…

Je laissais échapper un rire à nouveau. Après tout, cette phrase faisait à présent parti du code des Jedi dicté par Luke Skywalker. Il était temps de reprendre l’entrainement. Je me mettai en position et fermai les yeux.

    - Allez, reprenons.

L’entrainement repris donc. Les deux sphère s’élevèrent tandis que je plongeais ma concentration dans la Force. J’espérais qu’Ella y parvenait également. J’avais expliqué en détail à ma Padawan ma conception de la médiation. J’imaginais que chacun avait ses métaphores, et ses techniques personnels pour y parvenir. Mais le fil conducteur restait le même. Pour ma part, je comparais souvent la Force a un fleuve apaisant, et pourtant tellement puissant. Il était indomptable, incontrôlable. La Force n’était pas une énergie que l’on pouvait soumettre. Mais en s’y plongeant, en se laissant emporter par son courant, on pouvait utiliser sa puissance. Je pouvais la sentir parcourir mon corps, se déplacer tout autour de moi, le long des lignes de mes muscles. Elle passait à travers moi, à travers ma Padawan, Ahsoka et Rena. Elle fleurait également avec la sphère, inerte dans la Force. Là où j’étais aveugle, la Force était clairvoyante. Elle guidait mes pas et mes bras.

Un tir. J’avais entendu la détonation, pourtant, avant même que le son ne retombe, ma lame s’était déjà levée, droit devant moi. Le laser rebondit et s’échoua dans le hangar. Un autre tir. Mon oreille aurait pu me prévenir que l’attaque venait de mon côté gauche. Mais c’était la Force qui m’avait averti. Je positionnais mon sabre à l’horizontal, pivotant légèrement pour parer le coup. Un troisième tir. Venant du haut, cette fois, je ne parais pas l’attaque. Je me déplaçais simplement afin d’éviter le laser.

Je continuais ainsi, je savais que le rythme de mon assaillant était relativement faible. J’aurais certainement eut plus de difficulté contre un véritable adversaire. Mais il fallait bien commencer quelque part. Je restais concentré sur ma tache, mais je ne pouvais m’empêcher de me demander comme s’en sortait Ella. Je n’avais entendu aucun cri. C’était plutôt bon signe. Les tirs de blaster n’avaient pas dû l’atteindre. Elle s’en sortait mieux. Je me laissais un instant à ouvrir les yeux pour voir ce qu’elle faisait, tout en continuant à parer les tirs. C’était plus difficile sans être parfaitement concentré. Mais je devais savoir.

Elle ne s’en sortait pas si mal. Mais ses mouvements étaient peu efficaces, trop amples, et parfois inutiles. Elle semblait avoir à peu près compris le truc en se laissant guider du mieux qu’elle le pouvait. Ce qui lui manquait, c’était la technique. Moi, je ne maîtrisais pas non plus les mouvements du Soresu, mais mon expérience compensait. Avec un Maître comme Kit Fisto, j’avais réussi à développer mon Shii Cho pour m’aider dans ce genre de situation. Ella débutait. Mais j’étais fier de la voir réussir cet exercice.
#38761
Image



Il était amusant de voir Dashel s’occuper de sa padawan. Les choses avaient beaucoup changé depuis leur première rencontre et bien qu’elle avait eu une certaine méfiance envers lui lors de leur mission sur Ryloth, tout cela était du passé maintenant. Rena et Ashoka observèrent les deux novices dans le domaine du Soresu s’entraîner et visiblement, les propos du Maître sur sa padawan avaient eu leur effet. Ella semblait bien plus réceptive aux indications de la Force, même si tout cela était encore un peu brouillon. D’un côté, cela ravivait les souvenirs de la brunette qui se souvenait encore du nombre de laser qu’elle avait encaissé avant de parvenir à maîtriser un peu cette forme défensive. Son entraînement avec son Maître avait été assez stricte et au moindre relâchement, Jem n’avait pas hésité à augmenter la puissance afin de lui faire comprendre que dans une situation réelle, ce n’était pas juste une petite douleur qui l’attendrait. Cette façon de la jeter dans le grand bain avait assez bien fonctionné et même s’il lui était arrivé de ne plus pouvoir se relever pendant plusieurs heures, cela lui permettait aujourd’hui d’assurer sa survie en mission.

« C’est un très bon début. Avec un entraînement régulier, vous arriverez tous les deux à bien maîtriser le Soresu. Vous verrez que cela peut s’avérer efficace dans un duel au sabre laser également. Si votre adversaire est plus puissant que vous, cela vous permettra de lui résister un moment et peut-être de trouver une solution ou d’obtenir de l’aide. Le Soresu est avant tout une technique permettant d’augmenter vos chances de survie et celles de vos compagnons. Une fois que vous le maîtriserait suffisamment, vous pourrez également bloquer des attaques qui ne vous sont pas destinées. »

Vu la facilité que Dashel avait montré durant l’exercice, il était peut-être temps de voir s’il pouvait passer à l’étape supérieure. Pour cela, Rena prit un blaster paralysant, ne manquant pas de l’agiter sous les yeux de son ami.

« Cela semble un peu trop facile pour toi. On va corser un peu l’exercice. Ella, regarde bien ce qu’il va se passer car dans un véritable combat, les choses se passent rarement comme prévu. »

La jeune padawan reprogramma la sphère afin qu’elle augmente la cadence de tir et la puissance de ceux-ci. Elle alla ensuite murmurer quelques mots à Maître Tano, avant de retourner faire face à Dashel.

« Voilà, tu peux fermer les yeux. Durant l’exercice, je vais également te tirer dessus avec ce blaster paralysant. Donc sois bien concentré car sinon, ça te prendra un moment pour te relever. »

Le visage souriant, visiblement amusée par la situation, Rena agita le doigt devant Dashel afin qu’il ferme les yeux, faisant signe à Ella de s’écarter un peu également. Une fois son ami concentré, la sphère se mit en mouvement. Les tirs s’enchaînèrent, alors que Rena marchait en cercle autour de lui. Silencieuse et prête à bondir sur sa proie comme une prédatrice affamée. Histoire d’augmenter la difficulté, la brunette dissimula son lien avec la Force, cherchant clairement à perturber son ami qui continuait à faire face à la sphère. Toutefois, le piège était encore plus sournois car en passant près de Maître Tano, elle lui donna le blaster, tout en continuant à marcher autour de Dashel. Finalement, elle exposa à nouveau son lien avec la Force, signal prévu pour qu’Ashoka tire sur le nouveau Chevalier Jedi.

Il fallait espérer que Dashel ait réussi à garder sa concentration suffisamment pour se rendre compte que le tir venait d’un tout autre endroit où il avait pu ressentir la présence de Rena mais bon, cela montrait également à Ella que lors d’un combat, les choses n’étaient pas écrites à l’avance. La concentration que nécessitait le Soresu devait presque être une capacité latente qui était tout le temps active afin de se protéger contre toute menace visible et invisible. Bien sûr, il serait toujours possible de prendre par surprise un Jedi maîtrisant cette forme mais bon, un simple tir ne devrait pas pouvoir l’inquiéter outre mesure. En tout cas, Rena était heureuse de revoir son ami et surtout, de pouvoir lui apprendre quelque chose. Après tout, il lui avait permis de s’ouvrir un peu plus sur les autres et il était donc naturel de payer cette dette, même si à ses yeux, cela ne serait jamais suffisant. Rena s’adressa à Ella après le tir, le sourire aux lèvres.

« Si tu développes assez ton Soresu, ce genre de piège ne sera pas une difficulté du tout. Les Jedis ne sont pas nombreux et chaque vie est importante. N’oublies jamais de te protéger, ce n’est que comme ça que tu pourras protéger les autres. »
La croisière s'amuse

" - Vous me devez 50 crédits, Commandant. &qu[…]

https://cdnb.artstation.com/p/asset[…]

Oblitus reliquia

La confiance de la Maîtresse reposait sur la noti[…]

https://i.pinimg.com/originals/4b/[…]

https://imgur.com/hStRUUj.jpg […]

L'espoir sous les mers.

La nautolan vint me retrouver plus tard dans la s[…]

Shu-Torun venait de débloquer les fonds alloués[…]

La prise de risque pour la banque était considér[…]