L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

#38763
Image


    - Tu sais ce qu’on va trouver ?

    - Aucune idée… J’espère justement en savoir plus. D’après Maître Ikrit le livre est lié à cette lune et le temple qu’elle abrite.

    - Ce n’est pas la première fois que tu visites un ancien temple Jedi abandonné.

    - Non. Et à chaque fois j’y ai trouvé des réponses. Ce sont des lieux pleins de savoir. Mais il faudra que tu restes sur tes gardes. Ce sont aussi des lieux dangereux. J’ai été surpris plus d’une fois. Si ce temple est lié au livre, il se peut qu’il y est des abominations, ou des pièges. Ou tout simplement qu’il ait succombé au côté obscure. Je préfères y aller en étant un minimum préparé plutôt que de nous jeter bêtement vers l’inconnu.

    - Tu penses que ça va mal tourner ?

    - Pas forcement. Mais je veux être prêt. La mission sur Jakku a failli mal se finir. Heureusement, je m’en suis bien sorti et Pherroc aussi. Mais je ne veux pas nous mettre en danger inutilement. Il n’y aura pas un autre Jedi pour nous aider à chaque fois.

    - Tu penses qu’il pourrait venir ici aussi ?

    - Peut être. De toute évidence il est intéressé par le livre. Si le livre viens de cet endroit, alors peut être qu’il a pu remonter la piste jusqu’au temple.

    - Tu sais qui il était ?

    - Aucune idée… Mais ce n’était pas un Sith. Il a été entrainé par les Jedi. Je pense qu’il devait être en âge d’être formé par l’ordre avant la purge. Il devait être un Padawan. Ou alors un Maître rescapé l’a formé ensuite. Mais je n’ai pas ressenti le côté obscure en l’affrontant. C’est trop tôt pour en savoir plus. Mais j’espère que nous le rencontrerons à nouveau.

    - Et les personnes qui l’accompagnait ?

    - j’étais mal en point quand ils sont arrivés. Je n’ai pas vu de qui il s’agissait. Ils bougeaient comme des Jedi, mais ils n’en étaient pas. J’en suis sur. Peut être qu’on en saura plus si on les rencontre à nouveau. Je ne crois pas que leurs intentions étaient mauvaises.

    - Là ! C’est le temple !

En effet, Ella avait raison. Nous avions suivi les coordonnées approximative dans les archives de l’ordre et nous viens trouvé ce que nous cherchions. Face à nous, ancré dans une paroi rocheuse, un petit temple était taillé à même la pierre. Je le soupçonnais de s’étendre en profondeur. Et il devait surement y avoir une autre entrée à la surface du canyon. Mais la trouver allait prendre trop de temps. A priori, je pouvais poser le vaisseau à l’entrée du temple. Une petite plateforme pouvait faire office de zone d’atterrissage. Si elle supportait le poids du Meridian.

Nous le faisions donc s’approcher doucement, dirigeant les propulseurs vers le bas et manoeuvrant avec prudence. Lentement, le vaisseau s’approcha de la plateforme en roche. Une nuage de poussière se souleva au contact du souffle des réacteur. Personne n’était passé par là depuis bien longtemps à priori. Ella déploya les pieds d’atterrissage. Toujours avec délicatesse, j’abaissai le manche pour poser le vaisseau. Le sol trembla un instant sous nos pieds avant de finalement se stabiliser. Ella coupa immédiatement les réacteurs puis se figea, tout comme moi. Ce fut Feran qui entra dans le cockpit et nous fit sursauter.

    - C’était quoi ça ?

    - Bon sang Feran ! Tu m’as fait peur.

    - Pourquoi ça tremble ?

    - Parce que ce n’est pas stable. La plate-forme d’atterrissage est fragile.

    - Hors de question que je reste dans cette boite de métal.

    - Je suis d’accord avec lui.

    - Allez, sortons. Mais sans faire de gestes brusques.

Ils me suivirent donc à l’extérieur, prenant notre temps pour ne pas causer d’autres secousses. C’était risqué de laisser notre vaisseau ici. Je n’avais ps vraiment envie de le voir finir au fond du ravin. Mais nous n’avions pas vraiment le choix. Je n’allais pas laisser mes alliés seuls cette fois. Il exploreraient avec moi.

    - Bon. Il est temps de se mettre en chemin. Il y a une porte là bas. C’est surement l’entrée du temple. Suivez moi.

Mais une petit éclat métallique retint mon attention alors que je commençais à monter les marches menants à la porte de pierre incrustée dans le canyon. En haut, juste devant les battants à demi ouverts, une petite boite nous fixaient avec des yeux parfaitement circulaires. Le petit droïde bipède presque intégralement blanc, à l’exception de petites bandes rouges, nous fixaient avec curiosité.

    - Tiens… Salut toi. Qu’est ce que tu fais là ?

A peine avais je parlé que le robot s’en alla en courant dans la direction opposée, filant à l’intérieur du temple en émettant des signaux sonores stridents. Rapidement, je montais les marches restantes pour entrer derrière lui et le rattraper. Si jamais il était avec quelqu’un je ne voulais pas qu’il l’alerte de notre arrivée.
Modifié en dernier par Dashel Nelievar le jeu. 14 janv. 2021 11:13, modifié 2 fois.
#38764
Image


Le robot était rapide. Et je n’aimais pas avoir me déplacer dans un temple dont je ne connaissais rien. Mais pour l’instant, aucun piège ne semblait se trouver sur notre chemin. Nous courions dans ses couloirs et montions aux étages supérieurs sans rencontrer la moindre difficulté. J’avais perdu de vu la boite de métal, mais j’entendais encore le bruit métallique de ses pieds sur le sol rocheux. Je savais à peu près où il se dirigeait. Nous nous rapprochions même. Les escaliers n’étaient pas son fort. En arrivant en haut des marches, je pu enfin l’apercevoir à nouveau. Le droïde était au bout d’un couloir qui semblait donner sur une genre de cour à découvert, baignée par le soleil de la lune.

J’accélérais le pas pour le rattraper. Et tandis que j’approchais, je plongeai mon esprit dans la Force. J’étais à quelques pas de lui, toujours inaccessible quand je parvins au niveau de l’ouverture dans la roche. A travers le flux de la Force, mon esprit se projeta vers le robot. Comme si une main invisible l’avait attraper, il ralentit, luttant contre un pouvoir qui le dépassait. Une Maine tendue vers l’avant, je le tirais mentalement vers moi, le forçant à présent à reculer. Finalement, quand je fus entré dans la cour, il se souleva du sol pour atterrir dans mes bras. Il se débattait du mieux qu’il le pouvait, hurlant des signaux que je ne comprenais pas.

    - Lache se droïde.

La voix résonna haut et fort contre les paroi de la cavité. Je levais la tête vers l’homme qui se tenait face à nous, une dizaine de mètre plus loin, au centre de la salle. Il ne me fallut pas plus d’une seconde pour le reconnaitre. En entendant celui qui devait être son maître, le droïde s’immobilisa. J’avais face à moi, le Jedi de Jakku. Celui que j’avais affronté et qui m’avait battu. L’homme qui avait volé le livre Sith que j’étais venu chercher grâce aux informations de Maître Ikrit. Il tenait son sabre laser éteints dans sa main, comme un avertissement.

    - Laisse le droïde s’en aller.

    - Qui c’est lui ?

    - C’est l’homme que tu as affronté ?

    - Oui. Ne faites pas un geste. Feran, laisse ta hache rangée.

Le Zabrak remit sa hache dans son dos et Ella lâcha son sabre laser. Je posai un genoux au sol, laissant le petit bipède s’en aller en courant dans la direction de son ami. Une fois à sa hauteur, le Jedi m’imita, invitant son compagnon à monter sur son bras et trouver positon dans son dos.

    - Ca va BB1 ?

    - Je ne lui veux aucun mal. Pas plus que je ne t’en veux à toi ou tes amis. Tu peux leur dire de se montrer.

J’avais senti leur présence. C’était la même sensation que lorsque je les avais vu arriver dans l’observatoire de Palpatine. Le temple était lié à la Force. Je pouvais le sentir. Mais je sentais également le lien de ses alliés avec elle. Ils voyageaient ensemble. Cela ne faisait aucun doute. Il était logique qu’ils soient ici aussi. L’homme fit un signe de la main. En réponse, une trentaine de sensible arrivèrent tout autour de nous. Ils sortaient des cavités créées dans les murs du temple. Rapidement il fut évidant que nous étions en infériorité et que ce combat n’était pas équitable. Instinctivement, Feran posa sa main sur le manche de son arme. Ella jette un regard inquiet vers moi, me demandant ce qu’il convenait de faire.

    - Surtout n’intervenez pas. Laissez vos armes rangées.

    - Je ne me laisserais pas faire.

    - Ils n’ont rien contre nous Feran. Je te demande de me faire confiance.

    - Tu es sur de toi ?

    - Oui. Tout va bien se passer.

L’un mouvement d’épaule, je laissais ma cape de Jedi tomber derrière moi. Elle allait me gêner. Dans ma seules bure de Jedi, je faisais quelque pas vers le rouquin. Il m’imita, se séparant de son Pancho. Il n’était pas en tenu de Jedi. Des vêtements classiques, un pantalon, des bottes, une veste. Mais la position qu’il avait prise face à moi ne pouvait pas me tromper. Il avait bel et bien été formé aux arts Jedi. Tout comme moi. J’en étais sur aujourd’hui, il était un Jedi de l’ancienne république.

    - Je m’appelle Dashel Nelievar. Et je suis un Jedi. Je ne veux pas t’affronter. J’ai simplement des questions.

    - Je vais y répondre Dashel Nelievar. Mais combat moi d’abord.

Les deux lames jaunes se déployèrent et troublèrent le silence du temple. Il était en position, prêt à débuter l’affrontement. Je ne sentais pas de colère ni même l’envie de combattre. Mais il était déterminé. Etait ce un test ? Je devais jouer le jeu. Je n’avais pas vraiment le choix. Je me mis donc en position moi aussi. La lame de permafrost se libéra, répondant au sienne. Bien ancré dans le sol, je lui fit face, en position d’attaque. Je n’allais pas le laisser prendre l’avantage comme la première fois. Aujourd’hui ma vue était guérie, mes blessures aussi. Ce combat serait bien différent.

    - Je suis prêt.
#38765
Image


L’une des lames de son sabre laser pointait vers moi. Il restait immobile, bien assis sur ses positions. Il était prêt à parer autant qu’à avancer et attaquer. Je restais moi même immobile, cherchant la faille. Anticipant ce qui allait suivre. Je l’avais déjà affronté une fois. Je savais combien il était difficile de contrer les attaques venant de son sabre double. Je connaissais aussi son aisance à bloquer mes coups. Toute son amplitude de mouvement était double à la mienne. J’observais donc, restant attentif à chaque détail.

Il fut le premier de nous deux à se déplacer. Il commença à tourner sur ma gauche, mes jambes réagirent instinctivement, me reportant sur la droite pour rester face à lui. Nous formions un cercle, avant d’un côté, puis de l’autre. Avançant ou reculant. A chaque changement de trajectoire, nous changions de position, faisant faire de grand mouvement à nos sabres qui pendant un court instant amplifiaient l’air de leurs vibrations. Au bout de plusieurs minutes à se chercher, nous allions bien devoir passer à l’offensive.

Il fut le premier à prendre cette décision. Alors que nous changions de direction, il fit habilement tournoyer sa lame dans l’air. Le sifflement et le vrombissement léger de l’arme semblait différent de ce que j’avais entendu jusqu’à présent. Il n’était pas continu, mais descellérant. Comme s’il se préparait. Le Jedi avança d’un pas vers moi et se stoppa net. C’est à ce moment que je compris. Une force invisible posa sa main dans mon dos et me propulsa vers lui. Sa traction de Force me déstabilisa alors que je m’approchais et qu’il avançait en armant son sabre. Mais je n’allais pas me laisser piéger aussi facilement. Il voulais que nous nous rapprochions ? J’allais lui offrir ce qu’il voulait. Le courant d’énergie de la Force que j’avais canalisé durant l’observation se redirigea à travers mon corps jusque dans mes jambes. Comme portées par la Force, elles trouvèrent appuies et me propulsèrent un peu plus rapidement vers lui. Ma vitesse était à la fois augmentée par sa traction et par mes jambes. J’étais déjà sur lui et il avait trop peu de temps pour parer efficacement.

Ma lame traça un arc de cercle partant du sol vers le ciel. Ce n’était pas un coup mortel. Je n’avais pas prévu de le toucher à la poitrine comme cela aurait pu être le cas. Mais son sabre était sur la trajectoire. Si je le désarmais le combat serait fini et nous pourrions passer aux explications. Mais il semblait avoir anticipé mon attaque. Il recula en sautant en arrière, évitant mon attaque dont j’avais volontairement réduit la portée. Je ne pouvais pas le laisser s’échapper. Récupérant mon équilibre en roulant au sol, je me positionnais à côté de lui pour frapper à nouveau. Cette fois son sabre bloqua mon attaque. Je me relevais et tournais sur moi même, essayant de me mettre dans son dos, frappant à nouveau. La seconde lame jaune s’interposa. Je continuais ainsi et il répondait à chaque fois. Il était habile dans le maniement du sabre. Sa Maîtrise du Soresu était meilleur que la mienne. Elle était au niveau de mon Ataru. Le combat risquait de s’éterniser…

    - Tu retiens tes attaques. Bas toi comme si ta vie en dépendait.

Sur ces mots il contrattaqua. Ses attaques étaient fluides et puissantes. Il mettait plus de pression que moi. Mais je sentais qu’il n’attaquait pas pour tuer. Plus pour blesser. Je n’allais pas le laisser faire. A travers la Force, je la laissais guider mon bras, bloquant ses attaques. Mais je reculais, et je devais me libérer de son emprise. Grâce à elle, mon bras s’arma d’une volonté propre. Mon sabre décrivit un cercle entre nous. A travers la Force, une barrière lumineuse l’empêcha d’avancer. Mais il avait déjà vu cette technique. Et il sut réagir face à ce pouvoir que je maîtrisais encore trop peu. Il dévia ma lame, libérant l’espace pour placer une attaque. Continuant son mouvement, son bâton de lumière se dirigea vers ma tempe. Je n’avais pas d’autre solution que de me baisser. La lame vibra juste au dessus de ma tête. Il tourna sur lui même pour utiliser son inertie et frapper au sol. Je sautais cette fois au dessus de son arme. Puis mon sabre entre en mouvement. Il ne pouvait arrêter sa trajectoire maintenant. La lame bleue se dirigea vers son manche. Il ne pouvais pas esquiver.

Mais il avait un autre tout dans sa manche. Au moment où mon arme allait entrer en contact avec la sienne, le sabre se désolidarisa. Le manche se sépara en deux parties distinctes continuant d’émettre de l’énergie. Naturellement, il passa du Zez’Kai au Jar’Kai. Un de ses sabres se dirigea vers mon épaule. Mon bras se lave en réponse et le bleu rencontra le jaune une fois de plus. Mais il avait le champ libre avec son autre main. La lame se leva et descendit vers mon épaule à découvert. Je n’avais pas le choix. Moi aussi je devais improviser. Mon doigt atteignit le bouton d’activation. C’était la seconde fois seulement que je dévoilais cette lame. Et je ne savais pas l’utiliser en combat. Mais il y avait bien un moment où je devais m’en servir. Une lame d’une jaune presque orange se déploya en bloqua son attaque. Moi aussi je possédais un double sabre.

Le rouquin sourit en voyant ma nouvelle arme. Son sourire était communicateur. Comme la première fois que je l’avais rencontré, je n’avais pas la sensation d’affronter un ennemie. Plus un veille ami. C’était comme si nous avions fait parti de la même famille. Nous avions reçu les mêmes enseignements. Nous avions souffert des mêmes pertes. Mais mon sourire s’effaça bien rapidement. Il puisait dans la Force, comme lors de notre premier combat. De nouveau, une puissante vague de Force explosa devant moi. Le souffle me propulsa en arrière, me forçant à rouler au sol pour me réceptionner. Mais cette fois pas de mur dans mon dos pour m’assommer. J’étais sur un genoux, me stabilisant et levant la tête vers le Jedi qui courait vers moi. Tout se passa rapidement. Il frappa de l’un de ses épées de lumière et mon sabre dévia l’attaque. Mais la seconde arme s’arrêta à un centimètre de ma joue. Je pouvais presque sentir sa chaleur. Tout comme il pouvait certainement sentir celle de ma seconde lame qui s’était figée à la même distance de sa hanche.

    - Bien joué. C’était un beau combat.

Il se redressa, laissant pendre ses lames avant de les éteindre et de réunir ses deux manches en un seul. Je me levais également, réduisant les miennes pour accrocher mon arme à ma ceinture. Finalement il continua de sourire en me tendant son bras.

    - Je m’appelle Cal Kestis. Bienvenue au temple de Drayy 2.


Utilisation de la Force :

Pouvoirs :
  • Vitesse
  • Barrière de sabre [ Latent ]

Formes de combat :
  • Soresu [ Développé ]
  • Ataru [ Eveillé ]
#38766
Image


Une fois la tension retombée, les amis du Jedi s’activèrent. Retournant à leur occupation ou venant nous saluer. Feran et Ella s’étaient détendus eux aussi. Feran lâcha enfin sa hache qu’il avait sorti de son fourreau, au cas où. Et Ella avait retrouvé son sourire. Ils ne tardèrent pas à me rejoindre au centre de la cavité. Quand ils arrivèrent, il ne restait plus que Cal Kestis, une combattante que je ne connaissais pas encore, et moi.

    - Cal, je te présente Ella Tulan, ma Padawan. Et Feran Krat’os, un ami et son protecteur.

    - Bonjour à vous deux. Désolé pour cet accueil mais je devais vérifier quelque chose. Aucun mal ne vous aurez été fait. Je m’appelle Cal Kestis et voici Alycie Meajee. C’est la chef de tous les hommes que vous avez pu rencontrer ici.

    - Qui êtes vous exactement ? Cal, tu es un Jedi. J’en suis sur. Vous l’êtes tous ?

    - Je répondrais bientôt à tes questions Dashel. Je te le promet. Le soir ne devrait pas tarder à arriver. Nous mangerons et je vous expliquerais tout à ce moment là. Mais d’abord je dois savoir. Que faites vous ici ? Comment vous nous avez trouvé ? Et que faisiez vous sur Jakku ?

    - Jakku était une mission que m’a été confié. Je devais m’y rendre avec un soldat de la République pour récupérer les artefacts stockés dans l’observatoire de l’empereur. Quand je t’ai rencontré, tu tenais un livre entre tes mains. Je l’avais vu, en vision. C’est ce livre qui m’a mis sur la piste de Drayy 2. Je ne savais pas que vous seriez ici. Je venais chercher des réponses.

    - Eh bien il semblerait que tu les ait trouvé. Je répondrai à tes questions ce soir Dashel. Pour l’instant j’ai à faire. Alycie va vous montrer où poser votre vaisseau. La plateforme sur laquelle vous vous êtes arrêté n’est pas stable. Vous pourrez ensuite vous reposer avant de nous rejoindre pour manger.

    - Très bien. A toute à l’heure dans ce cas.

Le Jedi nous laissa seuls avec son amie qui nous fit signe de la suivre. Elle nous fit faire chemin inverse jusqu’au Meridian. Elle semblait connaitre le temple comme sa poche. De toute évidence, ils ne venaient pas d’arriver. C’était l’endroit parfait pour monter son camp. Je commençais à penser que Cal n’était pas venu ici grâce au livre. Mais plutôt qu’il avait trouvé le livre grâce à ce temple. Mais je continuais de me demander pourquoi ce livre était si important. Et qui était tous ces sensitifs ?

    - Alycie, c’est bien ça ?

    - Oui ?

    - Comment avez vous rencontré Cal ?

    - Disons que nous avons eu un intérêt commun et que notre collaboration a continué.

    - Votre collaboration ? Vous êtes des Jedi vous aussi ?

    - Non. Mai nous avons été formé à la Force. Tous, d’une façon ou d’une autre avons eu un maître. Mais l’ordre était mort depuis longtemps déjà…

    - Qui êtes vous ?

    - Nous nous faisons appeler les Wardens of the Sky. Nous sommes tous des héritiers de l’ancien ordre Jedi. Au fil du temps, la Force nous a permis de nous rencontrer et nous avons évolué en secret. Nous cachant de l’Empire.

    - Pourquoi avez vous continué de vous cacher ?

    - Parce que nous sommes plus efficace. Très rapidement notre groupe a cherché un but. Nous voulions continuer d’enseigner le savoir de nos maitres. Nous avions fois en la justice. Alors nous l’avons fait à notre façon. Nous avons infiltré l’Empire, les pirates, la résistance même. Et nous vous pris des postes à bord de leur vaisseau. C’était le meilleur moyen pour voyager à travers la galaxie sans se faire repérer et avec la possibilité de sauver des innocents. Nous sommes petit à petit devenus des protecteurs des voies de commerce spatiale. Nous faisions en sorte que tous puissent les utiliser sans danger. Nous avons pour but de garantir la paix dans les étoiles. C’est pour ça que nous n’avons jamais rejoint le nouvel ordre Jedi. Nous étions habitué à notre mode de fonctionnement.

    - Je vois… Et c’est comme ça que vous avez trouvé Cal ?

    - Oui. Nous avons intercepté une communication impériale. Il s’était fait attraper. Dès que nous avons su qu’il s’agissait d’un Jedi nous sommes intervenu pour le libérer. Ce n’était pas la première fois que les Wardens of the Sky venait en aide à un Jedi fuyant l’Empire. Cal a décidé de nous aider, et nous avons accepté de lui rendre la pareille. Récemment certains de nos membres ont trouvé cet endroit et lui en ont parlé. Il nous a fait part de son inquiétude et nous avons accepté de l’aider. Une chance pour vous. Sans notre intervention sur Jakku, vous ne seriez plus là pour en parler… Ce rakghoul a bien failli vous faire la peau.

    - Ce quoi ?

    - Un rakghoul. Mais Cal vous expliquera tout ça ce soir. En attendant, prenez votre vaisseau et rejoignez nous ici.
#38767
Image


Nous avions trouvé un petit espace beaucoup plus adéquate pour poser le Meridian. Je n’avais pas eu de mal à trouver grâce aux coordonnées de Alycie. A présent, nous allions donc nous reposer avant qu’il soit l’heure, comme l’avait suggéré Cal. Mais je n’arrivais pas vraiment à me reposer. J’avais trop de questions sans réponses… Je devais être patient mais je n’arrivais pas à le rester. Au bout d’un moment je finis par me lever et quitter ma chambre, réajustant ma bure au passage. J’entendais Feran ronfler depuis sa chambre. Mais Ella n’arrivait pas à dormir elle non plus. Elle était assise, consultant des informations sur l’un des datapad du vaisseau. Face à elle, Loki mangeait de petites baies. Elle le fixait sans ciller.

    - Que fais tu ?

    - Je ne t’avais pas entendu arriver… Je m’entraine.

    - Avec Loki ?

    - Oui… Je lisais les archives de l’ordre disponible. Il parlait d’un pouvoir semblable à celui des soeurs de la nuit.

    - Ah ?

    - Le lien animal. Je me suis dit que je pouvais peut être m’y essayer.

    - C’est une bonne initiative. Tu t’en sors ?

    - Pas vraiment. J’essaie avec Loki mais il n’en fait qu’à sa tête.

    - Oui… Je ne suis pas sur que ce soit le mieux pour t’entrainer. Mais continue. C’est un peu comme la télépathie.

    - Je vais réessayer… Qu’est ce que tu veux faire toi ? Tu n’arrivais pas à dormir non pus j’imagine.

    - C’est ça. Et j’ai eu la même idée que toi. Je n’ai pas apprécié me faire balader comme ça par la vague de Force de Cal. Et ça m’a rappelé un pouvoir de mon ancien Maître.

    - Taydan ?

    - Oui. Elle avait la capacité de propulser des objets, même des gens avec la Force. Un peu comme si tu lançais une balle très rapidement. Je voulais savoir ce que je pouvais trouver dans les archives.

    - Je crois que j’ai lu quelque chose là dessus. Regarde.

Elle me donna le datapad. En effet, elle avait trouvé les enseignements que je cherchais. Le Jet de Force. Un pouvoir télékinétique semblable à la poussée de Force ou la Vague de Force de Kestis. Mais qui était focalisé sur un élément et ne se propageait pas sur une grande surface. Je parcourais les lignes de textes avant de m’y essayer avec les baies posées sur la table. Le début n’était pas bien compliqué. Je comprenais comment « saisir » les objets, comment leur donner une direction, bien que je doive encore améliorer ma précision. Mais il était bien plus difficile de leur donner de la vitesse. J’allais devoir m’entrainer régulièrement… C’était bien plus difficile pour moi que la barrière de sabre que m’avait enseigné Matarmenno. Pour Ella aussi cela ne semblait pas évident. Loki avait l’air peut réceptif, mais elle persévérait. Tout du moins jusqu’à ce que Alycie n’entre dans le vaisseau et nous interrompe.

    - Vous avez pu vous reposer ?

    - On a essayé.

    - Il est temps de se regrouper. Cal nous attend.

    - Très bien. On te suit.


Dashel - Utilisation de la Force :

Pouvoirs :
  • Jet de Force[ Latent ]


Ella - Utilisation de la Force :

Pouvoirs :
  • Lien animal [ Latent ]
#38768
Image


Tout le monde était réuni autour d’un immense feu de camp. Il y avait les trente Wardens of the Sky dont Alycie, Cal Kestis, Feran, Ella et moi. Le groupe était assez agité, distant de leurs missions à venir ou de celles qu’ils avaient déjà eu l’occasion de faire. Ils étaient plutôt joyeux. Cela faisait longtemps que je n’avais pas été entouré par autant de monde, prenant un instant pour me détendre sans penser à la mission, à l’exploration ou au combat à venir. Certes, le Gala de Merar et de la république avait réuni beaucoup de monde, mais ce n’était pas la même chose. Ici, il n’y avait pas d’intrigue. Nous étions simplement assis, discutant, même si j’avais de nombreuses questions, je ne ressentais pas de pression.

    - Cal, où as tu appris à maitrisais le combat au sabre laser ?

Je tournais la tête vers Ella, juste à ma droite, assise à côté du Jedi. C’était elle qui avait posé la question qui me brulait les lèvres. J’étais curieux de savoir où il avait appris et comment il en été arrivé là.

    - C’est mon maître qui m’a formé. Il s’appelait Jaro Tapal. C’était un maître Jedi Lasat de l’ancienne république.

    - C’est ce que je pensais. Tu as été formé par l’ordre Jedi avant la purge. C’est bien ça ?

    - Oui. Je faisais parti de l’ordre… Jusqu’à ce que les clones se rebellent et que l’Empire soit créé. Mon Maître n’a pas survécu à l’ordre 66…

    - Je suis désolé pour ton Maître. Le mien s’appelé Taydan Sumelle. Une Zeltrone qui été chevalier. Elle est morte sur la lune de Kiffu.

    - C’est ce que je n’arrive pas à expliquer… J’avais la sensation que notre formation était similaire en t’affrontant; Pourtant tu parais trop jeune pour avoir été formé par les Jedi.

    - Crois le ou non, mais j’étais même plus âgé que toi quand la purge a commencé. J’avais 25 ans quand c’est arrivé. J’étais sur le point de passer les épreuves. Mais mon maître est mort et j’ai fui sur Berchest. Je suis devenu mécano et pilote de course. Je pensais être à l’abris. Mais une inquisitrice m’a retrouvé.

    - Je connais ça… Je m’étais réfugié sur Bracca. Je suis devenu ferrailleur avant d’être moi aussi découvert par l’inquisition. J’ai réussi à m’échapper de justesse grâce à l’aide d’une ancienne Jedi qui chassais les inquisiteurs. Sans elle, je serais surement mort aujourd’hui… Comment as tu fait pour t’en sortir ?

    - Je ne m’en suis pas vraiment sorti… L’inquisitrice a failli me tuer. Elle m’a laissé dans un sale état. J’ai fait s’effondrer sur nous une plateforme entière d’un statioport. J’étais coincé sous les débris. Elle m’a pensé mort, et si personne ne m’avait trouvé, ça aurait été le cas. Ce sont des mercenaires à la solde des Hutts qui m’ont récupéré. Mais ce n’était pas pour me soigner. Ils m’ont emmené auprès de leur boss, un certain Grakkus. C’est un collectionneur d’artefact Jedi qui voulait faire de moi sa pièce majeur. Il m’a plongé dans la carbonite pendant presque 23 ans…

    - Mince… Le réveil a dû être difficile… Comment as tu réussi à sortir de là ?

    - Un coup de chance. A cette époque, un Hutt voulait prendre le pouvoir sur les autres. Une attaque a eut lieu pendant une réunion. Un tir de blaster mal placé a fait disfoncionner ma prison et je suis me suis réveillé. J’ai réussi à m’échapper en volant un vaisseau.

    - Je comprends mieux pourquoi tu es plus jeune que moi.

    - Oui. Ca me fait encore un peu bizarre d’avoir raté tant d’année. Entre la rébellion, le renouveau de la république. Qu’as tu fait après avoir échappé aux inquisiteurs ?

    - J’ai commencé une mission un peu folle. Je voulais reconstruire l’ordre Jedi. J’avais des informations sur un holocron contenant l’emplacement d’enfants sensibles à la Force. L’Empire le voulait aussi. J’ai voyagé pour le retrouver et j’ai finalement réussi. J’ai du affronter l’inquisitrice qui avait failli me tuer. Mais j’ai réussi…

    - Et qu’as tu fais de cet holocron ?

    - Je l’ai détruit.

    - Pourquoi ?

    - C’était trop dangereux. Je ne pouvais pas reconstruire l’ordre à moi tout seul. Je n’étais pas prêt. Si j’avais trouvé ses enfants, que j’avais voulu les former, ils auraient pu tomber sous l’Emprise de l’Empire. Je ne voulais pas leur infligé ça. Le risque était trop grand. Alors j’ai fait le choix de les protéger. Quitte à ce que l’ordre ne soit jamais reconstruit.

    - Mais il l’est aujourd’hui. J’ai mis du temps à retourner vers les Jedi. Je devais savoir s’ils avaient changé, si j’étais prêt. J’ai longtemps voyagé pour renouer avec la Force. Et récemment je suis redevenu un Jedi. Pourquoi n’as tu pas rejoint l’ordre quand tu as su qu’il se reconstruisait ?

    - Pour les mêmes raisons que toi j’imagine. J’ai connu la purge, la disparition de l’ordre. J’ai appris les erreurs qu’ils avaient commise. Et j’ai vu que je pouvais être efficace en dehors de l’ordre. Je ne voulais pas revivre les mêmes choses encore et encore. Et puis il y avait leur nouveau Maître. Luke Skywalker. J’ai affronté directement son père, Dark Vador. Il a tué devant l’une de ses inquisitrices et a bien failli me tuer. Je n’avais pas suffisamment confiance pour les rejoindre.

    - J’ai pensé comme toi au début. Mais j’ai appris à connaitre Luke, et j’ai retrouvé d’autres Jedi, comme Ahsoka, Kit Fisto, Quinlan Vos, Kota, Offee. Ils ont reconstruit l’ordre avec une nouvelle génération. Ils ont appris de leurs erreurs, et enseigne aux nouveaux Jedi à ne pas recommencer. Je pense sincèrement que l’ordre a changé. Peut être est il temps de nous rejoindre ?

    - Je ne sais pas Dashel… Comme je te l’ai dis, je suis efficace avec les Wardens.

    - Je n’essayerai pas de te convaincre. Mais penses y. De ce que je peux voir, tu es encore un Jedi. Ce n’est pas quelque chose que l’on arrête d’être si facilement. Et Alycie, je suis sur que l’ordre serait ravi de vous accueillir tous.

    - Devenir des Jedi ? Elle explosa de rire. Non. Non, je ne penses pas.

    - Vous ne seriez pas cantonné à rester au temple. Ca ne vous empêcherait pas de voyager et de continuer votre mission. Mais avoir des alliés est important. L’ordre Jedi et les Wardens of the Sky pourrait s’entraider. Pensez y vous aussi.

    - Je ne te promets rien Jedi. Mais j’y penserais.

    - Merci. Bon… passons aux choses sérieuses. Cal, pourquoi as tu récupéré ce livre ?

    - Il s’appel les chroniques de Sorzus Syn. C’était un Sith qui a créé des artefacts particulièrement horribles. L’un d’eux par exemple, est l’amulette de Muur. C’est elle qui a créé les monstres que vous avez affronté. Elle transforme les êtres vivants en Rakgouls. C’est un phénomène particulièrement inquiétant, surtout en sachant que les Rakgouls peuvent infecter des personnes saines qui se transforme ensuite. C’est une véritable peste… J’ai découvert ce livre en venant ici. Ce sont les Wardens qui ont trouvé ce temple. Ils m’ont dis que cela pourrait m’intéresser. J’ai fouillé un peu et j’ai découvert que ce temple accueillait des Jedi un peu particulier : les Covenants.

    - Les covenants ?

    - Oui. Apparement ils sont morts il y a des millénaires. Ils étaient des membres de l’ordre Jedi mais agissaient séparément. Et même peut de Jedi avaient connaissance de leur vrai rôle. Leur but était de chasser les Sith et empêcher la destruction potentiel de l’ordre Jedi. Mais ils ont échoué et ont disparu. Un de leur survivant a décidé de les recréer ici. Ca n’a pas fonctionné. Mais il a laissé beaucoup de documents et d’archives qui m’ont permis de comprendre. Les Covenants étaient à la recherche du talisman Muur pour le détruire. Ils n’ont pas réussi. Mais quand j’ai lu ce qu’il faisait, j’ai décidé de le rechercher pour continuer leur oeuvre. J’ai appris où était le livre et je l’ai ramené ici pour trouver d’autres informations.

    - Et tu as trouvé une piste ?

    - Plus où moins. Je suis sur que le talisman s’est trouvé sur Taris. A l’époque l’ordre y avait une annexe : la tour des Jedi. C’était un des QG des covenants. La tour est détruite et la planète est sous l’emprise de l’Empire. Mais je compte m’y rendre pour en apprendre plus.

    - Laisse moi t’accompagner. Je ne sais pas pourquoi mais la Force m’a montré ce livre et tu étais dans ma vision également. Quoi que ce soit, je veux t’aider pour comprendre. Et je ne compte pas laisser l’amulette continuer de transformer la population non plus. En plus j’ai été contrebandier, et j’ai un bon vaisseau. Je devrais trouver un moyen de nous faire entrer sur Taris.

    - Très bien. Ce sera plus discret que d’utiliser notre croiseur.

    - Votre croiseur ?

    - Oui, les Wardens se sont fait des amis avec le temps. Ils ont un croiseur, un majestic. Il est en orbite avec son équipage qui attend nos instructions.

    - Je suis impressionné. Mais je pense que le croiseur se ferait repérer rapidement.

    - Pas faux. Ce soir mangeons, dormons. Demain, viens me retrouver où nous nous sommes affronté. Nous mettrons un plan en place.

    - Parfait.
#38769
Image


La soirée se termina tranquillement. J’avais bien assez mangé et passé une agréable soirée. Les Wardens avaient de nombreuses histoires à raconter. Des aventures passionnantes. Cal aussi. Sa découverte des ruines Zeffo était particulièrement interessante. Je prenais plaisir à lui raconter mon exploration de la galaxie alors que je recherchais Ruusan. Mais je ne pouvais pas lui dire où elle se trouvait. Comme il ne sembla pas vouloir me dire où se trouvait la planète qui abritait le temple où il avait trouvé l’holocron. Nous avions tous deux nos secrets. Mais nous nous entendions bien, nous avions une histoire commune.

Finalement, il fut temps d’aller se coucher. Ella, Feran et moi rentrions au vaisseau. J’avais bien envie d’une bonne nuit de sommeil après notre combat et cette soirée. Je m’effondrais comme une masse à peine arrivé dans ma chambre. C’était un sommeil clame, reposant. Mais parcouru de rêves sans sens. Ou plutôt d’image qui se chevauchaient. Je revoyais le livre, et le talisman dont Cal m’avait parlé. Il restait encore beaucoup de choses à découvrir. Et les réponses étaient peut être sur Taris. Mon réveil se passa en douceur. Le soleil pointait à peine le bout de son nez. Je pris le temps de me préparer, attrapant quelque baies piquées à Loki avant de rejoindre la cour au centre du temple.

Cal Kestis m’y attendait déjà. Le soleil illuminait faiblement le lieu qui respirait la tranquillité. Il était assis en tailleur, au centre de la cour. Il méditait silencieusement, tandis que son droïde se baladait à droite à gauche. Quand je fis un pas à l’intérieur, il se réveilla et ouvrit les yeux. Il se redressa en me faisant signe d’approcher.

    - Bonjour Dashel. Bien dormi ?

    - Oui. C’est un bon endroit pour méditer.

    - Et pour s’entrainer.

    - Tu veux un nouveau combat ? Tu en es déjà à une victoire et un match nul. Ce n’est pas si mal.

    - Non non. Mais je me demandais pourquoi tu ne t’étais pas servi de ton double sabre.

    - Parce que je n’ai jamais appris à maitriser le Zez’Kai. J’ai construit ce sabre seul, avec l’idée d’apprendre. Mais je n’ai pas encore eut le temps de m’entrainer.

    - Je pourrais te montrer les bases si tu veux.

    - Avec plaisir.

    - Allume tes deux lames et met toi en position face à moi.

L’entrainement débuta. Il me montra comment tenir mon sabre, et la position qui permettait d’obtenir le plus de fluidité et d’amplitude. Il me montra quelque mouvement basique, des parades, des attaques. Il y avait beaucoup de synergie mise en place avec le Zez’Kai. Un mouvement pouvait déboucher sur plusieurs autres possibilités. J’avais l’impression d’être une toupie, rebondissant contre des parois invisibles. Plus j’attaquais, et plus j’avais des idées de manoeuvre à lier à l’Ataru ou au Soresu. Mais je ne devais pas aller trop vite. Je n’avais pas envie de me couper un membre par inadvertance. Je suivais donc les instructions du Jedi. Au bout d’un moment, la routine que nous pratiquions devint automatique. Cal changea de sujet, en me laissant continuer.

    - Est ce que tu as réfléchis à Taris ?

    - Pas vraiment. Je sais simplement que ce monde fait parti de l’Empire. Au dernières nouvelles, il y avait une académie militaire sur place je crois. Je sais aussi que c’est un monde relativement hostile. Mais jusqu’à présent j’ignorais qu’il avait été affilié aux Jedi.

    - Oui. Cela date d’il y a plus de 4000 ans. C’est normal. Les Jedi avait un temple sur place. Notamment la tour des Jedi comme il l’appelait. C’est en venant ici que je l’ai découvert. J’ai ensuite fait mes recherches. Elle a été détruite pendant ce qu’ils appellent les guerres mandaloriennes. Depuis, elle a été abandonnée. La planète a été ravagée il y a bien longtemps puis les villes se sont reconstruite. Mais pas la tour. C’était l’un des avant poste des Covenants. Je pense que nous pourrions en wnpprendre plus sur ce Sorzus Syn et le talisman.

    - Parle moi de ce Sith. Qui était il ?

    - Elle. C’était une femme. Au début, elle était un Jedi. Mais elle a été exilée de l’ordre. Ce n’est pas très clair. Mais d’après ce que j’ai pu découvrir dans son livre, elle est l’une des premières seigneurs Sith. Elle raconte comment leur ordre a été formé autour de leur Maître, Ajunta Pall. Elle explique aussi ses recherches en Alchimie. C’est assez perturbant et je te passerai le détails sur ses expériences cherchant à croiser son sang avec les Sith de sang pur. Quoi qu’il en soit, ses expériences lui ont permis de créer trois artefacts du côté obscure. Il y a le talisman Muur. Ce talisman permet de transformer des êtres vivants en marionnette sous le contrôle de son propriétaire. Ce marionnette deviennent les fameuses abomination que tu as pu voir. On les appel des Rakghouls. Ils sont forts, dénués de sentiments, ne ressentent pas la douleur, et peuvent transformer d’autres être vivant en Rakghoul par une simple morsure. Avec le talisman tu peux les contrôler. Mais le talisman te corrompt petit à petit. Sorzus Syn en avait fait cadeau à Karness Muur. D’où sont nom. Les Covenants avaient pour mission de le détruire. Et la dernière fois qu’il a été vu, c’était sur Taris.

    - Je vois… Quels sont les autres artefacts ?

    - Il y a l’amulette de Dreypa. Remulus Dreypa était aussi un Sith qui a reçu l’un des artefacts. Son but était bien différent des autres amulettes puisque qu’il s’agissait d’un piège afin d’enfermer l’esprit de Dreypa à l’intérieur. Je ne sais pas si cela a fonctionné, ni où est passé ce talisman… Et puis, pour finir il y a l’amulette de la Sith : le talisman de Syn. Elle explique qu’il s’agit du plus puissant des trois. Mais elle ne dit rien sur ses pouvoirs… Tout ce que je peux dire, c’est que j’espère que nous ne reverrons jamais ces deux artefacts.

    - Au moins nous pouvons nous assurer de détruire le premier. C’est une piste. La tour des Jedi… Avec un peu de chance nous saurons où chercher.

    - Mais nous devons être préparé. Si la talisman Muur a été sur place, il ne faut pas exclure le fait que des Rakghouls peuvent être présent. Sans compter que l’Empire est sur place et ne nous laisserons pas faire nos recherches sans nous questionner. Et encore faut il entrer sur la planète.

    - Ça c’est plus de mon domaine. On prendra mon vaisseau. Il est équipé en cas de combat. Il est rapide et possède une brouilleur qui nous dissimulera si besoin. C’est bien plus discret que votre croiseur. Ensuite, il nous faut une raison pour nous rendre sur Taris. Vu mon vaisseau, personne ne sera étonné si nous sommes des chasseurs de prime. Il nous faut donc une petite équipe. Toi, moi, Alycie, et quatre Wardens devraient faire l’affaire. Je demanderais à Feran de rester ici, l’Empire n’aime pas les Zabraks. Et Ella est trop jeune pour être une chasseuse de prime. Il faudra avoir des papiers en règle et atterrir sur Taris en prétextant chercher notre prime. Ca devrait nous laisser de la marge. Ensuite nous commencerons l’exploration du temple. Si tout se passe bien on devrait pourvoir s’en aller comme on est venu. Sinon, on utilisera les capacités de mon vaisseau.

    - Ca serait un bon plan si Taris ne testait pas aux midichloriens tout ceux qui entrent sur la planète... Avec sept sensitifs à bord c'est du suicide.

    - Mince... Ca va compliquer les choses... Bon. On a pas le choix. il va falloir entrer et sortir sans se faire remarquer. Mon vaisseau est furtif. On pourrait passer les radars, même se rendre invisible à l'oeil nu.

    - Ca peut fonctionner. Mais une fois sur place, dès que nous sortirons du vaisseau, nous serons probablement repéré.

    - Il y a des chances. Mais on se posera directement à côté des ruines de la tour. Si j'ai bien compris, la zone est dévastée.

    - Oui, c'est aussi l'épicentre probable de la peste Rakghoul.

    - Ca jouera en notre faveur. On se pose, et on entre dans la tour. L'Empire ne saura pas que nous sommes arrivés depuis l'extérieur. Ils ne sauront pas que nous sommes des sensitifs. S'il envoie des soldats, il faudra venir nous chercher au coeur de l'antre des monstres. Je doute que l'Empire ne s'y attarde. Nous sommes immunisés. Pas eux. Au mieux, ils espéreront que les Rakghouls nous tuent. Au pire, ils devront nous trouver et potentiellement affronter les Rakghouls. Si on est suffisamment rapide, on pourra repartir avant qu'ils nous mettent la main dessus.

    - C'est risqué. Mais ça peut le faire... Je vais en parler avec Alycie. Les Wardens nous fournirons les documents nécessaires pour voyager sans problème sur les voies spatiales de l'Empire. Ils s'y connaissant. Après il faudra être prudent. Bon. Je pense qu’on s’est assez entrainé aujourd’hui. Rejoins moi plus tard.


Utilisation de la Force :

Formes de combat :
  • Zez’Kai [ Latent ]




GAINS :






La croisière s'amuse

" - Vous me devez 50 crédits, Commandant. &qu[…]

https://cdnb.artstation.com/p/asset[…]

Oblitus reliquia

La confiance de la Maîtresse reposait sur la noti[…]

https://i.pinimg.com/originals/4b/[…]

https://imgur.com/hStRUUj.jpg […]

L'espoir sous les mers.

La nautolan vint me retrouver plus tard dans la s[…]

Shu-Torun venait de débloquer les fonds alloués[…]

La prise de risque pour la banque était considér[…]