L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Figurant parmi les mondes les plus connus de toute la galaxie, Corellia est pour beaucoup synonyme de technologie et de voyage spatial. Pour d'autres cette planète est le symbole des fauteurs de trouble et de tout ce que l'univers compte de hors-la-loi.
Gouvernement : Affinités avec Nouvelle République - Indépendantiste
#38880
Image


    - Je déteste les égouts.

    - Pour la quinzième fois… J’ai compris. Je n’aime pas ça non plus. Oui je suis d’accord avec toi ça pu. Et oui mes bottes sont trempées. Non ce n’est pas la première fois que je vais dans des égouts. Et non je ne nous éclairerais pas avec mon sabre laser. Ce n’est pas une lampe torche et je ne veux pas que tout le monde nous voit venir.

    - Pas besoin d’être comme ça…

Patauger dans les égouts de Corellia pesait sur le moral du Noorien. Il n’aimait pas cet environnement. Rien d’incompréhensible. Kyle non plus n’en était pas friand. D’autant plus que les deux hommes étaient fatigués. Ils avaient cavalé toute la journée à la recherche d’indice sur la ligue humaine. Ils avaient rencontré tout type d’individu. Et si l’enquête progressait bien, elle les avait mis à cran. Ce qui était en jeu était plus important qu’un individu qui se cachait de la ligue. Il y avait eut deux attentats. Des gens étaient morts. D’autres pourraient encore mourir. La pression qui pesait sur leurs épaules était plus lourde qu’ils ne voulaient bien l’admettre.

    - Qu’est ce qu’on va faire une fois qu’on l’aura trouvé ?

    - Je ne sais pas trop… Je veux savoir pourquoi il se cache et qui le menace. Ensuite nous l’emmènerons au siège de la Corsec. S’il connait les personnes derrières le second attentats ils le feront parler. Avec un peu de chance on arrêtera le chef de la ligue avant qu’il ne commette un autre attentat.

    - Tu crois qu’il va nous dire ce qu’il sait ?

    - Aucune idée. Mais d’une façon ou d’une autre il faudra bien le découvrir.

    - Tu as entendu ?

    - Ne bouge plus.

    - Je vois quelque chose.

Le scan passif de Aslan se mit en marche rapidement. Malgré l’obscurité, il était capable de repérer les visages dans le noir. Son logiciel, intégré à son cortex cérébrale passa de visage en visage, identifiant les uns après les autres les hommes qui se tenaient un peu plus loin. Une rapide passage sur l’holonet et le serveurs de la Corsec… Aslan su rapidement à qui ils avaient à faire.

    - Il y a six hommes devant. Tous des Corelliens affiliés à la ligue. Ca doit être là.

    - Sors ton blaster et reste derrière moi.

Kyle attrapa son sabre laser, laissant pour l’instant sa lame inactive. Il avança prudemment, essayant de rester le plus discret possible. Mais le bruit de ses bottes contre les flaques d’eau des égouts n’aidaient pas. Pourtant les hommes semblaient occupé à autres choses que la surveillance des égouts. On pouvait entendre des cris résonner contre les parois du complexe sous terrain.

    - On sait que tu es là Hobanta ! Sors de ta cachette. Tu n’as plus aucun endroit où te cacher.

    - Le boss veut juste parler avec toi. On ne te fera rien t’en fais pas.

    - Après tout ce que tu as fait, tu ne crois pas que c’est la moindre chose.

    - Mais puisque je vous dis que ce n’est pas moi bande de crétins ! C’est lui le traitre ! Pas moi ! Vous croyez que je ne vois pas vos blasters ? Vous pensez que je vais sortir de là pour me faire fusiller sur place. Jamais ! Plutôt crever dans ce trou à rat que vous offrir satisfaction. Qu’il aille se faire foutre ! Lui et sa ligue humaine corrompu !

    - Salle traitre !!! Tu vas sortir à la fin !!!

Ploc

La botte avait rencontré une flaque d’eau avec un peu trop de force. Tout à coup tout le monde se tu. Ils étaient à quelque mettre des intrus, tous leurs blasters levés dans la direction du bruit. Purifiant les ténèbres, une lame d’énergie verte perturba le silence, dévorant le visage de Kyle Katarn.

    - Qu’est ce que c’est que…

Il n’eut pas le temps de finir sa phrase. Kyle, une main tendue en avant puisa dans la Force et la projeta sur ses adversaires. Des éclairs jaillirent du bout de ses doigts, percutant de plein fouet l’homme qui fut projeté en arrière, inconscient. L’instant d’après, les tirs de blaster fusaient en tous sens. Mais le Jedi n’avait pas dit son dernier mot. Il paraît chaque tir de son arme de lumière. Le Soresu était une de ses spécialités. Un tir frappa l’un des hommes sur le flanc, le faisant tomber par terre. Les quatre autres reculaient. Derière le Jedi, Aslan fit feu lui aussi. Un tir toucha un homme à la jambe. Il n’en restait plus que trois. D’un bond en avant, Kyle se retrouva à côté d’eux. D’un geste ample, il trancha la main d’un combattant et balaya la jambe d’un autre. Le dernier allait s’enfuir. Mais il recommença à lancer des éclairs. Pas directement sur ses cibles. Non. Il les dirigea vers le sol, sur l’eau qui le parcourait. Instinctivement, Aslan sauta sur un parapet, se mettant à l’abris. Le choc électrique lui se répandit, assumant les hommes encore debout. Quelque seconde plus tard, le calme était revenu dans les égouts et la lame verte avait disparu.

    - Sacrée démonstration…

    - Mais qu’est ce qui se passe bon sang ?

    - Monsieur Cahalert ? Nous sommes des agents de la République. Je suis moi même un Jedi. Vous êtes recherché par la Corsec pour terrorisme et par la ligue humaine pour trahison semble-t-il. Si j’étais vous je sortirez sans faire d’histoire. L’homme ne répondit rien. Le silence dura plusieurs seconde avant de reprendre. Ecoutez. Quoi que vous craignez l’ordre Jedi et l’ordre Vert ainsi que la Corsec peuvent vous protéger. Il vaut mieux que vous parliez. La ligue n’arrêtera de s’en prendre à vous que lorsqu’elle n’existera plus. Et pour ce que ça vaut, vous n’aviez pas envie d’ouvrir à ces hommes. Je pense que vous avez encore moins envie qu’un Jedi force cette porte et vous force à le suivre.

    - Très bien… très bien… je sors. Mais s’il vous plait. Assurez vous que la ligue ne s’en prendra pas à moi. Il est devenu totalement fou !

    - De qui vous parlez ?

    - De Thrackan Sal Solo.
#38881
Image


Hobanta Cahalert se laissa arrêter sans accroc. Kyle lui passa les menottes et l’emmena avec Aslan au siège de la Corsec, là où tout avait commencé. Il n’était plus les seuls à gérer cette affaire à présent. C’était devenue bien trop important. Kyle était présent dans la salle de conférence, Aslan aussi cette fois, le Jedi Vert Matarmenno était présent lui aussi, le chef de la Corsec et quelques enquêteurs qui avaient participé aux arrestations et aux enquêtes concernant la ligue. Hobanta était en bout de table. Il était le seul à parler. Racontant son histoire aux autorités.

    - Je suis un membre de la Ligue Humaine. Ca ne sert plus à rien de le cacher. Plus maintenant. Je faisais également parti de ses plus hauts représentants. Moi, avec toutes les personnes qui étaient mentionnés dans votre liste. Mais nous n’étions pas les seuls membres de la ligue qui la dirigeait. Elle était incomplète. Tous les noms que je vous ai donné et qui n’apparaissent pas sur la liste son les membres qui ont voté en faveur de Thrackan Sal Solo pour qu’il devienne le chef de la Ligue. Thrackan a toujours voulu être à sa tête. Mais il savait qu’il ne pourrait pas y parvenir si nous restions présent. Trop d’entre nous le trouvions trop extrême. Trop d’entre nous ne voulions pas de lui à notre tête. Il a donc trouvé un moyen de faire disparaitre du tableau. La liste que vous avez trouvé était son invention. Une invention bien pratique puisqu’il faisait disparaitre tous ceux qui le gênaient en plus de gagner du temps puisque vous pensiez avoir arrêté les membres de la ligue. Maintenant vous avez la liste complète. Et vous savez qui est derrière tout ça.

    - Pourquoi nous donner toutes ces informations maintenant ?

    - Parce que vous m’avez trouvé. Parce que Thrackan m’a trouvé. Il sait que si vous me mettiez la main dessus j’étais un danger. Les hommes que vous avez arrêté dans les égouts étaient là pour m’empêcher de parler. Sans l’intervention du Jedi je serais mort. J’ai des convictions. Que vous les rejoignais ou non, je ne les nierais pas. Tout ce que j’ai fait, je l’ai fait pour Corellia. Peu importe si je vais en prison, je continuerai de lutter pour Corellia et les Corelliens. Si je suis mort, cela devient impossible. J’aime ma planète. Je l’aime suffisamment pour aller en prison plutôt que de mourir et ne rien accomplir.

    - Vos accomplissements comme vous les appelez ont coutés la vie de nombreux innocents.

    - J’en ai conscience. Et ils sont mort pour Corellia. Appelez moi terroriste si ça vous chante. J’ai fait ce que je pensais être nécessaire. Je suis un révolutionnaire. Mais Thrackan lui, c’est un extrémiste. Si vous pensez que j’en suis un moi même, imaginez un peu ce dont il est capable.

    - Vous dites que c’est lui qui a orchestré le second attentat ?

    - A vrai dire je n’en sais rien. C’est possible. Mais je dois avouer que cela m’a étonné. Je ne pensais pas que la ligue frapperait aussi tôt. Si Thrackan est derrière tout ça, il s’est précipité. Il a été stupide. Et c’est ce qui a causé sa perte et celle de la ligue.

    - Bon… On en a assez entendue comme ça. Remettez le cellule.

Un homme attrapa le Corellien par un bras et l’invita à sortir. Le chef de la Corsec était loin d’avoir une mine réjouit.

    - Ce salaud de Thrackan… S’il est au courant qu’on a arête Hobanta il doit déjà se cacher quelque part. Je veux que tous les hommes partent à sa recherche. Je veux tous les membres de cette liste en cellule avant demain. C’est compris ? Allez tout le monde. On a du bouleau.

Tous les officiers se levèrent et partir effectuer la mission que leur avait confié leur patron. Il ne restait plus que les deux Jedi, Aslan et le directeur.

    - Maître Matarmenno. Merci d’être venu. Thrackan a toujours eut des idées folles. Mais je ne m’attendais pas à ça… Vous nous aiderez à le retrouver ?

    - Oui. Les Jedi Vert vous aideront.

    - Merci. Je vous laisse. La nuit risque d’être longue…

    - Je vous rejoins dans un instant monsieur. Je dois voir quelque chose en privé avec Aslan et Kyle. Le directeur s’en alla et le Jedi se tourna vers les deux personnes restantes. Vous ne le savez peut être pas, mais les dernières heures ont apporté beaucoup de changement. J’ai eu une longue discussion avec Maître Skywalker. Depuis le départ de Hayley, l’ordre vert est sans grand maître. Nous avons beaucoup apprécié l’aide apporté par les Jedi sur Corellia. Et je sais que Hayley avait à coeur de réunir nos deux ordres. L’aide que Maître Tano, la padawan Kuolor, Dashel et vous même nous avez apporté m’a beaucoup aidé à prendre une décision. A partir de ce jour l’ordre vert n’existe plus en tant que tel. Nous continuerons à nous faire appeler les Jedi verts probablement. Mais nous sommes désormais des membres à part entière de l’ordre Jedi.

    - C’est une bonne nouvelle. Nous devons nous serrer les coudes.

    - Je suis d’accord. Maître Skywalker a fait de moi l’administrateur du chapitre de Corellia. C’est un honneur. J’espère que nous pourrons retravailler ensemble.

    - Avec plaisir Maître.

    - Kyle, Maître Skywalker m’a demandé de vous prévenir que vous deviez le rejoindre. Merci encore pour votre aide.

    - Très bien. Merci. Aslan, à bientôt. Et merci pour ton aide.

    - De rien. C’était cool. A bientôt.

    - Aslan. J’ai quelque chose à vous montrer. Accompagnez moi au temple vert.

Kyle s’en alla. Et Le Slicer suivit le nouveau Jedi de l’orde au nouveau chapitre Corellien des Jedi. La ville était plutôt calme. Personne ne se doutait vraiment de ce qui était entrain de se passer. Avec un peu de chance les arrestations de la soirée permettraient de retrouver un peu de calme sur Corellia. L’ordre Jedi avait eu sa part d’implication. Comme certains indépendants à l’image de Aslan ou Merar. La république avait encore beaucoup à faire pour conclure cette tragique histoire. Maintenant que tout trouvé une fin, la discussion avec les différents peuples de la planète et la nouvelle république allait devoir se tenir au sommet. Aslan ne savait pas ce qui en ressortirait. Surement des accords qu’il ne comprendrait pas et pour lesquels il avait peu d’attrait. Mais avec un peu de chance les Corelliens pourraient dormir en paix. Et cela était important.

    - Dashel m’a parlé de vous.

    - Ah ? Qu’est ce qu’il vous a dit ?

    - Que vous étiez turbulents.

    - Ah…

    - Mais qu’il vous considérez comme son frère.

    - Oh… Je l’ai rencontré à une période de ma vie où j’étais assez perdu. Sans lui je serais surement dans les bas fond de Nar Shaddaa ou qui sait où… Dashel ne m’a pas donné de but. Il n’a pas essayé de réparer mes tords, ou de me punir pour ce que j’avais fait. Il m’a donné une raison de m’accrocher. J’étais seul. Et il m’a offert une famille. Merar, Dashel… Ils m’ont accueilli sans poser de questions. Ella est gentille elle aussi. Même Feran à sa manière. Dashel a cette façon de vous pousser à donner le meilleur de vous même, sans jamais le demander. Il a réunit quatre des personnes les plus différentes de la galaxie dans son équipage. Un docteur noble. Une soeur de la nuit. Un Zabrak chasseur de Rancor. Et un Slicer cambrioleur à moitié cyborg. Il a réussi à en faire une famille… On donnerait notre vie pour lui. Parce qu’on sait qu’il le ferait sans hésiter un seul instant. Mais vous le saviez déjà n’est ce pas ? Vous l’avez remarqué.

    - Oui. C’est un homme bon. Et je comprends pourquoi vous l’appréciez. J’en suis venu à l’apprécier moi aussi durant notre mission. Je sais que Hayley était son Maître. C’était en quelque sorte le Maître de tous les Jedi Verts et donc mon mentor. Avant que Dashel ne vous trouve et ne vous aide. Elle l’a aidé comme il le fait avec vous. Hayley était mon amie. Au nom du chapitre vert et de cette amitié, j’ai un cadeau pour lui. J’aimerais que vous lui apportiez.

    - De quoi il s’agit ?

Les deux hommes étaient arrivés dans le temple, et s’étaient dirigé directement vers le hangar. Face à eux se tenait un chasseur. Plus particulièrement un chasseur de l’ordre vert. Un véritable bijoux de technologie dont seul la CTC avait le secret.

    - Woah. Ca c’est du cadeau qui déchire.

    - Oui. Dashel m’a confié que piloter lui manquait. C’était un projet initié par Hayley. C’est le seul vaisseau de ce type que nous possédons actuellement. Mais nous avons fait une commande de cinq autres chasseurs à la CTC. Nous devrions les recevoir bientôt. En attendant, celui là est tout frais modifié. J’ai même pris la liberté de demander une couleur différente. La même que celle de son chasseur Jedi d’avant la purge. Dites lui que sa chambre au chapitre de Corellia sera toujours présente quand il aura envie de nous rendre visite.

    - Ca veut dire que je vais pouvoir le piloter pour le lui apporter ?

Et le Jedi s’en alla en riant.




#38940

~ Modération rapide ~

Les flammes du grand désordre Corellien s’atténuent progressivement alors que les initiateurs de ce mouvement de faïence tombent un à un. L’infâme qui moufta le nom de Thrackan Sal Solo fut retrouvé mort dans sa geôle alors que la Corsec s’apprêtait à le transférer au centre pénitencier de la santé du quatrième district de Coronet City. Thrackan Sal Solo lui semblait introuvable à son lieu de domicile, il avait, semble-t-il, disparu de la circulation.


Larbins de Jack Crypston [2/5]

https://cdn.discordapp.com/attach[…]

un dîner aux chandelles

… Essuyer les pots cassés ... Des bruits d[…]

https://images.alphacoders.com/726[…]

Dans le même temps, la réponse de la mécanicienn[…]

White " J'ai l'honneur et l'avantage de vou[…]

https://cdn.discordapp.com/attach[…]

Le Maître des Animaux [PV Tseh]

Modération Les choses ne s’étaient pas […]

U n peu plus loin, s'approchant à toute v[…]