L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Avatar de l’utilisateur
By Dashel Nelievar
#39239
Image


Le croiseur Majestic récemment acquis par l’ordre Jedi filait à la vitesse de la lumière à travers les étoiles. Son équipage, les sentinelles du ciel et mon équipage à bord, nous nous dirigions vers Bothawui. Je n’étais pas sur de savoir ce que nous allions trouvé là-bas. Personne ne l’était vraiment. Et je sentais bien les regards sur mon passage. Mais je ne pouvais ignorer l’appel de la Force et mes visions. Au moins, les sensitifs à bord du vaisseau et mes amis, le comprenait. L’équipage lui essayait de me faire confiance malgré une certaine incompréhension. Pour échapper à leurs regards et leurs questions, je passais presque tout mon temps dans l’un des centres d’entrainement du croiseur.

Cela faisait remonter de vieux souvenirs. Je me rappelais des heures à m’entrainer avec mon maitre durant la guerre des clones. C’était dans ce genre de vaisseau. Dans ce genre de salle modulable. A l’époque je n’étais qu’un simple apprenti. Aujourd’hui j’étais chevalier et je devais apprendre à un autre. Ella était donc avec moi et je lui enseignais ce que mon Maître m’avait un jour appris.

Nous nous tenions donc face à face, manoeuvrant nos sabre Jedi dans un duel maîtrisé. Ella avait fait de beau progrès. Surtout dans son maniement du Soresu. Même si elle avait encore des progrès à faire, j’étais assez fier de ma Padawan. Mais elle péchait un peu en attaque. Nos exercice tournait donc autour de ce principe. Elle attaquait, avec toutes les ressources à sa disposition et je devais lui poser des problèmes.

Aussi je faisais en sorte qu’elle ne s’en sorte pas si facilement. Quand son attaque faiblissait, je contre-attaquais, quand elle utilisais la Force, je faisais appelle à elle aussi. Si bien qu’elle devait intervertir entre Shii Cho et Soresu constamment alors que mes deux lames tournait en l’air devant moi pour la faire reculer. Son utilisation de l’Ichor aussi avait bien progressé. Autant pour attaquer que pour défendre. Quand elle défendait, je brisais son mur en projetant un objet dessus. Quand elle envoyait son orbe vert, je le découpais avec ma barrière de sabre. Un exercice qui la poussait dans ses retranchement. Ce qui était le but recherchait, moi j’en profitais pour entrainer ma maitrise du Zez’Kai.

Chaque jour, depuis notre départ, nous nous entrainions et chaque jour ses progrès se faisaient ressentir. De temps en temps, Ferran se joignait à nous. A d’autres moment Aslan aussi, profitant de ses jambes améliorées pour échapper à Ella. J’avais également inviter Camren à nous rejoindre. A dire vrai, il ne devrait plus tarder et venir s’entrainer avec nous. J’avais une idée bien précise en tête qui pourrait lui être d’un grand secours pour la suite des événements.
Avatar de l’utilisateur
By Camren
#39244
Un croiseur. Voilà des années que je n’étais pas monté à bord d’un engin de cette envergure. C’est toujours aussi impressionnant, de se savoir dans une ville voyageant dans le vide. Varo aurait sans doute aimer voir ça, mais Je suis soulagé de le savoir en sécurité, loin de moi et la cible dans mon dos. Je le retrouverais quand je me serais assuré que plus aucun danger ne nous menace. Je sens encore dans ma poitrine la douleur de notre séparation mais je le sais entre de bonnes mains et surtout il ne risque rien parmi les Jedi, cela me retire un énorme poids des épaules.

La journée à bord commence par un réveil difficile et douloureux, comme toutes les autres. Difficile car mes cauchemars n’ont pas cessé cette nuit, la rendant courte et saccadée. Douloureux car j’ai mis mon corps à rude épreuve ces derniers jours après de longues années moins éprouvantes que le quotidien militaire. Il était temps de reprendre l’entraînement, j’en avais besoin pour venir en aide à Dashel. J’avais commencé immédiatement le premier jour en pratiquant des exercices physiques dans ma cabine, suivi d’une douche avant de passer par le bloc médical pour suivre mes blessures. Mon corps est quasiment remis des coups encaissés lors de l’expédition sur Jakku, de l’embuscade au spatio-port et de la lutte chez moi.
J’en avais tout de même profiter pour visiter le hangar et voir les chasseurs, reniflant les odeurs d’huile, de carburant et d’acier froid par pur nostalgie. J’avais aussi fait un détour par la salle d’armes pour m’occuper d’entretenir mes armes. Là-bas mon regard était tombé sur un fusil de précision me rappelant brutalement l’assassinat de Lina. Lors de mes entrainements pour tenter de rejoindre l’escadron Rogue j’avais aussi appris à manier le tir à longue distance mais jamais je n’aurais atteints le niveau de Kallington. Je l’avais toujours envié pour ça, respecté également. Si j’avais su un jour qu’il se servirait de son talent pour coller un tir dans le coeur de ma femme... je l’aurais tué sans hésiter une seconde.

On m’avait aussi donné l’autorisation de voir le pont et si je suis habitué à voir les commandes d’un vaisseau standard je m’étais senti bien perdu en voyant les tableaux immenses de commandes tenues par plusieurs postes, le tout orchestré par un capitaine ayant une vue d’ensemble sur la totalité du « cockpit ».


Aujourd’hui le Jedi m’a invité à participer à une séance d’entraînement. J’étais curieux et impatient de voir à quoi ressemble l’entrainement d’un manieur de Force, surtout après ce que j’avais vu dans l’observatoire. Avant je voulais voir son ami, Aslan. Je m’étais enfin penché sur les documents trouvés sur Jakku. Mais évidemment ils sont tous cryptés et ça ne ressemble à aucun cryptage que je connaisse. On m’avait beaucoup vanté les talents de ce slicer et j’espérais qu’il puisse m’aider. Je choisis de le voir directement plutôt que de passer par Dashel, il a sans doute assez à s’occuper et je serais sans doute amené à côtoyer ses amis autant que lui. Après mes exercices matinaux, je me lave, me rase la barbe et les cheveux pour retrouver une coupe militaire avant de quitter la chambre. Je frappe à la porte de la cabine du jeune slicer et après de rapides présentations je lui parle des documents cryptés. Il accepte de m’aider et je lui laisse les fichiers avant de prendre le chemin de la salle d’entraînement.

« Bonjour Dashel. »

Il est en compagnie d’Ella, sa jeune padawan et tous les deux ne m’ont pas entendu pour échanger quelques passes visiblement.

« Bonjour Ella. »

Ajoutais-je en inclinant la tête.

« Comment puis-je vous aider ? »
#39268
Image


Aslan avait bien évidemment tout de suite accepté la demande de Camren. C’était toujours un bon entrainement que de décrypter ce genre de dossier. Et puis il n’allait certainement pas refuser de fouiner dans les dossiers secrets de l’Empire. A dire vrai, si il avait eu vent de ce dossier, c’était lui qui aurait demandé à l’ancien rebelle de l’aider. Là, il ne pouvait que accepter et en être ravi. Mais bien évidemment, décrypter ce genre de codage ne serait pas instantané. Il avait devoir travailler dessus et réussir à comprendre comment avait été encrypté l’information et par conséquent comment démêler tout ça. Un travail qu’il avait déjà hâte de commencer. Il remercia le pilote et le laissa filer en commençant à pianoter sur ses datapads.

De l’autre côté du croiseur, deux Jedi s’entrainaient dans l’une des salles prévues à cette effet.

**********


Je levais mon sabre pour parer l’attaque de ma Padawan. Elle commençait à fatiguer. Mais je la poussais dans ses retranchement, l’encouragement à préserver et ne jamais abandonner. Elle faisait de son mieux pour rester à la hauteur et prouver sa valeur. J’étais toujours aussi fier de mon apprenti. Mais je sentais bien que seul le moral était encore présent. Ses muscles perdaient à chaque coup en puissance. Ses attaques se faisaient de plus en plus faible. Persévérer était bien. Mais pas au risque qu’elle se blesse. Je repoussais son attaque et levé un bras vers elle, lui signifiant que le combat était terminé.

    - Bravo Ella. C’était très bien. Tu fais de beau progrès. Mais l’enchainement de tes attaques manque de fluidité. N’essaie pas de reproduire mes mouvements. J’utilise l’Ataru quand j’attaque. Rarement le Shii Cho. A vouloir reproduire mes attaques, ton Shii Cho devient précipité et imprécis. Ce sont deux styles bien différent. La vitesse n’est pas la force que tu dois rechercher dans tes attaques. Ne te précipites pas tant.

    - Oui… Mais toi tu as deux lames. Il faut bien que je te prenne de vitesse.

    - Pas forcement. Trouve la faille et attaque au bon moment. Le Soresu est là pour te protéger. Et je te l’ai déjà dit, le Shii Cho est particulièrement efficace contre plusieurs cibles. Vois mes deux lames comme deux cibles, combines les deux, empêches moi d’avancer, je finirais forcement par montrer une faille si je continue d’en chercher une chez toi. Provoque moi et pousse moi à l’erreur en me laissant attaquer s’il le faut.

    - C’est plus facile à dire qu’à faire…

    - Je suis sur que tu y parviendra.

Ella essuyait la sueur sur son front quand une personne entra dans la salle d’entrainement. Les portes coulissèrent en créant un son d’aspiration. Camren se tenait dans l’embrasure et avança vers nous. Il allait mieux depuis quelque jours. En tout cas, physiquement. Je me doutais que tous ses problèmes n’étaient pas réglés et qu’il devait encore y penser. Cela faisait parti des raisons pour lesquelles je l’avais appelé à nous rejoindre.

    - Bonjour Camren. Tu tombes bien ! Nous nous entrainions avec Ella et je voulais te proposer de te joindre à nous. Personnellement, j’aurais bien besoin d’un adversaire un peu différent de d’habitude. Avec Ella, nous apprenons, et Feran, nous commençons à trop bien nous connaitre l’un l’autre. Que dirais tu d’un combat d’entrainement, toi contre moi ? Et puis, vu ce qui nous attend peut être sur Bothawui, et ce que tu vas entreprendre ensuite, ça ne peut pas te faire de mal. Qu’en penses tu ? Ne t’en fais pas, je n’utilisais pas mon sabre laser.

Je me détournais du soldat et me dirigeais vers un bord de la salle, attrapant un long bâton qui ferait office de double sabre. J’attrapais aussi un blaster paralysant que je réglais sur la puissance minimal et un bâton plus court qui pourrait être une vibrolame. J’envoyais le blaster et le bâton court vers Camren en lui souriant. Je me mettais en position, sufisemment éloigné de lui, le laissant faire le premier pas.

    - Si tout est bon pour toi, je t’attends. Ella, profites en pour méditer et travailler ta maitrise de la Force avec Loki.

Dans son coin, la Padawan se rapprocha du petit rongeur qui dormait dans un panier, elle s’assit à coté de lui, travaillant un exercice que je lui avais récemment imposé. Dans ses mains, elle devait créer une sphère d’Ichor. En même temps, elle devait réussir à utiliser la Force pour communiquer avec Loki.
Avatar de l’utilisateur
By Camren
#39279
Dashel me propose donc un combat d’entraînement. Mon dernier doit remonter à presque dix ans, je ne suis même pas certain de savoir encore me battre sans que ma vie soit en jeu. Mais Dashel est un jedi, je ne devrais pas trop m’en faire pour lui et il a raison, ça ne peut pas me faire de mal. J’acquiesce avant de m’avancer dans la salle.

« Vous ne m’avez toujours pas dit ce qui nous attends sur Bothawui. »

Je rejoins le banc où s’installe sa padawan, prenant soin de ne pas faire de geste brusque pour ne pas effrayer la créature tranquillement installée. Je retire mon gilet et les autres objets superflu avant de me mettre en position. Le Jedi m’envoie alors un bâton court et un blaster paralysant que je lui renvoie en lui faisant signe que ce ne sera pas nécessaire. Il se saisit lui d’un bâton plus long, il va donc posséder une plus longue allonge que moi.

« C’est pas un peu de la triche ? Vous les Jedi vous pouvez voir le futur non ou un truc du genre ? »

Dis-je sur le ton de la plaisanterie en manipulant mon arme d’entraînement. Je me mets en position face à mon adversaire. La première chose à faire est de le désarmer. C’est la seule façon de ne pas souffrir de l’allonge qu’il possède. Je vois qu’il patiente, attendant que je fasse le premier pas.

Je m’élance alors, attentif au moindre mouvement, m’attendant à ce qu’il se serve de son arme pour se défendre. Je tente une feinte attendant un geste de sa part pour changer brusquement de direction et tenter de le désarmer.
#39288
Image


L’ancien soldat de la rébellion était en position face à moi. Il avait refusé le balustre, soit. Un combat au corps à corps donc. C’était sans doute la partie dans laquelle j’étais le plus à l’aise. Si je pouvais pousser un combattant à m’affronter au corps je savais mes chances grandies. Je ne comptais plus les brulures de tirs de blasters sur mon corps. En revanche, ma maitrise du sabre m’avait sorti de bien des problèmes. J’allais commencer doucement avec Camren, le jauger. Je ne comptais pas le prendre à la légère. Après tout il avait réussi à s’en sortir face aux Rakghouls. Son niveau n’était donc pas celui d’un débutant. J’attrapais mon bâton long fermement, comme si je tenais mon sabre laser et je me mettais moi aussi en position. Légèrement de profil, les pieds à hauteurs des épaules, mon arme levée, presque parallèle au sol, une extrémité pointant dans la direction de mon adversaire. J’attendais qu’il fasse le premier pas. Mais pour l’instant nous nous jugions à distance respectable.

    - Je ne sais pas exactement ce qui nous attend sur Bothawui… C’est la raison pour laquelle je veux que nous allions sur place. Je ne pourrais pas expliquer ce que j’ai vu. Mais ça n’avait rien de rassurant. La planète était en proie à la folie. Ses habitants se soulevaient jusque’à ce qu’elle soit détruite. Je ne pourrais pas l’expliquer. Peut être que ce ne sont que des signes qu’il me faut déchiffrer. Peut être que cela n’arrivera pas avant des années. Peut être est ce même déjà arrivé il y des millénaires. La Force est difficile à comprendre. Elle nous parle souvent de façon détourné et nous devons la déchiffrer. C’est le rôle des Jedi, un de leur rôle en tout cas. Peut être que ce déplacement est tout simplement inutile. Mais je ne pouvais pas l’ignorer. Nous en saurons plus sur place j’imagine. Mais ce n’est pas le moment pour y penser. Il faut se concentrer sur l’instant présent. Ce qui importe maintenant, c’est ce combat. Quand tu te retrouveras seul, à combattre les hommes que tu recherches, tu ne devras penser qu’à ce qu’il se passe à cet instant précis. Tu ne peux pas laisser ton esprit occupé par d’autres pensées. Ca pourrait te maintenir en vie.

Mon maître me l’avait répété un bon nombre de fois. Et j’avais compris à quel point c’était vrai. Ce n’était pas juste un mentra pour Jedi. Cela était vrai pour tout le monde. Certes, avec notre capacité à entrevoir les messages de la Force nous devions faire le tri et nous concentrer sur ce qui importait. Mais aucun esprit incapable de se concentrer sur la tache qui lui faisait fasse ne pouvait réussir. L’esprit de Camren avait malheureusement beaucoup de sujets qui l’assaillaient de toutes parts. Mais quand le moment venait de survivre et d’affronter un adversaire, il devait réussir à faire abstraction du reste pour vaincre. Surtout face à un adversaire coriace. Je ne comptais pas lui rendre la tache facile.

    - De la triche ? Que ferais tu si tu te retrouvais face à une dizaine d’ennemi alors que tu es seul ? Ou un adversaire qui aurait une mitrailleuse alors que tu n’as qu’un couteau ? Lui demanderais tu de laisser son arme pour être fair play ? Tu ne sais jamais sur qui tu peux tomber. Tu rencontreras plus fort que toi sur ton chemin, et tu devras trouver un moyen de t’en sortir. Saches que je ne vois pas l’avenir. La Force me guide mais elle ne me rend pas tout puissant. Mais je compte bien utiliser tout ce que je connais pour combattre. A toi de trouver un moyen de m’en empêcher. Et si jamais tu décides d’utiliser le blaster qui est par terre, libre à toi.

Je sentais que le temps de l’observation touchait à sa fin. Les muscles de son corps se tendaient. Il allait bientôt se lancer. J’encrais fermement mes pieds au sol, me préparant à son assaut. J’inspirais longuement en lentement, focalisant mon regard sur l’ensemble de son corps alors que mon esprit se laissait emporter par la Force. Je pouvais sentir se courant énergétique, telle une fleuve vivant, me parcourir. Je laissais mon corps et mon esprit s’en imprégner, écoutant ses avertissement, laissant la Force Vivante guider mes bras. Au moment où ses muscles annoncèrent son premier mouvement, j’expirais, prêt à parer la charge. Instinctivement, je fis un léger sautillement, préparant mon corps à réagir.

Il était rapide. Son corps svelte lui permettait de se mouvoir avec aisance. Les quelques mètres qui nous séparaient furent franchis en l’espace d’une seconde. Et son bras armée pointait déjà dans ma direction. Le bâton court fallait droit vers mon côté non protégé. Alors que mon petit saut m’avait permis de bouger plus facilement, je décalais mon pied gauche pour me tourner de quelques centimètres vers l’attaque. Mon bassin suivit et avec lui mes épaules. L’extrémité gauche de mon arme était prête à dévier son attaque. Mais le soldat avait vu juste. Une simple estocade n’allait pas être suffisant. Son arme dévia de sa trajectoire initiale. Une feinte, bien placée. Mon arme me donnait une meilleur allonge. Mais en combat si rapproché, elle m’empêchait de bouger aussi facilement que je l’aurais voulu.

Je ne pouvais pas bloquer avec la seconde extrémité du bâton. Mais je n’étais pas à court de mouvement pour autant. Je reculais mon pied droit, le rapprochant de mon pied d’appui. Aussi naturellement que je venais d’effectuer ce mouvement, je décollais mon pied gauche dans la même direction. Mon corps suivit. Esquivant de peu le bois de l’arme. Le faux sabre siffla en passant à côté de mon oreille. Il était un peu trop proche à mon gout. Je devais mettre un peu de distance entre nous. Toujours guidé par la Force, je la laissais imprégner mes bras de son pouvoirs. Tout en reculant légèrement, le bâton tournoya devant moi, créant une barrière de bois entre son arme et la mienne. C’était moins impressionnant que la barrière de sabre laser que m’avait appris Matarmenno. Mais cela était suffisant pour me protéger et le dissuader de continuer son attaque.

Et cela était parfait pour me permettre de contre-attaquer. Puisant toujours dans les ressources de la Force, je la laissais cette fois descendre jusque dans mes jambes, leur donnant une force surnaturelle. Je m’élançais dans les airs, sentant au dessus de Camren, et dans une vrille, tournant au dessus de sa tête pour atterrir avec légèreté dans son dos, lui faisant face. Alors mon bras armé abattit l’arme vers lui. Trois coups pour être exacte. Le premier, une simple attaque visant son côté droit, avec la partie droite de mon arme. Puis dans un mouvement circulaire, en tournant sur moi même, je frappais avec la même extrémité au milieu de mon tour, l’extrémité gauche du sabre suivant la fin du tour. Un mouvement fluide, rapide, digne de l’Ataru.

    - Toujours faire attention à ce qui se trouve derrière soi !

De son côté, Ella observait attentivement le combat en contenant son entrainement. C’était exactement ce que j’attendais d’elle. Elle pouvait apprendre beaucoup en nous observant.




Dashel - Utilisation de la Force :

Formes de combat :
  • Zez'Kai [ Latent ]
  • Ataru [ Éveillé ]

Pouvoirs :
  • Barrière de sabre [ Développé ]
  • Saut de Force


Ella - Utilisation de la Force :

Pouvoirs :
  • Ichor [ Développé ]
  • Lien animal [ Lattent ]
Avatar de l’utilisateur
By Camren
#39319
Dashel ne semble pas certain de ce qu’il se passe sur Bothawui mais qu’il a eu une vision qu’il ne peut pas ignorer. Il précise que c’est son devoir de s’assurer que tout va bien mais rappelle que ce n’est pas le moment d’y penser malgré la gravité de ce qu’il me raconte: des habitants en proie à des crises de folies, détruisants tout. Pour le Jedi c’est le moment présent qui compte et que quand je serais seul face aux hommes que je recherche je ne devrais pas laisser mon esprit vagabonder. Je plisse les yeux, n’ayant jamais eu l’impression de me laisser distraire en situation de combat. L’instinct guerrier prenait toujours le dessus, tué ou être tué, mes pensées ne se permettaient pas de vagabonder. Il semble mal prendre ma plaisanterie sur la Force et sa faculté de voir l’avenir.

Dashel veut en découdre et malgré ma feinte bien exécutée il parvient à la parer sans difficulté. Je ne suis pas étonné, je ne m’attends pas à battre un Jedi aussi facilement. Sa riposte en revanche est assez inattendu, il bondit, me donnant l’impression qu’il est capable de voler, atterrit derrière moi et frappe. J’ai un de ces fameux réflexe qui m’a sauvé de nombreuses fois la vie, que ce soit en opération au sol ou à bord de mon chasseur. Ce moment où mon corps réagit avant ma tête. Je pivote et dresse mon arme d’entraînement, interceptant la force du coup. Le choc est tout de même rude et mon arme touche mon épaule en parant la sienne mais l’enchaînement ne s’arrête pas là, je le sais. Immédiatement je dresse ma fausse lame à gauche, parant son coup avant de m’éloigner d’un pas agile, esquivant la conclusion de son assaut.

Je lui adresse un sourire tout en roulant mon épaule touchée alors qu’il me prévient de toujours faire attention derrière moi. Nous avons fini de nous jauger, nous pouvons maintenant nous donner à fond. Dashel n’est pas un adversaire à prendre à la légère et je ne vais pas le ménager. Je tourne autour de lui, manipulant le bâton dans ma main. Si je parviens à passer son allonge et que j’arrive à rester au contact il sera désavantager par la taille de son arme mais je dois me méfier de la Force. Je ne sais pas encore de quoi il est capable.

Un vieux souvenir de mon entraînement militaire refait surface avec le conseil d’un formateur. On ne peut pas prévoir l’imprévisible. C’est par la surprise que je vais avoir Dashel. Je charge, bras dressé, prêt à frapper et à assener un coup violent mais je change brusquement d’attitude avant d’être à portée. Je rabats mon bras, lançant mon arme vers mon adversaire puis je me baisse, assez bas pour éviter de me reprendre le projectile après une déviation, rasant quasiment le sol, allant jusqu’à y poser la main avant de pousser de toutes mes forces sur mes jambes pour un redressement brutal. Je me propulse sur Dashel, épaule et coude en avant pour percuter son torse. Affronter un Jedi à mains nues ne me fait pas peur et si cette charge ne le met pas au sol, elle devrait suffire à le déséquilibrer pour que je parvienne à lui saisir le bras pour le désarmer.
#39334
Image


Les mouvements de Camren étaient souples et efficaces. Son réflexe lui avait d’ailleurs épargné une belle bosse sur le sommet du crâne. Alors que j’étais dans son angle mort, il avait instinctivement levé son bras armé, interceptant mon premier coup. Un coup qu’il n’aurait pas dû voir venir. Etait ce un simple coup de chance ? Ou un réflexe dû à ses années dans les forces armées de la Rébellion ? Je n’aurais su le dire, je connaissais peu l’histoire du soldat. Mais ce mouvement avait quelque chose qui me semblait étrangement familier. Malgré cette parade salvatrice, je continuais mon assaut. Le second coup fut intercepter aussi. Je voyais bien que ma maitrise du Nez’Kai n’en était encore qu’à ses débuts. Certes, je faisais mouche, mais les attaques manquaient de précision, de fluidité et de puissance. Si bien qu’il parvient simplement à éviter le dernier coup en s’éloignant. Mais était ce la seule raison pour laquelle il parvenait à me tenir en échec ? Une idée naissait doucement dans mon esprit. Ce combat n’était plus qu’un entrainement pour mon maniement du double sabre, ou bien pour le préparer à ses combats à venir. Non, cet entrainement était à présent un test.

Cela allait devenir interessant. Je rendais son sourire à Camren. De quoi était il capable ? J’encrais de nouveau mes pieds au sol, ne sachant pas ma cible du regard. Une volonté nouvelle m’animait. J’allais le pousser dans ses retranchements. Il allait devoir utiliser toutes ses capacités pour s’en sortir. J’allais lui montrer l’étendu de ma maitrise du sabre laser, ou dans le cas présent, du bâton d’entrainement. Et j’allais le pousser à faire de même.

    - Allez. Attaque !

Il ne se fit pas prier. Quelque soit l’idée qu’il avait derrière la tête, il y allait avec tout ce dont il disposait. Je pouvais voir la determination dans ses yeux. Je ne manquais pas de volonté non plus. Comme lors de son précédant assaut, je me concentrais sur l’instant présent, laissant la Force me guider. Mais mes yeux étaient aussi de puissants alliés. Je regardais les mouvements de son corps, de ses muscles, analysant ses déplacements pour comprendre ses intentions, mon esprit écoutant la Force pour prévoir l’imprévisible.

Il s’élança, au pas de course, bras levé, prêt à frapper. A peine avait il commencé à faire un pas que mes muscles se tendirent, affirmant ma position sur le sol. J’expirais longuement, me préparant à intercepter ce qui sembler être un assaut frontal. Mais ce n’en était pas un. Son arme quitta son bras. Il la lança vers moi, le bâton faisant un cercle dans le vide en se dirigeant vers ma tête. Espérait il me bloquer la vue et me surprendre. Ma main gauche lâcha mon bâton et se dirigea vers l’arme. A main nue, je n’aurais pu l’intercepter. Mais la Force elle, le pouvait. L’énergie invisible glissa le long de mon bras tendu et agrippa l’arme qui se stoppa net avant de changer de trajectoire et de retourner dans la direction opposée avec violence. Mon Jet de Force aurait dû être plus précis. L’arme dévia de sa trajectoire. J’étais sur qu’elle ne l’attendrait pas.

D’autant plus que Camren avait glissé au sol, prévoyant d’esquiver un retour potentiel de son lancé. Ce qu’il n’avait pas prévu en revanche, c’était que je l’attendais de pied ferme. Il se releva dans un bond, épaule en avant, prêt à enfoncer son bras dans mon plexus. Ce n’était pas une mauvaise idée de vouloir me surprendre. Et Il était trop proche pour que je puisse utiliser mon arme. Cette tactique aurait pu fonctionner. Mais je n’allais pas le laisser faire si facilement. Il voulait en venir au main, parfait. Je lâchais mon arme et faisait une fois de plus appel à la Force.

Cette fois, je la redirigeais vers mes jambes, amplifiant leur puissance et ma vitesse. Dans un mouvement d’esquive fluide et acrobatique propre au K’Thri, j’esquivais, retombant à quatre patte sur le côté gauche de Camren. Alors je me propulsais avec les bras, frappant avec les pieds dans un mouvement circulaire. Le K’Thri était un art martial qui ressemblait à une danse. Ses attaques étaient vives, fluides, et nombreuses. Sa maitrise permettait de frapper un grand nombre de fois en un cours instant. Je mis à profits cette enseignant pour frapper Camren aux côtes, aux épaules, aux jambes jusque’à ce qu’il recule et soit obligé de battre en retraite.

Alors j’arrêtais mon assaut, lui laissant un moment de repos, reculant vers mon bâton qui était resté au sol. Ma main se tendit vers lui et il s’éleva dans l’air pour rejoindre ma paume qui se referma fermement. Ma main libre de dirigea vers le bâton de Camren et le blaster qu’il avait laissé de côté. De la même façon, ils s’élevèrent et se dirigèrent aux pieds de l’ancien soldat.

    - Je t’ai dis que je ferais appel à tout ce que je connais pour te combattre. Tu devrais en faire de même.

Oui, je voulais qu’il utilise toutes se capacités, toutes ses techniques. Je voulais voir de quoi il était capable et savoir si mon intuition était bonne. Pour l’instant je le tenais en échec. Affronter un Jedi était loin d’être facile. J’allais lui donner du fil à retordre. Et j’espérais qu’il donnerait le maximum pour réussir à m’atteindre. Plus il serait acculé, et plus je pourrais connaitre la vérité.


Dashel - Utilisation de la Force :

Formes de combat :
  • Zez'Kai [ Latent ]
  • K'Thri [ Éveillé ]

Pouvoirs :
  • Jet de Force [ Latent ]
  • Vitesse de Force


Ella - Utilisation de la Force :

Pouvoirs :
  • Ichor [ Développé ]
  • Lien animal [ Lattent ]
Avatar de l’utilisateur
By Camren
#39345
[i]Je commence à appréhender le pouvoir d’un utilisateur de la Force. Aucun soldat n’aurait pu esquiver ma charge, absolument aucun. Même en prenant en compte mes aptitudes rouillées par des années de vie civile.

Dashel riposte à l’aide du K’Thri, un art martial que j’avais déjà vu mais sans y être directement confronté. Loin d’être des coups dont j’ai l’habitude et encore déséquilibré par l’élan de ma charge je suis incapable de les esquiver. J’encaisse la douleur sans broncher, ridicule par rapport à ma fierté blessée.

Je recule, inspirant et expirant pour chasser les émotions qui pourraient me déconcentrer. Le jedi utilise alors ses pouvoir pour faire glisser le blaster d’entraînement vers moi, rappelant qu’il va utiliser tout ce qu’il peut pour s’entraîner et que je devrais en faire de même. Il a raison. Fini l’échauffement. Je saisis le blaster et cette fois ce sera à lui de me charger.

Je mets mon bras gauche, porteur de bâton, à l’horizontal devant moi, m’en servant pour stabiliser mon bras droit qui tient le blaster, mettant Dashel en joue, j’inspire profondément et tire une salve. Un premier tir en direction de sa poitrine. Puis un second, instinctif, comme si je connaissais à l’avance le mouvement qu’il allait faire pour éviter mon tir. Ce même instinct que j’avais eu à bord de mon chasseur dans mon passé de pilote. Enfin, un dernier tir, en direction de son épaule pour lui faire lâcher prise sur son arme. Si il parvient tout de même au corps à corps, je suis prêt à l’accueillir avec mon sabre d’entrainement.
[/i]
#39346
Image


L’ancien rebelle avait encaissé le coup comme il avait pu. Je ne l’avais pas vraiment ménager et il commençait à comprendre que lui aussi devait utiliser toutes ses capacités. C’était un entrainement, mais ce n’était pas pour autant que je comptais me retenir d’y aller avec tout ce que j’avais. Il savait ce servir d’un blaster. Je l’avais vu faire face à des adversaires qui voulaient notre mort. Il allait en avoir besoin contre moi. Et il avait enfin pris conscience. C’était maintenant armé du blaster réglé sur non-létal et de son bâton de combat qu’il me faisait face. Ca allait être plus compliqué pour moi. Avec mon arme, je pouvais intercepter ses tirs, mais je ne pouvais les renvoyer. Contrairement à moi, il pouvait rester à distance et il semblait l’avoir compris. Il me tenait en jeu, attendant que je me rapproche et passe à l’attaque.

Toute ma stratégie était à revoir. C’était bien pensé. Si je voulais le toucher, il fallait que j’avance, mais sous un tir nourri, cela allait être compliqué. Alors qu’il se était en position, sa main tenant l’arme blanche, aidant à supporter le poids du blaster, je faisais de même. Je changeais aussi de position. J’avais commencé le combat avec une position défensive. Il était temps de me lancer dans la mêlée. Mes pieds toujours à hauteur de mes épaules, ils pointaient cette fois tous deux en direction de mon adversaire. Mes jambes étaient légèrement fléchis, mon buste bien droit. En temps normal, j’aurais proposé ma lame vers l’avant, le tenant pointée dans sa direction. Ainsi il n’aurait vu qu’un point lumineux, limitant les anticipations du mouvement de mon arme. Mais avec un double sabre je devais positionner l’arme devant moi, à l’horizontal. Il verrait voir venir le coup. Le tout était de frapper suffisamment vite pour l’empêcher d’agir.

J’essayais d’analyser sa position pour trouver une ouverture, un endroit où me faufiler. Mais cette fois, il ne me laissais plus le temps de réfléchir. La bouche du canon de son arme s’illumina. Il faisait feu pour me tenir à distance. Plusieurs tirs d’affilés. Mon esprit se plongea dans la Force. Je la laissais s’emparer de mon corps, m’indiquant la voie. Mon arme décrivit plusieurs arcs de cercles alors que je pivotais sur moi même pour m’éloigner du premier tir. La barrière de sabre que je formais pour me protéger annihila le premier rayon, puis le second. Mais Camren semblait avoir deviner mes mouvements. Ma théorie était elle fondée ? Son troisième tir passa entre les mouvements de mon arme, se dirigeant directement vers mon épaule. Dans un ultime réflexe, je tentais d’en échapper, quittant le sol un instant, dans une vrille propre à l’Ataru. Mais le laser frôla mon épaule, délivrant malgré tout une décharge partant de mon deltoïde jusque dans le bout de mes doigts.

S’il avait fait mouche, j’aurais pu dire adieu à mon bras pour plusieurs minutes. Mais je pouvais dépassé la sensation désagréable et les picotements dans ma main. Il le fallait bien si je voulais l’atteindre. Mais il pointait encore son blaster sur moi et une autre salve pouvait venir à tout moment. Je devais me protéger et me rapprocher. Cette fois, je ne faisais plus appel à la Force pour me guider et me protéger, mais pour modifier notre environnement. Cette salle était une réplique plus ou moins fidèle aux salles d’entrainement dans lesquelles j’avais passé des heures à m’entrainer avec mon Maître. Elles étaient modulables de bien des façons. Le panneau de contrôle un peu plus loin était la façon la plus simple de s’y prendre. L’autre, était d’utiliser la Force.

Mon bras meurt lâcha le bâton et fit mine de saisir les plaques qui constituaient le sol. A travers lui, la Force se propagea jusqu’aux morceaux métalliques et les souleva dans les airs, offrant un barrage physique entre le soldat et moi même. De grandes plaques lui barraient à présent la vue. Je courrais dans leur direction. Je pouvais venir du dessus, du dessous et des côtés. Le soldat devait être en alerte derrière cet obstacle. Arrivant à porté, j’allais utilisé la même tactique que lui, je me laissais glisser sous les panneaux, arrivant avec vitesse et me relevant tout aussi vite. Alors je déclenchai mon attaque, espérant qu’il soit suffisamment surpris pour le pousser dans es retranchements. Mêlant le Zez’Kai et l’Ataru, je tournais sur moi même, sautais, continuais mon mouvement dans un vrille, frappant à chacun de mes changements de directions, espérant faire mouche.


Dashel - Utilisation de la Force :

Formes de combat :
  • Zez'Kai [ Développé ]
  • Ataru [ Éveillé ]

Pouvoirs :
  • Barrière de Force [ développé ]
  • Télékinésie


Ella - Utilisation de la Force :

Pouvoirs :
  • Ichor [ Développé ]
  • Lien animal [ Lattent ]
Avatar de l’utilisateur
By Camren
#39347
[i]Dashel prends une position offensive alors que ma salve se dirige vers lui. Il agite son arme, neutralisant mes tirs mais l’un d’eux parvient tout de même à frôler son épaule. Décidément ! Les Jedis ne sont pas des adversaires faciles !

Il ne tarde pas à contre attaquer, d’une manière inattendue, alors que mon blaster s’illumine à nouveau. Le tir part dans un mur que Dashel, je suis sûr que c’est de son fait, a déplacé. Il disparaît de mon champs de vision mais moi aussi je deviens invisible à ses yeux. Sans attendre je me déplace juste avant qu’il ne surgisse de sous une plaque volante. J’évite ainsi un premier coup. Ses mouvements sont si étranges, j’ai l’impression qu’il n’est pas soumis aux mêmes lois physiques que moi, il voltige et tourne dans tous les sens, tentant de me porter un coup. Mais cette fois il ne parvient pas à me surprendre et ses gestes se dessinent dans mon esprit peu avant qu’ils ne m’atteignent, me permettant de les esquiver ou de les parer bien que ce soit toujours au dernier moment. C’est la première fois que nous échangeons plusieurs coups sans nous séparer et les impacts entre nos armes d’entraînements se réverbèrent contre les parois métalliques que Dashel a élevé dans la salle. Un coup fini par me toucher à la cuisse malgré l’étrange don de divination qui m’est donné pendant une poignée de secondes, m’arrachant un grognement de douleur mais je réagis assez vite pour dévier son bras avant qu’il ne le replie pour se défendre. Mon blaster pointé vers sa poitrine, je tire un coup quasiment à bout portant, qu’il essaie donc de l’éviter celui là.
[/i]
Vers les étoiles. [PV Vrad]

- C’est gentil de la part de Drake de penser à m[…]

09:00, heure locale Dans la Cité Mobile Spati[…]

Un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Son[…]

PAYDAY

Rien n’est éternel. Ni la vie, ni les munitions,[…]

L’atmosphère dans la salle avait pris une tournure[…]

A la recherche de slicer par ici !

Cela faisait maintenant plusieurs semaines que Va[…]

Pion passé

Le militaire outil sacrifiable au service […]

Au bon endroit, au bon moment

« Mranigir, Paranr bal Joha » ( T[…]