L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Planète abritant nombres de fermiers. Plusieurs centres d'entrainement de commandos et de soldats résident sur cette planète. Sans capitale, plusieurs petites villes et villages l'a compose, dont une colonie, vestiges d'un refuge rebelle.
Gouvernement : Neutre
Avatar de l’utilisateur
By Obsession
#39748
Sous les ordres de Sok Nurros l’Al’Verde, le contingent de tireur d'élite mirent en joue les criminels postés en avant-garde. La chaleur écrasante faisait perler sur leur front des filets de sueur. Tenir, il fallait tenir. Attendre le moment propice pour les abattre tous d'une seule salve. L'ordre donné, les secondes s'égrainèrent ; s'étirant jusqu'à sembler être des heures... Jusqu'à ce qu'une voix venant du tréfonds de leur casque les sommes de faire feu. Une déflagration tonitruante fit s'envoler un banc volatile venu picorer les semences récemment dispersées sur le sol. La détonation était si bruyante que leur vol se fit erratique et désordonnée. Nul soupir ne s'échappa de leur bouche, leur dernier battement de cœur accompagnant la chute de leur corps devenu trop lourd à porter. Le sol poussiéreux de ce monde miteux serait leurs tombeaux, espéraient-ils peut-être avoir une sépulture en l'honneur des vaillants filous qu'ils furent ? C'était peu probable, peut-être que les autorités dans leur grande mansuétude leur permettraient de reposer en paix dans la fosse commune ? Un sort plus enviable que celui de tas de viande à la disposition de l'hostile faune de la planète.

Une telle action n'était hélas pas passée inaperçue. La déflagration sonore causée par les fusils sniper les fit sursauter d'un seul tenant. Le cutter à fusion se tu, tous mirent la main à leur ceinture prête à dégainer d'un instant à l'autre. Le silence se voulait de plomb, l'atmosphère s'alourdissant seconde après seconde. La crainte s'imprimant sur leur visage émacié. L'arrivée des forces de l'ordre était attendue bien sûr, mais pas en si peu de temps... D'un geste de la main le chef de la bande indiqua à ses hommes de se place de part et d'autre de la pièce. Couvrant toutes les entrées de l'intérieur tandis qu'un trio armé jusqu'aux dents s’engouffra dans les escaliers.





Extérieur

Massacrez-les !
Qu'il ne reste aucun Mandaloriens en vie ! Activez le répulseurs WLO-5 !!! Qu'il dézingue tout ce qui se trouve à proximité !!!
Ces Crédits sont à nous et à personne d'autre !
Kyr'amur mhi !



Tandis qu'une escouade de ligne s'approchait des Chars en piteux état dans l'espoir de les neutraliser, la tourelle d'un des répulseurs WLO-5 s'activa. Le canon laser lourd se mit à tirer en direction des troupes, sans la moindre couverture et totalement à découvert le carnage fût total. L'arme montée à l'avant du Char perça sans le moindre mal les armures des premières lignes. L'odeur de la chair carbonisée vint se mêlait aux légères volutes de fumées s'échappant de leur corps sans vie. Il n'y avait nul honneur à se faire abattre par une machine. La honte fut cuisante, mais de courte durée pour ces âmes mûres avides d'exploits et d'aventures... Des pères sacrifiés sur l'autel de l'impulsivité Mandalorienne. Leur famille ne manquerait pas de les pleurer le cœur serré par la perte de ces êtres chers qui laisseraient derrière eux pour beaucoup des orphelins de père. Une jeunesse Concordienne qui serait bien en peine de croire en l'avenir sans le moindre repère ni la présence réconfortante du paternel impassible face à leur dure condition de vie.

Laser Lourd ! Laser Lourd ! C'est un mass... acre !


L'assaut initial ralenti face au carnage ambiant. Les cris, la fumé, les corps... Si un véhicule en piteux état était capable de causer autant de morts, comment pourraient-ils bien survivre à ce qu'il se cachait à l'intérieur ? Une grenade bien placée fit sauter le véhicule cependant les pertes étaient lourdes. Sur l'escouade de ligne ayant pour mission de mettre hors service les répulseurs WLO-5 ; seul un soldat s'en était sorti. Couvert de terre, de fumé, genoux à terre ; tétanisé de peur devant le massacre de ses frères.

Escouade de ligne quel est votre situation ?!? Escouade de ligne ?!?

...

Haar'chak...


Seul le lourd et pesant silence de la mort répondit à Sok Nurros...




1er Etage

Utilisant leur jetpack, les éclaireurs s'élevèrent dans les airs en direction du premier étage. Il ne fallut qu'une vingtaine de secondes afin d'arriver sur le balcon. La surprise était bien présente, cependant le temps d'intervention avait été trop long. Et le tumulte extérieur avait fini de déchirer le voile de discrétion dont se parait la silencieuse avancée Mandalorienne. Arrivé à l'intérieure de la sobre pièce dans laquelle le duo agricole se retrouvait prisonnier, l'escouade d’éclaireurs vit les otages sangloter dans le coin d'une pièce. S'approchant avec lenteur des otages, ils virent bientôt dans le regard du paternel apeuré une ombre se faufiler à hauteur d'escalier.

Contact ! Contact !
Feu nourrit ! Feu nourrit !!!


Une salve concentrée de laser vint faucher la vie de quatre éclaireurs s'écroulant dans des râles d'agonie. L'échange de feu fut nourri, le corps sans vie d'un malfrat déboula jusqu'au rez-de-chaussée mortellement blessé. Pris entre deux feux, les otages voyaient leur cri d'effroi être couvert par ce duel aussi violent que brouillon. Fortement sous-équipée le combat se voulait mal engagé pour les éclaireurs qui subissant de plein fouet une pluie laser due se résoudre à céder du terrain face au défenseur. Reculant encore et encore jusqu'à voir le soleil taper de plein fouet sur leur armure. Les revoilà à la case départ, sur le toit. Dans l'incapacité de rentrer sous peine de passer l'arme à gauche...




RDC


Les hommes de l'Al'Verde fondirent en masse sur l'ennemi, lançant à tout bout de champ des grenades laser. Arme terriblement redoutable lorsqu'il était question d'hébéter un ennemi. Mais à double tranchant lorsque l'on se trouvait sans couverture dans la même pièce que l'opposant... La stratégie criminelle était sensiblement la même. À la différence prête qu'ils avaient eu l'intelligence de se protéger d'une partie de ses effets en se plaçant derrière des obstacles physiques. Avant que le chaos n'ait lieu dans le rez-de-chaussée, la voix des deux chefs se fit entendre.

Grenade Flash !

Flash !!!


L'explosion des grenades conduisit à une cécité instantanée du côté des Mandaloriens, leur casque permettant de se protéger des acouphène et autre hyperacousie. Néanmoins, ils furent tous stoppés dans leur élan, désorientés et confus par un flash aussi lumineux qu'une étoile. Les commandes verbales pourtant simples que semblait crier Sok Nurros semblaient incomprises par ses semblables. Bien qu'admirablement armés, certains casques appartenant aux malfrats présentaient des signes d'usures. Faisant instantanément saigner leurs oreilles, causant surdité et désorientation. Le tiers ayant pu se prémunir des 200 décibels causés par l'explosion purent se félicité d'avoir eu la décence de se protéger du flash en se cachant derrière des murs et autres meubles. En pleine capacité de leurs moyens, ils mitraillèrent sans le moindre mal les Mandaloriens désemparés. Les soldats en première ligne ne furent pas épargnés par cet assaut meurtrier et implacable. S'orientant tant bien que mal au son, les forces de l'ordre firent à leur tour gronder leur blaster et autre arme lourde. Balayant de droite à gauche la position criminelle. L'échange de feu fut court, mais intense, les malfrats possédaient les angles et autres meubles. Se couvrant du mieux qu'ils le pouvaient. Les hommes de Sok essayèrent de faire de même, avec un retard certain, cependant, leur volume de tir bien supérieur au défenseur eut bientôt raison de celui-ci. Qui bientôt se tut...

Lorsque la poussière retrouva son lieu de repos originel, dévoilant le théâtre d'un carnage à nul autre pareil. Le constat était amer, terriblement amer pour Sok Nurros qui avait vu ses hommes se faire massacrer par leurs ennemis. Pour chaque Criminel tombé, deux Mandaloriens les avaient rejoints. L'escouade à armure lourde ne devant son salut qu'à une protection de meilleure qualité et d'une épaisseur supérieure. Sok n'avait pas voulu faire de quartier lors de l'assaut sur la ferme. Cette témérité avait coûté la vie à de nombreux soldats valeureux. À vu d’œil une vingtaine de ses confrères gisaient à même le sol, une escouade d'éclaireur avait été décimée dans sa quasi-intégralité... Dieu sait s'il le bilan s’alourdirait avec l'assaut du premier étage...

Le silence mortuaire qui régnait alors n'était interrompu que par de faibles gémissements venant d'un coin de la pièce. Semblable à un animal blessé il traînait sa carcasse avec lenteur vers l'extérieure de la ferme. Laissant derrière lui un sciage de poussière. De la cage à escalier provenaient des échos incompréhensibles à la fois hachés et tremblotants. La guerre avait été gagnée, mais à quel prix ?

Sok Nurros était-il pleinement satisfait de cette opération ? Les otages étaient-ils encore en vie ? Aurait-il les honneurs d'une telle confrontation ou subirait-il le courroux d'une population voulant des réponses face à l’hécatombe Mandalorienne ?


[Gizer]Le Citoyen Chiss

Dans la cabine sombre juxtaposée au travers de le[…]

L'appel de la destiné [Luna]

Le regard de Luna était bloquée sur le miroir noi[…]

Leur périple arriva enfin à terme après de longues[…]

[Scénario] La règle des deux

Elle déambula autour de l’artefact, laissant sa m[…]

https://cdn.discordapp.com/attachm[…]

Ils étaient déjà prêts à repartir, le plus biolo[…]

En quittant la salle d’entraînement je prends d’a[…]

Cet enfoiré ne l'avait pas raté, le plan éta[…]