L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Planète abritant nombres de fermiers. Plusieurs centres d'entrainement de commandos et de soldats résident sur cette planète. Sans capitale, plusieurs petites villes et villages l'a compose, dont une colonie, vestiges d'un refuge rebelle.
Gouvernement : Neutre
Avatar de l’utilisateur
By Aldrax Kist
#40006
Jour 90 de 150 à venir…


Riks lui donna une tape amicale sur le bras ...

    « Kalyr Riks Nurros: T’en fais pas va, c’est un traditionaliste, l’ouverture d’esprit c’est pas donné à tous, certains doivent travailler plus que d’autres sur ce point. Je sais déjà qui sera ton adversaire, tu ne l’auras pas aussi facile, je ne m’attendrais pas à ce que tu remportes cette manche demain, mais tu devrais lui tenir tête assez longtemps pour convaincre tout le monde. »

    « Marak: C’est qui ? »

    « Kalyr Riks Nurros: Un membre du Clan Cata’Pryx »

Marak poussa un légé soupir…

    « Marak: Cata’Pryx, hmmm… »

    « Kalyr Riks Nurros: Ce nom te dit quelque chose ? »

    « Marak: Vaguement, je crois bien avoir entendu ce nom quelque part, mais je ne me souviens plus des circonstances... »

Inutile de mentionner de l’avoir entendu précisément lors d’une séance de méditation il y a 3 mois de cela, où une “manifestation de la force” est venu converser avec toi, ça minerais notre crédibilité...

    « Kalyr Riks Nurros: Ce ne sera pas de la petite pointure… Elle, cette personne, fait parti de l’Akaan’Ade pour l’instant, mais c’est sûrement la prochaine à se faire recruter pour intégrer l’Ori’Ramikad, les Commandos extrêmes. C’est une spécialiste du combat corps à corps, qui intégrera facilement le Ramikad Ehn qui prévilégie cette spécialité, très efficace contre les utilisateurs de la force, mais elle a tout le potentiel de devenir un Ramikad Solus, c’est la garde rapprochée du Mand’alor. »

    « Marak: Rien que ça !... Et pourquoi elle coincée ici, si elle, est si compétente ? »

    « Kalyr Riks Nurros: C’est une légende sur deux pattes, descendant des Taung, race fondatrice des Mandaloriens, la plus pure et puissante héritage génétique de cette race coule dans ses veines, la lignée la plus directe… Son armure s’est transmise depuis plus de 15 générations, on ne voit plus ça de nos jours, son armure est tellement vieille qu’elle fait partie du Patrimoine Mandalorien ! Alors tu comprends qu’on hésite à l’envoyer au front sans bonnes raisons. »

    « Marak: AHhhh ! mais pour casser du Di’cut, ça y’a toujours le temps ! Y’aura jamais mort d’homme ! »

    « Kalyr Riks Nurros: Je comprends ton point de vue, et je ne t’en veux pas de penser ça, au contraire je suis un peu d’accord avec toi. Si je peux me permettre, voyons ça comme une opportunité d’avancement rapide. Si tu réussi à gagner le respect de ce maître d’arme, ça fermera la gueule à pas mal de monde et forcé de reconnaître tes compétences, et ça aidera à donner du leste à ceux qui se sont portés garant pour toi, Vrad, Lark, moi… tous ces jeunes qui t’on adopté comme Mascotte des Mando’Evarr, il t’ont toi… l’Akaan’Ade ont Cata’Pryx, Le clash des Titans, ce genre de trucs… tout le monde va adorer, et qui sait les portes que ça pourrait t’ouvrir à court terme ! »

    « Marak: À croire que tu souhaitais presque que tout ceci se produise ! »

    « Kalyr Riks Nurros: Mon seul intérêt est que tu atteignes ton plein potentiel, ton aide nous serait extrêmement précieuse sur le territoire Mandalorien, malheureusement, ce n’est pas avec les Mando’Evarr que tu atteindras ce potentiel, ça te prends ce Cata’Pryx à tes côté pour t’entraîner, et un pilote hors-pairs pour t’entraîner dans l’espace, encore là un membre en règle des Commandos Extrême, ou un de leur prospect… Lark et moi on cherche qui pourrait faire l’affaire, mais on arrive à la limite des faveurs qu’ont peut tirer des autres clans. Ce duel de demain pourrait être le petit coup de pouce qui nous manque… »

    « Marak: Bon… ok, j’ai compris… mais faudra pas venir se plaindre après si j’abîme son protégé »

    « Kalyr Riks Nurros: C’est impossible, il ne se défait pratiquement jamais de sa beskar'gam ! »

    « Marak: oh ! … Dans ce cas, ça m’évitera de devoir retenir mes coups ! »
Avatar de l’utilisateur
By Aldrax Kist
#40039
Attention mes RP peuvent contenir des scènes explicites ou des sous-entendus de nature à choquer l’imaginaire du lecteur





« Haa'taylir bic, at urmankalar bic ! »

( Le voir, pour le croire ! )


Jour 91 de 150 à venir…



La veille, tout le monde aux alentours du clan Kist n’avait qu’un seul sujet de conversation, l’incontournable de la soirée: Le duel, pas contre, mais face au le Clan Cata’Pryx, le champion désigné n'était nul autre que le principal prospect à entrer dans les Commandos Extrêmes, (Ori’Ramikad en Mando’a). Une légende vivante, principalement dû à sa génétique la plus direct qui soit de la race fondatrice de la culture Mandalorienne, ce qui fait de lui un “intouchable” pour qui connait son histoire. Lycats Cata’Pryx est son nom, qui doit défendre l’honneur baffoué d’un officier instructeur qui aurait voulu en découdre, avec raison, contre l’arrogant Di’cut (non-mandalorien en Mando’a) qu’est Marak, qui lui aurait fait goûter la poussière.

Deux écoles de pensée divisaient les foyers en cette soirée. Ceux qui prîrent parti pour le Clan Cata’Pryx, principalement la majorité, et de l’autre côté le clan Kist, ainsi que tous les Mando’Evarr, groupe avec qui s’entraîne Marak, un Di’cut dont peu de gens connaissait l'existence avant cette discussion de ce soir. Les deux “Champions” sont la mascotte respective de l’armée régulière mandalorienne, l’Akaan’Ade, et de la relève, le Mando’Evarr, comprenant tous les jeunes apprenant à vivre au sein des traditions mandaloriennes, hommes comme femmes âgés entre 15 et 20 ans. C’était la deuxième fois que le même genre de scénario se représentait, où Marak faisait parler de lui par ses actions, bien malgré lui la première fois… Cette fois-ci, ce fût clairement un mauvais pli face à une autorité dominante qui l’avait fait réagir, l’intention était bonne de seulement rectifier une injustice verbale, mais la situation dégringola comme une crue des eaux qui emportait tout sur son passage…

Le lendemain, tous les alentours de la place forte grouillait d’activités, se dépêchant de compléter les tâches quotidiennes, afin de prendre une pause en milieu de journée pour aller satisfaire une curiosité, voir un spécimen génétique qui s’expose rarement étant donné sa lignée génétique, cette légende vivante enfin en action. Tout avait pratiquement été aménagé à partir du moment de l’annonce, une arène, des estrades temporaires, etc. Sans être une occasion de fêter, c’est tout juste si l’alcool n’était pas au rendez-vous !!

Environ une demi-heure avant l’heure de l’affrontement, la délégation de l’Akaan’Ade arriva. Elle fût accueilli par une foule inhabituellement grande rassemblée autour de l’arène. Ici, personne n’est ennemi, malgré tout, on peut sentir une tension dans l’air s’installer à mesure que l’heure de l’affrontement approche. Pour l’instant encore aucun signe des participants. L’instructeur de l’Akaan’Ade à l’origine de règlement de compte, toujours éméché d’avoir intercepté un coup de pied latérale avec ses côtes d’ailleur, vint au centre du Ring, accompagné de près par le Kalyr des Mando’Evarr pour relater les faits, les revendications, et les conséquences qui ont amené à ce duel d’aujourd’hui. Le tout, présidé par le Lord Lark Kist.

Chacun raconta sa version des faits au public pour la mise en contexte, l’un prônait les traditions Mandaloriennes longuement ancrées, l’autre visait plus à les faire évoluer à travers une nouvelle génération de soldats, et leur champion inspirait justement une vision plus évolutive de ces mêmes traditions. Du même coup, ça pu éteindre les rumeurs les plus excentriques, pour conserver les rumeurs plus réalistes, bien que purement spéculatives.

La seule constante dans toute cette histoire, Lycats Cata’Pryx ne fera qu’une bouché de son opposant, parmi la population au-dessus de 25 ans… pour tout ceux en deçà de cette âge, le pronostic était inversé, facilement influencé par les prouesses de leur champion, mais aucun de ces groupes d’âges n’avait vu en action l’adversaire que leur champion allait affronter, donc somme toute, un beau foutoire pour qui voudrait tenir des paris dans l’assistance !! C’était là, la seule constante !!





Telle une machine bien huilé, la délégation du Clan Cata’Pryx n’était pas inconnu à cette type de rencontre et savait comment introduire son champion, ce fût fait de façon simple et rustique, laissant parler la réputation et la stature de l’homme sous l’armure qui se présentait à eux. Une armure antique, avec des motifs incustré dans la cuirasse de beskar, passée de génération en génération, on n’en fait plus de ce modèle, considéré obsolète, malgré tout elle fût lourdement modifié pour suivre l’ère du temps, tout en gardant son aspect d’origine au maximum. Une cape très usée couvrait épaule et dos, principalement pour la protection des intempéries que pour le camouflage. On précise de lui que c’est un humain d’apparence, car on ne se souvient pas de n’avoir jamais vu son visage en public, planqué sous son armure depuis des années pour protéger son patrimoine génétique au maximum, mais on voit tout de suite qu’il a sa stature de 2 mètres 10, 120kg (264lbs) s’explique bien via la génétique des Taung, très massif. Il fît son entrée sur une musique plutôt connue, un hymne joué pour honorer tous les Clans qui sont nés, ont prospérés, mais qui se sont éteints avec les guerres, aux fils des conflits, un peu comme les Taung, dont il est le vestige.



Alors que Marak sortait de ses quartiers pour se rendre… là où tout le monde se trouve pratiquement, il fût intercepté à sa porte par l’escouade qui s’entraîne avec lui pour le combat à mains nues. L’une des jeunes femmes se fît la porte-parole de l’escouade.

    « Lucrezia: Tiens ! Fais jouer ça ! Ont a galéré toute la nuit avec l’escouade pour te préparer une intro musicale pour contrer celle de Lycats, on a réussi à faire que 30 secondes bien senties, alors comme c’était pas suffisant, on a mis ça en boucle et avec une touche magique et un peu de mixage avec la technologie d’aujourd’hui, ça va déchirer l’ambiance ! »

    « Marak: Merci pour vos encouragements, et votre soutien à tous… Vas-y Lucrezia, je te mets en charge de mon intro musicale, moi je me charge du combat. »

    « Lucrezia: Oh COOooooool !! Donnez-moi 2-3 minutes pour m'installer puis ramenez-vous tous ensemble ! »

Pour Marak, ce fût sur un ton beaucoup plus minimaliste. D'entrée de jeu, pas de beskar'gam, pas le droit encore à ce stade de sa formation. Comme alternative, il arriva torse nu, ses tatouages qui parcourent son corps fîrent office d’armure, avec ses motifs incrustés dans la peau, ainsi qu’une quantité notable de scarification, démontrant un certain vécu avant son arrivé sur Concord Dawn. Pour le reste, un simple short flexible pour optimiser l’utilisation des techniques de jambes, de plus il était pides nu... chevilles, mains et poignets avait été sécurisés avec du ruban pour éviter les blessures.

Lucrezia était arrivée en avance pour s’installer, tandis que le reste de l’escouade entouraient leur champion. Ils arrivèrent lentement aux abord de la foule, avec l’intention de se frayer un chemin jusqu’à l'arène de combat en poussant des cris primal à la "Hi-Ha-Hi-Oooooo"... Lucrezia n’eut qu’à synchroniser sa trame sonore avec son escouade. Une trame sonore pas si différente de celle de Lycats au fond, qui surpris un peu tout le monde, par son style musicale traditionnel, tout comme Lycats, mais le remixage avec cette basse à vous en faire vibrer le torse à haut volume, ce qui était le cas, provoqua des réactions, alors que Marak avançait tranquillement au rythme de son escorte, fixant au loin son adversaire déjà dans l’arène. Lentement mais sûrement, cette trame fît son chemin dans l’esprit des spectateurs, on pouvait observer nombre de visières en “T” hocher de la tête légèrement, approuvant l’innovation de cette trame qui jouait en boucle jusqu’à ce que les deux hommes soient dans le ring.


Les deux hommes se dévisagèrent dès que faire se peut, s’approchant tous deux au centre du ring, pratiquement nez à nez, yeux dans les yeux… car effectivement, Marak lui aussi faisait dans les 2 mètres 10, mais plus léger avec 100kg (220lbs), ayant perdu beaucoup de poids depuis le début de son entraînement intensif. Cependant, il n’en paraissait pas moins imposant face à Lycats. Les deux s’échangèrent quelques mots avant de se tourner vers le Lord Kist, le Kalyr des Mando’Evarr et l’instructeur de l’Akaan’Ade, pour les salutations d’usage avant le début de l’affrontement.

    « Lycats Cata’Pryx: Je te suggère de te coucher rapidement, jamais il ne te laisseront remporter ce duel, rends-nous service à tous les deux. »

    « Marak: Je me doute bien de ce qu’il veulent faire, alors fais-le. »

Les deux hommes allèrent ensuite rejoindre leur coin respectif...


DING DING DING !


Le combat pouvait enfin commencer…
Avatar de l’utilisateur
By Aldrax Kist
#40105
Attention mes RP peuvent contenir des scènes explicites ou des sous-entendus de nature à choquer l’imaginaire du lecteur





« Haa'taylir bic, at urmankalar bic ! (saryr do) »

( Le voir, pour le croire ! (partie II) )


Jour 91 de 150 à venir…


DING DING DING !


Le combat venait tout juste de se terminer… Marak avait bel et bien perdu son duel, comme l’avait prédit le Kalyr Riks Nurros. Le tout n’étant pas de perdre ou gagner le duel, car on connaissait déjà Lycats supérieur en tout point dans sa maîtrise du Teräs Käsi, le tout résidait dans le “comment” il va perdre ! Lycats lui avait demandé de se plier à la volonté des autres et de rentrer dans le pas, comme un Lambda suit l'Alpha, que c’était inévitable, que ça sauverait du temps à tout le monde. Tout ceci, il l’avait fait, non pas sans réticence au départ, mais accepter le changement n’est pas une tâche que tous exécute à la même vitesse.

Marak s’y était pourtant plié, s’adaptant au concept déjà en place, espérant progresser personnellement au passage, mais également en tentant de laisser son empreinte personnelle par la même occasion. Malgré ses efforts pour s’intégrer, outre ceux qui ont la chance de le côtoyer plus souvent, et qui pouvait voir l’effort d’intégration, et ce désir de solitude qui l'habite, Marak demeure cependant pour la majorité, un divergeant non-mandalorien qui s’intègre en défrichant son propre chemin plutôt que de prendre le chemin tout tracé, ce qui fait rarement le bonheur de l’autorité en place et la confiance ne vient tout simplement pas en dehors d’un petit cercle d’individu, car aucun moyen de le contrôler. Il fallait trouver un moyen de mériter un minimum de respect, sans avoir à être nominé au titre de lèche-botte par excellence.

Cet instructeur lui avait fourni un événement sur un plateau, un adversaire trop avancé qu’il ne pourrait vaincre, qui pourrait le briser et le faire entrer dans les rangs comme un bon petit Lambda sans même transpirer… Et, au passage, montrer ce dont il est capable de faire, en si peu de temps, selon sa méthode. Si Marak parvenait à leur faire peur, juste de quoi installer un doute, une frayeur, suffisamment pour leur faire miroiter une issue qu’il ne pouvait envisager, perdre un duel gagné d’avance, en le sous-estimant de par les différences dans son apprentissage.

Marak a tout donné, dès le départ on cède la victoire, ça on le savait, pour calmer les puristes. Que Lycats nous prennent de haut, on s’y attendait, même que la stratégie était en partie basée sur cette appréhension. À partir de là tout n’était qu’une question de “gestion des dommages” pour se rendre au bout de la stratégie et de “divertissement de la foule” pour gagner le coeur et le respect. À cette stratégie, s’ajoute la botte secrète de Marak, la force… une sage combinaison de méditation de force, pour s’élever au niveau de son adversaire, et de divination de force pour anticiper les coups de l’adversaire et tranquillement laisser s’installer le doute.

Des débuts modestes, de rapides échanges, sans grande précision de la part de Marak, pour attirer, laisser croire que l’autre va prendre le momentum du combat rapidement. Marak se laisse faire, histoire d’encaisser 2-3 coups pour évaluer la puissance de Lycats. Puis lorsque la foule commence à s’impatienter de voir un duel dont Lycats devrait mettre fin au plus vite, c’est là que le coup d’éclat arriva.

Lycats voulant en finir coinça Marak dans un coin aux limites de l’arène de combat, Marak feinta de foncer sur Lycats pour l’amener au sol, un mouvement prévisible que Lycats allait encaisser sans problème, mais au lieu de s'agripper au jambes, Marak fit une rotation du haut du corps et envoya un coup de coude arrière au visage de Lycat qui lui s’apprêtait à naïvement encaisser la manoeuvre initiale.

Le coup toucha sa cible, un peu trop bien même, car lorsque Marak reprit sa position de base, Lycats était assis par terre, visiblement surpris par l’attaque. La foule devint silencieuse, on pouvait entendre le vent souffler sa brise. Lycats se remit sur ses jambes, et sa posture déjà indiqua une toute autre attitude, et la victoire que Marak cherchait à avoir lui était acquise, il suffisait de tenir une certaines distances, atteindre la limite de sa maîtrise, offrir un spectacle, et concéder le reste.

Les deux adversaires, étrangement, se sont littéralement amusés durant ce duel… Lycats qui se disait enfin avoir trouvé un partenaire d’entraînement qui n’avait pas peur de le frapper à cause de son bagage génétique. Et Marak de son côté faisait l’étalage de toutes ses connaissances du Teräs Käsi, augmenter par la méditation ET la Divination de force qui lui donnait la chance d’offrir un défi à Lycat pendant une dizaine de minutes, sans quoi Lycats n’en aurait fait qu’une bouché en 2 minutes.

Résultat final: Lycats l’emporte par soumission et sauvegarde l’honneur de cet instructeur. Néanmoins tout était d’accord pour dire que Marak est de loin celui qui est pu tenir tête aussi longtemps à Lycats, de par sa créativité à réinventer cet art Martial au goût du jour. Il perd un combat, mais il gagne un allié et son respect en Lycats, de même que le respect de toutes les personnes présente au duel, pour sa combativité et de ne jamais avoir abandonné.



    « Kalyr Riks Nurros: Beau combat Marak… ils ne le réaliseront que bien plus tard, mais le vrai gagnant aujourd’hui c’est toi… »

    « Marak: Merci Kalyr… mais je crois que je vais avoir besoin de quelques jours de repos… lui il avait son armure, pas moi !... et je crois que le Beskar est plus résistant que mes os… »

    « Lycats Cata’Pryx: Beau duel l’ami. Je ne me suis jamais autant amusé, enfin quelqu’un qui peut rivaliser mon talent… Continu de t’entraîner, tu es sur la bonne voie. Passe me voir quand tu aura récupéré… »

    « Kalyr Riks Nurros: Désolé Lycats, Marak ne sera pas disponible avant d’avoir terminé sa formation de pilote. »

    « Marak: Je passerai te rendre visite dès que je le pourrai Lycats… »


Avatar de l’utilisateur
By Aldrax Kist
#40118
Attention mes RP peuvent contenir des scènes explicites ou des sous-entendus de nature à choquer l’imaginaire du lecteur





« Get Pakod ! »

( Presque facile ! )

Almost Easy




Jour 100 de 150 à venir…


Après quelques jours de repos physique obligatoire, Marak avait entrepris le dernier droit de sa formation, pilote de chasse. Une formation qui risque d’être rapide, mais qui mérite d’être passée en revue. Après tout, ça remonte à loin le temps où Marak était 100% aux commandes d’un vaisseau, une époque moins glorieuse, qui remonte au CdZ (Consortium de Zann) où il a piloté plusieurs mois comme pilote de chasse. Il sortait à peine de sa planète natale quand son transporteur fût abordé par des pirates de la région, puis recruté aux profits de cette organisation par le biais de savantes manipulations. Pour eux à l’époque, il n’était pour ainsi dire qu’une grosse masse de chair à canon, mais Marak parvenait toujours tant bien que mal à rentrer au bercail. Au fil du temps, escarmouches amicales, patrouilles, etc. Il avait pu cerner les bases du pilotage spatiale, et à partir de là, apprivoiser les limites de chaque type de vaisseau qui lui tombait sous la main afin de pouvoir piloter, et/ou de confronter d’autre type de chasseurs avec leurs particularités propres…

Les 10 premiers jours fûrent consacré à l’étude de la fiche technique du chasseur Fang, l’apprentissage de qu’elle manettes, pédales, leviers. boutons est où et fais quoi, de même que toute la panoplie de voyants lumineux qu’on retrouve dans le cockpit pour interpréter à quel point on est dans la merde dans le vide sptatiale. Le reste du temps, maintenant qu’il eut prit les derniers jours pour récupérer des coups reçus de son duel avec Lycats, il était fin prêt pour attaquer les exercices pratiques. Mais des exercices, il n’y en avait pas vraiment, les Mandaloriens ont pour principe de tout pratiquer dans l’optique d’être versatile, mais il n’existe pas d’Académie de pilotage à proprement dit, la plupart apprennent sur le tas au péril de leur vie souvent. On en vient à se demander parfois comment ce peuple à survécu aussi longtemps…

Néanmoins pour l’occasion, le Kalyr Riks Nurros avait tiré quelques ficelles pour dégoter un partenaire d’entraînement à Marak… un type aux habiletés minimales, histoire de lui montrer les bases à partir de zéro. Encore une fois, Marak devait pour un temps désapprendre ce qu’il savait déjà, pour pleinement comprendre la façon de faire Mando’a en terme de pilotage, pour par la suite l’agrémenter d’une agressivité impétueuse que seuls les sensibles à la force savent si bien le faire !

Au 103e jour, Marak maîtrisait déjà très bien les mouvements de bases, avait une très bonne efficacité ai tir sur des cibles statique, il chauffait sans arrêt les oreilles de son partenaire d’entraînement, qui demanda de l’aide d’un vérétan pour qu’on vienne le relever. De là, Marak appris des techniques de changement de direction soudaine à 90 et 180 degrés, appris les bases des formations de vol, du combat rapproché, les cibles étaient mouvantes désormais.

Au 110e jour, les tactiques d’escadrille commençaient, un apprentissage sur deux volets, apprendre à gérer une situation en surnombre, et là on veut mettre l’accent, le volet en désavantage numérique. À tour de rôle l’escadrille était divisé en deux équipes, 5v4 pour commencer, si l’équipe en désavantage réussi à l’emporter, la prochaine manche est à 6v3, 7v2, 8v1 si dieu l’autorise. Si un Mando remporte une manche 8v1 contre une escouade vétéran, tranquillement il s’ouvre des portes vers les commandos extrêmes de l’Ori’ramikad Resol, les As du pilotage Mandalorien, où chaque vaisseau à ce stade est personnalisé pour améliorer encore plus les talents du pilote.

Au 120e jour, sans faire de vague, pour s’éviter un duel avec un autre “Lycats du pilotage”, maintenant qu’on le remarque un peu plus, il passa tous les tests et tous les défis qu’il jugea raisonnable qu’un Mando standard devrait réussir et un peu plus pour la forme, pour les défis extrême, il laissa la chance à d’autres, il préféra se garder de la marge de manoeuvre en banque pour plus tard…

Aller jusqu’au 150e jour… La routine d’entraînement se stabilisa pour couvrir et maintenir la forme sur toutes les formations reçues des 4 derniers mois…
Avatar de l’utilisateur
By Vrad Kist
#40162
Image


L’aube venait de ce lever sur la lune de Concord Dawn et Lark se trouvait dans son bureau à regarder divers rapports qui étaient éparpillés devant lui. Plusieurs de ces rapports retenir une attention particulière pour Lark, c’était les rapports de Marak. Le Zabrak avait rejoint les Mando’Evaar et depuis près de quatre mois il suivait les formations d’apprentissage sous la tutelle du Kalyr Riks Nurros. C’est lui qui avait fourni les rapports à Lark. Suite à leurs lectures et au combat d’entrainement avec Lycats Cata’Pryx il était maintenant tant à Marak de devenir un vrai Mandalorien. C’est pour cela que Lark allait l’envoyer à la forge fabriquer son armure et s’enclencherais ensuite sa cérémonie d’adoption.

Lark se dirigea alors vers les quartiers de Marak d’un pas décidé. Il était prévu que cela soit Vrad qui effectue cette cérémonie mais depuis son départ le Mandalorien n’avait reçu aucune nouvelle de son frère aîné et l’inquiétude montait en lui, mais pour le moment il devait d’abord s’occuper de son nouveau frère. C’est à ce moment-là qu’il trouva Marak qui sortait de ses quartiers.


« Bonjour Marak comment vas-tu ? J’ai une bonne nouvelle pour toi, il est maintenant temps pour toi de devenir un Mandalorien. Tu peux rejoindre Drake Nurros, le forgeron. J’ai entendu dire que la demande que tu lui avais faite il y a quelque temps était terminé et par la même occasion tu pourras forger ta Beskar’Gam. » Lark laissa le temps au Zabrak d’assimiler toutes ces consignes.« Ensuite rejoins-moi à la grande salle et nous pourrons passer à ta cérémonie d’adoption, je suppose que tu souhaiterais changer de prénom Marak. »

Le Mandalorien attendit la réponse du Zabrak mais il savait très bien au fond de lui qu’il n’avait pas trop le choix. Marak était venu trouver Vrad après avoir travaillé avec lui pour MandalMotors et à l’époque le Zabrak était recherché. Il était maintenant logique qu’il souhaite repartir sur des nouvelles bases plus seine avec un nouveau prénom. Lark continua à discuter quelques minutes encore avec Marak et tous deux repartir afin de préparer la suite des évènements.
Avatar de l’utilisateur
By Aldrax Kist
#40173
Attention mes RP peuvent contenir des scènes explicites ou des sous-entendus de nature à choquer l’imaginaire du lecteur





« Morutar at aliit ! »

( Bienvenu dans la famille !)

Welcome the the family




Jour 150 de 150…


L’aube venait de se lever sur la lune de Concord Dawn et Marak se trouvait dans ses quartiers à regarder divers rapports qui étaient éparpillés devant lui. Plusieurs de ces rapports retenaient une attention particulière pour Marak, c’était les rapports de progression de Sam au cours des dernières années à la KIG, depuis le début en fait ! Le jeune humain avait rejoint les employés de la KIG et depuis près de 3 ans, il suivait les formations d’apprentissage sous la tutelle du personnel d’entraînement. On lui faisait parvenir périodiquement des rapports sur un peu tous les projets de la KIG.

Suite à leurs lectures et au vue de la progression de Sam des dernières années, il était maintenant tant à Marak de préparer son retour, cette fois sous la bannière d’un Mandalorien. C’est pour cela que Marak avait commencé depuis quelque temps à planifier certaines transactions avec le KIG pour faciliter la transition entre Marak, la nouvelle identité sous laquelle le Zabrak allait être bientôt adopté, et Sam. Testament, directives, passation de pouvoir fûrent à l’ordre du jour…

Marak sortait tout juste hors de ses quartiers lorsque Lark l’intercepta. Depuis le Départ de Vrad, Lark eut plusieurs occasions pour faire connaissance avec Marak, à travers des rapports pour la plupart du temps, mais lorsque ce fut en présentiel, Marak semblait trouver un certain réconfort à discuter avec Lark, sans doute par son jeune âge, qui lui rappelait Sam, dont les chemins s’était séparé il y a presqu’un an. Lark lui rappelait tout ce par quoi il était passé avec Sam depuis le début de sa tutelle, une image qui ressemblait un peu à celle de Vrad et Lark, ce qui était source de motivation pour Marak. Dernièrement l’absence de nouvelles fraîches commençait à paraître sur le visage de Lark, bien qu’il le cache bien, on n’avait cependant pas besoin d’être un Jedi pour palper l’inquiétude du silence radio.



    « Lord Lark Kist: Bonjour Marak comment vas-tu ? »

    « Marak: Bonjour Lord Kist ! ça va bien… et vous ? »

    « Lord Lark Kist: J’ai une bonne nouvelle pour toi, il est maintenant temps pour toi de devenir un Mandalorien. Tu peux rejoindre Drake Nurros, le forgeron. »

    « Marak: Justement, c’est précisément à la forge que je me dirigeais… »

    « Lord Lark Kist: J’ai entendu dire que la demande que tu lui avais faite il y a quelque temps était terminée et par la même occasion tu pourras forger ta Beskar’Gam. »

    « Marak: Oui, on l’a terminé il y a une quinzaine de jours, il reste la configuration et les petits ajustements. Pour la Beskar’Gam, on est prêt, Drake Nurros n’attendais que votre approbation pour procéder »

    « Lord Lark Kist: Très bien, vous l’avez cette approbation ! Quand tu seras prêt, rejoins-moi à la grande salle et nous pourrons passer à ta cérémonie d’adoption, je suppose que tu souhaiterais changer de prénom Marak. »

    « Marak: Effectivement… Aldrax sera mon nouveau prénom. »

Marak s’en alla donc prestement à la forge annoncer la nouvelle à Drake Nurros, qui attendait patiemment l’arrivé de son élève, qui au cours des derniers mois, à donné beaucoup de maux de tête au forgeron, avec cette refonte d’armure déjà existante, mais qui en échange de tout ces maux, a donné du temps sans compter pour aider à la forge.

Au final de l’assemblage, ce sera une armure somme toute ressemblant en tout point à ce qu’il a de plus classique parmi les mandaloriens actuellement, tout ce qu’il y a de plus commun en apparence, si on fait abstraction de la taille du monstre !! La seule particularité qu’on peut dénoter sont des pointes cornus faites sur mesures correspondant à l’ossature du crâne de Marak, et sont style mélangé entre rebel et rétro, arborant un mohawk sur le casque, et des lignes légèrement moins aérodynamique au niveau de la vision en “T”


    « Drake Nurros: Voilà… on y est arrivé finalement ! »

    « Marak: Tout ça grâce à tes enseignements… »

    « Drake Nurros: … et le nombre d’heures que tu as investi dans ces deux projets. Quatre mois déjà, je m’étais presqu’habitué à ta présence tellement tu venais me donner un coup de main souvent. »

    « Marak: T’en fais pas Drake, tu survivras ! Il n’y a que les femmes qui ne peuvent pas se passer de moi ! »

    « Drake Nurros: Haha.. Devenir mandalorien ne t’as certainement pas rendu plus modeste en tout cas ! »

    « Marak: Ah mais tu sais que c’est mon genre d’humour ! J’essayais juste de noyer ta peine dans l’humour avant que tu ne le fasse dans le Tihaar ! »

    « Drake Nurros: Laisse mon alcool tranquille toi… Mais sérieusement, ce fût un honneur de t’apprendre à forger, j’imagine que la cérémonie d’adoption ne devrait plus tarder ? »

    « Marak: Je m’en vais rejoindre Lark qui m’attend pour lui démontrer que je suis prêt. Donc je te suggère de ne rien commencer et de venir avec moi pour y assister. »





Image


Quelques minutes plus tard Marak accompagné de Drake Nurros entrèrent dans la grande salle où Lark devait les attendre en prévision de la cérémonie d’adoption.
Avatar de l’utilisateur
By Vrad Kist
#40180
Image


Lark venait d’arriver dans la grande salle. Les membres de l’Akaan’Ade l’avaient rejoint et contrairement à la cérémonie de Misha certains membres des Mando’Evaar étaient aussi présents. La grande salle était resplendissante et les verrières laissaient passer les lumières du soleil qui éblouissaient la pièce. Lark avait prit position sur le trône et il attendait l’arrivée de Marak. Le Mandalorien ne patienta pas longtemps puisque au bout de quelques minutes il put voir le Zabrak arriver avec sa Beskar’Gam. Il était accompagné de Drake Nuros le forgeron de Concord Dawn. Lark ce leva de son siège et il fit signe à Marak de le rejoindre. Une fois celui-ci arrivé à sa hauteur le Mandalorien commença son discours.

« Vodes, vous savez tous pourquoi vous êtes ici. Après plusieurs mois d’entraînement ainsi que d’enseignement notre frère Marak est prêt à être adoubé. Il deviendra aujourd’hui un Mandalorien du clan Kist. »

Lark continua ensuite à réciter le serment d’adoption en Mando’a. Les minutes furent longues mais au bout de quelques instants le Mandalorien s’interrompit. Le Gai bal manda était maintenant terminé et Lark se retourna avec Marak face aux Mandaloriens présent dans la salle.

« Vodes, voici Aldrax Kist, je compte sur vous pour l’accueillir dans notre clan comme il se doit. »

Tous les Mandaloriens présents hurlèrent à l’unisson pour souhaiter la bienvenue à Aldrax. En particulier les Mando’Evaar avec qui le Zabrak c’était entraîner. Une certaine adoration était née et Aldrax avait toujours respecté ses frères pendant ses entraînements et cela avait porté ces fruits. Le Zabrak était devenu officiellement un Mandalorien et une nouvelle vie ainsi qu’une nouvelle voie s’offrait à lui.
Avatar de l’utilisateur
By Aldrax Kist
#40202
Attention mes RP peuvent contenir des scènes explicites ou des sous-entendus de nature à choquer l’imaginaire du lecteur





Tout juste après la cérémonie d’adoption, alors que la foule se dispersa tranquillement vers leur foyer Drake et Marak… euh oups ALDRAX, sortaient de la salle du trône tout en discutant de chose et d’autres


    « Aldrax Kist: Combien de temps pour avoir une paire de ces fameux gantelets légendaire mandalorien ? »

    « Drake Nurros: Normalement 1 semaine pour Mando standard selon les stocks à l’armurerie, mais comme t’as un gabarit hors-norme, je dirais le 4-5 semaines au minimum… et la facture est salée j’te prévient… »

    « Aldrax Kist: Prenez le même gabarit que pour ceux de Lycats dans ce cas on sauvera au moins un peu de temps non ? »

    « Drake Nurros: Hey mais c’est pas con ! Vient on va faire prendre tes mensurations. Après, ça te dirais de tester le nouveau fusil Mandalorien. »

    « Aldrax Kist: Tu m’en offre un exemplaire ? héhé »

    « Drake Nurros: Je t’offre les munitions pour le tester, après si tu le veux, il est beaucoup plus abordable que les gantelet !! »

    « Aldrax Kist: Bon… ça fera de l’art mandalorien à accrocher sur les mûrs quand j’aurai de la visite ! »

Retour aux Sources - [PV-Helera]

Le silence radio était maintenu dans ce moment cr[…]

Garder les mains propres [PV Jessa]

2/3 Le point de vue d'une twi'lek Si el[…]

[Dargul] Arts martiaux et arts obscurs

La clairvoyance de la novice quant à ses médiocr[…]

Mise en branle de la planification d'une […]

https://media.discordapp.net/attach[…]

Entre la réalisation de ses réponses et la déclara[…]

Le chemin de la rédemption

Attention mes RP peuvent contenir des scènes […]

Vers les étoiles. [PV Vrad]

https://media.discordapp.net/attach[…]