L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Située le long de la route commerciale Perlemienne et à l’extrémité de la Médiane Orientale, Centares est décrite comme "le dernier bastion civilisé avant le chaos de la Bordure Extérieure". Dotée d'un climat tempéré et dépourvue de lunes ou de satellite, Centares est également l'ancienne Capitale de l'ancien Secteur Greater Maldrood.
Gouvernement : Empire
Avatar de l’utilisateur
By Darvos Melius
#15393
Image



A plusieurs kilomètres au-dessus de Centares, immobile dans l’immensité glaciale et faiblement scintillante du cosmos, planait le DSI Harbinger encerclé de plusieurs vaisseaux de moindre tonnage de la Task Force Omega 2. Cet ensemble martial à l’allure inquiétante avait maté l’ennemi à maintes reprises et ne souffrait que de peu d’équivalents. La débâcle calamiteuse des républicains dans le système de Togoria était encore dans tous les esprits, et les milliers de soldats attachés à cette flotte représentaient pour longtemps l’archétype du militaire impérial, couvert d’honneur et de gloire, dans les esprits honnêtes des citoyens de la Galaxie. Ces hommes n’étaient donc pas des aspirants, loin de là, et peu de choses pouvaient encore les troubler dans les vicissitudes d’une Marine rompue à la guerre et aux grandes traversées depuis plus de 25 années de conflit.

Pourtant, une apparition des plus rares vint perturber l’ordinaire d’un des lieutenants attachés au hangar n°9 du Destroyer Stellaire, abri habituellement réservé aux grandes dignités de l’Empire. L’homme passa consciencieusement en revue sur son terminal la liste des personnages importants attendus sur les lieux dans la semaine puis les mois à venir mais ne trouva personne répondant aux critères du nouvel arrivant. La signature relevée par com-scan était pourtant formelle : il s’agissait bel et bien d’une navette de classe Lambda T-4a avec treize personnages à bord, et la demande d’autorisation pour l’accostage, performée dans les règles, incluait le code réservé au Triumvirat. Se pouvait-il que l’un des Consuls mystérieusement absents depuis des mois rafasse surface de manière parfaitement imprévue au cœur du Secteur Greater Malrood ? Impassible malgré sa surprise, le lieutenant fut doublement intrigué par la provenance de l’engin, la planète Byss, et décida de transmettre immédiatement la requête au commandement du Harbinger. La réponse, presque instantanée, provint du Haut-Amiral en personne et autorisa l’accès à l’inconnu sans plus de détails tout en ordonnant de le diriger simplement vers le pont principal de l’officier supérieur. Le lieutenant s’exécuta et fit momentanément désactiver le champ magnétique de la porte du hangar.

Peu de temps après, le véhicule se posa dans les entrailles du vaisseau et y délivra promptement son contenu. Une petite dizaine de soldats en armure sombre, les mythiques shadow stormtroopers, se mirent à battre le pavé à l’unisson, immédiatement suivis d’une grande silhouette aux reflets écarlates. Les quelques sous-officiers présents soupirèrent de soulagement, constatant que les Amiraux Thrawn et Kiez n’étaient pas présents, mais observèrent avec étonnement l’apparition d’un vestige presque surréel d’une époque de l’Empire maintenant révolue : un Protecteur du Souverain Impérial. Cette compagnie, délaissée suite à la mort de Palpatine puis dissoute après le trépas de Delavièl, avait été, entre exécutions et emprisonnements, anéantie par les aléas de l’histoire. Certains individus manifestement fidèles au nouveau régime avaient survécu sous étroite surveillance, et une rumeur récente faisait état du retour en grâce d’un de leurs meilleurs éléments. Qui précisément, cela aucun militaire présent dans le hangar ne le savait, mais le fait même qu’un membre de ce corps d’élite se présente dans le destroyer stellaire personnel d’un Consul ne pouvait que signifier une authentique résurrection officielle. Le Triumvirat devait avoir saisi l’importance et la nécessité d’une garde dévouée et irréprochable.

Seule - les shadow stormtroopers ayant rejoint les quartiers réservés à l’infanterie - l’apparition en armure de beskar et de cortosis rutilante traversa la totalité du Harbinger jusqu’au pont de commandement. Le pas sonore et décidé, elle passa devant bon nombre de militaires qui se turent puis se retournèrent intimidés devant cette présence précédant jadis les monarques de l’Empire. Le garde dépassa alors le siège vide au centre de l’estrade et s’approcha de son nouveau maitre, le Consul Thoryn, debout devant la grande vitre à la vue imprenable sur Centares. Il s’arrêta dans un froissement de cape et frappa sèchement de son poing droit ganté le plastron côté cœur.


- " Matricule TR – 1109, au rapport. "
Modifié en dernier par Darvos Melius le mer. 11 févr. 2015 22:00, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
By Thoryn
#15732
En effet , les gardes du hangar 9 commencèrent quelque peu à s'agiter lorsqu'ils perçurent la signature énergétique d'une navette Lambda en approche rapide . Ses codes d'identification correspondaient à un très haut niveau d'accès , ce qui eut pour effet de mettre les hommes mal à l'aise dans le hangar . Ils ne savaient pas qui était en train de débarquer dans le Harbinger , et avec quel but . En consultant son datapad , l'un des techniciens identifia la navette comme étant en provenance de Byss , une planète dont il n'avait que très rarement entendu parlé , et qui ne figurait d'ordinaire jamais sur les rapports . Même la localisation de la planète était obscure . Mais très vite , le staff du hangar reçut la consigne expresse de laisser les navette atterrir . L'ordre émanant d'un commandement du Vaisseau , le Lieutenant fit exécuter les directives immédiatement .

Les boucliers du hangar furent désactivés le temps que la navette pénètre dans le hangar , après quoi ils furent ré-activés . Les ailes de la Lambda se replièrent avec élégance au dessus du corps du véhicule tandis que celui ci dépliait ses " trains d'atterrissage " et se posait lentement au sol . Puis , son équipage ne tarda pas à descendre , ce qui eut pratiquement pour effet de tétaniser la quasi totalité du personnel présent .

La vue n'était pas des moindre . Cela faisait plusieurs années que personne n'avait vu de Protecteur Souverain , et voilà que l'un des derniers représentants de l'ordre faisait son apparition , escorté d'une dizaine de Shadow Troopers . Nul ne savait vraiment d'ou il venait , et pourquoi il faisait surface maintenant , trois années après la mort de leur ancienne Maîtresse , l'Impératrice .

Autant dire que personne ne tenta d'arrêter la figure en armure rutilante lors de sa traversée du vaisseau . La plupart des soldats , même les vétérans , avaient tendance à s'arrêter et à s'écarter de son chemin , avant de l'observer longuement poursuivre sa route . Pas étonnant après tout , les Protecteurs Souverains avaient souvent été déclarés disparus , et les quelques uns qui avaient fait surface avaient généralement tenté de reprendre le pouvoir et avaient du être arrêtés de manière définitive .

Aussi , sa route jusqu'à la passerelle ne fut pas longue . Mêmes les deux Stormcommandos qui gardaient les grandes portes du pont ne tentèrent rien à l'approche du Garde Souverain . Ce dernier avait après tout l'allure qu'il fallait pour que rares soient les gens qui tentent de se mettre sur sa route . Le pas rapide et déterminé , une carrure impressionnante , et puis cette armure reconnaissable entre mille ... Lorsque les portes s'ouvrirent , le pont se dessina devant le garde en armure . La longue passerelle en duracier froid , les larges vitres en transparacier , et de chaque côté , les fosses de l'équipage de part et d'autre de la passerelle . Une partie de l'équipage releva la tête de ses consoles et observa la figure se diriger vers l'avant de la passerelle , avant de frapper son poing sur le plastron de son armure en guise de salut .


Matricule TR – 1109, au rapport .

De part et d'autre de la Consule se trouvaient ses deux Officiers les plus loyaux . L'Amiral Lennox , anciennement Capitaine du Tyrant , à présent son second et le Commandant de la Flotte de Centares . Et bien entendu , le Maréchal de Surface Veers , anciennement Général rattaché à l'Executor , à présent Commandant de toute les Armées du Greater Maldrood . Un silence qui sembla perdurer indéfiniment s'installa , avant que Thoryn ne le brise .


Au repos , 1109 .
Que nous vaut votre venue ?
Ceux de votre ordre ont disparu il y a plusieurs années ...
Avatar de l’utilisateur
By Darvos Melius
#16029
L’individu se mit au repos et parût attendre de longues secondes, faisant régner un silence inhabituel sur le pont de commandement du DSI Harbinger. Puis, lentement, il agrippa de ses grandes mains le heaume aux formes élégantes et arrondies vissé entre ses deux épaisses épaules pour le retirer. Un léger bruit sourd de dépressurisation retentit alors que le trio apercevait au fur et à mesure que la protection fut retirée une barbe sur une mâchoire carrée, un nez, des yeux gris étincelants, et enfin une chevelure de jais. Pour la première fois depuis des lustres, un Garde Sombre osait révéler à autrui les contours de son faciès ; qu’il s’agisse d’officiers impériaux et non de souverains de l’Empire, même si le Triumvirat était représenté, renforçait de surcroit la rareté du moment. Il serra le casque avec son bras droit contre ses reins et le maintint ainsi durant le reste de l’entrevue, rappelant la posture peinte des guerriers légendaires de la Grande Guerre Hyperspatiale.

- " Cette arrivée impromptue annonce officiellement la fin de ma réhabilitation et rééducation sur le monde de Byss. La cellule spéciale du BSI sur place a jugé définitivement que l’ancien Protecteur du Souverain Impérial qui se tient devant vous n’est plus une menace pour quiconque, si tant est qu’il en fût jamais réellement une contre les fidèles de l’Empire… Quoi qu’il en soit, considérez ceci comme une déclaration formelle d’allégeance et de soumission au Triumvirat, et plus spécialement à vous-même, Excellence. "

Excellence ? Point de doute, les gradés se trouvaient en face de l’un de ceux qui assistèrent constamment aux allées et venues de courtisans et sujets de la défunte Impératrice. Peut-être avait-il d’ailleurs éliminé les plus gênants, Delavièl ayant fait montre de pulsions capricieuses à plusieurs moments de son règne sanglant. L’homme à la carrure imposante balaya la pièce du regard et poursuivit dans sa voix de stentor.

" C’est également, avec votre permission, l’occasion de raccrocher mon armure et le passé qui la poursuit, et ce jusqu’à nouvel ordre. Vous avez sans doute eu l’occasion de consulter mon dossier classifié personnel lors de la bataille d’Er'kit. En vue de mes antécédents au sein des shadow stormtroopers, il ne vous surprendra pas, Excellence, de m’entendre exprimer ma modeste supplication de rejoindre les rangs des officiers de l’Armée Impériale. Le Haut Commandement a exprimé à plusieurs reprises son inquiétude vis-à-vis du vieillissement, de l’oisiveté, et du déficit de talents de l’état-major responsables des forces terrestres de l’Empire. Recevoir votre bénédiction pour incorporer cette partie vitale de nos troupes trop souvent délaissée au profit de la Marine serait un immense honneur. "

Darvos avait brièvement observé le vétéran qu’était Veers, militaire qu’il respectait tout particulièrement depuis ses débuts dans l’Académie de Carida. S’il devait un jour atteindre l’échelon de ce héros impérial, mais dans son propre secteur de prédilection de Braxant, alors il pourrait rendre l’âme en sachant qu’il avait effleuré de quelques phalanges le summum de l’officier exemplaire incarnée en la personne du vainqueur de Hoth.
Modifié en dernier par Darvos Melius le sam. 14 févr. 2015 04:13, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
By Thoryn
#16093
Une calme quelque peu pesant s'était en effet installé sur la passerelle du Harbinger . La Grande Moff tendit brièvement l'oreille , et constata sans trop de surprises que les incessants cliquetis des ordinateurs du pont s'étaient tus , ce qui était chose rare . De part et d'autre de la passerelle , les hommes d'équipages avaient tous les yeux rivés sur le Protecteur Souverain et sa rutilante armure , drapée de rouge profond . Il était vrai que les Gardes Royaux avaient disparu de cela il y avait plusieurs années , et que même du temps de leur apogée , leur présence imposait toujours le respect .

Chose plus rare encore , après s'être présenté , le Protecteur entama de retirer son heaume , révélant ainsi ses traits . Le Garde Rouge avait la trentaine , un visage aux angles marqués , taillé à la serpe , ses yeux clairs contrastant fort avec sa chevelure sombre . Il arborait une expression relativement sévère , tout en conservant un regard neutre . Il avait somme toute le visage de quelqu'un qui avait fait la Guerre , traversé des épreuves , et subit plus de choses qu'il ne le laissait transparaître . Rien de bien étonnant en soi , d'autant plus si la moitié des rumeurs à propos de entrainement des Gardes Souverains étaient vraies .

Une fois que le Protecteur eut finit de s'expliquer , Thoryn leva une main pour placer un point important avant de poursuivre la discussion .


Je voue en pries , pas " d'Excellence " avec moi s'il-vous-plait . Amirale , Grande-Moff ou Madame , cela suffira amplement . Contrairement à feu nos non-regrettés Souverains , je n'ai pas la prétention de me croire au delà de mon rang , je suis au service de l'Empire tout comme vous .
Sachez que le simple fait d'être resté loyal à l'Empire plutôt qu'à son trône constitue en soit une preuve irréfutable du fait que vous n'êtes pas une menace pour l'Empire , contrairement à bon nombre de vos homologues malheureusement .


Et cela avait été inévitable . La plupart des Garde Royaux étaient déjà issus des plus fanatiques de l'époque , et il allait de soi que lors de leur formation , on avait achevé de leur faire croire que l'Empereur ou l'Impératrice incarnait l'Empire , et que sans l'un ou l'autre , rien ne pouvait subsister . Et pourtant , l'Empire s'était élevé plus haut sous le règne du Triumvirat que sous le règne des Seigneurs Sith ...


Si vous désirez poursuivre votre carrière tout en commençant d'un nouveau pied , je ne puis que vous encourager à agir dans ce sens . J'ai en effet consulté votre dossier concernant Er'kit , et je pense que vos talents ne sont plus à démontrer . Comme vous le dites , les Officiers dont la compétence n'est plus à prouver au sein de nos Forces Terrestres se font très rares ces derniers jours ...

La Chiss tourna le regard vers le Maréchal .


Les seuls qui restent ne peuvent hélas être partout à la fois , créant ainsi des failles dans nos défenses .

Mais nous tenons au moins nos frontières fermement , et la Nouvelle République semble avoir comprit le message . De plus , pour nous assurer une réelle suprématie sur le champ de bataille , une parfaite cohésion entre l'Armée et la Marine est pratiquement indispensable .

C'est pourquoi avez ma " bénédiction " pour intégrer les rangs de notre Armée , peu importe dans quel quel Secteur vous décidez de servir . L'Empire à plus que jamais besoin des figures loyales et qualifiées pour mener nos hommes au combat .
Avatar de l’utilisateur
By Darvos Melius
#16115
Si le natif de Bastion nécessitait une preuve supplémentaire des changements profonds de l’Empire, autant structurels que mentaux, la déclaration du Consul en constituait assurément une preuve flagrante. Qui plus est, la présence même de Thoryn sur cette passerelle représentait en soi un achèvement de taille, inimaginable il y a plus de dix ans. Darvos se souvint de ses premiers pas dans l’armée impériale, où la vue d’un militaire de sexe féminin était d’une immense rareté, réduite aux bureaux isolés et de piètre importance des systèmes planétaires jugés hors de danger. Quant à ce que certains appelaient encore abusivement les " non-humains ", le Protecteur n’en avait tout simplement jamais rencontré dans un uniforme avant les dernières années du règne de l’Impératrice.

Que l’unique Consul actif du Conseil, en d’autres termes la tête pensante et agissante de la nation, soit non seulement alien mais également femme relevait donc d’un prodigieux accomplissement. Certes, l’espèce Chiss avait plusieurs fois collaboré avec les entités ancêtres de l’Empire actuel, mais sa nature isolationniste aurait pu joué contre elle et l’ethnocentrisme d’encore bon nombre de responsables humains avait encore beaucoup d’influence sur l’Empire dans les régions du Nord et du Noyau.


- " Merci, Amiral, d’accepter ce qui n’est ni plus ni moins qu’un retour aux sources. Je saurais me montrer digne de votre confiance. "

Pas de doute, le courant semblait bien passer. Un respect mutuel s'ébauchait entre les interlocuteurs. Et, au fond, ce n’est pas surprenant. La Moff avait obtenu ses galons par l’effort, le mérite, le don de sa personne à l’Empire et à ses citoyens, et ce malgré tous les facteurs négatifs qui auraient pu l'abattre en plein vol. Une nouvelle ère avait véritablement débuté pour cette faction d’individus attachés à l’ordre et à l’honneur. Pas de passe-droits liés au nom de famille, à l’apparence physique, ou au contenu du compte bancaire. C’était précisément que qu’avait secrètement espéré Melius durant toutes ces années à assister au ballet de génuflexions vénales et à respirer la corruption morale autour du souverain. Il avait d'ailleurs lui-même prouvé que l’on pouvait s’approcher des plus hautes sphères de l’Empire sans rien d’autre que la force de ses bras et un esprit aussi résistant que le duracier.

" Etant originaire du Secteur Braxant, et plus spécialement de Yaga Minor, c’est là que je songe reprendre ce parcours au sein de l’Armée, même si la décision finale de l’affectation revient naturellement au Haut Commandement et à vous en particulier, Amiral. Souhaiteriez-vous me voir remplir une fonction particulière dans cette région ? "

Il aurait été inconvenant de quémander quoi que ce soit de manière spécifique. C’était après tout au chef suprême des armées qu’était la Chiss de positionner ses meilleurs éléments selon les nécessités des secteurs et du moment. Au moins savait-elle grâce au fichier consulté à la suite d’Er'kit que la dernière promotion de l’officier shadow stromtrooper, au grade de capitaine, remontait à 5 ans, et qu’il maîtrisait fort bien les dossiers de terrain, allant de la simple logistique tactique jusqu’aux caractéristiques des véhicules de combat impériaux.
Avatar de l’utilisateur
By Thoryn
#16503
A vrai dire , les non-humains avaient été nombreux au sein de l'Empire , et ce depuis les premiers jours du règne de l'Empereur , malgré la politique profondément humanocentriste de l'époque . La Marine et l'Armée comptaient un certain nombre d'Officiers Zabraks , même si ceux-ci ne dépassaient jamais le grade de Capitaine . Le Bureau de Sécurité Impériale employait les meilleurs ingénieurs de la Galaxie afin de produire du matériel de pointe pour leurs Agents , fussent-ils Humains , Sluissis et même Ugnaughts . Quand aux Renseignements ... Ils utilisaient une pléthore de non-humains en tant qu'Agents à travers la Galaxie , Bimms , Kubaz , et Chiss . Mais il allait sans dire qu'ils ne faisaient pas la fierté de l'Empire , et que par conséquent , ils étaient généralement affectés à des postes mineurs , à l'abris des regards , et ils étaient priés de ne pas faire trop de vagues . D'ailleurs Thoryn était parfaitement consciente du fait qu'elle n'aurait jamais pu atteindre sa position actuelle si la Bataille d'Endor n'avait pas eut lieu , et que l'Empire ne s'était pas retrouvé dans une situation si précaire à la mort de l'Impératrice et de Vader qu'il avait fallu laisser l'humanocentrisme sur le côté pour ne pas précipiter la chute de l'Empire .


Je n'en doute pas , Capitaine .

L'anarchie qui avait précédé Endor avait peu à peu forcé les militaires à reprendre le contrôle , et à éliminer les éventuels derniers Seigneurs de Guerre . Les politiciens et les aristocrates enfin mis de côtés , l'Empire avait pu devenir ce qu'il aurait toujours du être . Un État ou le loyauté , le mérite et l'honneurs étaient récompensées , non pas les relations politiques , la taille du compte en banque , ou le " pedigree " . D'ailleurs les hautes sphères de l'Empire n'avaient rien d'attrayant sous le règne de l'Impératrice , et Thoryn n'aurait pour rien au monde échangé sa place de Lieutenant à ce moment pour aller voir à quoi ressemblait la vie auprès des Sith .


Il n'y a pas à ma connaissance de poste vacant sur Yaga Minor qui requière absolument d'être pourvu . Le choix vous appartient donc entièrement , je suis sur que vous saurez trouver l'endroit ou vos compétences seront les plus appréciées et mises à l'usage . Je vous fait confiance là dessus , d'autant plus si vous connaissez le Secteur . Si vous avez une requête spécifique à formuler , je suis toute disposée à l'écouter .

La Chiss marqua une pause , et une idée lui vint en tête .


Ou alors , je pourrais vous nommer à la tête du Régiment de Défense de Yavvitri City , sur Yaga Minor même . Je doute que qui que ce soit soit assez inconscient que pour attaquer une planète comme Yaga Minor , mais l'Ubiqtorate ne souffrirait pas de voir sa défense prise en charge par quelqu'un comme vous , qui connait le terrain , les enjeux et les responsabilités .
Avatar de l’utilisateur
By Darvos Melius
#16649
Darvos acquiesça et réfléchit un instant à la proposition venant de lui être faîte. Yaga Minor, comme bon nombre de planètes de la Bordure Extérieure, ne possédait pas une population débordante ni de cités gigantesques. Ses habitants étaient relativement bien éparpillés, et seule sa capitale, Yavvitiri, était assez peuplée pour constituer le point névralgique du système. Cette situation contrastait étonnement avec les défenses spectaculaires de la planète. Bien rares étaient les mondes galactiques pouvant se targuer de posséder de telles protections orbitales et terrestres. Chaque coin de rue ou presque abritait une imposante batterie laser, et plusieurs spatioports avaient leur propre escadron de chasseurs. Quant aux fameux chantiers navals, ils pouvaient se transformer en une véritable station de combat lors d’un assaut spatial.

L’opportunité de servir sur une forteresse impériale de cette renommée n’était pas offerte à tous, qui plus est lorsque celle-ci abritait des services de renseignement. Melius n'avait jusqu’à présent pas su que Yaga Minor dissimulait l’Ubiqtorate ; le secret avait été bien gardé même lorsqu’il assistait régulièrement aux réunions soporifiques de l’impératrice. Peu de mystères impériaux lui avaient ainsi échappé, mais même Delavièl n’avait osé parler de cette branche des S.S.I. en compagnie de ses gardes personnels. Que le Consul Thoryn lui fasse l’honneur d’une telle révélation affecta profondément le natif de Bastion. Voulait-elle tester son aptitude à conserver un secret ? Ou lui signifier sa confiance ? Peut-être les deux ? Une fois son examen de conscience achevée, le combattant répondit favorablement à la suggestion de sa supérieure.


- " Ce serait un honneur, Amiral. J’accepte volontiers, en espérant que ce détachement militaire local soit mobilisable lors de nos campagnes martiales. Une responsabilité comme celle-ci me permettra de participer conjointement avec le département de recherche militaire à des comptes rendus sur notre technologie dernier cris et sur l’état des engins de guerre terrestres à disposition de l’Armée. Le Triumvirat sera tenu prioritairement informé des nouveautés provenant de Yaga Minor. "

Notre homme s’inclina légèrement tout en faisant claquer ses bottes, signifiant qu’il n’avait plus rien à ajouter. Il attendit que l’Amiral lui communique ses dernières remarques puis lui ordonne de disposer avant de se retirer et prendre une navette pour le Secteur Braxant. Importuner le trio à bord du Harbinger plus longtemps n’était pas souhaitable, les affaires cardinales de l’Empire nécessitant une attention continuelle.
Arkanian Cybernetics

Yo ! Merci pour la réponse, le cas de la légalit[…]

----- Modération Flash ----- Le fermage,[…]

Pnj de Aiden

https://i.imgur.com/xNqsKcH.jpg?[…]

Bordure Extérieure - Secteur Yavin - Yavin IV […]

[Nirauan] Algues Mortes

Le fer ça rouille. Ce genre de projet se me[…]

Naissance impie

Du haut des marches, elle épiait les mouvements d[…]

Protéger la Liberté

PNJ incarné : Cal'Omas président de la Nou[…]

[Dromund Kaas] La dernière ombre

Dans le laboratoire de Lazharr | Arkania […]