L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Avatar de l’utilisateur
By Helera Kor'rial
#20767
Un léger courant d’air s’infiltra dans le hangar vide, Helera tourna la tête de côté sans ouvrir les yeux. Les matériaux devant elle tournaient dans tous les sens, s’assemblant, se désassemblant, tournant sur eux même et comme des jeux pour enfants se clipsaient.

-Tu ne sors vraiment plus beaucoup ces temps-ci. Je m’inquiète pour toi.

-Je vais bien Jeny, sois sereine à mon sujet.

L’apprentie vint s’assoir devant son mentor et posa les yeux l’objet métallique longiligne qui était en train de naître. Construire son premier sabre laser était un moment très important dans la voie du sensitif, la petite blonde le savait bien, mais qu’elle était l’utilité pour son mentor d’en refaire un maintenant.

-Je veux essayer quelque chose, parfaire une technique de combat. Il me faut rester au niveau pour vous apprendre des techniques qui vont serons utiles.

Jeny esquissa un sourire. La taille des composants laissaient indiquer un deuxième double sabre. Elle ne voyait pas encore où cela pourrait la mener mais préféra se taire pour le moment. Le sabre semblait incomplet cependant. Il n’y avait qu’une moitié de créé et aucun cristal en vue pour allumer l’arme. Ses yeux dérivèrent sur tous les composants au sol mais non, rien. Un sabre sans cristal, cela ne servait à rien. Elle releva la tête et croisa le regard d’Helera, ce dernier étant plus qu’insistant.

-Cela n’a encore été jamais fait je crois dans l’histoire de nos ancêtres, commença Helera. Mais j’aimerai que cette arme soit créée avec nos énergies. Jeny Gallagher, veux tu m’aider à finir le sabre laser.

Le visage de la petite rayonna et elle étira un grand sourire. Sans mot dire elle ferma les yeux et plaça sa main au même niveau que son « maître ». Dans l’esprit d’Helera, la nouvelle présence se matérialisa par une nouvelle couleur. Un nouveau flux qui s’imisca entre les composants, se mêlant au sien sans le gêner. Les deux couleurs fusionnèrent alors et les deux esprits se retrouvèrent liés, comme pendant les entraînements. Toute la mécanique se mit alors en mouvement, les objets s’élevèrent dans les airs et tournoyèrent autour des deux femmes, comme une planète autour de son soleil. Le mouvement s’accélera davantage quand le sabre à demi créé se positionna au niveau des deux visages face à face. Les composants tournoyants sortirent de leur orbite un à un et s’arrangèrent parfaitement pour compléter la réalisation. Petit à petit, ce qui n’était qu’une tige de métal prit sa forme final et le sabre laser nouvellement créé lévita quelques instants dans les airs, l’opération n’aura duré que deux heures. Les deux flux de Force encore liés le maintinrent en l’air puis chacun des deux retourna dans son opérateur. Jeny ouvrit les yeux et constata l’objet. Helera esquissa un sourire et lui tendit l’arme qu’elle soupesa. Elle se leva et fit quelques moulinets avec, imitant des pauses que lui avait appris celle là même avec qui elle avait créé l’arme. Il était plus léger que sa propre arme, alors qu’il était double. Des petites aérations sur les côtés faisaient vibrer l’air quand elle faisait des moulinets. L’idée lui vint alors en tête. Jeny commençait à comprendre où son mentor voulait en venir. Elle lui redonna son arme.

Image


-Dans les jours qui vont suivre, je vais m’adonner à plusieurs exercices de Force qui vont pousser les barrières que je me suis fixé. Je vais rassembler toutes les personnalités les plus puissantes de l’ordre, et j’aimerai que tu en fasses partie.

Jeny retourna s’assoir en face d’Helera et hocha brièvement la tête.

-Qu’attends tu de moi ?

-Pour l’instant, rien. Observe et fais attention. La Force quoi que capricieuse est aussi un piège mortel pour les initiés. Tu devras veiller sur moi.

Helera n’était pourtant plus une initié, où voulait-elle en venir ?

-Chaque chose en son temps, lui répondit-elle, en écho avec ses pensées. Va chercher les autres s’il te plait. Je vais installer ce dont nous aurons besoin.
#20789
Chercher les autres. Elle n’avait pas demandé de précision et avait juste acquiescé. Quelle heure était-il au niveau galactique ? Presque huit heures du soir. La petite avait courut à travers les coursives pour aller chercher « les autres ». En premier lieu, elle tomba sur le chef des sensitifs de l’ordre. Après une révérence, Dame Genffrey lui demanda de venir au plus vite au lieu de rendez-vous. Avec lui, plusieurs hauts chevaliers, deux des meilleurs de l’ordre et un autre dont le potentiel restait encore à prouver se présentèrent. C’était sûrement eux les autres. Dès son retour, Juno était déjà à côté d’Helera. Les deux regardaient avec insistance un plat dessus une table sur répulseurs qui venait d’être installé. Ou plutôt ce qu’il y avait dans le plat. Le droïde les avait également rejoints et observait également ce qui ressemblait à un bout de métal ? Helera les invita à s’assoir à même le sol autour de cette dite table.

-Bien, merci d’être venus si promptement. Si je vous ai fait venir, ce n’est pas pour rien. En fait, et elle se retourna vers le chef, j’aimerai m’essayer à une nouvelle technique de Force. Une technique de visualisation, mais également de manipulation de la matière. Cette technique servira notamment dans un accord que j’ai passé avec le chef de la fédération d’Eskyrt.

-Tu veux t’essayer à la manipulation de la matière ?

-Non, je veux que nous apprenions tous à la manipuler. Il sera ensuite de votre devoir de faire passer cet enseignement auprès des membres sensitifs qui sont à même à cuisiner. Cela est en revanche un autre sujet. Ce que je vous propose dans un premier temps serait de comprendre comment la matière est agencée. Comment la détruire et la reformer. J’ai besoin de vous tous pour permettre de percer ce mystère. Considérez que c’est votre entraînement de futurs maîtres.

Un sourire naquit sur le coin de ses lèvres, elle n’avait jamais soulevé cette hypothèse auparavant. Cette simple perception suffit à motiver le groupe. Même le petit Juno, cadet de l’ordre et pourtant si puissant dans la Force.
Tous regardèrent intensément le morceau de métal. Helera leur jeta à chacun un regard entendu et se laissa submerger par la Force. Tout contrôle de son corps s’évanouit au profit de son esprit qui put se mouvoir à son aise dans l’espace. Les autres s’immergèrent à leur tour et ils entrèrent ainsi en communion parfaite les uns avec les autres, Helera en tant que pilier de l’opération. La pression sur son esprit était supportable, elle s’était entraînée pour. Le radeau mental qu’elle forma les emmena alors au plus profond de la matière. Ainsi apparu le simple et petit bout de métal dans toute sa splendeur. Les alvéoles qui le constituaient étaient fermement soudées, les molécules liées entre elles sans une possibilité de mouvement. La grande muraille qui s’étalait devant eux semblait impénétrable. Le plus facile dans l’opération, serait de le casser. La jeune femme repéra une des jointures, celle qui semblait la plus imprécise, la moins forte. Légèrement ébréchée sur un des côtés, il y avait une très légère fissure sur l’autre. Une fissure de la taille d’un micromètre probablement. Prenant le contrôle de son corps, elle leva la main dans la direction du morceau de métal et se concentra sur la zone fragile. Les autres l’imitèrent et tous s’y concentrèrent. Ils attrapèrent le côté alvéolaire et l’arrachèrent. La structure s’effondra sur elle-même jusqu’à ce que des liaisons plus fortes ne retiennent l’avancée inéluctable. Helera rompit le lien et constata les dégâts avec ses propres yeux. Une fissure s’était créée sur le milieu droit du bout de métal, remontant à l’horizontal sur quelques centimètres. Elle se frotta le menton.

-Cette technique n’est pas viable, déclara un des chevaliers. A sept nous sommes juste arrivés à créer une fissure. Et encore, je ne sais même pas comment tu t’y ai pris.

Jeny tourna la tête vers elle, un sourire au coin des lèvres. Helera lui rendit la pareil et se tourna vers le chevalier, prenant un air détaché, presque évaporé.

-Je trouve que nous nous en sommes plutôt bien débrouillés pour une première fois. Avec de la patience et de l’entraînement, je ne doute pas du résultat. Je voulais vérifier l’efficacité de cette technique en fait, et surtout voir les résultats. Peut-être nous pouvons nous pas tous percevoir ces « zones de failles ».

-Moi je l’ai vu, déclara Juno.

Cela n’était qu’à moitié étonnant.

-Moi aussi, déclarèrent deux autres chevaliers, le plus faible et un des accompagnateurs du chef.

Elle jeta un coup d’œil à son « matériel à tout faire » sur son poigné, minuit standard. Cela faisait presque deux heures qu’ils avaient commencé l’exploration de la matière. Si seulement il y avait une horloge intégrée dans la méditation.

-Ce n’est pas décevant, c’est sûr. Mais où voulais-tu en venir au final ?

Le chef la regardait d’un air perplexe.

-Tu as parlé de nourriture.

-C’est ce qui va constituer la deuxième partie de la soirée. Nous allons travailler sur les réponses du cerveau quand il est soumis à certaines excitations. D’où la nourriture. Cela constituera en même temps une pause déjeuné pour ceux qui n’ont toujours pas mangé.

Chacun se constitua sa propre assiette en rapport avec ce qu’il y avait de disponible dans les stocks. Etant en orbite d’Arkania, ils avaient potentiellement tout ce qu’ils désiraient.

-Bien, avant de commencer, je vais vous demander de vous détendre et de laisser votre impression remonter. Vous devez sentir jusqu’à la plus petite vibration de nerfs. Une fois fait, mangez, et dites moi ce que vous voyez.

Ce qui devait être un repas se transforma encore en opération de compréhension de la Force. Ils s’immergèrent tous encore une fois et mangèrent. Inutile de préciser que tout ce qui à la base était chaud finit par se refroidir. Helera elle-même se concentra plus en avant sur ses sensations. A chaque bouché, elle sentit l’activation de certaines parties de sa langue, différentes à chaque aliment. Son odorat lui-même laissait passer un flux d’information qui remontait jusque dans son cerveau. Et c’était là le plus marrant. Les deux canaux ne se rejoignaient pas comme on aurait pu le penser. Le goût se dissociait de l’odorat et activait de partie bien distincte du cerveau. Cela se caractérisait par un travail plus intense de cette dernière. Mais surtout, par la sécrétion d’une substance inconnue, au niveau de la partie inférieure arrière correspondant à sa nuque stimulant toute cette partie du cerveau. Les quantités produites étaient infimes, et il serait intéressant d’en produire davantage. Tout était lié à cette partie au niveau de la nuque et juste au dessus. Quand elle releva les yeux, son assiette était toujours devant elle et ils étaient presques tous partis. Seule restait Jeny qui dormait à même le sol. Quand elle bougea, la petite se réveilla aussitôt en tirant un regard vaseux.

-Ils sont tous partis il y a quelques heures je crois, l’informa t-elle. On a tous eu des résultats différents. On est trois à avoir répertorié deux types de réponse quand on mange. Les deux autres sont persuadés que l’estomac n’est pas à prendre en compte si on veut regarder les « stimulis » qu’ils ont appelés. Le dernier n’a pas d’avis sur la question. On est tous sûr cependant que ça à un rapport avec la tête.

Elle bailla à plein poumon et attendit une réponse de sa part.

-Merci bien Jeny, vas te coucher, tu l’as bien mérité.

Helera lui étira un sourire et sentit elle aussi la fatigue qui commençait à l’envahir. Les résultats étaient intéressants mais incomplets. A creuser.
#20836
Que penser de la dernière expérience ? Helera méditait depuis près d’une semaine sur la question. Elle avait réussi à identifier trois réactions, trois substances qui influençaient sur le cerveau. Toute était liée à une activité particulière, produisant à peu près le même effet, c’est-à-dire une sensation de plaisir, ou de bonheur. Autant de test qu’elle avait fait sur elle-même. Une des substances était produite suite à l’acte sexuel, l’acte de plaisir extrème d’après certain. Le deuxième venait quand son corps s’échauffait et que les muscles travaillaient. Ou plutôt quand ils ne travaillaient plus après un effort, très étrange en effet le plaisir après la douleur. La dernière, la plus intriguante mais pas la moins intéressante non plus. C’était plus des frissons qu’un réel plaisir. Une boule au ventre sans être douloureux, une sorte de bien être qui se caractérisait par des tics physiques plus que par le mental. C’était cette réaction qu’elle avait étudié pour la mettre à profit. Pour l’instant, elle trouvait le chemin, le suivait et c’était tout. La réunion qui allait bientôt débuter allait leur permettre d’expérimenter cela. La même équipe fut constituée, à ceci près de ceux qui ne voyaient pas les lignes de faille. Il y avait donc Juno et deux sensitifs. Jeny également avait insisté pour participer, pour observer. Helera n’avait pas eu vraiment de raison de lui refuser cela. Ils se retrouvèrent donc dans le réfectoire, à une heure où personne ne dinait. Assis autour d’une table de fer, les cinq personnes se regardaient en chien de faillance.

-C’est vous qui allez diriger l’équipe qui servira pour Eskyrt. De l’argent est à la clé, donc vous ne devez rien gacher. J’attends de vous un entraînement régulier. Vous allez essayer de stimuler les zones réceptives de mon cerveau. Ne vous trompez surtout pas.

Helera avait confiance en eux, et ne pensait pas qu’ils ne pouvaient pas accidentellement la tuer. Mais dans le doute, elle préferait le leur rappeler. Elle abaissa ses barrières mentales. Les deux hommes en face d’elle joinrent leurs mains, se positionnèrent bien droit et soufflèrent lentement. Il était peut-être temps de donner les noms. Ewan Erkth et Joak Rak, deux humains. Le plus expérimenté était chauve, l’autre avait une queue de rat à la manière des padawan Jedi. Engagés dans le Blazing Chain quelques années avant, ils avaient su se démarquer par un entraînement régulier mais incomplet. C’était des gars bien, dont l’argent restait quand même une très grande motivation. Cela allait les aider à progresser, Helera en était sûr. Juno quant à lui la fixa sans bouger comme une statue. Il brisa les barrières mentales et tournait déjà dans sa tête, repérant les zones. Son cerveau se composa de plusieurs lignes, emmélées les unes dans les autres, de manières horizontales et verticales. D’une complexité sans égale, chaque ligne correspondait à une action. Pour le choix de la ligne, les Gris devaient y aller à l’instinct et rien qu’à l’instinct. C’était cela le plus dangereux d’ailleurs. Ils avaient déjà repéré durant la semaine qui venait de se terminer les groupements à toucher, mais pas la ligne en particulier. Ce pouvoir qu’ils étaient en train d’apprendre, cette manipulation de la matière permettait de détruire et de reconstruire. Tuer ou soigner. Cela pouvait également permettre de changer ou alterer la matière. Là, cela finissait toujours par le même résultat, la mort. Leur boulot d’aujourdui était juste de tirer très légèrement sur une des cordes pour la faire vibrer. Sa résonnance permettrait d’activer les fonctions cérébrales associées. Trop fort et Helera n’aurait sans doute plus jamais de plaisir. Trop peu et elle ne sentirait rien. Elle se concentra et les suivit mentalement alors qu’ils s’infiltraient. L’esprit de Jeny tourna autour également, se préparant courageusement à venir lui prêter main forte en cas d’accident. Mieux ne vallait-il pas. Elle se sentit tourner de l’œil dès le premier contact des trois individus. La présence étrangère dans son cerveau lui forçait à se concentrer sur ses propres barrières, voulant se relever pour les contrer. La jeune femme lutta contre ses propres défenses.

-C’est quand vous voulez, murmura t-elle entre ses dents serrées.

C’est à ce moment là qu’elle sentit une décharge lui parcourir tout le corps. D’instinct, elle projeta la Force autour d’elle. Quelques chaises tombèrent sur le sol dans un fracas métalliques, les cuillères pendues au loin cliquetèrent entre elle et les sensitifs autour de la table tombèrent plus ou moins à la renverse. La décharge n’avait pas été celle de la douleur, et elle ne s’était pas du tout attendu à cela. Ce qu’elle avait ressenti était une explosion à l’intérieur de son corps. Elle regarda le sol en haletant, fermant les yeux alternativement.

-Ce n’était pas la bonne zone, désolé. Tu vas bien ?

Helera leva un doigt, signifiant qu’elle avait encore besoin de quelques secondes. C’était donc cela que l’on ressentait ? Peut-être pas de cette puissance mais … Non, ce n’était pas naturel, vraiment pas.

-Concentrez-vous les gars… Et ne retouchez plus à ça !

La dernière phrase avait été dite sur le ton du défi et elle les regardait sévèrement. Qu’elle ne les prenne pas en train d’essayer cela sur eux et ils allaient l’entendre. Ce procédé était une sorte d’auto-satisfaction, mais pouvait également donner la mort.

-Allez y plus en douceur. C’est un corps que vous manipulez, pas un sabre laser.

Ils sourirent à cette remarque et se replongèrent en transe. La femme aux cheveux blancs haussa les sourcils et souffla bruyamment en secouant la tête. Elle haussa les sourcils et se reconcentra. Cette fois, cela allait être la bonne. Encore une fois, elle les sentit revenir, mais cette fois avec une certaine appréhension. Peut-être que désormais ils comprenaient toute la difficulté de la mission. Ils approchèrent de la zone, Helera serra les dents. Elle sentit la main de Jeny se poser sur son épaule. Ses poings se serrèrent. Une sensation presque imperceptible commença à se manifester dans son ventre, au niveau de l’estomac. Elle fronça les sourcils plus encore, ne se rendant pas compte de ce qu’il se passait. Les poils de ses bras se hérissèrent telle une hola dans un match de grav-ball. Ils continuèrent jusqu’à ses épaules, puis sa nuque et remontèrent jusqu’à l’arrière de sa tête. En tant que sensitif, et surtout parce qu’elle faisait attention à ce qu’elle ressentait, Helera comprit que la sensation n’était pas naturel. Elle ne produisait pas de mal, mais juste un bien être, un simple bien être. C’était presque imperceptile et elle n’avait pas envie d’aller gambader dans les prés tout en chantant. C’était assez discret pour être tester sur la population, assez discret pour donner un petit quelque chose en plus.

-Là les gars, je crois que vous l’avez.

Elle ponctua sa phrase par un sourire quand une nouvelle décharge lui tira une grimace. Elle grogna et rouvrit les yeux. Le chauve se tourna vers son collègue.

-Putain on l’avait, fallait juste que tu le tiennes.

Juno les regardait en souriant. Lui avait fait son travail.

-Ouais bah désolé.

Le petit se retourna alors vers Helera, peut-être qu’un jour il serait capable de le faire seul, qui sait. Pour l’instnat, il avait encore grandement besoin des deux autres, et c’est ce qui la poussa à prendre la décision suivante.

-Vous avez compris l’idée. Je veux que vous vous entraîniez à faire ça. A plusieurs. Montez une petite équipe, je vous laisse l’inititative. Juno, tu as fait du bon travail, vraiment, mais tu n’es pas encore apte.

Il acquiesca, très vite suivit par les deux autres sensitifs. Cette expérience, bien qu’elle soit la plus étrange de sa vie, allait peut-être leur permettre de faire de grandes choses.
Cet enfant n'a aucune patience [Privé]

https://d13ezvd6yrslxm.cloudfront.n[…]

Tel Angor

Je ne pense pas pouvoir pousser plus les améliorat[…]

L'approche de Vassily commençait à concorder […]

[Mytaranor]Après l'effort...

Le District 6 n'avait pas attendu longtemps[…]

Quand le berger n'y est pas

La modération est rendue en tenant compte des in[…]

Oseon 2795 Du coup … je … euh … je prépar[…]

Présentation d'Arlen Rhyme.

Bonjour, Arlen, Merci d'avoir patienté pendant l[…]

[Terminé] Cad Bane

Fiche terminée ! Merci !