L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Rempli d'usines délabrées, il a été décidé que ce monde était un lieu à éviter au maximum. Un tel environnement a encouragé les indigènes à se tourner vers la criminalité pour survivre. C'est un lieu où l'on cultive énormément de Ryll, une drogue rare et coûteuse dans la Galaxie.
Gouvernement : Nouvelle République
Avatar de l’utilisateur
By Rahm Kota
#24657
La jeune Keila Dalen attendait son maître dans la salle de contrôle du temple. D'après ce que lui avait dit son maître par holo-communication elle allait partir en mission pour Balosar. Elle avait tressé ces cheveux de devant et les avait attaché à l'arrière de son crâne afin de ne pas être embêtée. A bientôt 16 ans l'adolescente commençait à ressembler à une vraie jeune et jolie femme. Bien que petite, la jeune fille savait se faire respecter des autres padawans de par ces aptitudes physiques et mentales.
Cela faisait bien 10 minutes qu'elle attendait son maître assise sur un fauteuil peu confortable. Elle reconnu le pas rapide de son maître approcher et elle se leva.

-Désolé du retard Keila, un des novice s'est blessé en tombant j'ai du le conduire à l'infirmerie.
-Aucun soucis maître, parlez moi de la mission.

Le vieux jedi contempla sa jeune padawan, elle était mûre pour son âge, la mort de Cyniosis Jugo l'avait bouleversé et l'avait fait grandir plus vite que prévu.

-En l'occurrence rien de bien compliqué, des pillards à appréhender sur la planète, certaines usines commencent à se plaindre et la nouvelle république à demandé à l'ordre d'envoyer quelqu'un la bas. Je pense que tu es largement capable de t'acquitter de cette mission seule. La bas tu devras rencontrer Dubirk Tezerk qui t'aiguillera dans ta mission. Va à présent et informe moi de chacun de tes agissements. Que la force soit avec toi.

Keila quitta le temple jedi peux de temps après. Balosar n'était pas loin, elle serait vite arrivée. Elle savait que la planète était un endroit très pollué. La Nouvelle République avait beau avoir tenté de rendre la vie des autochtones meilleurs, rien y faisait.
Elle ne manqua pas de mettre un masque respiratoire devant son nez et sa bouche avant de se poser. Elle était attendue par un balosar de sa taille très pâle avec de grandes antennes sur la tête.

-Bienvenue Keila Dalen, nous avons été informé de votre arrivée sur Balosar. Je suis Dubirk Tezerk, je suis là pour vous aider.
-Merci, pourriez vous m'en dire plus au sujet des pillages?
-Et bien, les choses se sont aggravées, hier et avant hier soir des ouvriers ont été enlevés, 7 personnes manquent à l'appel et les industriels commencent à s'inquiéter. Nous avons grandement besoin de votre aide pour les retrouver. Sans vous manquer de respect, je n'ai pas l'impression que l'ordre jedi attache une grande importance à ce problème pour envoyer une seule personne et si ...... jeune.
-Croyez moi Dubirk, l'ordre jedi ne prend jamais rien à la légère, cette enquête sera vite résolue.
-Je l'espère mademoiselle, je l'espère. Je vais à présent vous amener à vos quartiers afin que vous puissiez vous reposer un peu après le voyage. Votre transporteur restera ici sous bonne garde.

Il la guida vers un immeuble passablement délabré qui semblait abrité un bon nombre d'ouvriers balosars. Une fois seule dans son appartement, elle contacta son ^maître à l'aide de son holo-communicateur.

-Oui Keila je t'écoutes, quelles sont les nouvelles?
-Ca c'est empiré maître, notre contact sur la planète m'a dit que des enlèvements ont commencé.
-Je vais t'envoyer Draxley pour t'épauler, je ne prendrai aucun risque pour cette mission. En attendant fit toi à la force jeune padawan, laisse la te guider.
-Oui maître.
-Je dois te laisser à présent, je dois m'occuper de l'entrainement de notre chère présidente. Que la force soit avec toi.
-Avec vous aussi maître.

Elle s'assit sur son lit pensive et ferma les yeux s'immergeant dans la force. Depuis un moment elle étudiait l'Empathie (connue) aujourd'hui, cette compétence lui serait bien utile c'est pourquoi elle commença à s'exercer. Elle commencerait ces recherches une fois la nuit tombée. Elle serait sûrement pus tranquille.
Avatar de l’utilisateur
By Rahm Kota
#24759
Après deux heures d'entrainement à essayer à ressentir à travers la force, Keila réouvra les yeux, il faisait presque nuit et il allait être temps de s'activer. Il était temps de contacter Dubirk afin de trouver un moyen de pénétrer dans une des usines cambriolées.

-Ah, j'attendais votre appel mademoiselle.
-J'aurai besoin d'un moyen pour m'introduire discrètement dans une des usines qui sont la cible des cambriolages. Je vais commencer mon enquête dès ce soir.
-Et bien je suis ravis de voir que vous êtes motivée à nous aider. Très bien, l'enquête devrait être moins longue que prévue dans ce cas. Je vais informer une des usines de vous laisser entrer. Je vous remet les détails de l'endroit ou vous pourrez vous rendre dès que possible. A tout de suite.

Keila coupa son holocommunicateur et sortit de l'appartement tout en mettant son masque respiratoire. Durant ce court lapse de temps elle essayait de sentir les choses grâce à la force, elle s'en sentait capable (Empathie: connue), elle commençait à sentir quelques petites choses comme l'air malsain de l'endroit dans lequel elle se trouvait....
Quelques minutes plus tard elle reçue un nouvel appel provenant de Dubirk.

-Vous avez la possibilité de vous rendre dans l'usine Steel'inc à 5 minutes de votre résidence, quelqu'un vous attendra devant pour vous faire rentrer.
-Merci Dubirk.

Elle mit fin à la conversation pour en entamer une autre, cette fois avec son maître.

-J'ai la possibilité dès ce soir de voir ce qu'il se trame dans les usines, je vous tiendrai informé.

D'une marche rapide elle se rendit jusque l'usine indiquée ou l'attendait un balosar assez âgé. Il lui serra la main et l'amena à l'arrière du bâtiment.

-Il y a une porte juste à votre droite, je possède les clés qui les ouvre. Personne ne doit vous voir entrer, trouvez-vous une cachette rapidement. A cette heure-ci il n'y a plus grand monde qui travaille et le relais avec les équipes de nuit est en cours.

Elle prit la clé du vieux et s'introduisit dans l'usine. C'était une vieille usine un peu décrépie. Il y avait peu de lumière et la sécurité semblait aux abonnées absentes.
Elle regarda autour d'elle et vit une sorte d'étage qui ressemblait plus à un grenier ou a un entrepôt qu'à autre chose Une entrée était visible mais elle semblait accessible que grâce à une échelle. Elle ne pouvait prendre le risque d'aller en chercher une, elle allait devoir utiliser la force. Elle se déplaça jusque l'ouverture tout en usant la force pour sentir les choses et ne pas être surpris. Elle y arrivait de mieux en mieux, et réussissait à ressentir des choses plus éloignées (Empathie passe de connu à pratiqué).
Un saut de force lui permettrait d'entrer mais elle n'était pas assez habile en la matière elle vit une étagère sauta sur une planche surélevée de celle-ci afin de prendre appuie et se propulser grâce à la force un peu plus haut qu'elle ne l'aurait pu en temps normal (Saut de force: connu).
Elle se trouvait dans un endroit très sombre ou de nombreuses caisses pleines de rouilles se trouvaient. C'était probablement ici que les produits défectueux étaient stockés. Elle chercha un endroit ou elle pourrait voir en bas sans être repérée. Elle vit un trou dans le mur qui donnait vers l'étage inférieur et qui lui donnait une vision assez bonne de ce qu'il se passait en dessous.
Elle regardait avec ces yeux mais aussi avec la force (Empathie: Pratiqué) afin de ressentir si un danger arrivait. Une heure passa, puis deux.... toujours rien. La jeune jedi commençait à perdre patience quand soudain la force lui fit tourner la tête. Deux ombres s'avançaient vers elle, toutes deux armées jusqu'au cou. Elle se cacha derrière une grande caisse afin de ne pas être vue mais c'était peine perdue elle sentait l'étau se resserrer autour d'elle.
Les deux personnes surgirent de part et d'autre d'elle, des armes de poing à la main. Grâce à son instinct elle usa de la force pour sauter au dessus de la caisse (Saut de force: Connu) et s'enfuir le plus vite possible. Elle n'avait pas pu voir leur visage étant donné que tous deux étaient masqués. Elle continuait de courir jusque la trappe et sauta vers le bas sans se retourner.
Elle ne savait pas par quel miracles ses deux tueurs avaient su ou elle était mais manifestement ils étaient au courant de ce pourquoi elle était là. Elle sortit de l'usine et se fondit dans la foule le plus vite possible afin de rentrer chez elle.
Quand elle arriva, elle souffla heureuse d'être "tirée d'affaire". Elle ne perdit pas de temps pour envoyer un message à son maître qui à cette heure-ci devait probablement dormir.

-J'ai pu pénétrer dans une des usines cible des attaques de nuit mais ma mission n'a pas pu se passer comme prévue, manifestement quelqu'un sait pourquoi je suis là et savait que j'allais pénétrer dans cette usine et a envoyé des hommes s'occuper de moi. J'ai réussi à m'en sortir sans rien mais cela ne me dit rien qui vaille. A mon avis nous avons à faire à un gros client. Je vous tiendrai au courant des demain à l'arrivée de Draxley.

Keila ne put fermer l'œil de la nuit, cette affaire trottait dans sa tête. Elle était encore réveillée quand Draxley la contacta pour lui dire qu'il arrivait d'ici peu. Elle se prépara pour aller le chercher au spatioport. Draxley arriva une dizaine de minutes après elle. Il affichait une mine joyeuse.

-Ohoh, les jours changent, depuis quand les jedis viennent-ils accueillir les soldats?
-Je suis content que tu sois là Draxley, nous avons beaucoup de travail devant nous.
Avatar de l’utilisateur
By Rahm Kota
#26205
Keila informa Draxley de la situation de Balosar, visiblement, lui aussi était inquiet. Cette affaire était bien plus dangereuse que prévue. Toutefois la jeune fille ne renoncerait pas. Elle avait appris de Rahm Kota de ne jamais abandonner tant que sa vie n'était pas en danger.

-Il est possible Keila que ton informateur soit lui même celui qui a tenté de te piéger.
-J'y ai pensé mais alors pourquoi avoir contacté la République pour cette mission?
-Peut-être qu'il pense que tu pourrais lui être utile.
-C'est possible mais en tous cas nous avons un avantage.
-Lequel?
-Personne ne sait que tu es là et personne ne doit le savoir. Je dois m'entretenir avec Dubirk.

Elle sortit son holocommunicateur de sa poche et intima Draxley de sortir de la chambre afin qu'il ne soit pas vu.

-Bonjour padawan Dalen, votre mission hier soir vous a t'elle permis de trouver les auteurs des enlèvements?
-Non, cependant je dois m'entretenir avec vous de quelque chose Dubirk.... en privé si vous le pouvez. Est-il possible que vous passiez à ma résidence d'ici 1h?
-Pas de soucis, je serai là.

La communication se coupa laissant la jeune padawan pensive. Dubirk ne semblait pas surpris le moins du monde de voir Keila, sa façon de parler avait été la même que d'habitude. C'était très bizarre. Elle rouvrit la porte à Draxley.

-Nous allons utiliser ton holocommunicateur pour filme la scène et l'envoyer à mon maître. Je veux qu'il puisse analyser le comportement de Dubirk, il arrive d'ici 1h, tu te cacheras dans l'armoire, on ne sait jamais ce qui pourrait arriver.

Ils cachèrent l'holocommunicateur sous la couette du lit avec cependant un petit interstice pour pouvoir bien voir le balosar. Draxley se cacha dans l'armoire quelques 25 minutes avant l'arrivée de leur contact par prudence. Quand il toqua, Keila s'empressa d'allumer son communicateur et intima Dubirk a rentrer.

-J'espère que cela ne vous a pas trop dérangé de devoir vous déplacer jusqu'à nous?
-Cette enquête est bien plus importante que la plupart des affaires que je mène en ce moment. J'ai lu l'holojournal ce matin, encore 3 enlèvements, il va falloir faire vite ou les gens vont vraiment commencer à paniquer.
-J'ai été attaqué hier soir pendant que je surveillais l'usine, quelqu'un savait que j'allais venir ici à ce moment précis. L'avez-vous dis a quelqu'un?
-Non!

Il paraissait troublé, il ne semblait pas comprendre ce qu'il s'était passé.

-Non, je n'en ai parlé à personne je ne comprend pas, je suis la seule personne au courant de votre venue. C'est déroutant, alarmant. Que comptez-vous faire?
-Je ne peux laisser des gens en kidnapper d'autre, il faut résoudre cette affaire mais...
-Mais vous ne me faites pas confiance?
-J'en suis obligé, je vais mener cette affaire seule pour le moment, je reviendrai vous voir si j'arrive à trouver un réel suspect.
-Bien, je ne remettrai pas en question votre décision, j'espère de tous cœur vous voir réussir. Puisse la force être avec vous.

Il sortit de l'appartement la mine basse. Draxley attendit encore 5 minutes avant de sortir de sa cachette.

-Il semblait vraiment sincère.
-C'est à cela qu'on reconnaît les plus grands malfrats. Il faut à présent envoyer la discussion à maître Kota.
Avatar de l’utilisateur
By Keila Dalen
#27967
-Ainsi quelqu'un vous espionne? Cette affaire commence vraiment à m’inquiéter, comme-ci tout ceci avait été fait pour nous tendre un piège. Ne faîtes confiances qu'à vous même, soyez sur vos gardes, si l'affaire semble trop dangereuse, ne restez pas ici, revenez sur Coruscant, nous enverrons sur place une force plus grande.

Maître Kota arrêta la communication, le silence s'installa entre Keila et Draxley, que faire. Tous deux réfléchissaient, aucun n'avait d'idée pour le moment. Keila ferma les yeux et usa de son pouvoir d'empathie (pratiqué). L'esprit de Keila tenta de se projeter le plus loin possible, elle commença alors à ressentir ce qu'il se passait à l'extérieur, elle sentait le flux de population bouger. Son esprit continuer de vagabonder continuellement jusqu'à ce qu'elle se retrouve face à un bar en plein centre ville. "Le Biers & Paradise". Une enseigne qui donnait plutôt envie. Elle rouvrit alors les yeux. Draxley la regardait assis sur une chaise, les jambes croisées le regard curieux.

-A ton avis quel est le meilleur endroit pour échanger sans être entendu?
-Je sais pas moi.... un bar? Mais encore faut-il qu'il soit plein.
-Bingo, suis moi.


Ils mirent tous deux leurs chaussures et sortirent de leur appartement afin de se rendre en ville. Ils mirent une petite dizaine de minutes avant d'arriver devant le bar en question. Il semblait plein à craquer et comportait un étage et un sous-sol. ça devait manifestement être le bar de la ville que tout le monde fréquentait. Un bel établissement bien entretenu, rien à voir avec l'usine qu'elle avait visité le jour d'avant.
Ils entrèrent et cherchèrent une table, ils en trouvèrent une ronde en plein milieu du bar. L'endroit était très brillant, c'était vraiment l'idéal pour pouvoir parler d'un sujet et que on ne voulait pas être entendus. Ils s'assirent à la table et attendirent que le barman vienne les voir.

-Bonjour, je vous sers quelque chose?
-Je vais prendre une bière.
-Laquelle?
-Faites moi rêver.
-Fort bien, et vous mademoiselle?
-Un jus d'orange s'il vous plait.


Une fois servis, ils sirotèrent leur cocktail en regardant attentivement les gens autours d'eux. Keila ferma une nouvelle fois les yeux. Elle laissa son cerveau divaguer dans le bar, elle tentait de sentir les impressions de chacun, sentir le stress, le sérieux de la personne. Les gens étaient tellement nombreux que ça lui prit du temps. Elle se retrouva à examiner deux hommes, au fond de la salle près des toilettes. Tous deux semblaient stressés, pas à l'aise dan leurs bottes.

-Je les ai trouvé, Draxley, donne moi un mouchard.

Draxley chercha dans la poche de son pantalon un minuscule mouchard difficile à repérer. La jeune fille s'en alla vers les toilettes et fit mine de trébucher lorsqu'elle arriva à porté des deux hommes, posant ainsi sa main sur l'un d'eux afin de ne pas tomber. Le mouchard qui était dans sa main se colla à la veste du suspect. Keila fit un sourire confus afin de s'excuser

-Désolé.....
-Ce n'est rien.


Elle entra dans les toilettes et vérifia que son mouchard fonctionnait. Elle eut un sourire quand elle entendit la voix des deux hommes dans son oreille droite. Ils allaient pouvoir en savoir un peu plus.
Avatar de l’utilisateur
By Keila Dalen
#30819
Keila se positionna dans une toilette et la ferma, lui permettant d'écouter attentivement la conversation des deux hommes pris pour cibles. L'un semblait plus nerveux que l'autre. A peine eut-elle positionné son écouteur que la porte s'ouvrit à la volée et qu'un coup de poing magistrale s’abattit sur son nez . Tout à coup le noir total.
Elle se réveilla avec dans sa tête l'impression d'être piétinée par un banta. Du sang séché barbouillait son visage et son corps était suspendu en l'air, les 4 membres attachés. Quand elle ouvrit les yeux sa vision était extrêmement floue. Elle avait des fourmis dans le corps et un mal fou à bouger cs doigts. Des acouphènes dans les oreilles, elle avait du mal à entendre.
Elle mit bien un bon 5 minutes à retrouver ces sens. La pièce dans laquelle elle se trouvait se situait sous terre, les parois des murs profondément ancrés dedans afin d'éviter un éboulement.
Elle entendait des bruits de voix pas très loin, de toute évidence elle avait été faite prisonnière et les gens qu'elle entendait parler étaient ces geôliers.
Elle se rappelait petit à petit de ce qui lui était arrivé jusque le coup de poing et plus rien. Elle leva les yeux au ciel et regarda ce qui la retenait dans cette position très inconfortable. Elle avait des menottes d'aciers reliées par une charge d'énergie à chaque poignée et cheville. Elle tenta d'user la force pour se délivrer mais impossible, comme si celle-ci ne réagissait pas, impossible de l'utiliser. Elle était à la merci de son geôlier.
Elle resta pendant plus de 2 heures dans cette position inconfortable à essayer de briser ces chaînes et à écouter ce que disaient les gardes dehors. Elle entendit alors enfin des pas qui venaient vers elle. Une vieille dame d'environ 70 ans a la carrure très très forte. Elle se tenait avec une canne. Elle était accompagnée de deux colosses dont l'un était au bar, l'autre était un trandoshan, une véritable montagne de muscles, quand il vit qu'elle le regardait il lui montra son poing un sourire espiègle à la bouche. Elle sut alors qui l'avait frappé. Elle put voir à sa ceinture son sabre laser.
La petite Keila essaya de ne pas paniquer, quelles chances avaient-elles face à ces agresseurs ?

-Depuis combien de temps je suis là ?
-Je dirai bien une dizaine d'heures jeune jedi.


C'était la vieille qui avait répondu. Elle aussi avait un sourire satisfait. Quel bonheur de capturer un jedi. Keila la regardait avec un regard de dégoût mais ne répondit pas. La vieille ne tarda pas à reprendre la parole voyant que sa prisonnière ne comptait pas répondre.

-Vous n'avez pas été très discrète pour une jedi je m'attendais à plus de difficultés face à un membre de cet ordre vénéré. Mes attentes étaient à la hauteur de ma déception actuelle.
-Pourquoi faites vous cela ?
-Je suis vieille, je sais que je n'ai plu un grand nombre d'années devant moi et donc j'ai décidé de vivre un peu comme bon me semble. Au diable la République et leur querelle avec l'Empire,je veux pouvoir vivre librement sans foi ni lois, faire ce que je veux.
-Mais pourquoi kidnapper des gens alors ?
-Pourquoi ? Mais ma pauvre chérie je ne te pensais pas si bête, l'argent bien sur. Il y a encore une vingtaine d'année j'étais une femme riche, pleine aux as je faisais parti de l'aristocratie sur Coruscant je vivais dans un bel appartement avec vue sur l'opéra avec mon mari....


Elle marqua une pause, ressassant les événements.

-Mais ce salopard m'a quitté et embarqué tous nos biens pour se remettre avec une jolie minette. Je n'avais plus rien, plus d'endroit ou dormir alors je l'ai traqué, j'ai tué sa femme et après avoir fais souffrir cet enfoiré je l'ai fais prisonnier. Je l'ai ramené sur Tatooine et l'ai vendu comme esclave. Je ne savais pas qu'il allait me ramener autant. Bien que j'ai récupéré ma fortune, j'ai aussi cultivé une grande passion pour le commerce d'esclave. Alors avec mon argent j'ai engagé des chasseurs de primes et j'ai fais construire plusieurs bases pour y mettre ma marchandise.
-Marchandise, vous parlez d'êtres vivants comme de vulgaires objets.


La vieille fit comme-ci elle n'avait pas entendue et continua.

-Je revends tout ça au marché aux esclaves et je n'ose imaginer combien va me rapporter un jedi.
-Vous me dégoûtez. Je ne vous laisserai pas faire, je trouverai un moyen de sortir de la et vous payerez ce que vous avez pu faire subir à tous ces pauvres gens.


La vieille rit aux éclats et actionna une petite manette dans sa main. Des décharges se répandirent dans tous le corps de la jeune jedi qui cria si fort qu'elle aurait pu réveiller un mort.

-Ne t'inquiète pas petite sotte, je vais bien prendre soin de toi et de ton ami avant de vous vendre sur le marché.

Elle s'en alla laissant le trandoshan s'approcher. Il lui mit un grand coup de poing dans le sternum qui lui fit perdre son souffle. Elle pensa alors à son ami Draxley qui lui aussi devait être prisonnier. Pour la première fois depuis longtemps la padawan paniqua. L'avenir lui faisait peur et pour le moment elle ne pouvait rien faire.
Avatar de l’utilisateur
By Keila Dalen
#30823
Les jours semblèrent passer et la jeune fille était toujours attachée là. Nul doute que le général Kota avait dépêche une équipe à leur recherche. Ces pensées allaient souvent vers Draxley qui lui aussi était pris au piège. Que lui faisaient-ils ?
Keila n'avait jamais été aussi faible. Ces geôliers ne lui donnaient quasiment rien pour se subtenter, trois à quatre verres d'eau par jour et pas de nourriture depuis deux jours. La fatigue l'emportait, elle sentait que son corps avait besoin d'être nourri, ces organes criaient famine.
Elle n'avait pas revu la vieille dame depuis leur dernière discussion. Que pouvait-elle bien tramer. Keila commençait à perdre espoir, qu'allait-il advenir d'elle. Quel genre d'esclavagiste allait être en sa possession ? Le pire était probablement les hutts. Elle fut arrachée de ces pensées par un bruit de pas qui se rapprochait d'elle.
Elle reconnut la vieille dame avec le trandoshan.

-Alors, on fait moins la maligne j'ai l'impression, ou est passé ton envie de te révolter.

Keila regarda la femme et cracha à ces pieds. La vieille se mit à rire très fort accompagné du rire guttural de l'humanoïde qui l'accompagnait.

-Bien, nous allons te laver, nous allons partir de la planète, il faut que tu sois présentable.

Elle déactiva les forces qui la gardait en l'air et tomba face contre terre les pieds et les mains toujours liés par les menottes. Elle n'avait pas la force de se relever ni de protester. Elle fut soulevée de terre comme une brindille et le trandoshan la porta comme un sac à patate dans une salle ou Draxley et d'autres étaient déjà regroupés, nus. Elle croisa le regard de son ami qui comme elle semblait à bout de force mais semblait en meilleure forme qu'elle, déjà il se tenait debout et n'avait besoin de personne pour.
Le reptile la posa a terre alors qu'elle essayait de se relever mais l'effort était trop dur. Il la déshabilla et repartit avec ces vêtements aux cotés de sa maîtresse qui prit la parole.

-Des droides vont venir vous passer un jet d'eau dessus et vous raser les cheveux que vous soyez tous beaux pour être vendus. A tout à l'heure.


Lorsqu'elle tourna la tête Draxley courra vers elle et tenta de l'étrangler mais le trandoshan l'ayant vu venir sortit un couteau et l’abattis sur son bras. Avant que l'arme ne touche le bras, Keila tenta une manœuvre désespérée pour empêcher l'arme de s'enfoncer dans la chaire mais hélas user de la force sans force ne servait strictement à rien si se n'était de l'affaiblir encore plus. La lame coupa le bras et la partie coupée tomba à terre dans un geyser de sang.

-Et bien je vois que nous avons à faire à une forte tête.

Draxley était tombé par terre se tenant le bras, souffrant le martyre. Le reptile s'approcha de lui et lui assena un grand coup de pieds dans les côtes qui craquèrent sinistrement.

-Ar.... Arrêtez.... s'.... s'il vous plaît.

La voix de Keila était faible, très faible mais toute l'assemblée silencieuse avait pu l'entendre. L’adolescente tenta de s'approcher en rampant de son ami qui agonisait par terre.
La vieille s'approcha d'elle et se pencha avec l'aide de sa canne.

-Un esclave ne supplie pas, il fait ce qu'on lui demande.

Les droides arrivèrent avec des gros tuyaux destinés à laver les esclaves.

-Parfait, emmenons ces deux là, ils méritent une punition.

Le trandoshan n'eut aucun mal ales porter tous les deux, derrière l'un des hommes du bar suivait armé laissant sur place les autres membres de ce groupuscule surveiller les autres détenus.
Il les emmena dans une pièc faiblement éclairé que Keila pu qualifier comme salle de torture. Draxley s'était évanoui, si ils ne faisaient pas quelque chose d'ici peu il allait mourir vidé de son sang.

-S.... s'il vous plaît aidez le........ je je j'accepte de prendre toutes les sanctions.

Sa voix avait encore faiblit, elle sentait ces cordes vocales vibrer très fort lorsqu'elle parlait, cela lui faisait atrocement mal.

-Tu es bien une jedi, toujours à venir à l'aide à autruit. Mais soit, de toutes façons il ne sera d'aucune utilité si il meurt, tout homme vaut un prix au marché et il vaut mieux peu que rien.

Elle claqua des doigts et l'homme de la cantina s'avança et pris le corps inanimé de Draxley.

-Emmenez le dans la salle médicale et faîte le recoudre.

L'homme s’exécuta. Keila fut enchaînée sur une table qui bascula vers le haut laissant son corps à la merci des esclavagiste. Elle entendit un tiroir s'ouvrir et un fouet claquer. La vieille se positionna fa ce à son visage la mine réjouie.
Un coup de fouet cingla son dos et la pauvre perdit connaissance sur le coup avec en tête une profonde douleur.
Avatar de l’utilisateur
By Keila Dalen
#30836
Elle était dans un trou noir, ces pensées divaguaient, elle revoyait des images de son passé, comme-ci toute sa vie défilait. Cependant dans chacune de ces pensées la vieille dame ré-apparessait obstruant toute pensée positive. Elle ressentait un sentiment compliqué, elle voulait en finir avec, lui planter son sabre laser en plein cœur afin que tout cela soit enfin terminé. Elle sentait un profond sentiment de haine sortir de sa tête.

-Ressaisis toi !

Cette voix... Elle ne l'avait pas entendu depuis 3 ans, depuis qu'il était parti, depuis son combat contre le seigneur sith.

-La force est ton allié, tes pensées actuelles ne t'aideront pas, elle t'améneront a un point de non-retour, au côté obscur. Tu ne dois pas suivre cette voix Keila, tu es une jedi.

L'image de son défunt maître Cyniosis Jugo apparut devant elle, il était toujours le même comme la dernière fois qu'elle l'avait vu. Un sentiment de joie et un sentiment de tristesse se mêlèrent l'un à l'autre. Ce n'était pas possible, il était mort comment pouvait-il être là et lui parler. Etait-il venu la chercher ?

-C'est …. c'est un rêve...... vous êtes mort, ça ne peut-être vrai.
-Bien sur que c'est un rêve mais pourquoi les rêves ne pourraient ils pas être réalité ? Continue de suivre tes principes ma chère apprentie, suis la voix du jedi, ne laisse pas la haine t'envahir.
-Ou... Oui maître, vous me manquez tellement.


La silhouette se rapprocha d'elle et s’accroupit devant. Elle pouvait voir les détails de son visage, il avait son habituel sourire et ces yeux pétillaient de joie. Elle se prit à sourire elle aussi.

-Je serais toujours à tes côtés Keila, dans les moments difficiles récite toi le code du jedi. J'ai confiance en toi.

La silhouette commença à s'éloigner et à s'effacer, Keila le souffle court essaya de la rattraper tout en criant.

-MAÎTRE !!!!!
-Je suis fier de toi Keila, que la force soit avec toi.

L'ombre de Cyniosis Jugo s’effaça et la jeune jedi ouvrit les yeux. Elle resta dans cette position un long moment se ressassant cette conversation qu'elle venait d'avoir avec son défunt maître. Elle devait lui faire honneur, lui montrer qu'elle était capable de tenir.
Elle avait mal partout, en plus des courbatures due à la sous-nutrition elle sentait des brûlures dans son dos et elle se rappela des coups de fouet subis peu de temps avant. Elle avait l'impression qu'on bougeait. Elle se mis en position assise tant bien que mal et remarqua qu'elle était à bord d'un vaisseau. A côté d'elle il y avait Draxley qui dormait. Elle remarqua le moignon de son bras droit bandé et collé contre sa poitrine. Elle se passa la main dans les cheveux et remarqua qu'ils étaient totalement rasés. Elle aurait aimé avoir une glace devant elle pour voir l'état dans lequel elle était. Elle remarqua sur tout son corps des traces de coupures nettoyées. Elle était saine et sauve mais salement amochée et amoindrie, elle avait toujours ces menottes.
Un garde remarqua qu'elle était réveillée et il s'empressa de sortir, probablement pour prévenir la vieille.
Elle avait vu juste elle entendit le bruit particulier de la canne sur le sol. Elle tenta de rester calme, de réguler sa respiration, elle ferma les yeux tentant de faire le vide en elle. Elle devait garder son calme et la maîtrise d'elle même. Elle était une jedi, rien ne la détournerait de sa route.

-Tiens, tu es réveillée.

Keila ne répondit pas préférant l'esclavagiste se fatiguer à essayer de la faire sortir de ces gongs. Voyant le calme de la padawan elle ajouta.

-Tu sais bien pourquoi je m'occupe beaucoup de toi. Vous la vermine jedi vous vous prenez pour ce que vous n'êtes pas. Ou étiez vous lorsque l'Empire à vu le jour si ce n'est six pieds sous terre ? Vous êtes faibles, incompétents et tu es la preuve de cette incompétence jeune fille.
Demain tu seras vendue sur Tatooine à un riche marchand, quand à ton ami il sera vendu sur une autre planète. Je vous laisse faire vos adieux.


Elle tourna le dos à Keila qui était restée impassible devant la tentative ratée de la dame. Elle avait gardé les yeux fermés et le visage stoïque mais à l'intérieur un combat entre la paix et l'envie de massacrer la vieille avait fait rage. Son esprit était mis à rude épreuve mais elle ne pouvait se laisser dépasser par ces envies malsaines. Elle regagna son calme et regarda le pauvre Draxley toujours endormi.
Les heures passaient et la pièce du vaisseau était toujours silencieuse, personne n'osait prendre la parole sous peine d'être violemment frappé par un des chasseurs de prîmes chargés de les surveiller.
Draxley qui s'était réveillé était fiévreux, la sueur perlait sur son visage. Un repas léger leur fut servit, histoire qu'ils soient en forme avant de descendre de l'appareil. Keila ne put résister à la vue du repas devant elle, elle le dévora en quelques secondes et se sentit un tantinet revigorée, bien-sur ce n'était pas assez par rapport à tous ces jours sans manger mais un repas faisait le plus grand bien. Quelques 40 minutes plus tard, elle sentit le vaisseau descendre dans l'atmosphère et se poser sur la surface d'une planète qui était manifestement Tatooine. Elle regarda son ami Draxley dans les yeux et lui dit de la voix la plus forte dont elle était capable.

-Que la force soit avec toi mon ami.

Les membres de l'équipage lui intimèrent à elle et à d'autres de se lever pour s'apprêter à sortir. La jedi ne savait pas comment ça allait se passer mais elle était sûre d'une chose elle ne resterait pas longtemps l'esclave d'autrui.
La face cachée du destin

L'homme balafré n'en rajouta pas plus, p[…]

Dovi Desilijic

IDENTITE https://image.noelshack&#[…]

Ils étaient sur leur 31. Des criminels, chefs de[…]

Le Palais de Cendre

CT-01823 venait de se faire reprendre par l’Empe[…]

----------- Bureau de la Sécurité Impériale […]

État major de la nouvelle république, 3 heur[…]

Mairie Sanglante

Chapitre IX : Un heureux accident ... […]

Signaler une absence

Présent en demi teinte suite à une grosse blessure[…]