L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Bakura est une planète agréable au climat tempéré. Son économie repose sur l'exportation de générateurs de champs anti-gravitationnel et de fruits exotiques. Autrefois, la planète abritait une prison orbitale de l'Empire, mais celle-ci se crasha sur la surface lorsque la Nouvelle République reconquit la planète.
Gouvernement : Neutre - Grandes affinités avec Nouvelle République
Avatar de l’utilisateur
By Volthaïr Sovv
#3329
La surprise et l'incrédulité le partagèrent sur la passerelle du libérator alors qu'une décharge turbolaser venait mourir sur son bouclier déflecteur.

"-Mais ils sont déments ces mecs là!"

Mais le capitaine n'avait pas le temps d'épiloguer sur l'état mental de ces nouveaux ennemis:

"-Assez bavardé! Canonnier vous êtes autorisés à riposter!"

Un ordre tout droit tiré du manuel, et le feu des canons ioniques du libérators, maintenue en état d'alerte comme ordonné plus haut, ce déversa sur la marauder la plus proche. Les décharges ioniques filèrent au travers de l'espace avant de s'écraser contre le bouclier de sa cible, immédiatement suivis par les rayons bien plus mortels des turbolasers du vaisseau.

"-Machine! Diminuez notre propulsion! Je veux l'énergie répartie entre nos armes et le bouclier. Inutile de s'approcher plus que de nécessaire.
Maintenez la chasse en protection rapproché du vaisseau et soutenez là avec les batteries qui ne n'ont pas d'angle pour tirer sur la cible.
Poursuivez le tir sur la première marauder jusqu'à ce qu'elle rompe le combat ou donne des signes d'avaries critiques. On passera à la suivante ensuite."


Le capitaine vérifia que ses instructions étaient bien donnés, puis demanda un canal de discussions global:

"-Vaisseaux pirates, en accord avec les nouvelles réglementations anti piraterie vous allez être intégralement détruit. J'offre toutefois la chance de ce rendre à tous ceux qui abaisserons boucliers et armes et stopperons leur propulsion. C'est votre dernière chance..."

Avatar de l’utilisateur
By Démence
#3334
[font=Comic Sans Ms]« Hein ? La nouvelle règlementation ? »[/font]

[font=Comic Sans Ms]« Boss, on est dans la merde... »[/font]

[font=Comic Sans Ms]« Mais non, mais non... on va juste s'occuper d'eux comm pour les autres... Hop ! Toute la puissance sur les boucliers avant ! Et passez TOUTE l'énergie dans les deux turbolasers avant ! Passez aussi l'énergie des rayons tracteurs dedans ! Que la deuxième corvette passe dessous et attaque de l'arrière ! Pleine puissance sur ses boucliers et turbo dorsaux. Qu'ils utilisent à foison leurs rayons tracteurs, qu'on aligne ces N-1 !»[/font]


Stratégie mise en place en catastrophe, mais bon, les pirates étaient en général bien rodés à ce genre d'exercice. Les deux turbolasers avant crachèrent sur les boucliers du Liberator. Plus gros et mieux protégé, il n'en restait pas moins gentiment atteint par les deux turbolasers qui déversaient une très grande puissance de feu. Une trop grande puissance de feu. Un chasseur N-A malheureux passa juste sous le tir d'un des canon, et disparut plus en fondant qu'en explosant, et une petite quantité d'énergie restante vint même s'écraser sur les boucliers adverses après coup.

La deuxième Corvette passa sous le feu ennemi, ses turbos pointés sur le ventre du Liberator, endroit peu armé sur tout les vaisseaux existant. L'énergie passée dans les boucliers avant mettaient à mal les autres boucliers...

Mais la partie Bakuro-Sullustéenne n'en était pas mal en point pour autant. Les canons ioniques, merveilles qui pompaient l'énergie des systèmes ciblés, embarquaient toujours une quantité non négligeable d'énergie des boucliers avant que les turbo ne frappent. Autrement dit, les boucliers baissaient vite pour la Maraudeuse...

Et les chasseurs nubien, plus petits, plus rapides, un peu mieux armés et mieux protégés taillaient gentiment en pièce les Z-95 qu'on produisait encore pour les musées de l'Histoire Spatiale. Le bilan était annoncé d'office...

Bilan :

  • Liberator : 74% des boucliers avant, 99% boucliers arrière, 100% boucliers dorsaux, 43% boucliers ventraux.
  • 21 chasseurs N-1 restant

  • Marauder 1 : 54% des boucliers avant, 100% boucliers arrière, 98% boucliers dorsaux, 99% boucliers ventraux.
  • Marauder 2 : 94% des boucliers avant, 96% boucliers arrière, 88% boucliers dorsaux, 100% boucliers ventraux.
  • 13 Z-95 restant
Avatar de l’utilisateur
By Volthaïr Sovv
#3337
"-Commandant, la marauder de tête ne tir que avec ses deux turbolasers avant...

-Ils essaient de nous avoir à coup de calculette? On va voir quand et comment ils ce rendront compte que leur arme à un débit de tir maximale..."


Mais en parlant d’arithmétique, le Libérator allait donner la pleine mesure de celle ci. Les marauders approchant, ses turbolasers allaient avoir un peux moins d'angles mort.
La marauder de tête continuait de recevoir une alternance de tir ionique et turbolaser, plus nombreux que les siens.


"-Timonier faite nous pivoter sur notre axe avant!"

Lentement, le Libérator commença à tourner afin d'offrir à ses deux adversaires ses flancs bien garnis de turbolaser et batterie ionique.
A présent cerné de toute part, le croiseur de combat allait déverser toute sa puissance de feu sur les deux corvettes sur ses flancs et à bout portant s'il vous plait! L'énergie allait dans les boucliers et les armes, tandis que ses ennemis manœuvrant allaient être obligés de répartir dans les trois secteurs...

La chasse quand à elle, pouvait à présent affronter librement ses ennemis, les deux corvettes s'occupant du libérators...
Avatar de l’utilisateur
By Démence
#3374
"Coup de calculette" ?

[font=Comic Sans Ms]« Chef, les deux turbolasers crachent toute la puissance du vaisseau ! Les boucliers n'aiment pas trop ça ! Leur stratégie est très bonne ! »[/font]


Oui, ma stratégie est très bonne. Enfin bon, j'ai réglé l'IA sur "Facile" aussi, c'était juste un exercice... mais attend de jouer en "Brutal" pour voir...

Les chasseurs s'affrontaient. Pas besoin de disserter là-dessus.

Sinon, la stratégie dites de "l'Axe assassin" marcha à merveille, deux flancs bien garnis, oui... Ça couvrait du terrain. Ca plus les batteries ioniques, ça faisait du ménage... Sauf que l'énergie des réacteurs des Marauder fut basculée dans les armes et boucliers... Et oui, dans l'espace, on subissait un truc sympa, le "mouvement perpétuel", en gros, tu pars dans l'espace à 4,328 Km/h, et bah, dans 1 milliard d'années, sans avoir rien fait, tu te déplaces à 4,328 Km/h. Parce qu'il y a pas d'air pour te retenir, tu vois ? Aussi, pour se déplacer, il suffisait de donner une poussée, et c'était parti.

Si la technique n'était pas trop usitée, c'était parce que désactiver ses réacteurs, ça pouvait jouer des tours : la réactivation trop lente en cas de surprise pouvait vous mettre à un endroit peu désirable, et parce qu'il suffisait d'un micro-mouvement pour partir à la dérive dans une direction pas du tout voulue... Donc, le risque était là, mais il était voulut. Autrement dit, la corvette Marauder filait gentiment, mais sans pomper dans les réacteurs. Au point où elle en était, mieux valait faire souffrir l'adversaire.

Donc, pim pam poum, turbolaser ici, turbolaser là... Les engins mangeaient à tour de rôle, et bientôt, la corvette de face perdit ses boucliers avant.

[font=Comic Sans Ms]« Boss... c'est comme il a dit. »[/font]

[font=Comic Sans Ms]« Je sais j'ai plus de bouclier avant. Passez toute l'énergie sur ces boucliers avant, sinon on va... »[/font]


Il fut interrompu. Par une sorte de *Boum*. La tête de la Corvette explosa, et la petite navette profita de l'énergie dégagée qui poussait son 'corps' vers le bas pour piquer vers le vide.

*Et boum... quand vot' moteur fait boum...*

La Marauder 2 prit peur... enfin, l'équipage surtout. Le métal ça craint rien. Enfin, pas au sens propre. Oh, puis merde tiens, le bilan :

Bilan :

  • Liberator : 43% des boucliers avant, 87% boucliers arrière, 100% boucliers dorsaux, 25% boucliers ventraux.
  • 17 chasseurs N-1 restant

  • Marauder 1 : 0% des boucliers avant, 0% boucliers arrière, 0% boucliers dorsaux, 0% boucliers ventraux. En gros, elle est D-C-D.
  • Marauder 2 : 82% des boucliers avant, 92% boucliers arrière, 64% boucliers dorsaux, 100% boucliers ventraux.
  • 7 Z-95 restant
Avatar de l’utilisateur
By Volthaïr Sovv
#3443
Un cris de joie parcourue la passerelle du libérator alors qu'une première corvette marauder était envoyé par le fond. Les applaudissements fusaient de toute part mais un ordre sec du capitaine de vaisseau commandant l'appareil rappela tout le monde à l'ordre:

"-Suffis! Nous applaudirons quand nous aurons terminé, il en reste une! Timonier faite nous roulez sur tribord!

-Roulons sur tribord à vos ordres commandant!"


Avec la grâce d'un cétacé Mon Cal, le vaisseau pivota sur lui même face à la dernière corvette marauder. L'idée était d'exposer à présent le dos du vaisseau, dont le bouclier tenait le mieux, ceci pour laisser reposer les autres partie sérieusement mises à mal.
Dans la même veine, on aurait presque la totalité des batteries ioniques et turbolasers capables de frapper en un seul point du vaisseau ennemi. Enfin presque quoi...Aucune stratégie n'est parfaite!


"-Canonnier! Concentrez la puissance de feu d'une salve turbolaser pour faire tomber son bouclier. Pleine charge sur les canons ioniques ensuite je veux la neutraliser, à mon ordre!

Leader Bakurien ici vaisseau mère. Engagez à deux contre un et conservez un trinôme pour une attaque jumelé à la torpille sur l'avant de la corvette ennemie."


A deux contre un, le N-1 devraient parvenir à surpasser les Z-95 pirates sans guère de difficultés. En envoyant un trinôme attaquer à la torpille, suivis d'un tir turbolaser, le commandant désirait tomber le bouclier adverse avant de neutraliser le vaisseau par un tir concentré aux canons ioniques.

Restait à voir si on allait plier là le combat, ou si "quelque" chose allait encore donner du fil à retordre à la formation sullustéano-bakurienne.
Avatar de l’utilisateur
By Démence
#3446
Il fallait toujours faire attention avec les vaisseaux penchés, même légèrement... Tout les vaisseaux n'étaient pas équipés de générateur de gravité au plancher, ce genre de truc était montés sur gyroscopes pour que le générateur reste droit comme le vaisseau... Mais hélas, pencher son vaisseau en avant nécessitait un recalibrage léger des gyroscopes et du générateur en question... Très facile.

Tout ne pouvait que fonctionner.

Aucun facteur ne pouvait interférer...

Sauf que...

Aucun facteur n'interféra. Ils se penchèrent en avant et firent feu. Turbolasers à pleine puissance, boucliers dorsaux renforcés, tout était bon. Les petits traits se confrontaient à de semblables petits traits. Mais un Liberator c'est plus gros et mieux armé qu'une Marauder, aussi les halo verts disparurent vite et quelques explosions retentirent. Un morceau de la coque se détacha sous l'impact de trois torpilles à protons... Le trinôme s'était désengagé trop tard et achevait la Marauder... en lui coupant la tête. Les turbolasers ennemies se turent... Mais le vaisseau ne bougea pas. L'énergie dégagée ne suffit pas à déclencher de trop fortes poussées pour faire dériver le vaisseau, et la coupure était propre. Le vaisseau ennemi devait déjà être plongé dans le vide spatial maintenant, on voyait même des centaines de câbles pendouiller dans le vide et dans le noir profond du tapis spatial. Certains artilleurs tentèrent d'aider les N-1 à venir à bout des derniers Z-95, presque en vain. Ils firent deux cartons.

[font=Comic Sans Ms]« Bien chef, leur vaisseau est immobilisé... doit-on envoyer des hommes en combinaisons pressurisées pour estimer la valeur des soutes ? »[/font]


Ahah. Attente de la réponse...

Bilan :

  • Liberator : 21% des boucliers avant, 89% boucliers arrière, 85% boucliers dorsaux, 27% boucliers ventraux.
  • 11 chasseurs N-1 restant

  • Marauder 1 : 0% des boucliers avant, 0% boucliers arrière, 0% boucliers dorsaux, 0% boucliers ventraux. En gros, elle est D-C-D.
  • Marauder 2 : 0% des boucliers avant, 0% boucliers arrière, 0% boucliers dorsaux, 0% boucliers ventraux. En gros, elle est D-C-D, mais exploitable.
  • 0 Z-95 restant
Avatar de l’utilisateur
By Volthaïr Sovv
#3447
Cette fois s'était terminé. Les deux corvettes marauders venaient d'être rayés de l'espace, leur escorte de chasse de même. A présent il fallait achever le travail...

"-Stabilisez nous et récupérer nos pilotes. Remises en état de tout les chasseurs. Envoyez juste un N-1 auprès des mineurs pour vérifier que tout va bien, et un autre en reconnaissance de la marauders détruite.
Lorsque nous serons sur qu'aucun piège absolument dément ne nous attend, envoyez moi une escouade en combinaison aborder les restes de la corvettes. En premier lieux l'interface informatique, s'il en reste, ainsi que d'éventuels blessés. Enfin voyez s'ils ne transporte pas quelque chose d'utile.

Enfin contactez moi les mineurs. Peut être ne seront ils pas reconnaissants, mais à tout le moins vérifions qu'ils vont bien."

Avatar de l’utilisateur
By Démence
#3455
La navette était désactivée, et aucun système ne semblait encore en état de marche selon les senseurs. Aucun signe de vie ne semblait venir de l'intérieur.

Les mineurs accueillirent le section de sauvetage avec un soupir de soulagement. Si les raids s'arrêtaient, ils ne pouvaient qu'être contents. Après, Bakurien, Sullustéen, ils s'en shampouinaient un peu les cacahuètes.

L'escouade en combinaison composée de cinq hommes armés, au cas où, pénétra la corvette par la tête décapitée. La porte étant sectionnée avec la tête, le vide intersidéral s'était infiltré à l'intérieur, tuant insidieusement tout l'équipage. On voyait des corps gelés instantanément flotter, les vêtements flottants et accompagnés dans leur ballet dépressurisé par les derniers objets qu'ils tenaient en main lors de leur mort. Des cartes de sabacc, des armes de poing, du papier-cul... et on trouva même un [CENSORED]. Quand on savait qu'un quart d'heure plus tôt, c'était la guerre ouverte, on pouvait trouver ça un peu bizarre. Surtout pour le [CENSORED].

Le commando avança dans le vaisseau où régnait la mort, lumières frontales à fond en formation serrée. Le hangar ne contenait pas grand chose, juste quatre caisses frappés d'un symbole aussi familier qu'inquiétant...

Image
Avatar de l’utilisateur
By Volthaïr Sovv
#3532
"-Ho putain!..."

L'expression, parfaitement de circonstance le lecteur en conviendra, fut relayé sur tout le réseau com du commando, lui même relié à la passerelle de commandement du Libérators.
Dans la soute tout en chacun ce figea, échangeant des regards inquiets entre les combinaisons pressurisés.


"-Et maintenant on fait quoi sergent?"

Le sergent réfléchit. Longuement. Pendant plusieurs minutes, ce fut le silence complet. Les cinq sullustéens en armures ne bougeaient pas d'un pouce, un observateur étranger aurait même pus ce demander s'ils étaient vivants.
Finalement la voie du sergent s'éleva à nouveau en direction de ses hommes:


"-Ok les gars. Souples sur les pattes arrières. Si ça devait exploser juste comme ça des turbolasers percutant la coque et l'arrachant s'en seraient déjà chargés. On ouvre avec douceur. Si ce sont bien des ogives nucléaires le pacha saura quoi faire. S'il s'agis de matière radioactives, nos combinaisons contre le vide spatiale et les radiations solaires devraient suffire."

Le sergent espérait sa voie aussi calme et assuré que possible, alors que lui même doutait plus vite qu'un tueur des mers de Naboo avale sa proie.
Approchant de la caisse ouverte, le sergent utilisa sa caméra embarqué pour que le capitaine du vaisseau puisse voir de quoi il retournait...

Avatar de l’utilisateur
By Démence
#3618
Un commando trouva par là une clé Torx de gros diamètre, qui correspondait aux 'serrures' sur les caissons. Il trouva aussi un compteur Geiger, pour mesurer l'intensité radioactive. Aucune émission caisson fermé. Sûrement doublé de plomb. Un des commando ouvrit le caisson, lumières frontales allumées, et le Geiger s'affola. Les radiations étaient gargantuesques. Mais le contenu du caisson avait aussi de quoi s'interroger...

C'était un corps. Une espèce inconnue de la galaxie, à l'apparence momifiée, qui crispait ses doigts autour d'une sorte de poignard argenté qui luisait d'un éclat blanc comme une comète.

[font=Comic Sans Ms]« Monsieur... vous voyez ce que je vois ? »[/font]

[font=Comic Sans Ms]« Je vois ça, sergent... On fouille dans les archives du vaisseau pour trouver une correspondance raciale. »[/font]


La recherche se révéla infructueuse. Les trois autres caissons contenaient la même chose, trois corps inanimés.

[font=Comic Sans Ms]« Monsieur, doit-on les ramen... »[/font]


Le commando sursauta et fit un bond en arrière. Quelque chose avait frôlé son bras. Le corps inanimé. Il agitait son bras... et sa bouche se tordait dans un rictus de douleur.

[font=Comic Sans Ms]« Garde... »[/font]


Le corps parlait d'une voie spectrale, lointaine, fantomatique. Une voie morte qui revenait d'outre-tombe...

[font=Comic Sans Ms]« Prenez... garde... »[/font]


Le corps retomba dans le caisson... et s'évapora définitivement. Les images étaient enregistrées, mais les corps en eux-mêmes seraient inexploitables s'ils n'existaient plus. Les trois autres subirent le même sort.

[font=Comic Sans Ms]« Chef, que fait-on ? »[/font]
Dés et compétences

Comme on s'est un peu échauffés sur le salon #agor[…]

Un Hutt et des Jeux...

https://lh3.googleusercontent.com/pr[…]

Vol l'air décontracté [PV Rena]

https://game-guide.fr/wp-content/uploads[…]

L es programmes de Demeren avaient été bien vit[…]

Les mésaventures d'Alyxtra Ma-Oon

Investigation et Introspection Partie II Pr[…]

PNJs de l'Ordre Sith

Lyran IV https://i59.s[…]

Que s’était-il passé ? Agata avait ouvert un œil[…]

Il était un être majestueux. Une entité toute pu[…]