L'Armée des Ombres

Saison XI Cliquez ici pour voir l'intro...

Avatar de l’utilisateur
By Amertume
#30320
Les formes de combat au sabre


Un Manipulateur de la Force digne de ce nom possède une arme autrement plus concrète que son esprit pour se battre, se défendre et/ou apporter paix ou désolation : son sabre laser.

Mais il va de soit qu'un sabre laser, un objet capable de trancher même le plus dur des métaux, ne se manie pas comme un couteau à beurre. Il faut savoir s'en servir, d'une pour s'en servir efficacement face à l'ennemi, mais aussi pour éviter de se couper une jambe par mégarde. Aussi certains individus ont inventé des formes différentes, à la base pour apprendre à bien se servir de leur arme, et d'autre part pour adapter sa pratique selon sa psychologie et ses aspirations.

« Jag, tu sais te servir d'un sabre laser ?
Je connais les bases. Ne pas l'attraper par le côté qui brille. »
Jaina Solo et Jagged Fel, Fureur


Les règles sur les colonnes Apprenti, Chevalier et Maître ainsi que le principe des flèches dorées sont les mêmes que sur les pouvoirs de la Force, au point V.

Note : La Forme I (Schii-Cho) est obligatoire pour tout personnage forceux débutant, qu'il soit apprenti ou plus, elle compte dans le total des formes apprises. Exemple: vous êtes grade apprenti et avez droit à 2 formes, Schii-Cho doit donc être la première de ces 2 formes.

Image


  • (Forme I) Shii Cho : Cette Forme de combat comprend toutes les techniques de base du maniement de l’épée, incluant les mouvements d'attaques, de ripostes, de gardes, de parades et d'esquives. En raison de son caractère basique, que l'on pourrait qualifier aujourd'hui de simpliste, la Forme I est donc toujours la première Forme de combat au sabre laser qu’inculquent les mentors à leurs jeunes disciples avant de leur enseigner les autres Formes, autrement plus complexes.

  • (Forme II) Makashi : Dans la pratique, la Forme II ou Makashi est l’une des Formes de combat les plus élégantes et les plus gracieuses qui soit, et consiste à porter la précision de la manipulation d'un sabre laser à son plus haut degré de dextérité. Maîtriser parfaitement cette Forme révèle un véritable raffinement de l'exécuteur dans l’art du sabre laser. Le Comte Dooku, soulignant ainsi son passé aristocratique, porta sa préférence sur la Forme II.

  • (Forme III) Soresu : Essentiellement défensive, la Forme de combat III enseigne, ce qui la démarque nettement des autres Formes, la déviation des tirs de blasters, permettant ainsi à son utilisateur de bénéficier d'une protection améliorée, créant un dôme de protection virtuel, grâce à une suite de mouvements brefs et efficaces qui n'exposent qu'un minimum de zones du corps pendant une durée très courte.

  • (Forme IV) Ataru : Puisant dans les ressources physiques d'un Jedi, la Forme IV ou Ataru demande un investissement complet de son utilisateur. Eprouvante physiquement, la Forme IV est un indicateur assez intéressant sur la symbiose entre le combattant la pratiquant et la Force : en effet, afin de ne pas être exténué dès les premières minutes du combat, le Jedi laisse la Force investir son corps afin d’avoir accès à une source d’énergie théoriquement illimitée, ce qui est plus que recommandé pour l'emploi de la Forme IV.

  • (Forme V) Djem So : Si la Forme III était principalement axée sur les mouvements de parade, la Forme V, quant à elle, se concentrait plus sur ceux d'attaque et leur puissance, et enseignait notamment à son utilisateur à bloquer et à dévier un tir de blaster, à l'instar de la Forme III, mais en le renvoyant délibérément vers son expéditeur, transformant ainsi le sabre laser en arme offensive.

  • (Forme VI) Niman : Son surnom de Forme des diplomates vient du fait que la Forme VI ou Niman n'exige que peu d'efforts physiques, contrairement aux autres Formes de combat enseignées. Ce caractère modéré dans l'exercice de la Forme VI permettait par conséquent aux Jedi qui l'emploient de mieux se concentrer sur d'autres aspects de leur rôle, notamment la perception de la Force, la suggestion, la stratégie politique et la négociation. Le Niman permet à son utilisateur d’être plus efficient dans l’utilisation de pouvoirs de la Force pendant un duel.


  • (Forme VII) Vaapad : La Forme VII puise sa puissance dans une réserve d'émotions profondes, ce qui nécessite de s'approcher dangereusement des techniques Sith, ces dernières faisant souvent appel à la colère et à la haine; une telle pratique risquerait de submerger le duelliste par une vague d'émotions incontrôlables et de le faire basculer à tout moment vers le Côté Obscur de la Force. Elle nécessite un apprentissage constant.

  • Juyo : Le Juyo est une forme laissée inachevée par les Jedi et jugée trop dangereuse puisqu’elle rapproche son utilisateur du Côté Obscur en faisant us des émotions pendant le combat. Jugée contraire aux règles Jedi (notamment le mantra : “Il n’y a pas d’émotions, il y a la Paix”) elle est tombée en désuétude depuis la création du Vaapad et est devenue plus la forme des Sith que des Jedi.

  • Sokan : Développée par d’anciens maîtres d'armes Jedi, l’arcane combinait évasion, mobilité et vélocité et d’autres techniques notamment issue de l’Ataru, la Forme IV. Le Sokan est donc une technique véloce, reposant sur des frappes rapides et brèves. Le duelliste cherche à mettre en exergue les failles de l’adversaire par des mouvements amples et des impulsions aléatoires. Plus qu’une forme à part entière, le Sokan repose sur un principe simple : s’aider du terrain pour prendre l’avantage sur son opposant.

  • Shien : Le Shien est l’autre facette de la Forme V, avec la même propension à l’agressivité que le Djem So permet. Le principe est simple puisque les tenants de cette forme se servent du sabre non pour dévier les tirs de blasters mais bien pour les renvoyer aux tireurs.
    (A noter que le Shien sera dorénavant remis avec le Djem So, les deux faisant partie de l’ensemble correspondant à la Forme V)

  • Jar’Kai : En soit, la pratique de cet art n’est pas d’une complexité exacerbée. En effet, un pratiquant du Jar’Kai se distingue surtout par l’utilisation de deux sabres laser. En règle générale, l’un des sabres est utilisé exclusivement pour les phases offensives, tandis que l’autre est principalement utilisé pour la défense du Jedi.

  • Zez'Kai : La similitude de cette forme avec le Jar'Kai est l'utilisation de deux lames au lieu d'une en combat, mais reste différent de par la nature de l'arme : là où avant il y avait deux sabre laser, le Zez'kai enseigne l'art de se servir d'un sabre laser unique à double lame. Il s'agit d'une Forme dangereuse car elle nécessite une excellente coordination, sans quoi l'utilisateur risquerait de se blesser avec l'une des deux lames du sabre. Le Zez'Kai est un style complexe, peut-être moins polyvalent que la Forme X, mais plus physique et plus puissant. Le sabre se maniant comme un bâton de combat à deux lames liées, il permet des enchaînements très réactifs. Dark Maul est son utilisateur le plus connu.

  • Dun Möch : Le Dun Möch est une forme de combat particulière, puisqu’elle agit à la fois sur l’aspect physique et l’aspect psychologique de l’adversaire. Les Sith sont connus pour leur désir de domination : c'est pourquoi, ils ont développé différentes possibilités afin de briser le mental de leurs rivaux pour mieux les vaincre. Le Dun Möch en est l’une des représentations les plus connues.


  • Tràkata : Elle est davantage considérée comme une variante, une botte, puisque l’utilisation du sabre laser en lui-même n’est sollicitée qu’une seule fois. L’utilisateur, lors d’un affrontement, se voit forcé d’avoir le sabre laser dans une main, en position éteinte. Ainsi, pendant toute la première partie du duel, le Jedi ne peut utiliser que la Force pour esquiver les attaques ennemies.

  • Mains nues : Consiste à savoir se battre sans sabre laser, après sa perte, ou par choix personnel. Il existe plusieurs techniques de combat à mains nues que même les profanes utilisent, le Teräs Kasi, l'Echani, ou d'autres techniques millénaires utilisées par les peuplades guerrières et les mercenaires. Cette forme n'est pas une forme à proprement parler, puisqu'elle englobe beaucoup de techniques de combat. En sélectionnant une forme de combat à Mains Nues, vous pourrez choisir de maîtriser :
    • Teräs Käsi
    • Echani
    • Gravik-Nez
    • Hijkata
    • K'Tara
    • K'Thri
    • Sholân Kha
    • Tae-Jitsu
    • Tal-Gun
    Attention ! Vous ne pouvez choisir qu'UNE seule discipline de combat à mains nues ! Autrement vous devrez "dépenser" une forme supplémentaire pour en apprendre une deuxième. Ces formes peuvent être augmentées au même titre que les autres, et passer de [Connu] à [Pratiqué] puis [Maîtrisé].
Le retour à la maison

L'idée était bonne mais également dangereuse. Outr[…]

[Roon] Un simple service

Bordure Extérieure – Système Roon – Roon […]

Apoastre

L’Empereur exprimait sa colère, les journalistes[…]

Tu aimes regarder les gens mourir ? T’es pas ne[…]