L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Célèbre pour être un des Mondes Fondateurs de l'Ancienne République, Rendili est un monde qui oscille entre industrialisation et préservation de l'environnement, malgré une très forte population. La planète abrite également le siège de la puissante et réputée Rendili Star Drive et a choisi de rejoindre la Nouvelle République.
Gouvernement : Nouvelle République
Avatar de l’utilisateur
By Amaury Korsh
#32573


C’était devenu une obesession pour Amaury, depuis plusieurs maintenant, il passait des journées entières à travailler son projet et à le développer, esquissant plusieurs ébauches d’armures, s’inspirant par moment de certains modèles d’armures existantes afin de se faciliter la tâche. Des heures et des heures de travail intensif et très peu de temps de repos pour obtenir une vue d’ensemble de ce qu’il voulait réaliser.

Il fallait désormais qu’il arrive à convaincre le Conseil d’Administration de la Rendili Star Drive du bien fondé de ses intentions et ce ne serait pas chose aisée, le C.A était assez conservateur et hésitait depuis plusieurs mois à accepter les plans de modernisation des vaisseaux produits par l’entreprise alors quand Amaury allait leur présenter son projet d’armure de combat personnalisé, il s’attendait déjà à des protestations et des éclats de la part de certains membres. Mais qu’importe, il fallait en passer et après avoir rassemblé toutes ses notes concernant le fruit de son dur labeur, il prit la direction du lieu de la réunion, suivi de près par Josh.

Aucune parole n’avait été échangé entre les deux hommes le temps du trajet et une fois arrivé à bon port, Amaury s’installa dans son siège, en bout de table, faisant face aux membres du Conseil d’Administration, bien décidé à convaincre cette bandes de vieux fainéants à réagir et à enfin accepter que des changements ait lieu au sein de l’entreprise.


[Amaury Korsh, P.D.G de la Rendili Star Drive et Prince de Rendili]
« Bien messieurs, maintenant que nous sommes tous réunis, cette nouvelle réunion du conseil d'administration peut commencer, je vous prie de m’excuser pour ces quelques minutes de retard, des dossiers ont retenus mon attention jusqu’à la dernière minute.

Je ne reviendrai pas sur les projets de modernisation de notre gamme de produits, projets qui ne vous a guère emballés lors de sa présentation. Aujourd’hui, je souhaite attirer votre attention sur un autre projet qui a retenu une grande partie de mon attention ces derniers mois.

Je ne vous apprendrai rien de nouveau en parlant du besoin de sécurité dont les habitants de cette galaxie ont besoin, c’est un fait que nous pouvons tous aisément vérifier. Le crime est florissant dans certains secteurs de la Galaxie et les pires raclures n’hésitent pas à profiter du manque flagrant de sécurité dans ces secteurs pour amasser toujours plus d’argents. La menace Sith n’est également pas si loin que ça et que pouvons nous faire face à de tels êtres à part s’en remettre aux Jedi?

Aussi ais-je travaillé sur un projet ambitieux, qui se révèle extrêmement coûteux et demandera du temps avant qu’il n’arrive à terme mais je pense, j’en suis même convaincu, que nous en aurons besoin. Si vous me le permettez, voici le projet “Red Dawn”. Alors qu’est ce que le projet “Red Dawn” me direz-vous? Si vous voulez bien la peine de regarder l’écran qui se trouve face à moi, voici à quoi ressemble “Red Dawn”.
»



« Comme vous pouvez désormais le voir, “Red Dawn” est une armure de combat personnalisé. Actuellement, l’armure est adapté à quelqu’un faisant mes mensurations mais cela peut s’arranger pour qu’elle soit automatiquement adaptée à la personne grâce à un savant mélange de technologie dernier cri et de génétique. Je vous rassure, je n'ai nullement l'intention de me reconvertir dans une carrière militaire, soyez assuré que je serai encore là pendant de nombreuses années.

Comme précisé, “Red Dawn” est une armure de combat personnalisé, ce qui veut dire que son porteur peut soumettre au Département Marketing & Ventes n’importe quel cahier des charges auxquels nous devrons être capable de répondre positivement. Mais avant d’aborder cette partie, voici les caractéristiques communes à chaque armure que nous pourrions être amenés à vendre.Ainsi que quelques précisions supplémentaires afin de ne pas vous laisser dans le flou.

  • Le porteur de l’armure portera une combinaison lui permettant même de supporter la gravité 0 (il pourra donc aller dans l’espace et y survivre). L’armure sera également équipé d’un système de survie en milieu hostile de tout genre, que ce soit en pleine canicule comme sur une planète glaciale ou encore dans une zone contaminée par des gaz toxiques, l’armure permettra à son porteur de survivre dans n’importe quel condition.
  • L'armure sera également équipée de servomoteurs permettant d'augmenter la force, la vitesse, l'endurance et autres caractéristiques physiques de l'utilisateur.
  • L’armure disposera d’un système de visée et de guidage directement lié aux yeux de son porteur. Egalement, le porteur de l’armure pourra visualiser dans son casque ses signes vitaux, les conditions climatiques, communiquer avec l’interlocuteur de son choix et bien d’autres fonctionnalités.
  • L’armure disposera également d’une signature génétique, elle ne sera adaptée que pour un seul porteur et uniquement pour celui-ci. Elle disposera également d’un système d’injections d’ampoules de bacta afin de soigner le porteur en cas de blessures. De même, d’autres toxines stimulantes ou soignantes peuvent être injectés par l’armure en intraveineuse si son porteur en éprouve le besoin.
  • L'armement de l’armure variera en fonction des exigences du client.
  • Chaque armure disposera également d’une arme unique, choisi par son utilisateur.
  • De même que chaque armure aura son arme propre choisi par son porteur, chaque armure sera personnalisé en fonction des goûts et des choix de son utilisateur.

Passons désormais au point le plus important du projet et c’est de loin celui qui permettra à l’entreprise de se démarquer, les armures seront construits dans le métal choisi par le client. Si demain, un client désire une armure faite de Phrik, nous devrons alors avoir à notre disposition les matières premières nécessaires à sa conception, à savoir du Phrikite et du Tyridium. Si un autre client désire du Cortosis, nous devrons également pouvoir répondre à cette demande.

Voici donc ce que je vous propose en ce jour messieurs : nous trouvons un partenaire commercial susceptible de nous fournir les matières premières nécessaires de base (comme le Duracier et le Tyridum) et en parallèle, il faudra financer une campagne de prospection minière afin de trouver des gisements de Phrikite et de Cortosis pour les exploiter.

Si la première partie se passe sans encombres, nous pourrons alors lancer une campagne de publicité d’ampleur galactique afin de promouvoir notre nouvelle gamme de produits. Il va s’en dire que toute vente d’armure de combat personnalisé à destination de l’Empire sera interdite et tout sera établi afin d’éviter que de tels bijoux de technologies tombent entre de mauvaises mains.

Avez-vous des questions? Des points que vous souhaitez voir approfondi? J’attend vos avis messieurs.
»
Avatar de l’utilisateur
By Amertume
#32908
On a coutume d'imaginer un conseil d'administration comme une assemblée de binoclards moches, habillés en costume plus riches que le PIB d'une ville entière mais quand même assez laids, encore plus vieux que ne l'était le bon Palpatine quand il a cassé sa pipe et avec une haleine tellement infâme qu'il faut s'asperger de litres d'eau de Cologne pour supporter ça. Rajoutez la bonne dose de sueur qui doit sentir bon les aisselles quand on fait un brainstorming pendant plusieurs heures et vous obtenez une scène ragoûtante au possible. Pardon, je voulais dire dégoûtante, autant pour moi.

Une fois n'est pas coutume, la chose était différente pour le conseil d'administration de la Star Drive. Oh attention, il y avait bien 2 ou 3 individus un peu âgés, les stéréotypes ont la vie dure parce que souvent ils partent d'un fond de vérité. Et l'un d'eux avait une odeur corporelle qui laissait fortement à désirer, assurément. Mais sinon on avait plutôt affaire au club de la haute qu'à la réunion des anciens combattants si vous me permettez l'expression.

Une bonne douzaine d'investisseurs et actionnaires de l'entreprise étaient assis là en table ronde (en fait ovale plutôt, mais vous saisissez l'idée), à écouter attentivement le PDG les instruire de sa nouvelle brillante et de fait coûteuse idée pour l'avenir de l'entreprise. A en juger par les expressions sur leurs visages que put voir le playboy inénarrable une fois son exposé terminé, il aurait eu plus de résultats en les suicidant par défenestration. En plus il fait chaud dans cette fichue pièce, personne ne serait surpris d'apprendre que par une malchance incroyable ils ont tous glissé en s'appuyant sur la fenêtre ouverte. Ce serait pas la première fois qu'un tragique accident arrive.

Mais je m'égare.

Certains avaient l'air franchement déroutés, perdus, d'autres semblaient alarmés, d'autres encore semblaient un peu en colère, les autres avaient le visage fermé. On pouvait espérer que parmi ces derniers, Amaury avait des amis, même si on ne pouvait pas en être sûr. Jon Spiro, l'un des actionnaires, 58 ans, lunettes sur ses yeux, cheveux coupés courts sur un crâne en partie chauve, une vraie gueule d'amour donc, croisa les bras et serra ses mains, poussa un long soupir désabusé avant de jeter un regard presque triste au PDG. Ça sent les ennuis ou je ne m'y connais pas.

Amaury, Amaury... Amaury, Amaury, Amaury... Décidément, vous n'en finissez plus avec vos projets démesurés. Mon garçon (faisant fi du fait qu'ils avaient peu d'années d'écart mais passons), vous me faites peur vous savez. Je commence à craindre que vous ne soyez plus capable de prendre les bonnes décisions. Une armure de combat personnalisée ? Mais allons donc, vous savez quelle est notre spécialité ici ? Nous construisons des vaisseaux spatiaux dont la moitié sont conçus pour la guerre ! Des vaisseaux, pas des armures de combat !

Moi ce serait plutôt la perspective du coût potentiel en investissement qui m'inquiéterait. Disons que nous n'avons pas non plus un fond de financement inépuisable, nous commençons seulement depuis quelques années à nous remettre de l'épouvantable pression économique sous le règne impérial. Cet argent que nous utiliserons pour ceci, nous ne l'aurons pas à disposition pour en financer d'autres. Or, je préférerais plutôt financer 10 projets bien moins lourds mais bien plus susceptibles de nous rapporter, même moins, de l'argent sous peu.

Personnellement ce qui m'inquiète c'est la concurrence. Il existe déjà des poids lourds sur le marché de l'armement et protection individuel, nous serions le petit nouveau qui veut marcher sur les plates-bandes des mastodontes. Ce serait très risqué et difficile d'y percer avec ce concept qui au demeurant est tout à fait audacieux je n'ai pas honte de l'admettre.

Audacieux. Dans la bouche d'un actionnaire, ça peut autant être un compliment qu'un juron parce que ça peut autant désigner un coup de poker qui paie qu'un gouffre à pognon qui va vous mettre sur la paille. A vous de voir comment vous prenez cette mention de l'adjectif par l'actionnaire Darwi Odrade, 33 ans, célibataire, aussi féroce en affaires qu'en amour, réputation aussi sulfureuse dans la haute société de Rendili que probablement exagérée. Après tout, on n'atteint pas un poste comme le sien simplement en jouant au chat avec les bonnes personnes si vous voyez ce que je veux dire.

Eh bien pour ma part je dois dire que le concept m'intrigue fortement. Certes c'est risqué, certes ça va probablement coûter très cher. Certes, on va se frotter aux géants de l'industrie de l'armement individuel - je ne serais pas étonné que certains tentent de nous couler juridiquement en nous accusant de concurrence déloyale d'ailleurs - et certes, ça risque de prendre beaucoup, beaucoup de temps avant qu'on ne puisse rentabiliser quoi que ce soit. Mais après tout, c'est aussi le but d'une entreprise que de croître et se diversifier. Et puis jusqu'ici, Monsieur Korsh ne nous a jamais déçu avec ses initiatives, dois-je vous rappeler qu'il a travaillé sur le Victoire, le Victoire II et la Frégate Mk II qui sont aujourd'hui nos produits fétiches ?

Dites-nous en plus Monsieur Korsh, je vous prie. Et soyez plus convaincants pour ceux d'entre nous qui sommes... Sceptiques. Vous avez toute notre attention.
#33014
Il avait voulu des réactions et force était de constater qu’il n’en manquait pas, certaines plus virulentes que d’autres. Il lui faudrait rappeler à quelques uns des membres du conseil que c’était lui le seul homme à la barre de l’entreprise, il se devait certes de les consulter en cas d’importante décision et ils pouvaient à tout moment le répudier en cas de manquement grave nuisant aux intérêts de la Rendili Star Drive mais jusqu’à maintenant, personne n’avait laissé suggérer une telle idée. Jusqu’à aujourd’hui…

Jon Spiro faisait partie des plus anciens membres du Conseil, il y était déjà au temps de Vyserin et faisait partie de ceux qui s’opposaient de manière récurrente aux divers projets qui étaient mis sur la table afin de relancer et de dynamiser la Rendili Star Drive. Il protestait généralement pour la forme, afin d’apporter un semblant de résistance afin que le Conseil ne suive pas sans réfléchir les idées qu’on leur soumettait. Mais cette fois, Spiro laissait sous-entendre qu’il songeait à demander la démission du P.D.G, une menace à peine voilée et un ton trop familier et condescendant, une piqûre de rappel s’imposait.


« Mon cher Jon, je ne suis ni votre garçon ni atteint de folie, je n’impose nullement le lancement d’une gamme d’armures de combats personnalisées, je viens vous soumettre l’idée dans le but de diversifier nos activités tout en restant dans le domaine militaire, tout en étant conscient que le coût d’un projet de cette envergure sera très certainement élevée. Mais si nous voulons redonner sa grandeur passée à la Rendili Star Drive, nous devons être capable de voir grand, plus grand encore que ceux qui nous ont tous précédès à nos postes respectifs. il se peut que mes projets soient démesurés, je le reconnais moi-même, j’aime voir grand mais je le fais uniquement en prenant en compte les intêréts de l’entreprise dont on m’a confié les rênes. »

Il marqua une courte pause, prenant le temps de boire un peu d’eau, avant de se lever, un stylo dans la main gauche tandis que de l’autre main, la droite donc, il ouvrit l’une des fenêtres afin qu’un courant d’air frais puisse rafraîchir les personnes présentes à cette réunion au sommet. Il avait entendu plusieurs avis mais il y en a un qu’il attendait plus que tout autre mais il semblerait, au vu de ses traits inexpressifs que le Directeur-Adjoint, et membre du Direx, réservait son jugement pour plus tard.

« J’ai entendu vos questions et avis sur le sujet, vous désirez plus d’éclaircissement et de garanties et je tâcherai de vous les apporter.

En effet, un tel projet ne rapportera pas immédiatement les bénéfices nécessaires à pallier l’investissement que cela pourrait nous coûter. Alors comment faire pour réussir à éviter le gouffre financier que peut représenter Red Dawn?

Comme je l’ai mentionné plus tôt, nous pouvons d’ors et déjà lancer une campagne de propesction minière ciblant principalement les minerais dont nous pourrions avoir besoin, je songe notamment au Duracier et au Tyridium, pour ne citer qu’eux, nous pourrions également envisager de propescter, d’extraire et de raffiner nous même un grand nombre de minerais afin de devenir auto-suffisant pour la production de nos vaisseaux tout en vendant le surplus afin d’engranger des revenues supplémentaires. Plusieurs mines répartis sur divers mondes réputés pour la richesse de leurs sous-sols, comme certaines planètes du Secteur Corporatif entre autre, pourrait à court terme nous être profitable. Toujours sur les minerais, le Phrikite nous coûtera certainement plus cher à prospecter et à extraire mais nous pouvons en réduire les coûts grâce aux éléments cités juste avant, en nous servant de la potentielle propesction minière, mieux vaut une seule campagne de prospection à grande échelle plutôt que plusieurs d’envergure moindre mais plus coûteuse.

Concernant les armures à proprement parler, je comprend la réserve de la plupart d’entre vous, j’ai longtemps hésité moi-même à vous le présenter tant que je ne jugeais pas que Red Dawn disposait de tous les élements nécessaires ou presque à son lancement. Concrètement, que risquons-nous à l’heure actuelle?

En osant le pari de l’armement et de la protection individuelle, nous prenons certes un gros risque mais un risque calculé, je m’explique. Le modèle d’armure ne s’inspire à proprement parlé d’aucune armure existante ou ayant existé, son design ainsi que ses formes ont étés entièrement pensés et travaillés par mes soins. De même, en cas de lancement officiel de la gamme d’armures, qui sera exclusivement réservé aux armées néos-républicaines et gouvernements pro-républicains, les divers brevets seront estampillés Rendili Star Drive et seront notre propriété exclusive, nul n’y aura accès à part nous. »


Une nouvelle pause, un nouveau verre d’eau descendu en trois gorgées et il reprit ses explication.


« Nous pourrions également envisager, sous certaines conditions (dont l’une des conditions est la non-divulgation des plans), de passer par la Golan Arms, qui a vu le jour lors de la Crise de Kuat où le Prince Antilles a, en son nom, fortement influencé la libération de la planète en proposant aux Chantiers Navaux de Kuat de rejoindre la Corporation Technique Corelienne et la Rendili Star Drive das le lancement de cette entreprise. A nous trois, la somme de un milliard cinq-cent millions de crédits a été injecté pour permettre à la Golan Arms de disposer de ses propres moyens et d’être auto-suffissante, nous assurant une rentrée d’argent qui recouvre pour l’instant les dépenses que cela nous a coûtés.

Nous pourrions envisager de travailler conjoitement tous ensemble via la Golan Arms, en se partageant les tâches et les rôles, afin de montrer d’une part que nous sommes capables de collaborer sur des projets d’envergure et d’autre part, cela nous permettra de travailler en parrallèle sur des projets qui ne concernent que la Rendili Star Drive grâce à l’argent que nous pourrions économiser si les C.N.K et la C.T.C viendraient à accepter. »
Avatar de l’utilisateur
By Amertume
#33052
Eh bien voilà, on progressait, là on parlait vraiment comme des adultes et des hommes d'affaires. Les préliminaires avaient été expédiés, il était donc temps de passer au plat de résistance. Prenez une bande d'actionnaires friqués et nerveux à l'idée d'investir un paquet de pognon pour rien, ajoutez-y un PDG visionnaire, - et donc forcément incompris - saupoudrez d'idées aussi folles que potentiellement alléchantes, touillez un peu, c'est prêt. Vous obtenez un bon petit plat, j'ai nommé : le capitalisme pour les nuls.

Vous avez parlé du Phrikite, et c'est cela qui m'interpelle. C'est un matériau extrêmement rare, à ma connaissance aucune entreprise même les plus puissantes de toute la galaxie n'en possède un gisement et quand bien même ce serait le cas, aucune ne sera disposée à vendre ou partager ce secret. Comment espérez-vous trouver une source pour fournir le projet Red Dawn ?

L'idée est bonne et pourrait se concrétiser mais elle pose un problème plus général que celui souligné par monsieur Spiro. Supposons qu'un client ne nous demande du Cortosis, de l'UltraChrome, de l'Hybridium ou quelque autre métal très rare, cela veut dire que nous allons devoir lancer une campagne de recherche d'un grand nombre de matériaux quasiment impossibles à retrouver. Peut-être faudrait-il restreindre le choix du matériau de construction pour nos futurs clients à une sélection réduite, histoire de ne pas promettre l'impossible ?

En revanche c'est une bonne idée que les mondes miniers du Secteur Corporatif. Avec votre place au Direx, vous ne devriez pas avoir de mal à obtenir des informations sur les gisements et la possibilité de les exploiter. Bon, ça ne réglera pas le problème de copyright, même si votre projet sera totalement novateur, vous pouvez être sûr qu'on aura quelques vautours qui vont vouloir venir jouer les charognes. Je suggère de prévenir dès la fin de cette réunion nos avocats pour qu'ils préparent un dossier en duranium armé histoire qu'on ne soit pas pris de cours.

J'ai plus de réserves sur votre idée impliquant Golan Arms. Je vais vous la résumer comme ceci : vous croyez vraiment qu'on va laisser la CTC et les CNK nous piquer le magot sous le pif ? Parce que bon, l'idée de coopérer avec Golan Arms implique de fait que la CTC et les CNK pourront exiger une part de nos bénéfices ou même les secrets de conception du projet. Or nous savons tous que les CNK sont loin d'être aussi neutres qu'ils le prétendent. Vu certains de leurs clients, on peut se demander si ça ne finirait pas entre de mauvaises mains...

Concrètement monsieur Korsh, par ou commenceriez-vous si le projet était validé par une majorité d'entre nous ?
Avatar de l’utilisateur
By Amaury Korsh
#33182
Les divers actionnaires composant le conseil d'administration semblaient prêt à flancher, du moins en apparence, il restait de nombreux points de désaccords mais la discussion progressait, il ne restait plus qu'une carotte, et une grosse, pour appâter les investisseurs. Et une bonne dose de persuasion tout en les rassurant quand au fait qu'ils ne perdraient pas l'argent investi. Une équation à plusieurs variables que le Prince devait résoudre sans se tromper dans ses calculs...

« En effet Monsieur Spiro, il ne sera guère aisé de mettre la main sur un gisement de Phrikite, vous avez raison sur ce point et peu importe l'argent que nous mettrons sur la table, nous ne pourrons faire flancher ceux qui détiennent de tels gisements. Alors que faire ?

Nous pourrions concentrer nos efforts sur d'autres minerais tout aussi rares et précieux, comme ceux qui ont étés mentionnés. Mais nous rencontrerons le même problème, où trouver ces métaux ? Je suggère de se centrer uniquement sur la recherche d'un seul de ces métaux, le Phrikite, et pour espérer en trouver un gisement, nous devrons faire appel aux plus grands experts en géologie de la Galaxie. Cela aura un coût élevé, je vous l'accorde mais ce sera assurément moins cher que de lancer un appel d'offres où nous demanderions explicitement du Pkrikite auprès d'entreprises spécialisés dans l'exploitation minière. Dans cette optique, nous pourrons également nous permettre de trouver des gisements de Tyridium afin d'obtenir après raffinement des deux métaux le Phrik.

De même, seul le Phrik sera proposé aux clients restreints du projet Red Dawn, la recherche d'un seul minerai nous coûtera assez cher sans que nous devions en plus nous ruiner pour d'autres métaux qui sont, pour la plupart, bien moins résistants que le Phrik. »


Amaury marqua une courte pause et pendant ce laps de temps, ce fut le Directeur-Adjoint et membre du Direx, Estevan Dahhrus, qui prit la parole, venant se poser en tant que soutien du Prince.

« Pour ma part, bien que j'ai eu quelques réticences lorsque Monsieur Korsh nous a présenté ce projet qui peut se révéler risqué pour la pérennité de l'entreprise si nous nous y prenons de la mauvaise façon, les éclaircissement qu'il vient de nous fournir aux questions qui lui ont étés posés m'ont en grande partie convaincu. Pourquoi en grande partie ? C'est fort simple.

Le Phrikite ne se trouvera pas aussi facilement que le Tyridum, de cela nous pouvons en être sûr. Je peux même aller jusqu'à dire que nous aurons commencé à extraire et raffiner le Tyridum avant de trouver un gisement du métal qui est la clé de voûte de ce projet. Pour ma part, si le Conseil se prononce en faveur de Red Dawn, je puis voir avec certains de mes contacts au sein du Secteur Corporatif afin d'obtenir une liste de planètes minières qui pourraient contenir du Tyridum ou tout autres métaux et minerais communs que nous pourrions extraire et raffiner afin de générer une source de revenues supplémentaires plus que bienvenue. Et même si ce projet viendrait à ne pas voir le jour, une campagne de prospection minière au sein du Secteur Corporatif me semble être une opportunité non négligeable pour la Rendili Star Drive. »


« En plus des planètes minières du Secteur Corporatif, nous pourrions également songer à des mondes miniers comme ceux situés dans le Secteur Anoat ou des ceintures d'astéroïdes situés un peu partout dans la Galaxie. Voici ce par quoi je commencerai en cas d'acceptation par une majorité d'entre vous.

Avant toute chose, avant même de songer à une campagne de prospection minière, j'irai rencontrer les hautes instances néo-républicaines ainsi que l'Etat-Major de la Nouvelle République afin de leur soumettre le projet d'armures de combats personnalisées, armures qui seraient avant tout proposés à l'élite des soldats, la crème de la crème. S'ils viendrait à accepter d'équiper leurs meilleurs commandos avec les armures du projet Red Dawn, nous pourrions commencer la prospection. Sinon, nous devrons alors nous tourner vers les gouvernements planétaires rattachés à la Nouvelle République, ce qui pourrait être moins lucratif pour nous. »
Avatar de l’utilisateur
By Amertume
#33399
Spiro haussa les épaules puis les sourcils avant de se caresser le menton d'un air pensif.

Le Phrikite, ça va nous coûter un bras pour en trouver. Vous êtes sûr qu'on ne va pas se ruiner rien que pour trouver un gisement ? Parce que tout ça c'est bien beau mais trouver un gisement - qui soit en plus suffisamment grand pour que le projet soit rentable hein - ça va pas être de la tarte et ça ne sera que le début du projet, après il faudra travailler tout ça en R&D avant de passer à la production et les tests... On va devoir serrer les fesses comme au bon vieux temps de l'Empire avec votre lubie. Ça ne me plait pas du tout.

Servons-nous de notre poste au Direx pour obtenir des gisements facilement exploitables de matériaux auxiliaires au projet. Faut bien que ça serve à quelque chose d'y être après tout. Trouvez une raison crédible de le faire, l'ExO ne fera pas de difficultés mais vous savez comment peuvent être ces vautours du Direx dès qu'on demande une faveur à l'Autorité. Rien qu'un petit cocktail offert à quelques membres courroucés ne puisse désamorcer bien sûr.

Je continue pour ma part de penser que ce projet est une mauvaise idée. On fabrique des vaisseaux et on le fait bien, quel besoin avons-nous de nous risquer sur un terrain que nous ne connaissons ni ne maîtrisons même pas ? Si vous voulez augmenter la croissance de l'entreprise, allez donc créer de nouvelles gammes de vaisseaux à notre catalogue et basta. C'est un risque énorme et inconsidéré qui ne nous offre aucune garantie. On ne bâtit pas une entreprise comme la nôtre en jouant à la Pyrrhus !

Hum, le secteur Anoat est républicain si je me souviens bien, voilà qui nous faciliterait l'accès aux gisements éventuels, nous sommes en bons termes avec le gouvernement républicain... Même si je préférerais qu'on trouve des gisements dans des endroits sans souveraineté, histoire d'être tranquilles sans avoir à payer de taxe ou que sais-je. Vous savez déjà qui contacter et envoyer à la recherche de Phrikite ? Il va nous falloir la crème de la crème sur ce coup, oublier les entreprises qu'on embauche habituellement, ça va être un gros coup ça.

Vous savez, je pense que vous devriez même faire d'une pierre deux coups monsieur Korsh. En plus de proposer nos futurs produits issus de votre projet au gouvernement et à l'Etat-Major, vous pourriez même leur proposer un co-développement, une sorte de partenariat : l'armée républicaine touchera en exclusivité à Red Dawn et en échange, elle nous financera en partie la recherche de gisements et la R&D. C'est donnant-donnant. Qu'en pensez-vous ?
#33416
Amaury prit le temps d'écouter chaque avis et de rappeler à sa mémoire ce qui avait dit tout au long de la réunion et plusieurs points pouvaient potentiellement freiner le projet qu'il soumettait aux membres du Conseil d'Administration peut-être qu'il avait voulu aller trop vite en besogne.

« Messieurs, je vous ai écouté avec la plus grande attention et vous en avez fait de même pour moi, je vous en remercie.

J'ai entendu vos avis, vos remarques et vos interrogations et j'ai tâché d'y répondre de mon mieux. Et il est bien vrai que nous produisons et vendons des vaisseaux, cela a toujours été et sera toujours, j'ai pensé que nous pourrions nous diversifier et je continue de croire que nous pouvons réussir à entrer sur le marché de l'équipement individuel.

Mais aux vues des nombreuses difficultés que Red Dawn soulève actuellement, notamment et surtout la somme astronomique que cela exige, je pense, et certains d'entre vous seront d'accord sur ce point, qu'il est préférable de mettre ce projet de côté le temps de retrouver une santé économique plus que satisfaisante. Pour cela, nous continuerons la modernisation de notre gamme de vaisseaux, actuellement commencé avec Monsieur Blissex et nous verrons avec Lord Dhaarus afin de lancer une campagne de prospection minière au sein du Secteur Corporatif.

Une fois que nous aurons définitivement laissé l'ère impériale derrière nous et que nous aurons recouvré notre puissance commerciale, je reviendrai vers vous afin de rediscuter ensemble de Red Dawn. Merci pour le temps que vous m'avez accordé messieurs. »


Il laissait ses projets de côté, pour le moment. Mais il n'en avait pas fini avec le Phrik, bien au contraire. Il procéderait de manière différente et en marge des lois s'il le fallait.
[Delchon] Anéanti

Comme une vague déchaînée constituée de flux et de[…]

Lex est quod notamus

:r2d2bd: Moderation Rendili avait la main lo[…]

Appelons ça une divergence d'opinion !

A la remarque sur les Jedi, Helera esquissa un so[…]

https://luxurystylecentral.com/wp-conten[…]

https://www.fanactu.com/medias/star-[…]

Linkin Park - Rebellion Alayna resta quelqu[…]

Comme la vilaine petite fille qu’elle était, les […]

La citadelle-foreuse bijou de technologie, elle […]