L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Célèbre pour être un des Mondes Fondateurs de l'Ancienne République, Rendili est un monde qui oscille entre industrialisation et préservation de l'environnement, malgré une très forte population. La planète abrite également le siège de la puissante et réputée Rendili Star Drive et a choisi de rejoindre la Nouvelle République.
Gouvernement : Nouvelle République
#33203
Mondes du Noyau – Rendili – Complexe scientifique de la Rendili Star Drive


Les équipes d’ingénieurs, de chercheurs et de scientifiques travaillaient d’arrache-pied depuis quelques jours déjà sous l’œil vigilant de Walex Blissex, qui avait décidé de moderniser la gamme de vaisseaux proposés par l’entreprise, certains modèles existaient d’avant la Guerre Civile Galactique et, soucieux de proposer des vaisseaux de qualité à la Nouvelle République, il avait décidé de commencer progressivement à améliorer certains des anciens produits phares de la Rendili Star Drive. L’un d’entre eux retenait son attention, le Croiseur Lourd de classe Cuirassé, vestige de l’Ancienne République.

A l’époque de leur sortie, les Cuirassé, long de six cent mètre, étaient les plus grands vaisseaux existants dans la Galaxie et bien qu’ils n’étaient guère agréable à l’œil, leur fiabilité et leur robustesse compensaient largement leur manque de finesse dans la conception. Non seulement, Blissex voulait conserver les avantages du vaisseau tel qu’il avait été conçu tout en épurant ses lignes. Nouvel armement, nouvelle capacité d’emport, nouveaux moteurs et une taille plus adaptée aux standards actuels, bien qu’un Croiseur de six cent mètre soit une taille que l’on pouvait qualifier de normal pour un vaisseau de son acabit.

Se livrant à plusieurs essais sur ses écrans de travail, l’ingénieur utilisa comme base un châssis de Cuirassé sur lequel il commença ses travaux. Agrandir le vaisseau ne serait pas possible aussi décida t-il de réduire la capacité des soutes, la passant de 7.500 tonnes métriques à 5.000 tonnes métriques, ce qui faisait gagner plusieurs modules qu’il pourrait alors utiliser pour offrir une capacité d’emport de chasse plus conséquente qu’actuellement et un armement moderne. Le gain de place devrait permettre de doubler le nombre de chasseurs, les passant de douze à trente-six tandis que le nombre de soldats restaient le même. Il décida également de laisser les vingt quad lasers en place mais laissa de côté les turbolasers et les canons lasers pour les remplacer par dix batteries de quadri turbolasers et dix batteries ioniques. De nouveaux boucliers, plus puissants que les précédents seraient également installés sur la nouvelle version des Cuirassés.

Il pensa à remplacer les anciens moteurs ioniques, qui offraient une vitesse honorable de 40 TAMG, par des modèles plus récents et plus performants qui pourraient permettre à la version améliorée des Cuirassés de pouvoir atteindre une vitesse de 50 TAMG. Les moteurs hyperluminiques restèrent inchangés, conservant ainsi un hyperdrive de classe 2 pour les voyages en hyperespace. Une fois cela terminé, il ne lui manquait plus qu’une estimation du coût de la recherche ainsi que les nouveaux coûts de production des Croiseurs lourds de Classe Cuirassés MK II.



Image
Croiseur lourd de classe Cuirassé MK II
Taille : 600 mètres
Armement : 20 quadlasers, 10 batteires de quadri turbolasers, 10 batteries ioniques.
Emport : 3.000 soldats, 36 chasseurs
Hyperpropulsion : Oui
Coût en crédit : 10 millions crédit à la production, 30 millions crédit à l'achat (coef 3)
Maintenance : 1.000.000 Cr’
Temps de production : 1 mois IRL


#33269
Coût de la recherche > 40 000 000 Cr' (ton Centre de recherches peut en tolérer jusqu'à 45 000 000 maximum)

Le temps de recherche est estimé à 1 mois IRL, début de la recherche en vue de moderniser datée au 13 juillet 2018, fin le 13 août 2018

Image
Croiseur lourd de classe Cuirassé MK II
Taille : 600 mètres
Armement : 20 quadlasers, 10 batteires de quadri turbolasers, 10 batteries ioniques.
Emport : 3.000 soldats, 36 chasseurs
Hyperpropulsion : Oui
Coût en crédit : 11 millions crédit à la production, 32 millions crédit à l'achat (coef 3)
Maintenance : 1.000.000 Cr’
Temps de production : 1 mois IRL
#35074
Les recherches allèrent bon train et les idées fusèrent dans les bureaux d’ingénierie de la Rendili Star Drive. On enleva, remodela, ajouta, fit des essais, sur un vaisseau datant déjà de plusieurs décennies et qui faisaient la fierté de la gamme. A l’époque du moins, d’où la nécessité de revoir un peu les concepts. Seul bémol de tout cela, c’était que l’on améliorait à peu près tout, pour un châssis tout autant similaire. Impossible de remplacer une turbolaser par une batterie de quatre. Ou plutôt si, c’était possible, et ils le firent. Tout était un peu condensé, trop peut-être, si bien que les turbolasers ne pivotèrent plus du tout sur leur axe. Et les générateurs … Ce fut une véritable catastrophe. Là où il fallait un générateur pour une turbolaser, on en avait un pour quatre, plus gros donc. Heureusement que l’on trouva les 2500 tonnes métriques en plus pour aller ranger les générateurs. Encore qu’il fallut tirer les câbles d’alimentation. De la soute ventrale jusqu’aux canons dorsaux. De l’argent gaspillé. Quant aux chasseurs ? Et bien, il n’y avait finalement plus de place. Alors quand les premiers essais débutèrent, cela se passa un peu de cette manière :

« Chef. Le projet avance bien. On a suivi le cahier des charges à la lettre. Par contre, on ne pourra pas diriger les tirs. Et il ne faudra pas tirer avec tous les canons en même temps où l’alimentation va surchauffer. Et doucement sur la cadence, sinon c’est le bouclier qui va lâcher. Ah oui lui par contre on n’a pas pu le mettre plus gros, on a installé une dérivation sur les armes. Bah oui pas le choix, on n’allait pas récupérer sur les chasseurs. D’ailleurs en parlant de cela, les chasseurs ne peuvent plus sortir des hangars. On a deux gros câbles qui passent par là… »

Bref, loi de Moore obligeant, on avait repensé le concept pour un vaisseau qui devenait plus cohérent. On avait là un fleuron de la flotte quand même. Ce n’était cependant plus une frégate, ni un cuirasser. On passait un cran au-dessus. Finalement, il restait aussi imposant qu’à l’époque, mais avec les standard d’aujourd’hui.



CROISEUR LOURD DE CLASSE CUIRASSE MK II
ImageTaille : 850 mètres
Armement : 20 quadlasers, 10 batteries de turbolaser quadritubes, 10 batteries ioniques.
Emport : 3.000 soldats, 36 chasseurs
Hyperpropulsion : Oui
Coût en crédit : 15 millions crédit à la production, 45 millions crédit à l'achat (coef 3)
Maintenance : 3.000.000 Cr’
Temps de production : 1 mois IRL
[Delchon] Anéanti

Comme une vague déchaînée constituée de flux et de[…]

Lex est quod notamus

:r2d2bd: Moderation Rendili avait la main lo[…]

Appelons ça une divergence d'opinion !

A la remarque sur les Jedi, Helera esquissa un so[…]

https://luxurystylecentral.com/wp-conten[…]

https://www.fanactu.com/medias/star-[…]

Linkin Park - Rebellion Alayna resta quelqu[…]

Comme la vilaine petite fille qu’elle était, les […]

La citadelle-foreuse bijou de technologie, elle […]