L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Célèbre pour être un des Mondes Fondateurs de l'Ancienne République, Rendili est un monde qui oscille entre industrialisation et préservation de l'environnement, malgré une très forte population. La planète abrite également le siège de la puissante et réputée Rendili Star Drive et a choisi de rejoindre la Nouvelle République.
Gouvernement : Nouvelle République
#36449
Le Roi est mort, vive le Roi !



La nuit été là depuis longtemps et tous, ou presque, dormaient à poings fermées. Seul Amaury travaillait encore à cette heure tardive. Le Prince-Héritier planchait sur sa campagne à venir dans le Noyau et sur divers projets que son paternel lui avait confié. Car Vyserin Korsh était souffrant, d'une maladie dont on ne guérissait pas et malheureusement pour lui, ses jours étaient désormais comptés. Amaury devrait donc prochainement prendre les rênes de la planète et monter sur le trône, ce qui ne lui plaisait guère mais il n'avait point le choix. La Famille Korsh avait toujours gouverné Rendili et il se devait de prendre la succession familiale quand le moment serait venu.

Il s'arrêta momentanément dans ses travaux et profita de la vue qu'il avait depuis son bureau. Que la capitale était belle à cette heure avancée de la nuit. Il s'abandonna à sa contemplation et en fut rapidement arraché par l'arrivée de Josh dans le bureau. Depuis sa promotion au rang de Commandeur Suprême des Forces Armées Rendiliennes, les deux hommes n'avaient plus l'occasion de se croiser et désormais, c'était le frère d'Arkhas, Kenneth Keith, qui s'occupait de son service de sécurité. Le fait de voir son ancien garde du corps débarqué en trombe dans son bureau inquiéta vivement le Prince-Héritier, qui remarqua tout de suite que quelque chose n'allait pas. Et il craignit le pire.


« Monsieur, c'est votre père.  Les médecins disent qu'il n'en a plus pour très longtemps et votre présence est requise dans ses appartements. »

« Je viens tout de suite ! »


Sans attendre Josh, Amaury quitta son bureau en trombe et traversa le palais comme une véritable furie. Il avait redouté ce moment où on lui annoncerait le décès de son père et il pensait y être préparé mais il se rendait compte en sentant une larme couler sur sa joue que rien ne pouvait réellement le préparer à la mort de son géniteur. Il ne lui restait que lui depuis la mort de sa mère et même s'il avait toujours su que cela arriverait un jour, il ne put s'empêcher de ressentir une profonde détresse en lui. Arrivé dans la chambre, le Prince-Héritier vit que son père tenait encore bon, même face à la mort, il continuait de se battre. Il s'agenouilla près de son père et lui prit la main, tentant vainement de retenir ses larmes.Le roi regarda son fils et sourit avant de parler d'une voix faible.

« Mon fils... La mort rôde autour de moi, elle m'attend. L'heure est venue pour moi de quitter ce monde et de rejoindre ta mère.

Je sais que tu n'en veux pas mais promets moi de monter sur le trône une fois que je serai parti.
»


« Père... »

« Promets le moi Amaury ! »

« Je le promet père, je monterai sur le trône après vous. »

« Tu m'en vois ravi... Je peux désormais partir en paix... Je t'aime mon fils, ne l'oublie jamais. »

« Je vous aime aussi père. »


Le Roi sourit davantage et ferma les yeux, s'endormant rapidement pour ne plus jamais se réveiller. Et Amaury fondit en larmes, tenant toujours la main de son défunt père entre ses mains. Josh arriva alors et se chargea de faire sortir tout le monde de la chambre avant de s'occuper d'Amaury et de l'emmener dans le petit salon attenant à la chambre de feu son père. Il lui servit un verre de whisky et le fit asseoir avant de prendre la parole.

« Majesté, il faut prévoir les funérailles de votre père et également faire prévenir la Nouvelle République et la Galaxie.

Voulez-vous que je m'occupe de tout ?
»


« Non, je m'occuperai moi-même des préparatifs et des messages à envoyer.

Tu peux disposer.
»


Le ton avait été plus sec et cassant qu'Amaury ne l'aurait voulu mais Josh ne releva pas et, après s'être incliné, quitta le salon. Amaury, après s'être essuyé les yeux et s'être mouché un bon coup, prit son courage à deux mains et envoya un message à l'ensemble des mondes de la Galaxie pour leur annoncer la triste nouvelle et convier ceux qui le souhaitaient aux funérailles de Vyserin Korsh qui aurait lieu dans une semaine





Ce RP est ouvert à tout le monde, tant que vous pouvez justifier votre présence sur Rendili.
Bon jeu à tous
#36461
« ... ET IL TEMOIGNE SON INSATISFACTION QUANT A LA GESTION DE SON PROBLEME PAR VOS SERVICES. » Quelle malédiction. Être arrivé aussi haut, pour n'avoir en guise de pouvoir que de pousser un soupir aussi las que le sien maintenant. Que devait-il toujours faire semblant de considérer chaque soucis, même aussi triviaux, comme d'importance. Plus les choses allaient, plus les problèmes devenaient moins importants. On passait des urgences aux simples plaintes. Et l'attribution des terres agricoles d'une planète isolée, c'était un problème qui, justement, concernait le gouverneur. Pas l'Empereur dont on demandait la médiation. Par deux fois il avait ignoré le sujet, et par deux fois il avait pensé que cela suffirait. Quelle étourderie de sa part. « Dis-lui de faire son travail, et que s'il m'ennuie encore avec des problèmes qui sont de ressort, je trouverai quelqu'un qui s'en chargera. » Comme s'il allait se préoccuper de chaque monde un par un... S'il déléguait les missions aux Grands Moff, qui déléguaient aux Moff, qui déléguaient aux Gouverneurs, c'était pour une raison.

« C'est tout ? » Le droïde laissa ses capteurs scintiller. « L'ANNONCE DE LA MORT DE VYSERIN KORSH. » Harlon réfléchit un instant. Korsh ? Ca lui disait quelque chose. « Qui est-ce ? - LE GENITEUR D'AMAURY KORSH, ANCIEN MONARQUE ET... » Harlon le stoppa d'un geste de la main. Le directeur de Rendili StarDrive, qui avait ouvert la voie aux Destroyers Impériaux, avec le modèle Victoire. Un genre d'ingénieur des premières heures de l'Empire. Il avait, en quelque sorte, contribué à la stabilisation de l'Empire face aux pirates en inondant la Bordure de ses modèles. « Détails ? » Le détail vint vite : des messages, des invitations à venir aux funérailles. Harlon en tira une de ses brèves réflexions, comme il en avait l'habitude. « C'est bon, laisse-moi seul. » Le droïde partit au trot, laissant Harlon avec la conviction qu'il n'avait pas fini de jouer avec ses voisins. Tout était bon à prendre. Cela commençait, comme à chaque plan, par un bouton qui le mit en communication avec un de ses sous-fifre.

Et l'image d'un homme barbu sous une bure apparut aussitôt. « Empereur Astellan ? Quelle surprise. Agréable, surprise. » Harlon le salua. « Miraj. J'aurais besoin que vous me dégottiez un émissaire... »



Image

Rendili,
1 semaine plus tard


Il comprenait maintenant le soucis qu'avaient les comédiens. Il détestait quand ils en étaient pris, et que ça se voyait. Si bien que sa ville de résidence avait fini par stopper toute représentation. On le disait si critique sur la présentation sur scène qu'il faisait systématiquement jeter vivants dans les canaux, bien attachés, les troupes qui contenaient ne serait-ce qu'un élément perturbateur. Gâcher l'expérience du public méritait un châtiment adapté. Avec une première démonstration, il avait espéré que chacun comprenne et se mette au travail. Mais les troupes, subitement, se mirent à avoir une peur bleue de monter sur scène, et les cadavres flottants sur les canaux de la capitale avaient commencé à devenir monnaie courante. Jusqu'à ce que les troupes désertent simplement la planète.

Mais maintenant, il connaissait aussi le trac. Et comprenait qu'on ne contrôlait pas facilement son angoisse. Elle s'évacuerait en se montrant, mais c'était sa première représentation. Fils de marchands d'esclaves, il s'était vite converti dans l'activité viticole en convertissant ses domaines familiaux de Juvex. Après quoi, il avait gravité auprès de la Cour de Yaga Minor, comme un poux qui sautait de tête en tête pour tester les saveurs qu'elles avaient à offrir. Et, il y avait une semaine, sans qu'il n'y comprenne rien, le Grand Vizir Miraj lui avait confié une mission diplomatique. D'importance : représenter l'Empire, et présenter les respects de l'Empereur à un "vieil ami de la Paix". Il fallait qu'ils présentent cette formule en clair. Les sièges de leur navette étaient particulièrement serrés pour le diplomate. Même si d'aucun argueraient qu'il était juste trop gros, il savait bien qu'il n'avait rien à se reprocher. On l'avait mis avec une équipe sous ses ordres, quelques conseillers lointains nommés assez vite, des vieillards dont l'ambition n'était pas rattrapée par le talent. « Vous êtes là pour représenter l'Empire, et eux faire les mondanités. Ils n'ont aucun poids, rien. »

Leur rôle était de flatter. Présenter des hommages au vieil homme qui, à défaut de mourir d'une attaque pirate sur un vaisseau, l'était d'une attaque cardiaque dans son lit. « Contrôle de Rendili, ici Navette Impériale Torrent de Cristal. Nous répondons à l'invitation du Monarque Korsh pour les funérailles de son père. » C'était les pilotes. « Nous sommes en procédure d'approche. - Nous l'avions compris ainsi, pilote. Continuez. » L'heure de vérité. Amenés aux funérailles... Jetés en prison... Ou abattus sur place.
Modifié en dernier par Harlon Astellan le lun. 16 déc. 2019 18:01, modifié 1 fois.
#36481
Image


A peine rentrées de mission, Rena et son Maître furent convoquées par le Conseil des Jedis. Vu les circonstances, cette situation était peu banal vu que leur rapport de mission n’était prévu que pour le lendemain matin. La jeune padawan était donc assez excitée à l’idée de se voir confier une mission importante, tout le contraire de Jem qui semblait déjà voir les problèmes se profiler suite à cet appel urgent. La Chevalier Jedi se présenta donc devant le Conseil, accompagnée de sa padawan. Comme elle l’avait supposée, tout ce cérémonial n’était finalement qu’une perte de temps, tout comme la mission qu’elles se virent confier. La mort du Roi Vyserin Korsh s’était éteint et avait rejoint la Force. Bien sûr, le lien entre Rendeli et la Nouvelle République rendait cet événement particulièrement important, d’autant plus que Rendili fournissait des vaisseaux permettant de lutter contre l’Empire. Plusieurs sénateurs avaient donc décidé de se rendre aux obsèques afin de rendre un dernier hommage au souverain et présenter leur respect à son héritier.

En tant que garant de la sécurité de la Nouvelle République, il était du devoir du Conseil des Jedis de garantir la sécurité des sénateurs lors de ce déplacement. Bien sûr, chacun avait son propre service de sécurité mais bon, la prudence était de mise dans des circonstances troublées et par conséquent, le Conseil ordonna à Jem Treboh et Rena Kuolor de se rendre sur Rendili afin de veiller au bon déroulement des funérailles de l’ancien souverain. Vu le potentiel que représentait Rendili, cela ne devrait pas être un conflit ouvert mais bon, nul n’est à l’abris des dérives de l’un ou l’autre criminel en quête de gloire, ou simplement d’argent. S’inclinant poliment en guise d’acceptation de cette tâche, la Chevalier Jem prit congé du Conseil, suivie par sa padawan qui était nettement plus enthousiaste que son Maître. D’ailleurs, elle ne manqua pas de le faire remarquer à cette dernière lorsqu’elles furent sorties de la salle du conseil.

« Maître, vous n’avez pas l’air contente ? Cette mission est importante et en plus, on va rencontrer des Rois et des Reines ! »

Jem soupira face à la naïveté de sa padawan.

« Rena, tu apprendras bien vite que la couronne ne fait pas l’homme. Ce sont bien souvent des gens chiants et imbus d’eux-même. En plus, je comptais me détendre un peu après notre mission. Robek Urt est en ville et il claque toujours une fortune au pazaak ! Je vais rater l’occasion de récupérer un bon paquet, tout ça pour aller voir un mec rejoindre simplement la Force. »

Malgré les propos de son Maître, Rena restait convaincue que les Rois, les Reines, les Princes et les Princesses devaient être des gens formidables. Après tout, la Princesse Leia était un exemple aux yeux de la brune qui pensait que tous les porteurs de couronne avaient sa grandeur. Quoi qu’il en soit, elle n’avait pas le temps de faire grand-chose avant le départ pour Rendili et ce fut donc une préparation brève qui les amena dès le lendemain matin dans la navette en partance pour la cérémonie funéraire. Durant le trajet, les deux Jedis participèrent aux différents briefings des agents de sécurité des sénateurs. Ils eurent également les informations nécessaires sur l’organisation de la cérémonie, histoire d’analyser les possibilités de danger qui se présenteraient lors de celle-ci.

Finalement, après plusieurs jours de voyage, ils arrivèrent sur Rendili. Sans grande surprise, la navette fut autorisée à atterrir et la délégation se mit en mouvement vers le palais. Habillées de leur tunique de jedi et d’une bure brune, Jem et Rena marchaient aux côtés des sénateurs, concentrées sur la moindre perturbation dans la Force pouvant provenir des alentours. Il y avait à parier que d’autres haut-dignitaires de la galaxie seraient au rendez-vous pour rendre hommage au Roi Vyserin Korsh. En tout cas, cette mission était une première pour la jeune Rena et elle comptait bien tout faire pour que cela soit un succès.
#36521
Chaque matinée, l’équipe de la Prima préparer un étrange journal pour la dirigeante. Le papier était comme un récapitulatif des informations que l’on trouvait dans la galaxie. On y trouvait ainsi le récit de l’exécution d’un gradé Républicain suite à des crimes de guerre, et un peu plus loin, les récents investissements d’une lointaine compagnie dans la bordure médiane. Rien de bien croustillant en cette matinée d’hiver.

Alayna leva les yeux du texte et regarda le plafond dorée en soupirant. L’univers était d’un ennui sans nom. Et une fois encore, il n’y avait guère de grande nouvelle à se mettre sous la dent. Pas d’attaque impériale. Pas de motion de censure au Sénat. Rien. En dehors du mec grillé.

Elle se leva et attrapa l’objet, prête à le jeter. Ses yeux lurent tout de même les dernières lignes, plus par reflexe que par intérêt. A deux doigt de lâcher l’objet, elle s’arrêta. Une nouvelle avait attiré son attention. Pas à cause de son contenu. Mais pour l’opportunité qu’elle représentait.


***


Depuis maintenant presque un an, Alayna avait entraîné sa seconde avec elle sur Mrisst. D’abord assistante lors de son mandat à l’Assemblée Plenière, la jeune fille de deux ans sa cadette était à présent celle qui marchait dans son ombre. Petit à petit, la Prima faisait tout pour la faire sortir de son rôle d’assistante pour une posture beaucoup plus active. Elle avait identifié chez sa jeune protégée des qualités qu’elle appréciait et qu’elle considérait comme nécessaire. Il était donc grand temps de lui donnait l’opportunité d’agir en autonomie.

« Alayna ? »

« Ewilya, approche. »


Après trois années de services, Ewilya avait enfin adopté un comportement plus naturel et amicale avec la Prima. Le vouvoiement avait enfin disparu remplacer par un tutoiement bien plus chaleureux. Malgré tout, Alayna sentait toujours sa cadette légèrement réservé en sa présence.

« Dis-moi Ewilya, qu’as-tu de prévu pour les prochains jours ? »

« Demain, je rencontre les représentants de l’industrie minière de Ber de Val afin de préparer le sommet à venir. Ensuite, plusieurs rendez-vous dans la semaine, pour préparer les prochains déplacements. »

« L’un de mes assistants te remplaceras pour tout cela. »

« Quelque chose ne va pas ? J’ai… »

« Non, non…Tout vas bien. Tu fais toujours aussi bien ton travailles dans l’ombre. Mais il est temps que tu fasses autre chose. Que tu assumes un rôle public, en autonomie. »

« Un rôle public ? »


Ewilya la regarda surprise et Alayna ne répondu pas de suite à son interrogation. D’un geste de la main elle tendit le journal à sa protégée.

« Je veux que tu m’y représente. »


***



Image


La Transport de classe Endeavour venait de sortir de l’Hyperespace en orbite de Rendili. Le vaisseau était le dernier né de l’industrie Chandrillienne. Un yatch privé offrant un luxe parfait, tout assurant une sécurité remarquable. Le vaisseau parfait pour un dignitaire. La Confédération s’était dotée d’une vingtaine d’exemplaire. Pour Ewilya, être celle qui occupait la suite principale était une nouveauté.

Assise sur le grand lit, elle était déjà prête depuis une petite heure. Elle se leva, et marcha une nouvelle fois en direction de la salle d’eau. La jeune fille passa une main dans ses cheveux pour les remettre en place. Ses doigts replacèrent sa robe pourtant déjà parfaitement en place. Un mordillement nerveux laissant un marque de dans quelques secondes sur sa lèvre. Elle avait cette désagréable sensation. Celle de n’être pas du tout prête pour ce qui l’entendait. Elle, la Chandrillienne qui n’avait pas encore atteint ses vingt ans, comment pouvait-elle réellement représenter la Confédération ? Pourtant, une pointe d’excitation semblait vouloir la mener au précipice. Elle allait devoir affronter une chose inédite pour elle. Le statut de personnalité publique. Négocier, influencer, marchander,…tout cela faisait partie de son quotidien. Mais jusqu’à ce jour, elle avait toujours agit dans l’ombre d’Alayna. Comme un fantôme préparant le travail de la Prima. Mais aujourd’hui, Ewilya était sur le devant de la scène. Seule. Et sans filet.

Sentant son incisive s’accrocher de nouveau à sa pulpe, elle entama un demi-tour. Elle devait prendre l’air, se changeait les idées avant de s’arracher une lèvre. La jeune fille s’extirpa de sa cabine et entrepris de remonter la coursive en direction du poste de pilotage. Par la grande baie vitrée de la passerelle, Rendili apparaissait, massive.


« Quand y seront nous capitaine ? »

« Bientôt Madame. Nous sommes autorisés à l’approche. C’est une question de minute. »


Une question de minute avant le grand bain. Douloureuse morsure.
#36577
ImageLa mort d'un monarque était un événement guère réjouissant pour les proches de celui-ci. Pour le peuple les émotions pouvaient varier selon le parcours du défunt. Fut-il tyrannique, en secret sa mort serait acclamée. Fût-il bon, les larmes de tristesse s'amalgameraient avec ceux des proches. Quant à la cour, c'était souvent un mélange de peine, de peur et d'excitation. Car la mort d'un roi signifiait l'avènement de son successeur. Que pouvait-il bien réserver à la cour et à ses intrigues ? Suivrait-il les pas de son paternel ou tracerait-il son propre chemin ? Seul l'avenir pourrait le leur dire.

Rendili nichée dans les Mondes du Noyau. Siège social de la principale compagnie de construction de vaisseaux spatiaux. Il était question de la mort du roi et grand patron de Rendili StarDrive, de sa mise en terre suivrait le couronnement de son héritier.

La reine de Shu-Torun s'était tenue à l'écart de toute intrigue de grande ampleur. Le bien de son monde et la surveillance obsessionnelle qu'elle devait porter à l'attention des Ducs minéraux ne lui permettaient pas de participer à ces évènements mondains. Mais depuis l'affaiblissement des Ducs dissident, la reine pouvait se permettre ce genre de fantaisie. De plus son entrevue avec le ministre des Affaires étrangères de la Nouvelle République lui avait permis d'entrevoir des possibilités jusqu'alors insoupçonnées. Il était grand temps que son monde s'ouvre à la galaxie. Pas après pas, ses perspectives s'élargiraient jusqu'à ce que le destin lui tisse une toile représentant une image qui lui soit favorable. À son plus grand déplaisir, le seul événement auquel, elle avait été invitée n'était autre que celui se déroulant sur Rendili. La reine aurait souhaité un événement plus discret et moins médiatisé, mais elle dut se résoudre de faire avec. Elle voyait déjà les journalistes surveiller tout ce qui allait bientôt suivre. Pour son plus grand malheur.
C'était un inconfort qu'elle acceptait de s'infliger de bon cœur. Trios espérait voir surgir de tout ceci une opportunité, une occasion qui lui serait profitable. Et qui permettrait à son monde de montrer au combien son talent était inné dans le domaine minier.

Elle était accompagnée de Jaric Kæden, ancien Stormtroopers sous le règne de l'Empire Galactique laissé seul sur la planète après la guerre civile. Il était désormais le commandant de la garde royale et garde personnel de la Reine. Il était de son devoir de l'accompagner où qu'elle aille, et ce malgré ses caprices. Tous deux étaient parés d'habits au teint aussi sombre que l'encre parsemé de quelques touches d'un blanc terne. Et un décolleté en cœur de quoi rajouter un peu de chaleur charnelle à la froideur de la mort. L'accoutrement se voulait peut-être ancien, rigide même. Mais il en était ainsi, les traditions aussi anciennes soient-elles se devaient d'être conservées et perpétuées. Depuis l'orbite de la planète Trios observait cette planète à la fois massive, verdoyante et gorgée de vie ; elle semblait être le parfait opposé du monde de la reine. Et tandis que le vaisseau perçait les nuages, la reine ne pouvait que redouter cette reprise de contacte avec le dehors.
#36609
Cela faisait déjà maintenant quelques années que Trench n'avait pas participé à des réceptions d'évènements majeurs. Pas parcequ'il détestait cela mais parceque l'action n'y était jamais présente. Et il en fallait un énorme pour faire sortir l'amiral de sa tanière. Alors lorsqu'il appris la nouvelle du décès sa vieille connaissance feu le Roi de Rendili et PDG de Rendili StarDrive, il n'hésita pas à faire affréter son vaisseau pour assister à la cérémonie dans une semaine. Il prit soin de donner un coup de jeune à sa garde-robe. Il portait fièrement son costume militaire. La situation s'était calmée sur Secundus Ando et il pouvait se permettre de laisser pendant quelques temps la politique planétaire.

Mais comment se faisait-il qu'un ancien amiral séparatiste connaisse le Roi ?
Tout simplement car il avait fait appel à sa compagnie pour la construction de l'invincible 1. Et pour cela il irait donner ses condoléances en personne à son héritier.
Mais derrière cela, il y avait également l'opportunité pour Trench de créer une opportunité pour son peuple. Et qui sait, de précieux alliés pourraient sortir de cet évènement.


"Monsieur nous sortons de l'hyperespace, Rendili est en vue." Un membre de l'équipage de la corvette sortit Trench de ses pensées en entrant dans la cabine.

"C'est parfait. Initiez la procédure d'atterrissage." Et l'officier s'exécuta et ressortit de la cabine.

"..hak...hak.....hak..Que la fête commence..."

"Douanes de Rendili, ici la corvette corellienne CZ-312, vaisseau personnel du gouverneur planétaire de Secundus Ando. Demande permission d'atterrissage."

"Corvette corellienne, suivez-nous."
#36611
Cantina au Bantha Broyeur – Rendili





Image
- Les familles se sentent soulagés et effrayés depuis que le criminelle de guerre Tyrus Dugalles a été exécuté, c’est en tout cas ce que témoigne cette femme qui a pu assister à la sentence … -

-
… De multiples manifestations de sympathisants extrémiste ont éclaté sur Anaxes condamnant un procès qu’ils jugent trop rapide et injuste, la plupart des participants sont partisans de la thèse du bouclier énergétique et du sabre laser … -

-
… Une théorie populaire sur l’holonet est naît suite à la récente condamnation à mort de l’ancien héros de guerre et gouverneur d’Anaxes sous-entendant que le procès n’est qu’un complot orchestré par le gouvernement républicain qui cache la vérité sur l’affaire sordide du dossier Dugalles… -


Les chaînes d'informations et le fil d'actualité défilait à toute vitesse depuis un vieux poste accroché au-dessus du bar d'une cantina.

- Patron ! Coupe cette merde. J’en ai marre de cette histoire à la con. -



Pour seule réponse un grognement du barman.


- Les médias se sont fait un malin plaisir de s’accaparer de cette affaire. -


- Fallait pas s’attendre à mieux de la part de ces foutus vautours… -


Deux individus restaient assis adossés à d’épais fauteuils épiant du coin de l’œil les informations qui défilaient sur l’holo-écran de la cantina. Le bouge était du genre miteux, pas de criminelles avec un gros casier juste quelques petites frappes étalé dans la clientèle plus classique, le crime n’avait jamais pu s’implanter sur le monde de Rendili…

________________________________


Un vaisseau de transport civil, d’une compagnie de voyage de coruscant qui s’était spécialisé dans les transits touristiques et le transport de marchandise divers, la compagnie tablait sur les deux tableaux pour capitaliser au maximum sur son petit fonds de commerce. Le cargo stellaire AA-9 venait de s’arrimer à un spatioport, quelques droïdes et un employé étaient chargés de faire descendre les différents bagages et d’inspecter les conteneurs remplis de marchandise. Au détour d’une coursive l’un des conteneurs était étrangement vide

- Tient c’est bizarre ça… BD-78 passe-moi le datapad… Il est pas censé être vide lui… -


L’homme se grattait la tête l’air indécis. L’espace indiquait bien que 4 boites devaient être entreposées dans le conteneur. Les boîtes étaient bien présentes, mais demeuraient vide.

- Qu’est-ce que… l’homme se mit à plisser les yeux… je commence à devenir dingue moi, faut vraiment que je prenne des vacances. Bon allez les tas de ferrailles refermez moi ça, il faut que je me coltine de signaler un vol. -


________________________________


- ... Nous interrompons votre rediffusion de courses de podracer pour un flash spéciale, les enquêteurs chargés de découvrir qui étaient les responsables du terrible incendie du domaine familial des Dugalles seraient belle et bien du fait de victimes de la guerre civile … -


Un verre vola avant de s'écraser sur un écran qui se mit à émettre des grésillements.

- Ils vont pas nous foutre la paix ces fils de chutta avec leur vieux débris, le gars est cané qu’on tourne la page merde ! -



- Les gens adorent s’indigner et puis faut dire aussi que foutre le feu à un chutta de châtelet pour n’en laisser que des cendres en une nuit sans se faire prendre alors que le coin était hautement surveillé, c’est du travail de pro. -


- Ça m’en touche une sans remuer l’autre, je m’en contre fou de ces journalopes et leurs conneries à deux ronds. -



- Bah, profite car avec l’enterrement de notre bon roi t’endenderras parler plus que de ça… Oh tu m’écoutes ? -


- C’était qui ce type … -



- De qui tu parles ? -


- J’en sais rien faut vraiment que j’arrête de prendre du Fogblaster. -


________________________________


.



Image
H-47 avant l’enterrement






Au sommet du toit d’une tour haute de 920 mètres seul quelques oiseaux idiots picoraient la surface en polybéton, la coupole qui formait le haut du gratte-ciel était étriqué et ne laissait qu’un espace de 1 mètres 70 de bord plat, l’endroit était désert l’étage inférieur était laissé à l’abandon depuis de nombreuses années. Les volatiles s’envolèrent subitement à l’instant ou une sorte de déformation floue se hissa par-dessus la corniche, un bruit sourd résonna, un trou parfaitement circulaire fut tracé sur l’une des vitres, le plastacier frémit doucement avant de laisser naître la fente.

Dans un éclair pourpre, une personne émergea. Une armure noire unit frappée de veines énergétiques rouges, une figure dépassée de l’accoutrement, les traits du visage étaient bruts, la peau mate, une large masse de cheveux tressés en dreadlock tombait en cascade dans le cou.


- Je n’ai pas oublié ma dette mon frrrère et aujourd’hui le sang des traîtres va couler … -


L’individu semblait tenir une sorte de stylos dans la main, celui-ci était recouvert d’une fine couche d’aurium et de poussière de diamant. À son contact ses yeux se révulsaient, il pouvait lire à travers l’objet, lire son histoire, voir à travers et surtout entendre et comprendre la volonté de son propriétaire.

.
Modifié en dernier par Tyrus Dugalles le lun. 6 janv. 2020 11:58, modifié 3 fois.
#36612
Pour le jour des funérailles, Amaury avait fait le choix d'un costume trois pièces entièrement noir, d'une paire de lunettes de soleil et comme à son habitude, il portait un nombre impressionnant de bagues et une montre hors de prix. Et, paranoïa oblige, il avait fait mettre le paquet sur la sécurité et tous ceux qui se présenteraient aux funérailles seraient méticuleusement fouillés et un périmètre de sécurité de deux kilomètres avait été mis en place. Au bout d'une semaine commencèrent à arriver ceux qui désiraient venir rendre hommage à Vyserin Korsh et les premiers à s'annoncer auprès du contrôle orbital de la planète fut un vaisseau impérial transportant un émissaire. Ce n'était en soit pas surprenant, le défunt monarque avait été à l'origine des Destroyers Stellaires Victoire du temps de la Guerre Civile Galactique et l'Empire à l'époque avait entretenu de bonnes relations avec Vyserin quand il était monté sur le trône. La décision finale revenait à Amaury de laisser ou non passer le vaisseau et bien que l'idée de le faire abattre sans sommation était plus que tentante, le nouveau souverain de Rendili n'était pas homme à faire descendre un émissaire aussi autorisa t-il la navette à se poser sur une plate-forme d'atterrissage privée, loin de l'astroport principal où nombre de personnes arrivaient pour les funérailles. Étant malheureusement trop occupé pour le moment, Amaury ne put les accueillir au moment de leur arrivée mais il se rattrapa lorsque la délégation impériale arriva sur le lieu où aurait lieu l'incinération de feu Vyserin Korsh.

« Honorables représentants de l'Empire, permettez-moi de vous accueillir en personne sur Rendili. J'ose espérer que vous avez fait bon voyage. Vous pouvez prendre place dans les premières loges réservées aux dignitaires. Nous nous reverrons lorsque la cérémonie sera terminée. »


Les seconds arrivants étaient deux Jedi, deux femmes, certainement un Maître et son Apprentie à en juger par les apparences. Il n'était d'ailleurs pas mécontent de recevoir des représentants du Nouvel Ordre Jedi, lui qui les tenait en haute estime. Il s'approcha de la délégation sénatoriale qui fut invitée à prendre place dans la loge réservée aux dignitaires républicains et alla à la rencontre des deux Jedi en bure brune traditionnelle.

« Jedi, c'est un réel plaisir de vous voir ici sur Rendili ? Que me vaut cet indicible honneur ? »


La troisième délégation à venir était celle de la Confédération des Systèmes Unies, dirigée aujourd'hui par l'ancienne pupille et fille adoptive de Maya Tega, Alayna Tega. Et la Prima avait envoyée ce qui se révélait être une jeune femme dans la vingtaine. Elle semblait quelque peu stressée mais elle le dissimulait avec un talent certain. Désirant rassurer la jeune femme, Amaury s'avança vers elle et l'accueillit avec les égards dû à son rang.

« Dame Ewilya, bienvenue sur Rendili. J'espère que vous avez fait bon voyage. Quel dommage que la Prima n'ait pu faire le déplacement en personne mais je suis persuadé que vous êtes pleinement qualifiée pour la représenter en ce jour.

Je vous en prie, prenez place dans la loge réservée aux dignitaires des mondes neutres. Nous aurons tout le loisir de faire plus ample connaissance et de discuter une fois les funérailles terminées.
»


Arriva ensuite une délégation de Shu Torun, un monde minier qui était, d'après ce qu'il en savait, coupé du monde. Et il semblerait que la reine en personne avait fait le déplacement pour les funérailles du défunt monarque et le couronnement du nouveau roi. Et Amaury se devait d'accueillir cette hôte de marque comme il se devait, avec les égards dû à son rang. Suivi de Josh et de ses gardes du corps, le futur souverain de Rendili alla à la rencontre de la reine et de sa suite, lui prenant la main pour y déposer un baiser. Si son père le voyait respecter le protocole et l'étiquette...

« Reine Trios, bienvenue sur Rendili. Il est dommage que nous nous rencontrions en de telles circonstances mais mieux vaut tard que jamais n'est-ce-pas ?

Je vous demanderai de suivre Josh ici présent qui se fera un plaisir de vous escorter jusqu'à la loge prévue pour les invités de marque. Nous aurons tout loisir de discuter une fois la double cérémonie terminée.
»


La dernière délégation à se présenter dans les jardins du Palais venait de Secundus Ando, mené par la célèbre Amiral Trench, qui était également le gouverneur planétaire. Affichant un sourire de circonstance, le futur souverain se présenta devant l'Harch.

« Gouverneur Trench, bienvenue sur Rendili. Je suis honoré de votre présence en ce jour.

Je vous en prie, prenez place auprès des dignitaires néo-républicains, j'aurai grand plaisir à m'entretenir avec vous une fois la cérémonie achevée.
»




Une fois que tous les invités furent installés arriva le moment fatidique où la dépouille de Vyserin Korsh fut amené pour être déposé sur le bûcher funéraire. De nouveau, quelques larmes roulèrent sur les joues d'Amaury Korsh, qui se tenait debout, comme toute l'assemblée. C'était certes une faiblesse de sa part que de montrer ses sentiments en public mais la tristesse qu'il ressentait devait sûrement être comprise par ceux qui l'entouraient, pour la plupart des nobles rendiliens et des membres du gouvernement planétaire, des gens ayant bien connu le défunt de son vivant. Une fois que le corps fut posé, Josh apporta une torche au futur souverain, c'était à lui et à personne d'autre d'allumer le bûcher. Il s'avança, après s'être discrètement essuyé les yeux et le visage avec un mouchoir, et se tourna vers l'assemblée pour prononcer quelques mots, où l'on pouvait ressentir aisément sa peine.

« Nous sommes réunis ici en ce jour afin de rendre tous ensemble un dernier hommage à Vyserin Korsh. C'était un grand homme, qui a su diriger la Rendili Star Drive et gouverner Rendili d'une main de fer pendant de longues années.

Il fut, entre autre, à l'origine des Destroyers Stellaires Victoire, pour ne citer que cet exemple. Il a également été l'un des plus grands souverains que Rendili ait eu depuis des siècles et a toujours su placer l'intérêt de son peuple et de sa famille avant l'honneur et la gloire personnel. C'est un homme comme on n'en fera plus, un modèle et un exemple que je m'efforcerai de suivre quand je prendrai sa succession sur le trône de Rendili.
»


Sa prise de parole avait été courte mais il ne savait que dire de plus. Il se tourna vers le bûcher et comme personne ne pouvait le voir, il sentit de nouveau des larmes roulaient sur ses joues et cette fois, il ne chercha nullement à les contenir. Il alluma le bois et regarda les flammes brûler le bûcher et le corps qui y était déposé, repensant aux rares moments qu'il avait passé au côté de son géniteur, tous deux ayant toujours été trop occupés par leurs fonctions respectives pour avoir le loisir de se voir en dehors de leurs entrevues pour prendre les décisions qui s'imposaient pour la planète. Désormais, il devrait diriger seul Rendili et la Rendili Star Drive et l'immensité de la tâche qui l'attendait l'effrayait quelque peu.

Il ne restait désormais que des braises rougeoyantes et des cendres du corps et du bûcher. Vyserin Korsh était désormais retourné à la Force et auprès de ses ancêtres. Ayant séché ses larmes et faisant de nouveau face à l'assemblée, Amaury savait qu'était venu pour lui le moment de devenir officiellement le nouveau souverain de Rendili. Il n'avait jamais voulu cela mais il avait donné sa parole avant que son père ne ferme à jamais les yeux et il n'était pas homme à revenir dessus. Aussi quand le Premier Chambellan, Lord Jan Dhaarus, se présenta devant lui avec la couronne, il posa un genou au sol et le regarda droit dans les yeux tandis que celui-ci prenait la parole à haute et intelligible voix.


Prince-Héritier Amaury Korsh, acceptez-vous de devenir le nouveau souverain de Rendili ?

« Je l'accepte. »

« Et acceptez-vous de diriger cette planète et son peuple avec droiture comme vos prédécesseurs ? »

« Je l'accepte. »

« Alors moi, Lord Jan Dhaarus, Premier Chambellan de Rendili, au nom de toutes les familles nobles et du peuple de Rendili, je vous fait Souverain de Rendili. Relevez-vous Roi Amaury Korsh. »


Le nouveau Souverain s'exécuta et se releva après que la couronne ait été posée sur sa tête. Il fit face à l'assemblée et prit la parole, non plus en tant que Prince mais bien en tant que Souverain.

« Je vous remercie infiniment d'être venu si nombreux en ce jour. Ma première décision en tant que Roi est de donner une grande fête au Palais en hommage au défunt où vous êtes naturellement tous conviés.

Si vous voulez bien me suivre, nous ne sommes pas très loin du lieu de la réception.
»


Pendant la double cérémonie, les serviteurs de la famille royale avait préparé une réception somptueuse, où l'on trouvait absolument de tout et le service de sécurité avait veillé à ce que tout soit conforme en goûtant les mets et les boissons aussi divers que variés afin de s'assurer qu'aucune tentative d’empoissonnement n'aurait lieu. Et tout était conforme aux exigences d'Amaury, qui avait dépensé sans compter afin de recevoir dignement ses invités.
#36644
Image


Sans grande surprise, la navette transportant les dignitaires du Sénat et les deux Jedis se posa sans encombre et le petit groupe fut escorté jusqu’au lieu où la cérémonie allait se dérouler. Comme pouvait s’y attendre Jem, de nombreux dignitaires des différentes organisations politiques ou commerciales avaient fait le déplacement. En voyant les représentants de l’Empire, la Jedi ne put que soupirer lourdement, provoquant l’interrogation de sa padawan.

« Qu’y a-t-il Maître ? »

« Cette cérémonie risque d’être plus compliquée que prévu. Tu vas devoir mesurer tes propos ma jeune padawan. Des oreilles hostiles et des langues acerbes risquent de faire du grabuge. N’oublie pas que nous sommes ici pour rendre hommage au Roi et escorter les sénateurs, rien de plus. »

Les paroles de son Maître forcèrent Rena à observer les personnes saluant le Prince. Leur appartenance à l’Empire passa difficilement inaperçu et évidemment, certains sénateurs ne manquèrent pas d’y aller de leur petite remarque. La situation pourrait très vite dégénérer si la politique venait à se mêler de tout ça. Quoi qu’il en soit, lorsqu’ils arrivèrent devant le Prince, les deux Jedis s’inclinèrent poliment en le saluant. Prenant la parole, Jem présenta ses hommages et ses respects au nom du Nouvel Ordre Jedi.

« Votre Majesté, c’est avec un profond regret que le Nouvel Ordre Jedi a appris la nouvelle du décès de votre père. En son nom, je vous présente toutes mes condoléances et vous réaffirme les sincères pensées de l’Ordre à l’égard de votre famille. Je suis la Chevalier Jedi Jem Treboh et voici ma padawan, Rena Kuolor. La raison de notre venue sur Rendili est double. Nous sommes là pour représenter le Nouvel Ordre Jedi lors de cette cérémonie, mais également escorter les Sénateurs de la Nouvelle République. Nous nous assurerons que rien ne vienne perturber l’hommage rendu à votre défunt père et votre couronnement. »

Jem s’inclina à nouveau en guise de respect envers le Prince, rapidement suivie par sa padawan. Ne voulant pas perturber l’ordre des arrivées et les salutations du Prince aux prochaines délégations, les deux Jedis prirent congé et rejoignirent les Sénateurs dans la loge prévue pour les Républicains. Laissant les politiciens s’asseoir au premier rang, Jem et Rena restèrent debout en retrait, cherchant à rester sur leur garde durant la cérémonie. Rien n’aurait été plus mal venu qu’un incident durant un couronnement. Toutefois, le discours du Prince pour rendre hommage à son père se déroula sans accro et de prime abord, personne ne semblait vouloir perturber la cérémonie. Jem ordonna tout de même à Rena de rester sur ses gardes et de tenter de percevoir le moindre changement dans la Force. Que cela soit l’Empire, les différents cartels ou encore les Siths, il y avait assez de perturbateurs dans la galaxie pour rester attentif à tout.

Alors que Rena se concentrait pour sentir les subtiles variations dans la Force qui lui permettraient de détecter un danger potentiel, se concentrant fortement sans ressentir la moindre chose, son Maître semblait déjà avoir une idée sur l’origine potentielle des problèmes. Elle préféra donc cibler directement la délégation impériale en cherchant à percevoir leurs impressions et leurs émotions via la Force. Après tout, s’ils préparaient quelque chose, elle pourrait le sentir plus facilement. En attendant, sa padawan pouvait se charger d’une surveillance plus large. Le tout était de rester concentrées jusqu’au bout et ne pas laisser filer le moindre indice. Toutefois, le couronnement s’acheva sans incident à déplorer et tout comme le reste des convives, ils furent invités à rejoindre le palais pour le banquet.

*************


Une fois au palais, Rena conserva son attitude stoïque malgré les nombreux plats appétissants qui se présentaient devant elle. Ce ne fut malheureusement pas le cas de son Maître qui se montra bien moins réservé. Elle ne manqua pas une occasion de prendre une assiette lourdement chargée, voire même proche de l’excès vu l’empilement de nourriture dessus. Un verre de vin à la main et mangeant sans retenue, Jem semblait avoir totalement oublié sa mission au profit de l’opulente nourriture. Sa padawan chercha malgré tout à la ramener à la raison, mais son effort fut vain.

« Maître ? Ne serait-il pas plus sage de garder l’esprit clair ? »

Les paroles sages de sa padawan firent lever ses yeux au ciel.

« Rena, tu te doutes bien que le nouveau Roi a certainement renforcé la sécurité lors de ce banquet. Si un incident venait à se produire, Rendili pourrait en subir les conséquences. En plus, il faut bien que je te laisse un peu voler de tes propres ailes par moment. A toi de surveiller les sénateurs et s’il se passe quelque chose, tu me préviens. C’est compris ? »

« Euh … oui Maître. »

Au final, derrière cette indépendance offerte généreusement, Rena voyait plus une façon pour son Maître de profiter pleinement de la soirée sans trop être dérangé par sa fonction d’escorte de la délégation républicaine. Evidemment, la jeune padawan n’avait pas trop d’autre choix que d’accepter cette responsabilité et par conséquent, elle resta vigilante, non loin des sénateurs pour agir aussi rapidement que possible si quelque chose venait à arriver. Un verre d’eau à la main, la brune observa silencieusement chaque personne présente, cherchant à percevoir les éventuels dangers qu’ils pouvaient représenter.
#36681
ImageVenant des quatre coins de la galaxie, ils avaient tous répondu à son invitation. La reine observait les invités entrer dans le prestigieux domaine les uns après les autres. Tous furent accueillis par le maître des lieux sans la moindre exception. Depuis sa place. Échangeant poignées de main, sourires et courtoisies. Vint leur tour, le Prince les accueillit avec un sourire que la reine lui rendit. Lui prenant avec délicatesse la main, l'héritier vint poser un baiser sur la main gauche de la reine. Main gauche qui se voyait ornée d'un anneau noir de jais à l'index. Et d'où le prince pouvait voir une chaire marquée par le feu, là où résidait la bague. Trios ne fut point embarrassée par la chose. Elle fit une révérence afin de lui retourner son geste.

Reine Trios:
Je vous remercie votre Majesté.
Vous avez raison, il est vrai que les circonstances sont tragiques... Shu-Torun prend part à votre douleur Majesté et présente ses plus sincères condoléances.



Trios fit une dernière révérence avant de prendre place dans la loge réservée aux dignitaires des mondes neutres. Accompagnée de son garde du corps, elle attendit sagement que la première partie de la cérémonie ne commence. Le corps de feu le roi était posé avec une délicatesse infinie sur le bûcher funéraire. Ainsi donc tout comme eux, ils pratiquaient la crémation. Ce fut d'une voix mêlé de force et de tristesse que l'héritier parla.

La reine ne connaissait pas Vyserin Korsh. Elle n'avait entendu parler de lui que par des rumeurs et autres ragots. Était-il aussi exceptionnel que le tableau qui lui était dépeint par son fils, elle n'en savait guère. Le fils du défunt mit feu en personne au tas de bûches, des cendres du roi en naîtrait un nouveau. Tandis que le corps du souverain se consumait petit à petit sous l'assaut des flammes, Trios tenait dans sa main droite l'icône de la religion de son monde. Priant que pour le défunt roi puisse renaître dans une autre vie. Est-ce par miséricorde que la souveraine faisait cela ? Elle ne saurait le dire. La religion avait une place importante dans la vie de tout Shu-Torunien. L'humaine n'échappait pas à la règle et sa position faisait d'elle une personne encore plus pieuse. Peut-être que la miséricorde divine de sa déité permettrait à Vyserin Korsh de renaître tel un phœnix.
La reine observait les flammes avec un intérêt certain. Elles étaient un tout. Elles étaient synonymes de mort et de vie. De destruction et de renaissance. Elles étaient ce qui avait permis à l'homme d'évoluer, mais aussi de se détruire. Elles étaient ce que la galaxie avait toujours connu. Lorsqu'il ne resta rien de la dépouille hors mise des cendres. L'Héritier accepta le rôle et les tâches qui seraient siens. Roi Amaury Korsh était né.

Remerciant les invités d'être là en ce jour si particulier, le roi et non plus le prince les invitèrent à se joindre à lui dans une grande fête en hommage à son paternel. La masse se leva au fur et à mesure des sièges, ruisselant vers le palais du roi où se tenait la fête. Tout avait été sélectionné avec le plus grand des soins. Trios croyait voir les fêtes fastueuses en son palais se dérouler sous ses yeux. Le moindre élément de décoration flattait l’œil, le moindre mets, la moindre coupe flattait le nez et les papilles. Un lieu avait été spécialement dédié aux invités souhaitant changer de tenu. La reine se changea à l'abri des regards et revint avec une tenue bien différente que celle réservée à la crémation du roi. Un accoutrement bleu ciel, où se mêler des fils d'or soigneusement brodés. Accompagnée par Jaric Kæden, son garde du corps qui la surveillait à distance raisonnable ; Trios prit une coupe au contenu couleur pêche tout en partant à la recherche de compagnie. L'humaine voyait depuis sa position quelques silhouette se détacher du lot. Une jeune femme aux cheveux blonds portant une tenue noire, une autre arborant une longue chevelure brune nouée. Parcourant l'arrière de son dos telle une liane. Un alien à l'allure arachnéen. Et pour finir des individus d'on l'accoutrement ne laissait aucun doute quant à leur provenance. Dans ce lieu chargé d'invités de marque, il y avait l'embarra du choix. Ses pas la menèrent entre l’humanoïde arachnéen et la jeune femme aux cheveux blonds. Et pourtant la souveraine ne savait pas avec lequel des deux elle allait engager la conversation...

Chapitre 3 : A New Hope https://vig[…]

Chroniques de Milo Solana

SUIVI DES RP: Episode I:

https://zupimages.net/up/20/22/bpe2.[…]

Demande de Fiche Eco - Le Luxor

https://pbs.twimg.com/media/Dk7WDEMW0[…]

Je fais se poste pour discuter de la création de m[…]

Torga « le Hutt » Nijiladii [Terminé]

Merci à toi, je m'en vais faire ça tout de suite e[…]

Livraison

https://cdn.discordapp.com/attac[…]

https://i.gifer.com/6Mdo.gif […]