L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Balmorra est un monde-usine de grande envergure au climat tempéré. Considéré comme hautement stratégique par la Nouvelle République pour ses capacités de production, son sol et son atmosphère ont cependant été largement pollués par ses immenses déchèteries industrielles à ciel ouvert.
Gouvernement : Confédération des Systèmes Unis
Avatar de l’utilisateur
By Luna RedMoon
#37509
Luna releva la tête écarquilla les yeux. La Prima voulait l'aider elle. Elle ne pouvait pas y croire. C'était une telle opportunité. Elle avait l'air si sûre d'elle et avenante quand elle lui avait proposé cela. Elle pourrait surement mieux la protéger que si elle restait seule. Elle l'écouta attentivement et serra les poings. Elle pouvait l'aidait. Elle le sentait. Elle pourrait lui apprendre tellement de choses. Elle en avait la forte intuition. Elle restait ferme néanmoins. Luna devait lui prouver ce qu'elle valait. Ce geste envers elle, Luna ne l'oubliera jamais. Son cœur battait si fort lorsque la Prima lui donna rendez-vous au crépuscule sur la plateforme 42 de l'astroport. C'était l'opportunité de sa vie. En effet la Prima l'avait bien mise en garde. Elle ne pourrait pas faire demi-tour. Luna savait en son fort intérieur que son destin pourrait reposer dans cette décision. Elle savait aussi qu'elle pourrait lui faire confiance si elle continuait de lui prouver sa confiance en elle.

Luna n'avait pas le temps de répondre avant que la Prima parte vers la foule qui voulait la voir. Elle lui rendit son sourire et fit une révérence. Gracieusement elle se dirigea vers un des bancs qu'elle avait aperçu plus tôt sur la station et elle s'y assit en poussant un soupir de soulagement. Elle glissa sa capuche noire sur sa tête pour dissimuler son visage. Elle aimait garder une part d'elle et se laissait aller. Elle pu alors réfléchir. Est-ce une bonne décision ? Devait-elle dépendre de quelqu'un ? Elle en avait besoin. Elle avait besoin qu'on la guide et elle sentait qu'elle ne voulait que son bien. Elle ferma les yeux et ressenti le besoin de parler avec sa voix intérieur pour la première fois :

« Est-ce le bon choix ? Pourrais-t-elle m'aider à me découvrir ? Tu penses que cela serait une solution à notre problème ? »


La voix lui murmura doucement :

« Luna...Tu as besoin d'en savoir davantage pour savoir qui tu es et elle pourrait te guider plus loin que tu ne l'imagine. Imagine toi : Belle. Forte. Une femme respectable et qu'on pourrait craindre. »


[i]Elle eu un sourire en coin. Oh oui cela serait fort plaisant. D'autant que Luna ne manquait pas d'audace et d'inventions. Ces carnets pouvaient en témoigner ainsi que ces talents dans l'escrime. Elle voulait se battre. Découvrir le goût et l'odeur des victoires et de la confiance en soi. Elle sourit. Prise dans son élan elle dessina la Prima comme elle l'avait vu dans ses carnets. En mordillant sa lèvre elle tourna la page et se mis à réfléchir à quoi elle devait ressembler intérieurement. Elle l'a dessina soigneusement entourée de lueur rouge et de noire. Cela lui allait plutôt bien. On aurait dit une guerrière. Finalement Luna mordilla son crayon et finit par s'imaginer : elle s'imagina la vie auprès de la Prima si elle la suivait. Soudainement ces doigts se mirent à s'agiter et à dessiner sur les pages de son carnet. Elle se dessina grande, forte mais avant tout comme une guerrière. Certes pas du tout à l'image des jedis mais arborant des couleurs qui lui semblait parfaite : le rouge, le gris, le noir se contrastaient avec sa peau blanche et ses cheveux châtain clair tressée par endroit. Elle abordait même un sabre laser. Un de ses plus grand rêve. Elle se releva à force d'avoir réfléchit et dessina le soleil était en train de se coucher. Elle avait fait son choix.


Elle se dirigea lentement mais sûrement vers plateforme 42. Quand elle vu la corvette Marauder elle ouvrit la bouche surprise. Waouh. C'était si grand et tout ces contrôles. Elle s'approcha des contrôles confiante. La Prima avait dit qu'elle lui ferait un laissé-passé à son nom. Elle regarda les étoiles en se disant que sa bonne étoile et sa chance venait de lui donner un coup de pouce. Elle sera son maigre petit sac et rebattu sa cape noire sur ces épaules. Elle sourit puis s'adressa à l'un des gardiens de sécurité :

« Je suis RedMoon Luna Évangeline. Je suis attendue par son Altesse »


Elle croisa les doigts derrière son dos d'une main en espérant que rien ne viennent dérangée son passage. Elle avait hâte de revoir la Prima.
Avatar de l’utilisateur
By Alayna Tega
#37510
Luna arrivait donc au dernier contrôle. Le garde Chandrillien la regarda de bas en homme. Il ne l’avait jamais vu et se demandait ce qu’une jeune fille pouvait bien faire ici, sur le point d’embarquer sur la Corvette de la Prima. Il demanda à son collègue de vérifier la liste des laisser-passer pendant qu’il contrôlait la jeune fille. Une nouvelle fois, on lui demanda d’écarter les bras, et le Garde Chandrillien passa un détecteur électronique autour d’elle. Une fois qu’il vu qu’elle n’avait pas d’arme énergétique, il fit un rapide contrôle tactile pour vérifier que Luna n’avait pas d’arme blanche sur elle. Il se tourna vers son collègue qui d’un signe de la tête délivra la jeune fille. Elle était autorisé à monter à bord.

« Bienvenue à Bord mademoiselle RedMoon »


En haut de la rampe se trouvait la zone d’accueil. Contrairement au Marauder classique, où l’intérieur était spartiate, ici, le décor était soigné. Tapis rouge au sol, mur peint et richement décoré. On savait dès l’arrivée que ce vaisseau n’était pas une simple corvette.

« Mademoiselle RedMoon ? Son Excellence vous attend dans ses appartements, si vous voulez bien me suivre. »


L’homme qui s’était adressé à elle portait un uniforme blanc et bleu. Il la conduisit dans un dédale de couloir décoré de manière à faire oublier qu’il se trouvait à l’intérieur d’un vaisseau. Tandis qu’ils avançaient, le vaisseau fut pris de quelques secousses. Après avoir monté un escalier de marbre, l’homme l’amena devant une porte à double bâtant. Il l’ouvrit et laissa Luna entrer, seule.

A l’intérieur, une pièce à la fois magnifique et atypique se révéla à la jeune fille. En guise de plafon, la salle révélait une immense baie vitrée par laquelle le ciel était visible. La vue confirmait que les vibrations avaient été celle du décollage du vaisseau. Dans la pièce, la jeune fille faisait face à un salon dont le mur arrière était couvert de livre. Trois fauteuils confortables se faisait face, entourant une table de cristal. La salle semblait se poursuivre à droite et à gauche, menant certainement à la suite des appartements de la Princesse. Princesse qui était là, face à la jeune fille.


« Vous êtes venue. Je vous en prie, asseyez-vous »


D’un geste ample et fluide, la jeune femme invita Luna à prendre place dans l’un des fauteuils du salon.

« Vous voulez quelques choses à boires avant de commencer ? »


Sans attendre de réponse, Alayna versa son propre vers, de l’Emeraude Chandrillien. Un exquis vin pétillant. Une fois qu’elle eut la réponse de la jeune fille, la Prima vint s’asseoir face à son invitée, lui amenant son verre.

« Je vais vous aider. Mais pour vous accompagner du mieux possible, je dois en savoir plus sur vous. Je dois savoir ce que cette force à d’incontrôlable. »
Avatar de l’utilisateur
By Luna RedMoon
#37512
Le regard du garde Chandrillien l'a mis mal à l'aise. Il devait se demander ce qu'une fille comme elle avait à faire ici. Soutenant son regard fermement résolu à ne pas paraitre faible face à quelqu'un qui se trouvait plus grand qu'elle. Elle écartait les bras et à peine les avait-elle baissé qu'on lui redemandait. Elle n'avait rien sur elle. A part ces vêtements et son petit sac qu'il venait déjà d'examiner. Elle se retient de souffler. C'était pour la sécurité de la Prima. Quand enfin il lui permet d'embarquer elle lui sourit poliment et le remercia.

Quand elle entra elle fut tout de suite surprise par le décor soigné du vaisseau. Elle marchait sur un tapis qui avait l'ai si fin et ce rouge. Somptueux. Elle admira avec des yeux remplis d'envie les murs peint avec tant de délicatesse et elle se promit de tout dessiner une fois qu'elle aurait vu la Prima. Elle avait une vie de rêve. Luna n'avait jamais vu de pareille merveilles de toute sa vie. Et toutes ces tapisseries de luxe. Elle avait tant envie de les caresser. Elle s'approcha donc doucement et toucha le tissu si soyeux. Elle soupira de bonheur. Quelle douceur !
Quelqu'un s'approcha d'elle doucement et elle sursauta puis se repris devant le jeune garde :


« Je vous suis »


Tandis qu'elle traversait les dédales de ce vaisseau qu'elle trouvait plus semblable à un château elle se mit à rêver d'être elle aussi une princesse. Soudain quelques secousses firent leur apparition et la firent s'agripper au mur d'un face. Effectivement c'était bel et bien un vaisseau. Elle se repris et pris rapidement le pas du garde. Elle tenta de ne pas ouvrir à chaque fois la bouche tant elle était éblouit par tant de splendeur. Cet escalier de marbre était tout simplement magnifique. C'était si fin et délicat. A l'image de la Prima. Tout se faste impressionnait énormément Luna. Quand ils arrivèrent devant une grande porte à double bâtant Luna se regarda devant un des miroirs postés sur les deux cotés de la porte. Elle s'examina. Elle avait encore la figure salit par la fuite précipité du temple des jedis, ces habits étaient tellement simple que même ceux du garde brillaient plus que les siens. Elle se passa une main pour lisser un minimum sa tunique et l'autre dans ses cheveux qui étaient encore emmêlés pour les soigner eux aussi un minimum avant de revoir la Prima. Seuls ces grands yeux bleus piqueté d'étoiles rouges avaient quelque chose de spéciale. Son reflet lui renvoya son petit sourire. Elle n'était pas noble et n'avait jamais connu tant de beauté et de faste autour d'elle. Elle n'était qu'elle : Luna Évangeline RedMoon. Elle se rappela les sages paroles de Thomas : "Tu es belle, forte mais surtout tu es importante" elle se trouva enfin présentable et fit un signe de tête au garde pour qu'il ouvre la porte. Voyant à l'ouverture de celle-ci qu'il ne la suivrait pas elle entra seule doucement mais sûrement dans les appartements de la Prima. Cette fois Luna ne put retenir un petit cri telle une enfant devant ce plafond qui révéler le ciel étoilé :

« Mon dieu...C'est magnifique... »


Elle regarde autour d'elle ébloui de plus belle. Et tous ces livres. Ils lui rappelaient tant sa propre bibliothèque. Ces ouvrages étaient ornés de si belles gravures cela devait être des livres très précieux. Ses yeux vinrent enfin se poser sur les trois fauteuils luxueux qui avaient l'air très confortable. Finalement elle posa les yeux sur la Prima et prenant une inspiration fit la révérence :

« Votre Altesse »


Lorsqu'elle lui proposa de s'assoir, Luna se mordit la lèvre de peur de souiller les beaux fauteuils de ces vêtements un peu crasseux mais elle finit par s'approcher d'un et de s'assoir dedans. Oh ! C'était si doux. Elle s'assit vers le bord, se positionna correctement sans croiser les jambes et le dos droit.

« Heu...Je...La même chose que vous sera parfait votre Altesse. »


Elle pris délicatement le verre qu'elle lui apporta et le regarda avec attention tant il était fin. Si sa mémoire était bonne il s'agissait d'Emeraude Chandrillien. Elle porta le verre à sa lèvre et gouta le vin exquis qu'elle lui avait servit puis écouta la Prima. Elle serra son verre quand elle compris qu'elle devait raconter ses rêves, la voix, son dérapage et sa peur. Prenant une grande respiration et en se baissant légèrement elle lui dit :

« Merci de m'aider votre Altesse. Je vous dirais toute la vérité. Sachez juste que je ne suis pas toujours fière de mes actes. Quand mes parents et moi avons été enlevés j'ai senti une force en moi capable de me murmurer des indications. Un homme nous a enlevé du fait du produit expérimentale que mes parents construisaient pour lui. J'ai été placé dans une famille qui m'ont traité comme une esclave et.. »


Elle déglutit péniblement mais poursuivit

« Comme un monstre, une abomination à cause de ma force. Je savais que je ne devais pas m'en servir mes parents me l'avaient défendu. Ils me faisaient des séances de méditation et cela marchait bien au début. Mais petit à petit une voix plutôt obscure s'est imposé dans mon esprit. J'ai tenté de lui résistait plusieurs fois et en voilà quelques résultats... »


Elle lui montra la cicatrice sur son bras et celle de son sourcil gauche.

« Un jour, il a voulu prendre le collier de ma mère (Luna serra le bijoux dans une main en même temps qu'elle s'exprimait) et j'y tiens. Je.. Je n'ai pas pu me contrôler. Je voulais le faire payer...Le voir souffrir comme il me faisait souffrir »


Le souffle de Luna s'accéléra à ce souvenir et elle serra encore plus fort ces poings jusqu'à s'enfoncer les ongles dans la chair de la main qui avait lâché le collier et de l'autre elle serra son verre fortement. Elle ferma brièvement les yeux et elle laissa s'exprimer sa colère

« Je voulais qu'il paye. Je le voulais voir son sang couler...Je voulais qu'il me supplie à genoux de l'éparniller..JE VOULAIS QU'IL MEURT »


Elle cria la dernière phrase et le verre se brisa dans sa main. Elle réouvrit les yeux surprise. Elle perdit ces couleurs et devient toute pâle devant le dommage qu'elle venait de causer

« Oh pardon votre Altesse, je ne voulais pas crier ni casser votre verre...Je ne sais pas ce qui m'a pris. Je vais essuyais. »


Elle se précipita au sol pour récupérer les morceaux de verre et essuyait avec le bas de sa tunique les restes du vin qui étaient tombé au sol et ceux malgré que certaines parties du verre lui avaient laissés des coupures sur la main gauche
Avatar de l’utilisateur
By Alayna Tega
#37518
Alayna avait donc rapporté deux verres d’Emeraude de Chandrilla. Le liquide, très légèrement teinté de vert était un vin pétillant légèrement acidulés aux arômes d’agrumes. Celui qu’avait servi la Princesse était tout particulièrement exquis. De rares bouteilles issues d’un domaine privé niché dans les coteaux de la région des lacs. La prima porta le breuvage à ses lèvres alors que la jeune fille qui lui faisait face commençait à raconter son passé. Une vérité dont elle n’était pas fière. Mais qui pouvait se prévaloir d’être fier de tous ses actes ? Malgré sa courte vie, Alayna avait acquis la certitude que personne ne pouvait être parfait, sans failles et sans remords. La jeune fille n’avait cessé de voir ses modèles s’érodaient à mesure que le temps passé. Helera. Jeny. Maya. Toutes lui avaient paru si forte, si pure et si parfaite. Et pourtant, toutes s’était effondré dans son imaginaire. La maitre était devenue faible à ses yeux. La sœur était devenue un fantôme d’un autre temps. Et la mère était morte en tant que traitre. De son monde parfait bercé d’icônes parfaite, il ne restait que cendre et mépris. Il ne restait qu’elle. Trônant sur les restes de la mascarade. Prête à reproduire le spectacle une nouvelle fois.

La jeune fille n’avait pas eu une vie facile. Disparition de ses parents, enlèvement et esclavage. La vie n’avait pas été douce avec Luna. Et toute cette horreur avait dû laisser des traces dans l’esprit de la jeune fille. Plus Alayna en apprenait, et plus elle ressentait la noirceur et l’instabilité au cœur de son invitée. Sa vie l’avait marquée au point de la faire douter de ce qu’elle était et de rendre ses émotions maître de son être. Cette part d’elle la rendait mauvaise selon les critères de certains.

La Princesse buvait les paroles de Luna tout en scrutant les moindres signes physiques qui pourraient trahir l’état d’esprit de la jeune fille. Ses doigts semblaient s’agiter tandis que sa déglutition paraissait plus difficile aux yeux avisés de la Princesse. Elle n’avait visiblement pas l’habitude se dévoiler de cette façon. De douloureux souvenir devaient être remontés à la surface. Ses parents l’avait privés de son don pour la protégée, mais il avait certainement fait l’inverse. Ses doigts qui s’agitaient précédemment se rapprochèrent de son bras pour montrer à la Princesse une vilaine cicatrice. Une autre se trouvait sur son sourcil. Elles avaient été conséquentes à l’apparition d’une voix intérieure chez la jeune fille. Des murmures visiblement obscurs qui n’avaient cessé de vouloir influencer Luna.

Puis, Luna lui conta un souvenir qui l’avait visiblement marqué. Son abjecte maître avait voulu lui prendre le collier jadis propriété de sa défunte mère. Et elle perdu le contrôle. Sa colère avait était trop forte pour qu’elle y résiste. Son souffle s’accéléra tandis que ses doigts s’enfonçaient un peu plus dans la pulpe de la main. Elle avait eut envie de le voir souffrir. De lui faire payer ses crimes et son existence. Sa colère était devenue une haine. Jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus se contrôler. Quand son désir de le voir mort était devenu trop grand pour son esprit. Alors, à cet instant, elle avait franchi un cap. Sa pulsion avait échappé à son contrôle, et sans qu’elle eut besoin de le préciser à la Prima, celle-ci perçue la seule fin qui pouvait existait à cette histoire.

Alayna vue les doigts se raidirent au fur et à mesure de l’avancée de la dernière phrase. A la place de la fin de ce souvenir, la voix de la jeune fille se transforma en un cri inhumain. Dans l’instant, son verre éclata entre ses doigts. Les yeux de Luna se rouvrirent brutalement, comme si, horrifié, elle constatait qu’elle venait de crier et d’exploser la coupe dans sa main. Elle avait laissé la colère l’envahir. Cette part d’ombre avait poussé la jeune fille à revivre ce souvenir. Et sa haine s’était libérée l’espace d’une seconde.

Le retour à la réalité avait visiblement était difficile pour la jeune fille. Ses yeux étaient écarquillés, ses couleurs avaient disparu et elle se jeta quasiment immédiatement au sol pour ramasser tous les débris de verre. Alayna elle n’avait pas bougé. Elle était restée de marbre face à cette démonstration de colère. Lorsque Luna posa genou au sol pour attraper les morceaux brisés, la Prima se mis en mouvement. Elle s’avança au maximum à l’avant de son fauteuil et attrapa la main de la jeune fille qui ramassait le verre.


« Luna…Il n y a pas de mal. Arrêtez. Relevez-vous, ça va aller, ne vous en faites pas. Je vais m’en charger. »


De sa main, la Prima essaya d’accompagner la remonté de Luna. Sur son visage, elle affichait un sourire chaleureux, tentant tant bien que mal de rassurer sa jeune invité.

« Il n y a rien de mal Luna. »


Alayna se concentra quelque instant sur les débris et réalisa un habile mouvement son autre main. Dans l’instant les morceaux de verre se soulevèrent et se regroupèrent devant Alayna. D’un autre geste, elle envoya les débris vers la table, où ils se posèrent doucement. Elle planta son regard dans celui de la jeune fille.

« Je comprends ce que vous ressentez. La colère est difficile à contrôler, mais je vous apprendrez à la domestiquer plutôt que d’en avoir peur. Vous n’avez plus rien à craindre. »
Avatar de l’utilisateur
By Luna RedMoon
#37519
Elle avait tellement honte. Elle attrapa sa main doucement et se releva avec son aide :

« Merci votre Altesse, je suis encore désolée pour tous ce qui vient de se passer »


Soudain elle vient que les morceaux de verres se soulevèrent et elle écarquilla les yeux. Elle vit alors ce que la force pouvait aussi faire rien qu'avec des gestes simples de tout les jours. C'était si impressionnant. Elle regarda elle même ses mains. Elle pourrait faire tellement de choses elle aussi. Elle était une sensitive à la force. Elle pourrait aussi faire de belles choses avec comme des gestes simples. Soudain Luna sentit le regard de la Prima sur elle et elle releva la tête pour la regarder dans les yeux. Quand elle lui dit qu'elle n'avez plus rien à craindre elle n'osa pas y croire. Mon dieu ! Mais c'était une si grande chance, la Prima voulait la prendre sous son aile. Elle aurait et saurait avec force et justesse comment l'aider à "domestiquer" sa colère et aussi sa force. En effet elle ne parlait pas de la contrôler pour éviter la peur mais de s'en servir avec justesse. Pour la première fois elle se sentit libre. Libre de pouvoir enfin avancer vers un chemin qui ne l'empêcherait pas d'être celle qu'elle était dans le fond. Elle pourrait apprendre à maitriser sa force et s'en servir. Elle pourrait devenir peut-être même plus forte et puissante à ces cotés. Elle lui sourit avec fierté et avec une once de confiance en elle :

« Merci votre Altesse, merci infiniment. Personne à part mon père adoptif Thomas n'a voulu m'aider à domestiquer ma force pour ne pas en avoir peur. Et cela fait tellement de bien . »


Elle avait presque les larmes aux yeux. Elle sentit le nœud dans sa poitrine se desserrait. Elle inspira et expira avec douceur ce sentiment de joie. Elle fit quelque chose d'inédit tant elle était heureuse. Elle sera la main de la Prima et se pencha pour lui faire un câlin. Elle se retira doucement de peur de l'avoir gênée.

« Pardonnez moi votre Altesse. Mais vous me rendez si heureuse. Je suis prête à vous suivre quoi qu'il m'en coûte. Je veillerais à suivre vos enseignements à la lettre. Qu'attendez vous de moi ? »


Elle lui rendit un regard ferme et sérieux se tenant bien droite. Elle voulait lui montrer qu'elle pourrait être digne d'elle.
Avatar de l’utilisateur
By Alayna Tega
#37525
Alayna regarda la jeune fille. Visiblement, l’annonce de la Prima avait provoqué chez la jeune fille une joie intense. A telle point que Luna serra un peu plus fort la main de la Princesse et se pencha sur elle pour l’étreindre. Intérieurement, la princesse ressenti une certaine fierté. Etait-ce un plaisir égoïste découlant d’un acte altruiste ? L’offrande d’une nouvelle vie à cette jeune fille visiblement apeurée. Ou bien était-ce le résultat d’une pensé bien plus machiavélique ? L’accomplissement d’un souhait d’augmenté un peu plus ses rangs de fidèle. Il y avait fort à parier qu’il y avait un peu des deux. Une joie véritable d’offrir ainsi son aide à Luna, et un plaisir plus archaïque, venue de ses ambitions de pouvoir.

Lorsque Luna fut au plus prés d’elle, la Princesse glissa ses doigts dans les cheveux de la jeune fille, pour l’apaisée. Elle sentait que la jeune fille avait besoin de confiance en elle. Luna avait besoin d’être rassuré pour progresser.


« Ca va aller. Tout va bien. »


Luna finit par se retirer doucement et s’écarter, peut-être de peur d’avoir franchi des limites inamovibles du protocole officiel. Objectivement, c’était le cas. Mais tous ceux qui connaissaient Alayna intimement savaient qu’elle détestait le protocole. Là, devant elle, Luna soutenait son regard, la remerciant pour ce qu’elle entreprenait. Elle se disait prête à la suivre quoi qu’il lui en coute. Alayna esquissa un doux sourire qui cachait une expression bien plus carnassière. Quelque soit le prix à payer. C’était le terme. Car avec la force, tout venait avec un prix. Et il fallait s’attendre à perdre pour gagner. Mais ses sacrifices, se ne seraient pas Alayna qui les fixerait.

« Vous n’avez pas à vous excusez Luna. Il n’y a rien de mal. »


Mais même si Alayna ne fixerait pas les offrandes à faire à la force, elle avait quand même une exigence. La Loyauté. C’était la seule chose qu’elle demanderait éternellement à la jeune fille. Si elle acceptait de payer ce prix, alors, Alayna ferait tout ce qu’elle pouvait pour l’aider.

« La seule chose que j’attends de vous c’est votre Loyauté. Indéfectible et éternelle. Vous devez me faire confiance et mettre loyale pour me permettre de vous faire confiance. Et jamais vous ne devrez parler de vos pouvoirs ou des miens en dehors de nos rencontres. Si vous acceptez, votre entraînement commencera dés notre arrivée. »
Avatar de l’utilisateur
By Luna RedMoon
#37527
Pleine de fierté, Luna écouta les demandes de la Prima. La Loyauté. Elle devrait lui faire confiance. Luna lui faisait déjà confiance mais une petite part d'elle se demandait qu'allait-il lui arriver si la Prima la laisser tomber à un moment donné. Elle inspira longuement et réfléchit. Elle voulait de tout cœur la suivre là il n'y avait pas de doute. Sa force même lui demandait. Elle la sentait vibrer au fond d'elle lorsqu'elle regardait la Prima. Cela serait si passionnant de travailler et de commencer l'entraînement avec elle. D'apprendre à sa canaliser et à maîtriser les pouvoirs qu'elle avait en elle.

Mais la loyauté. Luna était très loyale mais elle voulait aussi avoir des preuves qu'on ne la laisserait pas tomber au vu des malheurs qu'elle avait pu vivre. Elle avait confiance en la Prima mais elle voulait aussi se rassurer. Elle se risqua à poser la question. Mais, elle voulu aussi montrer à la Prima qu'elle voulait se joindre à elle. Elle mis un genoux à terre et s'abaissa en lui montrant qu'elle voulait lui être loyale et qu'elle savait parfaitement être docile quand la situation l'exiger. Elle s'adressa alors doucement à la Prima en la regardant dans les yeux :

« Je souhaite vous donnez ma loyauté n'en doutait pas une seconde et je vous serez éternellement fidèle. Je ne parlerais pas de mes pouvoirs ni des vôtres je peux vous le garantir. Je vous offre tous ce que j'ai à donner. Mais je voudrais aussi savoir qu'elles sont mes garanties de ne pas me faire éjecter de votre cercle ? Non loin de moi de douter de vous votre Altesse mais au vu de ce que je vous ai raconté je ne voudrais pas me retrouver à nouveau seule et abandonnée violement »


Malgré la peur qui embrassée son cœur Luna garda ses yeux dans ceux de la Prima pour lui montrer également qu'elle pouvait parfaitement se montrer forte.
Avatar de l’utilisateur
By Alayna Tega
#37530
Alayna regardait la jeune fille, toujours avec intensité. Doucement, Luna posa genou à terre et s’inclina devant la Princesse. Comme pour se faire adouber selon d’ancienne tradition chevaleresque. Elles en étaient là. Ce moment où la jeune apprentie lui jurait fidélité pour les siècles à venir. Agenouillée devant la Princesse, Luna se soumettait à l’autorité de la Prima. Elle accepter de lui être loyale et de lui céder tout ce qu’il faudrait pour devenir son apprentie. Il y avait dans ses paroles quelque chose d’irréel. Peut-être était-ce le visage angélique de la Prima qui facilité cette abandon. Peut-être aussi, sa réputation de dirigeante sage et éclairée. Ou, peut-être encore, le désespoir que semblait ressentir Luna. Au final, peu importait ce que cela fut, la jeune fille venait d’abandonner une part de sa liberté à la l’enfant du démon. On ne pouvait s’attendre qu’a de belle chose se jurant loyal à une bienveillant Princesse. Mais derrière le masque, l’obscurité voyait déjà tant de dessin. Parfois malsain, cruel ou même sanglant. Doucement, l’obscurité veillerait à se propager à la jeune fille à ses pieds. Et plus jamais elle ne pourrait la quitter. Luna ne devait pas avoir peur de l’abandon. C’était la promesse qu’elle venait de faire qui aurait dû la terrifié.

« J’accepte ta loyauté Luna. »


Ta loyauté. Oui, on était passé au Tutoiement après le serment d’allégeance. Ne pouvait-elle pas tutoyer celle qui un jour tuerait pour elle.

« Rassures toi, je ne t’abandonnerai pas. Je compte te formais, pas disparaître soudainement de ta vie. Tant que ta loyauté sera mienne, tu n’auras rien à craindre de moi. »


Entre les lignes on pouvait lire que dans le cas contraire, l’abandon serait le cadet des soucis de la jeune Fille. Son visage trahissait pour une fois le douleur double sens de sa phrase. Le sourire c'était effacé pour afficher un faciès plus fermé. Luna n’en avait pas idée, mais la jeune femme au visage angélique à qui elle faisait face avait déjà tué. Plusieurs fois. Tantôt par ruse, tantôt froidement. A distance, sur commande ou de sa main. Elle avait était jusqu’à transformer le cœur de son beau-père en offrande au côté obscur. De manière littérale. Alors oui, si la loyauté venait à manquer, elle aurait d’autres inquiétudes que la solitude.

« Relève-toi Luna. Tu seras mon apprentie. Je serais ton maitre. »


De sa main, Alayna était venu chercher celle de la jeune fille. D'un doux mouvement elle accompagna la remontée de Luna. Elle s'était agenouillé en jeune fille perdue. Elle se relevait comme disciple de la Prima. Elle s'était agenouillé en jeune fille libre. Elle se relevait en patin de la Prima.
Avatar de l’utilisateur
By Luna RedMoon
#37532
La Prima la tutoyait maintenant. Cela avait sans doute un rapport avec le serment d'allégeance qu'elle venait de lui donner de sa pleine et entière volonté. Elle n'avait pas peur des conséquences de son allégeance. Elle lui était dévouée et elle apprendrait à l'être encore plus à ces cotés. Elle était prête à tout pour elle. Même à tuer. Luna le savait, elle n'en douter pas de étapes à poursuivre, elle pourrait tuer pour son maître. Elle voulait savoir de quoi sa force relevait et comment la maîtrisée. Au fond elle sourit à sa voix sombre. Elle la ressentait plus comme une amie qu'une ennemie maintenant qu'elle avait une maître à qui elle avait confié ses faits et gestes. Elle préférait être soumise à un maître que de se laisser dévorer par sa colère intérieur et devenir un danger pour les rares personnes qu'elle aimait.

Elle était maintenant convaincue que son maître ne l'abandonnerai pas. Elle se mît à rêvasser sur sa future formation qu'elle savait déjà dure et laborieuse. Son maître n'avait pas l'air de préparer des entraînements à la légère. Elle était prête à travailler sans relâche malgré la complication et les douleurs qu'elle allait devoir endurer. Luna avait vécu des horreurs et cela allait l'aider à être forte. Elle connaissait la dureté des entraînements par son enfance mais elle savait que parfois il fallait seulement se concentrer assez de temps et rester le plus calme et sereine possible pour laisser croire à l'ennemi qu'elle était faible et sans défense. Son physique pourrait l'aider dans cet étape mais elle allait aussi le renforcer et le rendre aussi fort que sa force. C'était une promesse personnelle. Elle ne se sentait plus aussi ridicule qu'au moment ou elle avait franchit la porte des appartements de la Prima. Elle voulait rendre fière son maître et veiller à ne jamais la décevoir quel que soit la taille.

Soudain la sourire de la Prima c'était effacé. Luna lu en elle assez vite pour savoir que la Prima, son maître dorénavant avait aussi vécu des moments difficiles et qui avait parfois impliqué la mort. Elle ne doutait pas qu'elle devait être redoutable, une guerrière sous son visage d'ange. Elle avait bien la ferme intention de la suivre dans sa lignée. Elle la regarda avec fierté et compris sa douleur qu'elle avait transformait en une force pour se faire respecter. Elle savait aussi que son maître serait capable du pire si elle la trahissait. Mais cela n'arrivera pas. Luna était une personne très loyale et son maître lui avait tendu la main au moment ou elle n'avait plus rien dans la vie. Elle lui serait éternellement reconnaissante.

Elle serra la main de son maître en se relevant et en se relevant de la sorte elle ne voulait plus être la petite fille triste et apeurée par sa force mais une femme forte qui allait à la recherche de sa destinée. Et s'il fallait passer par la libération de sa part d'ombre elle le ferait.

« Merci mon maître. Je vous jure ma loyauté et je me redresse devant vous comme une personne nouvelle qui part à la découverte de sa véritable nature : votre apprentie »


Elle joint ses mains et les mit derrière son dos de la manière dont les jedis lui avaient enseigné et attendit droite comme un i les ordres de son maître. Elle se demandait intérieurement ce qu'elle aurait à accomplir pour sa première étape. Fallait-elle qu'elle change totalement mentalement ? Devrait-elle changer de tenue ? Elle secoua la tête intérieurement et se concentra uniquement sur son maître attendant ses directives solennellement.
Avatar de l’utilisateur
By Alayna Tega
#37534
Merci mon maître. Voici les mots qui avaient officialisé le serment de la jeune fille. Et le nouveau rôle de la Princesse. Pour les deux protagonistes de cette scène, l’instant était un tournant dans leur vie. Alayna acceptait de prendre sous son aile sa nouvelle apprentie, et en contrepartie, celle-ci renonçait à sa vie actuelle. Un échange classique dans les ordres sensitifs. Mais c’était une première pour la Prima. Elle n’avait pas eu à abandonner sa liberté auprès d’Hélèra.

Luna avait attrapé la main de son maître pour la serrer et se relever. Oui, elle était sienne. Elle devenait son apprentie. Maintenant debout, la jeune fille toisait la Princesse. Elle devait avoir une taille proche. Luna avait rejoint ses bras dans son dos et s’était totalement relever, se dressant droite, visiblement prête à accomplir les missions que sa maître sera prête à lui confier. Mais pour le moment, il ne se serait pas encore question de tâche. Elle aurait tout le temps de démontrer sa loyauté un peu plus tard. Pour l’instant, le plus important était de se préparer à œuvrer. Alayna allait devoir entraîner la jeune fille pour qu’elle ait les armes suffisantes pour affronter ses premières quêtes. Elle se chargerait aussi d’achever sa chute dans l’obscurité. Qui était mieux place pour ça que la Princesse dont la mère avait été architecte du plan qui l’avait fait sombrer ?


« As-tu déjà touché un sabre laser ? »


Elle se leva soudainement de son fauteuil, sans attendre de véritable réponse de la jeune fille. Elle se dirigea vers la droite de la pièce. Comme Luna avait du l’apercevoir en rentrer dans les appartements de la Princesse, le salon était prolongé par une longue et large pièce qui accueillait une table et les chaises qui allait avec. D’un revers de main, la Prima plaqua l’ensemble des meubles sur le mur de gauche. De la même manière, elle décala les fauteuils dans lesquels les deux jeunes filles étaient assises quelques minutes plus tôt. Il y avait à présent un grand espace libre d’une quarantaine de mètre carré, à cheval sur les deux pièces. Suffisamment pour se déplacer et faire quelques mouvements.

« Je veux que tu me montres ce que tu sais faire. »


D’un nouveau geste de la main, la Princesse appela son sabre laser posait sur l’une des bibliothèques du salon. Une fois l’arme en main, elle la tendit à sa nouvelle apprentie.

« Ressens la force. Sers-toi d’elle »


La Prima recula d’un pas et ferma les yeux. Elle ressentait la présence de Luna dans la force. Son aura s’était réveillée. Avait d’entaîner la jeune fille, elle devait savoir d’où elle partait. Il était temps pour Luna de montrer de quoi elle était capable.

« Attaque-moi. »

L 'enthousiasme de Sibi semblait avoir... […]

Il ne le fit pas prier pour la suivre, et arrivés[…]

Les deux Apprenties

Elle ne bougeait même pas. Luna était encore plus[…]

Nécrose

Jour 2 Arrête, tu me fais mal. Arrête … […]

[Opération Zéphyr] Le Coup du Berger

Oseon n°2795 Le Directeur Général s’avança. I[…]

Le voilà qui revient, mais Jessa avait fini d’inst[…]

O ups... Sans même le vouloir il l'avait vexé..[…]

Jour après jour, face au levant

Le Grand maître qui serrait de ses griffes le s[…]