L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Le Consortium a récemment repris pied sur Félucia et a rénové la base souterraine qu'il possédait par le passé. La localisation de cette dernière est tenue secrète. De ce lieu, le Cerbère peut prévoir tous ses plans plus ou moins machiavéliques pour reconstituer l'empire criminel de Zann qu'il pense lui revenir de droit.
Contrôle : Empire
#37511
Wings of Liberty, vide spatial, en plein hyperespace... Il régnait dans le vaisseau un puissant silence. Pourtant, l'ambiance se révélait plutôt conviviale derrière la coque du vieux coucou en forme de T ! Sareth et Rooker étaient tous deux assis l'un face à l'autre sur la banquette de la salle commune, coudes posés sur la table de jeu. Les chasseurs de primes se regardaient impassiblement dans les yeux sans qu'un seul ne détourne le regard ou ne cligne des yeux. A côté d'eux, R1-P3 se demandait vraiment à quoi ils étaient en train de jouer... Le jeu en question était un défi du regard, et il durait depuis deux minutes, ce qui était incroyable car malgré le temps passé, aucun des deux ne pleurait encore.

Rippley, lassé qu'il ne se passe toujours rien se mit à rouler dans tous les sens en faisant le pitre pour tenter de déconcentrer les joueurs, la fin de la partie allait se jouer là dessus... Tout à coup, côté Rooker, un rire étouffé fut entendu ! Sareth sourit de contentement, devinant la défaite proche de son adversaire, il ne restait plus qu'à lui lancer une attaque finale ! Il fit le plus large et le plus caricatural des sourires au Corellien, espérant le faire éclater de rire. Le Mandalorien touchait au but, son adversaire commençait lui aussi à sourire... Soudain, sans prévenir, le nez de Sareth se mit à le gratter !

    - ATCHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!! Éternua Sareth en fermant les yeux et en manquant de se cogner contre la table en baissant la tête.
    - Euuuurk ! Fais ça dans ta manche, t'as pas entendu parler de ce virus à la noix ?
    - De quoi tu me causes... ? Répondit le chasseur de primes en sortant un mouchoir de sa poche et en s'essuyant le nez.
    - Un petit monstre qui cause des pneumonies et des soucis cardiaques, tout le monde en parle sur l'holonet !
    - Bah ça tombe bien, on va dans la bordure extérieure, loin des mondes du noyau et de leurs emmerdes ! D'ailleurs on vient d'arriver !

Image


En effet ! Le vaisseau venait tout juste de sortir de l'hyper espace et se trouvait en orbite de Felucia, planète luxuriante ayant accueilli une tristement célèbre bataille de la guerre des clones au moment exact où l'ordre 66 avait été déclaré. Certaines carcasses appartenant aux véhicules de la CSI et de l'Ancienne République y trônaient encore d'ailleurs, bien que la plupart aient été pillées ou recyclées. Le chasseur de primes y allait, comme toujours, pour son travail, en effet des braconniers y semaient la terreur, et vu le danger de la planète, les forces de sécurité étaient sans défense.

Sareth connaissait bien Felucia, lui et son paternel avaient appris la chasse là bas. Un monde très inhospitalier mais magnifique, surtout la nuit lorsque les plantes brillaient de mille feux ! Il pourrait y mêler nostalgie et argent facile... A force de remplir des petits contrats, le jeune homme touchait le Rang B du bout des doigts ! Cependant, alors que le vaisseau se posait à destination, Sareth revint vite à la réalité quand le vieux Corellien lui rappela la raison de leur défi du regard.

    - Dans tous les cas t'as perdu le jeu, il est temps pour toi de décrasser les moteurs !
    - Heeeeeeuuuuuuu... Le vaisseau vient de se poser à destination, je dois aller travailler, on en reparle ASAP hein, tu sais bien que c'est pas mon genre de filouter en plus donc t'enfaispasdèsquejesuisrentréonendiscuteallezciaooooooooooo !!! Expliqua Sareth en fonçant dans sa cabine pour enfiler son armure puis foncer vers le sas du vaisseau pour en sortir précipitamment.

Le jeune homme avait esquivé les tâches ménagères pour la journée, mais il avait intérêt de rentrer avec un paquet de crédits et un joli sourire pour faire oublier à Rooker cette fuite peu honorable. Le chasseur de primes avait son armure au complet ainsi que le beau chapeau que lui avait offert Veuve Blanche, habilement fixé à son casque par des aimants cachés à l'intérieur, pour ne surtout pas le perdre en un coup de vent.

Image


Il se trouvait dans un des nombreux villages installées par des colons avides d'aventure et de profit, ici on y trouvait de tout, des humains, des aliens ainsi que des Féluciens, les natifs de la planète, ces derniers travaillant quasiment tous comme fermiers. C'était donnant donnant, les colons protégeaient les foyers des fermiers et ces derniers fournissaient la nourriture aux colons, une relation presque symbiotique. Le village n'avait rien de particulier si on excluait l'architecture des bâtiments typiquement felucienne et les nombreuses fermes qui parsemaient la ville. Le contact qui avait déposé la prime se trouvait dans la cantina du Rancor Borgne.

Qui chargeait on de trouver les noms des cantinas ? On pourrait croire qu'un seul homme s'en occupait vu les noms tous aussi capillotractés les uns que les autres que se trimballaient ces lieux atypiques. C'est en tout cas ce que se demandait Sareth lorsqu'il arriva devant ladite cantina après 5 minutes de marche au travers des rues de la cité improvisée. Rien à dire, on ne pouvait pas rater la devanture lumineuse recouverte de néons plus ou moins douteux de toutes les couleurs... Cela rappelait un peu l'ambiance déjantée de Nar Shadda, la lune des contrebandiers ! Mais trêve de nostalgie, se dit Sareth, il était temps de rentrer dans ledit édifice.
#37515
- Et là.... BOOOOOOOOOM ! Il a explosé ! Littéralement !

Au moment où l'homme entra dans la cantina du Rancor Borgne, un murmure d'admiration montait de la foule présente, agglutinée autour d'une table. Perchée sur celle ci, une boisson sans aucun doute alcoolisée dans la main, une rousse habillée de vêtements clairs tapait du pied. Cette rouquine, vous l'aurez devinez n'est autre que Misha, qui racontait aux poivrots ici rassemblés quelques unes de ses aventures. Elle aimait avoir du public, alors les voir rassemblés là devant elle, c'était un véritable régal !

- UNE AUTRE ! UNE AUTRE ! UNE AUTRE !

La jeune femme offrit un sourire en coin à son assemblée, et tapa encore du pied sur la table, agitant ses mains pour tenter de calmer la foule qui réclamait une nouvelle histoire. Elle n'était pas non plus une sorte de chaman qui raconterait des contes à tire-larigot, et il allait donc falloir qu'ils se calme, d'autant plus que oh ! C'était elle qui choisissait et pas le contraire. Lorsque la rumeur se tut enfin, elle adressa à quelqu'un au hasard dans le tas, et soupira en haussant les épaules, levant son verre vide.

- Hélas ! J'ai bien peur d'être à court de carburant pour le moment, il va me falloir un petit moment pour me ravitailler voyez vous ! Qui sera le preux chevalier qui m'offrira mon prochain remontant ?

Aidée par un homme qui ne se fit pas prier pour la saisir par la taille afin de l'aider à descendre de son perchoir, Misha se déplaça jusqu'au comptoir, où une bière lui avait déjà été payée. Elle s'assit sur un tabouret, et commença à la siroter. Ce n'était pas correct de profiter à ce point des gens, mais les hommes étaient si bêtes... Elle aurait eu tort dans profiter, n'est ce pas ? Son regard fut cependant attiré par l'homme qui se tenait toujours à la porte de la cantina.

Il n'avait pas la dégaine des autres qui traînaient dans le coin. Il avait l'air de débarquer tout droit de son vaisseau, un peu étonné par la situation – en même temps, qui ne le serait pas, elle comprenait bien - et d'un sourire, elle l'invita à la rejoindre au bar. Peut être qu'il ne viendrait pas, après tout, pourquoi le ferait-il. Ou peut être qu'il ne comprendrait pas qu'elle l'invitait, et plutôt qu'elle lui souriait pas politesse, c'était quelque chose de plutôt commun.

Posant son verre sur le comptoir, elle ramena ses cheveux – qu'elle avait légèrement coupé, les ramenant à une longueur à peut près sous les omoplates – sur son épaule droite, pour les tresser soigneusement et les attacher, avant de laisser la natte se replacer dans son dos naturellement. Au moins, elle était libérée de ça. Maintenant, elle pouvait recommencer à boire tranquillement. Ou presque, parce qu'un occupant des lieux vint s'asseoir à côté d'elle et commençait à lui parler. Visiblement, Misha n'avait pas tellement envie de se faire importuner, mais la politesse l'empêchait de l'envoyer se faire foutre cordialement, et de fait, elle faisait semblant d'écouter avec attention ce qu'il disait – malgré que les ficelles de drague dont il usait étaient grosses comme des troncs d'arbre – et soupirait de temps en temps.

Clairement, si quelqu'un voulait la secourir, c'était le moment !
#37517
Il semblait y avoir de l'ambiance dans ce coin de la galaxie ! Une jolie rouquine était en train de raconter des histoires à une bande d'arsouilles, sans nul doute pour obtenir de quoi se remplir le bec un peu plus longtemps sans payer... Tant que ça marchait, c'était l'essentiel ! Sareth oublia presque un instant pourquoi il était venu, il se faisait trop facilement distraire par les rousses, cependant, il se reconcentra bien vite sur sa mission et cherchait le client qui avait déposé la prime et qui devait donc le renseigner sur son contrat.

Ça devait être un des types au fond de la cantina qui discutait avec des féluciens de la situation. La jeune femme qui amusait la galerie descendit de son estrade improvisée et se posa au bar pour savourer sa bière gratuite, il n'y avait pas de petite victoire dans cette galaxie ! Elle regarda le Mandalorien et l'invita d'un sourire à la rejoindre, il était très tenté mais il avait du travail eeeeet... Un arsouille venait déranger la demoiselle alors qu'elle savourait sa bière. Bon... Eh bien Sareth n'avait pas encore fait sa bonne action de la journée, si il pouvait éviter à la demoiselle de se déranger, il avait bien le temps de boire un café avant de partir en mission ! Il vint donc s'asseoir à côté de la demoiselle.

- Un café s'il vous plaît !
- Ça arrive tout de suite, répondit le barman.
- Bien le bonjour, je ne vous dérange pas j'espère, demanda-t-il avec une pointe d'ironie et en fusillant du regard le gêneur qui disparut de là où il était aussi vite qu'il était arrivé, légèrement intimidé. En tous cas lui ne vous dérangera plus, de rien, ricana-t-il en retirant son casque et en soufflant sur son café fraichement servi. Je n'ai entendu que la fin mais votre histoire avait l'air d'amuser la galerie !


Le chasseur de primes sirota son café en écoutant la musique de la cantina... C'était le célèbre morceau joué dans la fameuse cantina de Mos Eisley, ce morceau faisait tellement fureur qu'on le passait presque partout. Cela pouvait, cependant, vite lasser à la longue... Sareth commença à regarder sur le jukebox à côté de lui si il n'y avait pas une autre musique... Sweet Home Corellia, ça serait sans doute mieux. Malgré que son meilleur ami Rooker était Corellien, le chasseur de primes n'était jamais allé dans ce coin là de la galaxie, pourtant il en avait beaucoup entendu parler, à l'occasion il faudrait changer ça. Une fois la musique changée il se tourna vers la rouquine et lui fit un joli sourire avant de l'écouter et de la regarder dans les yeux... De beaux yeux émeraudes, la demoiselle avait vraiment tout pour plaire, il était difficile pour le jeune homme de garder ses moyens... Mais il se débrouillerait !
#37520
Visiblement, l'homme n'avait pas l'air d'avoir envie de la rejoindre, alors elle se concentre sur celui inintéressant qui s'est installé devant elle. Il lui parlait de fleurs, de fruits, elle ne comprenait pas grand chose... Ou alors elle n'écoutait pas grand chose, au choix. Tout était possible. Rien n'était interdit. Les yeux dans le vague, elle regardait à droite et à gauche, peut être qu'à force, il finirait par comprendre qu'elle n'en avait absolument rien à foutre.

Mais finalement, alors qu'elle finissait sa bière, faisant preuve d'une descente qu'on préfèrerai ne pas remonter à pied, elle sentit que quelqu'un s'asseyait à côté d'elle, à l'opposé du gêneur, et commanda un café. Un café ?! C'était quel genre de mou du genou qui rentre dans une cantina et qui commande un café ?! Elle hausse les sourcils et les épaules, avant de se retourner vers le buveur de café donc. Elle se stoppe net, à la vision du casque. Ca lui rappelle pas mal de chose, et elle ne sait pas très bien ce qu'elle veut en penser. Elle pince légèrement les lèvres quand il la salue, et lui adresse finalement un sourire.


- Bonjour. Absolument pas, surtout depuis que vous avez fait fuir celui qui m'importunait. Et effectivement, c'était une histoire très amusante, je vous la raconterai peut être plus tard, si vous avez encore envie de l'entendre.

Le silence s'installa entre eux, et ça fit naître au coin de ses lèvres un sourire moqueur. S'il s'était installé à côté d'elle, plutôt que d'aller vaquer à ses occupations, c'est qu'il avait sans doute une bonne raison de le faire, et qu'il avait dû comprendre que le sourire lui était destiné. Puis il se lève de sa chaise, et s'éloigne. La moue boudeuse, elle l'observe faire, avant de comprendre que finalement, il se dirigeait vers le jukebox pour changer tout simplement de musique.

Celle qu'il fit partir lui plaisait plutôt bien, et ses épaules se mirent à bouger légèrement, de manière presque imperceptible. Oui, elle aimait beaucoup la musique, ça rythmait souvent sa vie, et dans son vaisseau il n'était pas rare d'entendre résonner des accords pour l'aider à avancer, et puis depuis longtemps, elle chantait, pour oublier, pour passer à autre chose, pour survivre parfois aussi. Lorsqu'il revint s'asseroit à ses côtés, elle lui sourit à nouveau, et planta son regard vert dans le sien.


- Un mandalorien ? Il y a donc quelque chose de plus intéressant que les Rancors sur cette planète ? Comment s'appelle donc mon chevalier servant qui m'a débarassée de l'autre pouilleux ? Moi c'est Misha, enchantée.

Elle tendit vers lui une main délicate, accompagnée d'un sourire mutin.
#37523
La jeune femme semblait souriante et joviale, voilà qui contentait Sareth, lui qui avait peur d'avoir mal interprété le doux sourire de la demoiselle. Et en plus la musique semblait lui plaire, double réussite... Malgré la maladresse habituelle du jeune homme, surtout avec les femmes, il avait au moins réussi à retenir son attention ! Elle connaissait le casque des Mandaloriens... En même temps, ce peuple s'était fait une sacrée réputation avec Boba Fett, notamment. Peut être en avait-elle déjà rencontré ? Une bonne question, mais pour l'heure, il était de bon ton de se présenter à son interlocutrice ! Misha... Un bien joli nom !

- Je m'appelle Sareth, enchanté ! Et chevalier servant... N'exagérons rien, j'ai juste fait décamper un arsouille en jouant aux cowboy, il ricana. Le chasseur de primes serra la main de Misha avec attention, avec les servomoteurs dans son armure il pouvait facilement casser quelque chose, et rendit à Misha son sourire. Haha, non, je ne viens pas pour les Rancors, même si c'est lié, je suis chasseur de primes, des braconniers s'amusent à capturer des animaux sauvages et des féluciens, je suis là pour les trouver et les coffrer... Et vous Misha, qu'est-ce que vous faites dans un coin si atypique de la bordure extérieure ? Demanda-t-il curieusement.


Elle lui rappelait les contrebandiers Corelliens comme Rooker, Rendar ou Solo, pour ne citer qu'eux... Elle en avait l'apparence en tous cas ! Ou bien c'était peut être une exploratrice, cela pouvait aussi coller... Il rencontrerait enfin quelqu'un qui avait voyagé autant que lui, un fait assez rare pour être signalé ! Pendant qu'il y réfléchissait, Sareth évitait de se noyer dans les yeux de Misha, lui qui était si sensible aux beaux yeux, il était aux anges avec ces deux émeraudes juste devant lui. Pour rester concentré il continuait de siroter son café... Depuis combien de temps n'avait-il pas eu de "rendez vous" avec un dame ? Très longtemps... Il faut dire que quand on chasse la prime, on évite de trop s'attacher à des gens qui peuvent vite mourir. C'était le crédo que Sareth s'était imposé il y a 7 ans, en tous cas. Mais l'heure n'était pas à la déprime ou à la nostalgie ! La dernière fois que le jeune homme avait croisé une rousse, c'était dans une salle d'interrogatoire du BSI, cette fois-ce il allait profiter que cette rouquine ne soit pas hostile sans aucune culpabilité ni regret !
#37531
Mmmh, elle avait grimacé lorsqu'il lui avait attrapé sa main avec la sienne sous son armure. Pas qu'elle n'apprécie pas la confection et la solidité de leurs armures, mais ce premier contact manquait... D'humanité. Ouais, elle préférait sentir le contact de la paume de la main, des doigts qui s'enroulent autour des autres. C'était mine de rien un contact très sensuel, et la première partie de ce qu'on peut offrir à l'autre de soi-même. Seulement bon, elle n'allait pas lui demander de retirer son armure comme ça, elle pouvait tout à fait comprendre qu'il préfère se protéger.

Chasseur de primes. Alors ça, c'était marrant, elle ne s'en serait pas doutée vu son apparence ! Elle aurait même pu le qualifier de cow-boy, vu son accoutrement, mais bon, on lui avait appris qu'il ne fallait pas se baser sur ce qu'on pouvait voir pour juger. Donc il faudrait qu'elle discute avec lui pour creuser sa personnalité et savoir ce qu'il pouvait ou non lui apporter. Lorsqu'il expliqua la raison de sa présence ici, Misha sourit doucement, une idée derrière la tête.


- Eh bien... Je vogue, de ci de là. Je n'ai pas vraiment d'attache particulière, et ainsi je profite de la vie comme elle se présente. Voyez vous, je suis de ceux qu'on pourrait qualifier d'explorateurs, de conquérants de l'espace, de gardiens de la Galaxie ! Je me pose là où le cœur m'en dit, j'y reste un peu, j'effectue quelques missions de bien commun, et puis un jour, je repars comme je suis venue !

Oui, c'était une présentation en grande pompes, peut être même un peu trop éloquente pour finir par dire qu'elle était SDF de l'espace, mais par choix, attention ! Pas une de ces pouilleuses qu'on trouve à tous les coins de rues ou dans des maisons peu fréquentables. Non, elle faisait exprès de ne pas avoir d'attaches. De toute façon, la dernière fois qu'elle en avait eu, ça l'avait rendue beaucoup trop malheureuse. Du coup, sauter de point de chute en point de chute, faire des rencontres, engranger de l'expérience, voilà ce qui la caractérisait et rendait sa vie beaucoup plus agréable et acceptable. C'était ce qui la caractérisait finalement.

- Si vous avez besoin de compagnie pour chasser ces vilains, ce sera fort volontiers que je vous accompagnerai ! Un peu d'aventure et d'animation ne me feront pas de mal !

Qui oserait dire non à un sourire pareil de toute façon ?

- Je suis une alliée de choix vous savez ! J'ai navigué avec des pirates une fois, et ils m'ont appris tout ce qui avait à savoir pour se défendre ! Allez, dites oui, me laissez pas croupir dans cette cantina moisie...
#37533
Misha pouvait voir des petites étoiles au fond des yeux de Sareth, lui qui semblait jusqu'ici plutôt sérieux, un côté plus enfantin semblait sommeiller en lui et se réveiller lorsqu'on lui parlait de voyages et d'aventure. Il écouta l'exploratrice romancer son métier avec beaucoup d’intérêt et se décoinça un peu, lui qui avait peur de dire des bêtises ou de se révéler maladroit, cela ne pourrait rendre la conversation que plus animée ! Lorsque la demoiselle eut finit de présenter son "métier", il lui sourit et lui répondit avec entrain.

    - Sérieux ? C'est... C'est vraiment cool ! J'adore voyager aussi ! Mon vaisseau reste rarement posé quelque part longtemps, j'ai cette bougeotte depuis que je suis petit, mon mentor et moi on allait aux quatre coin de la galaxie pour s'entraîner et... Oups, pardon, je m'égare dans ma nostalgie, ce que je veux dire c'est que ça doit être top. Personnellement je prends des photos de quasiment tous les endroits où je vais, la mémoire de mon datapad commence un peu à saturer d'ailleurs, j'ai déjà pris des photos de Felucia mais ça doit remonter à très longtemps...

Et pour couronner le tout, Misha semblait vouloir l'aider, c'était vraiment aimable de sa part... Le jeune homme aurait dû déontologiquement dire non, mais le beau sourire de la demoiselle empêcha cette pensée de s'acheminer jusqu'à son cerveau. Il fallait se rendre à l'évidence, cette demoiselle était adorable, ou bien Sareth ne pouvait pas résister à une dame... Sans doute les deux. Il ne put cacher un sourire sincère et répondit par l'affirmative.

    - J'ai pris l'habitude de bosser en solo mais... Plus on est de fou plus on rit, et puis ça me briserait le cœur de refuser, vous m'avez l'air de vous faire chier comme un rat mort si vous me pardonnez cette vulgarité... Tout ça pour dire que c'est un grand oui ! Je me fais pas de soucis pour votre défense, vous avez l'air d'en avoir vu d'autres, malgré tout si je peux vous prêter une de mes armes ou bien un gadget, hésitez pas à demander. Le jeune homme termina son café et s'étira un instant avant de pointer l'homme accompagné des féluciens au fond de la pièce. C'est le contact qui a déposé la prime, je dois lui parler pour réunir les informations cruciales de la mission, vous voulez m'accompagner pour le débriefing ou bien vous préférez finir votre boisson en paix ?

La mission s'avérait intéressante, Sareth avait la chance d'être en bonne compagnie... Mais maintenant il avait cette peur plus ou moins légitime de dire une bêtise ou d'agir avec maladresse et de se donner une mauvaise image auprès de la demoiselle... Les origines de cette peur devaient remonter très loin dans le temps, mais le chasseur de prime ne se souvenait plus de la raison exacte. Tout bêtement, il avait le trac... Amusant que le cowboy riant au visage de la mort et fonçant tête baissée dans les pièges se retrouvait soudain si faible et démuni face au sexe opposé. Il aurait pu avoir une faiblesse moins mortelle, mais cela le rendait malgré tout vulnérable à 50% de la galaxie... Les dieux, si ils existaient, avaient dû bien se marrer en concevant le jeune homme.
#37537
Pour être tout à fait honnête, Misha était particulièrement étonnée de voir qu'il était aussi enthousiaste en écoutant la jeune femme lui parler de sa vie et de ses voyages. Elle n'aurait pas pensé, et pourtant. Mais ça lui faisait plaisir hein, elle n'allait pas dire le contraire du tout ! Il faudrait à l'occasion qu'elle lui demande de lui montrer les fameuses photos sur son datapad – tout ça attisait sa curiosité, et elle l'était beaucoup, curieuse.

- J'aurai pas dit non plus que j'allais me faire chier comme un..... Rat mort, comme vous dites. Mais un peu de distraction me fera le plus grand bien effectivement ! Dites Sareth, si on doit travailler ensemble, peut être que nous pourrions nous tutoyer ? Il me semble que ce ne serait pas délirant. Après tout, nous allons pouvoir compter l'un sur l'autre, et c'est peut être un premier pas vers ce lien là. Enfin, si tu le veux !

L'homme s'étira, et Misha en profita pour le détailler du regard impunément. Enfin, avec l'armure, elle ne voyait pas grand chose, et c'était fort dommage, elle devrait donc se contenter de son visage. Pour l'instant. Oups, ses pensées dépassaient ce qu'elle pouvait se permettre et elle sourit à Sareth avant qu'il ne pointe du doigt un petit groupe un peu plus loin. Voilà le fameux client qui attendait le chasseur de prime.

Forcément, si elle devait participer à la mission, il valait mieux qu'elle participe au briefing non ? Peu importe la boisson, il lui fallait maintenant l'ivresse ! D'un lever de coude, elle avala d'une traite la fin de son verre, et sauta de son tabouret, pour attraper avec entrain le poignet métallique de son nouveau compagnon.


- Allons y Sareth ! J'ai hâte de savoir ce que nous reserve cette belle aventure !

Etait-elle alcoolisée ? Passablement oui.

Est ce que ça rendait les choses beaucoup plus drôles ? Tellement oui !

La jeune femme n'attendit pas Sareth pour se diriger vers celui qu'il lui avait désigné un peu plus tôt. Il valait mieux qu'il la rattrape assez vite si il ne voulait pas qu'elle le mette dans l'embarras. D'autant plus qu'à peine arrivée, elle commençait déjà à discutailler.


- Hey ! J'me présente, moi c'est Misha, et ça c'est mon nouveau pote ! On vient vous débarasser de votre problème de... Mecs qui tuent les bestioles là, les braconniers, je trouvait plus le nom. Du coup, on prend toutes les informations que vous jugerez nécessaires, et fissa, parce que bon, plus vite on part, plus vite c'est torché. Déjà vous avez vu le gars ? En deux deux il va leur régler leur compte, et vous aurez même pas eu le temps de dire « rancor » qu'on sera déjà revenus et installés au bar en train de boire un coup ! Allez, on vous écoute !
#37538
La partenaire de Sareth se révélait pleine de surprise, enthousiaste et surtout... Alcoolisée, mais ce n'était qu'un minime et minuscule détail. Elle alla directement en direction du contact en tirant le chasseur de primes avec elle, ce dernier rigola et la suivit sans peine... On ne pouvait pas vraiment se douter de l'importance de leur mission, ils semblaient si détachés et joviaux, presque comme des gosses...

Ou des inconscients. Pourquoi pas les deux ? En tous les cas Misha fut plus rapide que son coéquipier et fut très... Directe, inhibée par l'alcool, le client semblait plus surpris qu'offusqué mais Sareth se posa pas rapidement à côté de Misha pour prendre sa suite au cas où.


- Bonjour, je suis Sareth Daran, j'ai répondu à votre déposition de primes il y a quelques heures, vous vous souvenez ? Pour le reste, ma chère partenaire vous a... Parfaitement bien résumé la situation, termina-t-il en ricanant.
- Oh, oui, vous êtes le Mandalorien ! Excellent... Voilà ce que nous savons, ces braconniers semblent faire partie d'un réseau criminel sans doute Hutt, vu à quel point les animaux pullulent ici on avait décidé de les laisser tranquille... Mais récemment ils se sont trouvés une nouvelle lubie, capturer des Féluciens. Ces sadiques n'ont honte de rien et mènent souvent des raids durant lesquels ils kidnappent nos fermiers. Le ton du contact se fit bien moins professionnel, plus sombre. On n'a aucun appui et aucun support, et pour couronner le tout, on théorise qu'ils sont cachés sous terre, les recherches n'ont rien donné... On est seul en plein milieu de la galaxie et ni la République ni la CSU n'ont voulu nous aider, donc on s'est cotisé pour que vous régliez le problème, on ne veut pas vous mettre la pression mais vous êtes notre seul espoir... 20 000 crédits si vous nous débarrassez de ces trouble fêtes, 2500 crédits par Féluciens libérés... On aimerait pouvoir payer plus mais on manque de moyens, à cause de ça notre prime est reléguée en Rang C alors que les risques sont bien plus élevés...


Le contact semblait à bout de nerfs... Il avait les espoirs de son village sur ses épaules, et cela se ressentait dans sa gestuelle, son ton de voix, il avait encore assez de contenance pour rester stoïque, mais lui répondre par l'affirmative ou la négative allait clairement influencer sa future expression sur le visage... Sareth avait beau être endurci par tout ce qu'il avait vécu, il ne pouvait pas rester totalement insensible à la détresse du pauvre homme...

Il lui déposa une amicale tape sur l'épaule puis fouilla sous son manteau et en sortit très précieusement un collier ouvragé, le jeune homme semblait y rajouter régulièrement des trophées... Il y avait des dents, des griffes et des écailles de beaucoup d'espèces dessus. Parmi les plus notables, une griffe de Nexu, une dent de Reek, une écaille d'Acklay, une écaille de Rancor, une dent de Maalras... Et au milieu, la première et la plus précieuse d'entre toutes, celle qui avait le plus de valeur pour Sareth, l'écaille du Dragon Krayt.

- Vous voyez ça ? C'est un petit rituel que j'ai, à chaque fois que je croise une nouvelle bestiole je garde une dent, une griffe ou une écaille et je la rajoute au collier, ça me sert de Bestiaire en quelque sortes... Celle du milieu est une écaille de Dragon Krayt, un combat acharné que je n'oublierais jamais... Ça peut paraitre très vantard, et ça l'est sans doute un peu, mais ce que je veux montrer ici, c'est que je ne recule pas devant le danger, et ma partenaire non plus, surtout quand des vies sont en jeu, donc ne vous en faites pas, on reviendra avec le maximum de fermiers et en laissant derrière nous les ruines du camp des braconniers.
- M... Merci, merci beaucoup à vous deux, j'aimerais avoir votre bonne humeur en ces temps troublés, répondit il en souriant légèrement.
- Il y a pas de quoi, attendez qu'on revienne du camp des braconniers pour nous remercier, nous n'avons encore rien fait, répliqua Sareth en ricanant.


Le jeune homme romançait pas mal ses promesses, mais l'idée était de redonner un peu d'espoir aux villageois, le village était déjà meurtri, il n'avait pas en plus besoin d'être triste. Secrètement, Sareth avait un léger doute, la mission semblait très risquée, cependant, il avait à ses côtés une charmante demoiselle très joviale, hors de question de mourir avant de partager une douce soirée en sa compagnie !
#37541
Misha écoutait avec attention les dires du contact. Ainsi jusque là, ils avaient fait le choix de laisser les braconniers capturer impunément les bestioles, dans la mesures où elles étaient bien trop nombreuses et que ça les arrangeait bien. Seulement, c'est bien connu, quand on donne la main, on finit par se faire bouffer le bras ! Et voilà que les braconniers avaient décidés de jeter leur dévolu sur ces pauvres petits Féluciens, sans doute pour les revendre sur le marché des esclaves. Après tout, c'était franchement plausible. Quand à savoir où ils s'étaient cachés avec leurs pauvres victimes, voilà une question qui m éritait des réponses.

Misha décrocha lorsque les hommes se mirent à parler prime et argent. Tout ça ne l'intéressait pas, elle en avait bien assez de côté pour ne pas s'en inquiéter. Aussi, elle ne demanderai pas la moitié de la prime à Sareth. Sauf s'il le lui offrait gentiment, hein, faut pas déconner non plus, gentille et mignonne, mais pas idiote. Elle se contentait d'observer leur contact et ses collègues, qui visiblement étaient plutôt tendus. Mmmh... Pourquoi à ce point ? Enfin, elle comprenait bien que voir ses amis, ses voisins, peut être sa famille, disparaître du jour au lendemain, ça pouvait être terriblement anxiogène, mais à ce point ? Il tentait de garder son calme, mais son non-verbal était clair : il avait peur, il était desespéré, et visiblement jusqu'à maintenant, personne n'avait daigné leur apporter de l'attention.

La rouquine raccrocha les wagons lorsque Sareth tira de son manteau un collier composé de différentes essences animales. Là, il fallait que c'était impressionnant, et encore plus lorsqu'il en expliqua les origines. Elle partait donc travailler avec un professionnel, et même si elle était tout à fait capable de se défendre et de survivre là dehors, il fallait avouer que ça avait quelque chose de rassurant de savoir que son partenaire était capable de la seconder si elle en avait besoin. Au moins, elle ne mourrait peut être pas lors de cette expédition.

Elle lanca au chasseur de primes un regard plein d'admiration alors qu'il parlait et rassurait le Félucien. Puis il le quittèrent, et Misha s'adressa directement à son compagnon.


- Je dois avouer que tu as de la verve, pour un chasseur de prime. Je vous imaginait plus rustres et bien moins bavard. Mais l'éloquence apporte de la réassurance à la population, tu as raison.

Revenant s'asseoir au bar, elle commanda un nouveau verre. C'était loin d'être raisonnable, mais ça faisait du bien au moral avant de repartir en mission. Elle sourit, et trempa ses lèvres dans un breuvage inconnu, avant de grimacer. Mmmh, dire « surprenez moi » au barman, c'était peut être pas la meilleure idée du monde. Elle tourna le regard vers Sareth, et fronça légèrement le nez.

- Honnêtement, c'est dégueulasse. Bon alors, on s'organise comment ? On part demain matin aux premières heures ? Mon vaisseau est stationné pas loin si tu sais pas où dormir, mais j'imagine que tu as ton propre vaisseau aussi, sinon t'aurai pas pu v'nir sur cette planete !

Elle rit doucement à sa propre bêtise, et voulu descendre du tabouret, seulement elle perdit l'équilibre, et se raccrocha comme elle pu au cou du chasseur de primes. Levant vers lui ses prunelles émeraude, elle soupira.

- J'vais arrêter de boire pour ce soir je crois.
Livraison

Puissante Dame Noire qui envoyait sans retard[…]

L 'enthousiasme de Sibi semblait avoir... […]

Il ne le fit pas prier pour la suivre, et arrivés[…]

Les deux Apprenties

Elle ne bougeait même pas. Luna était encore plus[…]

Nécrose

Jour 2 Arrête, tu me fais mal. Arrête … […]

[Opération Zéphyr] Le Coup du Berger

Oseon n°2795 Le Directeur Général s’avança. I[…]

Le voilà qui revient, mais Jessa avait fini d’inst[…]

O ups... Sans même le vouloir il l'avait vexé..[…]